Ventes comics US : Mars 2011

Après un début d’année catastrophique en terme de ventes, les chiffres du mois de mars étaient attendus par les acteurs du marché avec une certaine fébrilité. Il faut bien avouer que les éditeurs se sont mobilisés pour inverser la tendance. Un relaunch, le retour de titres vendeurs et des débuts de crossovers. Toutes les formules habituelles ont été sorties pour relancer l’intérêt des lecteurs, avec des résultats à  priori favorables.

Augmentation des ventes

Le mois de mars se démarque donc des deux mois précédents par une augmentation du marché des single de près de 20%. Il s’agit là d’une hausse d’un niveau qui n’a pas été observé depuis des mois. Mais pour obtenir ce résultat les éditeurs ont sorti l’artillerie lourde. Malheureusement le constat reste contrasté car si les ventes tant de singles que de TPB augmentent entre le mois de février et le mois de mars, les ventes restent en retrait par rapport au même moment l’année dernière. En terme de ventes de singles, les chiffres sont stables (-0,81%), par contre la chute est sévère pour les TPB (-10%). Ce dernier point est inquiétant étant donné que pendant des années ce secteur a constitué un relais de croissance important pour les éditeurs, notamment indépendant.

Single :

DC comics

GL_64La déception est de mise pour l’éditeur. Malgré le retour de certains de ces titres les plus vendeurs, tels Batman Inc et Batman : Dark Knight, il ne parvient pas à augmenter significativement sa part de marché qui reste sous la barre des 28%. Cependant le mois de mars pourrait marquer le début d’un redressement. Tout d’abord après deux mois de partage du Top 10 des ventes avec Marvel, DC comics reprend l’avantage avec 7 titres placés contre 3 à son rival.

Ensuite il faut signaler le bon démarrage du crossover War of the Green Lantern. Le titre écrit par Geoff Johns réussit à placer deux épisodes à la 2nde et 3ème position.Mais ce bon classement ne se reflète pas au niveau des ventes. Si le titre gagne quelques milliers de  lecteurs, le niveau de ses ventes (76 000ex)reste globalement très inférieur à ce qu’il était un an auparavant (environ 100 000ex). Ce seuil des 100 000 semble être devenu pratiquement impossible à franchir pour la plupart des titres désormais.  L’auteur reste tout de même une valeur sûre pour son éditeur puisqu’avec Brigthest Day, il réussit à placer 4 épisodes dans le Top 10. Cependant nous pouvons constater un tassement régulier du nombre d’exemplaires écoulés, le titre passe d’ailleurs sous la barre des 70 000ex. Comment expliquer que la maison d’édition reste loin derrière son concurrent qui connaît le même phénomène de baisse des ventes  ?

En réalité c’est au niveau de ses titres intermédiaires que se trouve la vraie faiblesse de DC comics. Si l’on observe le classement on peut constater que en dehors du Top 10 l’éditeur ne parvient pas à placer beaucoup de titres dans le Top  50. A peine 17 contre près de 30 pour Marvel !  Après avoir réussi à remettre en avant ses titres Green Lantern et Batman il est grand temps de s’attaquer aux autres porte étendards de DC. Tout d’abord Flash, qui connaît retard sur retard, sur ce titre la leçon semble avoir été apprise puisque le futur crossover qui va impliquer le héros Flashpoint est déjà presque terminé ! Le dessinateur Andy Kubert a en effet entamé les crayonnés de l’épisode 4.

Ensuite il y a les deux grands malades : Superman et Wonder Woman. Entre des story line peu inspirées et des équipes créatives pas vraiment connues des lecteurs, ceux qui étaient censés être deux membres de la Trinité de DC passent à l’arrière plan.

Marvel Comics

FF1Marvel se maintient bien de son côté d’un mois sur l’autre et conserve le leadership du marché avec presque 40 % du marché. Il faut dire qu’il affiche de sérieux arguments. Pour obtenir ces résultats il associe relaunch et épisode prélude au crossover Fear Itself . Qui aurait cru il y a deux ans qu’un relaunch des FF aurait pris la tête du classement des ventes !. L’exploit doit d’autant plus être souligné que la concurrence est plus que féroce ce mois ci. Il faut donc saluer le travail de Jonathan Hickman qui en moins de 18 mois a obtenu des résultats tout à fait remarquables. Un bémol à cette réussite : le niveau des ventes est assez proche de celui de l’épisode 587, à environ 114 000ex. On peut saluer le fait que le titre ait dépassé les 100 000ex, c’est bien le seul, mais pour atteindre ce résultat Marvel n’ a pas lésiné sur les moyens : intégration de Spidey dans l’équipe, relaunch et couvertures multiples. En fait avec un tel arsenal on peut se demander pourquoi el titre ne vend « que » 114 000ex.

Mais les autres franchises de l’éditeur ne peuvent pas en dire autant. Les Vengeurs qui arrivent presque à la porte du Top 10 avec Avengers (8e – les ventes stagnent vers 66 000ex), et qui en sort avec New Avengers (13e –  là le résultat est mauvais puisque le titre passe sous la barre des 60 000ex ). Pour ce dernier il me semble que c’est la première fois depuis 2004 que le titre n’est pas dans le Top 10. Les premiers titres Spider-Man pointent à la 15e place. Pour les titres X-Men ça commence à ressembler à une débandade. Lorsque le mois est calme comme en janvier et février ils arrivent encore à faire illusion, mais dès que le niveau se révèle la faiblesse de la franchise apparaît au grand jour. Ainsi Uncanny X-Men affiche son pire classement depuis les années 70 (19e –  mais ventes stables à 55 000ex). Et il s’agit pourtant là de la première vente X. Enfin comme je le pensais Generation Hope se dirige vers son annulation en arrivant dans les derniers du Top 100, avec à peine plus de 21 000ex écoulés, le titre est à peine au dessus du seuil d’annulation.

Ensuite on aurait pu penser que les titres Thor auraient profité de sa future implication dans le crossover Fear Itself, basé essentiellement sur son coin d’univers. Il n’en est rien puisque le titre pointe à la 35e place (42 000ex). Du côté des lancements du mois il y avait aussi la résurrection de certains titres Crossgen, Ruse et Sigil arrivent dans les 60e. Annihilators ne fait pas mieux en arrivant derrière à la 73e place (26 000ex – ce qui constitue un résultat très bas), cela n’annonce rien de bon pour le les comics cosmic de Marvel.

Image Comics

Du côté du premier éditeur indépendant du marché ça va de mieux en mieux. Outre le fait d’être redevenu le troisième éditeur du marché en ce début d’année, il consolide en mars ses parts de marché au delà des 5%. Du coté des titres, rien ne semble plus arrêter Walking Dead ! après être rentré dans le TOP 50 des ventes il y a quelques mois, le voilà qui monte à la 42e place à une vitesse prodigieuse. Par ailleurs cette montée dans le classement est le reflet d’une nette augmentation des ventes pour l’épisode 83 qui gagne quelques milliers de lecteurs à 33 000ex.  Le titre pourrait battre mes prévisions et entrer dans le TOP 25 dès cette année, si il continue à pouvoir gagner des lecteurs à ce rythme. Malheureusement  il semble être l’exception qui confirme la règle puisque il est le seul titre Image dans le Top 100. En effet les ventes des autres titres phares d’Image reste stables, ce qui ne leur permet pas d’entrer dans le Top 100. Un seul titre semble perdre des lecteurs, la série Spawn. Avant son numéro 200 la série était encore aux alentours de 19/20 000ex, le dernier épisode en date ne s’est écoulé qu’ à15 000ex.

En fait la plus grosse surprise du côté indépendant est le résultat du comic book consacré à … Godzilla ! Le premier numéro de cette nouvelle série se classe 15e avec 55 000ex. Un résultat somme tout surprenant.

Vous pouvez voir les chiffres précis ici.

unwritten3TPB

Chez Vertigo Claire va être heureuse d’apprendre que Unwritten a pris la tête du classement des ventes de TPB en mars, mais le niveau des ventes n’est pas extraordinaire (4300ex).

De ce côté je suis plutôt content de retrouver bien classé des séries que j’aime bien. Tout d’abord Morning Glories qui se maintient dans le Top 10 pour son deuxième mois. Nick Spencer, l’auteur de la série, a d’ailleurs révélé que la première édition de ce TPB avait dépassé les 10 000ex écoulés et qu’une seconde édition était en préparation. Chez les indépendants on retrouve bien classé l’inusable Walking Dead, qui continue à vendre son premier TPB. Par ailleurs la géniale série Skull-Kickers se classe aussi très bien pour son premier TPB

Chez DC si la série régulière de Zatanna n’explose des scores de ventes, son premier TPB semble, lui, avoir séduit. Il en est de même pour Superman : Black Ring, premier TPB du run de Paul Cornell sur Action Comics. L’univers Batman continue à faire recette puisqu’il classe plusieurs volumes dans le Top 10. Mais la vraie bonne nouvelle c’est que malgré les années qui passent la série Gotham Central continue de vendre !

Cependant je dois dire que je suis assez surpris par les faibles résultats de l’autre série de Greg Rucka Stumptown qui se place assez bas dans le classement. En effet le TPB de la série était en rupture de stock depuis bientôt un an, et finalement Oni Press s’est enfin décidé au mois de mars à sortir une nouvelle édition, certes onéreuse car uniquement disponible en format Hardcover, mais ô combien nécessaire.

Pour voir le détail du classement c’est par là.

 

 

 

A propos Sam 1860 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.