Guide de lecture Comics VF : semaine du 30 septembre 2020

Edito : après la semaine Batman, après la semaine Bendis…voici la semaine Sean Gordon Murphy ! on dirait qu’Urban aime bien les semaines thématiques, là où Panini a tendance à balancer un maximum de bouquins sans réelle cohérence. Ce sont là deux manières de faire. Et chacune a ses avantages et inconvénients. Avec Urban, si vous n’appréciez pas le travail de tel ou tel auteur mis en avant, ou le personnage mis en lumière…vous êtes un peu obligé de faire l’impasse, alors qu’avec Panini…il y a de fortes chances qu’il y aura au moins un bouquin qui attirera votre attention.

Sorties de la semaine : pas grand chose d’extraordinaire cette semaine, la semaine est tout de même bien dominée par les rééditions : 

  • chez Akileos, je remets en avant Giant days dont je parlais déjà la semaine dernière, car la date de sortie semble bien avoir bougé, et je souhaite vraiment soutenir cette excellente série, donc surveillez les étales de votre librairie !
  • Panini lance une nouvelle collection destinée aux plus jeunes et commence avec pas mal de rééditions à bas prix ;
  • chez Urban, comme je l’ai déjà dit, c’est la fête à Sean Gordon Murphy, avec notamment la suite de Batman : White Knight

Émissions de la semaine : trois émissions au programme pour commencer le mois, toujours à partir de 21h sur Comixity Live sur Youtube  : 

  • mardi, un nouveau podcatch où Steve et Jonat parleront catch !
  • mercredi, un nouveau Freaxity, où Steve et Laure se livreront à un nouveau versus. Au programme, Jason X versus Leprechauns in space ! oui, c’est barré cette semaine !
  • jeudi, un nouveau Comixweekly, où nous parlerons des sorties VO de la semaine et d’un peu d’info s’il y en a !

AKILEOS 

GIANT DAYS TOME 3  – 1ère année : Printemps 

Date de sortie : 30 septembre  2020 (en espérant que la date de sortie soit la bonne cette fois)

Prix : 22€/240 pages

Scénario : John Allison 

Dessin : Max Sarin, 

Episodes : Giant Days – 1ère Année : Printemps regroupe les tomes 5 et 6 de la série parus en octobre 2018 et février 2019.

Sollicitation : La première année de fac s’achève enfin pour Susan, Daisy et Esther, et c’est le moment de dire adieu à Catterick, qui sera passé au bulldozer et transformé en logements étudiants de luxe au prochain semestre. Mais tandis qu’une porte se ferme, une autre s’ouvre et entre les festivals de musique, les nouveaux couples qui se forment, l’emménagement dans un nouvel appart’ et la découverte d’Ikea, nos héroïnes découvrent que la vraie vie d’adulte ne fait que commencer !

Avis : c’est avec une très grande joie que je vois débarquer le tome 3 de l’excellente série Giant Days…car la vache je pense que nous avons tous besoin d’une bonne petite lecture chargée en humour, légèreté et de personnages attachants. Oh oui, nous en avons tous bien besoin…surtout moi…mais vous aussi. Alors que l’année 2020 continue de nous dévoiler son lot d’horreurs sans nom, s’accorder un petit moment loin de tout cela, rire un bon coup, partager le quotidien de personnages que l’on apprend à aimer très vite est aussi nécessaire pour une bonne santé mentale. 

Bon, bien évidemment, derrière tout ça, il y a une mauvaise nouvelle. C’est 2020, bien sûr. Pour faire simple le format publié par Akileos, en version reliée hardback très réussie, est adapté du format US publié par Boom ! studios…qui n’a pas dépassé le tome 3. Pour avoir le reste de la série, si vous êtes un lecteur VO, il faut aller lire les TPB softcover. Donc, du coup je m’interroge sur la suite de la série en VF ? Akileos ne s’est pas caché des faibles ventes de cette réédition et je veux avoir la suite, je veux lire la fin (car la série est terminée). 

Allez, les gens !! soutenez l’édition VF, vous en avez besoin. Le salut de votre âme et ma santé mentale en dépendent. Ne me forcez pas à démarrer un culte, j’en suis tout à fait capable, vous le savez parfaitement ! je vous préviens, je ne reculerais devant rien pour avoir ma dose !

Verdict : À posséder !

À lire avant : les deux premiers tomes !

DELCOURT COMICS

SQUARE EYES 

Date de sortie : 30 septembre  2020

Prix : 27.95€/

Scénario : Luke Jones, Anna Mill

Dessin :Anna Mill

Sollicitation : Dans cette dystopie sombre, l’architecte Anna Mill met son talent au service d’un propos fort et d’une interrogation sur notre réalité urbaine dans un monde digital où personne ne gère véritablement notre environnement.

Pour la première fois de sa vie, Fin sort du réseau. Quelques mois plus tôt, elle avait inventé un programme si puissant et étrange qu’elle était devenue invincible. Jusqu’à ce qu’elle ne le soit plus. Maintenant, elle est bloquée hors des systèmes virtuels qui contrôlent la société. Une autre femme vit dans son propre appartement comme si de rien n’était. Fin n’a pas le moindre souvenir de comment tout cela a pu arriver… Pendant ce temps, des gens disparaissent mystérieusement des rues de la ville et la technologie qu’avait inventé Fin pourrait en être la cause.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : à tester, je ne connais pas du tout les auteurs. 

À lire avant : rien – oeuvre indépendante. 

PANINI COMICS

KINGSMAN : SERVICES SECRETS T01 (NOUVELLE ÉDITION)

Date de sortie : 30 septembre  2020

Prix : 10€ jusqu’au 31 décembre/160 pages, puis 20,00 €

Scénario : Millar, 

Dessin :Vaughn, Gibbons

Épisodes :  US The Secret Service 1-6, nouvelle édition)

Sollicitation : Best of Fusion, 

À l’occasion de la sortie du film The King’s Man au cinéma, qui raconte la naissance du célèbre service secret, nous vous proposons de redécouvrir la première série de Mark Millaret Matthew Vaughn à un prix de lancement défiant toute concurrence : dix euros ! L’agent Jack London forme son neveu Gare pour qu’il devienne le prochain James Bond !

Avis : et bien le mois de septembre est bien chargé en sorties liées aux productions Mark Millar. La semaine dernière sortait en effet la réédition de American Jesus et sa suite, et Panini en remet une couche avec la réédition de Kingsman, désormais plus connue pour son adaptation ciné que pour son comic-book d’origine. Le bouquin appartient à la période où j’évitais Mark Millar comme la peste et j’avais éviter de le lire même avec la présence de Dave Gibbons au dessin. Mes sentiments pour Millar ont fait une révolution complète depuis lors. J’ai recommencé à l’apprécier avec quelques bouquins comme Starlight et …suis ensuite revenu à mon point d’origine, à  savoir qu’il valait mieux éviter ses bouquins, malgré les grands artistes avec lesquels il s’associe…Et je pense encore éviter, malgré le fait que ce tome 1 soit proposé à 10€. 

Verdict : pour ceux qui suivent encore Millar

À lire avant :rien – tome 1

KINGSMAN : LE DIAMANT ROUGE T02

Date de sortie : 30 septembre  2020

Prix : 18,00 €, 144 pages

Scénario : Williams, 

Dessin :Fraser

Episodes : US Kingsman: The Red Diamond 1-6, inédits)

Sollicitation : Best of Fusion, 

Alors que The King’s Man sort en salles, découvrez une nouvelle aventure d’Eggsy, le héros des deux premiers films se déroulant dans l’univers imaginé par Mark Millar. Le jeune homme va mener sa première mission sans mentor… et quelle mission ! Il doit à la fois sauver le prince Phillip et enrayer un complot terroriste !

Avis : suite de la première mini série Kingsman et je vois que Millar avait tellement envie de l’écrire qu’il a refilé le bébé à quelqu’un d’autre…Gibbons s’est également abstenu, retirant tout attrait au machin…

Verdict : à tester si vous êtes fans de la franchise. 

À lire avant : le premier tome juste au dessus !

INVISIBLE WOMAN

Date de sortie : 30 septembre  2020

Prix : 17,00 €, 112 pages

Scénario : Waid, 

Dessin :De Iulis

Épisodes : US Invisible Woman 1-5, inédits)

Sollicitation : 100% Marvel, 

Susan Storm, la plus puissante des Quatre Fantastiques, a droit pour la première fois à sa propre mini-série, une aventure inattendue où elle fait équipe avec Black Widow et travaille pour le S.H.I.E.L.D. Une saga complète signée Mark Waid (Daredevil, Fantastic Four).

Avis : sortie cette semaine d’une mini série fort sympathique consacrée à Susan Storm, Invisible Woman. Depuis le retour du titre  FF,  il y a un peu plus de deux ans, Marvel n’a cessé de publier des projets spéciaux autour de la série régulière, comme pour se rattraper…comme nous avons pu encore le voir le mois dernier avec la sortie de la très réussie série sur Doom. 

Cette fois, ce sera simplement une mini série, mais écrite par Mark Waid bien connu des fans des FF pour son très bon run sur la série il y a…presque 15 ans (ouch, ça fait mal aux articulations). Et de fait, dès les premières pages, on peut se rendre compte que le scénariste n’a pas perdu la maîtrise des personnages et il y a un petit sentiment de rentrer à la maison quand on commence la lecture. 

Il est même assez amusant de constater qu’en quelques pages Waid écrit mieux les FF que Dan Slott depuis le début de son run sur la série régulière, mais c’est un autre débat, bien que je reconnaisse à Slott de bien écrire la Chose. 1 sur 4, c’est déjà pas mal…Au delà de mes petites piques très mesquines, revenons sur ces quelques épisodes signés Waid au scénario qui amène le personnage de Susan dans une direction assez intéressante. 

Du fait de ses pouvoirs, Waid nous révèle qu’elle a participé à de nombreuses reprises à des missions pour le SHIELD (car quelle meilleure espionne que la femme invisible…) et ce passé revient percuter sa vie présente quand elle apprend la disparition de son ancien équipier. 

De cette intrigue de base assez bateau, le scénariste en tire quelque chose d’assez dynamique, où il s’amuse avec les pouvoirs de l’héroïne pour innover un peu et conduire son personnage à faire des choix difficiles. Ce n’est pas l’histoire du siècle, mais elle constitue une petite aventure sympa, avec action, mystère, qui flirte avec le genre espionnage de temps en temps  et dispose de  quelques twists bien amenés. 

Il y a d’ailleurs quelques idées intéressantes que j’aimerais voire exploiter plus avant d’autant plus que j’ai toujours eu l’impression qu’à de rares exceptions, Susan était un peu le personnage le moins mis en avant et développé de l’équipe. La voir mise en lumière, même invisible, est toujours apprécié, surtout entre les mains d’un auteur qui sait bien l’écrire. 

Au niveau dessin, on retrouve un très bon Matteo De Iulis . Le dessinateur que l’on avait déjà vu récemment sur la dernière série consacrée à Jessica Jones continue ici de progresser et de montrer tout son potentiel. Son style reste encore un peu brut, et il ne fonctionnerait pas sur toutes les séries, mais sur le bon projet comme ici, cela marche à merveille. 

Bref, une mini série efficace, que l’on peut apprécier que l’on aime ou pas les FF. 

Verdict : à lire. 

À lire avant : rien – peut se lire de manière indépendante. 

NEW AVENGERS T02

Date de sortie : 30 septembre  2020

Prix : 32,00 €, 248 pages

Scénario : Hickman, 

Dessin :Bianchi, Schiti

Épisodes : US New Avengers (2013) 13-23, précédemment publiés dans MARVEL NOW! : NEW AVENGERS 3-4)

Sollicitation : Marvel Deluxe, 

Avant House of X/Powers of X, Jonathan Hickman a changé le monde des Avengers. Reed Richards, la Panthère Noire et les autres Illuminati sont confrontés à la menace d’une collision entre notre Terre et celle d’une réalité parallèle. Resteront-ils soudés quand il s’agira de choisir quel univers doit survivre ?

Avis : suite de la réédition en format deluxe du run de Jonathan Hickman sur les Avengers/New Avengers, avec cette fois un nouveau tome de New Avengers, au contenu très contrasté qui présente à la fois le pire et le meilleur du run de Hickman sur la série. En effet d’un côté nous avons en premier un arc en 6 parties qui revient sur le phénomène des incursions et apporte beaucoup d ‘informations. Ce qui donne avant tout de longs épisodes d’exposition. 

Même s’il s’agit du pire du run d’Hickman…il y a tout de même beaucoup de choses intéressantes, car c’est en fait dans ces numéros que le scénariste installe toute sa mythologie autour des incursions et surtout tous les groupes qui gravitent autour de ces événements cataclysmiques. Groupes qui vont jouer un rôle clé dans le reste de la saga mise en scène par l’auteur. 

Malheureusement, outre le côté un peu exposition foisonnante et parfois peu clairs, avec beaucoup de nouveaux concepts balancés de tous les côtés, le choix du pourtant très bon Simone Bianchi pour la partie graphique n’était pas le plus avisé. On était en effet loin, du style très clair des premiers artistes, comme Steve Epting, ou encore Dustin Weaver. Son style ne fait que rajouter un peu de confusion dans des épisodes déjà assez difficiles à aborder. 

Mais on pardonne à Hickman car à cet arc assez compliqué succède sans doute ses meilleurs épisodes. Un arc où les Illuminati ne vont plus pouvoir minauder autour de la grande question posée par cette saga et la gestion des incursions : détruire un monde habité pour sauver leur Terre, ou laisser deux univers mourir ?

Et pour cela quoi de mieux que de confronter ce groupe qui n’est pas une vraie équipe tiraillée par un conflit moral sans précédent à …une parodie de la plus grande équipe de l’univers des comics : la Justice League, renommée ici la société. L’arc est tout simplement fascinant à lire, avec des répercussions énormes, une tension présente sur toutes les pages, une intensité rare dans un comic de super-héros et un dénouement qui représente le meilleur de ce que Hickman peu faire quand on le laisse bosser. 

Donc tous le épisodes sont importants, mais tous ne sont pas super accessibles, malgré tout, le tome vaut clairement l’achat comme tout le run. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : les tomes de Avengers et le premier tome de New Avengers par Hickman !

PUNISHER : À MAIN NUE

Date de sortie : 30 septembre  2020

Prix : 32,00 €, 296 pages

Scénario :  Gischler, 

Dessin :Parlov

Episodes : US Punisher (MAX) 71-75, Annual 2007, Punisher (MAX): Little Black Book, Punisher (MAX): Force of Nature et Punisher (MAX): Naked Kill, précédemment publiés dans MAX : PUNISHER 17-18)

Sollicitation : Marvel Deluxe, 

Dans ce dernier volume de la série Punisher MAX, découvrez une suite d’histoires indépendantes et accessibles mettant en scène Frank Castle, comme cette enquête qu’il mène sur une étrange famille vivant dans les marais de Louisiane, soupçonnée d’être à l’origine de plusieurs disparitions.

Avis : et bien voilà toute une époque qui s’achève avec le dernier volume de la réédition du Punisher Max en version deluxe. Je me suis personnellement arrêté après le run de Garth Ennis, car aucun autre auteur ne semble vraiment réussir à écrire le personnage aussi bien, mais à notre époque où il est aussi peu présent…on pourrait se laisser tenter. 

Verdict : a lire 

À lire avant : l’ensemble de la série mais avant tout le run de Garth Ennis

FEAR ITSELF (NOUVELLE ÉDITION)

Date de sortie : 30 septembre  2020

Prix : 32,00 €, 256 pages

Scénario :  Fraction,

Dessin : Immonen

Episodes : US Fear Itself: Sin’s Past, Fear-Itself: Book of the Skull, Fear Itself 1-7, nouvelle édition)

Sollicitation : Marvel Deluxe, 

Le dieu asgardien de la Peur s’en prend à tous les héros Marvel avec l’aide de Sin, la fille de Crâne Rouge. Pour contrer la menace, Thor et Captain America en appellent à tous les héros, mais certains parmi les plus puissants ont succombé au pouvoir de Cul et ont rejoint ses Dignes. Un ambitieux crossover signé Matt Fraction (Hawkeye) et Stuart Immonen (Nextwave).

Avis : ah ah ah ah aha ha ah ah ah ahhhhhhhhhhh, Panini…nouvelle réimpression de l’un des pires events publiés par Marvel au cours des 20 dernières années avec le retour de Fear Itself en deluxe…On va éviter de trop s’attarder sur ce machin qui ne le mérite pas et aurait dû être confiné dans le cadre d’une mini série un peu prestige plutôt que d’être transformé en event pour sauver le dernier relaunch en date de Marvel à l’époque (Heroic Age) qui après 6 mois avait perdu tout élan (faut dire en changeant aucune équipe créative et en ne lançant que des arcs plats en 6…). Le seul truc à sauver reste la partie graphique de Stuart Immonen, le reste n’a laissé pratiquement aucune trace, puisque Marvel s’est amusé à annuler toutes les morts ou conséquences dans des épisodes spéciaux…le mois même de la sortie du dernier épisode de Fear Itself ! faut le faire quand même…bref passons, le truc n’a aucune espèce d’intérêt, donc passez votre chemin si vous ne l’avez pas. 

Verdict : à éviter. 

À lire avant : rien – je vous ai dit de pas le lire !

IRON MAN : L’INTÉGRALE 1977-1978

Date de sortie : 30 septembre  2020

Prix : 35,00 €, 392 pages

Scénario : Mantlo, 

Dessin :Tuska, Infantino

Épisodes : US Iron Man (1968) 94-112 et Annual 4, précédemment publiés dans Strange 96-114 et inédit)

Sollicitation : Marvel Classic, 

Onzième INTÉGRALE consacrée aux aventures de Tony Stark, avec des adversaires tels que M.O.D.O.K., Ultimo, le Mandarin et le Valet de Cœur. Cerise sur le gâteau, l’Annual de 1977, un épisode de plus de 30 pages jamais publié en France jusqu’à aujourd’hui !

Avis : voilà une intégrale qui fait plaisir à voir. D’une part en raison de sa taille ! alors que Panini a souvent (et est toujours critiqué) pour la taille un peu famélique parfois de certaines intégrales, en voilà une qui atteint presque les 400 pages ! et ce n’est que la première du genre, car nous savons que d’autres d’ici la fin de l’année vont flirter avec les 400 pages…en gardant le prix de 35€. Pour une fois, la grille tarifaire fonctionne pour le lecteur ! une première !

Ensuite, notons que grâce à ce petit pavé, nous allons pouvoir sacrément avancé dans la série Iron Man avec presque une vingtaine d’épisodes proposés, dont l’épisode 100 ! bien évidemment, ce que l’on retiendra ici c’est que nous arrivons vers la fin du run de Bill Mantlo sur la série et c’est avec la prochaine intégrale que les choses sérieuses vont commencer : le run Michelinie/Layton qui a profondément marqué le titre avec ses intrigues les plus célèbres comme Demon in the Bottle, ou encore Armor Wars, même si cette dernière intervient dans leur second run. 

Donc une bonne occasion de monter à bord des intégrales Iron Man, car nous sommes à la veille d’une de ses meilleures périodes. 

Verdict : à lire 

À lire avant : bon moment pour monter à bord pour fêter le 100e épisode de la série !

IRON MAN : L’INTÉGRALE 1966-1968 (NOUVELLE ÉDITION)

Date de sortie : 30 septembre  2020

Prix : 35,00 €, 280 pages

Scénario : Lee, 

Dessin :Colan

Épisodes :  US Tales of Suspense 79-99 et Tales to Astonish 82, nouvelle édition)

Sollicitation : Marvel Classic, 

Réédition très attendue du troisième volume de l’INTÉGRALE consacrée à Iron Man, indisponible depuis 2013. L’Avenger doré y affronte l’Homme-Taupe, Namor ou encore la Gargouille Grise dans des épisodes des légendaires Stan Leeet Gene Colan.

Avis : pas d’avis, je signale juste cette réimpression d’une des premières intégrales consacrées à Iron man ! 

Verdict : pour les fans. 

À lire avant : les deux premières intégrales !

SPIDER-MAN AIME MARY JANE T01 : TRANCHE DE VIE

Date de sortie : 30 septembre  2020

Prix : 10,95 €, 264 pages

Scénario : McKeever,

Dessin : Miyazawa

Épisodes : US Mary Jane (2004) 1 à 4, Mary Jane: Homecoming (2005) 1 à 4 et Spider-Man Loves Mary Jane (2006) 1 à 3, précédemment publiés dans SPIDER-MAN (Marvel Kids) 3 et 7 inédits)

Sollicitation : Marvel Next Gen, 

Une nouvelle collection débarque chez Panini, résolument pensée pour un public adolescent. Découvrez ici les aventures en deux volumes de Mary Jane, la meilleure amie de Peter Parker alias Spider-Man. Romance et super-héroïsme sont au rendez-vous. Un volume pour tous les fans, jeunes ou moins jeunes !

Avis : lancement cette semaine d’une nouvelle collection…parce que manifestement Panini n’en avait pas assez. L’objectif est simple, se concentrer sur les personnages plus jeunes de l’écurie Marvel et viser un public en rapport…Bon, bien évidemment au centre de cette stratégie, la réédition de pas mal de choses plus ou moins bien connues et intéressantes. 

Ce qu’on remarquera avant tout est le format : moins de 11€ pour des bouquins de petite taille, assez proche de ce que fait la ligne Urban Link chez la concurrence. Je pense que c’était quelque chose qui était dans les cartons depuis un moment et qui reflète aussi l’évolution du marché US où l’on voit une déconnexion assez forte entre le public jeune et les vieux lecteurs. 

Les vieux lecteurs sont plus branchés sur le direct market et les éditeurs historiques de titres de super-héros. Alors que le public plus jeune, peu attiré par les comics shops…quand ils en ont un près de chez eux, préfèrent des titres faciles d’accès sans des décennies de continuité derrière eux. Et on peut se demander si le marché français n’est pas en train de connaître une évolution semblable. 

D’où le lancement par DC de sa ligne Young Adult et des tentatives répétées de Marvel en ce sens depuis un bon moment maintenant. Il me semble clair que Panini et Urban sont désormais entrés en compétition pour capter ce public là également qui ne peut pas débourser des dizaines d’euros pour un seul bouquin. 

Ironiquement, on peut voir deux lignes à l’opposé l’une de l’autre chez Panini cette semaine qui reflète cette évolution : deux intégrales et plusieurs titres next gen…

Verdict : pour ceux qui sont intéressés. 

À lire avant :rien – début de série. 

SPIDER-GWEN : GWEN STACY

Date de sortie : 30 septembre  2020

Prix : 10,95 €, 272 pages

Scénario : Latour,

Dessin : Rodriguez

Épisodes : US Edge of Spider-Verse 2, Spider-Gwen (1ère série) 1-5 et Spider-Gwen (2ème série) 1-6, précédemment publiés dans SPIDER-MAN UNIVERSE 14 et 100% MARVEL : SPIDER-GWEN 1-2)

Sollicitation : Marvel Next Gen, 

Et si l’araignée radioactive avait mordu Gwen Stacy à la place de Peter Parker ? Retrouvez les aventures d’une nouvelle héroïne dans un monde parallèle, avec ce volume recueillant l’intégralité des deux séries consacrées à Spider-Gwen. Une grande aventure à petit prix !

Avis : on continue avec la ligne Next Gen et après avoir ressuscité un titre de 2004 plus haut, à l’époque où Marvel voulait séduire les lecteurs de manga, ils rééditent dans cette nouvelle collection la première série régulière dédiée à Spider-Gwen. Un personnage désormais bien connu du grand public, grâce au film Spider-verse. Du coup cette remise en avant est assez logique…Je n’ai jamais lu la série personnellement, même si comme beaucoup de gens, j’aime beaucoup le concept et le design du costume. 

Verdict : pour ceux que ça intéresse. 

À lire avant : rien – début de la série. 

SPIDER-MAN : MILES MORALES

Date de sortie : 30 septembre  2020

Prix : 10,95 €, 232 pages

Scénario : Bendis, 

Dessin :Pichelli

Épisodes : US Ultimate Comics: Spider-Man (2011) 1-10, précédemment publiés dans MARVEL OMNIBUS : ULTIMATE COMICS – SPIDER-MAN)

Sollicitation : Marvel Next Gen, 

Après la mort de Peter Parker dans l’univers Ultimate, quelqu’un doit reprendre le flambeau pour devenir le nouveau Spider-Man. Découvrez Miles Morales, un Spidey adolescent pour une nouvelle génération de lecteurs, dans ses premières aventures.

Avis : on continue avec la ligne Next gen…et  là je suis un peu perdu car les débuts de Miles Morales sont réédités dans cette ligne…quelques semaines après la réédition dans la ligne Must Have des premiers épisodes de cette même série ? euhhh, comment dire ? pas très logique de faire doublon comme ça ? surtout que dans le tome Must have, il n’y avait que les 5 premiers épisodes et là, les 10 premiers…bon, si cela peut attirer des nouveaux lecteurs tant mieux, mais republier dans deux collections différentes à quelques semaines d’écart les mêmes épisodes est tout de même assez étrange et donne l’impression que l’on manque de matériel pour alimenter une des deux collections. Sur le fond, je vous renvoie à mon avis précédent sur le titre, à savoir que je n’avais pas accroché au premier arc avec le nouveau personnage et n’avait pas continué au delà. 

Verdict : pour ceux qui ne l’aurait pas dans une autre version. 

À lire avant : rien – début de nouvelle série (mais connaître la version USM précédente peut aider. 

CHAMPIONS : PARCE QUE LE MONDE A BESOIN DE HÉROS

Date de sortie : 30 septembre  2020

Prix : 10,95 €, 288 pages

Scénario : Waid,

Dessin : Ramos

Épisodes : US Champions (2016) 1-12, précédemment publiés dans MARVEL NOW! : CHAMPIONS 1-2)

Sollicitation : Marvel Next Gen, 

La nouvelle génération de héros n’est pas là pour se battre, mais pour créer un monde meilleur ! Miss Marvel, Amadeus Cho, Nova, Viv Vision, Miles Morales et le jeune Cyclope sont de la partie. Retrouvez Miss Marvel, Amadeus Cho, Nova, Viv Vision, Miles Morales et le jeune Cyclope dans des aventures qui vont les mener aux quatre coins du monde.

Avis : et on finit les sorties Next Gen avec …toute la première année de Waid sur la série Champions…Une série que j’ai rapidement abandonné tant je n’ai pas accroché au style de l’auteur sur la série et la mauvaise gestion de l’approche politique des sujets. Encore une fois, on peut parler politique dans les comics, mais là c’était fait de manière tellement maladroite que cela confinait presque à la parodie sur certains passages. Ensuite, si vous aimez les personnages, allez y. 

Verdict : pour ceux qui aiment les personnages

À lire avant : rien – début de la série. 

STAR WARS 7

Date de sortie : 30 septembre  2020

Prix : 8,90 €, 112 pages

Scénario : Pak, Thompson, Spurrier,

Dessin : Noto, Landini, Wujngaard

Épisodes : US Star Wars 73, Target Vader 4-5 et Doctor Aphra 37-38, inédits)

Sollicitation : Dark Vador est à l’honneur ! Dans l’avant-dernier épisode de la série Star Wars, il affronte les héros de la Rébellion, tandis qu’il revient dans la vie du Docteur Aphra de sinistre façon dans la série consacrée à la célèbre archéologue. Dans Cible : Vador, enfin, le Seigneur Sith inverse les rôles.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de Star Wars

LA LIGUE DES GENTLEMEN EXTRAORDINAIRES : NEMO

Date de sortie : 30 septembre  2020

Prix : 26,00 €, 176 pages

Scénario : Moore, 

Dessin :O’Neill

Episodes : US Nemo: Heart of Ice, Nemo: The Roses of Berlin et Nemo: River of Ghosts, précédemment publiés dans BEST OF FUSION : NEMO 1-3)

Sollicitation : Fusion Deluxe, 

Réédition en un seul tome grand format des trois récits consacrés à la fille du Capitaine Nemo, écrits par l’incontournable Alan Moore et tous épuisés dans leur précédente édition. Une trilogie qui prolonge l’aventure des Gentlemen Extraordinaires, de l’Antarctique à Yu-Atlanchi en passant par Berlin.

Avis : après la conclusion de la série de la Ligue des gentlemen extraordinaires publiée il y a quelques mois par Panini, et un gros  travail de réédition des autres parties de la série, je vois que l’éditeur réédite la dernière mini série sur la franchise consacrée à la fille de Nemo, qui fait quelques apparitions fracassantes dans la série principale. Après une grosse phase de retour sur les séries signées Moore, j’ai envie de faire une petite pause, donc je pense faire l’impasse cette fois, d’autant que la mini n’est pour moi pas indispensable à la compréhension de l’ensemble; C’est plus un à côté sympathique créé par les auteurs pour se faire plaisir et développer un peu plus ce personnage. 

Verdict : pour les fans de la ligue. 

À lire avant : bien connaître justement la ligue peut aider. 

WORLD OF WARCRAFT T01

Date de sortie : 30 septembre  2020

Prix :  20,00 €, 176 pages

Scénario : Simonson, 

Dessin :Lullabi

Episodes : US World of Warcraft (2008) 0-7)

Sollicitation : Best of Fusion,

Lorsqu’un amnésique se réveille sur les côtes de Kalimdor, c’est le début de la quête épique du guerrier Lo’Gosh et de ses improbables alliés, Broll Mantelours et Valeera Sanguinar. Voici l’adaptation en BD du succès mondial qui a transformé le monde des jeux vidéo.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de Warcraft !

À lire avant : rien – premier tome, mais je pense que bien connaître l’univers de Warcraft doit aider à rentrer dans le bouquin. 

WORLD OF WARCRAFT T02

Date de sortie : 30 septembre  2020

Prix : 20,00 €, 168 pages

Scénario : Simonson, 

Dessin :Buran, Bowden

Episodes : US World of Warcraft (2008) 8-14)

Sollicitation : Best of Fusion, 

Quand deux hommes revendiquent un seul trône, le royaume peut-il être sauvé ? Le guerrier Lo’Gosh partage le visage et les souvenirs de Varian Wrynn, le roi de Hurlevent. Cependant, un seul individu peut porter la couronne… et Varian est-il vraiment un ennemi ?

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour les fans de Warcraft !

À lire avant : ben, le premier tome juste au dessus !

URBAN COMICS

BATMAN : CURSE OF THE WHITE KNIGHT 

Date de sortie : 02 octobre 2020

Prix : 22.5€/288 pages édition normale 

  • 25€/288 pages – edition FNAC 
  • 29€/288 pages – Noir/Blanc 

Scénario : Sean Gordon Murphy 

Dessin : Sean Gordon Murphy 

Episodes :  Batman Curse of the White Knight #1-8 + Batman White Knight presents : Von Freeze

Sollicitation : Le fléau Jack Napier est de nouveau derrière les barreaux, mais la sérénité est loin d’être de retour à Gotham, et encore moins au Manoir Wayne, où Bruce peine à retrouver équilibre et sérénité. Son pire ennemi n’a pas seulement ébranlé ses convictions et sa raison d’être, il a également durablement saccagé l’image de Batman et sa légitimité aux yeux des habitants de sa ville. La disparition d’Alfred n’est pas sans séquelle non plus, bien qu’elle laisse derrière lui un héritage inattendu : le journal d’Edmond Wayne daté de 1685, premier de sa lignée à s’être installé à Gotham et adversaire d’un certain Lafayette Arkham, dont les ossements ont été récemment découvert dans la cellule du Joker.

Avis : comme je l’ai dit en intro, grosse semaine pour Sean Gordon Murphy. L’auteur, particulièrement apprécié des lecteurs US comme français, voit en effet certaines de ses oeuvres éditées cette semaine, au travers de plusieurs rééditions, mais aussi l’arrivée de la suite d’un des gros succès de ces dernières années, son Batman : White Knight, qui voyait un Joker devenu sain d’esprit retourner la ville de Gotham contre Batman. 

Ce nouveau tome s’inscrit comme une suite directe aux événements du premier tome. Entre un Joker plus cinglé que jamais, une Harley enceinte jusqu’au cou, Alfred mort et une relation avec les habitants de Gotham particulièrement mise à mal. C’est là dessus que Murphy va rajouter un élément supplémentaire, lié au passé de la famille Wayne et l’arrivée d’un nouvel ennemi, qui va rappeler des souvenirs aux fans de Batman, qui va remettre en cause beaucoup de choses. 

J’ai hâte de vraiment plonger dans cette suite. White Knight avait fait partie des bonnes surprises de ces dernières années. Certes, il n’y avait guère de surprise que visuellement, ce serait magnifique, on parle de Murphy tout de même, le scénario restait par contre un peu une découverte. Même si l’auteur s’était distingué avec Punk Rock Jesus (aussi réédité cette semaine), on pouvait se demander s’il saurait écrire ces personnages et s’inscrire dans les codes du genre.  

Et le fait est que l’auteur s’en était fort bien tiré. Du coup, j’espère que la qualité sera toujours au rendez vous pour cette suite. 

Verdict : à lire 

À lire avant : Batman – White Knight suffit. 

PUNK ROCK JESUS – Edition Black Label 

Date de sortie : 02 octobre 2020

Prix : 19€/232 pages 

Scénario : Sean Gordon Murphy 

Dessin : Sean Gordon Murphy 

Episodes :  Punk Rock Jesus #1-6 (TPB)

Sollicitation : Dans un futur proche, la maison de production OPHIS tient le sujet de son prochain programme de télé-réalité : filmer la vie de Jésus Christ. Recréé génétiquement à partir des traces ADN du suaire de Turin, le clone du Messie grandit sous le regard avide des caméras et d’une Amérique subjuguée par ce qu’elle pense être la Seconde Venue du Christ. Quelques années plus tard, l’expérience tourne court lorsque l’adolescent entre en révolte totale contre le système et devient le prophète d’une autre Amérique.

Avis : autre réédition cette semaine, cette fois liée à Sean Gordon Murphy, avec ces principales séries qui font un petit retour. Dans le cas présent, c’est surtout l’occasion pour Urban de caser cette mini série sous le Black Label…Il n’y a concrètement, et encore une fois, aucun ajout particulier par rapport aux éditions précédentes. Donc si vous disposez déjà de la mini, vous pouvez sauter. Quant aux autres, je recommanderais vraiment ces épisodes. 

Après son travail sur American Vampire, c’est vraiment avec cette mini, qui de mémoire avait été publiée du temps de Vertigo, que Murphy avait explosé auprès du public. Je me souviens que j’avais beaucoup aimé cette histoire qui, mine de rien, était une grosse réflexion, non seulement sur la religion, mais aussi et avant tout sur la place de la religion dans nos vies. 

Il y avait également la question de l’instrumentalisation de la religion, tout comme une critique assez basique des dérives de la TV “réalité” de l’époque. On pouvait sentir tout au long du récit que Murphy était sans pitié pour la religion, et qu’il était assez critique de ce qu’elle était devenue…mais au final, il achevait son récit sur une note plus…sage et équilibrée sur le sujet. 

Visuellement, c’était déjà une vraie claque, l’ensemble du récit était déjà en noir et blanc et était parfait pour le travail de l’auteur. 

Verdict : à lire. 

À lire avant : rien – récit indépendant. 

TOKYO GHOST – INTÉGRALE 

Date de sortie : 02 octobre 2020

Prix : 22.5€/280 pages 

         28€/256 pages – Version noir/blanc 

Scénario : Rick Remender 

Dessin : Sean Gordon Murphy 

Episodes : Tokyo Ghost Deluxe Edition (#1-10)

Sollicitation : L’archipel de Los Angeles, 2089. L’Humanité est devenue totalement accro à la technologie. Créer le buzz est désormais l’unique motivation d’une population tenue dans une dépendance virtuelle par le consortium du divertissement Flak Corp. Led Dent et Debbie Decay sont le bras armé de cette corporation et leur prochaine mission les emmène en plein coeur des Jardins Préservés de Tokyo, bien au-delà de l’influence néfaste de leur commanditaire…

Avis : autre réédition d’une oeuvre signée par Sean Gordon Murphy, avec Tokyo Ghost rééditée cette fois en une intégrale en un seul tome. En effet l’édition originale, que j’avais personnellement acheté en noir et blanc, était alors en deux tomes. Bonne idée de la part de l’éditeur de la proposer de nouveau à un prix plus intéressant pour les lecteurs. 

Sur le fond, je ne reviendrai pas sur le travail de Murphy qui était sensationnel encore une fois. À ce stade, on savait à quoi s’attendre de l’auteur et bien évidemment, son association avec Remender est explosive. Même si je trouve que ce n’est pas le meilleur boulot du scénariste qui ne parvient pas à mon sens à développer ses idées ici aussi bien que sur ses autres séries, cela reste tout de même du Remender !

Donc, il faut s’attendre à des héros pleins de défauts, qui font des erreurs relativement souvent, une petite réflexion écologique et sociale, une petite (grosse) critique des médias et bien évidemment des méchants qui sont des ordures sans nom ! c’est du Remender bebé ! donc si vous êtes fans du monsieur et vous avez raison de l’être, vous êtes un peu à la maison. 

Verdict : à lire 

À lire avant : rien – récit indépendant !

A propos Sam 1986 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.