TOPS ET FLOPS JUILLET 2017 : COMICS VF

Edito : fin de mois, veut dire nouveau top et flop des comics sortis en VF en ce mois de juillet…Et oui, j’ai fait ma feignasse sur ce coup, puisque 99.9% des publications étaient disponibles aux alentours du 10 juillet…qu’ai-je fait entre temps, pourquoi ne pas avoir sorti la chronique avant…et bien comme d’habitude, je me suis laissé aller à quelque farniente pas du tout méritée. Je n’étais pas en vacances, juste pas envie…Mais ce n’est pas une raison, donc je me suis repris (un peu) pour vous proposer ce nouvel article qui je l’espère vous plaira.

Au niveau des flops, vous pourrez constater que je n’ai nommé personne, même pas IvX pour une bonne raison : comme je l’ai déjà dit ici ou là, je ne l’ai pas lu. Et même si je suis intimement persuadé dans mes tripes de vieux lecteur que c’est une sombre XXX infâme, il serait malhonnête de ma part d’en dire du mal à part pour bien spécifier que c’est clairement une insulte faite aux lecteurs. Non, non, non point de cela chez moi, je resterai dans le cas du “il faut avoir lu quelque chose pour pouvoire le critiquer”.

….

….

….

Mais c’est clairement une XXX qui donne envie de XXX à Marvel et de XXX les auteurs….

TOPS

5 – Rai Intégrale tome 2, chez Bliss Comics

Couvs_RAI2_4001_rectoverso_jpg_-600x922Date de sortie : 13 juillet 2017

Guide de lecture VF :

Avis : je me rends compte que c’est la première fois que j’aborde un titre Valiant publié par Bliss comics en VF dans un de mes tops et flops. Comme vous le savez, je ne suis pas un très grand fan de cet univers et seuls quelques titres m’ont réellement séduits à ce jour, dont Rai.

En entrée de jeu, il faut tout de même préciser que ce n’est certainement pas le crossover 4001 AD publié ici qui a fait en sorte que ce gros bébé arrive à la 5e place de mon top. Sans être mauvaise, la montée en puissance est même assez sympa, la conclusion est particulièrement décevante, Matt Kindt ne se forçant pas trop pour achever son intrigue. La résolution du conflit principal au coeur du tome apparaît bien trop facile, et on se demande si l’on avait vraiment besoin de 16 épisodes et d’un crossover pour une fin aussi paresseuse.

Alors qu’est-ce qui au final sauve ce tome : sans conteste d’une part les épisodes ties-ins (sans déconner) et d’autre part certains des one shot 4001 AD liés à l’exploration de l’univers Valiant 2000 ans dans le futur.

Tout d’abord, on retiendra ainsi les épisodes 13 à 16 de la série régulière Rai qui nous font découvrir les prédécesseurs du Rai moderne au travers des âges, du premier au dernier, du sage au guerrier, on voit les évolutions de l’arme de Père, souverain suprême qui règne sur le Japon. Je dois dire que les idées exprimées par Kindt, notamment sur le parallèle entre  l’évolution de Rai et celles de la société, sont réellement bien gérées, notamment la transition entre la sage et le guerrier. En outre, au delà du simple fait de nous donner un cours d’histoire, Kindt pose ici la base d’une future intrigue particulièrement intéressante, dont j’espère que nous verrons vite le débouché dans l’avenir.

Ensuite, nous avons les épisodes one shot, qui reviennent sur le sort de certains héros bien connus de l’univers Valiant comme Bloodshot ou Shadowman. Mais c’est surtout l’épisode spécial dédié au nouveau personnage de War mother qui attire l’attention. On en apprend pas beaucoup, mais juste ce qu’il faut pour donner envie de suivre la suite. Ce qui tombe bien puisque Bliss annonce la première mini série du personnage pour 2018…presque comme si c’était fait exprès…nannnn

Bref, dans l’ensemble tout de même un bon tome qui donne surtout envie d’en découvrir plus sur l’univers 4001 de Valiant.

Verdict : 8/10

4 –  Detective Comics Rebirth tome 1, chez Urban Comics

batman-detective-comics-tome-1-44345-270x411Date de sortie : 3 juillet 2017

Guide de lecture VF  :

Avis : j’en parle de manière assez détaillée dans mon guide VF, donc retour rapide sur la réédition du premier arc Rebirth de la série Detective Comics qui voit Batman constituer une équipe de fidèles autour de lui pour faire face à une menace inédite. Une menace diablement personnelle car d’une part elle viole en quelques sorte le symbole créé par Batman et d’autre part qu’elle se révèle liée de manière très importante à certains membres de l’équipe.

Une équipe à peine formée aux membres parfois insolites, comme Clayface, qui doit faire face à une armée entière qui parvient même à donner du mal à Batman en personne. De fait, James Tynion IV, s’appuyant en particulier sur Batwoman et Red Robin, développe assez vite un récit rythmé, bourré d’action  et surtout riche en conséquences. La conclusion de l’arc se révèle en effet relié à la trame générale du Rebirth de manière inattendue et pose de nouvelles questions dont on attend les réponses avec impatience.

Bien évidemment, autre qualité, les vieux fans de la Bat-family voient revenir sur le devant de la scène des personnages oubliés ou négligés comme Spoiler ou Cassandra Cain. Si elles ne sont pas encore pleinement sous les feux des projecteurs, le scénario leur ménage quelques moments pour briller. En bref, un premier tome réussi, qui sauve un peu la mise de la bat-family ère rebirth, tant le Batman de King est une déception pour l’instant…

Verdict : 8.5/10

3 –  Marvel Now : Secret Wars

SECRET WARSDate de sortie : 03 juillet 2017

Editeur : Panini Comics

Guide de lecture VF  :

Avis : conclusion du long run de Jonathan Hickman sur les Avengers et véritable culmination de tout le travail fourni par le scénariste chez Marvel au cours des 6 années précédentes, Secret Wars développe une longue intrigue qui laisse une place centrale au personnage de Doom.  Hickman donne en effet la vedette à la nemesis des Fantastic Four, qui a commencé par…s’approprier la famille de Reed Richards lorsqu’il a recréé l’univers à la suite de la longue guerre contre les Beyonders.

Le message du scénariste est assez clair dans son approche du personnage qui apparaît ici dans toute sa complexité, sa force mais surtout sa faiblesse alors que son admiration/rivalité avec Richards le pousse à commettre sa première véritable erreur lorsque Richards et les rares survivants de l’univers 616 viennent frapper à sa porte. Un retour qui marque la chute de celui que Strange présente pourtant comme foutrement doué pour être dieu.

En tant que vieux lecteur de l’univers Marvel, on ne peut encore une fois ignorer tout le message secondaire de Hickman derrière Secret Wars : alors que l’event est censé refonder l’univers Marvel et que le staff edito veut se débarrasser des FF, le scénariste remet les personnages en question au centre de l’intrigue et leur offre un baroude d’honneur particulièrement réussi.

De fait si au moment de sa sortie, Secret Wars a souffert de manière évidente de retards qui ont gêné sa bonne lecture, relier de la sorte, on ne peut que saluer le boulot gigantesque abattu par le scénariste qui réinvente l’univers Marvel en un Battleworld d’une richesse incroyable. La manière dont il amène la chute de cet univers suite à une erreur de jugement de Doom est par ailleurs particulièrement bien amenée, la mort d’un certain personnage en particulier, pouvant être vu comme le déclencheur…

En fait j’ai tellement apprécié cette relecture que cela m’a donné envie de me replonger dans ce que ce que nous pourrons appeler les “années Hickman” chez Marvel, et notamment tout son run sur les Fantastic Four qui m’a rappelé d’une part combien ces personnages bien écrits pouvaient me manquer aujourd’hui et encore une fois que le passage de Hickman était la meilleure chose qui leur était arrivé au cours des 15 dernières années…

Verdict : 9/10 –

2- Authority tome 1, chez Urban Comics

the-authority-tome-1-44386-270x411Date de sortie : 7 juillet 2017

Guide de lecture VF  :

Avis : bon là je vais faire court, étant donné que je me suis longuement épanché sur cette nouvelle réédition d’un des chef d’oeuvre de Warren Ellis, avec ce tome qui présente les 12 premiers épisodes de la série culte Authority.

Souvenez vous simplement que le titre a su bousculer une industrie moribonde et reste étonnamment fraîche 15 ans plus tard. Servi par un Bryan Hitch au sommet de sa forme nous livrant des planches tout simplement spectaculaires, Ellis présente 3 arcs où l’action est prédominante et présentée de manière ultra moderne.

Le scénario tranche en outre avec la tradition, avec des héros qui n’hésitent pas à tuer. Mais il faut dire que les menaces qu’ils affrontent ne laissent guère le temps de faire des sentiments, avec des villes entières rasées de la carte en quelques minutes ! A ce titre, on peut noter une montée en puissance inarrêtable d’arc en arc, alors que chaque nouvel ennemi semble plus puissant que le précédent. Bref, du très très bon et une oeuvre à posséder si ce n’est pas déjà le cas.

Verdict : 10/10

1 –  Alex + Ada tome 2, 

alexAdaT2Editeur : Delcourt Comics

Date de sortie :   03 juillet 2017

Guide de lecture VF :

Avis : et bien oui ! quel autre titre pouvait obtenir la première place et de loin en ce très très riche mois de juillet ! la suite d’Alex + Ada confirme tout le bien que l’on pouvait penser du premier tome, en allant encore plus loin et surtout en s’attaquant au sujet premier de la série, la relation entre les deux personnages principaux. Une relation pas évidente, compliquée, entre une Ada qui découvre ce que la conscience peut recouvrir et ses limites dans un monde où toute machine consciente est pourchassée pour être détruite et un Alex qui clairement tombe ou est tombé sous le charme de la jeune androïde depuis un moment, mais ne veut pas abuser de la situation…

On a là plusieurs propos de fond qui sont abordés, outre la question de la tolérance, une interrogation vraiment bien développée sur l’évolution de la technologie et l’émergence des intelligences artificielles qui inquiète chaque jour un peu plus d’autant plus qu’elle paraît inévitable.  Mais nous avons aussi des thèmes vraiment prenants sur la manière dont se développe une relation, les obstacles évidents, le respect dû à chaque partenaire, les étapes à franchir jamais évidentes quelque soit le contexte…

Bref, nous avons là une oeuvre d’une intelligence et surtout d’une sensibilité rare, qui a su prendre son temps pour avant tout développer ses personnages, avant que la situation du monde réel ne vienne sonner à leur porte …Tout cela va culminer dans le prochain et dernier tome de cette excellente série, dans une conclusion douce amère, qui va prendre beaucoup de gens par surprise. En effet les auteurs ont clairement choisis de ne pas terminer leur titre sur une fin “facile”.  

Verdict : 10/10

LE DEBAT DU MOIS

  • Le couple marié avec enfant : la fin d’un tabou  dans le genre super-héroïque?

Avis : ce débat m’a bien évidemment été inspiré par la sortie de deux titres en particulier, d’une part la mini série Renew Your Vows qui suivait un Peter Parker marié et père de famille et la sortie du premier tome de Superman Rebirth mettant en scène un Superman dans la même configuration personnelle.

Un schéma encore impensable il y a quelques années, tant le super-héros marié avec enfant semblait être perçu par tous les auteurs et éditeurs de l’industrie comme la situation à éviter absolument tant elle était synonyme de mort absolue de toute dramaturgie. Seuls des super-héros célibataires avaient droit de citer quitte à faire des pactes avec le démon ou rebooter des univers entiers pour corriger les errements évidents passés de scénaristes à courte vue …

On n’avait même eu la situation extrême lors du début du New 52 du bannissement du mot mariage, dont fit les frais Batwoman quand elle songea à convoler en juste noces avec son amoureuse…Point de mariage chez DC, jamais ! même des couples établis de longue date comme Aquaman et Mera se retrouvaient à vivre dans le péché du jour au lendemain…Et chez Marvel ? n’a t-on pas encore vu Dan Slott jurer ses grands dieux que l’éditeur ne permettrait jamais de marier son éternel loser, à savoir ce pauvre Peter Parker condamné à une vie semi monastique ?!

Mais, mais il semblerait désormais que la roue soit en train de tourner et il était temps. Car si il était difficile d’avoir des super-héros mariés à l’époque où les comics étaient lus majoritairement par des enfants, dans le présent, le fait est que la majorité des lecteurs actuels ont …moins de cheveux sur le caillou, quelques kilos en trop et ont eux mêmes des enfants dans nombre de cas. De fait, la question de l’identification au personnage se pose avec plus d’acuité encore, quand des vieux lecteurs trentenaires se rendent compte que leurs personnages sont en réalité bloqués dans leur évolution.

Ainsi, ces deux titres, et en particulier Superman Rebirth, prouve encore une fois que peu importe l’histoire narrée, tout ce qui compte c’est sa qualité. Le fait que le personnage soit marié, ne tue pas du tout la dramaturgie si son entourage est bien écrit, et que l’on a envie de les retrouver chaque mois. C’est un défi c’est clair, d’écrire une vie maritale et parentale chaque mois de manière intéressante, mais quand on suit des personnages pendant des décennies il devient difficile à un moment d’accepter qu’ils n’évoluent plus. C’est là sans doute le prochain défi de tous les personnages vieux / riches de quelques 50 à 75 ans d’histoires. Comment rester intéressants pour de nouvelles générations sans revenir en arrière de manière régulière ce qui est la tentation récurrente des éditeurs…

Le cas de Superman montre en tout cas que le grand reboot où on efface tout et on recommence ne prendra plus avant longtemps tant la version new 52 avait été mal accueillie.

Le scénariste du mois

Jonathan Hickman sur Secret Wars

SECRET WARS

Mention spéciale pour :

  • Sarah Vaughn & Jonathan Luna sur Alex + Ada tome 2
  • Mike Mignola et John Arcudi sur BPRD – L’enfer sur terre tome 6 (très bon tome)
  • Warren Ellis pour Authority

Le dessinateur du mois

Patrick Gleason sur Superman Rebirth tome 1

SUPERMAN #1

Mention spéciale pour :

  • Esad Ribic sur Secret Wars
  • Bryan Hitch pour Authority
  • Jonathan Luna sur Alex + Ada tome 2
  • Gabriele Dell’Otto pour Secret War
  • Marcos Martin, Paolo Rivera, Chris Samnee pour Daredevil

La couverture du mois

Secret Wars de Alex Ross, en particulier pour l’hommage assumé à la giga couverture de la mort qui tue le poignet et humilie tous les artistes de l’industrie de Georges Perez sur Crisis of Infinite Earths…

SECRET WARS

Mention spéciale :

  • Gabriele Dell’Otto pour Secret War
  • je dois dire que j’aime beaucoup la couverture simple de Hitch pour la réédition de Authority

SECRET WAR

Par contre, coup de gueule contre la couverture choisie par Urban Comics pour Superman Rebirth. En effet, il ne s’agit pas d’une des couvertures officielles, mais la reprise d’une page intérieure et autant donné que la série n’a pas à rougir de ses couvertures je trouve le choix plus qu’étrange…

Les annonces du mois

Sollicitation Panini pour le mois de septembre 2017

Outre le relaunch kiosque qui se poursuit bon gré mal gré…on retiendra surtout côté librairie :

  • la suite du run de JMS sur Amazing Spider-Man avec l’arrivée du personnage chez les Avengers
  • la fin de la réédition en deluxe de Uncanny X-Force de Rick Remender
  • réédition du run de Bruce Jones sur Hulk en compagnie de John Romita Jr, du coup on peut se demander si tout le travail de Jones sur le personnage sera réédité
  • les rééditions des titres post Marvel Now : Gog, le Mighty Thor de Jason Aaron, et le Uncanny Avengers de Gerry Duggan

Panini continue de présenter ses sorties du dernier trimestre 2017

NEWSAROCK ! (Part I) Avec le retour de Thor au cinéma dans Thor : Ragnarok, voici un déluge de titres liés au fils d’Odin en octobre (mais pas que) :

– l’Anthologie Je suis Thor recouvre six décennies de publication en un volume de 320 pages

– Dans la collection 100% MARVEL vous pourrez retrouver Thor : Ragnarok d’Oeming & DiVito (la période « Avengers : La Séparation »)

– Toujours en librairie, le prélude du film avec les adaptations en comics de l’Incroyable Hulk et de Thor the Dark World.

NEWSAROCK ! (Part II) Avec le retour de Thor au cinéma dans Thor : Ragnarok, voici un déluge de titres liés au fils d’Odin en octobre (mais pas que) :

– Tome 1 de Mighty Thor par Matt Fraction et Olivier Coipel en DELUXE avec le héros face à Galactus !

– En VINTAGE, c’est Thor contre Thor par Thomas et Buscema.

NEWSAROCK ! (Smash Part) Avec le retour de Hulk au cinéma dans Thor : Ragnarok, voici des titres coup de poing !

– Tome 1 du Hulk de Aaron, avec des dessins de Marc Silvestri dans la collection MARVEL DARK.

– Et bien entendu, le retour de Planète Hulk, l’histoire qui a inspiré le film, pour la première fois en DELUXE et dans un volume de 368 pages

NEWS FASCICULES ! En octobre :

– Unworthy Thor, une saga complète de Jason Aaron et Olivier Coipel foudroie MARVEL SAGA.

– La revue mensuelle LES MONSTRES ATTAQUENT ! publie en trois numéros de 128, 152 et 136 pages l’intégralité de cette saga où tous les héros de l’univers Marvel s’allient face aux monstres géants venus de l’espace ! Par Steve McNiven, Leinil Francis Yu, Adam Kubert et bien d’autres ! 100% action, 100% fun ! Le premier numéro sera disponible en édition collector avec un coffret et un fascicule inédit de 16 pages : Le dossier monstrueux !

Avec tous ces titres consacrés à Thor et toutes ces rééditions, on pourra regretter que le run de Simonson soit ignoré d’autant plus que le film laisse la place à certains des éléments issus des épisodes de l’auteur…Allez comprendre…Par contre excellente initiative de publier l’intégralité de la mini série Unworthy Thor en kiosque, voilà qui représente une offre des plus attractive !

NEWS ! Les rendez-vous de fin d’année (1/2) !

Le coffret MARVEL EVENTS (et par la même, le programme de la collection pour 2018) contient les 5 albums suivants sur la thématique des conflits venus de l’espace :

– Infinity Gauntlet, Infinity War et Infinity Crusade par Jim Starlin, George Pérez et Ron Lim.

– Secret Invasion par Brian M. Bendis et Leinil Francis Yu

– World War Hulk par Greg Pak et John Romita Jr

NEWS ! Les rendez-vous de fin d’année (2/2) !

En octobre :

– MARVEL ABSOLUTE (octobre)

Civil War II avec l’intégralité des épisodes de Bendis/Marquez mais aussi les prologues de Coipel et Cheung ainsi que la mini-série anthologique Choosing Sides et les one-shots The Fallen, The Accused et The Oath ! (528 pages)

– MARVEL OMNIBUS (novembre)

* « Miles Morales : Spider-Man » avec tous les épisodes de la série + les mini-séries Spider-Men, Catclysm : Ultimates, Cataclysm : Spider-Man et Ultimate End (688 pages)

* « Wolverine par Jason Aaron Vol. 2 » avec l’intégralité de la série de 2010 (640 pages)

Et rappel : l’intégralité de la série Dark Vador avec aussi le crossover Vador Abattu seront disponibles dans un album STAR WARS ABSOLUTE en novembre.

ALL-NEW NEWS NOW ! Quatre nouvelles séries en octobre dans la collection MARVEL NOW (3 de l’époque « All-New » et une de l’époque « NOW! ») :
– Old Man Logan de Lemire/Sorrentino avec le vieux Logan dans l’univers Marvel
– Spider-Man de Bendis/Pichelli avec Miles Morales dans l’univers Marvel
– Extraordinary X-Men de Lemire/Ramos avec les X-Men isolés dans les Limbes
– et un volume de près de 200 pages sur les Inhumains avec Inhumanity de Fraction/Bradshaw-Coipel et les 6 premiers épisodes de Inhuman par Soule/Madureira-Stegman !

NEWS ! Les albums Fusion de la fin d’année :

– Crossed Terres Maudites à la préhistoire avec Kieron Gillen au scénario (septembre)

– Nouveau volume de Savage Sword of Conan avec le début de l’année 1986 (septembre)

– Sixième et dernier tome de The Boys (Ennis/Robertson) dans la collection SELECT (octobre)

– Deuxième volume de l’anthologie 5 étoiles Cinema Purgatorio en novembre

Urban présente son programme pour novembre / décembre et fête ses 5 ans

En novembre, si les titres Rebirth sont toujours en bonne place avec le Batman de Tom King et le Wonder Woman de Greg Rucka, ce qui marque ce mois de novembre chez Urban, ce sont les 5 ans de l’éditeur ! celui-ci a décidé de marquer le coup en rééditant certains de ses titres les plus célèbres sous un nouveau format plus grand, avec des bonus.

Sont concernés par l’initiative :

  • Batman la cour des hiboux de Scott Snyder et Greg Capullo
  • Watchmen de Alan Moore et Dave Gibbons
  • Justice League : Darkseid War de Geoff Johns et Jason Fabok
  • Punk Rock Jesus de Sean Murphy
  • Daytripper par Gabriel Bà et Fàbio Moon

L’indé sera également de la partie avec le lancement de la dernière série en date de Rick Remender accompagné cette fois de Jerome Opena : Seven to Eternity. Mais aussi la suite de Descender et Suiciders.

Pour le mois de décembre, les rééditions seront surtout de mise avec le retour d’All Star Superman, la suite de la 2e réédition du run de Geoff Johns sur Green Lantern, ou encore le Justice League Dark de Jeff Lemire réédité en librairie accompagné du film d’animation du même nom. On retiendra également la réédition des épisodes Batman/Judge Dredd, une idée assez démentielle, qui permet à Urban de continuer à caser du Batman…ou encore le lancement de la nouvelle collection Urban Games avec l’arrivée de titres comme Witcher ou Street Fighter.

Dans l’ensemble, je dirai tout de même que la fin de l’année est assez décevante chez Urban Comics, avec des choix assez conservateurs, une foule de réédition et très peu de nouveautés réelles. On voit que la maison continue de se concentrer sur certains auteurs “maisons”, comme Rick Remender ou la réédition du Rebirth, mais semble frileux pour en sortir…Peut être en 2018 ?

Sorties les plus attendues le mois prochain :

Delcourt comics :

  • Luther Strode tome 3
  • Echo intégrale  

Panini Comics :

  • Secret Wars : Thors
  • Sunstone tome 5

Snorgleux comics

  • American Monster

Urban Comics

  • les archives de la Suicide Squad tome 2
  • Deadly Class tome 5
A propos Sam 1660 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

3 Comments

  1. Petite question * « Miles Morales : Spider-Man » avec tous les épisodes de la série + les mini-séries Spider-Men, Catclys est il la suite de l’Omnibus de l’année dernière sur Spiderman MERCI

Laisser un commentaire