Unspoken VO : Powers 7

103_powers_7

Crédits :

Scénariste : Brian Michael Bendis

Dessinateur : Michael Avon Oeming

Couverture : Michael Avon Oeming

Éditeur: Icon/ Marvel

103_powers_7 La série : Christian Walker et Deena Pilgrim sont des inspecteurs de police qui enquêtent sur les crimes impliquant les super héros. Mais Walker a un secret, il avait autrefois des pouvoirs et luttait contre le crime sous l’identité de Diamond. Mais il s’agit là d’un de ses secrets les moins importants, puisque Cristian est en réalité aussi vieux que l’humanité, âgé de plusieurs millions d’années il ne vieillit pas, le problème de cette longévité et qu’il ne se rappelle pas de tout, en effet son cerveau ne peut se souvenir au delà de la durée de la vie  d’un homme.

L’épisode: Après s’être fait plaqué par sa copine dans le précédent épisode, Walker doit enquêter sur le meurtre … d’un dieu, ou d’un moins d’un être qui prétendait être un dieu, mais l’évènement marquant est bien sur le retour d’un personnage bien aimé de la série qui revient dans un rôle inattendu.

Avis:Shhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhheeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee’sssssssssssssssssssssssssssssssssss bbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbbaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaacccccccccccccccccccccccccccccccccccckkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk…. quoi j’en fais trop ? ok ok je vais me calmer, mais qui est de retour me dirais vous ? mais Deena bien sur ! et là votre réponse … elle était partie ?  Et bien oui pauvre fan de Powers qui n’a lu la série que en VF , ou fan de comics qui n’a jamais lu un épisode de Powers en français, du coup  c’est ta faute si Panini l’a arrêté. A la fin de du volume 2 Deena quittait les forces de police avec un bon gros chèque. Je tairai les évènements qui ont conduit à cette conclusion pour ne pas spoiler ceux qui ont envie de tenter de lire la série en VO, je ne vous dirai que ceci le volume 2 de la série est une tuerie et vous auriez tort de vous en priver. Après ce volume 2 exceptionnel les auteurs on relancé la série pour un volume 3 toujours aussi bon, ce qui fait que je ne grognerai même pas sur cette pratique barbare du relaunch.  Le fait que depuis le lancement de la série voilà plus dix ans (et oui déjà) la qualité de la série n’a jamais faiblit, et pour tout dire cela fait plaisir de retrouver un Bendis inspiré après la lecture de ses Vengeurs.

Scénario : On retrouve dans cet épisode tous les gimmick que l’on aime dans cette série, et ce alors que Bendis s’attaque à un thème sujet à polémique : la religion. Ici la victime prétendait être un dieu (et avait les1231640-65_powers_8_02_large pouvoirs qui allaient avec) donc première question qui a le pouvoir de tuer un dieu ? et bien un autre dieu pardi. Du coup Walker et sa co équipière Enki Sunrise vont interroger le panthéon de la victime.

Et là on sent que Bendis se fait plaisir dans les dialogues de personnages complètement barrés, car après tout  faut quand même avoir un grain pour se présenter au monde en disant « et les mecs je suis un dieu ». On passe donc de personnages plus cinglés les uns que les autres, alors que les relations entre Sunrise et Walker restent tendus puisque la jeune femme suspecte Walker d’avoir des pouvoirs (SPOILER

[spoiler effect= »blind »] : ce qui est le cas).[/spoiler]

 

Mais bien sur on est surtout fou de joie de retrouver Deena Pilgrim dans la série, car après tout elle a longtemps apporté le grain de sel dans cette série. Elle est l’incarnation du « bad cop » aux répliques cinglantes et au caractère de cochon, dont la relation ambiguë avec Walker refait surface   dès la page 1 de l’épisode.

Il y a vraiment beaucoup de choses dans cet épisode, tout d’abord en filigrane la thématique religieuse est traitée sans concession dès le démarrage de l’épisode avec un long speech d’un présentateur télé qui ravira les athées. J’ai toujours perçu Powers comme le bac à sable de Bendis, là ou il pouvait tout se permettre : langage qui ferait rougir des légionnaires ayant fait tous les bouges de la planète, violence, cul, le scénariste ne se refuse rien et le bougre a bien raison. Il utilise cette liberté de ton pour s’attaquer à Dieu, rien que ça et il va loin donc si vous êtes une grenouille bénitier il y a de fortes chances que vous maudissiez le scénariste. En réalité ce n’est pas la première fois que l’auteur traite du sujet, puisque dans Secret Invasion il abordait le thème  de la dévotion religieuse tournant au fanatisme avec des Skrulls répétant à l’envie « Il vous aime ». Le « Il » se révélait être Dieu à la fin de la série, malheureusement nous connaissons tous le résultat final de cette histoire qui a déplu à beaucoup (dont votre serviteur). Il récidive donc à nouveau mais sous un autre angle, et surtout dans une série où il a le champ libre pour écrire ce qu’il veut.

En plus autre moment de joie Calista, qui était une enfant au début de la série, aujourd’hui ado avec des pouvoirs qui a repris le rôle de Retro girl, apparaît et Bendis semble lui avoir concocter une petite histoire (et en profite pour nous montrer que ses parents adoptifs craignent). J’ai adoré son retour inattendu dans le volume 2 de la série (je vous dis d’aller l’acheter), Walker avait alors décider de lui servir de mentor. Que dire à part que je l’adore !

Dessin : Oeming est vraiment un dessinateur que j’apprécie , en 10 ans il a parfaitement développé son style cartonny mais pas enfantin, juste génial. Son style fait mouche sur la série, il donne un caractère bien précis à chaque personnage si bien que l’on a jamais l’impression de revoir un clone. En plus il adore faire des desssins ou le noir et le blanc sont maniés comme des couleur, l’ambiance rendue est parfaite pour une série policière.

Couverture : comme toujours Oeming nous offre une couverture particulièrement travaillée avec, ici l’ensemble des super héros tués depuis le début de la série.

Note : 9/10  MUST READ – cette série reste une référence du genre, alors jetez vous dessus.

A propos Sam 2066 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. Je débarque un peu mais je viens de lire les 3 premiers tomes en français et c’est effectivement très bon…

    Y a-t-il un projet de relance de cette série en fr ou bien je dois faire mon deuil et me rabattre sur la vo ?

  2. il vaut mieux que tu te rabattes sur la vo
    mais il paraît qu’elle est pas évidente à lire en Vo
    je dis parais car je la lis en vo depuis des années sans problèmes, donc si tu as l’habitude de la vo ça devrait aller

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.