Guide de lecture Comics VO : semaine du 26 Juin 2013

DC COMICS

BATMAN/SUPERMAN 1

BM_SM_Cv1_52flzomr7u_Scénario : Greg Pak

Dessin : Jae Lee

Sollicitation : A new epic begins with the debut of this new, ongoing series! Don’t miss the first fateful meeting of Batman and Superman in The New 52!

Avis : c’est donc cette semaine que débarque la nouvelle série Batman/Superman, qui contrairement à la dernière série basée sur le même principe de mettre en avant l’alliance entre ces deux personnages, met Batman en premier…un pas supplémentaire dans la Batmanisation de l’univers DC avec que des titres Batman partout…Au delà de ce détail, nous savons déjà que ce premier arc dessiné par le très talentueux Jae Lee, reviendra sur la première rencontre Batman et Superman…encore…Avec les origines de superman, c’est sans doute l’une des histoires les plus racontées par DC.

Donc nous devons sans doute nous attendre à un monument d’originalité alors que nous nous demandons tous comment le scénariste va concilier ça avec le fait que la première rencontre entre ces deux personnages est normalement intervenue dans Justice League  1, vous savez le truc qui est sorti il y a  même pas deux ans…Il faut donc espérer que Greg Pak a une explication qui tient la route pour ne pas déjà contredire une continuité DC qui est déjà un beau bordel et qui à tous les coups suscitera chez cet éditeur l’envie de lancer une nouvelle crisis pour rebooter et lisser tout ça…

Donc revoyons encore cette première rencontre…jusqu’à la prochaine fois. Ce qui me fait rire, c’est qu’Urban publiera dans quelques semaines, Superman/Batman The World Finest qui il y a 20 ans revenait déjà sur cet évènement d’ampleur galactique…

BATMAN THE DARK KNIGHT 21 

BMDK_21K_d38tfs8rwa_Scénario : Gregg Hurwitz

Dessin Ethan Van Sciver

Sollicitation : The grand finale to the origin of The Mad Hatter is here as Batman’s quest for vengeance reaches its conclusion. de et

Avis : Hurwitz achève enfin cet avec le chapelier fou. Un arc qui se sera révélé assez décevant, lent et peu entraînant. Le précédent arc du scénariste présentait ces mêmes défauts mais contenait ici ou là des bonnes idées qui sauvait l’ensemble, ce n’est pas du tout le cas ici, en particulier la manière dont a été traité la relation entre Bruce Wayne et sa dernière conquête en date que le scénariste n’a pas réussi à rendre intéressante, d’oû la fin archi téléphonée et très convenue du précédent épisode.

Bref à oublier en espérant que le scénariste fasse mieux sur le prochain arc, bien que l’on puisse se demander s’il ne vaudrait pas mieux carrément arrêter cette série, DC sortant déjà suffisamment de séries avec Batman

JUSTICE LEAGUE 21

JUSTL_Cv21_71hy784rff_Scénario : Geoff Johns

Dessin : Gary Frank

Sollicitation : THE MARCH TO TRINITY WAR CONTINUES! This is it! Shazam’s origin story concludes in an extra sized extravaganza! As Black Adam threatens to gain control of all magic, Billy Batson learns that in order to stop him, he’ll need help from the unlikeliest of people. But what greater role awaits Shazam in the larger DC universe? And what does the Justice League have to do with it?

Avis : avec cet épisode Geoff Johns achève enfin la confrontation entre Shazam et Black Adam. Comme je l’ai déjà dis cette nouvelle interprétation du personnage ne me plaît pas du tout et n’est dans l’ensemble sauvée que par le travail très réussi de Gary Frank. Par ailleurs il est vrai que le rythme de publication à coup de 8 pages de back up n’a pas vraiment aidé à développer le propos de la série de manière rapide, on n’a même vu Johns patiner par moment. Le seul intérêt véritable récent de la série a été la révélation des nouvelles origines de Black Adam, un personnage que Johns connaît bien pour l’avoir écrit de nombreuses années sur JSA. C’est d’ailleurs grâce à ce run que ce vilain, bien plus ambigu que la version actuelle, avait regagné une nouvelle popularité auprès des fans, bien plus que captain Marvel, dont il n’est que le double maléfique à la base. A côté de cela Johns a donc crée une nouvelle origine du personnage certes intéressante et avec un certain potentiel mais bien plus manichéenne que la précédente… A voir mais je ne suis pas convaincu.

JUSTICE LEAGUE OF AMERICA 5

JLA_Cv5_fyynlkhf99_Scénario : Geoff Johns

Dessin : Brett Booth

Sollicitation : Reeling from the traumatic death following issue #4’s cliffhanger, the “world’s most dangerous team” discovers what the Secret Society is ultimately after—and who they are. But can Steve Trevor get this uncontrollable team under control before it’s too late? Plus, a revelation about Stargirl leaves one of her team members out for blood.

Avis : la nouvelle justice league pilotée par le gouvernement américain a donc accusé sa première perte assez vite avec la mort surprenante d’un de ses membres les plus connus à la fin du précédent épisode…Un personnage sur lequel circule pas mal de rumeurs sur le net, nombreux pensant qu’en réalité il y a une porte de sortie assez évidente pour expliquer cette situation. En tout cas une chose est sûre ce meurtre de sang froid a considérablement élevé le niveau de dangerosité de la nouvelle société des super vilains et ce alors que DC nous annonce le vilain month en septembre et une mini crossover au même moment. De fait le titre Justice League of america s’avère encore plus central pour l’avenir de l’univers DC que ce que l’on imaginait..

Cette montée en puissance calme en tout cas certaines inquiétudes que je nourrissais pour le futur event Trinity war qui s’annonçait encore une fois comme une baston entre héros, un truc que l’on a eu en surabondance ces dernières années. Il était temps à nouveau que les plus grands méchants de l’univers DC se fassent à nouveau connaître…bon bien évidemment DC  exagère un tantinet en septembre avec une bonne razade de titres hautement dispensables, mais bon…

RED LANTERNS 21

REDL_Cv21_R1_2nflcgw0lf_Scénario : Charles Soule

Dessin : Alessandro Vitti

Sollicitation : It’s recruitment time for the Red Lanterns, and no one in the universe is safe…especially with the most volatile Green Lantern, Guy Gardner, suddenly in their corner! But why has Guy turned his back on his own Corps?

Avis : c’est donc Charles Soule, un scénariste très courtisé ces derniers temps tant par DC que par Marvel, qui a finalement récupéré le titre Red Lantern après le départ de Joshua Fialkov. Nous n’allons pas rerentrer dans le débat qui a entouré ce départ, je me contente de le rappeler pour m’interroger sur l’impact que ce  changement de scénariste a eu sur la reprise de cette série a la dérive depuis…son lancement ! De toutes les séries GL relancées il y a presque deux ans, RL est sans aucun doute la plus faible malgré son énorme potentiel. Un potentiel que Peter Milligan faute d’idées ou tout simplement d’envie, pour ce qui était de toute évidence un boulot de commande, n’a pas réussi à exploiter résumant souvent la série à de longs soliloques d’ Atrocitus s’interrogeant sur sa petite baisse de forme ou alors sur les complots de ses lieutenants qui n’ont pas mené à grand chose. Au final il quitte le titre sans avoir jamais produit quoi que ce soit de mémorable dessus, la tâche est donc lourde pour son successeur qui doit sauver l’image d’une série qui a souffert auprès des lecteurs.

Pour cela DC  a donc décidé de nous spoiler le nouveau pitch de la série, là où j’aurais préféré qu’on nous réserve la surprise, en révélant l’arrivée de Guy Gardner parmi les membres du corps des enragés. Cette arrivée respecte bien sûr la continuité puisque on sait que le personnage avait déjà vu rouge lors de Blackest Night. Mais cette arrivée ne trompe personne, outre le fait de lancer une nouvelle intrigue où Guy infiltre ce corps pour le compte des GL, il s’agit avant tout de raccrocher le titre auprès d’une figure bien connue et appréciée des fans. Dès lors on peut se demander si DC ne fait pas le pari risqué de désabiller Paul pour habiller Pierre, à savoir retirer au titre Green Lantern Corps l’une de ses figures de proue pour essayer de sauver le soldat Red Lantern.

Comme d’hab nous verrons bien à la lecture si les nouveaux auteurs arriveront à quelque chose.

SUPERMAN 21

SM_Cv21_d8b8ohtadk_Scénario : Scott Lobdell

Dessin : Kenneth Rocafort

Sollicitation : Witness the horror of Hector Hammond as Metropolis burns! What happens when a city is taken over by a nightmare?

Avis : on salue en premier lieu le retour de Rocafort au dessin ! le monsieur s’était fait rare ces derniers mois, en fait depuis la conclusion de H’el on earth limitant son immense talent à la signature des couvertures du titre.

Ensuite on s’interroge sur ce que nous réserve Lobdell avec le personnage d’Hector Hammond. Cela fait en effet plusieurs mois que le scénariste nous tease l’implication de ce vilain dans la série prêt à bien pourrir la vie de Superman. Comme je l’ai déjà écrit, l’apparition de ce vilain dans une série Superman est une surprise à plus d’un titre, en particulier parce qu’il était jusque là réservé dans la série Green Lantern où Geoff Johns a longtemps laissé entendre qu’il avait des plans à long terme pour lui. Cependant il faut bien admettre que depuis le relaunch DC, Hammond avait disparu de la circulation et ce alors que Johns avait changé son statut quo (en le faisant fusionner avec l’entité émotionnelle de l’avidité) sans conclure cette intrigue, ni la mentionner à un quelconque moment. Il faudra donc voir ce que le scénariste nous réserve pour ce personnage à la continuité désormais peu claire.

En tout cas j’espère que le titre continuera sur la voie empruntée ces derniers mois car je trouve que Lobdell s’est globalement bien amélioré, étant désormais plus à l’aise avec les personnages, et que ces derniers épisodes étaient intéressants à suivre.

TALON 9

TALON_Cv9_R1_tny58w7npj_Scénario : James T Tynion IV

Dessin : Miguel Sepulveda

Sollicitation : In the aftermath of his encounter with Strix and the Birds of Prey (continuing from this month’s BIRDS OF PREY #21), Calvin is sent on his deadliest mission yet: Retrieve one man from the deadliest island on Earth, Santa Prisca, the home of Bane! –

Avis : cette série s’inscrit de plus en plus comme faisant partie de celles à ne pas manquer chaque mois chez DC, non par son caractère central « attention je suis là pour servir de rampe de lancement aux prochains crossovers », mais tout simplement par sa qualité  et ses rebondissements. Après un démarrage assez timide, l’histoire a en effet connu pas mal de twists assez incroyables au cours des 3 derniers épisodes.

Trahison, mort, chantage, Tynion ne nous a guère laissé le temps de souffler…jusqu’ à maintenant, puisqu’on le voit ce mois-ci propulser le titre dans un crossover qui ne s’annonce guère passionnant avec Birds of prey, un comic que j’ai arrêté il y a un certain temps faute d’intérêt…du coup je commence à avoir très peur que la qualité du titre ne retombe au cours de cette histoire qui ne semble qu’une commande de l’éditorial DC…non moi ce que je veux c’est la revanche avec Bane !!! manifestement on devrait se plonger dans cette nouvelle rencontre dans les prochains épisodes. Etant donné la manière dont le premier combat, assez expéditif, s’est achevé  on peut s’attendre à une second round assez épique !

A noter aussi la sortie de :

– Aquaman 21, de Geoff Johns et Paul Pelletier, après l’épisode fill in du mois dernier, qui était pas mal du tout au passage, signé John Ostrander, l’équipe créative normale du titre fait ici son retour avec la poursuite de l’arc en cours consacré au retour de l’ancien roi d’Atlantis. Dans le même temps ça s’agite pas mal du côté de la famille de Méra également. On nous annonce encore du lourd pour cet épisode avec la révélation d’un nouveau secret. Quoique ce soit, le titre se révèle de plus en plus riche avec ce nouvel arc qui explore plus avant le monde sous-marin qui n’est pas rempli que de futurs poissons panés…

– THE WAKE 2, de Scott Snyder et  Sean Murphy, suite du nouveua creator owned de la nouvelle star de DC. Après un premier épisode vraiment emballant et l’introduction des personnages principaux, tous très intéressants, le scénariste s’est montré désireux de ne pas délayer l’intrigue en nous “plongeant » directement dans le mystère principal de la série. J’espère un second épisode à la hauteur du premier  en tout cas !

IMAGE COMICS

JUPITERS LEGACY 2

JL 2Scénario : Mark Millar

Dessin : Frank Quitely

Sollicitation : The comic book event of 2013 continues as the schism between the superheroes widens and a plot to unseat the greatest hero of them all emerges. Celebrate the 75th anniversary of Superman this month by buying this frankly much-more interesting book by superstar creators MARK MILLAR and FRANK QUITELY.

Avis : à ma grande surprise, le nouveau titre de Millar est de Quitely sort dans les temps quelques semaines après le premier épisode. Il faut bien dire que si le talent de Quitely n’est plus à prouver et il nous éblouit à chaque fois, le respect de délais raisonnables n’en fait malheureusement pas partie en raison d’un style graphique  assez chronophage et exigeant.  Il n’a pas déçu pour son premier épisode sur cette nouvelle série où on l’a retrouvé en forme

Ce n’est pas vraiment le cas du scénario qui personnellement ne m’a pas émerveillé. On sent bien l’envie de Millar de rendre hommage/piller, l’ambiance des comics des années 30, plus portés sur le pulps et d’y mélanger une certaine ambition politique qui ont fait les grands moments de ses runs sur Ultimates et Authority, mais le fait est que maintenant nous avons plus de 10 ans de recul sur ces idées et du coup tout celà apparaît bien moins frais. On sent presque que Millar radote avec ces discours sur la finance corruptrice et les politiques incompétents. Il y a 10 ans cela sortait de l’ordinaire pour du comics de super-héros, aujourd’hui cela fait un peu redite, et on se demande un peu ce que cela vient faire là

Bref à suivre pour le dessin….

LAZARUS 1

lazarus001Scénario : Greg Rucka

Dessin : Michael Lark

Sollicitation : FAMILY, » Part One
In a dystopian near-future, government is a quaint concept, resources are coveted, and possession is 100% of the law. A handful of Families rule, jealously guarding what they have and exploiting the Waste who struggle to survive in their domains. Forever Carlyle defends her family’s holdings through deception and force as their protector, their Lazarus. Shot dead defending the family home, Forever’s day goes downhill from there….

Avis : sans doute l’un des comics que j’attends le plus en 2013 !!!! c’est en effet cette semaine que sort le nouveau creator owned d’un des mes auteurs préférés, à savoir Greg Rucka. Cela faisait un moment que le scénariste n’avait pas signé un titre en creator owned à fort potentiel. Nous avons bien vu récemment un second volume apporté à Stumptown, mais l’oeuvre bien que sympathique n’a pas l’ambition de son chef d’oeuvre, à savoir Queen And Country.

On voit ici que les enjeux sont plus grands, d’une part avec l’implication du dessinateur Michael Lark avec lequel le scénariste s’associe à nouveau après leur prestation commune sur le cultissime Gotham Central (je n’oublie pas leurs brèves retrouvailles avec Brubaker sur un arc de DD, mais ce n’était qu’un arc…).Pour l’occasion Rucka revient avec un pitch qui touche à ses centres d’intérêts principaux : le polar, les relations familiales, un personnage féminin au premier plan, et une touche de SF. Tout cela forme une combinaison redoutablement efficace surtout entre les mains d’un scénariste aussi expérimenté et d’un dessinateur qui semble au sommet de son art

Pour moi la sortie immanquable de la semaine.

A noter aussi la sortie de :

– MORNING GLORIES 28, de Nick Spencer & Joe Eisma, le dernier épisode a apporté pas mal d’éléments sur la mythologie de la série mais aussi sur le sort du personnage de Casey, que l’on n’avait plus vu depuis une dizaine d’épisodes. La série s’en trouve du coup relancée après s’être presque perdue ces derniers mois dans ces nombreuses sous intrigues et personnages. Cela reste un gros à morceau d’histoire à avaler mais c’est superbement maîtrisé.

MARVEL COMICS

AGE OF ULTRON 10 AI

3064305-ageofultron_10ai_coverScénario : Mark Waid,

Dessin : Andre Araujo

Sollicitation :It’s the hit comic book event of the spring, and this June – get your first look at the monumental fallout from Age Of Ultron in Age Of Ultron #10A.I.! From Eisner Award winning writer Mark Waid & red-hot artist Andre Araujo, founding Avenger Hank Pym, stands at a crossroads! Faced with a dilemma only he can solve, Pym must gamble his past AND his future! By the end of this issue, one of the smartest men in the Marvel Universe will have an entirely new role, but will he have been redeemed?

So what are you waiting for? A whole new world is about to be unveiled following the end of Age Of Ultron #10! Head on over to your local comic shop and reserve a copy of Age Of Ultron #10A.I -TODAY!

Avis : étant donné la déception d’ampleur galactique qu’a représenté la conclusion d’Age of Ultron, je ne suis guère emballé pour recommander ce one shot centré sur un personnage qui ne m’a jamais franchement intéressé…tout cela pour promouvoir une série qui très sincèrement ne m’attire pas…Alors là bien évidemment vous me direz, oui mais c’est écrit par Mark Waid (ça c’est la voix de Steve …,) sauf que en ce qui me concerne le scénariste n’a rien strictement rien produit qui m’ait plu depuis son arrivée sur DD il y a presque 2 ans maintenant. Il m’a fait arrêté cette série que je suivais depuis presque 15 ans et son Hulk est d’un ennui mortel….Donc comme vous voulez mais sans moi…

CAPTAIN AMERICA 8

CAP 8Scénario : Rick Remender

Dessin : John Romita Jr

Sollicitation : THE MAIN EVENT! Steve Rogers has one chance to set any of this right! Broken, beaten and near dead he must defeat Zola or all is lost! Plus, the reveal of the year! A character you never expected reemerges.

Avis : c’est désormais avec une impatience non dissimulée que j’attends chaque épisode du Captain America de Rick Remender dont la reprise lors du Marvel Now a été un exemple de succès mérité. Fini les intrigues à rallonge de Ed Brubaker qui ne vont nulle part remplis d’épisodes complètement creux, Remender lui au contraire surcharge chacun de ces épisodes en action, en développement de son personnage mais et surtout en rebondissements en tout genre. Je dois bien dire que le fait que malgré le fait que cet arc arrive dans sa  8e partie, j’aurais rarement vu un scénariste donner l’impression qu’il fait avancer son intrigue très vite sans pour autant bâcler quoique ce soit !

Avec cet épisode, Cap va se confronter à son fils adoptif qui a subi un lavement de cerveau de la part de Zola, qui est, malheureusement pour lui, son père naturel. Or depuis le premier épisode de Remender, le scénariste a d’épisode en épisode construit tout un parallèle entre Steve et son propre père. Un homme qu’il décrit comme bon mais que les circonstances, la dépression des années 30, ont complètement détruit, en faisant un mari et un père violent. Le scénariste a bien montré combien cette période a forgé le caractère du personnage qui s’est juré de ne pas finir comme son père et surtout que s’il avait une famille d’être un meilleur parent.

Là aussi les circonstances jouent conter Steve, à voir s’il réussira une fois de plus à changer la donne…Un titre donc passionnant qui touche au coeur du personnage, tout en étant un récit bourré d’action et tout simplement passionnant.

WOLVERINE AND THE X-MEN 32

WXMEN 32Scénario : Jason Aaron

Dessin : Nick Bradshaw

Sollicitation : HELLFIRE SAGA PART 2! Wolverine has plans for the Bamfs…Meet the new Hellions!

Avis : avec les deux derniers épisodes nous avons enfin vu le titre ressusciter alors qu’on le pensait enterré pour de bon. Après 12 épisodes naviguant entre le très moyen et le franchement chiant, Jason Aaron a retrouvé l’inspiration avec cet arc qui met en scène l’académie montée par le Hellfire Club destinée aux mutants qui veulent devenir des super-vilains. Ben oui être un méchant ça s’apprend mes chéris, comment vous croyez que nos politiques sont aussi bons à être mauvais ?! Cette nouvelle histoire offre au scénariste  de nombreuses possibilités de retourner à l’école, un lieu propice au ton complètement délirant qu’il avait instillé au cours de la première année de la série.

Plusieurs questions restent cependant dans l’air, comme le sort de Page Guthrie qui semble avoir complètement perdu la boule en passant du stade de prof que personne n’écoute à celui de malade qui persécute les élèves…J’espère sincèrement qu’il y a une histoire derrière ça, car on s’éloigne assez largement de la caractérisation du personnage qui a pré-dominé depuis son apparition dans Generation X. Enfin avec le retour des Bamfs annoncés dans cet épisode, on peut se demander si leur secret va être éventé. On sait qu’ils sont liés à Azazel, le père de Nightcrawler que tout le monde veut oublier car introduit dans un arc tout merdique.

Par ailleurs à la fin du précédent épisode, il a été révélé que le Hellfire Club avait conclu une alliance assez…inattendue ! un élément de la mythologie X-Men plus vu depuis longtemps, en fait je crois depuis le run de Chris Claremont. Enfin bref Wolverine and the X-Men est de retour au sommet de sa forme, pourvu que ça dure !!!

X-MEN 2

XMEN 2Scénario : Brian Wood

Dessin : Olivier Coipel

Sollicitation : The school is on lockdown…but if the bad guys can’t get out, neither can the X-Men! John Sublime is back, but is one of the X-Men’s scariest villains not who we should be afraid of ? Who or what is Arkea?

Avis : suite de la nouvelle série X-Men toujours pilotée par Brian Wood et Olivier Coipel. Les deux auteurs ont superbement répondu à toutes les critiques qui entouraient le titre avant son lancement en produisant un premier épisode de très grande qualité qui donnait vraiment envie de donner sa chance  à ce comics, dans un marché déjà saturé en titres X…Bien que ce premier épisode comprenait une grande part d’exposition, notamment pour présenter le nouvel ennemi des X-Men, Wood n’a négligé ni l’action, ni les relations entre les personnages en particulier avec le retour de Jubile, un personnage qui un lien avec plusieurs des principaux X-Men. Par ailleurs j’ai grandement apprécié que Wood arrive sur le titre avec un nouveau personnage plutôt que d’aller nous chercher de la vieille menace sur-exploitée.

Pour ce second épisode, je pense que l’on peut s’attendre à pas mal d’action et à ce que l’intrigue avance assez vite puisque ce premier arc ne comptera que 3 épisodes. Une fin d’arc qui verra d’ailleurs le départ d’Olivier Coipel, ce qui est bien dommage au vu du talent incontestable du monsieur. Par ailleurs X-Men va très vite être embringué dans le prochain crossover de la franchise X, avec Battle of the Atom qui débarquera dès l’épisode 5. A ce titre je me demande s’il n’aurait pas été préférable de lancer le titre après  cet event, pour laisser le temps à Wood de poser quelques intrigues …

A noter aussi la sortie :

– NOVA 5, fin du premier arc et de la prestation de Jeph Loeb et Ed McGuinness sur le titre au moins pour l’avenir proche. Une prestation qui se sera révélée bien plus sympathique qu’attendue (faut dire on pensait que ce serait un désastre), assez fraîche avec l’introduction du nouveau Nova. Richard Rider nous manque toujours, mais au moins le nouveau porteur du casque en forme de seau semble avoir du potentiel.

– SECRET AVENGERS 5, de Nick Spencer et Luke Ross, pour un épisode qui annonce enfin du lourd avec la confrontation entre les Secret Avengers et l’ïle AIM. Spencer a passé pas mal de temps à construire cette menace qui on l’espère va se révéler à la hauteur des attentes.

Les titres suivant sont mis à part car écrit par un certain scénariste qui vient de pondre une bouse sans nom la semaine dernière et comme je n’ai pas envie de passer en mode crétin des alpes, je mets tous ces titres en zone d’attente le temps que je puisse à nouveau parler du monsieur sans finir chaque phrase par “putain Bendis euhhhhhhhh”….merde trop tard.

ALL NEW X-MEN 13

Scénario : vous savez qui

Dessin : Stuart Immonen

Sollicitation :

Avis : putain Bendis euhhhh

– GUARDIANS OF THE GALAXY 4,  putain Bendis euhhhhh

 – POWERS BUREAU 5, putain bendis euhhhh, sauf que sur Powers ça reste bon

UNCANNY X-MEN 7

Scénario : par l’auteur du truc que l’on a pas le droit de nommer …

Dessin : Frazer Irving

Sollicitation : Dormammu’s machinations have pulled all of the UNCANNY X-MEN into the hellish dimension LIMBO!Can Magik match the evil demon’s lord’s sorcery? Is she even on the X-Men’s side anymore?

Avis ; putain Bendis euhhhhh

A propos Sam 1886 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

3 Comments

  1. Du lourd pour finir le mois !
    JLA est pour moi l’une des meilleures surprises de chez DC de ces derniers mois, j’ai enfin pris le temps de lire les quatre premiers épisodes et c’est vraiment super sympa à lire. Je ne suis pas un fan inconditionnel de Bret Booth mais je vais rejoindre les quelques personnes qui doivent se réjouir du départ de David Finch, son travail était franchement pas terrible, même si comme bien souvent avec lui je me demande si ma déception ne vient pas de l’encrage et de la couleur. Je suis intrigué par le twist du précédent numéro, on sait déjà via les futurs sollicitations qu’il est biaisé, j’espère qu’ils ont prévu un truc bien surprenant pour nous expliquer ça.
     
    Jason Aaron risque gros en jouant avec Azazel, mais il faudra bien qu’un jour quelqu’un nous ponde une histoire correcte avec ce personnage peu original sur qui tout reste à faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.