Guide de lecture Comics VO : semaine du 08 mai 2019

Edito : les semaines se suivent et ne se ressemblent décidément pas. En effet ces derniers temps, j’ai un peu l’impression que l’on balance entre DC et Marvel et que les choses peuvent changer d’un mercredi sur l’autre. Alors que cette semaine et la semaine dernière, DC est présent de manière assez forte avec certaines de leurs plus grosses franchises (en gros Batman et …ben Batman), certaines semaines, comme la prochaine, Marvel domine de manière outrancière.

Je pense que c’est avant tout une question d’organisation des sorties par les éditeurs, qui tentent de regrouper leurs titres les plus vendeurs sur les mêmes jours de sorties. Si bien que certaines fois ils apparaissent vraiment en force et d’autres…ils disparaissent quasiment de la carte. Tiens en parlant de trucs ayant disparus de la carte, hé ho les éditeurs indés !!! héééé hooooo, où êtes vous ???!!!!

Sorties de la semaine : je ne retiendrai que des titres DC cette semaine :

  • Batman Who Laughs # 5 qui continue sur sa bonne lancée ;
  • Flash # 70, qui débute un arc qui revient sur les débuts de Barry Allen ;
  • Hawkman # 12, dernier épisode de Bryan Hitch sur la série.

Emission de la semaine : je sais, je sais, la semaine dernière à été très dure pour vous, puisque nous n’avions pas d’émission à proposer, mais du coup cette semaine, c’est double dose ! Vous pourrez ainsi nous retrouver :

  • mardi pour un Comixweekly de rattrapage qui reviendra sur les sorties VO de la semaine dernière et l’actu du moment ;
  • jeudi, pour un nouveau Comixweekly, qui reviendra cette fois sur les sorties VO de cette semaine !

DC COMICS

BATMAN AND THE OUTSIDERS #1

Prix :$3.99

Scénario : Bryan Hill

Dessin : Dexter Soy

Sollicitation : When the quest for justice drives Batman into some morally ambiguous areas, he calls in the most moral man he knows: Jefferson Pierce, a.k.a. Black Lightning, and his team of operatives known as the Outsiders!

Several years ago Batman personally put the Barrera family into hiding after they suffered through terrible experiments at the hands of an organization called the Ark. Now all but one of them have turned up dead…and Batman needs to locate Sofia Barrera before the wrong people get their hands on her—and her surprising power! But it wouldn’t be Batman without a hidden agenda, would it? And when Black Lightning, Katana, the Signal and Orphan find out what Batman is really up to, their every loyalty will be called into question.

Avis : oh tiens la série revenante de la semaine. La sortie de cette série était initialement prévue il y a des mois, de mémoire dans la traînée de l’event Metal…sauf que…ben apparemment, à l’image de ce qui s’est passé avec Stjepan Sejic sur Justice League Odyssey, les auteurs ont dû revoir leurs plans à la dernière minute et modifier de larges pans du scénarios, les amenant à reconfigurer pas mal de choses.

En conséquence, le titre a été repoussé de plusieurs mois…et vous me voyez venir avec mes gros sabots, à savoir que cette mini série a tellement été reportée que les lecteurs l’ont largement zappés et sont passés désormais à autre chose. Tout élan que le titre aurait pu avoir il y a  encore un an est désormais passé à la trappe et ce n’est pas la présence de Batman dans le titre qui va changer quelque chose, car à ce stade, ce ne sont pas les projets autour de Batman qui manquent. Rien que cette semaine, on va avoir notre dose.

C’est bien dommage, car Bryan Hill est un bon scénariste et il est dommage que sa chance de bosser sur ces personnages soient gâchés de la sorte. Au delà, il s’agit encore d’une nouvelle tentative de DC d’utiliser la petite notoriété associée à la marque “Outsiders”, sauf que dans les New 52, cela a pris une autre signification liée à la série Green Arrow, mais bon qui s’en souvient encore ? Pas DC dont la continuité devient chaque jour un peu plus n’importe quoi…

Verdict : Check it

BATMAN WHO LAUGHS #5

Prix :$4.99

Scénario : Scott Snyder

Dessin : Jock

Sollicitation : It’s a battle to the death as Batman goes head-to-head with the Grim Knight! The Caped Crusader is forced to not only fight off the most evil version of himself, but the growing desire to turn his back on his moral code and commit cold-blooded murder. Any other time, Batman would be able to stay on the straight and narrow, but as the Joker serum finally takes over his body, Bruce Wayne may just succumb to pure evil, and kill the Grim Knight. All of this is foreseen by the Batman Who Laughs, who has been planning for the corruption of Bruce Wayne, banking on him activating the “Last Laugh” protocol and turning Gotham City into an incubator for evil. All the Batman Who Laughs needs is one last “Happy Bruce” from another dimension to make his serum work…but only Batman knows where the last Bruce is going to show up.

Avis : bon, je pense qu’il va falloir se faire une raison, le Batman who laughs est là pour rester. Outre le fait que nous savons désormais que le personnage aura droit à une série régulière, on peut également s’attendre à ce qu’il joue un rôle clé dans la Year of the vilain de DC. Et pourquoi DC se priverait-il ? en effet quand on regarde les classements de vente depuis le début de cette mini série, les numéros se vendent comme pas permis démontrant un intérêt certain de la part du lectorat !

Et on atteint même un niveau étonnant avec les ventes d’avril, puisque outre le fait de démontrer une stabilité en termes de ventes tout simplement remarquable, alors que la plupart des séries connaissent en général toujours un certain effet d’attrition, surtout les mini séries, là le titre s’est permis de dépasser Doomsday Clock ! donc oui, on va bouffer du Batman who laughs dans l’année à venir et même peut être au delà…

En termes de contenu, ben cela reste très sympa, même si je commence un peu à me lasser que notre Batman ne voit pas venir les stratégies de sa version déformée. Le stratagème employé à la fin de l’épisode 4 étant tout de même assez prévisible, même s’il est vrai que cela permet de mettre en scène quelque chose de vraiment intéressant…

Verdict : Buy

FLASH #70

Prix :$3.99

Scénario : Joshua Williamson

Dessin : Howard Porter

Sollicitation : “The Flash Year One” starts here! Barry Allen feels helpless in his life in Central City. As a forensic scientist, he’s always catching criminals after they’ve committed their crimes. All that changes one fateful night when Barry is struck by a bolt of lightning and doused in chemicals. When he wakes from a coma, he realizes he can run at incredible speeds. Can Barry master these powers and be the hero his city needs…or will the powers burn through him?

Avis : je signale la sortie de ce numéro, alors qu’en général je ne parle pas de la série Flash, car il aborde un arc particulier. Je sais que Williamson a su convaincre pas mal de lecteurs au fil du temps avec son travail sur le titre…qui commence à atteindre une taille sacrément respectable, en effet à ce stade, il est fort probable qu’il va disposer d’un des runs les plus longs sur le titre…mais très honnêtement en ce qui me concerne, l’écriture du scénariste ne me séduit pas. Et Barry Allen demeure un personnage tout simplement chiant selon mes critères. Rendez nous Wally et envoyez papy en maison de retraite…

Alors qu’est-ce que cet arc a de particulier ? et bien il nous propose le Year one de Flash, alors que Williamson va revenir sur les débuts de Barry Allen. J’aurai tendance à dire encore, avec un ton rempli de lassitude devant le manque d’idées des scénaristes mais dans le cas présent, je pense que cela se justifie pour une bonne raison : le putain de chaos qu’est devenu la continuité DC ces dernières années. Personne ne comprend plus rien …et j’ai l’impression que les auteurs ne font même plus semblant d’essayer de faire attention.

Du coup, pour une fois, l’auteur a ici l’opportunité de remettre de l’ordre dans tout ce foutoir surtout sur Flash qui avec Superman est sans doute le plus concerné par de désordre ambiant.  Est-ce une garantie de qualité…avec cet auteur j’en doute, mais si vous appréciez son travail, je pense que vous retrouverez les fondamentaux…

Verdict : Check it

HAWKMAN #12

Prix :$3.99

Scénario : Robert Venditti

Dessin : Bryan Hitch

Sollicitation : With the battlefield split, Carter and his past lives put together a last-ditch plan to stop the Deathbringers once and for all, but if it should fail, Earth will be doomed and the universe will fall into the hands of the Deathbringers forever!

Avis : dernier épisode de cette intrigue géante en 12 épisodes, dernier épisode de Bryan Hitch et …dernier épisode en ce qui me concerne ! comme je l’ai déjà dit, je ne suis resté aussi longtemps sur la série que pour la partie graphique qui mettait en avant un Hitch réellement inspiré. Je reste cependant étonné qu’il ait trouvé cette inspiration dans le scénario de Venditti qui sans être mauvais était quand même assez cliché avec souvent des dialogues à la limite du ridicule. Dans ce registre on a atteint le fond dans le dernier épisode avec des réparties digne d’enfants de 10 ans, le tout dans le cadre d’un scénario en forme de montagne russes (pas dans le bon sens), qui ne savait absolument pas ménager son rythme et où les twists ou retournements de situation sortaient un peu de nulle part et étaient surtout complètement forcés, uniquement amenés pour faire durer l’histoire un épisode de plus…Bref, au revoir Hawkman, il est dommage de voir un personnage avec un tel potentiel gâché.

Verdict : Check it

SHAZAM #5

Prix :$3.99

Scénario : Geoff Johns

Dessin : Dale Eaglesham

Sollicitation : In the latest chapter of « Shazam and the Seven Magic Lands, » the kids visit the Gamelands, a colorful world of races and games where all that matters are your high scores! But as good as Pedro and Eugene are with their arcade cred, can they score high enough to survive it?

Avis : ouh là, sollicitation très mal écrite, car elle donne l’impression que ce numéro présente la dernière partie de l’arc « Shazam and the Seven Magic Lands », du moins c’est comme cela que je l’ai lu avant vérification, car cela me semblait très étonnant. En effet l’intrigue lancée par Geoff Johns qui amène beaucoup de nouveaux éléments, alors que la famille de Billy visite les différents domaines contenu dans le rocher d’éternité, ne semble qu’en être à ses débuts.

Il reste tout un tas de choses à explorer…ce que les sollicitations des prochains mois ont confirmées puisque si l’on va jusqu’au numéro 8, on se rend compte que l’on continue l’exploration en question. Donc je pense qu’on en aura jusqu’à au moins le numéro 12, avec clairement des retombées (comme des éléments dangereux issus de ces domaines arrivant dans notre réalité…). Personnellement cela ne me dérange pas vraiment.

Si en général, je peux comprendre que les intrigues très longues ennuient…ici, c’est totalement justifié. Les auteurs développent en effet beaucoup de choses dans tous les sens et cela prend de la place. Et à partir du moment où une intrigue sait être suffisamment riche en termes de contenu dans chacune de ses parties, la longueur (dans ce cas uniquement) de l’histoire n’a pas d’importance…

Verdict : Buy

MARVEL COMICS

CAPTAIN MARVEL #5

Prix :$3.99

Scénario : Kelly Thompson

Dessin : Carmen Carnero

Sollicitation : THE FINAL SHOWDOWN AT LAST! The battle with Nuclear Man comes to a head! Captain Marvel’s rebellion forces have launched their final desperate assault for control of the island. But Nuclear Man has an ace in the hole — and stopping him will take everything Carol’s got. The life of every man, woman and child on Roosevelt Island rests on Carol’s shoulders. She’s about to show Nuclear Man why they call her « Earth’s Mightiest Hero’!

Avis : conclusion du premier arc de la nouvelle série dédiée à Captain Marvel par Kelly Thompson, alors que je vais tenter de donner une dernière chance à cette série…Je dois dire qu’après un départ séduisant, le titre et son intrigue se sont englués dans une écriture passablement plate et je me suis désintéressé des derniers épisodes, qui n’apportaient pas grand chose, les twists apparaissant franchement superficiels (oh regardez Rogue arrive et elle combat Carol…) On passera sur le vilain que personne à ce stade ne peut prendre au sérieux malgré sa puissance, tellement il ressemble à une caricature peu inspirée au trait forcé. Reste la partie graphique signée Carnero qui elle est très sympathique à suivre et sauve un peu la série. Mais il faut espérer que Thompson aura une conclusion vraiment éclatante car pour l’instant je pense que je ne vais pas dépasser cet épisode. Au passage, c’est juste moi où cette couverture signée Amanda Conner (qui en général maîtrise très bien l’exercice) est totalement ratée ? je crois que c’est la colorisation qui me dérange…l’agencement des couleurs est assez étrange. 

Verdict : Check it

X-FORCE #7

Prix :$3.99

Scénario : Ed Brisson

Dessin : Dylan Burnett

Sollicitation :  Stryfe comes face-to-face with Kid Cable ! But which side will X-Force stand with?

Avis : mais pourquoi je continue de “lire” cette série ? je mets le terme lire entre guillemets, car honnêtement je me suis contenté de feuilleter de manière plus ou moins attentive les deux derniers épisodes centrés sur Kid Cable et Stryfe, n’arrivant pas du tout à entrer dans ce dernier numéro, ce personnage étant pour moi l’endroit où va mourir l’imagination. À savoir le truc qu’on ressort quand on veut pas se faire chier à créer quelque chose de nouveau. C’est vraiment de la paresse créative, d’autant que même si Ed Brisson tente d’apporter un petit twist sur sa version du personnage présentée ici…cela reste peu passionnant. En fait, la seule raison pour laquelle je continue malgré tout est je pense que que j’attends que l’auteur veuille bien aborder la question du sort de Rachel Grey, disparue à la fin de Extermination, repassée sous le contrôle de Achab et dont on nous promet le retour à priori dans l’épisode 9, bien qu’elle apparaisse sur la couverture de cet épisode, parce qu’il faut bien appâter les idiots dans mon genre…

Verdict : Check it

A propos Sam 1860 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.