Ranx, la cité vivante

Première surprise de 2009, une nouvelle rubrique sur Comixity. Depuis le début, nous avons souhaité parler des comics qui nous plaisent tout en essayant d’être au maximum compréhensible pour des gens qui ne lisent peut-être pas beaucoup de comics et qui n’ont pas forcément en tête toutes les références. C’est pourquoi aujourd’hui nous inaugurons la rubrique Spotlight, une mise en lumière de certains personnages ou concepts, avec le premier sujet : Ranx

DC n’a jamais été publié de façon régulière en France et même si Panini a fait beaucoup d’effort pour sortir pas mal de choses ces derniers temps, certaines références ou certains personnages restent obscurs pour qui n’a pas une très grande connaissance de l’univers. Actuellement dans le magazine DC Universe est publié le crossover Sinestro Corps War et ce dernier exploite à fond l’univers de Green Lantern et des Green Lantern Corps. On y voit passer une foultitude de personnages et tandis que certains sont assez connus, d’autres en revanche ont une importance particulière alors que les lecteurs français les découvrent pour la première fois. J’ai donc décidé de revenir sur le cas de Ranx, un des deux géants qui s’affrontaient dans le DC Universe de décembre.

Tales_GL_Corps_Annual_02 Ranx est apparu pour la première fois dans Tales Of The Green Lantern Corps annual #2 de 1986. Il a été créé par Alan Moore et Kevin O’Neill, tous deux auteurs de The League of Extraordinary Gentlemen. L’annual dans lequel il est apparu est en fait une compilation de petites histoires racontées par Sinestro et c’est dans celle nommé Tygers qu’il fut mentionné. Et mentionné est bien le terme qu’il convient car Ranx n’apparaît que dans une seule case. Abin Sur, le précurseur de Hal Jordan, se rend sur Ysmault, une planète mise en quarantaine par les Gardiens, pour sauver les rescapés d’un crash. Sur cette planète sont emprisonnés des démons et l’un d’eux propose à Abin Sur de répondre à trois de ses questions. Quand celui-ci demande quel sera le plus grand péril auquel le Corps devra faire face, il lui parle de ce qui deviendra par la suite la prophétie Blackest Night, la pire des prophéties cachées dans le livre d’Oa. Elle annonce la chute des gardiens et du Corps quand leurs ennemis s’uniront, et notamment les Qwardians, les Children Of The White Lobe, Ranx et The Empire of Tears. Après avoir détruit tous les Green Lantern et Oa, ils s’attaqueront au Lantern ultime Sodam Yat et finiront par détruire Mogo en faisant exploser le cœur de la planète. Ça vous rappelle quelque chose ?

GLC_6_1 Après cette première histoire, Ranx n’est pas apparu pendant 20 ans. On le revit dans Green Lantern Corps #5 et #6 (décembre 2006 / janvier 2007) dans lequel Guy Gardner, accompagné d’une jeune recrue, s’y rendent pour sauver la victime d’un kidnapping. On en apprend un peu plus sur lui : ses origines exactes sont inconnues mais d’après les légendes, il serait aussi vieux que les étoiles. Il est capable de voir et entendre tout ce qui se passe en son sein grâce à tout un réseau de circuits qui se rejoignent en un centre de commande, avec au milieu une sorte de cerveau. Il est aussi capable de contrôler la gravité sur tout ce qui est dans la cité et par extension le sol (voir image). On apprend aussi qu’il avait déjà rencontré le Corps et qu’il les hait. Ranx était au centre des routes commerciales il y a très longtemps mais il se nourrissait de ses habitants, qui devenait à leur tour maléfiques eux aussi. Les gardiens l’avaient puni en le coupant de ces routes et il dériva pendant des millénaires dans une nébuleuse, coupé de tout. Les seules personnes habitant encore la cité sont des gens qui n’ont plus rien ou des criminels en cavale. Bien sûr, comme Ranx hait le Corps, il s’attaque aux deux Lanterns à peine arrivés. Ils prennent vite l’avantage et menacent de le déconnecter de ses systèmes s’il ne les aide pas à délivrer la kidnappée. N’ayant d’autre choix, il s’exécute. Les Lanterns sauvent la victime mais le kidnappeur, un child of the white lobe, s’explose littéralement afin de ne pas être pris. Cela blesse Ranx qui éjecte alors les Lanterns. Il voue depuis une haine encore plus grande pour Guy Gardner que pour le Corps, car si eux l’ont esseulé, lui l’a humilié. Ranx a ensuite rejoint le Sinestro Corps dans leur lutte contre les Green Lantern et a été amélioré, atteignant aujourd’hui la taille d’une petite lune.

GLC_6_2 Il est intéressant de voir comment Geoff Johns a su réutiliser le concept d’une toute petite histoire tirée d’un annuel 20 ans plus tôt. Je ne pense pas qu’Alan Moore envisageait quelque chose d’aussi important que Sinestro Corps War en écrivant son Tygers mais pourtant les personnages qu’il a créé dans cette histoire sont bien là : Ranx, les Children Of The White Lobe et Sodam Yat, et dans des rôles de premier plan. La prophétie de destruction ne se réalise pas dans le Green Lantern Corps #16 mais elle était bien respectée avec Ranx influant sur le champ gravitationnel de Mogo pour que les White Lobe atteignent son cœur et se fassent exploser. Mais Sinestro Corps War et Blackest Night sont deux choses différentes. Ce dernier commencera dans quelques mois aux USA et même si Ranx finit par être détruit par Sodam Yat, peut-être sera-t-il reconstruit et le reverrons-nous à l’avenir ? La prophétie a donc toujours une chance se réaliser…

NB : Tygers a été édité en français dans l’anthologie L’univers des super-héros DC par Alan Moore, chez Panini en 2006.

A propos Steve 1157 Articles
A l'origine du projet, chroniqueur sur tous les podcasts, c'est également à lui que revient la lourde et ingrâte tâche de l'enregistrement et du montage des émissions.

1 Comment

1 Trackback / Pingback

  1. Mogo | Comixity

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.