Unspoken VF : X-Men 8 – Quarantaine

Uncanny X-Men 532 à 534

Scénario : Matt Fraction & Kieron Gillen

Dessin : Greg Land & Paul Renaud

Story-Arc : Quarantine

Avis : deux histoires sont relatées dans ces trois derniers épisodes de l’arc Quarantine :

– la lutte des X-Men restés sur Utopia contre Sublime qui les a contaminé avec un virus et compte commercialiser les pouvoirs mutants,

– et de l’autre l’affaire Emma Frost/Sebastien Shaw.

Et comme toujours avec les récits de Matt Fraction, on finit cette histoire en se disant « avait-on vraiment besoin de 5 épisodes pour raconter ça ? », selon moi ? absolument pas ! cela aurait pu être réglé en 3 ou 4 épisodes. Pour être honnête, cette relecture de cet arc m’a laissé une impression bien plus positive que lors de ma 1ère lecture intervenue lors de la sortie  des épisodes en VO. Je pense que mon sentiment a changé, car j’ai pu lire plusieurs épisodes d’affilée, du coup une lecture qui était très ennuyeuse sur 5 mois, s’est transformée en quelque chose de bien plus agréable … en format Trade !

Cependant on ressent vraiment cet effet lenteur sur les deux premiers épisodes du mag où l’on s’ennuie par moment en se demandant où tout cela va. Heureusement dans le 3e épisode, et conclusion de l’arc, l’histoire s’emballe enfin ! La reprise par Fraction de la Sublime Corp n’était à la base pas très intéressante, comme le personnage de Lobe et ses acolytes qui passent plus de temps à prendre la pose qu’à vraiment faire preuve d’un charisme redoutable. En outre j’ai l’impression d’avoir déjà lu l’histoire de la commercialisation des pouvoirs quelque part, il me semble que l’on voyait déjà la même idée dans une histoire de Iron Man lorsque Joe Quesada écrivait le titre, il y a plus de 10 ans de cela.

Il y a tout de même de bons passages dans cette conclusion, comme la petite équipe de  X-Men que se monte Angel et Tornade. Cela m’a fait plaisir car Ororo est un personnage sous utilisée, voire carrément absente des X-Men ces dernières années. Donc la revoir remise, toute proportion gardée , en avant est selon moi une bonne chose. Je reste consterné qu’avec tous les changements connus ces dernières années par les mutants, on ait aussi peu vu le personnage. Espérons qu’à l’avenir, les scénaristes reconnaissent tout le potentiel (et la génialitude du perso).

De l’autre nous arrivons enfin à la fin de l’histoire Emma Frost/Sebastien Shaw, et si l’issue trouvée est intéressante, ma première réaction a tout de même été « tout ça pour ça ? ». En effet mine de rien cette histoire dure quand même depuis quelque chose comme 2 ans ! fallait il tout ce temps pour conclure ainsi cette histoire, je ne pense pas. Mais comme d’habitude, le scénariste a du se ressortir son excuse favorie quand on lui demande pourquoi on ne voit pas telle ou telle chose dans ses séries « il n’y a pas la place ! ». Etant donné le caractère assez vide de certains de ses arcs, je pense qu’il aurait pu les remplir avec cette histoire. En outre dans cet arc elle est incroyablement délayée, c’est bien simple, dans les parties 3 & 4, ça n’avance tout simplement pas ! Enfin on est arrivé au bout c’est déjà ça. Maintenant il reste à voir la destinée du personnage de Shaw, que l’on annonce dans la série Generation Hope à la suite de la prochaine réorganisation des titres X.

 Côté dessin j’ai vu que Paul Renaud était venu aidé Greg Land sur quelques planches, et heureusement. Il est vrai que Greg Land s’aquitte de planches qui m’ont fait marrer

Mais comme tout le monde je commence à en avoir marre des personnages qui prennent la pause en permanence ! et puis le fait que toutes les femmes soient dessinées sur la même base est assez lassant.

Oups je suis tombée sur quelque chose de dûr,...

En outre Paul Renaud dessine une Emma Frost sublime, qui contrairement à Land, ne ressemble pas à une star du porno ! et oui je sais j’ai raté une carrière de dialoguiste dans  cette industrie.

Là Emma Frost a la classe !

On voit sur cette page que dessinée par Paul Renaud c’est quand même autre chose !

New Mutants 18

Scénario : Zeb Wells

Dessin : Leonard Kirk

Story-Arc : Fall of the New Mutants

Avis : le fait que la série New Mutants respecte la continuité de la série est un fait avéré depuis son relaunch, et nous en avons à nouveau la démonstration dans cet épisode, et 4e partie de l’arc Fall of  the new Mutants. Après plusieurs épisodes de mise en place le scénario passe enfin aux choses sérieuses avec la confrontation entre les enfants mutants élevés en enfer par des militaires, ce qui les a rendu complètement cinglés, et nos gentils new mutants … et Illyana (difficile de la compter parmi les gentils…).

Et que dire à part que les new mutants se prennent une monumentale raclée ! difficile de dire autre chose étant donné que le combat occupe les 22 pages de cet épisode, qui se lit assez vite mais non sans déplaisir. Je suis assez séduit par ces nouveaux personnages, pour une fois qu’on ne nous ressort pas des vieux ennemis ça fait du bien. Par contre je n’ai pas compris la réplique « les enfants d’Inferno ». Je n’ai pas lu ce crossover, donc je ne sais pas trop à quoi il est fait allusion, mais ce rappel à la continuité ne nuit pas à la lecture. Les vieux fans qui ont lu cette histoire ont sans doute du apprécier qu’une aussi vieille histoire soit évoquée.

Dans l’ensemble New Mutants reste une série sympa à lire. Niveau dessin je dois dire que j’ai connu Leonard Kirk plus inspiré. Je ne sais pas si il a modifié son style, mais tous les personnages apparaissent comme plus vieux qu’ils ne sont. Par contre les scènes d’actions sont bien rendues.

Bilan : si vous êtes un vieux fan, vous aurez sans doute apprécié ce numéro de X-Men. Pour tout nouveau lecteur par contre ce sera plus dur d’entrer dedans. Mieux vaut attendre la prochaine saga Breaking Point qui est annoncée pour novembre publiée en intégralité dans le X-Men 10.

A propos Sam 1954 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.