Guide de lecture Comics VF : semaine du 15 Janvier 2018

PANINI COMICS

MARVEL UNIVERSE 3  

MARVEL UNIVERSE 3Date de sortie :  17 JANVIER  2018

Prix :6,50 €, 152 pages  

Episodes :US All New Guardians of the Galaxy 3-4, Thanos 8-9, Nova 3-4

Sollicitation : D’un côté le Collectionneur, de l’autre le Grand Maître… et au milieu, les Gardiens ! Thanos fomente sa vengeance avec ses nouveaux alliés, tandis que les deux Nova sont poursuivis et capturés par Tête de Mort ! Au sommaire, sept nouvelles aventures signées Duggan, Kuder, Irving, Loveness, Pérez, Lemire et Peralta !  

Avis : nouveau numéro du mag Marvel Universe, qui continue de publier les séries cosmiques de Marvel, après l’arrêt du mag Guardians of The Galaxy, et pour le moment le fait est que le retour de la formule historique se fait dans de bonnes conditions car la qualité des séries est au rendez vous, ce qui est un peu une rareté en ce moment chez Marvel, qui connaît des difficultés certaines d’un point de vue créatif.

Deux séries se distinguent pour le moment, et je vais vous spoiler un peu, vont continuer à se maintenir à un bon niveau dans l’avenir proche…ce qui va bien évidemment amener à leur annulation prochaine, car il était bien sûr hors de question que cela dure …:

– Guardians of The Galaxy : et oui, on vient d’apprendre que le titre allait être annulé juste après avoir changé de numérotation à l’occasion de Legacy. Si l’on peut regretter cette décision, malheureusement justifiée par des ventes en deçà des attentes de l’éditeur, les plans que Duggan commence à mettre en place dans ces épisodes ne vont pas tomber à l’eau. L’éditeur a simplement décidé de recycler l’ensemble…dans un nouvel event.

Comme nombre de lecteurs, je grince des dents, mais étant donné que je veux continuer à suivre le travail de Duggan sur cette partie de l’univers Marvel, je vais taire mes critiques …pour le moment. En effet l’auteur se montre diablement efficace en…travaillant à mon sens à “l’ancienne”. Loin d’un Bendis en manque d’inspiration surnageant à coup de relaunch, Duggan développe une vraie intrigue, soutenue par…mais oui, mais oui, des sous intrigues solos. Et oui, développer des personnages en parallèle d’intrigues au long cours, c’est encore possible !!!

Dans le cas présent, et pour respecter le rythme bimensuel de la série sans tuer Aaron Kuder au dessin, Marvel et Duggan ont adopté une approche particulière, tous les deux épisodes, un autre artiste vient signer un numéro qui quitte l’intrigue principale pour s’intéresser à un membre de l’équipe en particulier. Cela se traduit ici par un épisode 3 signé par Frazer Irving au dessin qui va se concentrer sur Gamorra et l’évolution de son caractère sous le crayon de Duggan.

Au fil des épisodes, on va vite comprendre que ces épisodes intermèdes ne sont pas là pour combler et que les sous intrigues solo viennent progressivement impacter l’intrigue principale. Car oui, Duggan est en train de construire quelque chose de vraiment intéressant derrière ce vol organisé par le Grand Maître…Bref, de l’excellent boulot tant du côté du scénario prenant et plein de surprises que du dessin, ici entre Kuder et Irving !

– Nova : alors vous avez compris pourquoi j’ai versé ma petite larme à la lecture de l’épisode 2 ??? Ahhh que cela fait plaisir de lire un personnage que l’on apprécie écrit correctement  ! j’en viendrais presque à supporter les pages sur Sam Alexander juste pour avoir ma dose de Richard Rider bien écrit !!!  et cela va continuer, alors que les auteurs explorent plus avant le retour du personnage dans l’univers Marvel et que l’on comprend peu à peu que cela n’est pas sans conséquences.

Les auteurs développent leurs personnages avec talent, font tout simplement le boulot pour refaire décoller le titre. Bien évidemment la série n’a pas survécu au delà de 7 épisodes et nous allons du coup avoir la fin assez vite, mais pas d’inquiétude d’une part parce que les auteurs amènent à son terme leur intrigue principale et d’autre parce que vous aurez votre dose de Nova ensuite dans la série GoG !

– Thanos : dans le cas de cette série par contre, je ne peux pas dire que je sois convaincu par le travail de Lemire qui j’ai l’impression n’est guère à l’aise avec le côté cosmique du personnage. Après un premier arc peu convaincant malgré un bon départ, on a tout de même atteint le summum du vide dans l’épisode 7, qui voyait juste un Thanos mourant errer dans les ruines de Titan et …ben c’est tout…

Je comprends que le scénariste a voulu se concentrer sur le déclin du personnage et sa disparition prochaine mais…on ressortait tout de même de l’épisode avec un grand sentiment de vacuité totale. Bref, heureusement la reprise du titre par Donny Cates au numéro 13 est elle bien plus réussie …on en reparle dans quelques mois !

Que ce dernier avis plus mitigé ne vous empêche pas cependant de vous plonger dans le mag qui reste un des meilleurs de Panini en ce moment !

Verdict : à posséder !

 

STAR WARS HORS SERIE 1

STAR WARS HORS SERIE 1Date de sortie :  en principe sorti le 10 JANVIER  2018 (bien qu’annoncé initialement le 3, mais passé, je ne sais comment entre les mailles du filet de mes chroniques ???)

Prix :6,50 €, 120 pages

Episodes :US Star Wars Screaming Citadel 1, Star Wars 31-32, Doctor Aphra 7-8)

Sollicitation : Retrouvez l’intégralité du crossover Screaming Citadel entre les séries Star Wars et Doctor Aphra. Luke et Aphra ont passé un accord et vont poser des questions à la Reine de la Citadelle Hurlante mais est-ce que l’ancien bras droit de Dark Vador ne trahira pas l’aspirant Jedi ?  

Avis : publication dans un seul mag du crossover Screaming Citadel qui s’articule entre la série Star Wars et Aphra. Que dire à part …pas grand chose à faire ? j’ai suivi les premiers numéros, notamment en raison de la présence de Chechetto au dessin et pfff, pourquoi un artiste aussi doué se retrouve toujours avec des projets pas terribles, très sincèrement je ne comprends pas.

Ce n’est pas une purge à lire heureusement, alors que les auteurs mettent en scène une nouvelle menace, que Aphra …et bien agit comme on l’attend d’elle et …non sincèrement j’ai du mal à parler en bien de ce crossover qui s’oublie avant même que l’on ait terminé le machin. Je ne suis personnellement pas allé au bout et assez bizarrement cela ne m’a pas manqué…comme la franchise.

Assez étrangement, je trouve que depuis quelques mois les différentes séries Star Wars ont perdu pas mal de jus, en particulier côté scénario.

Verdict : gros bof.

 

X-MEN UNIVERSE 2  

X-MEN UNIVERSE 2Date de sortie :  17 JANVIER  2018

Prix : 6,50 €, 152 pages

Episodes :US Jean Grey 3, Generation X 2-3, Weapon of Mutant Destruction Alpha 1, Weapon X 4, Totally Awesome Hulk 19-20

Sollicitation : Coup d’envoi du crossover Armes de Destruction Mutante, avec l’Arme X et un Hulk inédit, dans quatre épisodes signés Pak, Land, Asrar et Gill ! Jean Grey face à la Force Phénix, par Hopeless, Barrionuevo et Ibañez ! Plus deux épisodes de Generation X, par Strain, Pinna, Poggi et Morazzo.  

Avis : pas vraiment d’avis, à ce stade je dois vous avouer sans honte que j’avais abandonné tous les titres présents dans ce numéro, le crossover Weapon of Mutant destruction me convaincant finalement d’arrêter Weapon X. Je trouvais déjà les premiers épisodes stupides et sans grand intérêt et d’après ce que j’ai compris, le crossover en question avec Hulk ne fait qu’empirer les choses…Et vous savez tous le bien que je pense de Jean Grey, inutile de dire que l’arrêt annoncé au numéro 11 m’a profondément chagriné. Oh ça oui…je risque de pas m’en remettre…ah ben en fait si.

Verdict : pour ceux qui s’accrochent

 

URBAN COMICS

GREG RUCKA PRESENTE WONDER WOMAN TOME 3

greg-rucka-presente-wonder-woman-tome-3Date de sortie : 19 JANVIER 2018

Prix : 28€/344 pages

Scénario : Greg Rucka

Dessin :

Episodes :Wonder Woman #214-226 + The Flash #219

Sollicitation : Aveuglée, Wonder Woman doit réapprendre les rudiments du combat et fait face, aux côtés de Flash, à l’alliance de deux ennemis redoutables : Zoom et Cheetah.

Mais un péril encore plus grand l’attend : les androïdes assassins OMAC associés à un Superman dément, contrôlé par Max Lord ! De plus, l’heure des révélations a sonné à l’ambassade de Themyscira où l’on découvre le double-jeu d’un de ses employés.

Avis : suite et fin du premier run de Greg Rucka sur Wonder Woman publié dans le milieu des années 2000, une période charnière pour DC et le personnage alors que tout ce petit monde va entrer dans la période Infinite Crisis. Un event dont l’un des jalons principaux est sans doute la confrontation avec Max Lord, alors que celui-ci a usé de ses pouvoirs pour prendre le contrôle de Superman.

On l’a vu au fil des épisodes, Greg Rucka a obligé son personnage à faire face à des défis de plus en plus lourds et surtout à des tragédies personnelles qui ont fait évoluer ses positions sur ce qu’il est nécessaire de faire pour combattre le mal.  De fait, Rucka et DC positionnaient vraiment WW comme la 3e branche d’une trinité, avec sa propre approche, loin d’être une simple Superman au féminin.

De nombreux autres incidents vont émailler cette dernière année de Rucka sur le titre, le scénariste posant ici déjà certaines petites graines d’intrigues qu’il reprendra ultérieurement dans l’excellent titre Checkmate (sorti chez Urban, donc pas d’excuse vous devez l’avoir…), et de fait une des principales révélations vous aura déjà été spoilé si vous avez lu ce titre. L’idée en elle même est bien trouvée et vient clairement secouer le personnage à un moment où elle est déjà fragilisée.

Au delà, on peut aussi s’interroger sur la politique éditoriale d’Urban concernant le personnage. Après l’année 2017, où WW disposait d’une exposition sans précédent, on dirait que l’éditeur n’est pas vraiment ordre de marche pour mettre en avant le personnage en 2018, car outre le premier run de Rucka et …le second run du même auteur dans le cadre du Rebirth, nous n’avons pas d’autres annonces la concernant…Cela sent tout de même un peu l’occasion ratée de ce point de vue…

Verdict : à posséder.

FABLES INTEGRALE TOME 1

fables-integrale-tome-1Date de sortie :  19 JANVIER 2018

Prix : 28€/432 pages

Scénario : Bill Willingham

Dessin : Lan Medina & Mark Buckingham

Episodes :  #1-17

Sollicitation :  Chassés de leurs royaumes par l’Adversaire, les Fables trouvent refuge dans notre monde et établissent leur communauté au coeur même de New York.

Cependant, aux antipodes du conte de fées, Rose Rouge, la soeur de Blanche Neige, aurait été assassinée, et c’est à Bigby, shérif de Fableville et Grand Méchant Loup repenti, de résoudre l’affaire. Deux suspects se détachent : Barbe Bleue, ex-amant de la jeune victime et serial killer compulsif, et Jack, bon à rien débonnaire, tout juste descendu de son haricot magique.

Avis : après Scalped, 100 bullets et DMZ, il était bien évidemment inévitable qu’Urban réédite en intégrale la 4e grande série qui a marqué sa politique de publication du matériel issu du label Vertigo,  avec Fables. Fleuron du label pendant presque 15 ans, le titre s’est clairement installé comme une référence incontournable du genre.

Le talent de Bill Willingham a sans doute été outre sa maîtrise des fables classiques, sa  capacité à réinterpréter de manière moderne et surtout dans le cadre d’un univers cohérent tant de les contes et personnages classiques. On est ainsi vite subjugué devant son talent pour donner de nouvelles caractérisations au final très logique au vu de leur histoire de personnages si connus.

Ce premier tome regroupe donc les 17 premiers épisodes, soit l’équivalent donc des trois premiers arc, notamment la révolte de la ferme qui voit l’arrivée de Mark Buckingham qui deviendra très vite l’artiste attitré de la série. Un arc qui au demeurant reste sans doute un des meilleurs de la série, avec la bataille des pantins de bois qui sera dans le tome 2.

Si vous n’avez jamais tenté le titre auparavant, c’est clairement l’occasion de réparer cet impair, tant le titre demeure une référence dans la communauté comics et au delà.

Verdict :  À POSSÉDER ! si ce n’est pas déjà fait.

PREACHER TOME 6

preacher-tome-6Date de sortie :  19 JANVIER 2018

Prix : 28€/400 pages

Scénario : Garth Ennis

Dessin : Steve Dillon

Episodes : Preacher vol.6

Sollicitation :  La croisade du révérend Jesse Custer s’achève.

Il lui reste peu de temps pour se racheter auprès de l’amour de sa vie, Tulip, et pour prendre sa revanche sur son ancien meilleur ami et compagnon de galère, Cassidy, mais déjà les différentes pièces de l’échiquier convergent vers Alamo pour une ultime confrontation. Jesse obtiendra-t-il les réponses aux questions existentielles qui l’animent depuis le début de son voyage ? Croisera-t-il enfin la route de celui à qui il avait confié sa vie jusque-là ? Du Bien ou du Mal, qui l’emportera ?

Avis : suite et fin de la réédition de la superbe série Preacher ! en voilà donc un tome attendu par…ben moi essentiellement, puisque je fais partie de ces lecteurs qui n’avaient jamais lu le titre auparavant, et qui comme pour les autres titres de Ennis a été conquis par sa verve sans concession et surtout son développement des personnages.

Bref, l’aventure fut belle, remplie de moments scatologiques gores marrants, tragiques, émouvants, bouleversants, et surtout terrifiants, mais comme tous les voyages il faut en voir un jour le bout, alors que la quête de Jesse Custer pour botter les fesses d’un certain Dieu arrive à son terme. Va-t-il réussir, Jesse et Tulip vont ils s’en aller ensemble dans le soleil couchant ? c’est ici que ça se passe !

Verdict :  À POSSÉDER !

ROYAL CITY TOME 1

royal-city-tome-1Date de sortie :  19 JANVIER 2018

Prix : 10€/ 168 PAGES

Scénario : Jeff Lemire

Dessin : Jeff Lemire

Episodes : Royal City vol.1: Next of Kin (#1-5)

Sollicitation :  Depuis plus de trois générations, la petite ville industrielle de Royal City voit naître, grandir, partir, vieillir et mourir les membres de la famille Pike.

Patrick, romancier en perte de vitesse ; Tara, bien décidée à relancer la compétitivité de la ville ; et Richard, égaré dans le dédale d’une vie dissolue ; tous sont aujourd’hui réunis par la force des choses, et la crise cardiaque de leur père. Dans cette nouvelle épreuve se fait l’écho du drame qui bouleversa la vie de chaque membre de cette famille : la mort de Tommy, le plus jeune fils, retrouvé noyé alors qu’il n’était encore qu’un enfant, et dont le souvenir hante depuis le quotidien de ses proches.

Avis : et bien décidément, semaine très très riche en sorties de qualité pour Urban Comics puisque l’on termine cette chronique avec la sortie de l’exceptionnel Royal City. Pour ceux qui suivent mes chroniques VO, les comixweekly ou les derniers Comixity, vous savez déjà que cela fait un moment que je bats un peu le rappel pour que tout le monde se jette sur ce premier tome (et les suivants) tant j’ai accroché au boulot de l’auteur sur ce titre.

Loin de certains de ses errements Marveliens, dont on voit un exemple plus haut avec Thanos, Lemire revient ici dans le genre où il excelle, le récit intimiste, où il met en scène des personnages bourrés de fêlures et de défauts qu’il va s’amuser à décortiquer. C’est ainsi, qu’il nous invite à suivre le destin des différents membres de la famille Pike qui après s’être éloignés sont amenés à se retrouver alors que leur père fait une crise cardiaque.  

Cette réunion de famille un peu forcée par le destin fait remonter un grand nombre de souvenirs datant de la disparition d’un des frères de la famille. A cette occasion on comprend vite que chaque personnage est dans une impasse dans sa vie, brisé d’une manière ou d’une autre, pour la plupart coincés dans une ville sans avenir marquée par le déclin industriel…

C’est tout simplement l’un des meilleurs travaux de Lemire à ce jour. On se passionne bien vite pour ces personnages, pour leur vie présentée sans glamour, et plus les pages défilent, plus on veut en apprendre plus, plus on veut plonger profondément dans ce petit univers qui résonnera avec la plupart d’entre nous.

Bref, un indispensable pur et simple porté en outre par un prix d’appel encore une fois on ne peut plus attrayant puisque ce premier volume de 168 pages est proposé à à peine 10€ !!!

Verdict :  À POSSÉDER !

A propos Sam 2066 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

5 Comments

  1. Heureusement que Panini est là pour nous sortir une ou deux bouses, on croirait sinon qu’il ne sort que des trucs excellents ! Encore une semaine à 100 € ! On ne va jamais tenir à ce rythme !
    Merci pour ce guide, Sam ! J’hésitais à prendre Fables que je n’ai jamais lu, je crois que tu m’as convaincu…. mince 28€ de plus….

    • Oui, mais 28€ pour 17 épisodes. C’est de fait bien plus économique que l’ancienne édition, puisque c’était du 15€ le tome, et ici on a l’équivalent des 3 premiers tomes, soit 45€. Donc en fait, tu ne dépenses pas 28€, tu en économises 17 en réalité !

  2. Mon dieu la fin de Preacher… J’me rappelle qu’après l’avoir reposé, j’ai eu une petite prise de conscience sur mes lectures comics habituelles, genre « comment j’peux lire des séries comme ça alors qu’à côté y a des trucs aussi puissants ! ». C’est Preacher qui m’a poussé à m’intéresser aux indés, alors merci encore monsieur Ennis, pour Preacher et pour toutes les séries que j’ai découvert grâce à elle !

    • Ce n’est pas toi, le prix a augmenté avec la redéfinition de la ligne kiosque. Le nombre de pages est reparti à la hausse, mais ils se sont alignés sur Urban niveau prix (en ayant encore moins de page). Le vrai scandale est du côté des HS, avec un passage à 6.5€, pour parfois un mag de 5 épisodes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.