Guide de lecture Comics VF : semaine du 09 mai 2019

Edito : et c’est reparti pour une semaine de nouveau bien chargée…en sorties Panini ! en ce mois de mai, les autres éditeurs se font plutôt discrets, alors que j’ai l’impression que Urban Comics a programmé l’essentiel de ces grosses sorties pour la seconde partie du mois. À ce titre, la dernière semaine sera particulièrement importante. De manière générale, si ce mois présente des choses plus intéressantes qu’en avril, il faudra toutefois attendre juin et juillet pour vraiment sauter au plafond de joie devant certaines sorties et se morfondre devant l’état de nos comptes en banque.

Sortie de la semaine : je retiendrai deux sorties cette semaine :

  • Xerxes de Frank Miller chez Futuropolis ;
  • la suite de la réédition du Punisher Max de Garth Ennis en Marvel Icons chez Panini Comics !

Emissions de la semaine : je sais, je sais, la semaine dernière à été très dure pour vous, puisque nous n’avions pas d’émission à proposer, mais du coup cette semaine, c’est double dose ! Vous pourrez ainsi nous retrouver :

  • mardi pour un Comixweekly de rattrapage qui reviendra sur les sorties VO de la semaine dernière et l’actu du moment ;
  • jeudi, pour un nouveau Comixweekly, qui reviendra cette fois sur les sorties VO de cette semaine !

DELCOURT COMICS

JAMES BOND TOME 5 – BLACK BOX

Date de sortie : 09 mai 2019

Prix : 16.95€/

Scénario : Benjamin Percy

Dessin : Rapha Lobosco

Sollicitation : James Bond, icône de la pop-culture, trouve ici enfin une adaptation en BD à sa mesure. Benjamin Percy, scénariste de Green Arrow et Teen Titans, nous entraîne en terrain miné, en compagnie du dessinateur Rapha Lobosco.

Dans les Alpes françaises, James Bond est sous le feu croisé d’un assassin qui cible des assassins. Mais il ne s’agit là que de la première pièce d’un puzzle qui va entraîner un Bond sous tension à travers le monde, afin d’infiltrer le monde du crime qui menace – une fois de plus – la sécurité du monde.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour les fans de Bond. James Bond.

FUTUROPOLIS

XERXES

Date de sortie : 09 mai 2019

Prix : 20€/120 pages

Scénario : Frank Miller

Dessin :Frank Miller

Sollicitation : Nous sommes en 490 avant J.C.  Poséidon est mal luné.

Il le fait savoir à quelques visiteurs indésirables. Un petit groupe de Perses. Une centaine d’hommes, pas plus. Venus sonder nos défenses… Ou peut-être assassiner notre chef. »

Ainsi  débute la célèbre bataille de Marathon, première victoire des grecs sur l’armée Perse. Et première pierre du nouveau récit de Frank Miller, qui revient sur cette période historique après son ouvrage 300, en reprenant les moments marquants des guerres menées par le Roi des rois, Darius, dont l’empire s’étendait, durant plus de deux siècles, de l’Asie Centrale au golfe persique et à la mer Égée, et ses successeurs, Xerxès en particulier, face à la Grèce.  Avec Xerxès, Frank Miller s’éloigne ponctuellement de la narration comics pour rejoindre la puissance évocatrice digne de Philippe Druillet

Avis : plus de 20 ans après la sortie du titre “300”, Frank Miller revient sur son oeuvre passée pour lui offrir une sorte de suite/prequel mais avec un angle d’attaque différent. Si 300 s’attachait à présenter le point de vue très romancé, tout en respectant la vocation purement propagandiste du texte d’origine,  des spartiates dans leur lutte contre l’empire perse lui même représenté de manière déformée pour justement coller au point de vue des Grecs de leur ennemi, Xerxes présentera le point de vue adverse en s’intéressant justement à la personne du roi des perses.

Si les œuvres signées par Frank Miller font aujourd’hui moins rêver, surtout depuis le début des années 2000, je dois tout de même admettre que son nom sur un titre fait toujours son petit effet en ce qui me concerne, d’où le fait que je sois allé lire Dark Knight III par exemple qui n’était pas si mal, une fois lu en version reliée,  et que dans le cas présent ce sera d’autant plus un plaisir d’aller lire ce titre que les planches que j’ai pu en voir son tout simplement sublimes. Du moins en ce qui me concerne, je sais que beaucoup de gens n’ont pas accrochés.

Mais les compositions de pages, les mises en scène, les angles de vue choisis relèvent tout simplement du grand Frank Miller. Du coup, pour moi comme j’ai pu le mettre en intro, cela fera partie de mes sorties de la semaine.

Verdict : à lire.

PANINI COMICS

ALL-NEW X-MEN T04

Date de sortie : 09 mai 2019

Prix :15,00 €  , 104 pages

Episodes : US All-New X-Men (2016) 17-19 et Annual 1, publiés précédemment dans les revues ALL-NEW X-MEN 13 et X-MEN (2017) 2-4)

Scénario : Hopeless,

Dessin :Bagley

Sollicitation : La guerre froide entre le peuple de Médusa et les mutants est sur le point d’éclater, et tout le monde va en payer le prix fort. Le jeune X-Men Iceberg, en particulier, est amoureux d’un Inhumain, Roméo. Entre sa race et son bien-aimé, que choisira Bobby Drake ? Enfin, les jeunes X-Men découvrent pourquoi ils en peuvent pas retourner dans le passé. Découvrez la conclusion du titre All-New X-Men !

Avis : et comme on achève bien les chevaux, on achève bien les comics en fin de course. Ce tome 4 présente en effet les derniers épisodes de All new X-Men période Hopeless avec…les numéros ties ins à IvX…Étant donné la piètre qualité de l’event combiné au fait que le scénariste, pourtant en général assez bon ailleurs, s’est révélé peu inspiré sur cette série, je n’ose imaginer le résultat. Vous l’aurez compris, je ne recommande pas la lecture de cette série qui reste attachée à l’une des pires ères de l’histoire des X-Men.

Après la fin de la réédition du Extraordinary X-Men de Lemire, Panini clôture donc la réédition de cette période de la franchise…à l’exception du Uncanny X-Men de Cullen Bunn qui n’aura pas eu droit à cet “honneur”. Une politique assez étrange, car des trois titres, Uncanny X-Men est le plus célèbre et soyons honnêtes, si les trois séries de cette période étaient mauvaises, le Uncanny de Bunn était…le moins pire ? Du coup, on peut s’interroger sur les choix de Panini pour la suite, alors que nous allons aborder la période resurrexion en librairie.

Verdict : à éviter.

BLACK PANTHER T04

Date de sortie : 09 mai 2019

Prix :19,00 €, 288 pages

Episodes : Black Panther (1998) 38-49, publiés précédemment dans l’album MARVEL MONSTER EDITION: BLACK PANTHER 3

Scénario : Priest,

Dessin :Velluto

Sollicitation : La Panthère Noire affronte successivement Méphisto, Iron Fist, un dragon, Iron Man ou encore… la Panthère Noire ?!Suite de la saga de Christopher Priest ayant inspirée le film aux trois Oscars.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent.

DOCTEUR STRANGE, L’INTÉGRALE 1969-73

Date de sortie : 09 mai 2019

Prix : 35,00 €, 336 pages

Episodes : US Doctor Strange (1968) 180-183, Sub-Mariner 22, Incredible Hulk 126, Marvel Feature (1971) 1 et Marvel Premiere (1972) 3-12, publiés précédemment dans les albums MARVEL CLASSIC : Defenders L’intégrale 1969-1972, MARVEL ANTHOLOGIE : Je suis Doctor Strange et MARVEL VINTAGE : Doctor Strange ainsi que les revues Le fils de Satan (Arédit) 3, 5, 7 et 17)

Scénario : Thomas, Englehart,

Dessin : Colan, Windsor-Smith

Sollicitation : Stephen Strange rencontre Éternité, Cauchemar et le Fléau avant sa première aventure avec Namor et Hulk. Ce volume suit les aventures éditoriales du Dr Strange de 1969 à 1973, soit depuis la fin de la première série Doctor Strange jusqu’à son arrivée dans l’anthologie Marvel Premiere.   

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour les fans de classique !

GAMBIT : CHÂTEAU DE CARTES

Date de sortie : 09 mai 2019

Prix :32,00 €, 288 pages

Episodes : US Gambit (2004) 1-12, publiés précédemment dans les revues X-MEN EXTRA 50 et 52 et 4 inédits)

Scénario : Layman,

Dessin :Jeanty

Sollicitation : De la Nouvelle-Orléans à Westchester, suivez les aventures de Gambit aux côtés de Wolverine, Frère Vaudou ou des X-Men. Des épisodes signés John Layman (Chew) et Georges Jeanty (Buffy the Vampire Slayer).

Avis : la vache, encore une preuve qu’il serait vraiment intéressant de savoir comment le choix du programme de publication est effectué par Panini car je peux vous assurer que je ne sais pas d’où ce truc sort, je n’ai littéralement aucun souvenir de la publication de cette série. Mais vraiment aucun. Je veux dire que je me souviens de la série lancée par  Fabien Nicieza à la fin des années 90. Je me souviens également de la série lancée il y a environ 10 ans par James Asmus et Clay Mann…mais celle-là ? peau de balle.

Et pourtant, cela correspond à une période où à défaut d’internet j’avais le nez fourré dans le previews chaque XXX de mois, d’autant plus qu’au début des années 2000, Marvel était dans une très grande forme ! Donc voilà avec 15 ans de retard, j’apprends apparemment que John Layman a écrit une série Gambit et pour une raison qui m’échappe, Panini a décidé de la rééditer. Pourquoi ? je ne sais pas…mais dire que le titre n’a laissé aucune trace et que sa réédition sera je pense oubliée à peu près 3 secondes après que le tome sera débarrassé des étales des libraires est bien gentil de ma part.

Verdict : à tester ??? non mais sérieux, elle sort d’où cette série ? dites moi la vérité, vous l’avez inventé juste pour me rendre dingue ???!!!

IRON MAN : LA GUERRE DES ARMURES

Date de sortie : 09 mai 2019

Prix : 22,00 €, 216 pages

Episodes : US Iron Man 225-232, publiés précédemment dans l’album MARVEL GOLD: IRON MAN – LA GUERRE DES ARMURES

Scénario : Michelinie, Layton,

Dessin :Windsor Smith, Bright

Sollicitation : Tony Stark découvre que la technologie utilisée pour l’armure d’lron Man est exploitée par plusieurs super-criminels.Il jure alors de les neutraliser par tous les moyens… et de reprendre ce qui lui appartient !  

Avis : réédition cette semaine en librairie, d’un classique de l’histoire de Iron Man. À tel point que j’ai l’impression que nombre d’auteurs ont voulu émuler cette intrigue au fil des années pour lui donner des suites et des enfants spirituels sans pour autant l’égaler. Je ne l’ai personnellement jamais lu et je suis particulièrement curieux de la découvrir…sauf que…ben, comme souvent avec ces rééditions de récits historiques, il faut faire attention à un détail important : la traduction. Comme toujours avec Panini, leur traduction originale était horrible et malgré les complaintes et critiques, ils n’ont à ce jour pas vraiment mené de travail de correction. Donc œuvre recommandée mais avec des réserves.

Verdict : à lire.

JESSICA JONES : ANGLE MORT

Date de sortie : 09 mai 2019

Prix :18,00 €, 136 pages

Episodes : US Jessica Jones : Blindspot, inédit

Scénario : Thompson,

Dessin :De Iulis

Sollicitation : Jessica Jones revient pour enquêter sur des crimes mystérieux. Elle va avoir besoin de l’aide d’Elsa Bloodstone pour cela ! Kelly Thompson (Malicia & Gambit, Hawkeye) s’empare du destin de l’héroïne.

Avis : c’est une page importante de l’histoire de Jessica Jones qui se tourne avec la sortie de ce tome, puisqu’il voit la reprise du titre et du personnage par une nouvelle scénariste, Kelly Thompson, après le départ du créateur de l’héroïne, Brian Michael Bendis, chez DC l’année dernière. Sur le papier, on comprend bien qu’une partie de l’intention de Marvel est désormais de rapprocher le plus possible la représentation du personnage version comics de son avatar TV…Bien que comme le show a été depuis annulé, on peut se demander si cela va durer très longtemps. Et en attendant, la scénariste doit composer avec ces contraintes…et …elle s’en tire franchement pas si mal, voire très bien.

Si je ne suis pas le plus grand fan de l’autrice, trouvant la qualité de son travail assez inconstante à ce stade et ses intrigues de base …pas souvent très excitantes, sur Jessica Jones, elle montre qu’elle sait faire autre chose que des récits assez légers basés avant tout sur un humour bon enfant. Elle va développer ici un ton beaucoup plus sombre et bien plus basé sur le côté enquête de son personnage et elle démontre un vrai talent tant dans l’écriture de Jessica que dans les affaires proposées.

Je pense surtout à la seconde mini série, dont je tairais le nom mais qui s’appuie sur une révélation assez importante faite ici et qui je trouve est parfaitement exploitée. Je vous  laisse découvrir, mais franchement le titre n’a pas vraiment perdu au change avec cette nouvelle scénariste.

Verdict : à tester

LOKI : JOURNEY INTO MYSTERY

Date de sortie : 09 mai 2019

Prix : 32,00 €, 352 pages

Episodes : US Journey into Mystery 622-636 et 626.1, publiés précédemment dans les revues MARVEL HEROES (V3) 11-17 et THOR (V2) 1-4)

Scénario : Gillen,

Dessin : Elson, Braithwaite

Sollicitation : Loki est mort… puis il est revenu à la vie sous les traits d’un enfant. Thor veut croire que son demi-frère a changé mais les autres Asgardiens sont beaucoup moins enclins à pardonner ses trahisons passées. Alors que la guerre entre Odin et son frère fait rage sur la Terre, le nouveau dieu de la Malice parviendra-t-il à se racheter auprès des siens ? Kieron Gillen (Dark Vador, Young Avengers), Doug Braithwaite et Richard Elson nous racontent le conte tragique de l’impossible rédemption de Loki.

Avis : réédition d’une série bien aimée par nombre de lecteurs, avec l’arrivée du Journey into Mystery de Kieron Gillen en Deluxe. Malheureusement, je ne vais pas participer au chant des louanges universel sur cette série, j’ai lu les 10 premiers épisodes ou presque et très honnêtement, cela m’avait peu marqué à l’époque. D’autant plus que comme chacun le sait, je ne suis guère fan du travail de ce scénariste. Un scénario pas vraiment aidé par une partie graphique…pas des plus sexy… Mais que mon appréciation personnelle, ne vous détourne pas de la série, quand je dis que le titre est universellement apprécié, je ne suis pas ironique. Le fait est que le titre a acquis presque un statut culte auprès de son lectorat, notamment en raison de sa conclusion. Donc voilà, j’aurais tendance à tout de même recommander à ceux qui ne l’ont jamais lu et qui sont intéressés par l’arc connu par Loki au cours des 10 dernières années de lui donner sa chance.

Verdict : à tester

MISS MARVEL T09

Date de sortie : 09 mai 2019

Prix :19,00 €, 192 pages

Episodes : US Ms Marvel (2016) 31-38, inédits)

Scénario : Wilson,

Dessin :Leon

Sollicitation : Dernier tome ! Miss Marvel va en apprendre plus sur l’origine de ses pouvoirs dans un combat sans pitié contre le Shocker ! Et, alors que Bruno est de retour dans sa vie, Kamala Khanva devoir faire confiance à ses proches pour faire face à toutes les embûches de sa vie de super-adolescente. G. Willow Wilson et Nico Leon, accompagnés par de nombreux invités prestigieux,  signent le cinquantième épisode des aventures de l’héroïne ainsi que la conclusion de leur prestation sur le titre.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Je vois que ce tome présente la conclusion de la série ou plutôt la fin du run de la créatrice du personnage. G.Willow Wilson étant depuis passée chez DC où elle a débuté un run sur le personnage de Wonder Woman, que nous verrons sans doute débarquer chez Urban d’ici l’année prochaine.  Mais ce n’est pas la fin du personnage qui s’est fait une vraie place dans l’univers Marvel ces dernières années, puisque outre ses apparitions dans d’autres séries de l’univers Marvel, Miss Marvel a vu sa série relancée aux USA il y à quelques mois. Donc que les fans ne s’inquiètent pas, Kamala est là pour rester.

Verdict : pour ceux qui suivent.

OLD MAN HAWKEYE T02

Date de sortie : 09 mai 2019

Prix :18,00 €, 136 pages

Episodes :  US Old Man Hawkeye (2018) 7-12, inédits)

Scénario : Sacks,

Dessin :Checchetto, Mobili

Sollicitation : Suite et fin du préquel d’Old Man Logan !Atteint d’un glaucome qui menace de le rendre aveugle, Clint Barton est engagé dans une lutte contre le temps. Avant de définitivement perdre la vue, Old Man Hawkeye doit se venger de ceux qui ont tué les Avengers, ses compagnons de mille batailles, et changé pour toujours le cours de l’histoire.

Avis : suite et fin de la maxi-série dédiée à Old Man Hawkeye. Après un premier tome, sorti l’année dernière, assez sympathique sans être pour autant particulièrement brillant, la conclusion débarque donc cette semaine et elle va avoir un goût amère. Je ne vais pas vous cacher que si je suis allé lire la première partie, c’est en grande partie pour la présence de Checchetto au dessin. Car sinon, suivre un récit prequel à Old Man Logan centré sur Hawkeye ne m’attirait guère à la base.

En conséquence, voire que l’artiste n’assure pas jusqu’à la fin est légèrement exaspérant d’autant que j’aurais pensé qu’étant donné qu’il s’agit ici d’un titre conçu dès le départ comme une maxi série en 12 parties, donc par nature limitée dans le temps, Marvel aurait réservé l’artiste sur l’année. Et bien non, le dessinateur a été réquisitionné en cours de route pour aller soutenir un autre titre ailleurs, pour illustrer le très bon Daredevil de Chip Zdarsky.

Alors si je suis ravi de le voir sur DD…j’aimerais aussi qu’on laisse les artistes finir les projets sur lesquels ils sont plutôt que de les embarquer ailleurs avant…À mon sens, ce genre de comportement de la part de l’éditeur est une preuve de manque de sérieux et surtout de manque d’investissement de Marvel. Le message envoyé aux lecteurs est clair : on se fiche du projet et celui-ci nous semble plus important,  donc c’est pas grave si on retire l’artiste phare avant la fin.

C’est dommage, car cela retire l’intérêt principal du titre pour moi. Au delà…et bien comme je l’ai dit le scénario signé Ethan Sacks est sympathique, rend bien hommage à l’histoire du personnage et notamment sa période en tant que leader des Thunderbolts, donc on voit que le monsieur a fait ses devoirs, mais au delà, c’est assez dispensable.

Verdict : à lire.

PUNISHER MAX PAR ENNIS/FERNANDEZ/PARLOV

Date de sortie : 09 mai 2019

Prix :36,95 €, 560 pages

Épisodes : US  Punisher (MAX) 19-42, publiés précédemment dans les albums MARVEL DELUXE: PUNISHER MAX 3-4)

Scénario : Ennis,

Dessin :Fernandez, Parlov

Sollicitation : Frank Castle veut retrouver ceux qui ont profané la tombe de ses proches. Un crime impardonnable qui va entraîner une violence sans limite. Puis, le Punisher découvre que des jeunes filles des pays de l’Est sont enlevées pour être amenées à New York.

Avis : suite de la réédition du run de Garth Ennis sur Punisher Max et ce tome est spécial car il regroupe sans le moindre doute certains de mes arcs préférés de l’auteur sur le titre. Et quand on sait que la série fait partie de mon top 3 dans mes séries préférées, cela indique combien je tiens ces épisodes en haute estime !

Parmi ces 4 arcs on retiendra notamment l’arc “les négriers”, sans doute l’un des arcs les plus sombres de toute la série, alors que l’auteur s’attaque au trafic d’êtres humains, mais ce n’est pas le seul, entre des mafieux du premier arc qui reviennent pour prendre leur vengeance en profanant les tombes de la famille de Frank, un petit voyage en Afghanistan ou encore l’introduction du personnage de Barracuda ! il y a vraiment beaucoup de choses à aimer dans ce tome.

Avec Ennis, nous avons avant tout ici un Punisher “croque-mitaine” qui déploie cependant ici ou là quelques traces d’humanité…face à des ennemis qui semblent au contraire ne plus avoir grand chose d’humain. Que ce soit des trafiquants d’êtres humains aux traders de Wall Street prêts à tout pour faire de l’argent, aux vétérans russes de la guerre d’Afghanistan, Ennis met en scène des personnages tellement détestables…que l’on se dit, ouais des gens comme eux peuvent exister…

Bref, c’est bien noir et violent comme il faut, avec cette petite pincée de réflexion sur la nature humaine et le peu d’effets des actions du Punisher sur les problèmes d’ensemble propres à Ennis.

Verdict : À POSSEDER

THANOS : IMPERATIVE (NOUVELLE EDITION)

Date de sortie : 09 mai 2019

Prix : 27,00 €, 200 pages

Episodes :

Scénario : Abnett, Lanning,

Dessin :Sepulveda, Walker

Sollicitation : Les Gardiens de la Galaxie et Nova ont besoin de l’aide de Thanos !  Sans lui le Cancervers va envahir l’univers Marvel à travers la déchirure spatio-temporelle nommée la Faille.  

Avis : bien évidemment à l’occasion de la sortie de Avengers Endgame, Panini ressort un peu tout le stock récent de titres contenant du Thanos dedans. Et l’une des dernières intrigues importantes de la décennie l’impliquant avait été signée par Abnett et Lanning …il y a presque 10 ans de cela (la vache on est vieux) avec Thanos imperative, elle même conclusion de leur run sur les titres Guardians of the Galaxy et Nova. Un récit franchement bien dynamique et réussi dans l’ensemble, sans être leur meilleur boulot sur la partie cosmique de l’univers Marvel. À ce jour toutes les conséquences de cet arc ont été annulées et cette interprétation même des personnages comme Thanos et Star-Lord n’existent plus, mais l’intrigue en elle même vaut la lecture. Les nouveaux lecteurs seront cependant plutôt surpris de cette version de Star-Lord, qui était alors considéré comme compétent et non l’abruti mis en scène ces dernières années après les films GoG…

Verdict : à lire

THANOS : L’ASCENSION DE THANOS

Date de sortie : 09 mai 2019

Prix :18,00 €, 120 pages

Épisodes : US  Thanos Rising 1-5,

Scénario : Aaron,

Dessin :Bianchi

Sollicitation : Les sombres origines de Thanos ! Ou comment un amour véritable engendre un torrent de sang à travers toute la galaxie. Un récit exceptionnel de Jason Aaron illustré par Simone Bianchi.

Avis : et hop on continue dans les rééditions de trucs dédiés à Thanos, avec cette relecture des origines du grand violet écrite par Jason Aaron. Une relecture qui reprend les grands points et comble quelques blancs en s’intéressant un peu plus à son enfance et sa psychologie…Cependant, l’ensemble est je dois dire peu flamboyant. Il y a des bonnes idées mais il manque quelque chose pour réellement faire décoller le récit. Je pense que la voix conférée par Aaron à Thanos dans ce récit n’est sans doute pas assez forte. Il met en avant plus un personnage victime de son destin, de sa nature réelle, plutôt qu’un vrai acteur de sa propre vie. C’est sans doute ce qui donne cette impression d’un récit en demi-teinte, car on est plus habitué à un Thanos justement sûr de lui-même et de sa cause.

Verdict : à lire tout de même

MARVEL DARK: THANOS – L’ASCENSION)  THANOS : LE CONFLIT DE L’INFINI

Date de sortie : 09 mai 2019

Prix :18,00 €, 112 pages

Épisodes : US OGN : Thanos The Infinity Conflict, inédit)

Scénario : Starlin,

Dessin :Davis

Sollicitation : Dans ce récit inédit, la soif de pouvoir de Thanos semble inextinguible et l’entraîne dans une quête insensée. Pour l’arrêter Adam Warlock fait équipe avec Eros, le frère du Titan Fou. Par Jim Starlin(créateur de Thanos) et Alan Davis(L’Entité de l’Infini).

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour les fans de Thanos

WEST COAST AVENGERS, L’INTÉGRALE 1984-86

Date de sortie : 09 mai 2019

Prix :35,00 €, 320 pages,

Episodes : US West Coast Avengers (1984) 1-4, Avengers 250, West Coast Avengers (1985) 1-3 et Vision & The Scarlet Witch (1985) 1-2, publiés précédemment dans les revues RCM 14 et Titans 86-88, 98 et 1 inédit

Scénario : Englehart, Stern,

Dessin :Hall, Milgrom

Sollicitation : Hawkeye fonde une nouvelle équipe d’Avengers sur la côte ouest des États-Unis. On retrouve au sein des West Coast Avengers, Iron Man, Wonder Man, Tigra, Hank Pym(en tant que scientifique de l’équipe) et Mockingbird. Une nouvelle série dans la collection avec un épisode inédit en France.

Avis : alors que Panini poursuit assez lentement la réédition en intégrale de la série Avengers historique, il débute cette semaine un gros morceau avec le premier tome du premier spin off du titre, les West Coast Avengers, dont la publication a débuté dans le milieu des années 80, après une mini série test qui avait remporté un grand succès.

Même si dès les années 80, le titre Avengers n’était pas/plus le grand  best seller de Marvel, dépassé par les X-Men, Fantastic Four ou Spider-Man, les ventes étaient tout de même satisfaisantes à un moment où justement commençait à se multiplier dans les différentes franchises les spin offs. C’était aussi une bonne occasion de remettre en avant des personnages un peu mis de côté ou épuisés en leur laissant de la place pour se développer.

Et même d’un point de vue conceptuel, cela permettait aussi de sortir une partie des super-héros de leur base new yorkaise pour une fois. Sur le fond, il reste cependant à voir si le titre tient encore le coup, presque plus de 30 ans plus tard, il faut dire que les normes de narration et le public ont sacrément changés et que pour ce que j’ai pu en voir, West Coast Avengers était sacrément old school.

Verdict : à lire.

X-MEN : X-TINCTION PROGRAMMÉE

Date de sortie : 09 mai 2019

Prix : 26,00 €, 232 pages

Episodes : US  Uncanny X-Men 270-272, X-Factor 60-62 et New Mutants 95-97, publiés précédemment dans l’album MARVEL CLASSIC: X-MEN 1990 (II))

Scénario : Claremont, Simonson,

Dessin : Lee, Liefeld, Bogdanove

Sollicitation : Cameron Hodge lance une attaque contre les X-Men et kidnappe Tornade et plusieurs Nouveaux Mutants. Mais Cable, Gambit, Havok et leurs alliés vont mener une expédition afin de les secourir au cœur de Génosha. Une saga culte illustrée par Jim Lee !

Avis : je vois que Panini poursuit sa politique de réédition des grands crossovers mutants débutés l’année dernière et continue dans l’ordre chronologique. Je conseillerai personnellement de plutôt se prendre les intégrales, mais bon, qu’est-ce que je sais sur quoi que ce soit. En premier lieu, on va se calmer sur la sollicitation qui balance du “Une saga culte illustrée par Jim Lee !”, parce que et d’un, je ne vois pas trop ce que cette saga à de culte et de deux, Jim Lee ne dessine que quelques numéros sur les 9 que comptent le crossover.

Pour l’avoir lu lors de sa sortie en intégrale, je peux dire que ce crossover ne m’a guère laissé une impression mémorable. C’est dans l’ensemble assez moyen, le crossover ayant à mon sens avant tout une fonction utilitaire, à savoir dégager des personnages de second ordre dont ne savait pas trop quoi faire à l’époque, conclure certaines intrigues, comme la Storm rajeunie et réunir l’ensemble des équipes X-Men, avant le lancement de la nouvelle série X-Men…

Au delà, d’un point de vue qualitatif…on repassera, seuls les épisodes signés Claremont et Lee surnageant dans l’ensemble de la soupe.

Verdict : à lire si vous êtes complétistes…

URBAN COMICS

DC UNIVERS REBIRTH : DEATHSTROKE

Date de sortie : 10 mai 2019

Prix : 14.50€/112 pages

Episodes : Titans #11, Teen Titans #8, Deathstroke #19 + Teen Titans Annual #1

Scénario : Christopher Priest, Benjamin Percy, Dan Abnett

Dessin : Paul Pelletier

Sollicitation : Il y a des années, Ravager, le fils aîné de Deathstroke, a péri lors d’un affrontement avec les Teen Titans, le groupe d’assistants des plus grands super-héros de la Terre.

Aujourd’hui, Deathstroke tient peut-être la solution à ce drame familial : en capturant Wally West, le disciple de Flash récemment réapparu, le mercenaire parviendra peut-être à manipuler la course du temps pour éviter la mort de Ravager. C’est sans compter sur l’intervention des nouveaux Teen Titans et de leurs aînés, les Titans.

Avis : bon, je vais faire vite sur la réédition de crossover entre Deathstroke et les séries Titans et Teen Titans. Pourquoi ? et bien parce que malgré le grand talent des auteurs associés autour…c’est une belle grosse purge. Si le crossover a de vraies répercussions importantes sur chacun des titres impliqués, notamment Deathstroke qui va changer complètement de direction par la suite, le traitement en lui-même de l’intrigue présentée est tout simplement mauvais.

Malgré le faible nombre d’épisodes, on ne peut s’empêcher de penser que les ficelles employées sont franchement énormes et que plusieurs personnages agissent de manière stupide, non parce qu’ils sont capables de faire légitimement des erreurs, mais tout simplement parce qu’il faut faire avancer l’intrigue à tout prix. Bref, je vous encourage à passer votre tour et si vous suivez les séries impliquées, les retombées seront tout de même compréhensibles avec quelques lignes d’explication dans le résumé…

Verdict : à éviter.

GREEN ARROW REBIRTH TOME 5

Date de sortie : 10 mai 2019

Prix : 15.50€/144 pages

Episodes : Contenu : Green Arrow Vol. 5 (26-31)

Scénario : Benjamin Percy

Dessin : Otto Schmidt & Juan Ferreyra

Sollicitation : Afin d’empêcher qu’une autre ville subisse le même sort que Seattle, Green Arrow a décidé de faire le tour des États-Unis afin de traquer et d’arrêter le Neuvième Cercle.

Pour mener à bien sa mission, il aura besoin de toute l’aide que Flash, Batman, Wonder Woman et Green Lantern pourront lui apporter. Mais les membres de la Ligue de Justice seront-ils de taille à affronter les plus puissants ennemis de l’Archer ?

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. J’ai personnellement arrêté la lecture au bout du 12e épisode, ou le 2e tome en VF, la direction et l’écriture ne me séduisant guère.

Verdict : pour ceux qui suivent.

THE FIX TOME 2

Date de sortie : 10 mai 2019

Prix : 14.50€/112 pages

Episodes : The Fix Vol.2 (#5-8)

Scénario : Nick Spencer

Dessin : Steve Lieber

Sollicitation : Pour contourner la loi, mieux vaut être du bon côté des barreaux.

Et ça, Roy et Mac l’ont bien compris. Flics véreux endettés jusqu’au cou, ils sont prêts à prendre tous les risques pour rembourser Josh, leur boss psychotique, et éviter d’être servis en pâté à ses deux Pit-Bulls. Dernière mission en date : faire passer un mystérieux colis à l’aéroport, et ce sous les crocs aiguisés de l’agent le plus craint et le plus incorruptible de tout le pays : Bretzel, le beagle anglais.

Avis : là aussi je vais passer rapidement sur cette suite orpheline de la série Fix parce que, et je vais faire pleurer des gens là, je n’ai pas du tout accroché à cette série. Oui, je sais, beaucoup de gens ont aimé cette réunion de l’équipe créative responsable de la série Superior Foes of Spider-Man (oh tiens une autre série à laquelle je n’ai pas accroché, y-aurait-il un point commun ???), mais en ce qui me concerne, rien n’a fonctionné lors de la lecture. L’humour m’a laissé froid, les situations présentées ne m’ont pas intéressées et j’avais une forte envie de frapper la plupart des personnages. Bref, à réserver aux gens qui ont aimé le premier tome…en se disant bien qu’un tome 3 n’est pas prêt de sortir, vue que au delà des numéros présentés ici, les deux auteurs ont mis la série en pause. Et bien ça quelle surprise ! une série inachevée signée Nick Spencer !!! c’est tellement choquant …qu’il ait fait ça sur tous ses projets indés !

Verdict : pour les fans.

A propos Sam 1837 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

10 Comments

    • Merci pour l’explication, c’est plus clair.
      Maintenant autre mystère : pourquoi Marvel a réédité ce truc à la base ?

      • Ahah bonne question.
        Je pense qu’ils ont voulu continué la réédition des runs sur Gambit en « Complete Collection » …

      • Ok, si cela s’inscrit dans une politique éditoriale globale, cela se justifie.

    • Le run de Ennis sur Punisher Max est auto contenu et ne fait référence à rien d’autre, donc tu peux ne lire que cette série.
      Concernant ce tome, il s’agit du tome 2 de cette réédition et je recommande vraiment d’avoir lu le 1er. Outre le fait d’être très bon, les enjeux de ce second tome sont plus accessibles et compréhensibles si l’on a lu le premier tome. Plusieurs personnages qui font leur apparition dans le premier tome reviennent ici et l’on comprend mieux leur motivation si l’on a lu ce premier arc.

      En outre je dirai que le run de Ennis est vraiment un tout. Chaque arc contribue à l’ensemble et permet d’avoir une vision claire du propos du scénariste sur le personnage si l’on a tout lu.

  1. Purée, cette inflation dans le prix de la réédition de « Thanos Imperative » !!

    Quant à « X-tinction programmée » (X-tinction Agenda en VO), je suis du même avis.
    D’ailleurs, je remarque que à la différence de la VO, cette réédition n’inclut pas le court passage qui introduit le territoire de Genosha (Uncanny X-men #235-238), bien que cet arc se déroule bien avant les événements de « X-tinction programmée » (à cette époque, les X-men vivaient « cachés » en Australie après les événements de « Fall of the Mutants »).

    • Concernant l’inflation…ben Panini, c’est des habitués maintenant. Il sont perdu tout contact avec la réalité …
      Oh mais tu n’a pas le droit de me rappeler cet arc génial ! il nous rappelle combien malgré des textes très denses, Claremont alliait cela avec une grande concision dans ses arcs qui ne s’éternisaient que rarement, si bien que c’est sans doute l’un des arcs les plus inspirés de Claremont à cette époque et qui est une des raisons pour laquelle j’adore la période australienne qui était vraiment riche. L’auteur introduisait tout un tas de nouveaux concepts et commençaient son petit jeu de massacre. De mois en mois, il se débarrassait d’un personnage par ci par là avant de finalement cerner les quelques X-Men restants et les pousser vers le seuil du péril. Vraiment une très grande période.

  2. Un gros MERCI pour cette chronique hebdomadaire qui, outre le fait d’être ma première lecture de la semaine lors du petit-déj’ du lundi matin, oriente et rappelle intelligemment mes achats comics des jours qui suivent.

    C’est également un plaisir d’écouter les trois heures mensuelles du podcast Comixity que j’attends toujours avec impatience !

    Continuez comme ça !
    Et encore MERCI !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.