Guide de lecture Comics VF : semaine du 07 Novembre 2018

Edito : pas d’inquiétude, vous ne rêvez pas, si vous entendez quelqu’un en train de chialer en fond sonore alors que vous lisez cet article, c’est moi…non mais vous avez vu cette semaine de malade !!! alors que nous arrivons peu à peu vers la fin de l’année, et comme je vous l’ai annoncé, les éditeurs VF nous ont déclaré la guerre avec sans doute le mois le plus chargé de toute l’année ! et tellement de bonnes choses !!! arrggghhhh !!! et ouiiiiii !! et aggggghhhh. Non ne résistez pas, c’est la mort qui vient nous prendre, mais nous avons le sourire aux lèvres jusqu’à ce que la mort nous dise que nous ne pouvons pas emmener notre collection avec nous. Ce qui est un scandale, on va se plaindre au taulier…

Info de la semaine : à l’occasion de la Paris Comic Con et de la préparation des programmes 2019, pas mal d’informations ont commencé à circuler :

  • je vous renvoie vers nos collègues de ComicsBlog pour les annonces Urban Comics, mais ce qui se prépare autour de Swamp Thing me ravit !
  • côté Panini Comics, on a commencé à avoir des infos sur février, avec notamment une mini série sur Captain Marvel importante car elle va redéfinir ses origines et la première partie de l’excellent run de Donny Cates sur Doctor Strange ;
  • enfin, chez Glénat Comics, on se prépare à publier l’année prochaine les comics liés à branche horreur d’Archie Comics. Des séries qui ont rencontré un succès certain aux USA…quand elles voulaient bien sortir…

Dans tous les cas, on voit combien les programmes de publication sont désormais liés aux adaptations dans les autres médias. Cela a toujours été le cas, bien entendu c’est loin d’être une tendance nouvelle,  mais avec l’arrivée des nouveaux services de streaming, on voit les liens s’accentuer encore au fil des nouvelles adaptations…

Sorties de la semaine : que de belles choses cette semaine :

  • chez Delcourt le second tome de Redneck par Donny Cates ;
  • le X-Men Grand design de Ed Piskor chez Panini Comics et toujours chez Panini, l’omnibus Age of Apocalypse, baby !
  • enfin chez Urban Comics, la réédition du Final Crisis de Morrison !

Emission de la semaine :

  • suite au problème technique que j’ai rencontré la semaine dernière, et pour lequel je vous présente de nouveau mes excuses, nous avons décidé de repousser le Comixity of the future Past à ce mardi à partir de 21h ;
  • jeudi, comme d’habitude à partir de 21h, un nouveau comixweekly qui reviendra sur les sorties VO de la semaine !

AKILEOS

THE DAMNED TOME 2

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix : 16€/136 pages

Scénario : Cullen Bunn

Dessin : Brian Hurtt

Sollicitation :  À l’époque de la prohibition, dans un monde où les démons tirent les ficelles qui font danser les grandes familles du crime organisé, Eddie est un mortel avec deux choses en sa faveur. Tout d’abord, il ne peut pas mourir. En fait, il le peut et le fait, assez souvent, mais il ne reste finalement que peu de temps dans cet état. Deuxièmement, Eddie dirige la Gehenna Room, une boîte de nuit avec une politique très stricte : Les démons ne sont pas acceptés. Mais bénédictions et malédictions ne diffèrent pas tant que ça de nos jours. Et quand l’un des vieux copains d’Eddie vient chercher asile, Eddie sait qu’il est là pour un sale coup. Cela signifie marcher une fois de plus entre le salut et la damnation.

Avis : pas vraiment d’avis…au vu de l’identité du scénariste, j’ai préféré faire l’impasse lors de la sortie du 1er tome…Il est vrai cependant que Bunn peut être bon sur ses propres créations, mais il est aussi assez inconstant et irrégulier en termes de qualité…

Verdict : pour ceux qui ont aimé le premier volume.

THE TALES OF THE CRYPT TOME 5

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix : 28€/208 pages

Scénario :Al Feldstein

Dessin :  Bill Gaines

Sollicitation :  Dans une ville où les familles de criminels démoniaques font du trafic d’âmes mortelles, Eddie a monté sa propre petite affaire. En tant que propriétaire du Gehenna Room, il n’a fixé qu’une seule règle, mais il compte bien la faire respecter : aucun démon n’est autorisé dans l’établissement. C’est une bonne chose pour lui et ses clients, mais ça n’empêche pas des visiteurs indésirables d’y entrer.

Quand son vieil ami Pauly Bones réapparaît et lui demande l’hospitalité, il amène avec lui exactement le genre de problèmes qu’Eddie avait l’intention d’éviter. Car Pauly est entré en possession d’un artefact unique, étrange et extrêmement convoité. Joueur invétéré, il compte bien tenter sa chance pour en tirer profit. Il décide de s’en servir de monnaie d’échange pour un pari de plus grande envergure : contraindre les infernaux de rendre quelques-unes des âmes dont ils se sont emparés. Mais se frotter aux démons est toujours un jeu dangereux, et ils ne sont pas particulièrement réputés pour leur fair-play. Seul Eddie peut l’aider à conclure le marché, mais accorder sa confiance à Eddie est déjà un pari en soi…

Avis : je vois que Akileos poursuit sa très bonne politique d’édition des séries d’horreurs issues du label EC Comics, devenu légendaire depuis l’instauration du comics code authority qui signa la mort de l’entreprise. Mine de rien, il aura fallu attendre des décennies avant que des comics d’horreur puissent à nouveau être publiés et trouver une audience.

Verdict : pour les fans !

BLISS COMICS

SAVAGE

Date de sortie :  09 novembre 2018

Prix : 17€/136 pages

Episodes :Savage #1-4 et plus de 20 pages de bonus exclusifs.

Scénario : B. Clay Moore

Dessin :  Clayton Henry & Lewis LaRosa

Sollicitation :  QUAND LA NATURE REPREND SES DROITS…

Il y a quinze ans, la plus grande star du football mondial, sa femme mannequin et leur fils nouveau-né, disparaissent sans laisser de traces. Le monde les croit morts… Mais en réalité, leur jet s’est écrasé sur une île mystérieuse, peuplée de créatures venues d’un autre temps… Voici comment ils ont perdu leur humanité.

Le scénariste B. Clay Moore (Hawaiian Dick) s’allie à Clayton Henry (Archer and Armstrong) et à l’artiste prodige de Bloodshot Reborn et Salvation, Lewis LaRosa, pour une plongée dans un monde sauvage où seul l’instinct peut assurer votre

Avis : voilà une série au pitch relativement attrayant. Comme beaucoup de gens, je pense, j’ai un faible pour les histoires de survies, et le genre survival en général. Le manga l’a exploré de manière assez intensive ces dernières années, nous avons pu le voir sur le marché français exploser avant de revenir à des proportions moindres,  mais a rarement trouvé un équivalent en comics. Du coup, je suis curieux de voir le résultat, même si au ton de la sollicitation, j’ai un peu l’impression que l’on risque de tomber dans un récit ultra-violent…

Verdict : à tester

UNITY INTÉGRALE

Date de sortie :  09 novembre 2018

Prix : 49€/768 pages

Episodes :Unity #0, 1-25 et Harbinger: Faith#0

Scénario : Matt Kindt

Dessin :   Doug Braithwaite, CAFU,  Stephen Segovia , Pere Pérez

Sollicitation :  L’homme le plus dangereux du monde, Toyo Harada, est saisi d’un sentiment qu’il avait depuis longtemps oublié : la peur. Pour prévenir une catastrophe nucléaire, le plus puissant des psiotiques assemble une équipe composée d’êtres aux capacités extraordinaires : le Guerrier Éternel, la technotélépathe Livewire et l’agent secret britannique Ninjak. Ensemble, ils forment UNITY. Leur mission : tuer Aric de Dacie, alias X-O Manowar ! Mais les intentions d’Harada sont-elles vraiment aussi claires qu’elles en ont l’air ?

Aventure épique aux enjeux planétaires, Unity questionne les contradictions et les dilemmes moraux de ces êtres extraordinaires qu’on appelle “héros”, et plonge dans leur intimité. Matt Kindt , l’auteur de Divinity, X-O Manowar et Dept.H,nommé aux Eisner Awards, s’entoure de Doug Braithwaite (X-O Manowar, Justice), CAFU(Imperium, Rai), Stephen Segovia (War Mother) et Pere Pérez (Archer and Armstrong, Faith) pour cette œuvre clé de l’univers Valiant.

Avis : encore une fois Bliss Comics présente une intégrale à un prix plus qu’abordable, en fait bien meilleur marché que ses concurrents. En ce qui me concerne, j’aime beaucoup les intégrales, qui permettent de découvrir des séries entières. D’autant plus à notre époque où la narration est très décompressée. Les intégrales offrent vraiment une expérience complète de lecture, ce qui est assez rare dans les comics.

Verdict : à tester

DELCOURT COMICS

LORD BALTIMORE TOME 6 – LE CULTE DU ROI ROUGE

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix : 15.95€/

Scénario : Mike Mignola & Christopher Golden

Dessin : Peter Bergting

Sollicitation :  Poursuivant sa quête afin de détruire le Roi Rouge, Lord Baltimore – aidé de nouveaux alliés – se retrouve en pleine mer Baltique, dans le nord de la Russie. Mais il doit faire face à des actes de sorcellerie dans les rues de Saint-Pétersbourg. Son combat contre le maître vampire n’est pas seulement un pur acte de vengeance. C’est aussi celui d’un homme désespéré qui tente de sauver le monde entier.

Avis : pas vraiment d’avis. Je me souviens avoir lu les premiers tomes de Lord Baltimore et avoir apprécié. On reste dans l’ensemble dans la tonalité des récits de Mike Mignola, avec cette ambiance fantastique/horrifique assez lyrique qui lui est propre. Il faudrait que je reprenne un jour, même si elle me passionnait un peu moins que les autres séries de Mignola. Son pitch de départ, avec le fameux Baltimore exterminant des vampires dans une Europe post 1ère guerre mondiale, me semblant un brin limité et répétitif d’arc en arc.

Verdict : à lire.

REDNECK TOME 2

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix : 15.95€/

Scénario : Donny Cates

Dessin :  Lisandro Estherren

Sollicitation :  Après avoir quitté à la hâte Sulphur Spring, à la suite du bain de sang perpétré par un membre de la famille, les Bowman se mettent au vert, en essayant d’échapper à la justice. Mais la justice des vampires n’est pas celle des hommes. Et lorsqu’une règle séculaire est enfreinte, c’est toute la famille qui a de grandes chances de souffrir… des conséquences.

Avis : suite très attendue de la série Redneck de l’excellent Donny Cates, qui reste pour moi son meilleur boulot en creator owned. Si le scénariste s’est fait un nom en 2017 grâce à ses productions sur Thanos ou Doctor Strange, il a confirmé en 2018 avec Venom, mais je reste assez dubitatif devant ses productions creator owned. En effet, en septembre nous avons pu voir deux de ses séries personnelles arriver en VF, comme God Country ou encore Babyteeth, et le résultat fut assez…moyen. On n’y trouvait pas le brin de folie de ses séries Marvel, ou encore présent dans Redneck.

Je pense personnellement que c’est une question d’évolution. Au moment de lancer les deux creator owned que j’ai cité, je pense qu’il cherchait encore son propre style et qu’il est vraiment arrivé à maturité avec Redneck et Thanos. De fait, j’avais beaucoup apprécié le premier volume de Redneck, entre un départ canon, des personnages parfaitement définis, un conflit larvé qui finissait par exploser et de vrais conséquences, alors que la haine longtemps enfuie faisait finalement tout exploser sur son passage.

Le premier tome s’achevait sur le départ de notre famille de vampires de la petite ville dans laquelle ils avaient vécu des décennies durant vers un avenir inconnu et j’avais hâte de découvrir la suite. Etant donné que depuis lors, l’auteur a confirmé les promesses faites en 2017 chez Marvel, on peut s’attendre à ce que ce second tome tout aussi bon.

Verdict : à lire

PANINI COMICS

MARVEL LEGACY : AVENGERS 5

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix : 6,50 €, 112 pages

Episodes :US Avengers 682-684, Invincible Iron Man 599, Champions 17, inédits

Sollicitation : Le combat entre les deux puissants Doyens de l’Univers, le Grand Maître et le Challenger, entre dans sa phase finale. Pendant ce temps, leurs équipes respectives se battent pour obtenir les Pyramoïdes, tandis que la mystérieuse « ancienne » membre des Avengers, Voyager, observe… Vous assisterez ensuite à un drame familial chez les Vision et au grand retour de Tony Stark !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent.

 

MARVEL LEGACY : DEADPOOL 5

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix :6,50 €, 112 pages

Episodes :US Spider-Man/Deadpool 30-31, Despicable Deadpool 295-296, Cable 155, inédits

Sollicitation : Deadpool arrive au bout de sa liste de « trucs à faire ». Il ne lui reste que deux personnes à tuer pour satisfaire Stryfe et sauver la vie de sa fille. Hélas, l’une des deux n’est autre que son jeune ami, Kid Apocalypse ! Et les X-Men et Captain America risquent bien de s’interposer… En plus, le mercenaire et Spider-Man affrontent le Caméléon, tandis que Cable retrouve sa fille adoptive, Hope Summers.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour les fans de Deadpool.

 

MARVEL LEGACY : SPIDER-MAN 5

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix :6,50 €, 112 pages

Episodes :US Amazing Spider-Man 794-795, Spectacular Spider-Man 300, Spider-Man 237, inédits

Sollicitation :  Dan Slott ramène le Zodiaque sur le devant de la scène. Norman Osborn reprend également du service, tandis que Loki joue les guest stars dans des épisodes dessinés par Hawthorne et Immonen. Chip Zdarsky et Andy Kubert reviennent avec le 300e numéro de Spectacular Spider-Man, accompagné d’un épisode bonus dessiné par Goran Parlov. Ne manquez pas non plus le retour de Miles Morales et des Sinister Six orchestré par Bendis et Bazaldua.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent.

MARVEL LEGACY : X-MEN 5

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix :6,50 €, 112 pages

Episodes :US Venom (2017) 162-163, X-Men Blue 21-22 et Annual 1, inédits

Sollicitation :  Poison X ! Découvrez un crossover pour le moins inattendu entre les X-Men et… Venom ! Une bande de mystérieux symbiotes a enlevé Corsaire, le père de Cyclope, et les X-Men adolescents doivent venir à son secours. Pour que leur mission soit un succès, ils doivent tout apprendre des symbiotes et le seul en mesure de les instruire n’est autre que Venom. Mais il semblerait bien que l’alien métamorphe n’ait aucune intention de les aider…

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent.

STAR WARS HORS-SERIE 4

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix :6,50 €, 104 pages

Episodes :US Star Wars DJ – Most Wanted, Rogue One : Cassian & K-2SO Special, Star Wars annual 4, inédits

Sollicitation : Retrouvez deux one-shots liés aux films : DJ – Most Wanted où Ben Acker, Ben Blacker et Kev Walker reviennent sur le personnage incarné par Benicio Del Toro dans Star Wars : Les Derniers Jedi, puis Cassian & K-2SO Special où Duane Swierczynski et Fernando Blanco dévoilent la rencontre entre les deux héros de Rogue One : A Star Wars Story. Enfin, Cullen Bunn écrit le 4e Annual de la série Star Wars accompagné par Roland Boschi, Marc Laming et Ario Anindito.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent.

AVENGERS, L’INTEGRALE 1979

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix :35,00 €, 264 pages

Episodes :US Avengers (1963) 179-190 et Annual 8, publiés précédemment dans les revues Les Vengeurs (Artima) 2, 6 & 9 et MARVEL CLASSIC (V2) 1 et l’album NOUS SOMMES LES AVENGERS

Scénario :Michelinie,

Dessin : Byrne

Sollicitation :  L’équipe subit de gros changements alors qu’ils doivent affronter Creed, l’Homme Absorbant. Et juste après cela, les Avengers découvrent la vérité sur la jeunesse de Wanda et Pietro.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent.

CAPTAIN AMERICA PAR BRUBAKER & HITCH T04

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix :36,95 € , 416 pages

Episodes : US Captain America (2005) 49-50 & 600-201, Captain America Reborn 0-6 et Captain America : Who Will Wield the Shield, publiés précédemment dans les albums MARVEL DELUXE : CAPTAIN AMERICA 6 et RENAISSANCE

Scénario : Brubaker

Dessin : Hitch, Ross, Colan

Sollicitation : Bucky Barnes est devenu le nouveau Captain America après la disparition de Steve Rogers. Tout le monde croit le héros mort, mais le dernier combat de Bucky, Sharon et le Faucon face à Crâne Rouge, leur a redonné une lueur d’espoir et ils savent désormais que seule Sharon est en mesure de sauver la vie de son bien-aimé !

Avis : eurgggghhhh, la réédition du run de Ed Brubaker sur Captain America en Marvel Icons se poursuit cette semaine avec une période que j’ai personnellement peu suivi, voire en fait pas du tout. En effet, comme les lecteurs fidèles de cette chronique le savent sans doute déjà, j’avais à ce stade laissé tomber le travail de l’auteur sur cette série. En fait, de mémoire, j’ai du arrêter aux alentours de l’épisode 45 de ce volume, alors que Bucky assumait le costume depuis plus d’un an.

À ce moment, il apparaissait évident que Brubaker faisait traîner ses intrigues le plus possible, à la demande de Marvel, pour profiter au maximum du succès du bouquin. Sauf qu’en ce qui me concernait, j’en étais venu à simplement m’ennuyer à la lecture, ayant l’impression de voir toujours le même schéma d’épisode en épisode, avec des personnages discutant dans l’ombre et Cap affrontant des second couteaux en même temps…

J’ai tout de même lu, la mini série Reborn qui voyait le retour de Steve Rogers, que tout le monde croyait mort. Mais non car en fait, Steve n’était pas mort; l’arme l’ayant abattu n’étant pas un vrai flingue et…le reste est juste trop stupide pour l’évoquer. Brubaker s’est tellement compliqué la tâche ici qu’évidemment, cela ne pouvait que s’effondrer entre les mains. Le plan de Crâne rouge vendu depuis des dizaines d’épisodes finit par faire un bon gros pshiiittt, alors qu’il nous revend encore et toujours la même idée.

C’est réellement une conclusion décevante et sans surprise à un mystère construit depuis alors plus de 4 ans et c’est à peine sauvé par un Bryan Hitch alors sur le départ de chez Marvel.

Verdict : un bon gros bof.

CHAMPIONS T01

 Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix :16,00 €, 136 pages

Épisodes :US Champions 1-5, publiés précédemment dans les revues AVENGERS (2017) 1-5

Scénario :Waid

Dessin :  Ramos

Sollicitation :  Après Civil War II, les plus jeunes Avengers décident de s’éloigner de l’équipe et de se donner une nouvelle mission : protéger les plus faibles et être les Champions de tous les laissés pour compte. Retrouvez Miss Marvel, Amadeus Cho, Nova et Miles Morales dans de nouvelles aventures.

Avis : Champions fait partie de ces séries parues ces dernières années chez Marvel sur lesquelles j’ai des sentiments très mitigés, car je pense que je ne fais pas partie du public vraiment visé. Tout d’abord, parce que je me suis rendu compte ces dernières années que je ne m’intéressais plus vraiment aux comics centrés sur des ados, je pense avoir très largement passé l’âge où cela pouvait me parler. Et d’autre part les accents politiques marqués du bouquin et la manière assez pauvre dont les sujets étaient traités…ne m’ont guère séduits. À cela s’ajoute malheureusement le fait que les dernières années n’ont pas été tendres avec Mark Waid, dont le talent ne s’est pas vraiment épanoui chez Marvel à part quelques rares exceptions comme son DD. Je conseillerai donc avant tout le bouquin aux fans des personnages concernés, le titre servant un peu de refuge pour certains alors que les personnages historiques reviennent sur le devant de la scène désormais.

Verdict : à tester

DAREDEVIL LEGACY T01

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix :18,00 €, 160 pages

Épisodes :US Daredevil (2016) 595-600, inédits

Scénario : Soule

Dessin :  Landini

Sollicitation : Le maire de New York vient d’être élu et c’est désormais Wilson Fisk. Est-ce que Daredevil va encore pouvoir agir dans une ville dirigée par son pire ennemi ? Mais face au Caïd, la solution pourrait bien venir du nouvel emploi de Matt Murdock…

Avis : vade retro Daredevil par Soule !!! je te renvoie à l’enfer qui t’a engendré !!!  je sais que je vais faire sourrire de nombreux lecteurs avec cette approche, notamment les lecteurs VO qui ont persistés avec Soule sur le titre et ont appris à apprécier son run. D’après ce que l’on ne cesse de me répéter depuis des mois, c’est à partir de ces épisodes que Charles Soule a vraisemblablement décidé de se dire : Fuck it, si je dois aller dans le mur, autant y aller en se marrant un peu.

En effet, avec le nouveau statut quo installé avec ce volume, qui voit Wilson Fisk prendre la mairie de New York, Soule commencerait apparemment à se lâcher un peu. Alors il ne faut pas espérer que cela devienne bien, je citerai à cette occasion le grand sage Steve m’expliquant la situation avec ses mots : “quand tu as compris que c’est n’importe quoi, tu commences juste à te marrer, si tu commences à le prendre au sérieux, oui c’est de la merde”.

Donc voilà, c’est froutraque, dingue, Soule continue de s’asseoir sur la caractérisation de son personnage qu’il ne sait toujours pas écrire…mais c’est fun.

Verdict :  à tester

DARK VADOR T01 & T02 : COFFRET METAL

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix :33,00 €, 296 pages

Épisodes :US Darth Vader (2015) 1-12, publiés précédemment dans les albums 100% STAR WARS : DARK VADOR 1-2

Scénario :Gillen

Dessin : Larroca

Sollicitation :   Dark Vador est l’unique survivant de la pire défaite de l’Empire Galactique. L’Étoile de la Mort a été détruite par un simple pilote et la position du Seigneur Noir des Sith est affaiblie dans la hiérarchie impériale. Placé par Palpatine sous les ordres du Grand Moff Tagge, Vador doit agir dans l’ombre pour regagner tout son pouvoir. La première moitié du run de Kieron Gillen sur Dark Vador.

Avis : mais euhhhh, j’ai pas déjà vu cela ? après une édition en kiosque, puis une réédition en librairie, puis une nouvelle édition en absolute l’année dernière…nouvelle réédition de la série Darth Vader dans un nouveau format ? euhhh pourquoi ? oui, je comprends bien que c’est pour faire de l’argent, mais à ce stade, si des gens veulent acheter cette série, elle est facile à se procurer. Sur le fond, si vous ne l’avez pas encore lu, sachez que le titre signé Kieron Gillen et Salvador Larroca est excellent de bout en bout. Le scénario  met en scène Vador à la suite de la destruction de l’étoile de la mort, alors que l’Empereur menace sa position. Vador va alors tout faire pour regagner sa place, son statut et écraser sans la moindre pitié tous les obstacles sur sa route. Le titre est parfaitement bien mené, rythmé, des nouveaux personnages viennent s’ajouter et la plupart sont bien construits. Bref, du très bon.

Verdict : à posséder si ce n’est pas déjà fait.

DOOMWAR : LA GUERRE DE FATALIS

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix : 20,00 €, 160 pages

Épisodes :US Doomwar (2010) 1-6, publiés précédemment dans la revue MARVEL SAGA 9

Scénario :Maberry,

Dessin :  Eaton

Sollicitation : Le Docteur Fatalis convoite le vibranium, ce métal aux propriétés exceptionnelles qu’on ne trouve qu’au Wakanda. Lorsqu’il réussit son coup d’État et que la reine du pays, Tornade des X-Men, risque la peine de mort, T’Challa et Shuri, se tournent vers l’équipe de Cyclope et les Quatre Fantastiques pour reprendre le pays.

Avis :  pas d’avis, je dois avouer que je ne l’ai jamais lu.

Verdict : pour les fans de Doom ? Mais Doom approuve-t-il cette intrigue ?

HULK T02

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix :16,00 € , 136 pages

Épisodes :US Incredible Hulk (2011) 7.1, 8-12, publiés précédemment dans les revues HULK (V2) 5-10

Scénario :Aaron

Dessin : Pacheco, Talajic, Dillon

Sollicitation :  Hulk s’est enfin débarrassé pour toujours de Bruce. Il peut enfin être seul, au calme, apaisé. Mais lorsqu’il dort, la partie la plus folle du Docteur Banner reprend les commandes. Que peut faire Hulk pour empêcher le plan de son alter-ego ? La suite d’un récit glaçant avec le Punisher, Wolverine et bien d’autres invités surprises !

Avis : suite de la réédition du run de Jason Aaron sur Hulk. Un run au résultat plus que mitigé comme je l’ai déjà dit. Même si l’approche de Jason Aaron sur le fond est assez intrigante, avec un Banner et un Hulk séparé, le premier vivant mal la séparation, l’exécution est assez…bordélique.

Je trouve en effet le résultat final assez chaotique. Entre un scénario dont la direction n’est pas très claire tout du long et surtout une partie graphique très instable qui voit une succession d’artistes pratiquement sur chaque épisode. Il n’y a de fait pas de sentiment de cohérence globale à l’ensemble.

On a par ailleurs du mal à reconnaître les personnages. Leurs caractérisations sont très différentes de ce que l’on connaît. Certes, il est vrai que Hulk fait partie de ces personnages ultra flexibles capables de supporter presque toutes les évolutions, mais là, on va quand même très loin. Ce qui est dommage au fond car il y a de bonnes idées dans ce run, mais très mal exploitées.

Par contre ce qui m’inquiète avec ce tome 2, c’est que j’ai l’impression qu’il ne contient pas …oh non…non ils n’auraient pas fait ça…grand dieu des comics, les fous, les déments… ils l’ont fait, soyez maudits !!! soyez tous maudits :  ils ont découpé le run de Aaron en 3 tomes ! ce qui est complètement crétin !!! le run ne doit pas compter plus de 16/17 épisodes et ils nous présentent ça en 3 tomes !!!

Verdict : bof et au vu du découpage , à éviter !

INFAMOUS IRON MAN T01

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix :16,00 €, 144 pages

Épisodes :US Infamous Iron Man 1-6, publiés précédemment dans les revues IRON MAN & AVENGERS (2017) 1-7

Scénario :Bendis

Dessin : Maleev

Sollicitation :  Tony Stark a disparu. Pour Victor Von Fatalis, c’est le signe qu’il est temps pour lui de changer et d’être le héros qu’il aurait toujours dû être. Mais qui va croire que l’ancien dictateur peut vraiment être le nouvel Iron Man ?Par, Brian M. Bendis et Alex Maleev, l’équipe de Daredevil, Spider-Woman et Moon Knight.

Avis : c’est signé Bendis, donc pas lu personnellement. J’en ai entendu un peu de bien tout de même. L’association entre Bendis et Maleev fonctionnant toujours bien, mais d’après ce que j’ai compris, fidèle à ses habitudes, le scénario  de Bendis s’effondre sur la fin, avec une résolution très décevante de l’intrigue principale.

Verdict : sans moi.

KANAN T01 & T02 : COFFRET METAL

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix :32 €, 248 pages

Épisodes :US Kanan (2015) 1-12, publiés précédemment dans les albums 100% STAR WARS : KANAN 1-2

Scénario : Weisman

Dessin :  Larraz, Camagni

Sollicitation : Dans sa jeunesse, Caleb Dume est formé par des Maîtres Jedi prestigieux comme Yoda et Depa Bilaba. Après la Guerre des Clones, il change de nom et devient Kanan Jarrus, le leader de l’équipage du Ghost. Découvrez dans ces pages les événements qui ont fait de lui l’un des derniers Padawan de l’ère républicaine et l’un des premiers héros de la Rébellion.

Avis : autre réédition dans l’univers de Star Wars, cette fois consacrée à la très sous estimée série Kanan. Écrite par le très bon Greg Weisman, connu notamment pour son travail sur l’excellent Young Justice (ahhh saison 3, je t’attends !!!), il livre ici un récit bien rythmé tout à fait accessible pour ceux qui comme moi n’auraient pas vu la série animée sur la guerre des clones. On a accès à des aventures très sympathiques, illustrées par le très bon Peppe Larraz, qui nous livre des planches déjà ultra dynamiques.

Verdict : à lire

LA LIGUE DES GENTLEMEN EXTRAORDINAIRES : INTEGRALE (NOUVELLE EDITION)

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix :36,95 €, 416 pages

Épisodes :US League of Extraordinary Gentlemen 1-6 et League of Extraordinary Gentlemen (V2)1-6

Scénario :Moore

Dessin :  O’Neill

Sollicitation : Londres, 1898. L’ère victorienne vit ses dernières années et le XXe siècle se profile. A cette époque de grands bouleversements, les champions sont plus que jamais nécessaires. Allan Quatermain, Mina Murray, le capitaine Nemo, le Dr Henry Jekyll, Edward Hyde et Hawley Griffin forment la Ligue des Gentlemen Extraordinaires. Ces justiciers sont les seuls à pouvoir contrer la menace mortelle qui pèse sur Londres, la Grande Bretagne, et la planète entière !

Avis : réédition en un seul tome des deux premières mini séries dédiées à la Ligue des gentlemen extraordinaires. Je ne sais pas trop ce qui motive une telle réédition, car cela fait un moment que le titre ne fait plus trop parler de lui, même si Moore et O’Neill ont continué de proposer des mini séries au fil des ans. Sur le fond, je peux vous avouer que ce n’est pas vraiment mon titre préféré de Moore. Je n’ai jamais vraiment accroché à la première mini série et ce n’est vraiment qu’avec la second que j’ai ressenti un certain plaisir à la lecture. C’est réellement le genre de séries en outre où il faut s’accrocher car Moore a bourré ses pages de références littéraires qu’il maîtrise parfaitement… mais qu’il est parfois difficile à percevoir pour un lecteur francophone, les références étant surtout faites en lien avec la littérature anglaise.

Verdict : à lire.

MARVEL : 1602

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix :75,00 €, 592 pages

Episodes : US 1602 (2003) 1-8, 1602 : New World 1-5, 1602 : Fantastick Four 1-5, et Spider-Man 1602 1-5, publiés précédemment dans les albums 100% MARVEL : SPIDER-MAN 1602 et MARVEL DELUXE 1602 1-2

Scénario :Gaiman

Dessin :  Pak, David, Kubert, Tocchini, Rosanas

Sollicitation :  Il y a plus de 400 ans, dans l’Angleterre élisabéthaine ou dans le Nouveau Monde, d’étranges héros font leur apparition. Découvrez les X-Men, les Avengers, les Quatre Fantastiques et le Spider-Man du Moyen Âge dans un univers créé par Neil Gaiman.

Avis : réédition dans un bon gros volume de l’ensemble des travaux sur l’univers de 1602. Un projet initié par Neil Gaiman…que je n’ai jamais vraiment compris. J’avais lu les premiers épisodes lors de leur sortie en VF et…je n’ai jamais perçu l’intérêt du machin. Pour le peu que j’en ai lu, on avait simplement une réinterprétation des personnages Marvel dans une autre époque avec un peu de steampunk mâtiné dessus. Si en général, j’aime beaucoup les travaux de Gaiman, celui-ci m’a laissé complètement froid et je n’ai jamais achevé la première mini série…

Verdict : pour ceux qui ont aimé

OLD MAN HAWKEYE T01

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix :16,00 € , 136 pages

Épisodes :US Old Man Hawkeye (2018) 1-6, inédits

Scénario :Sacks

Dessin : Checchetto

Sollicitation : Quelques années avant le début d’Old Man Logan, Hawkeye, l’un des derniers héros d’un monde dévasté par les super-vilains sait que ses jours sont comptés. Sa vue se dégrade et il ne reste plus que quelques mois pour accomplir sa vengeance

Avis : sans aucun doute l’une des curiosités de la semaine. Oui, je sais c’est étrange, mais d’une part il y a Checchetto au dessin, ce qui chez moi revient à au moins aller jeter un oeil au produit concerné et d’autre part, apparemment les critiques pour cette maxi série en 12 épisodes sont très bonnes. Je dois dire que cela m’étonne beaucoup, car s’il y a bien un truc dont je me fiche c’est bien les aventures de Hawkeye dans le monde de Old Man Logan surtout alors que l’on sait déjà comment tout cela va finir. Etant donné qu’on connaît déjà son parcours, sa position au moment de Old Man Logan, je vois mal comment cette vengeance qu’il veut accomplir pourrait se dérouler tout en étant cohérent avec le monde pré-établi par Millar dans Old Man Logan.

Verdict : à tester

PUNISHER LEGACY T01

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix :16,00 € , 136 pages

Épisodes :US Punisher (2017) 218-223, inédits

Scénario :Rosenberg

Dessin :  Vilanova

Sollicitation : Le Punisher rentre dans l’ère Marvel Legacy. Nick Fury fait une proposition à Frank Castle que ce dernier ne peut pas refuser : l’agent secret est prêt à confier au Punisher l’armure de War Machine si le vigilante se rend en Europe de l’Est pour destituer un dictateur local. Le Punisher avec la puissance d’Iron Man ? Les criminels sont mal barrés.

Avis : autre curiosité de la semaine, avec cette nouvelle série Punisher post Secret Empire, qui voit le personnage adopter une nouvelle approche, alors qu’on lui met à disposition l’armure de War Machine pour accomplir une mission très spéciale. Sur le papier, l’idée de confier l’armure de War Machine au Punisher apparaît comme franchement très séduisante, car il ne faut pas se creuser la tête très longtemps pour imaginer ce que Frank Castle pourrait faire avec une telle puissance de feu à disposition.

Sauf que, sauf que…je vais devoir doucher votre enthousiasme. D’une part c’est écrit par Matthew Rosenberg. Un scénariste auquel, pour une raison que je ne comprends pas trop, Marvel semble bien décidé à confier le max de boulots…alors que ses performances ne sont guères éblouissantes et cela s’est confirmé sur les quelques numéros de cette série que j’ai pu lire. Et d’autre part…graphiquement ce n’est guère à mon goût…J’ai du mal avec…ben un peu tout, la tronche de Frank, la manière dont est dessinée l’armure, l’action, donc tout.

Je pense donc que le résultat final n’est pas pour moi et vous recommande de consulter le volume avant de vous le procurer pour vous assurer au minimum que l’approche graphique fonctionne avec vous.

Verdict : à tester

SECRET EMPIRE

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix : 32,00 €, 408 pages

Episodes :US Free Comic Book Day 2017, Secret Empire 0-10, publiés précédemment dans l’album MARVEL ABSOLUTE : SECRET EMPIRE

Scénario : Spencer

Dessin : Sorrentino, McNiven, Reis

Sollicitation : Captain America est devenu un agent de l’Hydra. Malheureusement, il est aussi à la tête des États-Unis. Trahis par leur plus fin stratège, les Avengers ont perdu la guerre avant même qu’elle ait commencée. Dans une Amérique dirigée par la haine et les super-vilains, les héros encore libres tentent de résister. Nick Spencer (Captain America) est rejoint par Andrea Sorrentino (Old Man Logan) et Steve McNiven (Civil War) pour une grande saga riche en rebondissements.

Avis : bon, je ne vais pas développer mon avis sur cette réédition en Deluxe de ce que je considère l’un des pires events Marvel de ces dernières années. Si vous ne l’avez pas encore lu et que vous voulez vous faire une opinion, je vous conseille d’attendre que cela soit réédité en Marvel Select, moins cher, ou de le trouver dans une brocante à prix cassé car cela vaut à peine le papier sur lequel s’est imprimé selon moi.

Verdict : à éviter.

STAR WARS : THRAWN

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix :16,00 €, 120 pages

Épisodes :US Star Wars : Thrawn (2018) 1-5, inédits

Scénario :Houser

Dessin : Ross

Sollicitation : Lorsque Thrawn, un extra-terrestre à la peau bleu et au regard impassible, semble présenter des capacités intellectuelles exceptionnelles, il est envoyé directement par Palpatine à l’Académie militaire. Là, il va suivre une formation qui va en faire l’un des atouts les plus imprévisibles de l’Empire. Par le dessinateur de Dark Maul.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour  les fans de Star Wars.

X-MEN : GRAND DESIGN T01

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix :26,00 €, 120 pages

Épisodes :US X-Men Grand Design (2018) 1-2, inédits

Scénario : Ed Piskor

Dessin :  Ed Piskor

Sollicitation : Des mutants aux étranges pouvoirs apparaissent aux quatre coins du globe. Le professeur Charles Xavier les accueille auprès de lui pour en faire des héros tandis que le terroriste Magnéto les enrôle dans sa bataille contre les humains. Redécouvrez les premières années des X-Men dans le style inimitable d’Ed Piskor (Hip Hop Family Tree) et dans une édition très grand format.

Avis : sans le moindre doute l’un des titres les plus attendus cette semaine et une oeuvre qui fera date dans l’histoire éditoriale des X-Men, alors que Ed Piskor présente avec grand Design un pari tout simplement fou : la présentation des 280 premiers épisodes des X-Men comme formant un tout cohérent dans le cadre de 6 épisodes US d’une cinquantaines de pages chacun.

C’est une approche narrative assez incroyable et qui étonnamment …pour le moment fonctionne vraiment bien. J’ai lu les deux premières mini séries Grand Design et second genesis et le résultat m’a réellement bluffé. C’est bien évidemment extrêmement dense mais aussi étonnamment fluide à la lecture. Cela demande un certain temps investissement en termes de temps, car il y à du texte, mais bizarrement tout coule de manière naturelle et l’on passe aisément d’un événement à un autre.

Le résultat est pour l’instant une réussite totale, alors que l’on attend le 3e et dernier chapitre pour 2019 aux USA. Panini présente ici les deux premiers épisodes et si le rapport nombre de pages/prix fait mal, c’est en grande partie dû au format plus grand volontairement choisi pour l’édition. En effet comme je vous l’ai dit chaque planche est assez chargée et un format plus grand est nécessaire pour vraiment apprécier l’ensemble.

Si vous êtes un fan des X-Men, c’est un indispensable et si vous voulez les découvrir c’est une plongée dans leur univers.

Verdict : à posséder !

X-MEN : L’ERE D’APOCALYPSE

Date de sortie :  07 novembre 2018

Prix :70,00 €, 1032 pages

Épisodes :US X-Men Alpha (1995) 1, Amazing X-Men (1995) 1 à 4, Astonishing X-Men (1995) 1 à 4, Generation Next (1995) 1 à 4, Factor-X (1995) 1 à 4, X-Calibre (1995) 1 à 4, Weapon X (1995) 1 à 4, Gambit and the X-Ternals (1995) 1 à 4, X-Man (1995) 1 à 4, X-Men Chronicles (1995) 1 et 2, X-Universe (1995) 1 et 2, et X-Men Omega (1995) 1, publiés précédemment dans les albums MARVEL GOLD : X-MEN L’ERE D’APOCALYPSE 1-4

Scénario :Lobdell, Waid, Nicieza

Dessin : Madureira, Larroca, Epting

Sollicitation :  Lorsque le professeur Xavier meurt, toute l’histoire du monde est modifiée. Les mutants vivent désormais dans l’ère d’Apocalypse, une réalité où leur plus grand ennemi est devenu le principal leader de la planète et où Magnéto dirige une petite troupe de renégats : les X-Men ! La saga complète dans une édition remasterisée avec de nouvelles pages et dialogues.

Avis :  ouh là !! comme on à pu me le dire récemment, voici un omnibus qui va disparaître rapidement des étales des librairies, puisqu’il présente l’intégralité de la saga Age of Apocalypse en un seul volume ! J’ai envie de dire : oui, Panini, OUI !!! VOILÀ UN VRAI OMNIBUS : plus de 1000 pages pour 70€, là oui ! pas vos pauvres trucs habituels avec même pas 500 pages !!! vous avez enfin compris le message, c’est bien !

Bien évidemment sur le fond c’est un indispensable, l’une des plus grandes sagas de l’univers mutant qui plus de 20 ans après (et oui, c’est sorti en 94, pleurez avec moi alors que vous vous rendez compte du temps passé…)reste une référence absolue pour tous les lecteurs et marque également le summum de la popularité des mutants.

Depuis lors la franchise mutante n’a jamais réussie à atteindre ce degré de succès à la fois commercial et créatif. Je reste personnellement sur le cul devant la cohérence du résultat final. Quand on pense qu’avec les moyens de communication actuels, les auteurs ont du mal à coordonner quelques personnages entre eux. Là nous avons 3-4 auteurs qui ont tout réinventé le temps de quelques mois et ont réussi à tenir la barre. Chapeau bas messieurs.

Verdict : à posséder si ce n’est pas déjà fait !

URBAN COMICS

FINAL CRISIS TOME 3

 Date de sortie :  09 novembre 2018

Prix : 35€/480 pages

Episodes :  Absolute Final Crisis (FINAL CRISIS #1-7, FINAL CRISIS : SUBMIT #1, FINAL CRISIS : SUPERMAN BEYOND #1-2, FINAL CRISIS SKETCHBOOK, FINAL CRISIS #1 DIRECTOR’S CUT, BATMAN #682-683)

Scénario : Grant Morrison

Dessin :  JG Jones, Doug Mahnke, Carlos Pacheco

Sollicitation :  Les hordes de Darkseid ont infiltré pendant des mois la Terre et se préparent désormais à une attaque décisive qui va la faire tomber sous le joug du despote d’Apokolips. Dépassés, les super-héros vont devoir s’organiser en poches de résistance afin de repousser l’invasion imminente, et les pertes vont s’avérer des plus lourdes dans les deux camps !

Avis : ou LE CHEF D’OEUVRE DE LA SEMAINE, voire du mois, voire de l’année !!! cette semaine, Urban Comics réédite l’une des plus grandes réussites de Grant Morrison, l’event Final Crisis. La qualité du travail de Morrison sur ces épisodes est telle que très sincèrement je manque de mots pour décrire le sujet ! C’est…c’est d’une telle richesse, d’une telle ambition, avec une maîtrise tellement poussée que 10 ans après sa sortie VO j’en reste toujours sur le cul…même si je n’ai pas toujours pensé cela.

En effet au moment de la sortie des épisodes en VO, et pendant quelques années après cela, je considérais Final Crisis comme …un produit raté dans le parcours sans faute de l’auteur. Une tentative trop ambitieuse de rééditer son coup de génie que fut l’arc Rock of Ages dans la Justice League, en moins réussi. Ce n’est que des années après, suite à une relecture un peu plus poussée et avec du recul, que l’ensemble m’a heurté comme un train.

Final crisis n’est pas un Rock of ages moins abouti. C’est Rock of Ages puissance 1000, sans limite, sans restriction et avec tellement de degrés de lectures que même aujourd’hui, je découvre encore des choses à la lecture. Bien évidemment le premier degré de lecture est l’affrontement ultime entre les héros de l’univers DC et les forces de Darkseid, avec le combat traditionnel bien/mal en toile de fond.

En second degré de lecture, vous avez un gigantesque hommage de Morrison au travail de Jack Kirby sur le Fourth World, alors qu’il amène toute cette mythologie vers un nouvel horizon. En 3e degré de lecture, c’est un travail qui vise justement à clore le chapître Crisis de l’univers DC pour le conduire vers un nouvel âge, le fameux 5th world, d’où d’ailleurs le titre de Final crisis, dans le sens de dernière.

En 4e degré de lecture, il y a bien vite une critique assez acerbe de la part de l’auteur du rôle des éditeurs dans la gestion de l’univers DC avec ces reboots continuels et un interventionnisme forcené pour refaçonner la continuité à leur convenance et au delà dans un degré ultime de lecture, un commentaire sur la manière dont nous le lectorat nous consommons nos comics de super-héros et notamment notre tendance à résister au changement.

Ce sont là les principaux degrés de lecture, mais ce ne sont pas les seuls, croyez moi, quand vous les voyez travailler, cela fait de Final Crisis un chef d’oeuvre très difficile à surpasser. Et c’est d’ailleurs pour cela que même si je l’ai en VO, je vais sans doute le reprendre en VF pour pouvoir le déguster une nouvelle fois.

En termes d’expérience de lecture, je tiens aussi à préciser que Final Crisis peut être compliqué à aborder. Comme tout travail de Morrison, il faut le temps pour le digérer, l’apprivoiser, en comprendre les tenants et les aboutissants et pouvoir l’apprécier…Mais à un moment, il faut savoir se lancer !

Verdict :  à posséder !!!

DEATHSTROKE REBIRTH TOME 3

Date de sortie :  09 novembre 2018

Prix : 15.50€/168 pages

Episodes : Deathstroke Vol.3: Twilight (#12-18)

Scénario : Christopher Priest

Dessin :  Joe Bennett

Sollicitation :  Slade Wilson apprend qu’il a accepté un contrat placé sur la tête de sa fille, Rose, dite Ravager. Mais il doit également composer avec le mariage imminent de son fils, Joseph, et de son interprète, qui semble dissimuler un lourd secret. De plus, un accident imprévu le laisse aveugle et sous la protection d’une jeune justicière : Power Girl !

Avis : ahhhh que je suis heureux de voir qu’Urban poursuit la réédition en librairie de la série dédiée à Deathstroke, surtout maintenant que le titre a été expulsé du kiosque avec la réduction de l’offre de l’éditeur. Il serait vraiment dommage que le lectorat français ne puisse bénéficier du travail sensationnel de Christopher Priest sur ce qui va rester l’une des meilleures séries du Rebirth.

Au programme de ce 3e tome, pas mal d’ennuis attendent le personnage. Après s’être tiré, pour un temps, de ses ennuis avec la justice dans le tome 2, Deathstroke va devoir composer avec quelques vilains bien décidés à avoir leur revanche, des problèmes physiques imprévus alors qu’il perd la vue au point de dépendre…de la nouvelle Power Girl, une rencontre qui va avoir son importance.

Enfin, dans le même temps, sa vie privée reste compliquée, entre les agissements de son fils Jericho qui va bientôt se marier…en principe…et sa fille Ravager   avec qui il entretient une relation difficile, le fait d’être un connard obsédé par le contrôle n’aidant pas ! Bref, du très très bon comme d’habitude !

Verdict : à posséder !

JUSTICE LEAGUE REBIRTH TOME 5

Date de sortie :  09 novembre 2018

Prix : 15.50€/144 pages

Episodes : Contenu : Justice League #26-31

Scénario : Bryan Hitch

Dessin :  Fernando Pasarin,

Sollicitation :  Les membres de la Ligue de Justice sont morts.

Et vingt-deux ans plus tard, la planète n’est plus qu’une terre désolée, sous le joug d’une déesse connue sous le nom de Souveraine. Mais les plus grands super-héros de la Terre ont laissé derrière eux une force capable de sauver le monde : leur héritage. Les enfants de la Ligue, eux-mêmes des héros à présent, doivent revenir dans le passé pour empêcher la déesse de tuer leurs parents respectifs et d’asseoir son règne. Mais l’identité de Souveraine risque de les surprendre et de remettre en cause leur quête.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie de ce 5e tome qui présente la fin du run de Bryan Hitch sur le titre Justice League. Et même avec 50 épisodes au compteur, je pense qu’il ne reste rien de son passage dans la mémoire des lecteurs…à part que ce ne fut pas très bon et que beaucoup de gens s’interrogent pour savoir pourquoi DC l’a laissé faire ce qu’il voulait sur un de leurs titres phares pendant aussi longtemps…

Verdict : bof

A propos Sam 1782 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

11 Comments

  1. X-Men grand design, final crisis et l’intégrale Avengers par le grand Byrne plus deux tomes de kingdom et un tome de thé promised neverland.

    Comment être a découvert le 10 par mes lectures

    • Oui surtout que pour Kingdom, il y a deux tomes par mois et pour promised neverland, l’éditeur VF va publier un autre tome à la fin du mois ! comme la série a de l’avance au Japon (ils en sont au vol 11), ils peuvent se le permettre. Je ne parle même pas de Kingdom qui en est au vol 52…mais j’ai hâte !

  2. Quel courage de recenser et commenter autant de sorties, Sam ! Merci !
    X-Men Grand Design me tente bien mais 26 €, ça fait mal, même si je sais que c’est un grand format…et je n’ai pas envie de donner des sous à Panini !
    Le tome 1 de Redneck m’a un peu déçu, j’ai trouvé ça sympa mais sans la flamme de Thanos, Cosmic Ghost ou God country. Je vais peut-être quand même lui donner une seconde chance.
    Pour Unity, le problème est que près de la moitié des épisodes a déjà été éditée dans les intégrales XO et un fascicule FCBD. Donc, forcément, 49 € pour une douzaine d’épisodes, c’est moins cool. D’autant qu’au sein de XO, les épisodes n’étaient pas tous très bons…
    Et il faudrait aussi que je me lance dans Final crisis…
    Énorme semaine de sorties ! Mais la prochaine est quasi pire ! (en bonnes sorties, s’entend, car celle-ci est remplie de bouses paniniennes ! 22 sorties de l’éditeur cette semaine, on croit rêver !)

    • Oui la semaine prochaine s’annonce…sympa…Pour final crisis, je te conseille d’avoir lu préalablement les deux premiers tomes qui contenaient la maxi série Seven Soldiers.
      Dommage pour Unity, mais en même temps si l’on a pas lu X-O, cela peut être intéressant.

  3. La période Michelinie sur les Vengeurs est sympa, le 1er run de Shooter venant tout juste de finir. Par contre, au fur et à mesure qu’on s’approche du #200, la série se détériore, avec un numéro 200 complètement WTF.
    Il faudra attendre la fin du 2ème run de Shooter (vers le numéro 215 ?) pour que la série se reprenne, avec aussi l’arrivée de Roger Stern au scénario.

    en ce qui concerne l’ère d’Apocalypse, j’aime beaucoup malgré quelques mini séries à la qualité discutable.
    Final Crisis, je l’ai déjà en fasciculé (« Superman / Batman hors série »), vers la fin de la licence DC chez Panini, donc je remplace pas … et il faudra que je relise un jour parce que j’ai trouvé ça très confus la première fois.

    • Merci pour les précisions sur l’intégrale Avengers. Etant plus fan des mutants et n’ayant commencé les Avengers qu’avec Heroes Return, je dois dire que mes connaissances sur le passé de l’équipe sont assez faiblardes.

      Concernant Final crisis, oui c’est normal que tu aies trouvé cela confus. Je te rassure : TOUT LE MONDE a trouvé ça confus. Ce n’est vraiment qu’avec le temps et le recul que l’on peut vraiment commencer à l’apprécier.

      • En ce qui concerne les Vengeurs avant Heroes Reborn, je n’ai lu qu’à partir de la fin du run de Englehart (saga de la Couronne du Serpent, vers le #144), et jusqu’à la fin du run de Stern (#285). Deux runs que je retiens en mémoire :
        -le 1er run de Jim Shooter (#158 -> 177) [principaux arcs : l’apparition de Graviton, la confrontation entre Grim Reaper, Wonder Man et la Vision , »Bride of Ultron », « Korvac Saga »]
        -le run de Roger Stern AVEC les dessins de John Buscema (#255 -> 285). La partie d’avant, avec Al Milgrom aux dessins le plus souvent (#227 -> 254) avait ses hauts et ses bas. Quand « Big J » est arrivé aux dessins, le run s’est considérablement amélioré.
        [principaux arcs : « Time and time again », « Under Siege », « Assault on Olympus »]

  4. Hello Sam ! merci pour ton travail de recensement, toujours au top.

    Je suis plutôt sensible à ta review enjouée sur l’omnibus de l’ère d’apocalypse et ça m’intéresse.. pour un néophyte comme moi, qui n’a pas connu le début de l’âge moderne sur les x-men, me conseilles-tu des lectures parallèles pour compléter ou l’omnibus se suffit à lui tout seul ?

    • L’omnibus se suffit à lui seul, car Age of Apocalypse lance une réalité parallèle, donc on redécouvre les X-Men avec une nouvelle histoire.
      C’est très bien en soi, mais une partie du seul de l’ensemble et de connaître le statut quo normal et de noter les différences. Si tu veux te lancer dans cette période, je te conseille les intégrales à partir du début des années 90, plus le prélude à Age of Apo, nommée Legion Quest qui a été publié en best of en VF de mémoire.

  5. MErci pour cette longue liste. Perso j’avais juste le tome 1 de deathstroke mais je pense continuer vu la bonne critique ^^. Final crisis aussi je dois commencer… y’en a tellement et si peu de place… ^^

    Sinon pour age d’apo, content pour les néophite qui pourront le découvrir, mais ayant déjà les best of, ça me suffira amplement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.