Guide de lecture Comics VF : semaine du 02 novembre 2017

Edito : et nous voilà reparti pour un nouveau mois bien chargé en sorties du côté de la VF et ce début de mois se révèle déjà bien nourri ! A mon sens, on peut surtout retenir cette semaine :

  • chez Panini, l’arrivée du dernier relaunch en date des X-Men …avec mon avis sur le sujet, je vous laisse le découvrir…mais disons simplement que la résurrection attendue n’est pas encore pour aujourd’hui…
  • chez Urban Comics, deux évènements :
    1. l’arrivée de la dernière série en date de Rick Remender, amplifiant encore un peu plus la présence de cet auteur chez Urban ;
    2. le lancement de la nouvelle gamme d’Urban Comics, Urban Games, destinée à sortir en VF, les comics adaptés de franchises connues dans le monde des Jeux Vidéos. Un pari à mon sens risqué au regard principalement de l’encombrement du marché comics actuellement…et depuis un certain temps.

      Alors que de nouveaux éditeurs sont annoncés, que d’autres (comme Bragelonne/Milady) reviennent, que Panini et Urban se livrent une concurrence sans merci côté super-héros, on sent que l’on arrive un peu à saturation du marché et que nous ne pouvons tout simplement plus suivre l’afflux massif de sorties chaque semaine.

      D’un autre côté, cela peut être aussi l’occasion d’élargir le public en essayant d’attirer le vaste public des joueurs…ou du moins une petite partie…A voir, je reste peu convaincu, mais on a vu plus étrange se produire !

GLENAT COMICS

NAILBITER TOME 4

501 NAILBITER T04[BD].inddDate de sortie : 02 novembre 2017

Prix : 15.95€/128 pages

Scénario : Joshua Williamson

Dessin : Mike Henderson

Sollicitation : Même un monstre a des principes…

La Nailbiter a disparu ! Et il semble qu’un nouveau serial killer sème la terreur à Atlanta. Ce nouveau tueur pourrait-il être la clé pour élucider les mystères obscurs de Buckaroo ?  Finch et Crane vont-ils devoir vendre leur âme au diable pour le découvrir ?

Nailbiter, le thriller de Joshua Williamson et Mike Henderson salué par la critique et le public se poursuit, de plus en plus malsain, de plus en plus sanglant ! Comme ses personnages, vous n’en sortirez pas indemnes…

Avis : sortie cette semaine, de la suite de la très bonne série Nailbiter de Joshua Williamson. Après un tome 3 où l’on voyait les principaux personnages plonger un peu plus profondément dans les mystères de la ville de Buckaroo et mettre au jour une gigantesque fausse piste quant à l’origine des serial killers issus de cette petite ville, j’ai hâte de voir ce que le scénario nous réserve pour ce tome 4.

Il faut dire que fidèle à son style habituel, le scénariste a su ponctuer au bon moment son récit de quelques révélations assez fracassantes sur certains personnages qui vont de toute évidence affecter le récit au long cours…Enfin, pas trop long non plus, puisque le titre se conclut avec son 31e épisode, soit le 6e tome en VF. Nous devrions donc voir la conclusion de la série débarquer en 2018 en France et avec elle les réponses attendues.

Verdict : à lire

PANINI COMICS

KIOSQUE
 

AVENGERS 5  

AVENGERS 5Date de sortie : 03 novembre 2017

Prix :5,50 EUR, 128 pages  

Episodes :  US Avengers 5 et 3.1, Champions 5, Uncanny Avengers 19-20, US Avengers 3

Sollicitation :La guerre contre Kang continue alors que les Avengers affrontent le premier du nom. Les Champions rencontrent Gwenpool (!) tandis que les Uncanny Avengers affrontent Crâne Rouge dans deux épisodes. Plus les U.S.Avengers et une autre histoire des Avengers du passé. Par Waid, Ramos, Del Mundo, Kitson, Duggan, Larraz, Zayas, Ewing et Molina.  

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. A ce stade, même si je lisais encore les Avengers de Waid et ses Champions, c’était avec une attention peu soutenue. L’épisode d’Avengers ne m’a laissé aucun souvenir et était assez confus, les voyages dans le temps étant peu clairs dans le récit du scénariste. Et dans Champions, le cameo de Gwenpool est aussi irritant et inutile que ce que vous pouvez imaginer. On sent en outre l’apparition télécommandée par le staff edito à laquelle Waid a du souscrire contraint et forcé…

Verdict : bof

DEADPOOL 6  

DEADPOOL 6Date de sortie : 02 novembre 2017

Prix : 4,90 EUR, 96 pages  

Episodes : US Deadpool (2016) 29, Spider-Man/Deadpool 16, Deadpool & Mercs for Money 9-10

Sollicitation :Ne manquez surtout pas ce numéro car il contient la conclusion du crossover Jusqu’à ce que la mort… ! C’est l’heure de la confrontation finale entre Wade, Shiklah et Dracula, dans quatre épisodes signés Duggan, Espin, Corin, Koblish, Hastings et Coello.  

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict :  pour les fans de Deadpool.

 

IRON MAN & AVENGERS 6  

IRON MAN & AVENGERS 6Date de sortie : 02 novembre 2017

Prix :5,50 EUR, 128 pages  

Episodes :  US Invincible  Iron Man 5, Captain America : Steve Rogers 14-15, Mighty Thor 17,Captain America : Sam Wilson 18, Mighty Captain Marvel 3

Sollicitation :Alors que Riri Williams essaie de devenir une meilleure héroïne (en armure), Steve Rogers continue de bâtir son “empire secret” dans l’ombre, alors même que son meilleur ami Sam Wilson ne se doute de rien ! Plus de nouveaux épisodes de Captain Marvel et Thor. Par Bendis, Caselli, Spencer, Saiz, Pina, Guinaldo, Aaron et Dauterman, entre autres.

Avis : comme d’habitude, avec ce mag, je ne vous parlerai que de Thor, seule série que je suis encore de ce côté de chez Marvel…Après avoir fait l’impasse le mois dernier, Panini ramène le titre pour la suite de l’arc de la guerre Asgard/Shi’ar. Une guerre qui monte véritablement en puissance ici, alors que les forces d’Asgard débarquent dans le monde trône des Shi’ars et commencent à vraiment se déchaîner ! de son côté Thor commence à en avoir ras le marteau des divinités Shi’ars et le leur fait savoir ! Bref, encore une fois un numéro franchement enthousiasmant…d’autant plus qu’il me semble que c’est avec ce numéro que l’on apprend un peu plus sur l’origine du conflit…et elle est plus liée à la guerre des mondes que ce que l’on pouvait imaginer !

Verdict : à lire

 

SPIDER-MAN 6  

SPIDER-MAN 6Date de sortie : 02 novembre 2017

Prix : 4,90 EUR, 96 pages

Episodes :  US Amazing Spider-Man 25 (I), Spider-Man (2016) 13, Spider-Man : The Clone Conspiracy Omega 1

Sollicitation :Du côté de Peter Parker, nous découvrirons l’épilogue de La Conspiration des Clones et le début d’une nouvelle saga illustrée par Stuart Immonen où le héros va affronter l’un de ses pires ennemis. Du côté de Miles Morales, le crossover avec Spider-Gwen continue !  

Avis : pas d’avis, (je n’ai toujours pas repris la lecture de Spidey, je crois qu’à ce stade, on peut dire que je ne m’y remettrai que quand Slott partira. Je n’ai rien contre lui…mais, il est clairement temps d’un changement de ton…), je signale juste la sortie.

Verdict :  pour ceux qui suivent encore.

 

NOUVEAU   X-MEN RESURRXION 1  

X-MEN RESURRXION 1Date de sortie : 02 novembre 2017

Prix :5,50 EUR, 128 pages  

Episodes : US X-Men Prime 1, X-Men Gold 1, X-Men Blue 1, Old Man Logan 19-20

Sollicitation :Une nouvelle ère commence pour les X-Men avec deux nouvelles équipes, la Blue et la Gold. Qui en seront les membres ? Vous le découvrirez après le prologue X-Men Prime. Par Guggenheim, Bunn, Molina, Buffagni et Syaf. Retrouvez aussi Old Man Logan dans une saga complète en deux volets signés Lemire et Andrade.

Avis : bien, nous y voilà, le nouveau relaunch de la franchise mutante débarque en VF. Un relaunch à plus d’un titre, l’un positif, l’autre négatif… Positif, car ce relaunch marque tout simplement le retour commercial des X-Men chez Marvel. Après plusieurs années de placardisation pratiquement assumée par l’éditeur, avec ce relaunch Marvel opère un changement de politique à 180°.  Attendez vous donc à voir débarquer nombre de spin offs dans les mois à venir. Au moment où j’écris ces lignes, la franchise, en comptant les mini séries, est revenu à son niveau de croisière historique, environ 10/12 titres mutants sortant chaque mois.

Alors quel est le point négatif ? les X-Men sont de retour ? fini l’exil !!! oui, mais ce relaunch marque également pour moi un point important : la mort créative des X-Men. Oui, vous m’avez bien lu. Je vous rassure tout de suite, nous n’atteignons pas les niveaux de nullité connus sous les ères Fraction/Gillen/Bendis…non, en un sens ce qui se passe avec ce relaunch est bien pire : les auteurs ont simplement laissé tomber l’aspiration à …avoir ne serait-ce qu’une idée originale. Vous avez aimé les X-Men dans les années 80/90 ? et bien soyez heureux, c’est très exactement ce que Marvel et ses auteurs vous offrent ici : les X-Men des années 80/90…mais vraiment uniquement cela…

Ce relaunch se démarque en effet par son absence totale d’idée originale, de progression,de nouveautés, ou de prise de risque à un quelconque niveau que ce soit. En clair, on est revenu à l’ère “pillage de tombes” post Morrison, où à défaut d’avoir des auteurs à niveau, Marvel avait décidé de repiquer tous les concepts des années 90 pour les réinjecter en priant pour que la sauce prenne à nouveau…Vous me direz : oui, mais après tant de daubes, n’est-il pas confortable de revenir aux sources, aux idées d’autrefois ? et il n’y a pas pas de mal en effet de temps en temps à ressortir ici ou là de vieux ennemis pour les remettre au goût du jour.

Je dirai même que tout le monde le fait ! si l’on regarde certaines séries que j’apprécie en ce moment chez Marvel, comme Thor ou GoG de Duggan, il y a pas mal de reprise d’anciens ennemis. Certes, mais tout cela s’inscrit dans un plan d’ensemble vraiment entraînant…d’un élan créatif réel, tout cela dans le cadre d’histoires inspirées. Dans le cas de cette résurrection mutante, on s’est contenté d’aller repêcher de vieilles intrigues sans y apporter quelque chose. Pas de vraie de mise à jour, juste un empilement et le souhait que l’énergie d’autrefois revienne.

De toute évidence, X-Men Gold de Mark Guggenheim est le titre qui se roule le plus dans la fange de la nostalgie, mais le X-Men Blue de Cullen Bunn n’est pas loin derrière, au point que j’en suis venu à me demander si la qualité de son run sur le titre Magneto n’était pas juste un accident.

En ce qui me concerne, j’ai décidé de presque tout arrêter à ce stade chez les X-Men, ne tenant même pas jusqu’à l’épisode 12 de chaque titre comme je me l’étais promis,  à part le Wolverine de Taylor qui demeure de qualité, tant cette nouvelle ère des mutants ne s’adresse pas à moi. Oui, je suis un vieux fan, mais vous savez quoi : quand je veux relire de vieilles bonnes histoires sur les X-Men…je me replonge dans mes vieux numéros. Je n’ai pas envie de retrouver les mêmes intrigues repompées 30 ans plus tard en moins bien, parce que toute évidence, les nouveaux auteurs n’ont pas de nouvelles idées…

Verdict : à éviter.

 

LES MONSTRES ATTAQUENT ! 2 (sur 3)  

LES MONSTRES ATTAQUENT ! 2Date de sortie : 02 novembre 2017

Prix :5,90 €, 152 pages  

Episodes : US Monsters Unleashed 3, All-New X-Men 1.MU, Uncanny Inhumans 1.MU, Doctor Strange 1.MU, Totally Awesome Hulk 1.MU

Sollicitation :Les héros ont enfin compris l’origine des monstres géants, mais même en conjuguant leurs forces, les Avengers, les X-Men, les Inhumains et le Docteur Strange n’en viennent pas à bout ! D’étranges renforts arrivent alors… Par Cullen Bunn, Leinil Francis Yu, Chip Zdarsky, Jeremy Whitley et bien d’autres.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Je n’ai pas dépassé l’épisode 1 en VO et très sincèrement : rien à battre.. Quelqu’un suit ça ?

Verdict :  pour ceux qui suivent ?

 

LIBRAIRIE  

AVENGERS : L’INTÉGRALE 1977  

AVENGERS L'INTÉGRALE 1977Date de sortie : 02 novembre 2017

Prix :32,00 €    296 pages,

Scénario :Conway, Shooter,

Dessin :Pérez, Buscema, Byrne  

Episodes :  US Avengers (1963) 155-166 et Annual 7 et Marvel Two-In-One Annual 2, précédemment publiés dans les revues VENGEUR (Arédit) 6-7 et dans les albums MARVEL VINTAGE : AVENGERS – LA PROMISE D’ULTRON et MARVEL ANTHOLOGIE : NOUS SOMMES LES AVENGERS

Sollicitation :Le redoutable Ultron, futur époux de Jocaste, souhaite pour cadeau de mariage la mort des Avengers. Dans ce volume reprenant l’intégralité des épisodes de 1977, les plus grand héros de la Terre vont également affronter Attuma, Graviton et le Moissonneur. Enfin, retrouvez l’équipe avec Captain Marvel et Spider-Man face à Thanos !   

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict :  pour les fans.

NOUVEAU INDESTRUCTIBLE HULK 1  

INDESTRUCTIBLE HULK 1Date de sortie : 02 novembre 2017

Prix :20,00 € , 248 pages,  

Scénario :Waid,

Dessin :Yu, Simonson  

Episodes : US Indestructible Hulk 1-10, précédemment publiés dans les albums MARVEL NOW : HULK 1-2)

Sollicitation :Hulk est doté d’une force démesurée tandis que Bruce Banner est l’un des hommes les plus intelligents de la planète. Unis, ces deux êtres sont indestructibles ! Désormais agent au service du S.H.I.E.L.D., Hulk est investi de sa première mission : neutraliser l’Homme Pentatronique ainsi que le redoutable Attuma. Mais Banner va découvrir que l’organisation dirigée par Maria Hill dissimule de lourds secrets…    

Avis : alors là je dois dire que je suis relativement surpris de voir le run de Mark Waid réédité en format Deluxe. En effet outre le fait d’être quelque peu raté d’un point de vue créatif, Waid admettant lui même qu’il n’était pas parvenu à faire ce qu’il voulait avec le titre (ce qui arrive, quelquefois il n’y a pas de rencontre entre un titre et un auteur), ce fut aussi d’un point de vue commercial un échec relatif…en VO comme en VF.

Pour cela il faut juste se souvenir du temps que Panini a pris pour rééditer ce run en tomes Marvel Now, ne cessant d’espacer les sorties faute sans aucun doute de ventes suffisantes, étant donné que c’est la pratique habituelle dans ce genre de cas…Bon, je comprends que Panini espère qu’avec Thor Ragnarok, où Hulk joue un rôle, la popularité du personnage va amener certains spectateurs à acheter du matos Hulk sur un coup de tête…mais ce run en particulier ? j’ai quelques doutes.

Si l’idée de départ était en effet intéressante, alors que Banner met Hulk au service du SHIELD, très vite on se rend compte que le scénario se révèle assez répétitif, alors que le personnage part en mission, affronte un truc…et recommence dans l’épisode suivant…cela manque clairement d’ambition et très vite on tourne en rond.  Au delà, le titre a souffert des mêmes problèmes que ses prédécesseurs, comme Aaron avant lui, avec des changements d’artistes constants. Leinil Francis Yu n’a ainsi assuré que le premier arc avant de partir sans se retourner…

Ce n’est pas non plus une plaie à lire…mais cela pourra vous aider à roupiller en cas d’insomnie…

Verdict : bof

 

SPIDER-MAN : MILES MORALES

MILES MORALESDate de sortie : 02 novembre 2017

Prix :66,00 €  , 688 pages,

Scénario :Bendis,

Dessin :Marquez, Bagley  

Episodes : US Spider-Men 1-5, Cataclysm : The Ultimates’ Last Stand 1-5, Cataclysm : Ultimate Spider-Man 1-3, Miles Morales Ultimate Spider-Man 1-12 et Ultimate End 1-5, précédemment publiés dans les revues ULTIMATE UNIVERSE 14-15, ULTIMATE UNIVERSE NOW 1-6, SECRET WARS : ULTIMATE END 1-5 et dans l’album MARVEL DELUXE : SPIDER-MEN

Sollicitation :Miles Morales, le nouveau Spider-Man de l’univers Ultimate, va découvrir que son monde n’est pas le seul dans le multivers. Des aventures épiques attendent ce jeune héros.  

Avis : pas vraiment d’avis, je n’ai jamais vraiment été intéressé par le personnage de Miles Morales et je n’ai donc jamais lu ces épisodes.

Verdict : pour les fans.

 

SPIDER-MAN : L’INTÉGRALE 1985  

Date de sortie : 02 novembre 2017

Prix :32,00 €   , 320 pages,

Scénario :DeFalco,

Dessin : Frenz

Episodes : US Amazing Spider-Man (1963) 260-271 et Annual 19, précédemment publiés dans les revues STRANGE 200-206 et 3 inédits

Sollicitation :Après avoir affronté le Super-Bouffon, Spider-Man va devoir faire face à un autre adversaire tout aussi puissant : Firelord, le nouveau héraut de Galactus !   

Avis : suite de la reprise de Amazing Spider-Man par Tom Defalco et Ron Frenz en 85, avant qu’on leur montre la porte de sortie en 86. Une année compliquée si l’on en croit l’éditeur d’alors, un certain…Christopher Priest alors jeune homme de 22 ans propulsé éditeur de l’une des franchises les plus importantes de Marvel. J’ai personnellement beaucoup aimé les premiers épisodes des auteurs publiés dans la dernière intégrale, on sent bien tout l’amour qu’ils ont pour le personnage et leur maîtrise avancée sur certains points.

Verdict : à lire

 

NOUVEAU SUPERIOR SPIDER-MAN 1  

SUPERIOR SPIDER-MAN 1Date de sortie : 02 novembre 2017

Prix :20,00 €  , 240 pages

Scénario : Slott,

Dessin :Stegman, Camuncoli, Ramos   

Episodes : US Superior Spider-Man 1-10, précédemment publiés dans les albums MARVEL NOW : SUPERIOR SPIDER-MAN 1-2

Sollicitation :Le Docteur Octopus a vaincu Spider-Man et a pris sa place. Il est convaincu que de grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités, mais il pense surtout qu’il est un meilleur Spider-Man que Peter Parker : il lui est … supérieur !    

Avis : comme pour Hulk un peu plus haut, on peut légitimement s’interroger sur la raison de cette réédition du Superior Spider-Man de Dan Slott. Bien évidemment, ce titre, contrairement au Hulk de Waid, fut un énorme succès tant créatif que commercial, là n’est pas la question. Non, on peut simplement se demander pourquoi Panini réédite si tôt cette série, alors que vous savez…elle vient tout juste d’être éditée en version Marvel Now et reste assez largement disponible. Dans le même temps, on peut rester surpris par le fait que les débuts de Slott sur le titre en solo au moment de Bug Time restent inédits en librairie, et qu’il faille aller fouiller les brocantes ou les librairies spécialisées pour trouver avec du bol le kiosque correspondant …

Sur le fond, c’est évidemment du très bon, alors que Slott passe la mythologie de Spider-Man au rouleau compresseur, au moment où Octopus prend le contrôle du corps du héros et décide qu’il va mieux s’en sortir que le titulaire original…Et ses débuts sont effectivement prometteurs alors qu’il rationalise nombre des combats habituels de Peter pour équilibrer vie personnelle et vie super-héroïque, tout cela en sonnant comme un parfait connard arrogant s’assumant comme tel. De fait, à la surprise générale, le bouquin apparaît…fun à lire et on vogue de numéro en numéro en se demandant ce que bon vieux Otto va bien pouvoir inventer cette fois.

Verdict : à posséder…si ce n’est pas déjà le cas.

 

WOLVERINE : LA REVANCHE

WOLVERINE LA REVANCHEDate de sortie : 02 novembre 2017

Prix :66,00 € , 640 pages

Scénario :Aaron,

Dessin :Guedes, Acuna, Garney  

Episodes :  US Wolverine : The Road to Hell 1 et Wolverine (2010) 1-20 et 300-304, précédemment publiés dans les revues WOLVERINE (V1) 209, WOLVERINE (V2) 1-12 et WOLVERINE (V3) 2-9

Sollicitation :Dans ce deuxième tome consacré aux aventures de Wolverine signées Jason Aaron, nous aurons l’occasion d’observer les multiples facettes du mutant griffu. De l’Enfer jusqu’au Japon, contre les X-Men, Mystique ou le Samouraï d’Argent, Wolverine trace sa route à coups de griffes.    

Avis : suite de la réédition du run de Jason Aaron sur Wolverine et si la première partie était on ne peut plus réussie…je vais avoir du mal à avoir l’air aussi enthousiaste sur cette seconde partie…même s’il y a encore de très bonnes choses ici. En fait, mon principal problème tient à une intrigue en particulier qui plombe un peu le run d’Aaron :celle qui voit l’âme de Wolverine propulsée en enfer pendant que son corps est possédé par des démons.

Outre le fait de nous refaire le coup du Wolverine qui ne se contrôle plus, l’exécution de cette idée est juste…et bien mauvaise tout simplement. Je le sais, car j’ai essayé de la relire récemment et je peux vous dire que j’ai d’abord souffert avant de laisser tomber et de passer immédiatement à la suite. C’est juste poussif, ça n’en finit pas, c’est répétitif et peu inspiré. Je ne sais pas trop ce qui a pris à Aaron sur cet arc, mais on retrouve ici un de ses défauts, nous sortir parfois des arcs qui sont à chier.

Le reste s’améliore assez vite, notamment la rencontre avec les responsables de sa mésaventure et le coup final qu’ils ont réservé à Wolverine, bien pervers et pas qu’un peu. Mais on n’atteint plus vraiment les niveaux de la première partie du run de l’auteur, comme si cette histoire en enfer l’avait un poil fait dérailler.

Verdict : à lire

 

X-FORCE  

X-FORCEDate de sortie : 02 novembre 2017

Prix : 30,00 €  , 320 pages,

Scénario : Spurrier,

Dessin : He-Kim, Eng Huat  

Episodes : US X-Force (2014) 1-15, précédemment publiés dans les revues X-MEN (V4) 18-23 et X-MEN HS 4

Sollicitation :Tous les peuples du monde sont secrètement protégés par des surhumains : les États-Unis ont les Secret Avengers, le Royaume-Uni le MI13 et les mutants peuvent compter sur X-Force. Cette équipe, dirigée par Cable, est composée de tueurs, de psychopathes et d’espions. Avec Psylocke, Fantomex, le Docteur Némesis ou Marrow à ses côtés, Nathan Summers est prêt à tout pour sauver les siens.  

Avis : comme vous pouvez le noter, je me plains assez assez souvent de l’état de la franchise mutante dans mes chroniques, donc cela me fait plaisir de temps à temps de parler de bouquins de qualité, comme le présent X-Force de Simon Spurrier. Un bouquin qui se révèle une sacrée surprise malgré le peu de temps laissé par Marvel à l’auteur. Un auteur qui je le sens a tout à fait le potentiel pour redynamiser la franchise toute entière si on lui filait une équipe artistique au top.

Cela ne fut malheureusement pas le cas sur X-Force, alors qu’on lui a refilé une série d’artistes …pas franchement attrayants, voire qui faisaient mal aux yeux la plupart du temps. Non, la qualité venait avant tout des scénarios, alors que Spurrier a essayé de réinjecter un truc appelé “idées” dans son bouquin au lieu de simplement recycler des histoires passées pour alimenter son titre. Il nous invente ainsi un nouveau statut quo pour l’équipe, qu’il bourre de cinglés abîmés de première.

Il apporte aussi quelques nouveaux vilains bien monstrueux, (re)fait de Fantomex le salopard qu’il a toujours été et en vient même à bien utiliser le personnage de Hope alors déjà largement ignorée par les autres auteurs de la franchise. Bref, une très bonne lecture, une petite oasis de qualité dans le désert de médiocrité mutante.

Verdict :  à lire

URBAN COMICS

BATMAN REBIRTH 6

batman-rebirth-6Date de sortie : 02 novembre 2017

Prix : 5.9€/176 pages

Episodes :  US BATMAN #12 et #13, DETECTIVE COMICS #946 et #947, ALL STAR BATMAN #4, NIGHTWING #10 et #11

Sollicitation : Trahi par Spoiler !

Batman organise son assaut sur Santa Prisca, mais comment réagira-t-il quand il verra que Catwoman se range aux côtés de Bane ? Par Tom KING et Mikel JANÍN. Le justicier nocturne lutte également contre le Syndicat des Victimes, mais ces derniers semblent avoir rallié Spoiler, l’une de ses plus jeunes alliées, à leur cause, par James TYNION IV, Eddie BARROWS et Alvaro MARTINEZ. Tandis que Batman escorte Double-Face et tente d’échapper aux chasseurs de primes, le jeune Duke Thomas affronte Monsieur Zsasz, par Scott SNYDER, John ROMITA Jr. et Declan Shalvey. Enfin, Dans le même temps, il doit escorter Double-Face alors qu’une prime est placée sur sa tête, par Scott SNYDER et John ROMITA Jr. De leur côté, Batwoman et son équipe affrontent le « Syndicat des Victimes », par James TYNION IV et Alvaro MARTINEZ. Enfin, sur les conseils de Superman, Nightwing entame une nouvelle vie et emménage dans la ville de Blüdhaven, par Tim SEELEY et Marcus TO.

Avis : nouveau mag Batman, où les séries principales atteignent la conclusion de leurs arcs en cours. Ne vous attendez à rien du côté de Batman qui se conclut…très exactement de la manière attendue. Si le “twist” du mois dernier vous a laissé dubitatif, et bien vous n’êtes pas le seul et cela va malheureusement se poursuivre ainsi jusqu’à la fin. A noter que pour une raison qui me reste inconnue, l’épisode 12 a fait un peu jaser au moment de sa sortie en VO car il contiendrait une révélation importante sur le passé de Batman.

Pour l’avoir lu, très sincèrement, je trouve cela un peu plat et l’effet choc attendu n’est pas réellement au rendez-vous. On y retrouve un simple numéro à concept comme Tom King nous y a habitué, qui fonctionne ailleurs, mais laisse complètement froid sur Batman.

Du côté de Detective Comics, James Tynion IV termine également son arc avec le syndicat des victimes et de ce côté, on peut avoir quelques espoirs qu’il saura apporter une conclusion satisfaisante à son intrigue opposant le groupe de Batman au nouveau syndicat des victimes, à un moment où la loyauté de Spoiler est profondément affectée par les évènements du premier arc. On sent que le scénariste va de nouveau frapper au coeur et on ne peut qu’avoir hâte de découvrir ce que Tynion a encore sous le coude. Vraiment le titre Batman à suivre.

Côté Nightwing, Tim Seeley ramène le personnage a un statut quo bien connu des lecteurs de longue date, avec le retour du personnage à Blüdhaven, ville où le héros a opéré pendant des années notamment lors du run de Chuck Dixon il y a plus de 15 ans. On se souviendra aussi au passage que la ville avait été détruite lors de Infinite Crisis, un évènement apparemment annulé dans la nouvelle continuité…A voir ce que Seeley en fera, ramener simplement un statut quo passé ou donner un nouveau départ original au personnage ?

Verdict : à lire

JUSTICE LEAGUE REBIRTH 6

Date de sortie : 02 novembre 2017

Prix : 5.9€/184 pages

Episodes :  US JUSTICE LEAGUE #9 et #10, ACTION COMICS #967 et #968, THE FLASH #11 et #12, HAL JORDAN AND THE GREEN LANTERN CORPS #9 et #10

Sollicitation : Luthor accusé ! La Ligue de Justice fait face à un virus informatique capable d’infester tout leur équipement, y compris l’anneau de Green Lantern, par Bryan HITCH et Neil EDWARDS. À Metropolis, deux êtres venus d’ailleurs s’en prennent à celui qu’ils considèrent comme un futur despote, et font face à Superman et à Lex Luthor, par Dan JURGENS et Tyler KIRKHAM. À Central City, Barry Allen, alias Flash, et son jeune apprenti Wally West, le nouveau Kid Flash, affrontent l’Ombre, par Joshua WILLIAMSON, Felipe WATANABE et Davide GIANFELICE. Et dans l’espace, le Corps des Green Lantern affronte la menace de Brainiac, par Robert VENDITTI, Rafa SANDOVAL et Ed BENES.

Avis : pas vraiment d’avis, car je dois dire que je n’ai pas vraiment lu épisodes en VO. J’avais laissé tomber à ce stade Justice League n’en espérant plus rien, bien qu’à ma grande surprise l’épisode 8 était …lisible ? le mois dernier (oui, j’en rests surpris, mais on va dire que c’était grâce au style graphique plus Hitchien que jamais de Neil Edwards).

J’ai zappé cet arc de Action Comics, un peu trop old school à mon goût, et j’avais alors décidé de poursuivre Flash et Green Lantern en VF. En tout cas, j’espère vraiment que le titre Flash va remonter à bon niveau après un premier arc assez passable sur le fond; pas dénué de qualité et de potentielles histoires pour l’avenir mais un peu trop long et prévisible.

Il est assez étrange de se dire qu’un scénariste comme Joshua Williamson, si à l’aise dans ses creator owned avec l’utilisation de gros twists bien surprenants, peine autant sur ses titres mainstream avec le même procédé narratif…

Du côté de Green Lantern, on a vu le nouveau statut quo commencer à être mis en place le mois dernier et l’arrivée assez surprenante de Brainiac dans l’affaire. Une confrontation logique sur le fond, mais au final assez rare, tant le personnage a été cantonné à la partie Superman de l’univers DC.

Verdict : à lire

SUICIDE SQUAD REBIRTH 5

Date de sortie : 02 novembre 2017

Prix : 5.9€/184 pages

Episodes : US SUICIDE SQUAD #8, JUSTICE LEAGUE vs SUICIDE SQUAD #1 et #2, JUSTICE LEAGUE #12, HARLEY QUINN #9, DEATHSTROKE #8 et #9)

Sollicitation : Après avoir sauvé le pénitencier de Belle Reve d’une vague de folie contagieuse et avoir accueilli Killer Frost dans ses rangs (par Rob WILLIAMS, Jim LEE et Giuseppe CAMUNCOLI), la Suicide Squad doit affronter la Ligue de Justice, alors que Batman souhaite mettre un terme aux agissements d’Amanda Waller, par Joshua WILLIAMSON, Jason FABOK et Tony S. DANIEL. Leur confrontation dissimule un plan ourdi par un autre homme de l’ombre, dont les ramifications sont expliquées par Tim SEELEY et Christian DUCE. De son côté, Harley Quinn doit faire face au retour d’un homme qu’elle espérait ne jamais revoir, par Jimmy PALMIOTTI, Amanda CONNER et Brandon PETERSON, tandis que Deathstroke fait face à Superman avant d’être jeté en prison, par Christopher PRIEST, Larry HAMA, Carlo PAGULAYAN et Cary NORD.

Avis : Outre la fin du premier arc de la Suicide Squad, qui voit le départ de Jim Lee après 8 numéros, ce qui marque bien évidemment ce mag est le début du crossover entre la Justice League et la Suicide Squad. Un crossover prévisible…et ce mot reflète bien le crossover dans son entier. Comprenons nous bien, ce crossover n’est pas mauvais, il est distrayant et fait passer un bon moment de lecture.

Mais on ne peut se détacher de l’impression que Williamson l’a écrit, avec le staff edito au dessus de son épaule contrôlant tout. On ressent vraiment l’existence d’un cahier des charges auquel le scénariste a dû se conformer du début à la fin. En conséquence, le déroulement de l’intrigue apparaît assez mécanique, sans réelle surprise. On commence ainsi, avec un affrontement entre la ligue et la Suicide Squad avant l’inévitable union sacrée face à un adversaire commun. C’est convenu et classique à mort.

Tout l’inverse du Deathstroke de Christopher Priest qui oppose son personnage à Superman et cela va se passer aussi bien que l’on pouvait l’imaginer…surtout étant donné que la sollicitation spoile abondamment la conclusion du premier arc…Slade Wilson va donc se retrouver en position difficile…vraiment ? car on sait que le personnage a toujours des plans à l’intérieur d’autres plans…

Verdict : correct

INJUSTICE TOME  TOME 10

injustice-tome-10Date de sortie : 02 novembre 2017

Prix : 15€/160 pages

Scénario : Brian Buccelato

Dessin : Mike Miller

Episodes : Injustice: Gods Among Us: Year Five Vol. 2 (#8-14)

Sollicitation : Les années passent, et bien que les insurgés maintiennent avec ténacité leurs positions face à l’oppresseur, il faut bien admettre que leur nombre se réduit comme peau de chagrin.

Catwoman a récemment choisi de reprendre ses larcins nocturnes, suivie de près par sa nouvelle amie Harley Quinn. Pour ne rien arranger, Damian, déjà adversaire de son père dans cette guerre des titans, vient d’endosser le costume du défunt Nightwing. Qu’arrivera-t-il lorsque Batman et son fils de sang se retrouveront face à face sur le champ de bataille ?

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict :  pour ceux qui suivent.

SEVEN TO ETERNITY TOME 1

seven-to-eternity-tome-1Date de sortie : 02 novembre 2017

Prix : 10€ / 19€ pour la version noir et blanc /128 pages

Scénario : Rick Remender

Dessin : Jerome Opena

Sollicitation : Le Maître des Murmures étend son emprise sur le royaume de Zhal, promettant à quiconque l’écoutera d’exaucer son voeu le plus cher en échange d’un accès total à ses yeux et à ses oreilles.

Refusant ce marché de dupe, transformant les victimes du tyran en véritables espions à sa solde, Zeb Osidis s’exila il y a des années, contraignant son clan à errer sur les terres inhospitalières de Zhal. À la mort de Zeb le patriarche, rattrapé par les assassins royaux, il revient désormais à Adam d’honorer la promesse faite à son père de ne jamais céder aux avances du Maître des Murmures. Devant la misère de la famille dont il a désormais la charge, sera-t-il seulement capable de résister ?

Avis : nouvelle série de Rick Remender cette semaine chez Urban Comics, qui clairement est devenu la maison de l’auteur en VF et on ne s’en plaindra pas car au final, l’éditeur est assez exhaustif et nous sort un peu toute la production récente de l’auteur chez Image Comics. A voir si à terme Urban s’intéressera également à ses projets pré-Marvel…nous verrons bien, tout est possible.

Concernant ce titre, il marque un certain changement de braquet pour Remender. En effet jusque là, la production de l’auteur avait été assez largement dominée par des titres se situant dans le domaine de la SF pure, à l’exception de Deadly Class qui est dans une catégorie à part à elle toute seule …Un changement de direction …qui se reflète assez chez Image Comics également, puisque ce nouveau titre va s’aventurer dans le genre fantasy.

Il est amusant de voir combien Remender précède de peu les évolutions du marché. Il y a un peu plus de 15 ans, il donnait un bon coup de pied au derche de la SF, avec Fear Agent, un genre endormi dans le monde des comics. Et de fait, depuis le début de la décennie 2010, Image a lancé quantité de titres dans ce genre…je dirai même à la pelle, mais rarement avec l’impact du titre de Remender.

Et encore une fois, on voit que l’auteur a senti le changement de vague, alors que la fantasy se fait de plus en plus présente chez Image depuis 2-3 ans maintenant. Pour l’occasion, il retrouve d’ailleurs son compère de Fear Agent, le désormais célèbre Jerome Opena…et on sent bien que Remender de son côté va rester fidèle à sa formule habituelle, avec des personnages se situant d’un point de vue moral  dans une zone bien grise et des méchants qui sont des salopards ultimes…

On peut d’ailleurs se demander si à force de multiplier les séries, Remender ne risque pas un peu de diluer ce qui le différencie, au risque même de devenir prévisible et répétitif.

Verdict :  à lire

SUICIDERS TOME 2

suiciders-tome-2Date de sortie : 02 novembre 2017

Prix : 15€/160 pages

Scénario : Lee Bermejo

Dessin : ALESSANDRO VITTI,  GERARDO ZAFFINO

Episodes : SUICIDERS: KINGS OF HELL.A #1-6

Sollicitation : Trix et son frère Johnny font partie de la nouvelle génération, celle qui n’a pas connu New Angeles avant le Tremblement de Terre.

Élevés au sein d’une ville murée, la violence est devenue leur quotidien, leur refuge. À la tête des Kings of HelL.A., Johnny est prêt à tout pour garder la mainmise sur son quartier, mais en croisant la route d’un certain Leonard, un ancien Suicider, les choses vont prendre une tournure inattendue…

Avis : suite de la série de Lee Bermejo chez Vertigo, avec la seconde mini série Suiciders…Une suite que je n’irai pas voir personnellement, tant la première m’a peu séduit tant du point de vue du concept que des capacités d’auteurs de Bermejo. Et d’autant plus que cette fois, l’auteur ne dessine pas la mini…Pour moi, le truc perd 99.99% de son intérêt du coup…

Verdict : à éviter.

STREET FIGHTER TOME 0 – ORIGINS

street-fighter-origines-akumaDate de sortie : 02 novembre 2017

Prix : 14€/128 pages

Scénario :CHRIS  SARRACINO

Dessin : Joe NG

Episodes : Street Fighter Origins : Akuma

Sollicitation : Il est le combattant le plus craint au monde, celui dont on ose à peine murmurer le nom.

Akuma, le maître du poing, un homme consumé par une rage démoniaque, le Satsui no Hado incarné. Mais il n’en fut pas toujours ainsi… Découvrez les origines inédites de l’assassin de Gouken, père adoptif et maître du légendaire Ryu.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Voir mon édito.

Verdict : pour les fans du jeu

STREET FIGHTER TOME 1

street-fighter-tome-1Date de sortie : 03 novembre 2017

Prix : 19€/224 pages

Scénario :  KEN SIU-CHONG

Dessin : ALVIN LEE

Episodes : Street Fighter #0-6

Sollicitation : Alors qu’il vient de terrasser le dieu vivant du muay thai Sagat lors du premier tournoi Street Fighter, le jeune combattant Ryu retrouve le dojo de son maître Gouken pour y découvrir le corps inerte de ce dernier.

Au mur, tracé dans le sang de la victime, le kanji (« Ciel ») ne laisse aucun doute quant à l’identité du coupable : il s’agit d’Akuma, frère cadet de Gouken et fidèle adepte du Satsui no Hado, l’« Instinct Meurtrier ». Au même moment, le lieutenant de l’Air Force Guile et l’agent d’Interpol Chun-Li remontent la trace d’une mystérieuse organisation criminelle : Shadaloo.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Voir mon édito.

Verdict : pour les fans du jeu

THE WITCHER TOME 0

the-witcher-la-malediction-des-corbeauxDate de sortie : 02 novembre 2017

Prix : 15€/128 pages

Scénario :  PAUL TOBIN, BORYS  PUGACZ-MURASZKIEWICZ,  KAROLINA STACHYRA

Dessin :  PIOTRKOWALSKI

Episodes :  The Witcher Volume 3: Curse of Crows

Sollicitation : Après avoir survécu à la Chasse Sauvage et sauvé le monde d’un hiver éternel, Geralt de Riv poursuit la formation de sa protégée, Ciri, au rude métier de Sorceleur.

Sur la piste d’une strige terrorisant les environs de Novigrad, l’apprentie chasseuse de monstres cherche à en savoir toujours plus sur la créature. Au fil des haltes jusqu’à la capitale rédanienne, Geralt lui révèle les détails de sa dernière rencontre avec une strige du côté de Wyzima, un combat qui faillit lui coûter la vie.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Voir mon édito. Dans le cas présent, en outre, je me souviens avoir lu le premier tome de Witcher (le livre qui a lancé la franchise, pas la BD) …et ne pas avoir été particulièrement enchanté par cette lecture. Ce n’était pas mauvais…juste assez quelconque et assez vite oublié…

Verdict : pour les fans du jeu

A propos Sam 2120 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

7 Comments

  1. Beau travail que ce guide, une nouvelle fois !
    Deathstroke est annoncé en librairie pour mars 2018, j’arrête le kiosque Suicide Squad dont c’était la seule série intéressante !
    A noter que si le planning d’Urban était assez pauvre pour la fin 2017, le début 2018 contient énormément de bons titres !

    • Pour Deathstroke, je vais dans ton sens, superbe série, qui continue de faire merveille !
      Pour le programme 2018, j’ai un peu le sentiment inverse pour l’instant, je suis pour l’instant assez déçu, car j’attendais plus de choses côté sorties historiques…là j’ai plus l’impression de voir la suite de 2017 sans grande innovation.

      • Je crois que c’est parce que nous n’avons pas les mêmes attentes. Je ne suis lecteur de comics que depuis 2012 avec l’arrivée d’Urban. Des titres comme G Jonhs présente Flash, G Rucka présente WW, 52 ou 100 bullets sont pour moi des découvertes. Donc même si c’est la suite des précédents tomes, pour moi, ce sont d’excellents lectures à découvrir.
        Sans compter l’arrivée de Deathstroke, les suites de Low, Saga, le quatrième monde…
        Sinon, effectivement, ce ne sont que des suites…donc pas d’innovation.
        Mais moi, j’ai de gros trous à combler et de ce côté-là, je le suis …comblé !

  2. Sans spolier, j’ai été légèrement déçu de la conclusion de Nailbiter.

    Avec le recul, je ne sais pas si je me lancerais maintenant dans la série…

  3. Pour défendre les romans The Witcher, précisons que les deux premiers tomes sont des ensembles de récits courts compilés et que la saga ne débute vraiment qu’au tome trois (avec la découverte de Ciri) et surtout que c’est sorti en…1990 ! A comparer avec ce qui sortait en fantasy à l’époque, c’était plutôt pas mal.

  4. « Je ne sais pas trop ce qui a pris à Aaron sur cet arc, mais on retrouve ici un de ses défauts, nous sortir parfois des arcs qui sont à chier. »

    😀

    Meilleure réplique de l’année !

  5. « Je ne sais pas trop ce qui a pris à Aaron sur cet arc, mais on retrouve ici un de ses défauts, nous sortir parfois des arcs qui sont à chier. »

    😀

    Meilleure réplique de l’année !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.