Comixity episode #30 – Il manque un truc non ?

C’est avec une mauvaise nouvelle que l’on commence ce 30ème épisode de nos reviews des sorties comics VF mais la bonne qualité des mags finit par nous faire oublier tout ça. Nous en profitons aussi pour répondre à des questions qui nous sont parvenues par mail et sur Facebook.

Comme toujours, les commentaires sont à votre disposition pour réagir à l’émission ou nous poser des questions. Bonne écoute.

Play

(Pour l’écouter, faites un clic droit puis Enregistrer sous… Une fois téléchargé, vous n’avez plus qu’à lancer le fichier pour qu’il démarre dans votre lecteur de musique habituel.)




00:46 – News
un départ
mini-série Stargate
procès à Bone
chiffres ciné
Batman au théâtre

16:47 – Superman/Batman n°20
17:33 – Batman #681
23:09 – Batman #682 & #683
30:18 – Superman annual #13

33:04 – DC Universe HS n°17
33:19 – Final Crisis : Superman Beyond #2
37:38 – Final Crisis #6 & #7
43:47 – question sur Final Crisis

47:42 – Marvel Universe n°20
47:59 – War of Kings #1 & #2
52:50 – Guardians of the Galaxy v2 #13
57:57 – Nova v4 #24 & #25
63:21 – War of Kings : Warriors #1

67:07 – Marvel Heroes Extra n°2
Dark Reign : Hawkeye #1 à #5

75:01 – Walking Dead tome 11
Walking Dead #61 à #66

88:13 – 28 Jours Plus Tard tome 1
28 Days Later #1 à #4

93:40 – Ocean
Ocean #1 à #6

99:58 – Daredevil tome 19
Daredevil v2 #111 à #115

109:55 – Iron Fist tome 4

110:06 – Immortal Iron Fist  #17 à #20

117:13 – Orson Randall and the Queen Death of California

120:50 – questions auditeurs

A propos Steve 1086 Articles
A l'origine du projet, chroniqueur sur tous les podcasts, c'est également à lui que revient la lourde et ingrâte tâche de l'enregistrement et du montage des émissions.

10 Comments

  1. !@$, j’ai eu peur ! Avec ce titre j’ai cru que tu avais perdu la moitié du podcast ou qu’il manquait des parties pour cause de problèmes de son comme l’autre fois ! lol C’est malin de me faire une frayeur comme ça ! ^^

  2. Vous voulez dire qu’il n’y aura plus de ronchon ni de boite à claque ? C’est triste ça … Comixity perd son atout international … Merci pour tout Mig et à la prochaine !

    • De « gifleur à gages » non ? (Bien que la boite à claques a peut être été envisagé …) 😉

      Bon, il reste Steve qui vient de Niort ! … C’est tout de même la classe ! ^^

  3. Pour l’anecdote, en Belgique Batman de Tim Burton a été interdit au moins de 16 ans. Ca avait fait tout une histoire (et finalement une déception comme film)

  4. salut, c’est moi qui vous avez conseillé la lecture de 7 soldiers of victory et effectivement c’est indispensable au moins la partie sur Mr Miracle…Bon pour contrebalancer votre avis sur Morrison … moi j’ai adoré l’ensemble … aussi bien superman beyond que final crisis … j’ai trouvé que c’était la première fois dans une crise de chez DC que l’on sentait vraiment la fin du monde, il y a une ambiance franchement crépusculaire, avec les héros qui s’en prennent vraiment plein la gueule (putain wonder woman…), les dessins sont extraordinaires…moi j’ai adoré l’idée d’une terre sous l’emprise de darkseid, non seulement les gens sont contaminés mais également la plupart des héros, j’ai beaucoup apprécié la résistance héroïque avec des les héros un peu secondaires…et superman beyond ben c’est le superman de morrison, le même que dans all-star superman, tout simplement divin au vrai sens du terme, le héros qui vit des aventures extraordinaires, complètement folles pour tous les autres héros, il est au delà du temps, de l’espace…et le vrai coup de génie c’est que c’est superman qui sauve réellement le monde, puisque c’est lui qui combat la véritable menace!!!! Et cela dans une mini-série : ça c’est fort, moi je dis bravo Morrison!!!

    Bon par rapport à la compréhension…c’est pas plus compliqué que toutes les autres crises DC…relisez Crisis On Infinite Earths, à la première lecture c’est imbuvable, il y a des kyriades de héros dans tous les sens, sur plusieurs mondes…et 52 alors? Je veux dire que il n’y a pas une crise chez DC qui soit facilement lisible, il y a une énorme quantité de références, de héros et d’événements à caser…..

    Moi, je pense que Morrison a voulu faire son CRISIS et qu’il a parfaitement réussi le pari… tout est là : les héros qui reviennent, les héros qui meurent, une remise à plat ou une modification du multivers, une grosse baston qui blaste, plusieurs duels mythiques attendus par les fans, et un méchant un peu pourrave au départ de la crise et la trinité au coeur de l’intrigue…franchement tout est là…si on aime les crises chez DC, je vois mal ce que l’on peut reprocher à la FINAL CRISIS!!!

    • Salut Ampir !

      Bah, le problème est tout simple : je n’ai rien compris ! Pourtant, le fait est que j’ai commencé à lire du DC casi avec Infinite Crisis, et là, aucun problème de compréhension ! Avec Geoff Johns, je trouve que tout est clair et posé pour que même les lecteurs lambdas comprennent l’ensemble de ce qui se déroule. Même si je ne connaissais pas tous les personnages dans Infinite Crisis, j’en comprenais la trame, pareil avec 52 (les persos sont d’ailleurs TOUS présentés au fur et à mesure, aucun problème pour suivre, au contraire, c’est même une bonne première lecture sympa !).
      Là, impossible de rentrer dedans. Le problème n’est pas tant de connaitre les personnages ou non, c’est de comprendre leur rôle, leur but, où ils vont, ce qu’ils font etc… C’est bien simple, par exemple, je n’avais même pas saisi que l’espèce de vampire était un monitor, et même maintenant, je n’ai pas compris qu’elle était exactement son rôle. Le mec au début de Final Crisis, dans la préhistoire, après la première lecture, je me disais : « Mais au fait, c’est qui ? Je le connais ? ». « L’ambiance fin du monde », je ne la sentais pas du tout tant je ne parvenais pas à entrer dedans.
      Le problème c’est que lorsque tu regardes un event classique, tu as toujours des personnages clefs qui sont omniprésents tout au long de l’intrigue (Tony Stark dans Secret Invasion, Superman dans Infinite Crisis etc), là, c’est complètement haché. On passe d’une scène à l’autre sans liens apparents, les persos tels que Batman ou Wonder Woman ne font que de brèves apparitions alors qu’ils servent normalement de point de repère. Ici, je dirais que les personnages connus sont justement « omniabsents » ! lol Quand aux autres, je ne les connais pas ou peu pour beaucoup, mais pire, je ne comprend pas QUEL EST LEUR RÔLE. C’est le truc le plus problématique pour un auteur de ne pas parvenir à faire en sorte que ses lecteurs ne soient pas largués. Un Geoff Johns se débrouille pour te faire comprendre que Flash va dans « telle direction » (sans mauvais jeu de mots), ici, Morrison suit son idée, il est dans son trip, et au final, c’est comme lorsqu’un mec te raconte une blague en oubliant la moitié du truc et en rigole tout seul puisque lui seul comprend ce qu’il y a de drôle ! ^^
      Final Crisis c’est un peu un superbe appareille électro-ménager livré sans la notice…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.