Skull Kickers

Crédits :

Scénario : Jim Zub

Dessin : Edwyn Huang

Couverture : Edwyn Huang

Éditeur : Image comics

Skullkickers-6

La série : Big guy and the dwarf (le grand type et le nain en français) sont des mercenaires qui chassent démons, monstres, et autres abominations contre une bonne prime et avec un sacré sens de la répartie.

Avis : voilà une série pas comme les autres. Tous ceux qui lisent des comics savent que depuis de nombreuses années nous sommes entourés de comics books passablement déprimants, presque comme si les auteurs avaient oubliés comment écrire des histoires uniquement pour le fun sans qu’elles soient complètement débilitantes. On voit un peu cette tendance s’inverser avec des choses comme Super Dinosaur, Marineman. Je pourrais ajouter Ultimate Spider-man, car Bendis a toujours écrit la série comme un titre tout public, tout en étant très agréable à lire et ce sans qu’on ait l’impression qu’il s’adresse à des gamins. Mais comme vous pouvez le constater on peut compter  les titres marrants à lire et pas prise de tête sur les doigts d’une main.

Scénario  : La lecture de Skull Kickers a donc constitué pour moi un rafraîchissement bienvenu. Niveau histoire on peut résumer très vite, Big guy et dwarf sont dans une petite ville et essayent de récupérer des primes en tuant des loups garous, sauf que un fois tués les bestioles disparaissent, pas de preuve pas de prime. Passablement énervés de s’être fait arnaqués par les responsables locaux ils vont vite trouver une occasion de se refaire lorsque le prince du royaume de passage dans cette ville est tué et son cadavre enlevé. La promesse d’une forte récompense  les poussent à poursuivre les malandrins responsables de ce larcin ignoble, et disons qu’ils ne sont pas au bout de leur peine.

Les auteurs ont placé leur histoire dans un contexte d’heroic fantasy, genre dont je ne suis pas spécialement fan mais que je neSkull_kickers3 deteste pas non plus. Heureusement ils nous épargnent pour l’instant les clichés habituels. En fait rien ne répond vraiment aux canons de ce genre pourtant si codifié. Le duo composé de Big Guy and the dwarf est tout simplement hilarant, l’élément comique provenant essentiellement du nain bagarreur, buveur invétéré et qui a un don pour se fourrer dans les problèmes. Tandis que Big Guy est plus… je ne vais pas dire calme car il a aussi la gâchette et le coup de poing  facile, mais disons qu’il est plus posé et qu’il préfère avoir un plan plus développé que « frappons tout ce qui bouge » quand il se lance dans une baston.

Le premier arc s’étend sur six épisodes, je ne suis pas un grand fan de ces longs arcs qui sont en général bien décompressés. Mais pas ici, les auteurs amènent bien les différents éléments de l’histoire sans qu’il y est vraiment de temps mort. Et même quand les personnages semblent faire une pause, il se passe des choses intéressantes. Je pense notamment au très mauvais trip que fait le nain après avoir ingurgité de la nourriture empoisonnée. Dans tous les épisodes l’humour est omniprésent et chaque épisode est bourré d’idées qui transparaissent aussi dans le dessin.

Dessin : le dessin participe à cette ambiance complètement délirante que contient la série. Le trait est très agréable et les couleurs assez criantes sont un parti pris assumé qui contribuent aussi à ce contexte léger. Une idée est assez drole : les onomatopées qui contiennent du texte, comme un perso qui donne un coup et au lieu d’avoir un « bam » pour l’impact on aura une blague …Le TPB contient aussi deux petits bonus avec des chapitres parus avant la série régulière, et on comprend combien la série a évolué entre les deux. En effet au départ la série aurait du être beaucoup plus sombre avec un trait plus réaliste, et finalement les auteurs ont décidé d’en faire une série bien délirante. Je pense que c’est un bon choix car une série plus réaliste serait passé plus inaperçue, alors que là les auteurs ont trouvé un ton plus original dont les comics ont désespérément besoin.

Note : 8,5 – une très bonne série, une des nouvelles découvertes Image.

 

A propos Sam 1984 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. Mais c’est que ça m’a l’air d’être du tout bon ça ! Faut dire, en parlant d’heroic fantasy et de nain bien bourrin en perso principal, tu m’avais déjà vendu le truc. Je sens que je vais aller jeter un œil très attentif à cette série dans les plus brefs délais. Merci pour la découverte 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.