Unspoken VO : SHIELD – Infinity

SHIELD_Infinity

Crédits :

Scénario : Jonathan Hickman

Dessin :

Chapitre 1 : Nick Pitarra

Chapitre 2 : Zacharry Baldus

Chapitre 3 : Kevin Mellon

Chapitre 4 :Gabriel Hernandez Valda

Couverture : Gerald Parel

Éditeur : Marvel Comics

SHIELD_InfinityLa série: Depuis 4500 ans le SHIELD protège l’espèce humaine contre toutes les menaces. Dans les années 50 un conflit opposa deux factions au sein de l’organisation. Chacune menée par un personnage historique : celle de Issac Newton proclame l’inéluctabilité de le destinée humaine, alors que celle menée par Léonard de Vinci professe le pouvoir du genre humain  de forger son propre destin.

Avis : comme vous avez pu le lire dans ma précédente chronique de cette excellente série, SHIELD est aujourd’hui l’une des très rares merveilles que Marvel arrive à produire. Après la fin du premier volume dans l’épisode 6, Marvel Comics a décidé de sortir cet épisode spécial avant le lancement du volume 2 au mois de juin prochain. Alors cet épisode est il utile ? si la série reste très bonne j’ai quand même des réserves.

Scénario : l’histoire est séparée en quatre chapitres, chacun se déroule à une époque différente et se concentre sur un des personnages introduits dans les précédents épisodes :

– le chapitre 1 se déroule au 15e siècle : nous comprenons qu’il  existe des tensions entre De Vinci et Michelange. Puis nous assistons à un cours de de Vinci à « ses fidèles » où nous est présenté la lutte d’Archimède contre … une sentinelle Kree et la véritable nature du colosse de Rhodes. La séquence est assez dingue, Hickman présente un niveau de technologie très avancé pour  l’antiquité comme il l’avait fait pour De Vinci au 15e siècle.

– le chapitre 2 se situe au 19e siècle et présente une secte qui cherche à atteindre Nostradamus fait prisonnier depuis des siècles par Newton. Le medium leur délivre un message bien mystérieux qu’ils doivent transmettre, même au prix de leur vie. Ici aussi Michelange est impliqué.

– le chapitre 3 est situé dans les années 1950 et suit Nikolas Tesla et nous renseigne sur sa résurrection. Le fil rouge demeure la présence de Michelange dans cette séquence. Par ailleurs des éléments de cette histoire sont àshieldv2000_int_lr_0006 mettre en parallèle avec l’épisode 25 de Secret Warriors. En fait si vous n’avez pas lu cet épisode vous ne comprendrez pas le sens de ce chapitre.

– le dernier chapitre nous ramène plus loin dans le passé et nous montre comment Isaac Newton s’est arrangé pour que son autorité ne soit jamais contestée au sein du SHIELD, et comment tout concurrent a été écarté …

A la fin de l’épisode 6 le scénariste révélait que le personnage de Michelange jouait un rôle important dans l’histoire, mais sans donner de détails. Cet épisode spécial ne répond pas vraiment aux attentes, et se contentent d’enrichir l’histoire du SHIELD tout en posant de nouveaux mystères entourant le personnage de Michelange, qui semble avoir joué un rôle dans l’ombre depuis des siècles.  De ce point de vue en faire un épisode spécial (5$ l’épisode), est sans doute superflu, car je n’aurai pas été choqué que ce soit le 7e épisode de la série. J’ai de même du mal à comprendre l’objectif du relaunch après seulement 6 épisodes. Soit la série ne se vend pas et on l’arrête soit elle se vend et on continue … La pression sur Hickman à mon sens va être forte pour le second volume car maintenant il est temps d’apporter des réponses et surtout une conclusion à la bataille entre Newton et DeVinci, et ce alors que l’épisode 25 de Secret Warriors nous en spoile en partie l’issue …

Le fait qu’une partie des éléments plantés dans cette série soit développée dans Secret Warriors est aussi un élément qui m’a dérangé, car aucune pub n’a été faite à ce sujet à posteriori. Heureusement cet élément est assez naturellement intégré dans Secret Warriors et répond à certaines questions. Mon opinion est que maintenant que Hickman est un auteur de poids chez Marvel, il commence à semer ses intrigues un peu partout, comme Bendis en son temps qui profitait du fait d’écrire plusieurs séries pour poser les bases de récits de plus grandes ampleurs.

Dans l’ensemble l’épisode est donc très agréable et je réitère  mes compliments à l’équipe créative pour la qualité du titre, cependant force est de constater que pour ce prix l’histoire n’avance pas beaucoup, d’où une légère déception lorsque j’ai eu fini ma lecture. Malgré ces réserves  je continue de recommander la lecture de la série. Mais attendez la VF pour faire des économies, d’autant qu’elle sort en juin.

Dessin : le choix de faire appel à plusieurs artistes pour illustrer chaque séquence est à mon sens une bonne idée, tant l’esprit et le contenu de chacune est différent. La partie graphique est dans l’ensemble très bonne, notamment la première, dont le style m’a rappelé le style de Jose Juan RYP.

La couverture : depuis le début de cette série Gerald Parel livre un travail exceptionnel, et ce alors que le contenu est particulièrement compliqué à résumer en une seule image. En effet contrairement à beaucoup de titres, impossible de faire simple et de représenter un combat, ou une scène marquante tant chaque case est importante dans le récit. Cette couverture n’échappe pas à la règle et au standard de qualité qu’il a institué.

Note : 8,5/1O – BUY IT –  Si vous aimez les récits complexes cette série est pour vous.

 

A propos Sam 2088 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.