Guide de lecture Comics VF : semaine du 31 août 2018

Edito : et voilà, nous arrivons enfin à la fin du mois…sur les rotules, le portefeuille en lambeaux, réclamant la grâce ultime d’une mort sans douleur…tout cela pour que nous le soumettions encore et encore à des traitements inhumains dans les prochains jours, semaines, mois…années ? la délivrance est encore loin, mais la qualité au rendez vous chez…ben un peu tout le monde.

L’autre phénomène qui revient sur le devant de la scène cette semaine c’est l’influence inévitable des sorties ciné sur l’actu comics. Alors que panini s’apprête à noyer le marché sous du matos Venom,  Urban Comics de son côté est plus prudent quant au personnage, moins vendeur, d’Aquaman.

Dans les prochains mois, outre le titre Rebirth, nous allons commencer à voir des choses arriver et je suis curieux de voir ce que l’éditeur va sélectionner, car si le personnage existe depuis longtemps, il ne dispose que de quelques périodes “fastes”. Nous en avons un exemple précis cette semaine et j’ai hâte de voir ce cela va donner.

Sortie de la semaine :  4 titres méritent vraiment votre attention cette semaine :

  • la suite de Britannia chez Bliss comics, l’une des bonnes surprises de cette année qui revient avec la même équipe créative aux manettes ;
  • Babyteeth chez Snorgleux Comics, nouvelle série de Donny Cates, LE scénariste qui monte ;
  • Aquaman rebirth tome 3, car dessiné par Stjepan Sejic…et …ben c’est suffisant !
  • Geoff Johns présente Flash tome 3, alors que l’on n’arrive sur la meilleure période du run de l’auteur !

Émissions de la semaine : 2 émissions au programme cette semaine :

  • jeudi à 21h, le comixweekly qui revient sur les sorties VO de la semaine
  • vendredi à 21h, le Comixity (enfin !) qui revient sur les sorties VF des mois de juillet et août (donc préparez vous pour une émission chargée !).

Pour nous écouter en direct, vous pouvez vous connecter à l’adresse suivante : http://mixlr.com/comixity/

AKILEOS EDITIONS

RENATO JONES TOME 2 – LE FREELANCE

Date de sortie : 29 août 2018

Prix : 17€/136 pages

Scénario : Kaare Andrews

Dessin :  Kaare Andrews

Sollicitation :  Renato Jones, le mystérieux justicier, a montré au Un % qu’en dépit de tout leur argent et de toute leur puissance, qu’ils n’étaient pas intouchables. Mais maintenant, ils reculent, et la lutte des classes qui en résulte est peut-être supérieure à ce que Renato peut gérer. Quand les méchants à temps plein contrôlent le mot entier, le seul héros qui peut assurer la fonction est un travailleur indépendant … un Freelance.

Avis : suite de la série Renato Jones annoncée cette semaine ! une suite assez attendue pour ce titre complètement déjanté où Kaare Andrews fait bien sentir ses sentiments quant aux dérives du système capitaliste actuel…Après avoir exercé sa justice très particulière dans le tome 1, le personnage revient pour faire saigner quelques porcs supplémentaires. Le tout toujours porté par le style hallucinant de Andrews.

L’artiste qui met un soin tout particulier dans ses mises en scène et passe clairement un cap sur ce titre. Si vous voulez une série clairement avec un message politique mais qui sait aussi être sacrément fun et quelque part assez…cathartique,  car l’artiste utilise bien la frustration du lecteur face à l’impunité de certains, ben c’est ici que ça se passe.

Verdict : à lire

BLISS COMICS

BLOODSHOT SALVATION TOME : LE LIVRE DE LA VENGEANCE

Date de sortie : 31 août 2018

Prix : 16€/144 pages

Episodes :Bloodshot Salvation #1-5.

Scénario : Jeff Lemire

Dessin :  Mico Suayan, Lewis LaRosa

Sollicitation :  POUR LA SAUVER, IL EST PRÊT À SE SACRIFIER

De nos jours : dans les bras de l’amour de sa vie, Magic, Bloodshot semble enfin avoir retrouvé foi en la vie, sous la forme de leur nouveau-née, Jessie. Mais lorsque la famille de Magic, une bande de criminels sadiques, refait surface pour revendiquer leur fille disparue, Bloodshot est contraint de foncer tête baissée dans un déluge de sang et de balles. Une vengeance qui aura des conséquences dramatiques pour ceux qui lui sont chers…

Des années plus tard : la fille de Bloodshot a hérité des incroyables talents de son père. Pourchassée par OMEN, une organisation criminelle high-tech, Jessie doit parfaire ses talents et apprendre à survivre avant que le monde ne soit engouffré par les ténèbres qui imprègnent déjà les États-Unis.

Les auteurs de Bloodshot Reborn, Jeff Lemire (Black Hammer, récompensé aux Eisner Awards), Lewis LaRosa (Punisher) et Mico Suayan (Batman : Arkham) plongent Ray Garrison dans une nouvelle spirale de violence, lui qui a fui son passé et fondé ce qu’il n’aurait jamais imaginé : une famille.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour les fans de Bloodshot

BRITANNIA : CEUX QUI VONT MOURIR

Date de sortie : 31 août 2018

Prix : 15€/112 pages

Episodes :Britannia : We who are about to die #1-4.

Scénario : Peter Milligan

Dessin :  Juan Jose Ryp

Sollicitation :  Cinquante mille Romains, debout dans les gradins du Colisée, retiennent leur souffle alors qu’Achillia, un gladiateur comme Rome n’en a jamais vu, affronte un véritable challenge – un seul guerrier combattant cinq des plus féroces gladiateurs de Rome. Car telle est la tradition, lorsqu’une femme gladiateur entre dans l’arène. Quand le carnage s’arrête, le Colisée explose de joie, Achillia est victorieuse. Elle qui n’a plus qu’un combat à gagner pour être enfin libre, a acquis une certaine renommée. Les femmes de Rome, sous le joug de leurs maris et pères l’ont remarquée. Les hommes de Rome, maris et pères, faisant désormais face à une armée de plus en plus grande de femmes nourrissant des envies d’indépendance l’ont aussi remarquée.

A l’autre bout de la ville, un étrange mystère entoure le Mont Palatin. Au cœur de la nuit, dans les allées sinueuses, l’élite de Rome semble persuadée d’avoir vu le dieu Apollon déambulant dans les rues, couvert de sang… et cela les rend fous. La ville sombre dans la panique, alors qu’ils sont de plus en plus nombreux à souffrir d’une étrange fièvre à l’origine de ces visions. La chef des Vestales, Rubria, est arrêtée par l’empereur Néron et risque d’être crucifiée si ce mal ne peut être stoppé. Elle demande alors à Antonius Axia, héros de la Bretagne et seul détective de Rome d’enquêter. Elle ne lui offre qu’un seul indice… la combattante Achillia.

Après une première enquête acclamée par la critique, Peter Milligan (Shade, The Changing Man) et Juan José Ryp (Harbinger Renegade) reprennent du service pour une nouvelle plongée horrifique dans la Rome de Néron.

Avis : suite attendue de la très bonne série Britannia…Mais le nom est il encore approprié, car après tout si le premier se passait effectivement dans la province de Britannia, ce second tome ramène notre enquêteur romain vers le coeur de l’empire pour de nouvelles péripéties. Bénéficiant d’un pitch de départ réellement fascinant, alors que le titre nous transporte dans le Rome de Néron pour y suivre un enquêteur au service de l’Empire, Peter Milligan exploite l’ensemble parfaitement.

Sous sa plume on est loin d’une Rome romantique et romancée. Non ici on est clairement plus du côté des coulisses sales et crasses de l’Empire, où magouilles, tueries et trahisons s’enchaînent, alors que le reste de la population essaye d’éviter les coups…Au centre, le personnage principal tente de se sortir de tout cela …mais lui-même était dépeint comme un homme presque brisé, loin d’être parfait, mais au cerveau (et le bras armé) bien actif…

N’étant à la base pas un fan de Peter Milligan, j’avais été d’autant plus surpris d’apprécier autant que je l’ai fait, la série. Le travail impeccable de Jose Juan Ryp au dessin a bien évidemment aidé, mais cela n’enlève rien aux qualités du script de Milligan. J’espère en tout cas que le titre continuera encore un moment, car il y a de la matière à explorer. Je sais qu’une 3e mini a été lancé aux USA, mais sans Ryp, à voir si la qualité se maintiendra.

Verdict : à lire

DELCOURT COMICS

BPRD – L’ENFER SUR TERRE TOME 8 : QUAND SONNE LE GLAS

Date de sortie : 29 août 2018

Prix : 27.95€/288 pages

Scénario : Mike Mignola, John Arcudi, Chris Robertson

Dessin : Laurence Campbell, Christopher MITTEN

Sollicitation :  Après B.P.R.D. Origines  et B.P.R.D., cet album de la série  L’Enfer sur Terre marque la fin d’un cycle. Il est complété par la série limitée consacrée à l’avènement de La Flamme Noire, l’un des plus terribles ennemis du B.P.R.D…

Le B.P.R.D. se bat afin de contenir l’énorme menace que représente Ogdru Jahad et les douzaines de monstres qu’il génère continuellement. Ils risquent de détruire le quartier général… Mais aussi le monde entier. Face à cette situation d’exception, le Directeur Nichayko du Bureau des Affaires Occultes Russe a recours à une mesure désespérée : faire appel à un démon pour contrer cette menace.

Avis : un tome très attendu de BPRD enfer sur Terre, car il marque la fin de cette longue, très longue saga ! avec 8 tomes de presque 300 pages chacun, cela fait donc environ 2400 pages pour l’ensemble ! avec en outre assez peu de mauvais passages ! oh certes, je reconnais que je me suis plains de la longueur de l’ensemble à certains moments, car je trouvais que l’intrigue n’avançait plus vraiment, mais même dans ces moments, la qualité était en général toujours au rendez vous.

L’arrivée de cette conclusion ne me surprend pas cependant, d’une part parce qu’elle est intervenue aux USA depuis un moment donc forcément…et d’autre part, parce qu’on sentait bien que les choses s’accéléraient grandement dans les précédents tomes et que la fin commençait à se dessiner. Ce qui n’était pas pour me déplaire, bien au contraire, car les 2-3 derniers tomes font clairement partie de mes préférés de la saga.

Ce n’est cependant pas la fin de l’univers de Mignola ou encore de BPRD, l’auteur étant en train de revenir dessus  et de lancer de nouveau pas mal de projets…Heureusement pour Dark Horse qui après Star Wars, vient de perdre toute la partie Buffy de son catalogue…Un coup dur, alors que Buffy demeurait une vente importante pour l’éditeur et que je n’ai pas l’impression que leurs derniers projets aient bien marchés…à l’exception de la franchise Black Hammer qui se développe très vite…mmm

Verdict : à lire

GLENAT COMICS

SHUTTER TOME 2 – AINSI VA LE MONDE

Date de sortie : 29  août 2018

Prix : 15.95€/144 pages

Scénario : Joe Keatinge

Dessin : Leila Del Luca

Sollicitation :  Descendante d’une dynastie de grands explorateurs, Kate Kristopher est probablement l’aventurière la plus célèbre du monde ! Mais alors qu’elle croyait sa vie derrière elle, un secret de famille a refait surface et son destin la rattrape. Apprenant l’existence d’un frère caché, Kate va découvrir que c’est de lui que pourrait dépendre son propre sort. Doit-elle le protéger, le sauver ou le détruire ?

Les rivalités familiales n’ont jamais été aussi cataclysmiques que dans le deuxième arc de la série de Joe Keatinge et Leila Del Duca, qui repousse toujours plus loin les limites du medium comics !

Avis : suite…pas franchement attendue de la série  Shutter. Et oui, si vous vous souvenez le premier tome est sorti …en octobre 2017, presque 10 mois pour avoir la suite d’une série qui est terminée aux USA. De toute évidence, la série n’a pas été un carton et franchement je le comprends au vu du résultat présenté par le premier tome, si bien que je doute que le public soit sur des charbons ardents pour se procurer ce second tome  !

Comme je l’ai dit lors de la sortie du premier volume, si la série bénéficie de sérieux atouts, comme son pitch ou son équipe créative, elle souffre d’un sérieux défaut : son rythme global très lent. De fait, au bout du premier arc, on se rend compte que si les auteurs ont mis en avant beaucoup d’idées, ils n’en ont pas encore exploités beaucoup et qu’une grande partie de l’intrigue aurait pu être condensée et présenter de manière plus satisfaisante.

Reste à voir si ce manque de peps se confirme sur la suite de la série. Etant donné l’équipe créative j’ai envie d’y croire, mais il ne faudrait pas abuser…

Verdict : à lire

HI COMICS

INVISIBLE REPUBLIC TOME 2

Date de sortie : 29 août 2018

Prix : 16.90€/

Scénario : Corinna Bechko & Gabriel Hardman

Dessin :  Gabriel Hardman

Sollicitation :  La révolution bruisse sur la lune d’Avalon et la quête de pouvoir d’Arthur McBride se paie désormais trop cher, tandis que sa cousine Maia semble être la seule à pouvoir rétablir la vérité dans la république galactique. Corinna Bechko et Gabriel Hardman continuent de déplacer leurs pions sur l’échiquier gigantesque d’Invisible Republic, dans une partie qui semble condamnée à ne plus jamais pouvoir revenir en arrière. Ce second volume sonne le glas des secrets et laisse place à des affrontements dignes des plus grands classiques de la Science-Fiction.

Avis : suite et pour l’instant dernier tome disponible de la très bonne série Invisible Republic. En effet après les épisodes publiés ici, les auteurs se sont concentrés un temps sur d’autres projets, notamment le Green Lantern Earth One pour DC et du coup, leur creator owned est resté en plan…pour l’instant, car il me semble me souvenir que les auteurs avaient annoncé qu’ils y reviendraient prochainement. Espérons que cela soit confirmé,  car cela serait un gâchis si elle rejoignait le club peu envié de ces séries indés prometteuses qui n’ont jamais connue de conclusion satisfaisante faute de ventes.

Le premier tome entre flashbacks et enquête dans le présent posait bien le cadre de la cette révolution sur un monde perdu au milieu de nulle part. Entre régime oppresseur, désir de liberté et démagogie du “héros” principal, les auteurs peignaient le portrait d’un personnage fascinant, complexe, à la fois dur et impitoyable, aux ambitions assez claires quand on connaît son destin mais qui restait attaché au peu de famille qui lui restait. Du coup, j’ai vraiment hâte de lire la suite.

Verdict : à lire

LOCKE & KEY TOME 4

Date de sortie : 29 août 2018

Prix : 17.90€/

Scénario : Joe Hill

Dessin : Gabriel Hernandez

Sollicitation :  Le manoir Keyhouse se fait champ de bataille. Les enfants Locke découvrent toujours plus de clés magiques dissimulées dans leur ancienne demeure, attisant sans relâche la convoitise du sinistre Lucas Caravaggio. Et si la vie semble malgré tout continuer à Lovecraft où un fantôme du passé ne va pas tarder à réveiller de vieux souvenirs familiaux. Le mystère qui entoure leur père pourrait bien être enfin dévoilé. Si les forces démoniaques ne s’y opposent pas…

Avis : je ne vais pas m’attarder sur ce 4e tome de la nouvelle réédition de Locke & Key, à ce stade, je pense que vous avez compris que c’est un peu un incontournable absolu. Si vous l’avez manqué et que vous souhaitez la découvrir, cette nouvelle édition tombe bien..sachant tout de même que ce ne sont pas les variantes qui manquent maintenant, le titre ayant bénéficié de multiples éditions en VF au fil des ans. Mais comme c’est un marqueur important de l’histoire du catalogue de Milady et de son successeur Hi Comics, je comprends que le nouveau label ait voulu disposer de son édition pour bien s’inscrire dans la “tradition”.

Verdict : à posséder

SNORGLEUX COMICS

ANIMOSITY TOME 2

Date de sortie : 31 août 2018

Prix : 16.50€/

Scénario :

Dessin :  

Sollicitation :

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui ont aimé le tome 1.

BABYTEETH TOME 1

Date de sortie : 31 août 2018

Prix : 16.50€/

Scénario : Donny Cates

Dessin :  Gary Brown

Sollicitation :

Avis : ou sans doute l’un des titres les plus attendus du mois ! comme je l’ai déjà dit en intro, Donny Cates est LE scénariste qui monte. Alors qu’il est en train de faire son trou chez Marvel où il multiplie les projets importants et que nous commençons à découvrir son travail en France, Snorgleux comics à, je pense, bien senti le filon en s’attaquant à l’un de ses récents creator owned publié il me semble chez Aftershock.

Ainsi, alors que son run fabuleux sur Thanos vient de débuter chez Panini, que Delcourt a mis la main sur Redneck, que Urban Comics s’apprête à publier God Country, nous commençons vraiment à avoir accès à de larges pans de sa bibliographie…et j’espère que ce n’est pas fini car le monsieur est clairement talentueux !!! ses récits bourrés de peps et surtout de twists de tous les côtés sont toujours source de plaisir de lecture.

Encore une fois il s’attaque ici à un pitch assez osé : et si l’enfant que vous attendiez était en réalité…l’antéchrist ? que feriez vous ? et si l’on commençait à vouloir vous faire la peau à vous et à votre enfant…et si vous étiez une simple ado devant faire face à toute cette XXX ! et bien c’est là le propos de départ de cette série qui s’annonce complètement folle.

De toute évidence, je ne peux que recommander la série, oui uniquement sur la réputation de l’auteur et le fait que je l’apprécie mais que voulez vous…à ce stade, le travail de l’auteur n’a fait que me ravir !

Verdict : à posséder

URBAN COMICS

RECIT COMPLET BATMAN 8

Date de sortie : 31 août 2018

Prix : 5.90€/128 pages

Episodes : BATMAN EUROPA #1 à #4

Sollicitation :  Voir l’Europe et mourir

Épuisé après un combat contre Killer Croc, Batman fait un rapide examen médical à l’issue duquel il apprend qu’il a été empoisonné.

Remontant la piste des maigres indices qui lui sont accessibles, il retrouve le Joker. Pensant dans un premier temps que le Clown du Crime est le coupable, il découvre avec effarement que ce dernier est lui aussi atteint du même mal : quelqu’un cherche à éliminer le héros et son adversaire. Ensemble, le Chevalier Noir et son ennemi juré entament une tournée des grandes villes européennes, de Berlin à Prague, de Paris à Rome, à la poursuite de leur assassin. Un thriller écrit par Matteo CASALI et Brian AZZARELLO, et illustré par Giuseppe CAMUNCOLI, Jim LEE, Diego LATORRE et Gérald PAREL.

Avis : voir sortir Batman europa et continuer de s’en passer ? C’est un peu la question qui se pose cette semaine alors que la fameuse mini série est proposée par Urban Comics…heureusement en kiosque, parce que je pense qu’en librairie, avec le prix qui va avec, ce serait un à éviter direct. En effet la mini série est assez célèbre pour…ne pas être particulièrement bonne. Je me souviens de la lecture de l’épisode 1, seul dessiné par Jim Lee, qui ne m’avait guère impressionné.

On avait là un Brian Azzarello en petite forme…tout comme Jim Lee qui devait être le premier surpris que le bouquin ait enfin vu le jour. En effet, l’artiste était à l’origine du projet. Il l’avait initié après avoir vécu en Italie pendant un petit moment et je pense qu’il voulait rendre un peu hommage à cette période de sa vie. Au final, je pense qu’on a une petite une mini assez inoffensive, qui permet de voir quelques artistes s’amuser avec le personnage, alors qu’il traverse quelques capitales européennes.

Un changement de localisation pour le héros et …ben c’est à peu près tout je pense. Comme je l’ai dit, je pense qu’Urban a été inspiré de le diriger directement en kiosque. À 5.9€, ça passera sans doute mieux…

Verdict : à tester

AQUAMAN SUBDIEGO TOME 1

Date de sortie : 31 août 2018

Prix : 28€/320 pages

Episodes : Aquaman (2003) #15-27

Scénario : Will Pfeifer & John Arcudi

Dessin :  Patrick Gleason

Sollicitation :  Après un violent raz de marée qui a dévasté les côtes californiennes, la ville de San Diego se retrouve totalement engloutie sous les flots.

Mais, miraculeusement, ses habitants parviennent à développer des branchies et survivre sous l’océan ! En enquêtant sur les raisons d’une telle mutation, Aquaman, destitué de son titre de roi de l’Atlantide, a peut-être trouvé un nouveau peuple à guider et surtout… à protéger !

Avis : voilà bien quelque chose je n’osai pas espérer voir arriver un jour en VF ! comme quoi, il ne faut présumer de rien, alors que l’arrivée prochaine du film consacré au personnage d’Aquaman libère en quelque sorte Urban Comics et lui permet de commencer à tester le terrain (et la température de l’eau), en proposant un peu plus de matos autour de ce super-héros au delà du run de Johns et de la période Rebirth moderne.

Si mon petit coeur de fan espère encore que nous verrons prochainement le run de Peter David, qui reste l’un des plus célébrés, arriver chez nous, je ne boude pas mon plaisir devant la sortie de cette série publiée au début des années 2000 qui me fait de l’oeil depuis un moment. De mémoire cette série faisait suite à un long arc publiée dans la Justice League de Joe Kelly qui remettait Aquaman en avant de fort belle manière.

Si nous n’avons pas droit au début de cette série, puisqu’on commence à l’épisode 15, nous avons droit à l’une de ses parties les plus célèbres, alors que l’intrigue se concentre sur la ville de San Diego et son sort, alors que la ville et simplement et proprement coulée. De manière assez curieuse les habitants survivent et Aquaman se retrouve avec un nouveau peuple à diriger.

Cette partie de la série bénéficie d’une excellente réputation, ce qui ne m’étonne guère quand je vois l’équipe créative : John Arcudi au scénario. Le monsieur qui a co-écrit avec Mike Mignola une bonne partie des meilleurs récits sur le Hellboyverse, notamment sur BPRD n’a plus rien à prouver ! Par contre j’ignore pourquoi le rôle de Pfeifer qui a écrit la première partie de la saga Sub Diego n’est pas plus mis en avant par Urban.  Et aux dessins le très bon Patrick Gleason…à ses débuts ! bref, cela s’annonce très bon !

Verdict : à lire

AQUAMAN REBIRTH TOME 3

Date de sortie : 31 août 2018

Prix : 15.50€/152 pages

Episodes : Aquaman #25-30

Scénario : Dan Abnett

Dessin : Stjepan Sejic

Sollicitation :  D’anciens terroristes ont remplacé la police atlante ; des seigneurs du crime contrôlent les immenses étendues du royaume ; et les Atlantes testent leur arsenal mortel à la surface ! Tout est fait selon le bon vouloir du roi Rath… mais des murmures persistent dans les bas-fonds de l’Atlantide. La rumeur selon laquelle un héros déchu aurait le potentiel de changer le monde…

Avis : Stjepan Sejic en est, donc c’est un indispensable et …ben c’est tout. Mais c’est la meilleure raison du monde mon bon monsieur et ma bonne dame. Depuis quelques temps l’artiste a commencé à s’aventurer du côté du DC universe sans doute pour mieux promouvoir ses créations personnelles. Je ne m’en plains qu’à moitié, car si cela permet de retrouver l’artiste sur des titres plus vendeurs, cela veut aussi  dire, attendre plus longtemps la suite de ses séries solos…Et cela fait mal…

Bref, niveau dessin, bien évidemment, c’est sublime, incontournable, une nouvelle vision très réussie d’Atlantide, mais aussi et surtout des personnages, que ce soit Arthur mais aussi et surtout sa Mera tout simplement incroyable. Si niveau visuel c’est somptueux c’est un peu plus compliqué niveau scénario. Dan Abnett poursuit son run sur le personnage et livre un 3e tome assez inégal à mon sens.

S’il commence très fort avec le nouveau statut quo de la série, il s’englue assez vite et de fait quand on arrive à la fin de l’arc, la plupart des problématiques ont en réalité à peine avancé. Je n’attendais évidemment pas une résolution complète, mais quand on voit que la quête de Mera fait du surplace sur quasiment la totalité de l’arc, c’est assez vite frustrant.

Pour faire simple, le scénario peut se montrer par moment décevant, mais il contient pas mal de bonnes choses, suffisamment pour justifier la lecture, et niveau graphique c’est une belle claque et cela redonne du jus à l’univers d’Aquaman.

Verdict : à lire en temps normal, à posséder pour Sejiiiiicccccc !!! (hurlement de fanboy)

GREEN ARROW TOME 3

Date de sortie : 31 août 2018

Prix : 15.50€/152 pages

Episodes : Green Arrow Vol.3: Emerald Outlaw (#12-17)

Scénario : Benjamin Percy

Dessin : Otto Schmidt & Juan Ferreyra

Sollicitation :  Oliver Queen a tout perdu : sa soeur Emiko est portée disparue, sa fortune a été dilapidée, et la Terre entière le croit mort.

Mais tout ça n’était que le début des ennuis. Tout en s’efforçant de récupérer ce qu’il a perdu, Oliver continue de patrouiller dans les rues de Seattle en tant que justicier masqué. Mais un second archer fait soudain son apparition, laissant derrière lui une série de meurtres pour lesquels Oliver devient très vite le principal suspect…

Avis : suite de la série Green Arrow Rebirth, toujours menée par Benjamin Percy au scénario. Et…je m’interroge réellement sur le fait de continuer la série ou pas à ce stade. Si j’avais assez apprécié le premier tome, le second a eu un effet inverse sur ma personne. Si le premier volume souffrait d’une rapidité assez étrange dans l’installation du nouveau statut quo, le second souffre lui de nombreuses longueurs, ellipses et choix narratifs assez étranges.

Que ce soit les deux épisodes consacrés à Emiko, avec des flashbacks dedans dont on ignore comment ils s’insèrent avec le reste (quel lien avec l’action présente ???), ou l’aventure principale avec cette histoire de train que j’ai detesté de bout en bout et qui ne fonctionnait pas du tout et à la conclusion franchement ridicule, on peut dire que j’ai pas mal grincé des dents à la lecture.

Le style Percy a vraiment du mal a fonctionné avec moi et si la partie graphique me plait vraiment, notamment les parties illustrées par Juan Ferreyra, j’ai vraiment du mal avec les scripts du scénariste…

Verdict : à voir…

DEADSHOT & LES SECRET SIX TOME 3

Date de sortie : 31 août 2018

Prix : 28€/328 pages

Episodes : SECRET SIX #25-36, ACTION COMICS #896, DOOM PATROL #19

Scénario : Gail Simone

Dessin : Jim Calafiore, Nicola Scott, Carlos Rodriguez

Sollicitation :  L’équipe des Secret Six n’a jamais été plus divisée.

Bane et Jeannette ont choisi de quitter le groupe et de former leur propre équipe, allant jusqu’à recruter King Shark, Lady Vic, Dwarfstar et Giganta. Une mission impossible à refuser va les conduire sur le monde perdu de Skartaris, où Bane et ses nouveaux partenaires vont rencontrer… les Secret Six de Deadshot ! Une rencontre improbable qui va déboucher sur une guerre sans merci entre nombre de vilains issus de l’Univers DC, et qui risque fort de se transformer en battle royal sanglant.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour les fans du run de Gail Simone sur Secret Six.

GEOFF JOHNS PRESENTE FLASH TOME 3

Date de sortie : 31 août 2018

Prix : 28€/328 pages

Episodes :

Scénario : Geoff Johns

Dessin :  Scott Kolins

Sollicitation :  Les Lascars attaquent en force Keystone City, dirigés par un nouveau leader : le Penseur !Dépassé par les événements, Wally West se retrouve submergé par ses anciens ennemis à tel point qu’il ne peut plus protéger ses proches. De cette terrible épreuve va naître une nouvelle menace pour l’homme le plus rapide du monde.

Avis : attention coup de pied au derche au programme avec ce 3e tome du run de Geoff Johns sur le titre Flash !!! puisque l’on arrive ici vers ce qui reste sans doute non seulement l’un des meilleurs, voire le meilleur  passage du travail de l’auteur sur le titre, mais aussi sans doute l’un de ses meilleurs travaux tout court !

Alors que dans les deux premiers tomes, l’auteur nous avait proposé des aventures très réussies, mais au fond assez contenues, limitées en termes d’impact, il amène ici à maturité nombre de plans qu’il avait commencé à planter précédemment et…wow. En termes d’ambition, on change clairement d’échelle.

Nombre de personnages secondaires prennent soudainement une nouvelle ampleur, de nouveaux ennemis émergent et ils sont foutrement dangereux, d’anciens reviennent et ils sont en forme, chaque épisode est bourré d’idées et …on sent que Johns a décidé de passer de la 3e confortable à la 5e sans frein ici ! Je me souviens encore de la première fois où j’ai lu ces épisodes et de ce que j’ai ressenti, du large sourire que j’avais aux lèvres alors que l’auteur nous livrait un récit purement épique aux proportions inattendues.

On sent que c’est avec ces épisodes que l’auteur a commencé à trouver ses marques sur le personnage, mais aussi de manière générale en termes de style, d’approche des comics-books dont il avait la charge. Bref, c’est du très très bon, le moment où le run de Johns sur Flash passe de très bon à “inscrire dans les livres d’histoire”.

Verdict : À POSSÉDER !!!!

A propos Sam 1782 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. Une super semaine. Hâte de lire ce nouveau tome de flash.
    Je ne sais pas si c’est normal mais vous passez à chaque fois à côté des publications de casterman (magnus cette fois)

    • Non, ce n’est pas normal. Je l’ai simplement involontairement zappé.
      Merci de me le rappeler et toutes mes excuses pour cet oubli.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.