Guide de lecture Comics VO : semaine du 19 Février 2014

Une semaine plus calme du côté de la VO, je ne vais pas m’en plaindre, les précédentes ont été assez rudes ! Comme d’habtiude, je fais une selection des choses qui me paraissent les plus intéressantes, ou sur lesquelles j’ai tout simplement quelque chose à dire…

DC COMICS

BATMAN AND TWO FACE #28

BATMAN AND TWO FACE #28Scénario : Peter Tomasi

Dessin : Patrick Gleason

Sollicitation : « The Big Burn » concludes! In the final showdown, Batman, Two-Face and Erin McKillen fight for their lives against Gotham City’s united Mafiosi!

Avis : conclusion avec cet épisode d’un arc qui aura redéfini en profondeur l’histoire de Two face. Une origine singulièrement différente de ce que l’on avait pu voir auparavant dans The Long Halloween qui avec le temps était restée dans la mémoire collective comme l’origine canon du personnage…Il faudra donc désormais faire avec cette nouvelle origine New 52, bien différente, plus nuancée et qui introduit de nouveaux personnages historiques de la pègre de Gotham. Jusque là, les différents scénaristes avaient respectés la vision assez traditionnelle de la pègre issue du travail de Frank Miller comme le Romain (mafia italienne à l’ancienne). Ici c’est une nouvelle/ancienne pègre que Tomasi utilise avec la mafia irlandaise et des personnages plus jeunes, bien plus violents, et surtout bien plus dérangés…

L’arc en lui même est assez inégal, comme souvent avec Tomasi, il faudra relire cette histoire à l’aune du TPB, car on sent bien que cette histoire fonctionne bien mieux une fois l’ensemble des épisodes réunis. C’est déjà un défaut présent dans le premier long arc de Tomasi sur la série, en 8 parties, qui négligeait un peu les conclusions de chaque épisode au profit d’une lecture TPB….Dans l’ensemble je pense que cette nouvelle origine est pour le moment à la hauteur. Il faut souhaiter que ce dernier épisode ne déçoive pas. En principe après cet arc, Tomasi s’attaquera à Ra’s Al Ghul et à la disparition des corps de Damian et Talia (sans aucun doute récupérés par Ra’s…).

Verdict : BUY

HARLEY QUINN #3

HARLEY QUINN #3ScénarioAmanda Conner, Jimmy Palmiotti

Dessin : Chad Hardin

Sollicitation : It’s Valentine’s Day, and Harley is getting depressed watching happy couples walk by. Will a special gift from Poison Ivy turn things around for Harley?

Avis : après deux épisodes, plus un numéro 0, la série consacrée à Harley Quinn tient pour le moment bien le coup et tient sa promesse de bien faire marrer son lecteur. Quelques intrigues récurrentes ont déjà été installées, avec la prime sur la tête de Harley, un cast a priori régulier a été établi et il apparaît que la plupart ont une araignée au plafond, et Palmiotti et Conner se sont même permis d’éclairer la relation entre Harley et Poison Ivy, sujet de pas mal de sous entendus, plus ou moins explicites, depuis des années. Pour eux il n’y a pas vraiment de mystère de ce côté là, du moins plus maintenant…Le bouquin est donc une très bonne lecture, les auteurs exploitent la folie du personnage pour développer le plus de situations comiques possibles et cela fait du bien…

Verdict : BUY

WONDER WOMAN #28

WONDER WOMAN #28Scénario : Brian Azzarello

Dessin : Cliff Chiang

Sollicitation : The last time the First Born came for Olympus, it took the death of the God of War to stop him. And if Wonder Woman is now the God of War…and if the First Born is more determined than ever to claim his birthright…then things are about to get VERY violent indeed!

Avis : yeahhh !!! deux bon arguments pour lire cet épisode de WW. Le premier est bien entendu qu’il est dessiné par Cliff Chiang qui nous honore de deux épisodes d’affilée, ce qui n’était plus arrivé depuis un moment. Si la série a bénéficié de bons remplaçants qui ont fait leur possible pour se couler dans la charte graphique du dessinateur, Chiang a rappelé dans le dernier épisode en quoi il était unique. Son style atteint désormais de nouveaux paliers vraiment impressionnants de maîtrise et de beauté. Le second est bien entendu le match retour entre WW et le First Born. Cela fait en effet des mois qu’Azzarello joue avec son personnage, qui se fait juste massacrer par Appolon (on l’a ainsi vu le soumettre à divers tortures tout simplement ignobles) sans vraiment exploiter en parallèle le nouveau statut de Diana.

Encore une fois le bébé a disparu, sauf que cette fois c’est sa propre mère qui a décidé de prendre le large. La ficelle commence à vraiment être usé de ce côté et il serait bien que la série repose sur d’autres ressorts que « qui qui c’est qui a pris le bébé ce mois-ci ». C’est d’autant plus dommage que le nouveau statut quo établi dans l’épisode 23 reste désespérément en jachère puisque WW ne veut pas aborder la question…Il est probable que la nouvelle confrontation avec le First Born va la forcer à faire face et il est plus que temps. Le titre reste donc bon, mais parfois peut se montrer frustrant.

Verdict : BUY

MARVEL COMICS

AMAZING X-MEN #4

AMAZING X-MEN #4Scénario : Jason Aaron

Dessin : Ed McGuinness

Sollicitation : Wolverine and Northstar are defeated and stranded in… Purgatory? Nightcrawler tries to rally the X-Men to help them and save the after-life from Azazel, but they are outgunned by the demon lord and his hordes!

Avis : avant dernière partie du premier arc de la dernière série X-Men en date (avant que Marvel nous en ponde une autre, ce qui avec eux n’est jamais loin…). Une série qui pour le moment, selon moi, fonctionne moins bien que les débuts de Jason Aaron sur Wolverine and the X-Men. Même si l’on retrouve ce ton léger et respectueux de la continuité, notamment quand il s’agit des relations des personnages, on ne retrouve pas ce grain de folie caractéristique qui faisait toute la saveur de la série. A la place nous avons un titre qui s’appuie beaucoup (trop ? ) sur son dessinateur vedette, le scénario se pliant un peu partout pour lui donner des scènes cools à dépeindre. J’adore depuis longtemps Ed McGuinness, mais tout miser sur lui vide un peu les épisodes que nous avons jusqu’alors de toute substance.

Nous en sommes au 4e épisode, et Aaron ne m’a toujours pas démontré en quoi le vilain Azazel, paternel de Nightcrawler, est une menace que je dois prendre au sérieux. On dirait presque que Jason Aaron lui même n’a pas très envie de l’utiliser, mais le fait, contraint et forcé, car il a besoin d’un démon pour cet arc, donc pourquoi pas lui ? Un vilain qui à mon sens souffre toujours de son introduction minable dans le Marvel Universe par Chuck Austen. De fait je pensais qu’il y avait une règle non écrite quelque part qui indiquait qu’il fallait éviter d’utiliser voire de mentionner ce personnage à nouveau…

Enfin tout n’est pas à jeter tout de même, je pense notamment à la représentation de Storm, personnage qui a pas mal souffert ces dernières années, car incroyablement mal gérée par tous les scénaristes, quand ceux-ci voulaient bien se faire chier à l’utiliser…Ici Aaron la remet sous le feu des projecteurs et nous rappelle que même sans pouvoirs, elle reste une bad ass !!! Dans l’ensemble je souhaite quand même que cet arc s’achève assez vite, ou décolle enfin, pour qu’on puisse passer à la suite. A ce titre, cela ne me générait pas qu’Aaron reprenne certaines de ses intrigues/personnages de Wolverine and the X-Men ou fusionne ça avec ses plans pour Amazing. Ce serait une bonne garantie d’avoir une série un poil plus riche.

Verdict : Check It.

NEW WARRIORS #1

NEW WARRIORS #1Scénario : Christopher Yost

Dessin : Marcus To 

Sollicitation : WARRIORS REBORN! Adventurers SPEEDBALL and JUSTICE have come together with a group of young heroes including NOVA, SUN GIRL, and HUMMINGBIRD (and even a couple of new faces) to stop the latest threat to the Marvel Universe-the Atlanteans, Inhumans, clones and hundreds of other so-called « superior » beings are living among the humans of the Marvel Universe, but not everyone is pleased about it. THE HIGH EVOLUTIONARY has raised an army to combat the evolution of humanity – and the New Warriors are locked in his sights!

Avis : cette semaine Marvel accomplit deux tâches avec ce nouveau comics. D’une part, il relance une vieille gloire du début des années 90, à savoir New Warriors. Après avoir connu son heure de gloire sous l’égide de Fabien Nicieza et de Mark Bagley il y a une vingtaine d’années de cela, le titre  a connu diverses fortunes en général malheureuses, avec comme preuve à l’appui des relaunchs en série superbement ignorés par le public…D’autre part Marvel tente de manière évidente ici de recaser le personnage de Scarlet Spider après l’annulation de sa série au numéro 25.

Bien évidemment le rêve de Marvel est d’attirer un nouveau public + attirer les vieux lecteurs nostalgiques de New Warriors + retenir les lecteurs fidèles de Scarlet Spider et que tout cela s’additionne pour faire un bon gros hit qu’on annulera dans deux ans…(je suis méchant, mais soyons honnêtes, je doute fort que pas mal de nouvelle séries du All New Marvel Now dépasse les 25 épisodes…). Je sens également que Marvel cherche soit à exposer un peu plus le personnage de Nova, qui voit ses ventes décliner à toute vitesse depuis le départ de Loeb et McGuinness, soit tout simplement à lui trouver une maison après son inévitable annulation dans quelques mois…(oui je suis encore méchant…mais bon quand un titre démarre à plus de 100 000ex pour ne vendre que le tiers de cela un an après …en général ce n’est pas très bon signe).

Au scénario, on retrouve Cristopher Yost qui opérait jusque là sur Scarlet Spider (mais quel hasard !!!). Le monsieur est loin d’être un manchot et en général il parvient à signer des scénarios bourrés d’action, tout en oubliant pas de développer ses personnages. Par contre son pitch me paraît assez étrange je dois dire…pourquoi le HIGH EVOLUTIONARY voudrait-il stopper l’évolution humaine alors que c’est son créneau/credo depuis des décennies ? sérieux mec ?

Verdict : Check It

PUNISHER #2

PUNISHER #2Scénario :Nathan Edmondson

Dessin :Mitch Gerads

Sollicitation :  For years, The Punisher has waged a war on crime in New York City with an array of very large guns, but a lead on a major source of drugs, weapons, and more has set his many sights due west. NOW! Frank Castle’s in the City of Angels, looking to give the devil his due. Things aren’t all they appear, though, with a highly trained military hit squad hot on Frank’s tail. Caught between a posse of Punisher predators and targets of his own one-man-war, Frank’s manifest destiny may be a shallow grave!

Avis : 2e épisode de la nouvelle série consacrée au Punisher. Le premier épisode sans rien redéfinir s’est avéré bien assuré par une équipe créative efficace. Comme je l’ai dit, les auteurs m’ont personnellement surpris en rendant le personnage plus humain, puisqu’on le voit discuter de manière assez décontractée avec différents personnages, voire balancer des répliques dignes de films des années 80.

Un changement assez étrange au vu des descriptions auxquels nous avons été habitués par Garth Ennis et plus récemment Greg Rucka, qui ont plus présentés le Punisher comme une sorte de force primale et quasi impossible à arrêter pour l’un, ou comme un soldat impliqué dans une guerre sans fin, un homme qui n’existe que par et pour le conflit…Là on retrouve sa détermination habituelle  mais Castle est ici représenté comme bien moins solitaire, avec encore des contacts avec l’armée par exemple… De fait je ne sais pas si ce run sera aussi apprécié que les précédents, même s’il reste de qualité. Il faut dire aussi que Edmondson passe après de sacrés pointures.

J’exprimais par ailleurs à la sortie du premier numéro mes craintes concernant la partie graphique. Craintes non fonfées, puisque le dessinateur a certes un style particulier auquel il faut s’habituer mais qui est très efficace et correspond bien au ton de la série.

Verdict : Check It

A propos Sam 1996 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.