Guide de lecture Comics VF: semaine du 03 mars 2020

Edito : et c’est parti pour un nouveau mois ! un mois un poil plus calme que février. Comme d’habitude, suite à Angoulême, février était en effet très chargé en sorties diverses et on peut de nouveau respirer en mars…le temps de quelques semaines. Mon conseil, mettez de l’argent de côté car avril/mai/juin s’annoncent comme certains des mois les plus terribles que j’ai jamais vu ! et cela fait un moment que je fais ces chroniques (10 ans l’année prochaine ! et oui, ça passe !). 

Sorties de la semaine : quelques sorties intéressantes : 

  • chez Panini, fin de War of realms dans les mags et grosse semaine Spider-Man, entre la réédition du début du run de Slott sur Amazing Spider-Man, l’intégrale de l’année 1987, ou la réimpression de Spider-Man Black Cat par Kevin Smith et Terry Dodson. Ce sera aussi une grosse semaine Alan Moore, avec la publication du dernier chapitre de son travail sur la Ligue des gentlemens extraordinaires qui est aussi…son tout dernier travail dans le monde du comic-book. 
  • chez Urban, on signalera le début de la saga Leviathan pour ceux qui suivent le run de Bendis sur Superman. 

Émissions de la semaine : trois émissions au programme cette semaine :

  • mardi, de manière exceptionnelle, le podcacth ! toujours à partir de 21h sur Mixlr ; 
  • jeudi, toujours à 21H et quelques, le Comixweekly qui reviendra sur les sorties VO et actus de la semaine !
  • vendredi, à partir de 21h et quelques, le Comixity ! comme vous le savez peut être, nous avons rencontrés des problèmes techniques la semaine dernière qui nous ont empêchés d’enregistrer l’émission de février. Elle est donc déplacée à vendredi !

DELCOURT COMICS

WORMWOOD TOME 4

Date de sortie : 03 mars 2020

Prix : 15.95€/112 pages 

Scénario : Ben Templesmith

Dessin : Ben Templesmith

Sollicitation : Ben Templesmith revient ! Et avec lui, Wormwood, le zombie le plus distingué de toute l’histoire des comics avec son mélange emblématique d’humour macabre, d’horreur hilarante, de gags gores.

Wormwood était absent depuis un certain temps. Trop longtemps. Alors, quand un agent spécial du gouvernement américain leur demande l’aide de Wormwood, ils sont bien déterminés à le retrouver, quelle que soit la dimension dans laquelle il se cache. Maintenant qu’il est de retour, la situation est sur le point de devenir politique. Voire même polémique ! Ça va sacrément chauffer du côté de la Maison-Blanche !

Avis : voilà une sortie bien surprenante ! après des années de silence, Ben Templesmith revient sur sa création passée avec des nouveaux épisodes de Wormwood, son comic-book bien déjanté mettant en scène un ver conscient ayant pris possession d’un corps en léger état de décomposition. On dirait que l’actualité de ces dernières année a inspiré l’auteur qui semble vouloir donner son opinion sur l’actuel locataire de la maison blanche. Si j’ai toujours été un fan du style graphique de Templesmith, je ne peux pas dire que l’humour de Worwood m’ait jamais vraiment fait rire. Il peut aussi s’agir d’un problème de traduction ? qui sait, en tout cas je reste un fan de Templesmith. 

Verdict : à tester !

À lire avant : les premiers tomes pour se familiariser avec l’univers, mais j’ai l’impression que l’on peut commencer avec ce tome sans trop de problèmes. 

FUTUROPOLIS 

BLACK BADGE 

Date de sortie : 04 mars 2020

Prix : 29€/336 pages 

Scénario : Matt Kindt 

Dessin : Tyler & Hillary Jenkins 

Sollicitation : De toutes les organisations scouts, les Black Badges sont l’élite ; les meilleurs parmi les meilleurs. Les Black Badges sont une branche très secrète de scouts, chargée de missions secrètes qu’aucun adulte ne pourrait entreprendre. Mais en définitive, les petits gars en vert toujours prêts (selon la légende) savent peu de choses les uns des autres, et encore moins des autres organisations. Au sein de celles-ci, se cacherait un groupuscule utilisé par le gouvernement pour effectuer des opérations paramilitaires secrètes. En Corée du Nord, comme en Sibérie, qui se méfierait d’une bande d’ados étrangers en short ? Pourtant, au cours de l’une de ses missions, l’escouade des Black Badge devra choisir entre accomplir leur objectif ou secourir l’un de leurs camarades présumé mort des années auparavant.

Avis : gros mois pour Matt Kindt en français en mars, car outre la sortie de Black Badge cette semaine, nous aurons également droit à la publication de Mind MGMT, sa série indé la plus célèbre, aux éditions Monsieur Toussaint Louverture (et l’on connaît le soin apporté par cet éditeur à ses publications, donc cela sera sans doute sublime !). Je ne sais pas trop si je vais me pencher dessus en tout cas. J’aime bien Matt Kindt, mais il est relativement inconstant et irrégulier en termes de qualité. Donc à voir. 

Verdict : à tester. 

À lire avant : rien – premier tome !

GLENAT COMICS

WICKED & DIVINE TOME 7

Date de sortie : 04 mars 2020

Prix : 17.50€/208 pages

Scénario : Kieron Gillen 

Dessin : James McKelvie 

Sollicitation : Plus haute est la gloire, plus dure sera la chute.

Tous les 90 ans, douze dieux du panthéon se réincarnent en jeunes adultes. Ils sont aimés. Ils sont détestés. Dans deux ans, ils seront tous morts. C’est déjà arrivé. Cela arrivera encore.

Après Phase impériale, découvrez le nouvel arc de la série hors norme signée Kieron Gillen, Jamie McKelvie et Matt Wilson !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.Il me semble que nous nous rapprochons de la conclusion de la série en tout cas. 

Verdict : pour ceux qui suivent. 

À lire avant : les précédents tomes. 

PANINI COMICS

AVENGERS 3

Date de sortie : 04 mars 2020

Prix : 8,90 €, 112 pages

Episodes : US Avengers 20, Thor 14-15, Tony Stark : Iron Man 14 et Captain America 13, inédits)

Sollicitation :  Mensuel, La Guerre des Royaumes touche à sa fin, tandis que les Avengers et le puissant Thor risquent leur vie pour Asgard dans trois épisodes palpitants, signés Aaron, McGuinness, Del Mundo et Hepburn. De son côté, Tony Stark se bat pour rester sobre, alors qu’un nouveau Spymaster attaque. Enfin, Steve Rogers est de nouveau libre.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui suivent. 

 

AVENGERS : NO ROAD HOME 3

Date de sortie : 04 mars 2020

Prix : 8,90 €, 112 pages

Episodes :  US Avengers No Road Home 8-10, Marvel Comics Presents 2 (III), 4 (III) et 6 (III), inédits)

Sollicitation : Suite et fin d’Avengers: No Road Home ! Désormais accompagnés de Conan,les Avengers rassemblés par Voyager doivent sauver l’univers. Une fin explosive et inattendue signée Waid, Ewing, Zub, Izaakse, Barberi et Medina.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. À noter que c’est le dernier numéro de cette maxi série qui faisait suite à Avengers no surrender paru l’année dernière. 

Verdict : pour ceux qui ont aimé No Surrender. 

DEADPOOL 2

Date de sortie : 04 mars 2020

Prix : 8,90 €, 112 pages

Episodes : US Deadpool 15, Deadpool : Secret Agent 5-6, Black Panther vs Deadpool 5 et Marvel Comics Presents 6(II), inédits)

Sollicitation : Bimestriel, 

Pour arrêter l’avancée de Malekith, Deadpool doit vaincre Ulik aux côtés de deux vieux “amis”, Luke Cage et Iron Fist. Et pendant qu’il continue sa mission d’agent secret, nous le retrouvons aussi face à la Panthère Noire en territoire wakandais.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Il me semble par ailleurs qu’il s’agit du dernier épisode de Skottie Young au scénario de la série régulière Deadpool. Le titre a depuis été relancé avec Kelly Thompson et Chris Bachalo (pour le premier arc) à la barre. 

Verdict : pour les fans de Deadpool. 

SPIDER-MAN 3

Date de sortie : 04 mars 2020

Prix : 8,90 €, 112 pages

Episodes : US Amazing Spider-Man 20-22 et 20.HU et Miles Morales Spider-Man 3, inédits)

Sollicitation : Mensuel, 

Les plans de Kraven le Chasseur portent enfin leurs fruits : Spider-Man est maintenant à sa merci et vous n’imaginerez jamais ce que le super-vilain a prévu pour lui… Pendant ce temps, le Vautour, la Chatte Noire, le Lézard et le clone de Kraven continuent à se battre, tandis que Miles Morales enquête en trio avec Captain America et le Rhino

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui suivent. 

STAR WARS 3

Date de sortie : 04 mars 2020

Prix : 8,90 €, 112 pages

Episodes : US Star Wars 66-67, Doctor Aphra 30-31 et Vader – Dark Visions 3, inédits)

Sollicitation : Mensuel, 

L’Alliance Rebelle, les Partisans, les forces de la Reine Trioset l’armée impériale sont tous présents dans les derniers épisodes du Châtiment de Shu-Torun pour un final littéralement explosif. De leur côté, Aphra et Triple Zéro doivent réussir l’impossible et se faire confiance s’ils souhaitent survivre à la propagande impériale et aux bombes qui menacent d’exploser d’un instant à l’autre. Enfin, Dark Vador doit composer avec une infirmière très particulière.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour les fans de la franchise.

THANOS 2

Date de sortie : 04 mars 2020

Prix :  8,90 €, 112 pages

Episodes : US Thanos 2, Guardians of the Galaxy 3-4 et Black Order 2-3, inédits)

Sollicitation : Bimestriel,

Qui est désormais l’enveloppe charnelle de la conscience de Thanos? C’est aux Gardiens de la Galaxie de le découvrir… Pendant ce temps, le passé du Titan Fou et de Gamora continue de se dévoiler, alors que le terrible Ordre Noir tente d’assassiner un empereur. Des épisodes écrits par Howard, Cates et Landy, et dessinés par Tan, Shaw et Olivetti.

Avis : comme pour le premier numéro, je n’aborderai ici que les épisodes de Guardians of the galaxy, n’ayant que peu d’intérêt dans cette mini série Thanos ou encore celle consacrée au Black Order…Et concernant les GoG de Donny Cates…il va falloir que je bataille avec ma mémoire pour vous donner un avis car il n’y avait pas grand chose de particulièrement marquant dans ces numéros. 

Comme je l’ai indiqué la dernière fois, le premier épisode est relativement bon et met en place pas mal de choses intéressantes, avant que la série ne connaisse un lent déclin dans l’indifférence tant du public que de son auteur. De toute évidence, le scénariste avait un peu trop de choses à gérer pour vraiment donner au titre l’attention et le temps qu’il méritait. De fait, il est parti à l’épisode 12 et le titre a depuis déjà été relancé…

Bref, ce run n’est qu’une transition sans grand intérêt, à part permettre à Cates de finaliser de manière assez rapide et expéditive quelques morceaux de sous intrigues qui traînaient dans le coin concernant Thanos. 

Verdict : bof 

WAR OF THE REALMS 3

Date de sortie : 04 mars 2020

Prix : 8,90 €, 112 pages

Episodes : US War Of The Realms 5-6, WotR Journey into Mystery 5 et WotR Strikeforce : The War Avengers 1, inédits)

Sollicitation : Mensuel, 

Tout s’achève ici, alors que les héros de la Terre s’unissent face à Malekith pour un dernier combat. Pour qu’un nouvel ordre puisse renaître des cendres de l’ancien, que devront sacrifier la planète et ses héros ? Un final épatant, signé Aaron, Dauterman, les McElroy, Araújo, Hopeless, Jacinto et Anindito.

Avis : suite et fin, et oui déjà, de War of realms ! comme je l’ai indiqué à la sortie du premier numéro, cet event est relativement court et vite mené à terme ! et comme vous avez pu le noter les deux derniers épisodes n’étaient pas bien riches en progression de l’intrigue et bien je vous rassure, Jason Aaron assure l’atterrissage de son histoire avec ces derniers épisodes alors qu’il peut enfin se concentrer sur l’essentiel. 

Comme j’avais pu l’indiquer le mois dernier, les épisodes 3 & 4 de l’event donnaient un effet très zapping à chaque épisode en montrant ce qui se passait un peu partout dans l’univers Marvel, victime de l’invasion des troupes de Malekith, sans vraiment rien raconter en réalité. Avec ces derniers épisodes, Aaron se reconcentre sur Thor pour son ultime confrontation avec le grand cerveau de toute cette guerre. 

Et le combat final ne déçoit nullement alors que le scénariste amène plusieurs années de développement et de construction d’histoire comme de personnage à leur conclusion logique. C’est une conclusion particulièrement satisfaisante, surtout si vous avez été du voyage tout du long. Aaron permet à son personnage d’évoluer et de résoudre nombre des problèmes qu’il a rencontré au fil des dernières années tout en préparant la suite, puisqu’il va laisser tout l’univers de Thor avec un nouveau statut quo. 

Le tout est sublimé par un Russel Dauterman qui donne ici le meilleur de lui-même alors qu’il fait ses véritables adieux à Thor puisque ce sont ses dernières pages sur ce personnage ! Au final, malgré ces quelques défauts, War of Realms restera un event fun qui fonctionnera avant tout avec ceux qui ont suivi le run d’Aaron sur Thor. 

Verdict : à lire !

WAR OF THE REALMS 3.5

Date de sortie : 04 mars 2020

Prix : 8,90 €, 120 pages

Episodes : US WotR : War Scrolls 3, Giant Man 3, WotR : Spider-Man & the League of the Realms 1-3, inédits)

Sollicitation : Mensuel, 

La Guerre des Royaumes a dévasté la planète et mis les héros au pied du mur. Malekith a envoyé ses lieutenants sur chaque continent et ses armées avancent contre les forces du bien. Mais pendant que des batailles cruciales se déroulent à New York et en Floride, une nouvelle Ligue des Royaumes apparaît en Afrique pour combattre une armée d’anges guerriers. À sa tête…Spider-Man !

Avis : pas d’avis, je dois avouer que j’ai sauté tous ces ties ins. De manière générale, et comme je l’ai déjà indiqué, concentrez vous sur l’event principal, ce sera bien suffisant. 

Verdict : pas indispensable. 

X-MEN 3

Date de sortie : 04 mars 2020

Prix : 8,90 €, 112 pages

Episodes : US Uncanny X-Men 19-22 et Marvel Comics Presents 5 (II), inédits)

Sollicitation :  Mensuel, 

Encore ébranlés par la mort récente de leurs camarades, les X-Men de Cyclope et Wolverine doivent en découdre avec Emma Frost, chef du Club des Damnés. La confrontation finale s’annonce explosive ! Rosenberg, Larroca, Villa et Gomez signent la conclusion de la série Uncanny X-Men.

Avis : fin du run de Matthew Rosenberg, fin de la série Uncanny X-Men et …fin de ce mag X-Men ! et oui, déjà. Le mois prochain, vous pourrez retrouver les mutants dans le cadre du mag House of X qui verra l’arrivée de Jonathan Hickman à la tête de la franchise. 

Ce mag durera lui-même 4 numéros, le temps d’assurer la publication des 12 épisodes de House of X et Powers of X. Puis au terme de ces 4 mois…relance du mag X-Men ! c’est bon, vous avez tout suivi ?! Donc, grâce à la magie de Panini, le mag mutant va être relancé pas de moins de 3 fois en une seule année ! attendons encore un peu et les mags seront relancés tous les mois à ce rythme…

Sur le fond, ce numéro marque véritablement la fin d’une ère, d’un chapitre de la vie des mutants mais aussi une ère créative dans son entier. Une ère qui pour moi a démarré au lendemain du départ de Morrison de la franchise mutante, donc vers 2004, où Marvel fit un rétropédalage créatif total et demanda à ses auteurs de surtout, surtout regarder à fond en arrière. 

Après cela il y a eu plusieurs cycles créatifs : House of M et décimation/la trilogie Messiah/le run de Bendis/All New Marvel et enfin resurrexion. Quand on observe ces presque 20 dernières années, seul le run de Morrison se détache car porté vers l’avenir tandis que tout le reste, même les bonnes parties (runs de Remender et Aaron en tête) retournent avant tout vers les mêmes idées et concepts et s’enracinent dans une continuation des années 80/90. Et pour moi, le run de Rosenberg est un peu l’apogée de tout cela, alors que ces quelques 12 épisodes en solo sont soutenus par une même idée : une fin d’ère.  

Avec des X-Men réduits à quelques membres vivant au dessus d’un bar, qui quand ils ne meurent pas d’un épisode sur l’autre, quittent l’équipe du jour au lendemain, ou s’entredéchirent sur les décisions à prendre alors qu’ils représentent tout ce qui reste de la race mutante,  le scénariste conscient et au courant de ce qui allait suivre après lui cherchait je pense avant tout à offrir un enterrement à toute une période peu inspirée des mutants. 

Est-ce que c’est réussi ? je sais que j’ai apprécié certains de ces épisodes, notamment ceux publiés le mois dernier…mais pas vraiment cette conclusion en elle même. Quand on fait le bilan des épisodes publiés dans ce numéro, on ne peut qu’être mitigé, alors que l’auteur tente en quelques pages de relier beaucoup trop de choses tout en se débarrassant de certains personnages sans grande cérémonie. Un personnage meurt ? oublié la page suivante parce qu’il faut passer à la suite. Allez vite vite, vite, je n’ai pas assez de pages !

La fin en elle même, n’en est même pas une quand on y pense, et les dernières pages donnent plus envie de rire que de vraiment être ému par ce qui se passe. Comme un blockbuster qui aurait bouffé tout son budget et finirait en mode “Ed Wood” dans ses 15 dernières minutes. 

Bref, mon avis, comme je l’ai souvent dit, sur ce run et toute cette ère est plus que mitigée. Il y a eu du bon, mais le sentiment général n’est guère positif. Heureusement, on change de paradigme le mois prochain, alors qu’une ère nouvelle débute et croyez moi…les choses vont vraiment bouger !

Verdict : à lire. 

BLACK CAT T01

Date de sortie : 04 mars 2020

Prix : 17,00 €, 120 pages

Episodes : US Black Cat (2019) 1-5, inédits)

Scénario : MacKay, 

Dessin : Foreman

Sollicitation : 100% Marvel, 

La Chatte Noire est de retour et elle est prête à réaliser les casses les plus audacieux ! Mais Felicia sera-t-elle capable de pénétrer dans le sanctuaire du Docteur Strange ? Un volume accompagné par un portfolio de 16 pages des plus belles couvertures variantes de la série.

Avis : comme je l’ai dit en intro, Panini nous propose une énorme semaine Spider-Man et on commence donc avec un des récents spin offs consacrés à un personnage bien connu de l’univers de Spidey, à savoir Black Cat qui retrouve ici une série régulière pour la première fois depuis très longtemps. Je crois que la dernière fois, c’était dans les années 90 quand à peu près tout et n’importe qui avait droit à sa série ou mini série…Je ne sais pas trop ce que cela veut dire sur notre époque…

Le titre a pourtant connu un énorme démarrage aux USA, donc on dira que je ne sais pas de quoi je parle. Certes, les variants covers ont joués un rôle dans des commandes records, mais étant donné que depuis lors le titre connaît des ventes décentes, cela signifie qu’au delà des gimmicks, il y avait un certain appétit du lectorat pour une telle série. Sur le fond, je n’ai guère suivi, mais d’après ce que j’ai compris, les auteurs ont adoptés une approche particulière sur le titre. 

Ils ont privilégiés des histoires assez courtes, en un ou deux épisodes, où Félicia commet des vols dans les endroits les plus impossibles de l’univers Marvel, le sanctuaire suprême de Strange ou la maison des Fantastic Four. Il y a donc une certaine curiosité et suspense qui s’installent, car après chaque histoire, on se demande comment aller plus loin et quel coin de l’univers Marvel les auteurs vont aller explorer. 

Ce n’est pas la série du siècle, mais clairement elle est de qualité. 

Verdict : pour les fans de Black Cat et les curieux. 

À lire avant : rien – premier tome de la série. 

LA LIGUE DES GENTLEMEN EXTRAORDINAIRES : LA TEMPÊTE

Date de sortie : 04 mars 2020

Prix : 30,00 €, 224 pages

Episodes : US LoEG : The Tempest 1-6, inédits)

Scénario : Moore, 

Dessin : O’Neill

Sollicitation : Best of Fusion Comics, 

Ce dernier tome de La ligue des Gentlemen Extraordinaires est le dernier comic book d’Alan Moore, en forme de déclaration d’amour au médium. Ce dernier opus relie tous les fils narratifs tissés dans les précédents volumes de la série. Avec La Tempête, Alan Moore et Kevin O’Neill convoquent toutes les figures de la pop culture pour le bouquet final d’un feu d’artifice qui crépite en Angleterre, dans la cité perdue de Kor mais aussi dans la Terre dévastée de l’année 2996.

Avis : une sortie spéciale cette semaine puisque nous voyons la publication du dernier comic-book d’Alan Moore. Cela ne devrait pas être une surprise, car cela fait un moment que Moore avait pris ses distances, réduisant au cours de la dernière décennie sa production comics au minimum pour se concentrer sur l’écriture de romans. Une évolution assez naturelle de la part de cet auteur au style qui a toujours été très littéraire depuis toujours et qui a sans doute jugé, à raison, qu’il avait exploré à peu près tout ce qu’il voulait dans le médium comics. 

De la modernisation et déconstruction  des comics de super-héros dans les années 80, à la réintégration de tout ce qui a fait leur histoire dans les années 90, Moore a été à l’avant garde des comics pendant des décennies et laissera à jamais un héritage qui continuera d’être analysé, commenté, décrypté, critiqué pendant encore de longues années. Il termine ici sa carrière comics, avec le dernier titre qu’il poursuivait, à savoir la Ligue des gentlemen extraordinaires, avec un titre lourd de sens : la tempête…

Un titre qui fait évidemment référence à la pièce de Shakespeare et qui correspond bien au message de l’auteur. Cela s’inscrit parfaitement dans la vision de Moore pour le titre, qui rendait un hommage dans tous ses épisodes à la création artistique et littéraire à travers les âges, donc citer Shakespeare est de ce point de vue logique. Et cela correspond bien comme dernier titre pour Moore puisque la tempête était l’une des toutes dernières pièces de Shakespeare…

En ce qui me concerne, je n’ai jamais été un grand fan de la Ligue, sans doute parce que j’ai toujours été un lecteur trop premier degré pour percevoir toutes les références et clins d’oeil qui sont légion dans la série, donc j’ai quelques hésitations pour me repencher sur cette série, d’autant plus que c’est un des précédents chapitres de cette série (Century) qui m’a convaincu d’arrêter de lire du Moore pendant des années. Cela va mieux aujourd’hui, mais pendant toute une période, je ne pouvais plus rien lire de sa plume. 

Verdict : pour ceux qui ont tenus jusqu’au bout. 

À lire avant : les précédents chapitres de la Ligue, qui sont disponibles en deluxe si ma mémoire est bonne. 

LA LIGUE DES GENTLEMEN EXTRAORDINAIRES : LE DOSSIER NOIR (NOUVELLE ÉDITION)

Date de sortie : 04 mars 2020

Prix : 30,00 €, 200 pages

Episodes : 

Scénario : Moore,

Dessin :  O’Neill

Sollicitation : Best of Fusion Comics, 

Réédition du tome le plus surprenant de la saga dans lequel vous retrouvez des pages à lire en 3D ! Vous aurez le plaisir de vous replonger dans les années 50 en lisant la suite des aventures de Mina Harker et Allan Quatermain. Ce duo d’immortels a pour mission de retrouver le mystérieux Dossier Noir, un ouvrage contenant tous les secrets de la Ligue des Gentlemen Extraordinaires.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. En tout cas bonne idée de la part de Panini de rééditer une partie de la série au moment où celle-ci se termine. Il faut espérer que le reste de la série est resté bien disponible. 

Verdict : pour les fans de la ligue. 

À lire avant : là aussi les précédents chapitres. 

LE PROJET MARVELS

Date de sortie : 04 mars 2020

Prix : 24,00 €, 224 pages

Episodes :  US Marvels Project (2009) 1-8 publiés précédemment dans l’album 100% MARVEL : LE PROJET MARVELS)

Scénario : Brubaker, 

Dessin : Epting

Sollicitation : Best Of Marvel, 

1939.  La guerre gronde en Europe. La Torche Humaine fait son apparition. Nick Fury est repéré par l’armée américaine. Le Prince Namor dirige Atlantis. Le docteur Thomas Holloway récupère les colts du Two-Gun Kid (le héros du Far West) pour devenir Angel. C’est le début d’une ère merveilleuse racontée par Ed Brubaker et Steve Epting.

Avis : quelques semaines après la publication du Marvel Comics 1000, produit pour fêter les 80 ans de Marvel, Panini réédite le projets Marvels publié par l’éditeur à l’occasion…de son 70e anniversaire ! je dois dire que j’avais complètement oublié ce détail, comme le fait que cela avait publié il y a 10 ans ! je m’en suis rendu compte en feuilletant le tome à l’occasion d’une relecture du volume pour me rafraîchir la mémoire. Et par relecture, je veux dire que je voulais juste tourner quelques pages pour me souvenir du contenu des épisodes…et que je me suis surpris à tout relire d’une traite !

10 ans après sa première publication, le projet Marvels n’a nullement perdu de sa force et reste une très bonne lecture qui nous replonge dans les premières années de l’univers Marvel, à l’aube de la seconde guerre mondiale. Le scénario de Brubaker s’intéresse avant tout aux coulisses de ces premières années, alors que les premiers sur-hommes de la maison d’édition commencent à faire leur apparition. De la création de la torche humaine, à son premier affrontement avec Namor, des débuts de Captain America, aux premiers héros sans pouvoirs, soldats, espions, détectives privés et autres “personnages”  et j’en passe et des meilleurs, le scénariste revient sur tous ces héros qui étaient publiés à la chaîne à l’époque. 

Mais plus que s’intéresser à leurs aventures, le scénario s’intéresse avant tout aux circonstances qui ont conduits à leurs naissances. À l’image du Marvels de Busiek et Ross, nous voyons les choses des coulisses, mais avec le style narratif très particulier de Brubaker. En fait, il écrit d’avantage ces 8 épisodes comme une film d’espionnage noir des années 40/50 que comme un comic-book de super-héros. Ce qui donne une lecture tout à fait différente tout simplement passionnante. Au passage, j’évoquais le Marvel comics 1000 au début de mon avis, et cela m’a fait sourir de recroiser certains des personnages secondaires méconnus (comme la fouine) dans les deux mini…

Au dessin, on saluera la performance de Steve Epting qui livre ici sans aucun doute certaines des plus belles pages de sa carrière. La colorisation de Dave Stewart joue un grand rôle dans le rendu final qui est magnifique, mais je pense aussi que le fait qu’Epting assume également l’encrage contribue de manière très réussie à l’ensemble. 

Verdict : à lire – surtout si les débuts de l’univers Marvel vous intéressent. 

À lire avant : rien – peut se lire de manière indépendante. 

LES LÉGENDES DE MARVEL: SPIDER-MAN

Date de sortie : 04 mars 2020

Prix : 16,00 €, 104 pages

Episodes : US Spider-Man Going Big 1, Spider-Man Self Improvement 1, Power Pack Grow Up 1,  inédits)

Scénario : Larsen, David, De Falco

Dessin : Bagley, Larsen, Leonardi,

Sollicitation : 100% Marvel, 

Les plus grands auteurs historiques du Tisseur reviennent pour signer de nouveaux récits sur Spider-Man. Retrouvez trois one-shots signés par Peter David, Erik Larsen ou Mark Bagley ainsi qu’une histoire de Power Pack. Parmi les récits de ce volume, on y trouve celui qui revient sur la création du fameux costume noir ayant donné naissance à Venom. On y lit le pitch d’origine, imaginé par un fan et acheté par Marvel.

Avis : comme pour Avengers et les X-Men il y a quelque semaines, Marvel a aussi offert récemment à ses lecteurs fans de Spider-Man un petit bonbon riche en nostalgie en rappelant certains des auteurs qui ont contribués à certaines des plus belles années de la vie du tisseur. Des grands noms reviennent ainsi, notamment Erik Larsen, Mark Bagley, Peter David ou Tom Defalco pour offrir encore une fois des récits un peu détachés de toute continuité et sans prétention. 

Je préfère le dire, ce tome n’a rien d’indispensable, n’a en soi aucune valeur ajoutée au delà des grands noms attachés à ces quelques pages rapidement tournées. En termes de qualité, ce n’est pas non plus extraordinaire, et on sent bien que les auteurs invités s’ils se sont fait plaisir en retrouvant le personnage n’ont pas produits le meilleur récit possible. Nous avons donc ici une succession de petites histoires sans présentation, qui joueront avant tout avec la nostalgie du lecteur. 

Cela fait avant tout plaisir de retrouver ces créateurs sur le personnage, mais cela ne va pas au delà. Et honnêtement, si le tome était proposé à un prix plus bas, je le recommanderai, mais cela ne vaut vraiment pas 16€ surtout alors que le reste de la semaine est déjà bien chargée en matos Spider-Man plus important et réussi. 

Verdict : à lire si vous avez la place – mais dispensable. 

À lire avant : rien – récits complètement indépendants. 

SPIDER-MAN : BIG TIME T01 + Tome 2

Date de sortie : 04 mars 2020

Prix : 

  • Tome 1 : 32,00 €, 312 pages
  • Tome 2 : 32,00 €, 276 pages

Episodes :

  • Tome 1 :  US Amazing Spider-Man (1963) 648-656 et 654.1 publiés précédemment dans les revues SPIDER-MAN (V2) 142-145)
  • Tome 2 : US Amazing Spider-Man (1963) 657-665 et FCBD 2011 : Spider-Man publiés précédemment dans les revues SPIDER-MAN (V2) 146-148 et SPIDER-MAN (V3) 1)

Scénario : Slott, 

Dessin : Ramos, Caselli, Ramos, Martin

Sollicitation : 

  • Tome 1 : Marvel Deluxe,  Spider-Man est un Avenger, Peter Parker a le boulot de ses rêves et une petite amie formidable. Tout va pour le mieux ? Ce serait le cas sans le retour du Super-Bouffon, sans l’attaque d’Octopus sur New York et sans le Scorpion qui attaque Jameson !
  • Tome 2 : Marvel Deluxe, Dans ce deuxième opus de la partie Big Time, Spider-Man rejoint les Quatre Fantastiques dans de nouvelles aventures. Dans ces épisodes situés avant Spider-Island, l’infection se propage et l’Anti-Venom fait son grand retour.

Avis : voici une réédition que j’attendais depuis longtemps mais qui en raison des choix éditoriaux de Panini parvient malgré tout à me décevoir. Je l’attendais, car cela fait plusieurs années que l’éditeur a entamé la réédition de certaines parties de l’histoire récente de Spider-Man, notamment toute l’ère Brand new Day, en deluxe tout en laissant inaccessible une des parties les plus importantes : les débuts du run de Dan Slott en solo sur la série Amazing Spider-Man. En effet quoiqu’on pense de son travail, on ne peut nier son importance. 

Le monsieur a signé le run le plus long de l’histoire du personnage, restant pratiquement 10 ans à la barre de la franchise et offrant régulièrement à l’éditeur et aux fans des grosses intrigues qui sont restées dans les mémoires. Je n’ai sans doute pas aimé tout ce qu’il a fait, mais une chose est sûre : Slott aime Spider-Man, son univers, son histoire. Cela transparaît dans tous les épisodes qu’il a écrit et tout au long de son run il a voulu rendre hommage à toutes les époques de la série. 

Et du fait de son importance, ces épisodes constituent à mon sens un point de départ idéal pour de nouveaux lecteurs. Vous n’avez jamais lu Spidey et vous voulez un run qui sera consistant et cohérent ? Vous pouvez commencer ici, c’est parfait. Et cela faisait un moment que je me désolais de voir que ces épisodes étaient justement très difficiles à trouver en VF, puisqu’ils n’étaient disponibles que dans les mags Spider-Man publiés il y a presque 10 ans maintenant…

Donc les voir rééditer est une excellente nouvelle ! …sauf que c’est Panini à la manoeuvre et qu’apparemment, ils n’ont toujours pas reçus les mémos de la part des lecteurs leur indiquant qu’ils ne pouvaient plus suivre leur grille tarifaire…Donc quoi de mieux que de proposer le même mois, non pas un mais deux deluxe ! surtout alors que l’on sait que Panini a toujours eu du mal à maintenir son matos disponible sur la durée ! 

Cela me fait d’autant plus de peine de voir ce gâchis que je me dis que cela aurait eu parfaitement sa place dans des Marvel Icons. En effet, quand on fait le compte ces deux tomes ne contiennent en tout que 19 épisodes pour 64€…Et je suis désolé de me plaindre encore une fois, mais c’est juste inacceptable…Qui a eu cette idée de publier deux tomes en même temps ? qui a cru que beaucoup de lecteurs parviendraient à suivre ? surtout que ce n’est pas un one shot, ils vont nous refaire le coup avec le run de Greg Rucka sur Wolverine le mois prochain !

C’est manifestement un test de leur part après l’arrêt de la ligne Icons, pour voir si le public répondrait à ce genre d’initiative. Et je comprends, les Icons avaient du mal à se vendre…mais pourquoi passer de ça à une offre bien moins intéressante économiquement pour les lecteurs ? Vous n’achetiez pas nos tomes à 37€ ? alors vous allez adorer notre nouvelle offre à 64€ ! 

Bref, tout ça pour dire que si j’aime beaucoup ces épisodes, le début du run de Slott est pour moi l’une de ses périodes les plus inspirées sur la série, et alors que je considère que c’est un bon point de départ, je vais avoir du mal à le recommander vu l’offre éditoriale de Panini…

Verdict : à lire…pour les riches. 

À lire avant : rien – parfait point de départ si vous avez les moyens. 

SPIDER-MAN : L’INTÉGRALE 1987

Date de sortie : 04 mars 2020

Prix : 35,00 €, 304 pages

Episodes :  US Amazing Spider-Man (1963) 284-292 et Spider-Man vs Wolverine High Tide 1 publiés précédemment dans les revues Strange 217-225 et SPIDER-MAN CLASSIC 4)

Scénario : Owsley, DeFalco, Michelinie, 

Dessin : Romita Jr, Bright

Sollicitation : Marvel Classic, 

La guerre des gangs atteint son paroxysme dans les pages d’Amazing Spider-Man en 1987 ! Le Punisher, Daredevil, le Faucon, la Chatte Noire ou encore le Caïd sont tous présents pour un final… explosif.

Avis : ah ah , on arrive ici à une année charnière pour la vie du personnage de Spider-Man dans ce qui sera je pense mon avant dernière intégrale d’AMS avant un moment ? non pas que je ne veuille plus suivre, mais je me pose des questions sur la suite. D’une part, le gros morceau après ces épisodes est une petite saga de rien du tout appelée Kraven The Last Hunt, ou juste l’une des meilleures histoires jamais publiées sur Spider-Man…mais qui a été publiée au travers des 3 séries Spider-Man de l’époque. 

À ce stade, nous ne savons pas trop comment Panini va rééditer cette histoire. La logique voudrait que ce soit dans une seule intégrale, comme ils l’ont fait pour nombre de crossovers X-Men, mais on est à l’abris de rien avec eux désormais…En tout cas j’espère qu’elle sera rééditée en un seul tome…avec une traduction refaite ! car j’ai la version Select publiée il y a quelques années et la traduction n’était à mon sens pas à la hauteur du texte d’origine de Dematteis.

Au delà, ensuite on attaquera le run de Micheline, à partir de l’épisode 294 de mémoire et je possède déjà tous ces épisodes en Icons (qui mettaient en avant McFarlane mais c’est une autre histoire…). Donc du coup, je vais sans doute aussi commencer à me tourner vers les autres séries Spider-Man publiées en intégrale, parce que hé…je suis manifestement un idiot ?

Au delà, concernant cette intégrale, elle contient les derniers épisodes signés Defalco/Frenz virés par leur éditeur Jim Owsley (alias Christopher Priest) car les deux auteurs avaient du mal à tenir les délais de la série…et cette décision lui coûta son propre poste d’éditeur des séries Spider-Man à l’époque. Mais avant de partir il finit la fameuse intrigue Gang War  dont j’entends parler depuis un bon moment comme d’une belle grosse histoire bien fun ! bref, un peu une intégrale de transition avant d’attaquer le long run de David Micheline sur la série !

Verdict : à posséder !

À lire avant :au moins les deux précédentes intégrales qui contenaient le reste du run Defalco/Frenz !

SPIDER-MAN/BLACK CAT (NOUVELLE ÉDITION)

Date de sortie : 04 mars 2020

Prix : 24,00 €, 160 pages

Episodes : 

Scénario :  Smith,

Dessin :  Dodson

Sollicitation : Marvel Deluxe, 

Felicia Hardy, alias la Chatte Noire, tente de retrouver une vieille connaissance qui a mystérieusement disparu. Parcourant New York à la recherche d’indices, elle croise la route de Spider-Man. Ce dernier mène une enquête autour de la mort d’un étudiant victime d’une overdose. Et si les deux affaires étaient liées ?

Avis : réédition cette semaine d’encore un peu plus de matos Spider-Man, avec une certaine cohérence puisque en même temps que de publier la nouvelle série Black Cat, Panini réimprime la mini série Spider-Man Black Cat qui doit gentiment approcher de ces 20 ans maintenant…et oui, je me sens très vieux en écrivant, sachant que je me souviens encore quand j’achetais les épisodes au moment de leur sortie et le choc ressenti à la fin de l’épisode 3….puis la trèèèèèèèèèssssss longue attente jusqu’au numéro 4…Merci Kevin Smith pour ça…

Je dois dire que si ce n’est pas le meilleur comic book de Spider-Man ou de Black Cat, je conserve une certaine tendresse pour le bouquin, essentiellement parce que c’est vraiment le premier qui m’a fait apprécier Felicia Hardy (Black Cat). À l’époque où j’avais commencé à lire Spider-Man, soit à la fin des années 90, elle n’apparaissait plus que rarement dans les comics Spider-Man. Avec un Peter Parker marié et des auteurs peu inspirés sur la franchise, l’occasion de l’utiliser s’était faite assez rare…

Mais Smith la ramène à un moment un peu transitoire de l’histoire de Spidey, où lui et MJ sont séparés (oui déjà !) et Félicia reconsidère un peu leur vie commune passée…du coup, cela recréée instantanément une tension entre les deux. Du moins au départ, car très vite l’intrigue va s’intéresser à un sujet beaucoup plus grave, qui va donner l’occasion à Smith de creuser le personnage de Félicia, en revenant sur son passé,  et de lui donner un peu plus de profondeur, là où elle ressemblait plus à une bimbo un peu superficielle avant. 

Le tout dessiné de manière superbe par les Dodson…je ne pouvais que craquer bien évidemment…Du coup, même si je trouve cette réédition hors de prix (la précédente dans le même format était bien moins chère de mémoire), j’aurais tendance à la recommander. 

Verdict : à lire

À lire avant : rien – peut se lire de manière indépendante. 

URBAN COMICS

WATCHMEN 5 & 6

Date de sortie : 06 mars 2020

Prix : 4.90€/32 pages 

Episodes : Watchmen #5 & 6

Scénario : Alan Moore 

Dessin :  Dave Gibbons 

Sollicitation : Quand le Comédien, justicier au service du gouvernement, est défenestré, son ancien allié, Rorschach, mène l’enquête.

Il reprend rapidement contact avec d’autres héros à la retraite, dont le Dr Manhattan, surhomme qui a modifié le cours de l’histoire. Alors qu’une guerre nucléaire couve entre les USA et l’URSS, tous s’interrogent : qui nous gardera de nos Gardiens ?

Avis : bon, je ne vais pas reprendre ma litanie des mois précédents. Je n’adhère pas à cette réédition, mais chacun est libre ensuite. Personnellement je trouve la version reliée plus intéressante et surtout bien moins chère…et surtout archi disponible alors qu’Urban l’à réédité en 150 éditions différentes au cours de la décennie. 

Verdict : pour ceux qui veulent se faire remarquer. 

À lire avant : les précédents épisodes. 

BATMAN BIMESTRIEL 5

Date de sortie : 06 mars 2020

Prix : 12.90€/336 pages 

Épisodes : BATMAN #64 et #65 • THE FLASH #64 et #65 • DETECTIVE COMICS #998, #999 et #1000 • BATMAN AND THE SIGNAL #1 à #3 • DC’S BEACH BLANKET BAD GUYS SUMMER SPECIAL

Sollicitation : Batman et Flash enquêtent !

Les deux plus grands détectives du monde s’associent, quand Batman et Flash mettent leurs ressources en commun afin d’enquêter sur un mystère entourant Gotham Girl. Par Josh WILLIAMSON, Guillem MARCH et Rafa SANDOVAL. Le Chevalier Noir tente de déjouer la machination visant à détruire les fondements de sa propre vie, par Peter J. TOMASI et Doug MAHNKE. Un florilège de récits vient marquer la publication de Detective Comics #1000, un numéro d’anthologie : par Scott SNYDER, Greg CAPULLO, Tom KING, Tony S. DANIEL, Joëlle JONES, James TYNION IV, Alvaro MARTINEZ-BUENO, Kevin SMITH, Jim LEE, Denny O’NEIL et Steve EPTING. Désireux de former les justiciers de demain, Batman passe le flambeau au jeune Duke Thomas qui, sous le nom du Signal, perpétue la tradition dans une nouvelle aventure signée par Scott SNYDER, Tony PATRICK et Cully HAMNER. Enfin, pour conclure le sommaire sur une note plus estivale, les super-vilains de l’Univers DC nous invitent à profiter d’un repos bien mérité au soleil, par Lee BERMEJO, Francesco MATTINA, Jeff LOVENESS, David WILLIAMS, Paul DINI, John Paul LEON, Vita AYALA, Amancay NAHUELPAN, Gabriel HARDMAN, Corinna BECHKO, Michael MORECI, Max RAYNOR, Tim SEELEY, Minkyu JUNG, Shea FONTANA, Carlos D’ANDA, Daniel KIBBLESMITH, Laura BRAGA, Colin KELLY, Jackson LANZING et Giuseppe CAMUNCOLI.

Avis : ouch, il y a beaucoup à dire sur ce nouveau numéro du mag Batman : 

  • épisodes de Batman & Flash : il s’agit d’un crossover entre les deux séries, lié aux différentes intrigues en cours : l’arc de King sur Batman, avec le retour de Gotham Girl et l’annonce en quelque sorte du plan final de Bane. Mais c’est aussi un arc qui s’inscrit dans la continuité directe de heroes in crisis et qui traite de certaines de ses conséquences, en particulier la réaction de Barry au sort de Wally. C’est un sujet qui va venir percuter leur volonté d’aider Gotham Girl qui…ne va pas très bien…

    L’arc en lui-même est relativement quelconque et est très loin d’être le meilleur écrit par Williamson. Mais il faut dire qu’il devait l’écrire initialement avec Tom King qui n’a pu se libérer à temps, et Williamson s’est retrouvé seul à devoir gérer des éléments d’intrigue qui ne le concernaient pas. Du coup, cela explique un peu le côté fonctionnel de l’arc et le manque d’emprise de l’auteur sur son histoire, qui ressort assez nettement. Bref, pas un très bon arc en soi.

    À noter qu’il sera réédité ensuite en librairie dans l’un des prochains tomes de Flash mais pas Batman.
  • Detective Comics : deux points à traiter ici. D’un côté la fin du premier arc de Tomasi et vous allez découvrir pourquoi l’auteur m’a finalement déçu sur cette intrigue. Alors que le reste de l’arc était très entraînant, Batman remontant peu à  peu la piste de son mystérieux assaillant. Tomasi règle ici les choses de manière très facile et nous fait un bon gros rétropédalage des familles sur quasiment tout. Il y a quelques bonnes idées ici ou là…mais cela reste décevant au regard de la qualité des premiers épisodes.

    Detective Comics 1000 : il me semble qu’il a déjà été publié en librairie. Sur la même formule qu’Action Comics 1000 l’année dernière, DC nous présente un nouveau gros numéro anniversaire, en invitant un certain nombre de grands noms à livrer quelques petits récits sur le personnage. C’est assez inégal dans l’ensemble, comme d’habitude avec ce genre d’exercice, mais cela se laisse lire. Ce n’est évidemment pas du tout indispensable à moins que vous soyez complétistes.
  • Batman & The Signal : petite série qui a vite été annulée aux USA, qui associe Batman avec l’un des personnages récemment créées dans la Bat-family (enfin plus si récent car il a été créé vers 2014/2015) de Duke Thomas alias the signal. Je n’ai personnellement pas suivi, étant un peu enseveli sous les publications Batman, mais la présence de Cully Hammer au dessin donne envie. 

Verdict : à lire. 

À lire avant : au moins les deux derniers numéros pour ne pas être perdu sur Detective comics

INJUSTICE 2 TOME 6

Date de sortie : 06 mars 2020

Prix : 17.50€/184 pages 

Episodes :  INJUSTICE 2 #31-36 + Annual #2

Scénario : Tom Taylor 

Dessin :  Daniel Sampere & Bruno Redondo 

Sollicitation : La menace est sans précédent !

Les Red Lantern ont deux nouveaux membres parmi leurs rangs : Hal Jordan, le plus grand de tous les Green Lantern mais également Starro, le conquérant. Alors que Hal tente de prévenir les Gardiens de la menace imminente, le corps des Red Lantern attaque de plein fouet OA et la source du pouvoir des Green Lantern. Dépassés, les Gardiens vont trouver une aide inattendue de la part des Titans, Blue Beetle, Booster Gold et … Lobo !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Mais quand même superbe couverture !

Verdict : pour les fans d’Injustice. 

À lire avant : les tomes précédents !

LEVIATHAN TOME 1

Date de sortie : 06 mars 2020

Prix : 17.50€/192 pages 

Période DC : Post Rebirth (2018/2020)

Episodes : Action Comics #1007-1011, Superman: Leviathan Rising

Scénario : Brian Michael Bendis 

Dessin :  Steve Epting, Yanick Paquette 

Sollicitation : Dans l’ombre des grandes cités, les agences d’espionnage Spyral, ARGUS, DEUS et la Force Spéciale X se livrent depuis des années une guerre souterraine et secrète faite de rivalités de clan, de multiples trahisons et parfois d’échange d’informations sur les différentes menaces qui pèsent sur la Terre. Mais que se passerait-il si une organisation décidait de livrer une attaque sur l’ensemble de ces agences ? Un changement à la tête du syndicat du crime de Talia al Ghul, Leviathan, risque bien d’en apporter la réponse.

Avis :  début d’une série qui devrait compter au moins 3 tomes et qui va jouer un rôle important dans le run de Bendis sur Superman. Tout d’abord, comme vous pouvez le noter, vous trouverez dans ce volume un certain nombre d’épisodes d’Action Comics qui n’avaient pas été publiés après le premier volume de Superman par Bendis paru il y a quelques mois. Si vous suivez ce run de Superman, ce tome est donc indispensable.

Ensuite, je parle d’au moins 3 tomes dans la saga Leviathan, car outre les épisodes de Action Comics et Leviathan Event qui présentent l’histoire principale et qui sera publiée dans le tome suivant, un nouveau volet de cette intrigue a démarré aux USA au mois de février. C’est donc une histoire au long cours qui je pense va marquer une grande partie du travail de Bendis chez DC. 

Dans l’ensemble je préfère vous prévenir à l’avance que les critiques n’ont pas franchement été élogieuses sur le sujet…même si comme d’habitude, avec Bendis, le pitch de départ est intéressant. Mais comme je l’ai déjà dit, si vous voulez suivre le travail de Bendis sur Superman, vous ne pouvez pas y couper, car cela va tout de même avoir des retombées importantes sur la suite. 

Verdict : à lire si vous suivez le run de Bendis sur Superman. 

À lire avant : les débuts du run de Bendis sur Superman donc Clark Kent : Superman.

A propos Sam 1952 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

5 Comments

  1. Merci pour ce guide, Sam !

    Petite semaine en terme du nombre de sorties, mais pas en terme d’argent dépensé : les deux tomes de La Ligue, soit deux fois trente euros pour un peu plus de 400 pages, et le tome de Wic+Div.

    Petite respiration (relative, hein) ce mois ci, en effet les prochains mois vont etre sanglants.
    Et puisque je n’ai plus d’organes non vitaux de disponible, je vais devoir m’orienter vers les enfants de mon quartier.
    C’est pénible, d’autant qu’ils sont méfiants depuis novembre dernier.
    Les braves petits.

  2. Merci Sam pour le guide et merci d’avoir pointé ces tirs groupés de Deluxe spiderman (wolverine bientôt) qui ressemblent à des icons x1 transformés en Deluxe x2 à la dernière minute ! Ils n’ont même pas la décence d’espacer les sorties pour que ça ne se voit pas … mais bon c’est toujours dans une optique peu contestable de sauvetage de la planète bien sûr donc ne soyons pas trop réac…

  3. Les spiderman, en icons je me les prenais sans réfléchir, mais là…
    Pas grand chose a se mettre sous la dent cette semaine.
    Vivement green lantern en milieu de mois!

  4. Merci Sam pour ces presque 10 années de guide! C’est toujours un excellent plaisir de te lire depuis tes débuts, un rendez-vous immanquable en chaque début de semaine !
    En effet ça nous rajeunit pas… mais les comics sont éternels… et nous lecteurs ne faisons nous pas partie de leur histoire ? (Le maître es’comics Grant Morrison, Multiversity)
    Et donc, nous lecteurs, n’accédons-nous pas au rang d’immortels comme nos héros ?
    Il le faut !!! On ne peut pas mourir sans connaître la fin !

  5. Comme tu le dits Spiderman Big Times 1 et 2 ça donne envie mais c’est cher.
    Peut être que plus tard il y aura un omnibus sur le run de Slott et ça reviendra à un meilleur rapport qualité-prix (nb pages/prix).

    Par contre black cat 1 j ai entendu de mauvaises reviews en dehors des cover^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.