Unspoken VF : Marvel Heroes 9 – Infini

Avengers 10 & 11

Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin : John Romita Jr

Avis : est-ce juste moi, ou cette saga des joyeux de l’infini est vraiment mauvaise ? Pourtant tout cela partait bien, cette histoire avait en effet de sacrés arguments pour elle :

– le retour des joyaux de l’infini

– la révélation de l’existence des Illuminati à tous les vengeurs

– et le rassemblement de toutes les équipes de Vengeurs.

Qu’avons nous au final, une saga bourrin, dans laquelle Bendis ne fait que servir la soupe à un John Romita Jr en petite forme, et l’on atteint vraiment le summum dans ces épisodes. Imaginez que le second épisode est uniquement composé de splash page avec encore quand même le blabla de Uatu, qui tente de dramatiser une confrontation avec The Hood, qui manque profondément d’envergure et surtout d’intérêt. Malgré les nombreuses, trop nombreuses scènes d’action, je n’ai pu m’émécher de retenir des bâillements d’ennui.

Les effets narratifs sont répétitifs, tout comme les combats, si bien que l’histoire avance très lentement. A titre personnel je pense que Bendis a monté le second épisode du mag de la sorte car il s’est rendu compte que son script tenait sur un post-it, mais son éditeur lui a dit « on s’en fiche, on a besoin que ça fasse 6 épisodes pour le TPB… », du coup 22 pages de baston.

Enfin j’espère que la dernière partie de cet arc qui sortira le mois prochain tiendra la promesse faite dans la dernière page. Décidément je ne sais pas ce qui arrive à Bendis, mais il est loin d’être dans une période très inspirée.

Thor 619 

Scénario : Matt Fraction

Dessin : Pasqual Ferry

Avis : après 4 parties la série Thor écrite par Matt Fraction commence enfin à se bouger, et nous commençons un peu à comprendre les enjeux, l’épisode devrait être donc bon, sauf qu’il ne l’est pas ! En effet la qualité du bouquin est fortement dégradée par la caractérisation assez pauvre qu’adopte le scénariste, c’est bien simple c’est à peine si j’ai reconnu certains personnages. Le parfait exemple de ce massacre, au sens propre comme au figuré, est bien sur Balder.

Ecrit par JMS, ou même par Gillen, le personnage faisait honneur à son nom et à sa légende. Il apparaissait certes comme un roi qui pouvait prendre de mauvaises décisions, comme déplacer tous les asgardiens en Latvérie, mais qui savait s’en rendre compte, et prendre les mesures pour y remédier.

Manifestement Matt Fraction n’a pas bien compris cette partie, puisque depuis sa reprise du titre, le personnage est dépeint comme un incompétent, dépassé par les évènements, et incapable de prendre des décisions cohérentes.  Si bien que l’on a souvent vu Thor obligé de secouer son frérot. Mais ce n’était rien comparé à cet épisode, après avoir été décrit comme « un roi pitoyable », il décide… d’aller faire face seul à l’armada ennemi, dans ce qui n’est rien d’autre qu’une mission suicide. Je ne vous révélerai pas le sort du personnage, mais il me semble évident que Balder mérite un meilleur traitement.

Ensuite parlons un peu de l’autre problème : le retour d’Odin, ressuscité on ne sait trop comment , et qui apporte tout d’un coup toutes les réponses, parce que le méchant monsieur avait décidé pour une raison inconnue de garder pour lui les dangers qui pouvaient potentiellement peser sur les neufs mondes. En outre ce qui me dérange profondément est cette énième résurrection.

A l’origine la précédente mort d’Odin était intervenue il y a presque 10 ans dans le run de Dan Jurgens, comme une étape dans son arc majeur : le règne. L’auteur avait à cette occasion respecté les mythes nordiques en mettant en scène la mort d’Odin au travers d’une grande bataille contre le démon Surtur.

Libéré de la tutelle paternelle, le personnage comme la série prenait dès lors une autre direction, et surtout évoluait. A la base il faut savoir que l’un des canons de la série était de voir un Thor un peu immature s’opposer à son père au nom de la défense de l’humanité. La mort d’Odin permettait d’une part à Thor d’accéder au trône, et donc de changer le paradigme de la série et d’autre part de faire mûrir le personnage qui devait dès lors assumer la responsabilité de guider son peuple.

Cet énième retour d’Odin casse tout cela et fait régresser le personnage de Thor, et on le voit déjà puisque le personnage apparaît bien plus immature d’un coup.

Donc en somme pour moi c’est du grand n’importe quoi.

Avengers Academy 8

Scénario : Cristos Gage

Dessin : Mike McKone

Avis : après mettre bien énervé sur Avengers et Thor, on arrive enfin à la seule bonne raison de lire Marvel Heroes, je parle bien sur de la série Avengers Academy, qui continue d’imposer une qualité de très haut niveau. Point d’arc en 150 parties qui n’avancent pas d’un pouce et qui cache un manque d’idées patent, non encore une fois Cristos Gage nous présente un épisodes auto contenu à la conclusion que l’on ne voit pas venir !

Le scénariste commence par reprendre une story line que Bendis a négligé en faisant ressortir la vidéo que The Hood avait faite lorsqu’il avait agressé Tigra, et oui ça remonte. Les Académiciens découvrent en effet que la vidéo a été vendu et qu’une partie est visible sur le net. Dès lors ils décident que cette vidéo constitue un message des vilains, et que eux aussi doivent envoyer un message à l’autre camp. Message assez limpide : nous faites pas chier !

Pour ce faire ils vont trouver l’auteur de la bande, en la personne de The Hood. Et là vous vous dites  » attends the hood, on le voit dans la série avengers aussi, il est partout ? » non, en réalité l’histoire de Gage s’insère juste avant la saga des Vengeurs, et nous explique comment le criminel s’est échappé, un point que Bendis a quelque peu négligé.

On retrouve dans cet épisode tout ce qui fait la force de cette série, c’est à dire des histoires et des personnages constamment en marge entre le bien et le mal, et qui ont beaucoup de difficultés à voir la limite entre les deux. L’intérêt est aussi de développer un peu plus le personnage de Tigra, qui on le sait ne fait pas vraiment partie des héros de 1er plan, et qui en général souffre du syndrome « vengeurs de 4e rang, qu’on appelle quand les autres sont soit occupés, soit morts ».

Encore une fois j’ai adoré cet épisode. Il s’agit de la série du mag, et j’ai donc été ravi d’apprendre que dans les mois à venir, nous allions avoir des doubles doses d’épisodes.

Bilan du mag : la série avengers continue dans le genre blockbuster pas bon et décérébré, et la série Thor continue d’être pauvrement écrite. Seule la série Avengers Academy relève le niveau et donne une vraie valeur ajoutée au mag, et fait que je ne regrette pas mes 4,6€.

A propos Sam 1974 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. je suis 200 % d’accord avec toi sam.

    Quand même c’est fou, il faut quand même dire (« je « spoile » rien »).
    Mais Hulk contre Hood c’est d’un ridicule. Il récupère un joyau en l’arrachant des mains de hood non mais ridicule.
    Les gars ils ont des joyaux de l’infini est il se castagne comme des loubards…

    heureusement il y a la dernière page qui annonce du lourd.

    Thor, j’adhère pas au dessin. J’ai donc vraiment du mal à le lire. Et pour moi Thor n’existe plus depuis la reprise de Fraction.

     Avenger academie : c’est TOP. En lisant ces histoires Norman Osborn me manque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.