Unspoken VO : Daken – Dark Wolverine 9

Crédits :

Scénario : Daniel Way et Marjorie Liu

Dessin : Marco Checchetto

Couverture : Giuseppe Camuncoli

Éditeur : Marvel comics

daken9La série : Alors que Daken tente de prendre le contrôle de Madripoor, X-23 débarque à la recherche de Malcolm Colcord qui pourrait bien être la source de ses récents problèmes. L’homme effectue  des expériences pour reproduire le facteur auto-guérisseur de Wolverine afin de relancer le programme Arme X.

Avis : fin du crossover Collision qui met en scène la rencontre entre les deux « enfants » de Wolverine. Tout d’abord comme vous le savez, des séries où il y a des griffes tout partout en général, je fais mon possible pour les éviter, mais voilà depuis que Marjorie Liu écrit la série X-23, le personnage est devenu diablement intéressant. Si bien que après avoir lu ça je peux me demander ce qu’elle est venue faire là dedans.

Car soyons clairs soit j’ai rien capté, ce qui est possible étant donné ma grande intelligence, soit ce crossover n’apporte pas grand chose en terme de conséquences. En outre si l’objectif était de faire en sorte que les lecteurs de X-23 comme moi s’intéressent à Daken, on peut dire que c’est raté.

Scénario : Le précédent épisode était un peu du grand n’importe quoi, tant du point de vue du scénario que du dessin. D’un côté on avait Daken qui changeait tellement de camps qu’on n’y comprenait plus rien, et de l’autre un duo de dessinateurs aux styles très différents qui rendaient la lecture assez pénible. Ici le récit retrouve un peu plus de cohérence, ainsi que le dessin. On en revient à l’objectif de base de cette histoire : Malcolm Colcord et sa tentative de résurrection du projet Arme X. On peut regretter que les scénaristes n’aient pas essayé de développer un peu ce personnage pour lui conférer un peu plus de dangerosité.

Le fait est que une fois Daken et Laura (X-23) décident de se battre ensemble et non plus l’un contre l’autre, la petite armée de monstres, que Colcord s’est constitué au fil de ses expériences, ne fait pas vraiment le poids. La résolution de leur confrontation est on ne peut plus étrange , je dois avouer que j’ai pas trop compris. En effet piégés avec Colcord à côté d’une bombe Daken et Laura n’empêchent pas l’explosion. Et… disons que leur facteur auto guérisseur est mis sérieusement à contribution.  Je passerai sur la révélation finale qui s’attache à mettre en lumière les véritables motifs des expériences de Colcord.

Alors au final ce crossover sert il vraiment à quelque chose ? mon avis est assez mitigé sur ce point, car les personnages en sont très exactement au même point qu’avant. Le seul point positif selon moi est que leur rencontre neDAKEN009-3 s’est pas résumée à une longue baston entre eux. Le scénario, notamment dans cet épisode,  laisse de la place pour la relation qui se noue entre les deux personnages, qui après tout sont de la  même famille et qui sont un reflet l’un de l’autre. Mais dans ce numéro, les scénaristes mettent avant tout en avant leur différences, tant dans leur manière de penser que d’aborder leur vie et surtout leur pouvoir.

Tous deux sont bien conscients de leur véritable nature, mais chacun l’aborde d’une manière différentes. Laura veut être quelque chose de plus que sa capacité à tuer, alors que Daken ne se définit que par rapport à son pouvoir. Il ne se perçoit pas autrement, ce qui explique ses agissements comme le fait de vouloir prendre le contrôle de Madripoor. Donc au final on comprend mieux chacun des personnages et on les différencie bien mieux qu’auparavant, mais comme je l’ai dit  ce n’est pas pour autant que Daken devient d’un seul coup plus intéressant.

Dessin : je l’ai dit le dessin de l’épisode précédent assuré par deux artistes aux styles différents gâchaient un peu la lecture, point de cela ici. Le style de Marco Checchetto est très efficace, en tout cas moi il me séduit. Il parvient à bien rendre le côté sanglant des combats, ben oui avec toutes ces griffes ça saigne, c’est pas le monde des bisounours ou un film des X-Men !. Dans le même temps la dimension introspection présente dans cet épisode n’est pas négligée par le dessinateur, qui sait dessiner les expressions des personnages avec justesse.

Couverture : eh Giuseppe Camuncoli, moi je dis ça le fait, oui je sais je suis vieux… Même si la couverture aurait été plus adaptée au précédent épisode, qui mettait effectivement en scène l’emprisonnement de X-23.

Liens utiles :

– Blog de Marjorie Liu

Note : 7/10 – Pas indispensable, mais intéressant du point de vue de la relation X-23/ Daken

 

 

 


A propos Sam 1954 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.