Guide de lecture Comics VO : semaine du 25 mars 2020

Edito : j’ai choisi de vous publier cet article car pour l’instant, la sortie des comics annoncés pour cette semaine est toujours maintenue, mais je ne sais pas combien de temps cela va durer. De fait, nombre de comics-shops sont en train de fermer en ce moment aux USA et il est fort probable que les éditeurs US à un moment décident de reporter des sorties. Nous allons devoir observer la situation de près, nous avons malheureusement beaucoup de comics-shops dont la fermeture est définitive, le système des pré-commandes se retournant contre eux, se retrouvant avec des montagnes de bouquins qu’ils ne peuvent plus écouler. 

Je ne vous cache pas que l’inquiétude est en train de monter aux USA quant à l’avenir des comics en général. C’est bien évidemment une préoccupation secondaire dans le contexte actuel, mais nous sommes nombreux à nous demander ce qu’il restera de l’industrie une fois la crise actuelle terminée…

Sorties de la semaine : quelques sorties importantes cette semaine  :

  • chez Boom, le retour de Once & Future pour un second arc !
  • chez Dc Comics, la suite de Basketful of heads et de Suicide Squad !
  • chez Image, la suite de Lazarus !
  • chez Marvel, du mutant partout, le 750e épisode de Hulk et la fin de Punisher Soviet de Garth Ennis !
  • enfin, chez Valiant le relaunch de X-O Manowar !

Émissions de la semaine : à priori, une seule émission au programme cette semaine, mais suivez nous de près, car nous allons sans doute enregistrer en direct quelques spéciaux dans la semaine en plus de l’émission suivante:

  • jeudi à partir de 21h, le Comixweekly qui reviendra sur les sorties VO et les actus de la semaine ;

BOOM ! STUDIOS 

ONCE & FUTURE #7

Prix : $3.99

Scénario : Kieron Gillen 

Dessin : Dan Mora 

Sollicitation :  Although Bridgette and Duncan were able to escape the Otherworld, their adventure is only just beginning! As the chaos of Arthur’s return reaches London, an artifact at the British Museum is stolen. But is it Arthur who’s interested in the relic… or someone, or something, new?

Avis : début du second arc de la dernière création de Kieron Gillen et Dan Mora qui replongent dans le mythe arthurien mais dans une interprétation très personnelle, où Arthur est désormais pratiquement un zombie…mais aussi un roi celte ressuscité par des idiots qui pensaient “nettoyer” l’angleterre…en oubliant qu’ils étaient eux mêmes les descendents de tribus angles et saxes…qui avaient envahis Albion lors des grandes invasions barbares…

Bien évidemment, cela ne pouvait que mal tourner, sauf qu’heureusement, la grand mère la plus bad ass de l’histoire était là pour les arrêter ! On peut dire que Once & Future a continué de me réconcilier avec le travail de Gillen. Si son travail chez Marvel ne m’avait en général guère séduit, j’avais néanmoins adoré son Darth Vader et enchaîner avec ce titre a été une très bonne chose. 

On comprend bien qu’une bonne partie de la série tourne autour de thèmes comme l’héritage, mais aussi la manière dont les histoires à la fois changent notre perspective, mais aussi la manière dont nous changeons nous mêmes les histoires pour les accommoder à notre perspective. C’est un propos vraiment intéressant, dans le cadre d’un titre bien mené et je suis ravi que Boom  ait transformé le titre de simple mini en série régulière car il y a encore des choses à dire, alors que le scénario promet de toucher à d’autres éléments du mythe arthurien !

Verdict : Buy

DC COMICS

BASKETFUL OF HEADS #6

Prix : $3.99

Scénario : Joe Hill 

Dessin : Leomacs 

Sollicitation :  In the darkest and most desperate hours of the night, June Branch will use her impossible occult hatchet to cut her way back to her boyfriend. But time is running out for Liam, and June’s basket is getting heavier with every new swing of the axe! It’s all going down in the penultimate chapter of the gonzo gorefest that launched Hill House Comics!

Avis : avant dernier épisode de cette mini série qui se dirige gentiment vers sa conclusion, alors que le personnage principal, June Branch, connaît la pire nuit de sa vie. Entre son petit copain disparu, sa rencontre avec des cinglés en série et enfin la révélation dans le dernier épisode de tous les noirs secrets de l’île dans laquelle est se trouve, le tout en pleine tempête, on peut dire qu’elle en a plein le panier  !

On comprend bien qu’après autant d’informations dévoilées, les deux derniers épisodes vont voir l’intrigue progresser à grands pas pour nous amener à la grande et dernière confrontation, de l’histoire. June va en effet devoir faire face à ceux qui sont vraiment derrière ses ennuis et qui pourront aussi leur expliquer la magie qui se cache derrière la hache qu’elle a ramassé. 

À t-elle perdue la boule ou cette hache, qui lui a permis de survivre, maintient vraiment les gens qu’elle a tué en partie en vie…et par en partie j’entends leurs têtes, toujours conscientes de ce qui leur arrive ! j’ai hâte de découvrir la conclusion en tout cas, le scénario de Joe Hill s’est montré réellement très efficace, prenant de bout en bout et  créant une vraie atmosphère, le tout servi par le génial Leomacs au dessin. 

Verdict : Buy

JUSTICE LEAGUE DARK #21

Prix : $3.99

Scénario : Ram V

Dessin : Alvaro Martinez Bueno 

Sollicitation : Rot ‘n’ roll! Wonder Woman, Detective Chimp, and special guest star Animal Man fend off a horde of monstrous Rot-infected creatures—but risk contamination with every soul they save! Meanwhile, Zatanna and Constantine discover the secret of the Parliaments in an estranged ally’s dreams, but there they find no lullabies—only nightmares!

Avis : en un épisode, on peut dire que le nouvel auteur, Ram V, a bien pris les choses en mains. Il s’est appuyé sur tout ce qu’avait établi James Tynion IV avant lui, tiré les conséquences des événements précédents et enchaîner avec un premier arc qui a pour base une partie de la mythologie grandissante de l’univers DC, je parle bien évidemment des différents parlements (du Green, Rot, Flowers et autre…). 

On sent l’auteur profondément influencé par le travail de Moore sur Swamp Thing, et la présence de Kyle Hotz au dessin de la première partie de l’arc a contribué à cette sensation de revenir à un récit encore plus horrifique que ce que Tynion IV proposait. Avec Animal Man en plus dans le mix…L’ajout dès les premières pages du premier épisode du personnage indique bien que la composition de l’équipe va évoluer. 

Sur le fond, j’espère que la révélation de l’ennemi derrière tout cela ne sera pas ce que je pense…ce serait vraiment très prévisible et anti-climatique…Au delà, je vois que Bueno revient au dessin de cet épisode, et je m’en réjouis, mais je me demande si son style va fonctionner avec Ram V. 

L’artiste travaillait bien avec Tynion IV, car son style est à la croisée des chemins entre horreur et super-héros classique et il évolue bien entre les deux univers. Ram V est clairement plus penché vers le côté horrifique, ce qui est parfait pour cette série et demande clairement un artiste comme Hotz pour l’illustrer. 

En tout cas, j’ai bien aimé le premier épisode, il m’a personnellement rassuré et je suis heureux de pouvoir continuer la série du moins pour l’avenir proche. 

Verdict : Buy

SUICIDE SQUAD #4

Prix : $3.99

Scénario : Tom Taylor 

Dessin : Daniel Sampere 

Sollicitation : With the chaos of Task Force X’s first mission behind her, Dr. Harleen Quinzel launches a psychological investigation into the current residents of Belle Reve—and when the infamous Harley Quinn is worried about someone else’s mental health, you know there’s a problem! What does Deadshot know about the machinations of their deadly new teammates, the Revolutionaries? Who are the Revolutionaries, where did they come from, and why do they hate superheroes so much? Careful, Harley—sometimes when you dig too deep, the monsters come crawling out…

Avis : suite de la très bonne nouvelle version de Suicide Squad version Tom Taylor. Une série bien plus savoureuse depuis l’introduction de nouveaux personnages par l’auteur. La série a retrouvé un côté irrévérencieux qu’elle avait perdu ces dernières années et j’adore la direction générale apportée par le scénariste. 

Je vois qu’Harley est au centre de l’épisode, et je me demande comment Taylor va l’utiliser. On peut voir sa présence comme un impératif éditorial, étant donné qu’elle conserve une grande popularité, mais dans le même temps, je ne peux m’empêcher de penser que le scénariste a des plans pour elle. 

Etant donné que je m’intéresse avant tout aux nouveaux personnages et aux plans qu’ils ont, car ils sont loin d’être les victimes que l’on pensait, ce retour sur Harley est peut être un moyen de les explorer par sa perspective tout en s’amusant à mettre en scène les relations entre nouvelle suicide squad et ancienne…

En tout cas le titre est excellent et on attend toujours que DC  ou Marvel se réveillent pour donner à Taylor la série de premier plan qu’il mérite !

Verdict : Buy

DYNAMITE ENTERTAINMENT

KILLING RED SONJA #1 

Prix : $3.99

Scénario : Mark Russel  & BRYCE INGMAN

Dessin :CRAIG ROUSSEAU

Sollicitation : An all-new series, spinning out of the smash hit RED SONJA title written by MARK RUSSELL!

In order to become queen, Sonja The Red had to defeat an evil emperor. But that emperor had a son. And that son will do ANYTHING to exact his revenge…even if it means embracing horrible magics he does not understand.

Don’t miss out on this series that will affect the Sonja series for years to come! By MARK RUSSELL (Red Sonja, Year Of The Villain), BRYCE INGMAN (Edgar Allen Poe’s Snifter Of Terror) and CRAIG ROUSSEAU (The Flash).

Avis : je n’ai pas suivi le run de Mark Russel, auteur qui monte et clairement à surveiller, sur Red Sonja…car je ne suis pas les séries Red Sonja en général, mais j’avais envie de signaler le début de cette mini série au titre… assez évocateur, alors que les auteurs se préparent apparemment à tuer le personnage titulaire. Bon, je suis un vieux routard des comics et les annonces de type “qui va affecter Sonja pour des années”…j’y crois moyennement…mais comme de toute façon l’éditeur reboote gentiment la série avec chaque nouvel auteur, cela peut les inciter à y aller sans la moindre réserve !

Verdict : Check it 

IMAGE COMICS

LAZARUS RISEN #4 

Prix : $7.99

Scénario : Greg Rucka 

Dessin : Michael Lark 

Sollicitation : « GIFTS OF GOD »: Casey Solomon and Michael Barrett. Bound together by a shared history and a deep love… and something else that may, one day, tear them apart. The Lazarus, Forever Carlyle.

Avis : ah ben ça alors ! mais mais mais…je ne suis pas prêt ! outre le retour de Lazarus cette semaine, nous avons Old Guard qui sort régulièrement et …même Black Magick vient de confirmer son retour pour juin prochain ! et il est en plus régulier sur Lois Lane ! c’est un XXX de miracle ! après plusieurs années de sorties assez erratiques, on dirait bien que Greg Rucka s’est décidé à revenir en force en 2020 et XXX j’en suis plus que ravi !

Comme je l’ai déjà dit, Lazarus est sans doute le meilleur boulot de Rucka à ce jour, même si les premiers épisodes de ce second volume de la série intitulée Lazarus Risen peine un peu à trouver ses marques. Le format 64 pages semble être compliqué à appréhender pour Rucka qui éprouve des difficultés à faire progresser son intrigue de manière aussi fluide que dans des comics de 20 pages mais mensuels. 

Il faut dire que c’est un rythme de narration complètement différent. Les repères au temps sont à réinventer et à se réapproprier, si bien que j’ai parfois eu l’impression que le scénariste se demandait comment agencer les événements. Les choses ont néanmoins bien avancées, notamment alors que Rucka concrétisait enfin la rencontre entre Forever et …sa “petite soeur”. 

Quelque chose de très attendu par les lecteurs, tout comme la poursuite de la guerre entre clans qui se déchirent et qui est en train de mettre à mal la mainmise du clan Carlyle…Bien évidemment je suivrai le titre jusqu’au bout, d’autant que le passage en épisode triple a du changer les plans des auteurs, si bien que je ne serai pas surpris que nous en soyons aux environs des ¾ du récit. 

Verdict : Buy

MARVEL COMICS

GIANT SIZE X-MEN #1 NIGHTCRAWLER

Prix : $4.99

Scénario : Jonathan Hickman 

Dessin : Alan Davis 

Sollicitation : HICKMAN AND DAVIS HAUNT THE XAVIER SCHOOL!

Superstar writer Jonathan Hickman teams with legendary artist Alan Davis (X-MEN, EXCALIBUR, AVENGERS) for an eerie tale of adventure! When the X-Men lose contact with the Greymalkin Habitat, it falls to  Nightcrawler to lead a mission into the unknown!

Avis : c’est un miracle, un second miracle en fait ! après avoir ressuscité les X-Men, dans tous les sens du terme, Hickman réalise ici l’impossible, quelque chose que personne ne croyait plus voir, une chimère, une légende, un vieux souvenir, il va …accrochez vous : écrire un épisode entièrement centré sur Nightcrawler ! ta da dam !!! (musique dramatique en fond sonore). 

Je blague, mais…c’est pourtant une triste réalité : Kurt est l’un des personnages les plus sous utilisés des 30 dernières années dans les X-Men. Lui et Storm ont été royalement mis de côté, oubliés, rangés au placard et réduits presque à l’insulte ultime : n’être désormais que des personnages qu’on incruste dans le décor avec quelques lignes de dialogue ici ou là !

Et à chaque fois qu’un nouvel auteur arrive sur un titre X-Men, on a la même rengaine : ah oui, j’adore Nightcrawler, j’ai des gros plans pour lui. Et à chaque fois, quand l’auteur s’en va, on arrive à la même chose : “ah ben zut, j’ai pas eu le temps de développer mes plans, je le regrette vraiment” et bizarrement…cela ne respire pas la sincérité !

La réalité est simple : le personnage n’a pas été développé ou mis en avant, parce qu’aucun auteur n’avait une idée de quoi faire avec. Le seul qui s’y est aventuré fut Jeff Lemire qui s’est contenté de le rendre dépressif. Parce que hé ! bien évidemment, dans l’esprit des lecteurs : Kurt et la dépression, ça va ensemble !

Bref, je m’énerve un peu sur ce point, mais voir qu’enfin, un auteur fait quelque chose avec le personnage me ravit d’autant plus que Hickman a déjà montré dans House of X qu’il pouvait écrire Kurt et lui donner l’un des moments les plus marquants de toute la mini série !

Et puis XXX, l’épisode est dessiné par Alan Davis ! l’artiste qui revient sur Kurt !!! c’est un XXX de rêve !!!

Verdict : BUY 

HELLIONS #1

Prix : $3.99

Scénario : Zeb Wells 

Dessin :Stephen Segovia

Sollicitation : When Krakoa opened their doors to all mutants and forgave all past crimes, they might have known they’d have to accept some of their worst foes into the fold… but they didn’t plan for what to do with them. Not to worry—Mister Sinister knows what to do with the troublemakers. Meet his new Hellions: Scalphunter, Wild Child, Empath, Nanny, Orphanmaker, Psylocke…and Havok?! Under Sinister’s direction, they are sure to become productive members of mutant society. Writer Zeb Wells (AMAZING SPIDER-MAN, NEW MUTANTS) and artist Stephen Segovia (WOLVERINE: MANIFEST DESTINY, SUPERIOR CARNAGE) bring you the team you’re going to hate to love!

Avis : bon, je me pose une question simple  : à qui s’adresse ce titre ? je pense ne pas exagérer en disant que l’annonce du lancement du  titre a laissé de nombreux lecteurs…dubitatifs ? en ce qui me concerne en tout cas, je suis passé du stade : je vais essayer de lire au moins tous les premiers épisodes des nouvelles séries à “pas question que je touche à ça !”. 

Déjà niveau cast…je ne veux pas être insultant, mais ça ne vend pas vraiment du rêve voilà. Je me fiche de la plupart des personnages…non mais sérieusement : Wild child, scalphunter, Empath…non mais putain, Empath ! j’en avais déjà rien à battre dans new mutants, mais là !!

Alors il est vrai cependant que l’un des grands plaisirs des comics est de voir un scénariste vous faire changer d’avis, s’approprier un personnage et le rendre intéressant, développer son potentiel…mais là ça va être dur, c’est certain. Je pense que Marvel s’en est rendu compte d’où le teaser annonçant le retour de Madelyne Prior dans le titre. 

À une autre époque, on aurait dit, pfff pas ça. Là avec le nouveau statut quo, cela prend une saveur particulière qui peut être intéressante si bien exploitée, notamment au travers de ses relations passées, avec Cyclops, Jean et Cable. Et…oui, aussi Havok puisqu’ils ont eu une petite relation au moment d’inferno…

Mais bof…je ne le sens pas vraiment…

Verdict : Check it ? 

IMMORTAL HULK #33

Prix : $3.99

Scénario : Al Ewing 

Dessin : Joe Bennett 

Sollicitation : Celebrating 750 ISSUES of the INCREDIBLE H%LKTM! Something is wrong. Something has compromised the simulacrum. EXTRA-SIZE HULK-SM&SHING ACTIONTM! Banner is refusing to yield. Something is wrong. PL#S! ENTER – THE THOUGHTFUL MAN! Something is wrong. Something is wrong. Something is wrong.

Avis : bon allez, je signale rapidement la sortie de cet épisode simili anniversaire, puisque heureusement le titre ne change pas de numérotation (peut être que Marvel a compris que c’était source de confusion). À ce stade, je n’ai toujours pas rattrapé les épisodes 31 & 32 et je n’ai vraiment pas envie, même si Steve m’a indiqué qu’enfin cela remontait dans le 32…mais je ne sais pas si j’y crois encore. Cela fait 6 mois que le titre m’ennuie, où j’ai envie d’y croire et que Al Ewing continue de raconter des trucs qui ne m’intéressent pas. On verra si une fois cet arc fini, et que l’on laissera la Roxxon derrière nous, si le titre retrouve ses marques…

Verdict : bof. 

PUNISHER SOVIET #6

Prix : $3.99

Scénario : Garth Ennis 

Dessin : Jacen Barrows 

Sollicitation : The soul-chilling end of PUNISHER: SOVIET is here.

Frank and Val have fought side-by-side against not only a Russian mob but also against the tide of history and these issues will make you see The Punisher (and possibly the world) differently than you do now.

Avis : conclusion de la mini série Punisher Soviet. Comme annoncé par Marvel, les deux derniers épisodes de la mini série ont été publiés d’affilée sur un seul mois. Cela ne me dérange pas, j’aime bien cette mini et plus de Garth Ennis dans ma vie est toujours le bienvenue. Ensuite, il faut voir quelle conclusion l’auteur va nous proposer. Comme je l’ai indiqué j’ai trouvé le scénario efficace…mais pas au niveau de ses précédents travaux que ce soit dans Punisher Max ou récemment dans Punisher : the Platoon. 

En fait, dès que l’on était dans le récit de guerre, c’était excellent, mais dès que l’on est revenu dans une bête histoire du Punisher massacrant un gang, c’était tout de suite un poil moins dynamique et entraînant. J’ai eu l’impression que même Ennis n’était pas si intéressé que cela par cette partie de l’intrigue, et qu’il fallait bien la coller là pour avoir du Punisher en train de tuer du mafieux…ou du moins en donner l’impression, car il reste le boss à buter…et jusque là, il n’a guère été développé par le scénariste. 

Il est resté un personnage très secondaire, sans grande importance, pendant que Ennis se penchait sur la guerre d’Afghanistan. Donc oui, le monsieur est un pourri…mais cela ne va pas beaucoup plus loin. 

Verdict : Buy – parce que c’est du Ennis sur du Punisher. 

WOLVERINE #2

Prix : $3.99

Scénario : Benjamin Percy 

Dessin : Adam Kubert 

Sollicitation : THE WORST IS BACK!

Wolverine has never been one to back down from a fight — not even a combined assault from Lady Deathstrike, Sabretooth and Doctor Cornelius — but the Flower Cartel might have enlisted his worst and greatest foe: Logan himself.

Avis : je signale là aussi rapidement la sortie de ce second épisode. Le premier était efficace, mais ne m’a guère séduit. C’est du bon Wolverine des familles, assez traditionnel tout en étant bien ancré dans le nouveau statut quo. Mais j’ai vraiment eu l’impression de lire une extension de X-Force, et moins une série Wolverine à proprement parlé. En outre j’aurais préféré avoir de nouveaux ennemis avant de ramener les grands ennemis du personnage comme Omega red dans le dernier épisode. Il y a quelques petits éléments d’intrigue qui peuvent m’intéresser…mais je doute vouloir suivre le titre de manière régulière. Je pense que c’est une lecture plus adaptée en TPB. 

Verdict : Check it 

X-MEN #9

Prix : $3.99

Scénario : Jonathan Hickman 

Dessin : Leinil Francis Yu

Sollicitation : GET READY TO RUN!

The New Mutants are back from space, and they’ve brought intergalactic trouble with them! The Brood! The Shi’ar! The Starjammers! The Imperial Guard!

Avis : suite du petit arc qui oppose les X-Men à une armée de Broods bien décidés à récupérer quelque chose qui a fini sur Krakoa et qui permet de voir les 3 frères Summers en action. Et oui trois, puisque Gabriel est également bien intégré dans la fratrie désormais…et quelle va être la réaction de certains races aliens comme les Shi’ar quand ils se rendront compte que leur ancien empereur fou est de nouveau en vie…

Après plusieurs épisodes plus centrés sur l’exploration du nouveau statut quo des mutants, qui posaient avant tout de nombreuses questions morales sur les choix effectués par la nouvelle nation de Krakoa, j’ai l’impression que Hickman revient ici à quelque chose de plus classique avec une histoire plus centrée sur de l’action. 

De fait je me suis beaucoup amusé à voir les idées assez innovantes d’Hickman pour l’utilisation ou la combinaison de certains pouvoirs, comme le duo Magik/Cyclops. Mais le scénariste continue tout de même de poser quelques sous intrigues, notamment quant à la résurrection de Gabriel…Beaucoup de choses donc très intéressantes dans tout ça. 

Et puis Hickman a ramené Broo…donc il ne peut être que salué pour ce choix sage et bienveillant !

Verdict : Buy !

X-MEN FANTASTIC FOUR #3

Prix : $3.99

Scénario : Chip Zdarsky 

Dessin : Terry & Rachel Dodson 

Sollicitation :  A nation of mutants’ lives is at stake while FRANKLIN RICHARDS makes a momentous decision! Will the FANTASTIC FOUR and X-MEN just stand by and allow it to happen?

Avis : bon j’ai finalement mis le doigt sur ce qui me dérange dans cette mini série. Si le premier épisode m’avait vraiment séduit, le second m’a posé plus de problèmes. En effet, dans le cadre de cet affrontement…Les X-Men sont clairement les méchants de la bande. Certains me diront que c’était déjà le cas dans le premier épisode, sauf que l’on voyait clairement que Reed avait également mené certaines actions pas franchement bienveillantes…

Alors que dans le second..certes les FF envahissaient Krakoa sans permission, mais les X-Men étaient clairement plus en faute à la fin…C’est un déséquilibre assez bizarre comparé à la première mini X-Men / FF de Claremont qui était beaucoup plus nuancée quant aux torts de chacun. 

Enfin, derrière tout cela, je m’interroge sur la naïveté apparente de Kate concernant Doom et la manière dont il souhaite “guérir” Franklin. Après toutes ces années ? après tout ce qu’il a fait, notamment aux mutants…est-ce normal de lui accorder ne serait-ce que le bénéfice du doute aussi rapidement ? 

Bref, il y a quand même beaucoup de bonnes choses, tout n’est pas négatif, je vous rassure. Zdarsky est toujours au sommet en matière de caractérisation et j’aime beaucoup le travail des Dodson sur cette mini…mais je me pose tout de même des questions sur la direction générale. 

Verdict : Buy

VALIANT ENTERTAINMENT

X-O MANOWAR (2020) #1

Prix : $3.99

Scénario : DENNIS « HOPELESS » HALLUM

Dessin :  EMILIO LAISO

Sollicitation :  Harvey Award-winning writer Dennis “Hopeless” Hallum (Star Wars: Darth Vader–Dark Visions) and breakout star Emilio Laiso (Marvel’s Spider-Man: Velocity) unleash Valiant’s most powerful protector! Torn from the past and bonded with a living alien armor, will X-O Manowar become the hero the world needs? As a futuristic force arises to destroy the planet, only this ancient warrior king has the courage to stand against impossible odds!

Avis : encore un nouveau relaunch cette semaine chez Valiant. Après Quantum & Woody il a quelques semaines, et Bloodshot encore un peu avant, l’éditeur relance l’un de ses titres phares, avec X-O Manowar qui est mené par Dennis Hallum, déjà responsable de la reprise de Bloodshot. Est-ce que cela signifie que la maison d’édition se reconstitue un pool d’auteurs ? 

C’est fort possible. D’autant plus que la plupart des scénaristes qui avaient menés la renaissance de Valiant en 2012 sont partis, comme Matt Kindt ou Jeff Lemire, préférant accompagner le staff éditorial qui s’est fait éjecter par les nouveaux propriétaires de la maison. 

On comprend bien que Valiant est un peu à la croisée des chemins. Entre une ligne de comics qui a de plus en plus de mal à se maintenir et une stratégie transmédia (traduction, adapter les titres au ciné ou à la TV) qui rencontre peu de succès (voire les scores du film Bloodshot)…2020 s’annonce compliqué pour la maison…

Verdict : Check it

A propos Sam 1952 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. Salut !

    Belle semaine, effectivement…

    Basketful of heads, Suicide Squad, JLD, Once & Future, Punisher Soviet, X-Men sont incontournables !

    X-Men / FF m’a déçu. J’ai trouvé le premier épisode moyen et le deuxième franchement ennuyeux. Zdarsky maîtrise bien les persos en respectant la continuité actuelle mais son histoire n’est pas très intéressante avec une baston dans chaque épisode que j’ai trouvée poussive, rythmée « à l’ancienne » . Je vais aller jusqu’au bout mais on est loin de son Daredevil.

    Quant à Bloddshot, c’est Tim Seeley et non Dennis Hallum qui scénarise.

    Bon, moi qui lis en single papier reçu par VPC et n’aime pas le numérique, autant dire que je vais devoir patienter….J’ai une énorme pile à lire à épuiser !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.