Guide de lecture Comics VO : semaine du 19 Mars 2014

DC COMICS

AMERICAN VAMPIRE SECOND CYCLE #1

AMERICAN VAMPIRE SECOND CYCLE #1Scénario : Scott Snyder 

Dessin : Rafael Albuquerque

Sollicitation : The Eisner Award-winning, critically acclaimed series is back! #1 New York Times best-selling writer Scott Snyder (BATMAN, SUPERMAN UNCHAINED, THE WAKE) and acclaimed artist Rafael Albuquerque (ANIMAL MAN) bring their bloodsoaked opus into the 1960s!
The story so far…
Pearl Jones is a new kind of vampire, one of an American breed that can walk in the sun and has rattlesnake fangs. She’s beautiful and powerful – and she’s hiding from a tragic past…
Skinner Sweet is an American vamp too – the kind you love to hate. He’s good when he wants to be, but most of the time he’s downright bad. He’s Pearl’s maker, but he’s off in Mexico with an agenda of his own…
Will their two stories collide, or are they separated forever? And who is this new villain on the horizon, someone bloodier and more evil than anything seen in AMERICAN VAMPIRE before? Who is THE GRAY TRADER and what does his arrival mean for Skinner and Pearl?
Whether you’re already a fan or interested in checking out this series, the extra-sized AMERICAN VAMPIRE: SECOND CYCLE #1 is the perfect jumping-on point!

Avis : annnnnnddddd it’s baaaacccckkk !!! enfin !!  American Vampire est enfin de retour aux USA avec le premier épisode de ce que l’on pourrait qualifier de saison 2 de la série, mais aussi la dernière…Et là vous me dites : mais Sam, du American Vampire, on en a eu y a pas longtemps en VO, j’en suis certain…Ce à quoi je réponds bien évidemment, mais comment osez vous contredire ma sagesse infinie jeunes impudents !!! à mort les contestataires !!! donnez moi le pouvoir !!! et vous verrez, ça marchera à la baguette !!! Si l’on met de côté les bouffées de ma propre vanité…oui en effet il y a eu au cours de cette année de pause quelques one shot ici ou là pour rappeler au lecteur dans un marché surchargé en titres géniaux qu’American Vampire était toujours là.

Au vu des interviews données tant par Snyder et Albuquerque, ce n’est pas de gaieté de cœur qu’ils ont décidés de mettre ainsi la série en pause. La principale raison provient essentiellement du planning ultra chargé de Snyder au cours de l’année,…bien que son dessinateur ait été pas mal occupé également. Entre le lancement de Superman Unchained avec Jim Lee ou bientôt de Batman Eternal, la préparation de son prochain creator owned chez Image Witchs ou encore le lancement de The Wake chez vertigo, Snyder n’avait tout simplement pas de place pour tout. En fait selon ses propres dires c’est sans doute la dernière fois qu’il s’engage sur autant de choses à la fois, notamment chez DC. Pour lui l’avenir = Batman + creator owned…

Au menu de cette nouvelle saison de AV, le titre fait à nouveau un bon en avant dans le temps. Après les années 20,30,40 et enfin 50, on retrouve les personnages qui ont survécu au dernier arc au cœur des années 60. On retrouve toujours Pearl Jones et bien entendu Skinner Sweet, le vampire le plus pourri depuis Dracula…Dracula qui pourrait bien constituer la principale menace jusqu’à la fin de la série. Introduit dans l’univers d’AV dans une mini série suivant la vassaux de Venus, il était clair que le personnage était appelé à jouer un rôle régulier.

Verdict : BUY !!!

ANIMAL MAN #29

ANIMAL MAN #29ScénarioJeff Lemire

Dessin :Travel Foreman & Various 

Sollicitation : FINAL ISSUE
A special finale to Jeff Lemire’s run on the series by the creative team that launched Animal Man in The New 52! What is left of Buddy in the wake of « Evolve or Die »?

Avis : clap de fin pour la série de Jeff Lemire ! et pour une fois un titre chez DC ne s’arrête pas faute de ventes, bien qu’elle ne soient pas glorieuses depuis quelques mois, mais tout simplement parce que le scénariste qui porte le titre à bout de bras depuis son relaunch a terminé son histoire sur le personnage. Enfin pas tout à fait puisque Lemire a intégré Buddy dans sa nouvelle Justice League United, un titre que j’attends avec impatience après une année 2013 où j’ai fait l’impasse sur la Justice League de Johns et où la version 2014 ne m’attire pas plus que cela…Concernant Animal Man, on peut comprendre l’importance du héros pour Lemire qui lui a permis d’exploser auprès du public. Jusque là son audience était limitée entre son creator owned chez Vertigo Sweet Tooth et ses runs courts sur des séries DC comme  Superboy.

Le relaunch DC a réellement été sa chance de vraiment être découvert par le grand public (dont moi), grâce à la qualité de ses scripts qui ont accordé à Animal Man une durée de vie bien supérieure à ce que j’imaginais lors de son lancement. En effet jusque là Animal Man était considéré comme un personnage de 4e zone, surtout connu pour le run complètement maboule de Grant Morrison à la fin des années 80. Certes AM reste un personnage de moindre importance, mais Lemire a su justement joué avec cette dimension de super-héros peu reconnu et développer avant tout la dimension humaine au travers de sa relation avec sa famille + le doter d’une véritable mythologie avec le concept du Red.

Ce qui aura sans doute manqué à AM lors de sa dernière année est sans doute une histoire plus porteuse. Le fait est que pendant un an et demi, la lutte contre le Rot a su animer le titre, le porter. Une fois cette menace disparue, Lemire est entré dans un traitement de la nouvelle célébrité de Buddy, au moment où il vit un deuil terrible et que sa femme l’a quitté, qui ne m’a personnellement guère enthousiasmé. De fait cela fait des mois que je n’ai plus touché un épisode. Je m’ y suis uniquement remis le mois dernier avec la conclusion de l’arc Evolve or Die qui était pas mal du tout. Malgré tout AM restera une des réussites du New 52 avec pour l’occasion le retour pour quelques pages de Travel Foreman dont le style graphique torturé avait marqué la première année de la série.

Verdict : BUY

BATMAN AND AQUAMAN #29

BATMAN AND AQUAMAN #29Scénario : Peter J.Tomasi

Dessin : Patrick Gleason

Sollicitation : Batman is ready to settle the score with Ra’s al Ghul, who stole Robin’s body out of the grave! As the Dark Knight travels to the island where Damian was born, he’s set on a collision course with Aquaman!

Avis : après la conclusion ahurissante, et dont on a pas fini de parler, de l’arc Batman and Two Face le mois dernier, Tomasi n’accorde aucun répit à Batman et le lance déjà dans une nouvelle quête importante ! Cela avait été mis en place dès le début du précédent arc, mais Tomasi a rappelé la disparition des corps de Talia et Damian, sans aucun doute des mains de Ra’s Al Ghul. Etant donné le caractère particulièrement sensible de ces disparitions, notamment celle du cadavre de Damian, on peut s’attendre à un Batman passablement sur les nerfs !!! Pour la première partie de ce nouvel arc, qui verra à priori Batman faire coucou à quelques alliés, le scénario invite…Aquaman !!! pas vraiment le personnage que j’aurais anticipé. J’aurais plus suspecté une apparition de Superman, ami de longue date.

Et bien non. Vous me direz tant mieux, c’est bien d’être surpris. D’autant que le personnage d’Aquaman a lui même perdu son fils il y a des années, des mains de Black Manta. De fait cette tragédie commune pourrait jouer comme un catalyseur pour tout l’épisode et voir cette alliance entre les deux personnages prendre une résonance toute particulière. A noter que le mois prochain c’est WW qui viendra faire coucou…Etant donné que j’ai toujours préféré la relation Batman/WW à celle Superman/WW, cela pourrait donner quelque chose d’intéressant…

Verdict : BUY

HARLEY QUINN #4

HARLEY QUINN #4Scénario :  Amanda Conner, Jimmy Palmiotti

Dessin :Chad Hardin 

Sollicitation :  Meet Harley’s new neighbors, and shudder at the horrifying realization that they are so twisted they make her seem like the normal one on the block!

Avis : arrivée donc de nouveaux personnages dans la série et vu le pedigree de Palmiotty et Conner dans la création de personnages cinglés, on peut s’attendre à du lourd. On voit que les auteurs continuent de développer la petite bulle autour d’Harley, en essayant de lui donner un cast à son image. Avec les apparitions d’Ivy ces deux derniers mois on a vu que les auteurs, par ailleurs, ne reniaient rien du passé du personnage, notamment du côté de ses alliances…On peut donc imaginer que ce n’est pas la seule figure connue du Bat-verse que l’on va voir apparaître dans le titre. Un titre qui après 3 épisodes reste franchement fun à lire, pas prise de tête et qui n’a comme objectif que d’amuser. De ce côté là c’est mission accomplie.

Verdict : BUY

SUPERMAN UNCHAINED #6

SUPERMAN UNCHAINED #6Scénario : Scott Snyder

Dessin : Jim Lee

Sollicitation : The Man of Tomorrow and the Superman of yesterday go at it – no holds barred! Supes goes full throttle after his would-be ally, Wraith, in a seismic battle ranging from deep space to the ocean’s floor and ultimately the core of the earth! Meanwhile, Lois Lane holds the key to defeating Ascension, but she needs to reach the Fortress of Solitude to ensure its safekeeping – not to mention hers! And she’s being pursued by a heavily armed force, and it isn’t Ascension!

Avis : comme nous l’avons appris récemment, le titre Superman Unchained qui aurait du être un porte étendard de chez DC, s’arrêtera prochainement au bout de seulement 9 épisodes. La faute à un Snyder débordé et un Jim Lee qui a du mal désormais à tenir un rythme mensuel sur une longue période…C’est vraiment dommage, car comme je l’ai déjà dit, je commence vraiment à apprécier cette série. Après des débuts un peu mou du genoux, Snyder a vraiment réussi à faire décoller son récit avec l’introduction de ce nouveau personnage Wraith, un personnage enfin malin, avec des convictions qui peut tenir plus d’un round avec Superman.

Snyder l’a vraiment positionné comme un miroir de Superman avec cette simple question : que se serait-il passé si Superman était tombé sous le contrôle de l’armée ? une idée qu’il avait déjà exploré dans sa mini série Flashpoint que j’avais vraiment apprécié…notamment pour son côté court en 3 épisodes (et puis Gene Ha, ça le fait quand même…). Ici les choses ont été plus délayées pour vraiment construire un lien entre les deux personnages. Le scénario a vraiment joué avec cette idée que les deux auraient pu être amis dans d’autres circonstances…Enfin il reste le mystère des origines de Wrath à explorer, le plan d’Ascencion et celui de Lex Luthor. Bref pas mal d’intrigues à mener à leur terme en trois petits épisodes..

Verdict : BUY

WONDER WOMAN #29

WONDER WOMAN #29Scénario : Brian Azzarello

Dessin : Cliff Chiang

Sollicitation : If the helmet fits…then it’s time to play God!

Avis : petit à petit nous arrivons donc vers la conclusion de l’excellent run d’Azzarello et Chiang sur WW. Si l’on peut reprocher à Azzarello le rythme lent de son récit, ce qui est quelque chose de récurrent chez lui, il faut bien lui reconnaître le mérite d’avoir véritablement revitaliser sur la durée l’univers du personnage, en lui adjoignant notamment une nouvelle famille aussi cinglée que dangereuse. Un danger que l’on a pu apercevoir le mois dernier avec la conclusion de l’épisode 28 qui semblait sonner la chute de l’Olympe des mains du First Born, véritable menace du run d’Azzarello. Reste au scénariste à véritablement et finalement développer certaines intrigues au long cours installées dès les premiers épisodes. Ainsi après 28 épisodes, on a toujours aucune idée de ce qu’est devenu Zeus qui a disparu dans le premier épisode. De même le scénario ne cesse de teaser des choses sur le bébé de Zola, au centre de la plupart des intrigues depuis le relancement du titre.

Avec cet épisode, il semble que le scénariste ait enfin décidé de toucher à l’un des changements de statut quo les plus importants qu’il ait introduit dans la série, à savoir le nouveau statut de Diana comme Dieu de la guerre…A noter au passage qu’apparemment sauf mauvaise surprise, Chiang signerait encore cet épisode, soit le 3e d’affilée…allez Cliff tu peux le faire !!!

Verdict : BUY !

MARVEL COMICS 

ALL NEW GHOST RIDER #1

ALL NEW GHOST RIDER #1Scénario : Felipe Smith

Dessin :Tradd Moore

Sollicitation : « ENGINES OF VENGEANCE » PART 1
A street race leads a young man on the FAST and FURIOUS road of destiny. Amid an East Los Angeles neighborhood running wild with gang violence and drug trafficking, a war brews in the criminal underworld! With four on the floor, Marvel’s newest GHOST RIDER puts vengeance in overdrive!!!

Avis : précédée par une rumeur flatteuse, pas mal de créatifs du marché attendant beaucoup du titre, la nouvelle série consacrée à Ghost Rider a suscité chez moi un commentaire simple à la vue des premières pages : Marvel va se manger un bon gros procès  pour plagiat…Force est de constater que les visuels de la série font furieusement penser au manga Bleach (que je lis donc je peux en parler…enfin qui me fait souffrir plus qu’autre chose puisque son heure de gloire est passée depuis longtemps et que je veux juste que l’auteur achève le titre…et moi avec !!!). Pour ceux qui ne savent pas de quoi je parle, je vous conseille d’aller voir les visuels de la série…

Au delà, il faut bien dire que les séries Ghost Rider ont connu des vies assez courtes par le passé que ce soit en revenant au concept de base ou en choisissant un nouveau personnage, à l’image de la dernière série (qui était une sombre merde au passage…). Je pense que l’on peut crier au sacrilège puisque le nouveau GR est en voiture et plus en moto !!! rohhhhhhh Marvel !!! bon au moins cela a l’air énergique ! en fait je pense que tout dépendra de l’exécution, mais que nous avons là soit un titre qui va être unanimement haï ou devenir un objet culte…Mais bon connaissant notre propension à la haine gratuite …

Verdict :Check It

DAREDEVIL #1 

DAREDEVIL #1Scénario : Mark Waid

DessinChris Samnee

Sollicitation : BECAUSE YOU DEMANDED IT!
Join Marvel’s fearless hero as he begins his most awe-inspiring adventure yet in the sunny city of San Francisco! Gifted with an imperceptible radar sense and a passion for justice, blind lawyer Matt Murdock-a.k.a. DAREDEVIL-protects the Golden City’s streets from all manner of evil. But big changes are in store for Matt Murdock as old haunts and familiar faces rise to give the devil his due. Hold on tight, because here comes Daredevil…the Man Without Fear!

Avis : comme chacun a pu le comprendre, je n’ai absolument pas accroché au DD de Mark Waid et ce n’est pas faute de lui avoir donner sa chance puisque j’ai du lire les 10 premiers épisodes. Je me suis arrêté au moment du crossover avec le Punisher  et Spidey, sans doute l’une des histoires les plus inutiles que j’ai lu lire. Il y a donc à peu près 0 chances que j’aille voir ce nouveau relaunch portée par la même équipe créative, alors que Waid commet une erreur à mon sens grossière en ramenant DD à San Francisco…Le personnage est tellement associé à New York que ce déménagement est pour moi une bonne grosse bourde.

A cela s’ajoute le ton de la série qui apparemment va rester le même, tout comme la partie visuelle…Je n’ai rien contre Chris Samnee, mais pour moi son style ne fonctionne pas sur DD qui doit être un titre sombre, avec un personnage évoluant dans les rues crasses et obscures de New York. Je signale tout de même la série, puisque apparemment cette version a ses fans…

Verdict : pour ceux qui aiment…

NEW AVENGERS #15

NEW AVENGERS #15Scénario : Jonathan Hickman

Dessin : Simone Bianchi

Sollicitation : Meet the Mapmakers, cartographers of the Apocalypse.   Doctor Strange sells his soul.   Reed Richards and the Illuminati rekindle an old relationship.

Avis  : Hickman continue de développer son univers de manière fascinante dans cette série qu’il réussit bien mieux qu’Avengers. Autant son run sur ce dernier titre est redevenu chiant comme la pluie en automne depuis la fin d’Infinity, autant New Avengers ne cesse de monter en puissance, alors que toute l’intrigue autour des incursions amène son flot de nouveaux personnages et surtout de sacrifices ! Alors qu’une partie des Illuminatis observe des dimensions parallèles pour savoir comment stopper l’hémorragie, le docteur strange est allé se perdre dans les dimensions obscures à la recherche d’un pouvoir à la hauteur des enjeux.

Le titre se révèle de plus en plus passionnant de mois en mois. Je regrette par contre le départ de Mike Deodeto, remplacé sur cet arc par Simone Bianchi qui s’acquitte de la tache avec son talent habituel mais sans passion. Je sens qu’il va vraiment falloir être attentif, car Hickman crée pas mal de nouveaux groupes dans ces épisodes et il est fort probable que leur rôle va gagner en importance dans les mois qui viennent, voir sur l’ensemble du run d’Hickman. Le scénariste étant bien plus intéressé par NA, mon conseil est simple Marvel (car je sais que vous m’écoutez avec attention…), retirez lui les Avengers et filez le titre à un jeune scénariste qui ne demande que cela pour exploser : un Denis Hopeless par exemple…Ou alors mieux, réduisez le nombre de titres Avengers !!!

Verdict : BUY

THOR GOD OF THUNDER #20

THOR GOD OF THUNDER #20Scénario : Jason Aaron

Dessin : Esad Ribic

Sollicitation : THE LAST DAYS OF MIDGARD Part Two Thor battles to save the Earth on two fronts. In the present day, Thor takes on Roxxon, the world’s most powerful and nefarious super-corporation. While in the far future, King Thor is all that stands between Old Galactus and the planet he’s been dying to eat for a very long time. Even if King Thor wins, is the Earth still doomed?

Avis : prions mes bien chers frères et éventuelles sœurs, oui prions pour que Jason Aaron retrouve son mojo !!! car ô seigneur et dieu des comics que le précédent épisode puait des fesses façon colique néphrétique…Oh ça visuellement c’était superbe, avec un Esad Ribic qui a réussi à tirer ce qu’il pouvait du pauvre script d’Aaron, mais que l’intrigue située dans le présent était chiante !!! sérieusement qui est-ce que cela intéresse de voir Thor sauver des baleines ? et puis quelle compagnie serait assez conne pour claquer des milliards dans des sous marins juste pour aller buter quelques poissons ???? voilà un étrange sens du commerce !!!

La seule partie de l’épisode que l’on pouvait sauver était celle située dans le futur avec le Thor âgé, mais cette partie ne faisait qu’annoncer sa confrontation avec Galactus…un truc que l’on savait déjà à la lecture de la sollicitation…Bref un épisode qui fut difficile à finir surtout après les espoirs suscités par Aaron à nouveau avec l’épisode 18, sur le jeune Thor, qui était à nouveau fabuleux après nous avoir consterné pendant des mois avec Malekith… Après une première année parfaite, le run de Jason Aaron sur Thor ressemble de plus en plus aux montagnes russes !

Verdict : Check It !!! bouge toi le mou Jason !!!

WOLVERINE AND X-MEN #2

WOLVERINE AND X-MEN #2Scénario : Jason Latour 

Dessin :Mahmud A. Asrar

Sollicitation :  WELCOME TO THE JEAN GREY SCHOOL OF HIGHER LEARNING! The ALL NEW MARVEL NOW smash hit series schools with Jason Latour (WINTER SOLDIER) and Mahmud Asrar (X-MEN) leading the charge with drama, action and homework(?)! World-famous X-Men Wolverine, Storm, and a star-studded faculty must educate the next generation all-powerful, but inexperienced mutants! But with their own lives steeped in deadly enemies and personal crises, how can the X-Men guide and educate-let alone defend-the school? At the Jean Grey School, you never know who will enroll…or who will lead the class! And what mysterious organization waits in the shadows to destroy Wolverine’s mutant sanctuary? These questions and more are answered in the All-New Marvel Now sure-to-be-smash, WOLVERINE AND THE X-MEN #1!

Avis : suite du nouveau volume de Wolverine and the X-Men avec la nouvelle équipe créative après des débuts…sympas mais pas tonitruants. Alors que la version de Aaron m’avait séduit dès la lecture des premières pages. Là j’ai fini le premier épisode en étant charmé par certains éléments mais peu porté par l’intrigue. Du côté des bons trucs, le fait que j’ai pu apercevoir Hisako/Armor qui pour une raison inconnue semblait avoir disparu des écrans radars de pas mal de scénaristes, dont Aaron, malgré l’énorme potentiel du personnage crée par Joss Whedon. Je n’ai jamais compris pourquoi Fraction lui avait préféré Pixie…pour ce qu’il a en a fait ensuite…De manière générale, le premier épisode voyait pas mal de caméos, alors que Latour a essayé d’avoir l’approche la plus globale possible sur la Jean Grey School, en essayant de n’oublier personne.

Du côté du pas vraiment enthousiasmant…encore cette XXXX de Phoenix. Moins d’un an après AvX, j’aurais apprécié que cette intrigue reste au placard un moment ou soit réservé au personnage de Hope qui après avoir servi de Deus ex Machina semble embarquée pour la direction « placardland » chez Marvel…Oui je sais, je sais cette intrigue avec Quentin en Phoenix est teasé depuis les premiers épisodes d’Aaron sur le titre (l’épisode 5 ou 6 de mémoire) et rappelée au moment de Battle of The Atom, mais sérieusement tout cela fait un peu réchauffé si tôt après AvX.

Verdict : sympa mais pas transcendant. Poussons sur l’ensemble du premier arc…Check IT.

X-MEN #12

X-MEN #12Scénario : Brian Wood

Dessin : Kris Anka

Sollicitation : Conclusion to GHOSTS  The Sisterhood is fully formed, and the battle for leadership begins!  The X-Men must choose…take down the Arkea Sentinels or go after the Sisterhood.

Avis : bougre de nom de XXX, enfin nous arrivons à la fin de cet arc en 6 parties ou au final il ne sera pas passé grand chose… En fait ce à quoi nous avons assistés est essentiellement la création de la Sisterhood par Arkea et …ben rien d’autre. Donc en fait, Brian Wood a transformé ce qui dans le passé aurait été traité comme une subplot, ou en un seul épisode en un arc en 6…Et l’on voit bien le problème avec cette manière de faire, Wood a donc utiliser ce qui aurait du être une intrigue annexe pour en faire une intrigue principale, d’où le fait je pense que tout d’un coup après des bons débuts, on a un peu eu l’impression que la série pédalait dans la semoule qui ressemblerait à des sables mouvants…

Selon les dires de Wood, il ne s’agit là que de la première histoire sur ce nouveau groupe qui va devenir un ennemi récurrent des X-Men et c’est selon moi la seule bonne nouvelle qui va ressortir de tout cela. En effet les X-Men ont pas mal souffert ces dernières années côté vilains encore disponibles. Quand ils ne les tuent pas, ils se les font piquer par le reste de l’univers Marvel…ou alors ils préfèrent se battre entre eux…De fait très peu de nouveaux vilains charismatiques ont été crée au cours des 10 dernières années, et ce alors que le cast de vilains impressionnants des X-Men avait toujours été une des grandes forces de la franchise.

Bref le scénariste a une bonne base pour l’avenir du titre à condition que 1/ il se sorte les doigts du cul pour accélérer un peu le rythme de ses histoires et 2/ qu’on lui refile un artiste plus doué…Kris Anka est très bon pour les couvertures…et il devrait rester à ce qu’il sait faire. Ses pages intérieuses ne sont pas glorieuses et souffrent de la comparaison avec Clay Mann qui malgré un encrage peu adapté s’en sort bien mieux. De fait Mann apparaît comme bien plus adapté pour dessiner un titre X-Men

Verdict : à souffrir pour voir où cela va…

A propos Sam 1875 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

7 Comments

    • Faut reconnaitre aussi que cette semaine, les titres DC ont de la gueule. Dommage qu’on perde Animal Man. C’était devenu une de mes séries favorites tous éditeurs confondus. Mais au moins ça s’arrête avant de devenir mauvais ou d’être artificiellement rebooté comme chez Marvel. Bon pour le coup, je vais quand même laisser sa chance aux faux reboots de DD et de Hulk. Mais va falloir que ça cartonne vite.

  1. C’est quand même cocasse cette manie qu’ont les personnages de tomber sur Aquaman dès qu’ils se baladent quelque part en mer, non ? :p

    A la base il me semble que c’était prévu que Jim Lee part à l’épisode 9 mais que Snyder reste encore quelques temps. J’espère que le rythme sera de nouveau régulier car le retard et, surtout, la meilleure qualité de Superman/Wonder Woman sont en train de tuer le peu d’intérêt qu’a réussi à me susciter Superman Unchained dans ses deux derniers épisodes…

    Le Phoenix est pas censé être « mort » dans AvX ? On savait très bien qu’il reviendrait (si des simples humains ressuscitent, ce serait un comble que le Phoenix ne le fasse pas), mais à peine un an après… Et puis Latour risque bien de se marcher sur les pieds avec Bendis vu ce qu’il semble suggérer dans All-New X-Men, mais quand on connaît les habitudes de type « gros sabots » de Bendis on se doute bien qu’il se contre-fiche qu’Aaron ait déjà prévu le subplot récupéré par Latour…

    J’ai totalement laissé tombé les X-Men de Wood, le manque de temps pour lire tout ce qui sort aura eu raison de ce titre qui n’a fait que dégringoler d’épisode en épisode malgré de bons débuts… La sous-exploitation de Clay Mann par Marvel est quelque chose que je ne comprend pas, le dessinateur a pourtant tout pour plaire à un large public, c’est un peu un Greg Land qui saurait bien dessiner (j’assume le troll :p), qu’ils le mettent sur un gros titre !

  2. Je n’ai pas compris l’option posée sur DD, peut être un des plus beau gâchis de Marvel. Le voici en plein déni de lui même, balayant du revers de la main l’épisode Shadowland.
    Il est frustrant de devoir lire ce personnage une fois tous les 10 ans.
    Je n’investirai pas dans la seconde saison de Wolverine. Je me contenterai de la fin du run d’Aaron.
    Je vois que nous partageons la même opinion du run médiocre de Fraction.

    • Sans doute que le problème avec Daredevil est qu’il a été trop souvent détruit/reconstruit et perdu/retrouvé son boulot et ses proches, tout semble déjà avoir été fait trop de fois sur lui…

      Il n’y a pas grand monde pour défendre ce run de Fraction je pense. :p

  3. Me souviens même d’un type d’album qui m’a dit un jour : mais c’est super brand new day !!! (j’en fais encore des cauchemars…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.