Guide de lecture Comics VF : semaine du 9 Septembre 2013

PANINI COMICS

100% MARVEL : DAREDEVIL – END OF DAYS 1

1150298_10151816837849648_1143501031_n

Date de sortie : 11 Septembre 2013

Prix :12 €/ 96 pages

Épisodes :  Daredevil : End of Days 1-4

Sollicitation : La fin de l’Homme sans Peur ? Dans un futur proche, le Caïd et Daredevil sont assassinés. Le journaliste d’investigation Ben Urich doit écrire un dernier article abordant… le secret de Matt Murdock ! Par Brian M. Bendis, Klaus Janson, David Mack et Bill Sienkiewicz.

Avis : reporté pendant des années pour cause d’emploi du temps surchargé de l’auteur, à savoir Bendis qui a du écrire quelques centaines d’épisodes d’Avengers avant de pouvoir s’y attaquer, Daredevil End of Days est finalement bien paru l’année dernière aux USA et nous arrive cette semaine en VF …dans un format plus que contestable.

Sur le fond, on retrouve un Bendis en grande forme, comme on ne l’avait plus vu depuis des années, avec un récit qui de toute évidence lui tient à coeur sur un personnage avec qui il n’en a pas fini après un run d’anthologie, l’un des meilleurs qu’ait connu le personnage, qui pourtant n’est pas avare sur le sujet…Bien entendu c’est de Bendis dont nous parlons, ce qui fait que tout n’est pas parfait, une grande partie du récit est décompressée au delà de ce qui est nécessaire et certaines intrigues qui ne sont que des fausses pistes n’ont aucun sens quand on n’y regarde de près (comme le sort de Bullseye, à moins que je n’ai tout simplement pas compris cette partie…).

Au dessin, c’est là aussi du très bon. Klaus Janson, connu pour son travail sur le personnage lors de l’ère Miller livre son meilleur travail depuis des années, et son style colle parfaitement à l’ambiance que veut instiller Bendis dans son récit. Janson retranscrit parfaitement le futur sale, complètement dingue et pourtant parfaitement crédible dans lequel évolue les personnages. Comme l’indique la sollicitation, la grande partie du récit se concentre sur l’enquête de Ben Urich après la mort de Daredevil. Il tâche de revenir sur les dernières années du héros passées dans la clandestinité.  Bendis mime en cela la structure du récit de Citizen Kane, en faisant appel à tous ceux qui ont croisés, aimés, affrontés Matt Murdock au cours de sa vie.

Donc le contenu est pratiquement un sans faute, mais comme je l’ai dit en introduction, si le fond est impeccable et mérite d’être lu, on ne peut pas en dire autant de la forme. Je parle ici du choix de Panini de publier cette mini en 8 parties en deux tomes de 96 pages pour 12€ chacun…. Là où la concurrence publie toujours les récits de taille identique en un seul tome, certes pour un prix unitaire plus important, Panini a clairement décidé de profiter de l’occasion pour faire le maximum de profits sur une oeuvre qui sera assurément un succès. Bien entendu, je n’apprécie guère cette manière de faire, qui transforme le lecteur en pigeon…

Verdict :  A posséder mais en grinçant les dents devant les méthodes marketing de Panini…

100% MARVEL : ASTONISHING SPIDER-MAN / WOLVERINE

ASWDate de sortie : 11 Septembre 2013

Prix : 16/152 pages

Épisodes : Astonishing Spider-Man & Wolverine 1-6

Sollicitation : Les Avengers Spider-Man et Wolverine sont perdus dans le temps ! À des millions d’années dans le passé, ils sont sur le point d’être frappés par la météorite qui a causé la disparition des dinosaures. Leur seule chance de survie : traverser l’histoire jusqu’à la fin du monde ! Une aventure complète orchestrée par Jason Aaron et Adam Kubert.

Avis :  excellente initiative de la part de Panini de rééditer cette très bonne mini signée Aaron et Kubert. Tout d’abord parce ces épisodes étaient uniquement sortis dans le mag Spider-Man lors de la période Brand New day, donc autant dire à un moment où plus grand monde ne lisait le mag. Ensuite parce que cette mini se savoure surtout d’une traite. En effet le récit d’Aaron est assez …bizarroïde et on peut se sentir perdu à certaines moments.

Une impression renforcée en VO car la publication de la mini a connu quelques retards. Ainsi lorsqu’on la lit d’un coup, l’intrigue de Aaron apparaît bien plus clairement et peut être appréciée à sa juste valeur, c’est à dire comme une très bonne mini, complètement délirante et barrée.  Très clairement le scénariste s’est fait plaisir et développe un peu le ton léger et fou qu’il utilisera par la suite dans la série Wolverine and the X-Men. Et enfin et justement en parlant de cette série !!! (ohhh la transition de malade !!!) parce que la fin de cette mini sert un peu de prologue au prochain arc de ce titre qui débutera le mois prochain. Sans trop spoiler disons qu’il réintroduit un personnage que l’on va pas mal voir dans les prochains mois. Donc du coup ressortir cette mini juste avant permettra à pas mal de monde de découvrir ce personnage ou alors de se le remettre en tête.

Verdict :  A posséder !!!

MAX : WOLVERINE MAX 1

MAX WOLVERINE MAX 1Date de sortie : 11 Septembre 2013

Prix : 12€/ 112 pages

Épisodes :  Wolverine Max 1-5

Sollicitation : Le mutant griffu dans une série MAX où tous les coups sont permis ! Seul survivant d’un crash aérien, Wolverine souffre d’amnésie et arpente les rues de Tokyo à la recherche de son passé. Mais est-il vraiment prêt à retrouver la mémoire et à faire face à sa nature profonde ? Une saga complète menée tambour battant par le romancier Jason Starr et dessinée par Roland Boschi et Felix Ruiz.

Avis : là ça va être rapide car je n’ai lu que le premier épisode de cette nouvelle série Max consacrée à Wolverine. Sur le papier on peut se dire que libérer Logan des limitations d’une publication grand public est plus que logique voire était attendue. Au final, du moins pour l’épisode que j’ai lu, c’est un bon gros mouais. Déjà, il faut faire attention au départ car très clairement le titre se situe dans sa propre continuité et ne tient pas compte des révélations de l’univers Marvel. Si on connait le personnage de Wolverine cela a tendance à désorienter, car on a l’impression que Wolvie a déjà vécu cela, mais pas dans cette continuité. Le scénario n’est pas des plus innovants, et à la vue du premier épisode, à part le langage moins châtié, je n’ai pas vu la différence par rapport aux publications normales.  Il reste les couvertures de Jock qui sont superbes mais je ne sais pas si cela justifie l’achat.

Verdict : A tester

MARVEL DELUXE : CAPTAIN AMERICA – L’HIVER MEURTRIER

MARVEL DELUXE CAPTAIN AMERICA - L'HIVER MEURTRIERDate de sortie : 11 Septembre 2013

Prix : 28,40 €/312 pages

Épisodes : Captain America (2005) 15-24 ; Captain America 65th Anniversary Special 1 ; Winter Soldier : Winter Kills 1

Sollicitation : Découvrez quatre histoires complètes de Captain America, signées Ed Brubaker et illustrées par Steve Epting et Mike Perkins. Également au programme : deux aventures bonus, Captain America 65th Anniversary Special et Winter Soldier: Winter Kills, mises en images par Pulido, Martins, Weeks, Gaudiano et Hoberg.

Avis :  panini poursuit cette semaine la réédition du run de Brubaker sur Captain America avec sa seconde année, qui voit le titre arriver jusqu’aux portes de Civil War. Autant le dire c’est avec ces épisodes que le scénariste m’a perdu et ne m’a jamais retrouvé. On enchaîne les épisodes creux et pas intéressants, où à chaque fois dans quelques pages on nous tease le complot de Red Skull en nous promettant que  : »tout cela est très mystérieux et ouh là là le méchant a vraiment un plan trop génial cette fois, si bien que l’on ne peut  pas en révéler trop à la fois »…D’une part les épisodes vides me gonflent, ce qui rendait la lecture particulièrement insatisfaisante, d’autre part avec ce type de vaste conspiration et de plan super mystérieux, la révélation de son contenu a intérêt à être béton sinon tout le récit s’effondre et je craignais que Brubaker ne soit pas à la hauteur de tout son montage. Ben ça n’a pas manqué puisque le plan du Red Skull révélée plus tard lors du retour de Steve Rogers est on ne plus classique et déjà vu 10 fois dans une série Captain America.

Verdict : pour les non masochistes comme moi, à éviter …

MARVEL DELUXE : CIVIL WAR 5

CIVIL WAR 5Date de sortie : 11 Septembre 2013

Prix : 28,40 €/ 296 pages

Épisodes : Civil War : X-Men 1-4 ; Civil War : Young Avengers and Runaways 1-4 ; Civil War : Choosing Sides 1 ; Civil War : The Return 1 ; Civil War : The Initiative 1

Sollicitation : Dans ce cinquième MARVEL DELUXE consacré à l’épopée Civil War, redécouvrez les mini-séries mettant en scène les X-Men ainsi que la rencontre entre les Jeunes Vengeurs et les Fugitifs. Par Hine, Paquette, Lopresti, Wells et Caselli. Vous seront également présentés les numéros spéciaux Le retour, Choisir son camp et L’Initiative, de Bendis et Silvestri, entre autres.

Scénario : David Hine, Zeb Wells, Brian Michael Bendis, Warren Ellis,

Dessin : Yannick Paquette, Stefano Caselli, Marc Silvestri

Avis :  non mais sérieux là ça devient juste ridicule ! je ne sais plus en combien de collections et de tomes Panini a publié, re publié, re re re publié la saga Civil War mais là ça commence à bien faire ! oui on sait, c’est l’un des trucs que Marvel a le plus vendu au cours des 15 dernières années et c’est toujours bien de convertir de nouveaux lecteurs, mais ne serait-ce pas préférable de s’assurer que la mini série principale soit toujours disponible plutôt que ressortir ce genre de machin qui ne doit intéresser que les ultra complétistes.

En effet sur ce coup, on a un peu, voire beaucoup, les fonds de tirroir avec les dernières mini séries encore non rééditées. On rit quand on voit celle consacrée aux X-Men, grands oubliés de Marvel dans les années 2000 de TOUS leurs crossovers jusqu’à …eurghhh AvX (ou en plus ils jouaient un peu les méchants…). Le seul truc qui peut valoir la peine est le one shot Initiative qui présentait le monde post civil war et les nouvelles séries. C’est pour cela que Warren Ellis est crédité au niveau scénario puisqu’il signe…4/5 pages teasers sur ses Thunderbolts (qui étaient une tuerie et qui ont relancés le concept et ont servi de base aux futurs Dark Avengers de Bendis qui a essayé de faire du Ellis en beaucoup moins bien…)

Verdict : A éviter (sérieux en plus ça coûte la peau du derrière de la carte bleue…)

CAPTAIN AMERICA : L’INTÉGRALE 1968-1969

CAPTAIN AMERICA L'INTÉGRALE 1968-1969Date de sortie : 11 Septembre 2013

Prix : 29,40 €/ 320 pages

Épisodes : Captain America (1968) 106-120

Sollicitation : Cette troisième INTÉGRALE consacrée à Captain America rassemble les épisodes 106 à 120, écrits et dessinés par Stan Lee, Jack Kirby, Jim Steranko, John Romita Sr, Gene Colan et John Buscema ! De mémorables pages qui ont marqué l’histoire Marvel. Indispensable à tout passionné qui se respecte !

Avis :  ouuhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh, alors voilà une intégrale qui donne sacrément envie, en effet quand on réunit du Kirby et du Steranko dans le même tome, forcément ça déclenche des choses dans le pantalon…Les épisodes de Steranko sont particulièrement importants, et ce bien que l’artiste ne soit pas resté très longtemps sur le titre. Malgré la courte durée de son run, l’ariste (là sur ce coup ce mot s’applique de manière parfaite), a complètement réinventé les codes visuels des comics Marvel, et des comics en général et ses différents design ont traversé le temps. Si vous vous demandez pourquoi les agents du SHIELD ont une telle dégaine c’est sa faute !!! d’une inventivité folle, Steranko a influencé des générations entières d’auteurs et de dessinateurs qui ont tous essayé de le copier sans arriver au niveau d’originalité du maître.

Verdict : à posséder, un morceau d’histoire (mais vérifiez qui fait la trad (comme d’hab en fait…)

MARVEL GOLD : PUNISHER – JOURNAL DE GUERRE

PUNISHER - JOURNAL DE GUERREDate de sortie : 11 Septembre 2013

Prix : 16,30€/ 176 pages

Épisodes : The Punisher War Journal (1988) 1-7

Sollicitation : Le Punisher a des ennemis coriaces, mais alors qu’il passe des vacances en Afrique, il est confronté à des adversaires inattendus : des dinosaures ! Et celui qui l’attend au bout de la route n’est pas un homme des cavernes… mais Wolverine ! Les sept premiers épisodes de Punisher : Journal de guerre, illustrés par Jim Lee et écrits par Carl Potts.

Avis :  autre recueil sur un artiste important, ce Marvel Gold présente l’un des premiers travaux importants d’un certain Jim Lee…Après 25 ans de carrière,( ben oui déjà, oui je sais ça donne un bon coup de vieux…), Jim Lee reste une star du milieu dont le seul nom permet d’assurer un niveau minimum de ventes sur à peu près n’importe quoi…Au fil des années son étoile a un peu souffert, notamment ces derniers temps, où il est un peu devenu une espèce de caricature de lui-même, avec un usage intensif de splash page et de doubles splash pages qui si elles sont spectaculaires et visuellement superbes diluent tout récit de fond.

De fait la narration a beaucoup évolué en 20 ans et de ce point de vue, le style de Lee  est aujourd’hui quelque peu dépassé, surtout qu’il n’est pas aidé par des scénaristes plus occupés à lui servir la soupe qu’à vraiment raconter une histoire…Malgré tout et en dépit des critiques, cela fait toujours plaisir de se lire un nouveau Jim Lee, ou dans le cas présent, un ancien…Le récit date un peu aujourd’hui et on peut sentir que le dessinateur n’a pas encore la maîtrise qu’il démontrera quelques années plus tard sur les X-Men, mais cela reste très agréable.

 Verdict : à lire.

URBAN COMICS

BEFORE WATCHMEN 5

BEFORE WATCHMEN #5Date de sortie : 13 Septembre 2013

Épisodes :  MINUTEMEN #5, NITE OWL #4, OZYMANDIAS #4, SILK SPECTRE #4, COMEDIAN #4

Prix : 5,6€/144 pages

Sollicitation : En pleine débandade, les Minutemen doivent se ressaisir afin d’empêcher un attentat contre la Statue de la Liberté, par Darwyn COOKE. Toujours recherchée par Hollis Mason, Laurie met un terme à un réseau de contrebande, à San Francisco. Mais parviendra-t-elle à renouer des liens avec sa mère ? Par Darwyn COOKE et Amanda CONNER. Joe STRACZYNSKI et Andy KUBERT mettent un terme à l’équipe Hibou/Rorschach ! Len WEIN et Jae LEE dépeignent l’ascension d’Adrian Veidt dans les sphères du pouvoir ! Toute la vérité sur les exactions du Comédien au Vietman, par Brian AZZARELLO et JG JONES ! Et le final des aventures du Corsaire Sanglant, par John HIGGINS !

Avis : pas d’avis je signale juste la sortie.

Verdict : euh…ça sort encore ce truc ?

A propos Sam 2066 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. Ce découpage juste pour la thune de Daredevil: Ends of Day est d’autant plus rageant quand à côté on a déjà eu des 100% Marvel contenant des séries limitées en huit numéros comme Marvels Project...
     
    Je me montrerai beaucoup moins critique que toi pour la seconde année de Brubaker sur Captain America, le scénariste continue quand même de nous servir un récit bien planifié à l’avance avec pas mal de rebondissements. J’espère que ce coup-ci ils placeront bien l’épisode anniversaire des 65 ans entre les épisodes où il doit s’intercaler, pas comme dans le mensuel où il a été publié quelques mois plus tard…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.