Unspoken VO : Batman 6

Crédits :

Scénario : Scott Snyder

Dessin : Greg Capullo

Éditeur : DC Comics

Avis : fait prisonnier dans un labyrinthe sous Gotham, brisé physiquement et mentalement par la fatigue, la faim et les drogues présentes dans l’eau, Batman est au plus mal lorsque débute cet épisode. Rien ne semble pouvoir le sauver, mais une fois encore il prouve que ce n’est pas si facile de détruire Batman.

Scénario & Dessin : comme pour l’épisode précédent je mélange mon analyse du scénario et du dessin car après plusieurs épisodes où les deux auteurs ont cherché leur marques et ont tenté de s’ajuster aux styles respectifs de chacun, il est évident qu’ils ont trouvé un certain équilibre. Pour faire clair, Snyder et Capullo se sont enfin trouvés .

A la base Snyder a un style qui s’ajuste mieux avec quelqu’un comme Jock au trait assez torturé qui correspond bien au scénariste et à l’histoire qu’il voulait faire sur Detective Comics. Avec cet épisode il parvient vraiment à jouer avec le côté cartoony horrifique si particulier de Capullo, et cela grâce au fait que Batman perde littéralement la boule.

Ses perceptions sont profondément altérées, et le dessin navigue ainsi assez souvent entre le représentation assez misérable et réaliste d’un Batman presque en haillons après deux semaines perdus dans ce labyrinthe à être traqué par l’agent du Court of Owls, et une représentation presque fantasmagorique au moment où Batman finalement refuse de céder au désespoir et se relève.

Outre cette belle alliance du scénario et du dessin, c’est sans doute la première fois depuis le relaunch que je sens que Snyder maîtrise enfin Bruce Wayne/Batman. En effet jusque là je continuais de regretter l’écriture de Snyder avec  Dick Grayson comme Batman. Il y avait quelque chose qui ne fonctionnait pas dans son écriture de Bruce Wayne, trop arrogant alors qu’il se faisait clairement mené en bateau par son nouvel adversaire.

Après avoir touché le fond, Snyder va enfin toucher à ce qui fait la force du personnage, cette volonté inébranlable alliée à un très grande intelligence, qui lui permet sans cesse de repousser ses limites.

Batman est donc sans le moindre doute le meilleur titre de la Bat franchise en ce moment et l’une des meilleures lectures comics. Mon seul regret est ce crossover Night of the Owls qui je le dis tout de suite ne me donne pas du tout envie et qui va s’étendre à tous les titres de la franchise, franchement on aurait pu faire sans.

Note : 9/10 – une des meilleures lectures du mois !

A propos Sam 2088 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.