Guide de lecture Comics VO : semaine du 27 février 2013

DC COMICS

AQUAMAN 17

AQM_Cv17

Scénario : Geoff Johns

Dessin : Paul Pelletier

Sollicitation : A startling epilogue to “THRONE OF ATLANTIS”! With the secrets of Atlantis revealed, Aquaman is confronted by a horrible myth from Atlantis’s past that’s connected to his own. Plus: Mera confronts a longtime enemy.

Avis : cet épisode sert essentiellement d’épilogue au crossover Throne of Atlantis qui a vu les forces humaines rentrer en conflit avec les Atlantes avec une petite visite de courtoisie des Trench pour dévorer un peu tout le monde …Autant le dire si la conclusion a encore une fois été expédié manu militari par Geoff Johns, il s’agit pourtant là d’un de ses arcs les plus consistants depuis plus de 2 ans. L’histoire a été bien mené tant dans Justice League, qui a vu enfin ses différents membres tisser des liens, que dans Aquaman qui connaît le plus de bouleversements puisque le personnage voit son statut quo changer profondément.

Cependant on peut regretter une chose : certains des mystères qui agitent le titre depuis ses débuts n’ont toujours pas été résoluS. Ainsi l’identité de celui qui a coulé Atlantis est un peu resté dans les limbes, tout comme les secrets de la couronne dont Johns a révélé l’existence. En somme le scénariste s’est sans doute gardé de la matière pour son 4e arc qui devrait mener au numéro 25 de la série.

A noter que niveau dessin Paul Pelletier, qui n’est pas le premier venu, s’en sort pour le moment très bien pour remplacer Ivan Reis. Il n’a pas l’aisance de ce dernier, mais il s’adapte bien à la série.

BATMAN INCORPORATED 8

BMINC_Cv8_varScénario : Grant Morrison

Dessin : Chris Burnham

Sollicitation : Everything Grant Morrison has been planning since the start of BATMAN, INCORPORATED leads to this stunning issue! You must not miss this one!

Avis : avec une montée en puissance progressive, les épisodes de Batman Inc étaientt déjà fortement attendus, mais DC en a rajouté une couche cette semaine en laissant filtrer des infos selon lesquelles le présent numéro pourrait bien être fatal pour un certain Robin…Au niveau scénario, Morrison a déjà annoncé qu’il s’agissait là d’un des points cardinaux de son run (vas y, rajoute un peu de pression), ce qu’il préparait depuis le début. A titre personnel j’espère vraiment qu’ils ne se débarrasseront pas de Damian. Si le personnage était tout à fait insupportable au tout début (ce qui était volontaire de la part de l’auteur), il a gagné ses galons lors du premier volume de Batman and Robin. Il est le genre de personnage qui amène tout de suite de la friction et que du coup on adore détester.

Au niveau dessin, Burnham continue de faire de l’excellent travail qui serait parfait s’il arrivait à tout faire. Les derniers épisodes contenaient en effet des pages dessinés par d’autres et la rupture de style était souvent violente. Espérons que cela cesse alors que la série entre dans sa dernière ligne droite.

BATMAN THE DARK KNIGHT 17

BMTDK_Cv17Scénario : Gregg Hurwitz

Dessin : Ethan Van Sciver

Sollicitation : Ethan Van Sciver’s first storyline as regular artist continues as the gory details of The Mad Hatter’s past are revealed!  With The Mad Hatter kidnapping citizens all over Gotham City, not even Batman can figure what he’s after.

Avis : après le Penguin dans une mini, puis Scarecrow dans le dernier arc de Dark Knight, Hurwitz a donc commencé à s’attaquer à un autre ennemi traditionnel de Batman, mais aussi un des plus ridiculisés lors de la dernière décennie, avec Mad Hatter (le chapelier fou). De ce fait l’auteur a clairement décidé d’écrire un récit assez malsain autour de ce personnage qui est décrit comme plus fou et dangereux que jamais. Un côté malsain retranscrit par le style très détaillé et fouillé de Sciver.

Un style qui bizarrement m’a posé difficulté lors de l’épisode 16, non pas sur le Mad Hatter, qui est aussi ridicule que malsain, mais bien sur Batman et Bruce Wayne que j’ai trouvé assez raté…Sinon niveau histoire on dirait qu’Hurwitz s’est enfin décidé à se débarrasser de la copine pianiste de Wayne au nom que j’ai déjà oublié tant le personnage manque d’intérêt.

A noter aussi la sortie de :

– JUSTICE LEAGUE DARK 17, par Jeff Lemire, Ray Fawkes et Mikel Janin, suite de l’aventure de la Justice League Dark dans un univers où la magie a été bannie et la plupart des créatures magiques ont été massacrées. J’ai beaucoup de mal à rentrer dans cette série qui n’arrive pas à choisir entre le super-héros et le mystique. Dommage.

– RED LANTERN 17, par Peter Milligan et Miguel Sepulveda, les Red Lantern s’attaquent aux gardiens (chacun son tour !!!) et appremment ça va saigner dur dans cette nouvelle partie de Wrath of the First Lantern.

– THE FLASH 17, par Francis Manapul et Brian Buccelatto, fin de l’arc avec Grodd que j’ai fini par lâcher en cours de route vu le peu d’intérêt que cela suscitait chez moi…

IMAGE COMICS

PROPHET 34

PROPHET 34Scénario : Brandon Graham, Simon Roy,

Dessin : Simon Roy

Sollicitation : New father Prophet survives an assassination attempt while an unseen 13,000-year-old creature from Old Earth manipulates the Empire council

Avis : alors je pourrais commenter la sollicitation, mais comme l’a prouvé le dernier épisode, il semble que les auteurs se fassent un malin plaisir de défier toutes les attentes que l’on peut avoir sur ce bouquin ! chaque mois on se demande un peu quel Prophet nous allons suivre, quel camp, quelle nouvelle idée, ou nouveau concept de fou va nous être balancé à la figure. Prophet s’inscrit sans aucun doute comme l’une des séries les plus inventives parmi les comics actuels.

Comme chaque mois c’est un incontournable, c’est inracontable ici, donc encore une fois je vous renvoie vers mon unspoken et je vous rappelle qu’Urban va sortir le premier tome de la série en VF dans quelques mois ! tant mieux car je dois l’avouer ce n’est pas le titre le plus facile à suivre en VO…

A ne pas manquer en VO, et bientôt en VF !!!

UNCANNY SKULLKICKERS 1

uncanny-skullkickers1Scénario : Jim Zubkavich

Dessin : Edwin Huang

Sollicitation : The UNCANNY SKULLKICKERS: Two hard-headed mercenaries kill monsters and cause havoc in their search for money, fame and adventure! A bold new direction! A perfect jumping-on point! A newly added adjective! Our nineteeth issue, but also a new issue #1! It’s all here, people! Don’t make us use more exclamation marks!!

Avis : bien qu’il ait été éjecté sans ménagement de Birds of Prey par DC, et ce alors qu’il avait présenté un pitch qui avait été accepté après des semaines de discussion au profit d’un auteur qui ne connaissait même pas le titre …Jim Zubkavich, ou Jim Zub, ne perd pas le moral et manifestement pas son sens de l’humour, puisque outre le fait de relauncher son creator owned Skullkickers (que l’on peut suivre gratuitement au rythme d’une page par jour sur le net ) en parodiant au passage un paquet de titres du Marvel Now.

Ce mois c’est la folie Uncanny de Marvel qui est parodiée avec Uncanny Skullkickers, avant Secret, Savage et que sais-je encore. Skullkickers suit à la base deux mercenaires dans un monde heroic fantasy qui cause plus de problèmes qu’ils n’en résolvent (surtout le nain…), le tout dans un ton comique assumé et franchement hilarant. Si vous n’avez pas donné sa chance à la série, vous avez donc une pelletée de numéros 1 pour vous rattraper…

MARVEL COMICS

GUARDIANS OF THE GALAXY 0.1

GoG 0.1Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin : Steve McNiven

Sollicitation : Move over Avengers…the Guardians got this. Star-Lord. Gamora. Drax. Rocket Raccoon. Groot. …and the Invincible Iron Man?! The Marvel Universe just got bigger as the legendary cosmic epic returns in the hands of superstar creators Brian Michael Bendis (Avengers, All-New X-Men) and Steve McNiven (Civil War; Old Man Logan). In this special prelude issue meet the man behind the Guardians: Star-Lord… and discover how this child of Earth became the leader of the rag-taggiest of teams in all the Galaxy. All setting the stage for next month’s historic Guardians of the Galaxy #1. This is the start of something big, Marvel fans.

Avis : Marvel a décidément le sens de l’humour avec ces .1, puisque ils nous lancent là un 0.1. Je peux parfaitement comprendre le besoin de faire des numéros point d’entrée pour nouveaux lecteurs, mais n’est-on pas censé lancer la série avant ? est-ce que le numéro 1 n’est pas déjà techniquement un bon point d’entrée pour de nouveaux lecteurs. Je veux dire que les numéros 1 sont justement lancés de manière récurrente par Marvel comme par DC pour attirer l’attention des lecteurs, car ça n’engage à rien, pas besoin de connaître les personnages ou le contexte puisque le numéro 1 expose en général la situation… Bon bref passons sur cette bonne blague et attardons nous plutôt sur le titre.

Il y a quelques années j’aurais fait comme tout le monde,  j’aurais regardé cette série avec un regard menaçant en disant « c’est mon fric que tu regardes ? mmm? oui je crois bien que c’est mon fric que tu regardes ! parce que je vois le fric de personne d’autre ici donc ça doit mon fric que tu regardes ? you want to fuck my money ? mmmm ? !!!! ». En gros je n’y aurais pas accordé plus d’attention que cela. Et puis hé, un arbre qui parle, un raton laveur avec des flingues ? je me souviens la première fois que j’ai vu le personnage sur une promo Marvel, je me suis dis « wow, ils touchent le fond chez Marvel ».

Et puis comme tout le monde, enfin toutes les personnes intelligentes, rafinées et avec bon goût j’ai lu la série  GoG de Dan Abnett et Andy Lanning… que dis-je j’ai dévoré cette série absolument géniale et comme tout le monde avec du goût et tout et tout, Groot et Raccoon sont rapidement devenus mes personnages favoris. Je ne suis pas le seul apparemment, car si la série n’a pas remporté un succès durable (25 épisodes au compteur), elle a tapé dans l’oeil des responsables de Marvel Movies et notamment le Big Boss Kevin « j’ai engagé Whedon et fait 1,5 milliars de $ au box office » Feige qui y a décelé le potentiel pour un film.

Résultat voyant arriver un film, Marvel s’est dit « vite notre auteur phare, un bon dessinateur, un lancement dans un titre Avengers et hop c’est reparti !!! ». Si je suis ravi de revoir cette série dans cette configuration, certains points ont laissé à désirer : le retour de Thanos et Star-Lord n’ont pas été expliqué, on nous a dit que Richard « le vrai Nova un point c’est tout » Rider était mort sans plus d’explications et enfin on a essayé de nous faire passer tout en ça en disant « on a un plan, pas de soucis…. » mouais…

A voir tout de même car il est clair que Marvel veut redévelopper ce coin de son univers, j’espère seulement qu’ils respecteront vraiment le boulot de Dan Abnett et Andy Lanning qui se sont crevés le cul pendant des années et ont fait de l’excellent travail. Et oui sans eux, le film n’aurait sans doute pas vu le jour.

PUNISHER WAR ZONE 5

PWZ 5Scénario : Greg Rucka

Dessin : Carmine Di Giandomenico

Sollicitation : Greg Rucka’s powerful run comes to an end. It’s time for the Punisher to face his punishment.

Avis : conclusion de la mini série War Zone avec cet épisode et fin également du run de Greg Rucka sur le Punisher qui n’aura été rien d’autre qu’excellent…du moins jusqu’à War Zone qui a peu joué aux montagnes russes. J’ai ainsi souvent eu l’impression que le scénariste, un peu dégoûté de la manière dont Marvel, l’avait traité avait un peu fait le service minimum. Cela ne veut pourtant pas dire que tous les épisodes sont moyens, ainsi le second épisode qui oppose Frank à Black Widow est réellement très bon.

Je reste plus réservé quant ses confrontations avec Spidey et Thor, qui étaient surtout là pour meubler… En fait Rucka a juste bien mis en lumière le traitement assez illogique de certains personnages par Marvel, qui laisse un tueur connu et reconnu comme Wolverine faire partie des Vengeurs sans que cela ne gêne personne, mais les mêmes Vengeurs vont partir à la chasse au Punisher parce que  hé tuer c’est pô bien…

Le reste du run fut de haute volée avec cette interprétation modernisée du Punisher silencieux et concentré uniquement sur sa mission. La caractérisation choisie par Rucka était vraiment excellente et je fus vraiment entraîné par cette histoire qui a vu la situation petit à petit partir en sucette.

Un très bon run qui s’achève aujourd’hui, il est juste dommage que Marvel ait traité de manière aussi minable un scénariste de la classe de M.Rucka.

UNCANNY AVENGERS 4

UA 4Scénario : Rick Remender

Dessin : John Cassaday

Sollicitation : Red Skull and his S-Men move forward their take over of New York.A member of the Uncanny Avengers joins the S-Men!When the chips are down, the fight all but lost, one Avenger must rise and face the terrible might of The Omega Skull!

Avis : en principe il s’agit là de la conclusion du 1er arc de Remender sur cette nouvelle série Uncanny Avengers et entre nous tant mieux. Si l’idée de récupérer le cerveau de Xavier pour réactiver ses pouvoirs télépathiques et les mettre au service du Red Skull était une bonne idée sur le papier, une fois exécutée c’est une toute autre histoire. On ne comprend en effet pas vraiment bien comment tout cela fonctionne, ou comment Skull a pu se greffer une partie du cerveau de Xavier. Je sais que nous sommes là dans univers de fiction complète, mais quand on aborde des concepts ahurissants, les auteurs essayent de nous donner un semblant de vraisemblance, là non, nous sommes censés accepter cela comme un fait sans trop nous poser de questions.

Par ailleurs les sollicitations nous ont spoilé certains twists, comme le retournement de veste (ou de cape) de Thor possédé par les hommes de Skull, ce qui fait que la lecture du numéro 3 a été assez pénible, sans être non plus une purge. On a juste envie que cela se termine et de passer à autre chose…

Enfin petite question : suis-je le seul à ne pas pouvoir encadrer Alex Summers dans cette série et les pathétiques tentatives d’en faire un personnage de premier plan ?

UNCANNY X-MEN  2

UNCANNY XMEN 2Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin : Chris Bachalo

Sollicitation : There is a mole on Cyclops’ team, but who is it?When you hunt the UNCANNY X-MEN you use Sentinels, but when you find out WHO’S DOING THE HUNTING your jaw will drop!

Avis : à peine quelques semaines après le premier épisode, voici donc le second numéro du nouveau volume consacré à Uncanny X-Men. Tout comme All New X-Men, la série a pris un bon début avec des bases d’intrigues assez intéressantes : le traître dans l’équipe, le statut de rebelle populaire de Cylcope et les intrigues pour le faire chuter, les pouvoirs de plusieurs membres de l’équipe profondément altérer par le Phenix,… bref il y a matière à histoire.

Il reste à voir comment Bendis va gérer tout cela sur la longueur et surtout espérer qu’il ne délayera pas  comme il a trop souvent l’habitude de le faire. En tout cas pour le moment Bendis est plus inspiré que sur les Avengers, notamment toute la période post Secret Invasion qui n’était pas fameuse.

Bien que je n’ai pas apprécié la manière dont il avait complément raté la rencontre X-Men du passé/Cyclope, expédié en quelques pages, sans réelle valeur ajoutée ou avancement  de l’intrigue dans un sens ou dans un autre, j’ai récemment lu les épisodes 6 & 7 de All New X-Men qui en effet étaient pas mal du tout. Il ne faut pas s’attendre à ce qu’ils fassent grand chose de vraiment extraordinaire, mais après des années médiocres sous Fraction et Gillen, je suis un peu désespéré donc du coup je prends le premier truc pas trop mal…

A noter aussi la sortie de :

– Uncanny X-Force 2, de Sam Humpries et Ron Garney, après un premier épisode pas passionnant, il faut voir ce que le scénariste a à proposer au delà de « allons botter le cul de Spirale, et Fantomex couche avec sa version féminine »

– YOUNG AVENGERS 2, de Kieron Gillen et Jamie McKelvie, là aussi premier épisode sympa, mais une fin d’épisode un peu abrupte… et un peu conne pour dire la vérité. A voir si Gillen arrive à nous faire autre chose que de la soupe pour une fois…

A propos Sam 2032 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. Je viens de me faire les deux titres de Bendis de cette semaine et l’auteur repart dans ses pires travers pour Uncanny X-Men #02 où les personnages ne font que parler en attendant que l’intrigue démarre vraiment dans les deux dernières pages. Alors vous allez me dire que Bendis fait souvent ça, et beaucoup sur ce site (coucou tout le monde sauf Bunny) me diront qu’il fait beaucoup ça sur All-New X-Men (dont j’ai aimé tous les épisodes jusque là), sauf qu’ici ben c’est juste chiant, les dialogues n’ont ni intérêt ni saveur, bref la lenteur de l’histoire ne s’excuse même pas par quelques bulles bien pêchues… ou alors e m’endormait trop souvent pour pas saisir le sens profond caché entre les lignes allez savoir… GotG #0.1 s’en sort un peu mieux, c’est efficace mais plus que classique et non-surprenant de bout en bout, heureusement Steve McNiven se défonce et nous offre une très belle prestation. Je ne reviendrais pas sur la stupidité de la numérotation, comme faire un #0.1 s’il n’y a pas de #0 ? Bon j’espère que les autres titres Marvel de la semaine valent plus le coup parce que là on sent de nouveau que le Bendis écrit trop de trucs à la fois et torche le travail…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.