Guide de lecture Comics VF: semaine du 02 janvier 2020

Edito : et c’esssssssssssssssssttttttttttt repartiiiii !!!…enfin…pas pour moi, puisque comme vous avez pu le constater sur le site, je ne me suis jamais vraiment arrêté. Contrairement à d’autres qui sont allés se dorer la pillule ou se sont fait éclater la panse, pendant que je trimais comme un damné au fin fond des enfers. Comment ça j’exagère un poil, mais non, mais non, je suis vraiment à plaindre ! mais nous le sommes tous ! car après une année 2019 dantesque, l’année 2020 s’annonce…gargantuesque, colossale, l’année de l’innommable  ! nous n’y survivrons pas tous, je vous préviens. Et non, je ne dis pas ça parce que j’ai commencé à préparer mon budget des prochains mois et que c’est l’apocalypse. Non, non…mais en fait si. 

Panini, Urban, Delcourt et tous les autres éditeurs sont en train de fourbir leurs armes…et pensez à des gens comme moi qui ont d’autres passions. L’année manga s’annonce encore plus terrible, entre nouvelles séries et rééditions de classiques…et les livres, oh ça oui, on va en XXX alors que l’on attend de grosses sorties et ce au moment où je me dis qu’il faudrait que je me remette un peu à de la BD franco-belge et que j’entends une voix me disant que les jeux vidéos c’est bien et puis ça me changerait…Alors là, je dis non, mon budget a déjà explosé l’année dernière, on va tâcher de garder les choses au moins en partie sous contrôle. 

Sorties de la semaine : plusieurs rééditions intéressantes chez Panini qui commence l’année très fort (insérer votre commentaire personnel sur les prix pratiqués) : 

  • Marvels, de Busiek et Ross qui bénéficie d’un petit ajout récemment publié par Marvel ;
  • Runaways, le run de Brian K.Vaughan qui est réédité pour la toute première fois !
  • Dieu crée, l’homme détruit de Claremont et Anderson !

Au passage, je vous rappelle que la sortie des softcovers de Panini sont reportés à la semaine prochaine, d’où leur absence de ce guide. Je ne les boycotte pas, bien que je me demande qui va accepter de les suivre avec leur passage à 8.90€…

Émissions de la semaine : une seule émission au programme cette semaine : 

  • vendredi à partir de 21h toujours sur Mixlr, nous ferons un bilan de la VO 2019, avant la reprise de nos émissions normales la semaine prochaine ! 

GLENAT COMICS

DARK CRYSTAL TOME 3

Date de sortie : 02 janvier 2020

Prix : 14.95€/112 pages 

Scénario : Simon Spurrier & Phillip Kennedy Johnson 

Dessin : Kelly & Nicole Matthews 

Sollicitation : Un univers culte de la fantasy refait surface

Après un rude voyage dans les contrées étranges de Thra, Thurma est revenue dans son monde d’origine : Mithra. Mais comme au début de son voyage, la voilà désormais seule, après avoir trahi son unique allié… Mais alors que Thurma tente de retrouver l’affection de Kensho pour compléter sa mission, les deux sont à nouveau réunis. Car Kensho n’a pas abandonné l’espoir de voir leurs deux mondes sauvés. Pour que Thra et Mithra coexistent, nos deux héros vont devoir se réconcilier afin de dévoiler le secret qui les connecte…

Alors que Dark Crystal refait surface à travers une nouvelle série diffusée sur Netflix, ce comics vous propose de continuer à explorer le monde merveilleux imaginé par Jim Henson : probablement l’un des plus fascinants univers de fantasy jamais créés.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. En tout cas, Glénat sort ces tomes à grande vitesse, alors que je n’ai pas l’impression que la diffusion du show sur Netflix a fait du bruit pendant très longtemps…comme un peu tout ce qui est diffusé en ce moment. On en parle une semaine et c’est très vite remplacé par le nouveau truc brûlant comme la braise. 

Verdict : pour ceux qui suivent et les fans de Dark Crystal. 

À lire avant : les deux premiers tomes – ils sont encore tout chauds !

PANINI COMICS 

DAREDEVIL : L’HOMME SANS PEUR

Date de sortie : 02 janvier 2020

Prix : 17,00 €, 112 pages

Episodes : US Man without Fear (2019) 1-5, inédits)

Scénario : MacKay, 

Dessin : Beyruth, Landini, Coello, Villanelli

Sollicitation : 100% Marvel, 

Après l’accident de Matt Murdock, la ville est privée de Daredevil. Comment ce manque affecte le Caïd, Foggy et les alliés de Matt ? Est ce que Hell’s Kitchen peut se passer de l’homme sans Peur ?

Avis : pas d’avis, je ne l’ai pas lu, mais d’après ce que j’ai compris, ce tome est hautement dispensable. Je vous recommande de garder votre argent pour la reprise de la série par Chip Zdarsky et Marco Checchetto. J’espère vraiment que Panini va enchaîner rapidement sur ce run, qui en est déjà à l’épisode 16 aux USA au moment où j’écris ces lignes tout d’abord, en raison de l’avance déjà gagnée par le matériel d’origine. Mais d’autre part surtout parce que ce run est réellement très très bon. Sans doute l’un des meilleurs bouquins publiés par Marvel en ce moment et le meilleur run sur le titre depuis Bendis/Brubaker. On en reparle donc dans quelques mois. 

Verdict : pour les complétistes. 

À lire avant : la fin du run de Charles Soule (on  va dire Daredevil Legacy tome 1 a 3).  Ce tome a essentiellement pour fonction de faire la transition entre le run de Soule et celui de Zdarsky, mais dans les faits, vous pouvez vous en passer. 

MARVEL TWO-IN-ONE : L’INTÉGRALE 1973-1975

Date de sortie : 02 janvier 2020

Prix : 35,00 €, 240 pages

Episodes : US Marvel Feature 11-12, Marvel Two In One 1-10, publiés précédemment dans les revues Les Fantastiques (Lug) 20, Marvel Mega Hors Série 23, Special Strange 1-7, Strange 106 et 2 inédits)

Scénario :  Gerber,

Dessin :  Kane, Buscema

Sollicitation : Marvel Classic, 

Une nouvelle série dans la collection MARVEL CLASSIC. Retrouvez les aventures de la Chose en duo avec les plus grands héros Marvel.

Avis : pas vraiment d’avis sur le fond, car je n’ai jamais lu la série, mais je suis ravi de voir que Panini étend encore un peu la collection des intégrales ou Marvel Classic, peu importe le nom. Si seulement elle pouvait être moins chère…

Verdict : pour les complétistes. 

À lire avant :rien – début de la série et de toute façon, les épisodes Marvel two in one peuvent se lire sans connaissance de la continuité. 

MARVELS 

Date de sortie : 02 janvier 2020

Prix : 24€/224 pages 

Episodes : US Marvels 0-4 et Marvels Epilogue (2019) 1 publiés précédemment dans l’album  MARVEL ICONS : MARVELS et 1 inédit

Scénario : Kurt Busiek

Dessin : Alex Ross 

Sollicitation : Bienvenue à New York ! Dans cette ville, vous pourrez voir des hommes en flammes voler au milieu des gratte-ciel ou encore des créatures de l’espace venues pour dévorer notre planète. Un simple journaliste est le témoin de cet ère des merveilles… Redécouvrez le chef d’œuvre pour ses 25 ans avec un épilogue inédit de 16 pages par Kurt Busiek et Alex Ross.

Avis : Panini commence l’année fort avec une réédition importante cette semaine. Marvels demeure en effet un chef d’oeuvre qui célèbre de fort belle manière les débuts de l’histoire de Marvel, qui bénéficie cette fois d’un petit complément. En effet, pour fêter l’anniversaire de l’éditeur l’année dernière, Kurt Busiek et Alex Ross se sont de nouveau associés pour produire 16 pages supplémentaires qui correspondent à l’épisode Marvels epilogue dans les épisodes présentés. 

Est-ce que ce numéro est réellement un épilogue ? non pas du tout. En gros, les auteurs insèrent une petite rencontre de  la famille de Phil Sheldon avec les X-men qui correspond à l’épisode 98 (l’épisode de Noël et rencontre avec les sentinelles). C’est avant tout une manière de rendre hommage à cette période de changement pour l’éditeur alors qu’une nouvelle génération d’auteurs est en train de prendre les rênes mais aussi à quelques super-héros émergeant en cette fin de décennie 70. 

Sur le fond cet épisode n’apportera rien de plus au reste du récit et peut se lire de manière complètement indépendante. Je vous recommanderai ce tome avant tout si vous êtes complétistes, si vous n’avez jamais lu Marvel ou si comme moi, vous disposez d’une édition quelque peu datée et enfin aux amoureux du boulot d’Alex Ross. L’artiste livre en effet quelques planches tout simplement superbe, notamment sa Storm et ces quelques 16 nouvelles pages sont de toute beauté. 

De mon côté je possède…l’édition publiée par Semic publiée il y a presque 25 ans. Et après plus de deux décennies de bons et loyers services, elle commence à partir en miettes. En outre, après une relecture récemment, je me suis rendu compte donc de son état de délabrement et en plus que  la traduction était …de piètre qualité. Si Panini l’a modifié pour quelque chose qui respecte plus le boulot des auteurs, ce sera du tout bon pour moi. 

Au delà, pour ceux qui ignorent de quoi Marvels, il s’agit d’une rétrospective de l’histoire de Marvel de la fin des années 30, avec Namor et le premier Human Torch jusqu’au début des années 70 avec la mort de Gwen Stacy qui marqua la fin du Silver Age pour beaucoup, tout cela au travers du regard du photographe Phil Sheldon, homme normal mais témoin privilégié de tous ces bouleversements, observateur au second rang de cette magie et surtout attentif à l’évolution de l’opinion publique au sein de l’univers. 

Nombres des événements importants qui ont marqués l’univers Marvel au cours de la décennie 60 sont ainsi explorés à partir des coulisses, apportant un regard humain sur toute cette période.  Marvels demeure 25 ans après sa sortie un chef d’oeuvre, qui ne s’abîme pas dans la nostalgie mais représente avant tout une lettre d’amour à une époque disparue.

Verdict : à posséder si ce n’est pas déjà fait. 

À lire avant : rien, peut se lire de manière indépendante. 

MINECRAFT : ANTHOLOGIE

Date de sortie : 02 janvier 2020

Prix : 10,95 €, 88pages

Episodes : US Minecraft : stories from the Overworld, inédit)

Scénario : 

Dessin : 

Sollicitation : Best of Fusion Comics, 

Une sorcière et des pillards arrivent à mettre leur rivalité de côté. Un troll sans cœur a les yeux plus gros que le ventre. De nouveaux héros font leur apparition dans l’Overworld. Au fil des récits de cette anthologie, découvrez tout le monde de Minecraft.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de Minecraft. 

À lire avant : rien – mais je pense qu’il faut connaître un minimum le jeu pour entrer dedans. 

RUNAWAYS 1

Date de sortie : 02 janvier 2020

Prix : 32,00 €, 288 pages

Episodes : US Runaways (2003) 1-12, publiés précédemment dans les albums MARVEL MINI MONSTER: LES FUGITIFS 1-2

Scénario : Vaughan, 

Dessin : Alphona, Miyazawa

Sollicitation : Marvel Deluxe, 

Six enfants en apparence comme les autres partagent un point commun : chaque année, leurs riches parents se réunissent pour le travail. Mais ces rendez-vous cachent une vérité inquiétante. Ils font en effet partie d’une organisation criminelle secrète baptisée le Cercle prêts à tout pour protéger l’organisation, y compris à éliminer leur progéniture… Heureusement, Nico, Chase, Karolina, Gertrude, Molly et Alex peuvent compter les uns sur les autres. Réédition de la série culte du scénariste acclamé Brian K. Vaughan (Saga) et des dessinateurs de Miss Marvel, Adrian Alphona et Takeshi Miyazawa.

Avis : autre réédition attendue cette semaine avec l’arrivée de la toute première série Runaways dans la gamme Deluxe. Jusque là, la série n’était disponible en France que dans un format particulier : les mini monster, éteint depuis bien longtemps. De fait ces épisodes, qui correspondent au début de la série, ne pouvaient être trouvés que d’occasion depuis un bon moment. 

Le titre lancé dans le milieu des années 2000 avait connu alors un succès modéré mais avait su fédérer un public qui lui est resté fidèle au fil des années, avec ses thèmes et ses personnages. Personnellement je n’ai jamais accroché au titre ni aux personnages, sans doute en raison d’un âge déjà trop avancé lors de la sortie de la série (je suis vieux depuis longtemps maintenant). Il faut dire que des ados qui apprennent que leurs parents sont des super-vilains et doivent fuir leur influence…la métaphore est assez évidente. 

La série a connu de nombreuses vies depuis le run de Vaughan, avec quelques grosses pointures venant assurer quelques épisodes ici ou là. Une série a été relancée aux USA il y a un peu plus de deux ans et là aussi reçoit de bonnes critiques sans pour autant affoler les scores de vente…

Je recommanderai le titre avant tout à ceux qui sont séduits par le concept mais aussi aux fans complétistes de Vaughan. En effet, même si le titre a été publié par Marvel, j’ai toujours senti qu’il avait abordé l’écriture du titre comme une création purement originale et personnelle. S’il l’avait lancé en creator owned, je doute qu’il y ait eu beaucoup de différences. 

Verdict : à lire

À lire avant : rien – il s’agit du début de la série. 

SUPERIOR SPIDER-MAN 3

Date de sortie : 02 janvier 2020

Prix : 32,00 €, 312 pages

Episodes : US Superior Spider-Man (2013) 22-31 et Annual 1, publiés précédemment dans les albums  MARVEL NOW : SUPERIOR SPIDER-MAN 5-6

Scénario : Slott, 

Dessin : Camuncoli, Ramos

Sollicitation : Marvel Deluxe, 

Le Bouffon Vert, à l’insu de tous, continue d’étendre son pouvoir. De son côté, Otto Octavius, le Spider-Man supérieur, croise la route de Venom. Il ignore que le symbiote est maintenant contrôlé par Flash Thompson et que cette union à donné naissance à un justicier insolite. Ce face-à-face va avoir des répercussions aussi surprenantes que tragiques…Découvrez le dernier volet des aventures du Spider-Man supérieur, signées Dan Slott, Humberto Ramos et Giuseppe Camuncoli.

Avis : suite et fin de la réédition du Superior Spider-Man de Dan Slott dans la collection deluxe. Dans ce 3e tome, Slott clôt la plupart de ses intrigues, tout en ramenant quelques acteurs. Ainsi, Venom vient faire coucou le temps de quelques numéros avant que le l’auteur ne mette vraiment en action le grand plan de Norman Osborn pour détruire le Superior Spider-Man, qui de son côté commence à peu à peu perdre pied. Bien évidemment l’enjeu principal de cette conclusion est de voir comment Slott va ramener Peter Parker aux commandes de son corps. 

Nous arrivons donc ici à la fin de la parenthèse Superior Spider-Man qui a sans doute marqué le sommet du run de Slott sur la franchise Spider-Man. On peut saluer la performance de l’auteur qui en “tuant” Peter dans AMS 700 pour le remplacer par Doc Ock s’était pris une volée de bois verts d’une bonne partie des lecteurs, dont moi, et pourtant Slott a largement réussi son pari. En mettant Octopus aux commandes, il nous a permis d’apprécier encore plus Peter, en jouant sur le contraste entre les méthodes et les personnalités des deux personnages. 

Il y avait même quelque chose de jouissif à voir “Spider-Ock” se comporter comme un sale con en permanence tout en étant d’une efficacité redoutable…pour au final voir que seul le vrai Peter, malgré ses défauts,  pouvait sauver la situation quand elle est devenue réellement sérieuse. Au delà sur ce dernier tome, on sent tout de même que le concept commence à s’essouffler et que Slott a fait le tour de la question. Cela reste un bon tome indispensable pour comprendre nombre d’éléments importants pour la suite. 

Verdict : à lire. 

À lire avant : les tomes 1 et 2 sont toujours disponibles en deluxe. 

ULTIMATES 

Date de sortie : 02 janvier 2020

Prix :  32€/, 272 pages

Episodes : US Ultimates (2015) 1-12, publiés précédemment dans les revues ALL-NEW AVENGERS HORS SERIE 1 et 3

Scénario : Al Ewing 

Dessin : Rocafort 

Sollicitation : La Panthère Noire, Captain Marvel, Miss America, Spectrum et Blue Marvel forment les Ultimates. Ensemble, ils utilisent leurs ressources considérables pour résoudre les problèmes d’ampleur cosmique qui troublent l’équilibre terrestre et menacent l’omnivers. Or, quelles plus grandes menaces que Galactus ou Thanos?

Avis : tiens voilà un titre que je ne m’attendais pas à revoir dans la collection deluxe. Ou plutôt un titre que je n’aurais pas vu réédité avant le succès du Immortal Hulk de Al Ewing. De fait jusque là, si ses Ultimates, qui n’ont rien à voir avec les Ultimates de Millar ou avec l’univers Ultimate, je précise au passage, avait certes bénéficié de bonnes critiques mais d’un lectorat assez réduit. 

Le titre fut en en effet lancé dans l’univers Marvel post Secret Wars, à un moment où l’éditeur a voulu tenter beaucoup de choses pendant environ 10 secondes avant de faire machine arrière et relancer des events à la pelle. Il faut dire que Ewing arrivait avec une équipe assez étrange, rassemblant des restes d’autres équipes et de personnages mis au placard depuis un certain temps déjà. 

Et avant que vous disiez, mais il y avait Black Panther et Captain Marvel dedans, oui, mais c’était avant leurs films alors que leurs séries vendaient toujours des pâquerettes…comme maintenant d’ailleurs ! on peut tout de même, au delà de la plaisanterie, les voir comme les deux poids lourds de l’équipe, même si je pense que Ewing s’est avant tout appuyé sur les autres personnages sans série solo. 

Je ne sais pas trop ce que cela vaut. J’avais lu le premier épisode en VO sans être réellement convaincu et comme je trouve Al Ewing  très irrégulier, cela sera à voir. Mais je pense que si je me laisse tenter cela sera uniquement parce que l’auteur va reprendre les Guardians of the Galaxy et qu’il est fort probable qu’il reprenne ici ou là quelques idées et concepts, étant donné que son Ultimates a pas mal joué avec des concepts cosmiques. 

Verdict : à tester

À lire avant : rien – nouvelle série. 

WOLVERINES 3

Date de sortie : 02 janvier 2020

Prix : 28,00 €, 224 pages

Episodes : US Wolverines (2015) 11-20, publiés précédemment dans les revues WOLVERINES 3-4)

Scénario : Soule, 

Dessin : Doe, Larroca, Cabal

Sollicitation : La mort de Wolverine a déclenché une cascade d’événements qui ont eu d’importantes répercussions sur bon nombre de mutants. À commencer par X-23, Dents de Sabre, Mystique et Lady Deathstrike, liés à Logan pour diverses raisons… mais aussi Siphon, Shogun et la dangereuse Fantomelle, issus du programme Arme X. En outre, les plans de Sinistre visant à récupérer l’adamantium du canadien griffu se précisent dans ce dernier tome.

Avis : suite et fin de la réédition de la maxi série Wolverines, toujours menée par Charles Soule et dont le principal objectif était …quel était l’objectif déjà ? à part avoir un titre appelé Wolverine alors que le personnage était mort ? Sur le fond je peux comprendre que le scénariste ait voulu assurer la transition alors que le monde de Wolverine se transformait suite à sa disparition et que certains personnages étaient forcés d’évoluer, mais de mémoire je n’ai entendu que des critiques acerbes et négatives sur ce titre qui n’était pas le plus urgent de rééditer. Outre un contenu à la qualité douteuse, on peut également noter que le rapport nombre de pages/prix pour ce deluxe reste peu compétitif et donc encore moins attractif. De fait, je ne le recommande pas vraiment. Si vous voulez du bon matos Wolverine, tournez vous vers d’autres runs. 

Verdict : à éviter. 

À lire avant : si vous y tenez vraiment : la mort de Wolverine et Wolverines tome 1. 

X-MEN : DIEU CRÉE, L’HOMME DÉTRUIT

Date de sortie : 02 janvier 2020

Prix : 16,00 €, 96 pages

Episodes : US X-Men : God Loves Man Kills, publié précédemment dans l’album  MARVEL GRAPHIC NOVELS : X-MEN – Dieu crée, l’homme détruit)

Scénario : Claremont, 

Dessin : Anderson

Sollicitation : Best Of Marvel, 

Le révérend William Stryker lance une croisade anti-mutants et capture le Professeur X pour le manipuler et attaquer l’esprit des mutants. Les X-Men doivent alors s’allier à leur ennemi Magnéto pour combattre Stryker. Cette histoire est un parfait exemple de la métaphore mutante, symbole de l’oppression des minorités. Elle est considérée comme l’un des récits les plus cultes de Chris Claremont, des X-Men et plus généralement de Marvel.

Avis : réédition cette semaine, toujours à un prix exorbitant grâce à Panini, de Dieu crée l’homme détruit, qui reste à ce jour l’un des chefs d’oeuvre de Chris Claremont sur la franchise mutante. Écrit à un moment où le titre se transformait en un bouquin résolument plus adulte, l’auteur y aborde de manière sans doute plus fine que d’habitude, les thèmes de la tolérance et de l’acceptation de l’autre. Servi par un très bon Brent Anderson au dessin, et avec un Claremont inspiré qui n’aura jamais aussi bien écrit certains personnages, les deux auteurs livrent ici un titre indispensable à tout fan des mutants qui restent une référence presque 35 ans après sa publication. On regrettera cependant le prix proposé par Panini, qui ne cesse de grimper à chaque réédition et la traduction qui j’en suis certain n’a toujours pas été révisée…

Verdict : à posséder…

À lire avant : peut se lire de manière indépendante.

X-MEN : L’INTÉGRALE 1981 (NOUVELLE ÉDITION)

Date de sortie : initialement prévue le 11 décembre 2019 –  a été reportée au 02 janvier 2020

Prix : 35,00 €, 328 pages

Episodes : US # 141 à 152 & Annual #5

Scénario : Claremont,

Dessin : Byrne

Sollicitation : Marvel Classic,

Retrouvez dans ce tome signé par les légendaires Chris Claremont et John Byrne la saga culte Days of Future Past !

Avis : il n’aura pas fallu attendre longtemps avant d’avoir une nouvelle impression d’une intégrale X-Men épuisée, puisque la dernière est sortie il y a à peine deux semaines. Je m’interroge cependant un peu sur l’ordre, parce que l’on eu 1980, puis 1979 et là 1981. C’est original comme ordre de parution…Et après la saga du Phenix dans la précédente intégrale, on achève le run Claremont / Byrne sur les X-Men avec Days of Future past ! mais Claremont ne s’est pas reposé sur ses lauriers après le départ de son artiste, l’année 81 voit en effet le retour de Dave Cockrum sur la partie graphique, Doom s’entiche de Storm, les retours de Magneto et Arcade et une petite rencontre avec les Fantastic Four !

Verdict : à posséder si ce n’est pas déjà fait.

À lire avant : au moins les deux précédentes intégrales, mais lisez tout Claremont, cela sera plus simple !

KICK-ASS : THE NEW GIRL T03

Date de sortie : 02 janvier 2020

Prix :  18,00 €, 144 pages

Episodes : US Kick Ass The New Girl 13-18, inédits)

Scénario : Niles, 

Dessin : Frusin

Sollicitation : Best of Fusion Comics,

Après les sanglants événements du tome précédent, la nouvelle Kick-Assn’a pas le temps de se reposer. Elle est désormais à la tête d’un empire criminel. Mais face aux cartels russes et mexicains, réussira-t-elle à protéger sa famille et à garder son identité secrète ? Ou tout simplement à survivre ?

Avis : pas d’avis je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de Kick Ass nouvelle génération. 

À lire avant : je dirais, au moins les deux premiers qui introduisent la nouvelle Kick Ass.

A propos Sam 1984 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

6 Comments

  1. Les prix chez panini deviennent rédhibitoires, un vrai frein aux achats. Ainsi mon libraire me disait etre dévalisé juste avant noël en urban comics et qu’il lui restait sur les bras la quasi intégralité de ce qu’il avait reçu avant les fêtes de chez panini (soft ou hardcover)…

  2. J’ai vu la nouvelle édition de Marvels ce matin dans ma librairie favorite. Prise en mai, carte bleue en mode sayonara. Et là, pas un bonus, pas un sketch, rien, les numéros d’origine, le n°O et les fameuses 12 pages en plus. Sachant que la version annotée est sortie aux US cette année, j’attendais franchement mieux de cette réédition. Résultat des courses, Panini a encore perdu mes euros… Dommage pour eux… Par contre jolie édition de Dieu Crée, l’homme détruit avec les planches de Neal Adams qui devait dessiner le one shot initialement.

  3. 2020 va me tuer le porte monnaie. Des mangas, des comics et une Switch recue a Noël avec plein d’achats de jeux prévus sur 2020.
    #cest cher d’être geek
    Merci pour la découverte de magus library. Très sympa!

  4. Pour marvel j ai fait mon choix, l app marvel unlimited à un décalage de 6 mois seulement sur les sorties vo. Alors c est vrai que ça nécessite de lire la vo mais au vu des prix pratiqués par Panini ça vaut le coup de craquer son CPF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.