Bestseller des libraires #13

Le top 5 des ventes VO dans les comic shops français

C’est serré cette semaine! En effet les 3 premiers sont ex-aequo… Et non, je ne ferai pas de blague sur les éléctions municipales dans cet article

1) Ex-aequo :

Harley Quinn #4 : Suite de cette série qui semble-t-il continue d’être appréciée. Elle se place même en tête chez Pulp’s Bordeaux. Personnellement, j’ai lâché au numéro 2. Je ne dois pas avoir la même définition de l’humour (sans vouloir relancer un débat houleux entre Sam et MrHoneybunny dans le dernier Comixity).

Uncanny X-Men 19.NOW : Sans surprise, cette série se classe très bien, peut-être aidée par le magnifique suffixe « .NOW » censé indiquer un point d’entrée idéal par Marvel pour les nouveaux lecteurs. Un argument que nos libraires ont sans doute pu exploiter (sacrés capitalistes!). Un numéro qui lance la guerre entre l’équipe de Cyclops et le S.H.I.E.L.D suite à une nouvelle attaque de sentinelle (vous savez, les même sentinelles qu’on voyait il y a plus d’un an et demi dans cette même série, et dans Battle of the Atom… oui Bendis prend son temps). Quand bien même on se doute bien que la situation est moins claire qu’il n’y parait et que derrière ces attaques se trouve l’ombre d’un mystérieux personnage casqué, teasé dans le numéro 11, en août dernier. Un modèle de decompression!

Superman Unchained #6 (sur 9) : Après un petit retard, la suite de la maxi série de Scott Snyder et Jim Lee continue de se vendre très bien. Un roster all-star qui fait toujours son effet, malgré une histoire pas tout à fait subtile et que j’ai personnellement arrêté par manque d’intérêt. Attendez le TPB pour vous faire votre idée…

4) Animal Man #29 : l’adieu de Jeff Lemire sur ce titre, qui est d’ailleurs annulé avec ce numéro. Une série tenue de bout en bout par l’auteur, et sans doute une des meilleurs séries de ce relaunch depuis 30 numéros (n’oublions pas le #0!). Lemire dessine en grande partie cette dernière histoire, très  touchante, où Maxine la fille d’Animal Man raconte tout ce qu’elle a vécu, de son point de vue. Le style graphique naïf de Lemire colle parfaitement et c’est très émouvant. A noter le retour pour quelques pages de Travel Foreman, qui avait posé l’identité graphique si particulière du titre lors de sa première année de publication, avant d’être magnifiquement remplacé par Steve Pugh (et dernièrement par Rafael Albuquerque et Cully Hamner, il y a pire!). Un indispensable si vous avez suivi les aventures de Buddy Baker et de sa famille. Le titre se place 1er chez nos amis d’Apoklyps, et c’est à la fois surprenant et mérité.

5) Ex-aequo Daredevil #1 : Bon numéro, qui justifie tant bien que mal son relaunch par un changement de situation pour Matt Murdock, forcé de déménager à San Francisco. Un changement de paysage bienvenu, et une suite logique au run de Mark Waid. Le titre change un peu de ton, mais garde son humour et son dynmisme caractéristique. Le duo formé avec Chris Samnee est bien rôdé, et l’aventure de Daredevil sur la Côte Ouest s’annonce très plaisante!

et Batman & Aquaman #29 : début de l’arc consacré à la récupération du corps de Damian par son père (Batman, si vous n’avez pas suivi!). Il est en équipe avec Aquaman ce mois-ci pour infiltrer la base de Ras Al Ghul qui je le rappelle tente de résusciter sa fille Talia et son petit-fils Damian… Des scènes graphiques, des clones morbides et beaucoup d’action, très bien mis en image par un Patrick Gleason au sommet de son art depuis plusieurs mois. J’ai rarement vu une baleine aussi bien dessinée!

La détermination d'un père, en une page magistrale
La détermination d’un père, en une page magistrale

Au delà des premières places, nous trouvons MsMarvel qui reste très bien placée chez Pulp’s mais ne fait pas de grande vague chez nos autres libraires. Chez Comics Zone, jamais le dernier en indé, c’est Judge Dredd qui fait sensation cette semaine, avec la sortie d’une compilation de 72 pages de plusieurs histoires du juge (avec Matt Wagner bien sûr, mais aussi Kevin O’Neill ou Mike McMahon…) pour 9,99$. Ca s’appelle Judge Dredd Big Drokkin’ Treasury et c’est un bon moyen de découvrir ce personnage culte du comics britannique!

Dans les prochaines semaines, nous allons essayer d’étoffer cette chronique d’interviews et de témoignages de nos libraires. Parce que sans eux, pas d’article, alors c’est la moindre des choses!

Merci à Pulp’s BordeauxComic ZoneApoklyps et Astro City, et à la semaine prochaine!

A propos Florent 50 Articles
S'est plongé dans les comics sur le tard, en 2012, et n'en est pas ressorti depuis. A un faible pour Vertigo. Joue aussi de la basse, mais ça n'a rien à voir. Contrairement à Nonö, il n'a pas de chapeau.

1 Comment

  1. Superman Unchained bouge enfin un peu, mais ça reste quand même bien en-deçà des monts et merveilles qu’on nous promettait, et les retards n’arrangent pas l’affaire.

Répondre à Marti Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.