Guide de lecture Comics VF : semaine du 02 Juin 2014

DELCOURT 



World of Warcraft – Bloodsworn 1/2

Date de sortie : 4 juin 2014World of Warcraft

Prix : 14.95€/80 pages 

ScénarioDoug WAGNER

Dessin : Jheremy RAAPACK

Sollicitation : Les tribus des Centaures se sont regroupées. Elles se lancent dans des raids sur tous les avant-postes de la Horde. Elles tuent chaque homme, femme et enfant. Qui a bien pu réussir à les liguer ensemble ? Et par quoi sont-elles tant effrayées pour ne plus être impressionnées par la Horde ? Quelque chose se cache dans les profondeurs de Maraudon. Quelque chose de maléfique.

Avispas d’avis, je signale juste la sortie. 

Verdict : pour ceux qui suivent


Walking Dead 20. Sur le sentier de la guerre

WDDate de sortie : 4 juin 2014

Prix : 13.95€/144 pages 

Scénario : Robert Kirkman

Dessin : Charlie Adlard 
  
Sollicitation :  Après un dernier briefing, Rick rassemble ses troupes et va au Sanctuaire où sont regroupés les Sauveurs. Il annonce à Negan que la Colline ne livrera plus de marchandises et propose une trêve. Negan refuse et apprend à Rick que la Colline s’est jointe à lui ! Plus rien ne peut stopper le déchaînement de destruction… Kirkman et Adlard accélèrent le rythme de la série phénomène.

Avis :pas d’avis, je signale juste la sortie. (et oui je suis celui qui ne lit pas WD).

Verdict : pour ceux qui suivent

Revival 03. Si loin de chez nous…

REVIVALDate de sortie : 4 juin 2014

Prix : 15.95€/144 pages 

Scénario : Tim Seeley 

Dessin : Mike Norton 

Sollicitation : Depuis que les morts ne meurent plus, Dana est très occupée à pourchasser les criminels. Pendant son temps libre, elle tente de résoudre l’assassinat de sa soeur, M.A. Cette dernière poursuit quant à elle une créature fantomatique qui hante une enfant. Mais un ranimé peut-il être d’une aide quelconque face à la mort ? Et pourra-t-elle comprendre sa nouvelle nature ?

Avis : Delcourt ne traîne pas pour traduire la série Revival en VF, puisque le 3e TPB est sorti en mars dernier aux USA…Peut être la preuve du succès de la série en VF ? un succès à mon sens mérité tant le titre est de qualité. La grande réussite de Tim Seeley (que l’on était plus habitué à voir écrire des séries avec des jeunes femmes courtes vêtues..) est d’avoir réussi à dépasser la dimension horrifique et retour à la vie de personnes, pour se concentrer sur cette petite ville d’Amérique confrontée à un phénomène qui la dépasse dans une Amérique ultra religieuse, déchirée par les démagogues, obsédée par la célébrité. Il parvient à conserver une dimension humaine prenante grâce au portrait réussi des différents personnages. 

Ici pas de super héros, ni même de héros, juste des gens normaux avec leur problème de couple, de fric, de surpoids,…qui font face à quelque chose qu’ils ne peuvent comprendre et qui se retrouvent enfermés. Bien que la dimension enfermement de la population (mise sous quarantaine) ne soit pas encore étouffante, elle se fait bien sentir, alors que des créatures étranges rodent dans les alentours de la ville…Du mystère, des personnages attachants, un peu d’horreur (voire beaucoup par moment) sont les ingrédients parfaitement dosés par l’équipe créative. Les deux premiers tomes étaient à ce titre très réussis, et j’ai hâte de voir où l’intrigue va nous mener.

Verdict : à posséder ! encore un bon choix édito de la part de Delcourt

Abe Sapien 03. Nouvelle espèce

ABE SAPIENDate de sortie : 4 juin 2014

Prix : 14.95€/144 pages 

Scénario : Mike Mignola, John Arcudi, Scott Allie 

Dessin :  Sebastiàn FIUMARA Max FIUMARA 

Sollicitation : Alors qu’il s’émancipe du B.P.R.D. dans une quête en solo pour connaître son destin, Abe Sapien traverse une Amérique dévastée, où des cités en ruines sont jonchées de cadavres de monstres. Mais quel est son rôle dans cet univers de fin du monde ? Arrivera-t-il à survivre sans l’aide de ses anciens coéquipiers ? Préparez-vous à frémir d’horreur !

Avis : nouveau tome consacré à Abe Sapien, le poto de Hellboy qui en a vu des vertes et des pas mûres ces derniers temps…En fait au vu des derniers évènements, je suis curieux de savoir quand se déroule ce nouveau tome. En effet nous avons pu voir récemment dans BPRD Hell on Earth que Abe avait appris que les balles étaient contre-indiquées pour assurer certaines fonctions physiques, comme rester en vie…De manière assez mystérieuse et sans explication, le personnage est ainsi mort et ressuscité…hors champs. A priori au vu de la sollicitation, je dirais que cela se situe après le dernier tome de BPRD, puisque clairement l’Amérique en ruines fait référence à ce qui se passe dans cette série (oui il se passe pas mal de trucs en ce moment,  oh rien juste l’Armageddon…).

Au fil des années, Mignola a fortement développé ce personnage, dans une direction très différente de celle des films donc attention. Il a notamment souvent suggéré que le rôle de Abe serait important dans l’une des fins du monde annoncée. C’est donc clairement un immanquable..sauf que je vois que Scott Allie (big boss de Dark Horse) participe au scénario, et là cela me fait tout de suite un peu peur au vu de ce que j’ai lu du monsieur par le passé…donc attention. 

Verdict : à lire. 



PANINI


INFINITY 4 & AVENGERS 12

AVENGERS 12B INFINITY 4Date de sortie : 3 Juin 2014

Prix : 4.3€/64 pages

ÉpisodesInfinity 4 ; Infinity: Heist  Avengers (2013) 21 ; New Avengers (2013) 11 ; Infinity: The Hunt 2 ; Young Avengers (2013) 14 ; Captain America : Hail Hydra 3


Sollicitation : 
Le combat qui oppose Thanos à Flèche Noire se poursuit et va avoir de terribles conséquences pour les habitants de la Terre ! Les Avengers, quant à eux, tentent de négocier une trêve avec les Bâtisseurs.


Un quatrième chapitre décisif signé HickmanOpeña et Weaver. Puis, découvrez ce qui est arrivé à Blizzard dans le second volet d’Infinity : Le Braquage, par Tieri et Barrionuevo

Deux nouveaux épisodes (par Hickman, Deodato et Yu) où la bataille contre les Bâtisseurs entre dans sa phase finale ! En plus, les jeunes héros Marvel affrontent l’armée de Thanos (par Kindt et Sanders). Et bien sûr lesYoung Avengers (par Gillen et McKelvie) et Captain America (par Maberry et Winslade).

Avis :comme à l’accoutumée, ma flemme bien connue s’est alliée à mon opportunisme sans égal pour fusionner mes avis sur Infinity et le mag Avengers…J’en profite puisque comme cela a été maintes fois répétés, la lecture des titres Avengers de Hickman est vraiment indissociable de la mini série crossover centrale. Le scénariste a réellement conçu ce récit pour être en 18 parties et pas seulement 6. Et le récit démarre vraiment ici après des mois à voir les Avengers prendre branlée sur branlée ! Le lecteur profite à plein du fait que Hickman mène deux intrigues énormes en même temps, pile au moment où il se rappelle qu’écrire des trucs qui donnent du plaisir au lecteur est un peu son job…

Ainsi le combat Black Bolt/Thanos va remplir son contrat en termes de génialitude et surtout va rendre ses lettres de noblesse à …Thanos, qui en a un peu besoin après avoir été ridiculisé par Bendis dans Avengers Assemble…Dans le même temps, Cap et les Avengers préparent la contre offensive contre les Bâtisseurs et le résultat est vraiment jouissif pour le lecteur qui a attend que ses héros se comportent…ben en héros… Bref les premiers épisodes étaient une mise en bouche appréciables, mais là on rentre dans le dur qui fait bien mouiller le lecteur avide de sensation fortes !!!

Pour le reste pas vraiment d’avis. Dans Young Avengers, Gillen résout ses derniers morceaux d’intrigues sans trop se forcer. Cela reste sympa, mais pas tonitruant, et on finit la lecture de la série le mois prochain en VF en se disant tout ça pour ça…Pas d’avis sur les mini séries Heist et the Hunt qui n’ont qu’un lien édito avec Infinity, si c’est pas écrit par Hickman, c’est pas la peine…Enfin, suite de la mini série consacrée à Cap sur laquelle je n’ai entendu que du mal…

Verdict : à posséder, ça y est le moteur de Hickman est à plein régime !

IRON MAN 12

IRON MAN 12
Date de sortie : 3 Juin 2014

Prix : 4.8€/112 pages 

Épisodes : Iron Man (2013) 19 ; Iron Man: Hypervelocity 1 ; Nova (2013) 10(I-II-III) ; Avengers A.I. 3 ; A+X 7(I))

Sollicitation :  Alors que Tony et Arno Stark imaginent l’avenir, le Mandarin trame dans l’ombre… Iron Man est aussi le héros de la mini-série Hypervelocity ! Et, après un long numéro anniversaire de Nova, les Avengers A.I. reviennent dans un nouvel épisode. Par GillenBennettWellsBarberiDugganMedinaHumphries et Araújo.

Avis : mmmm Panini sait bien donner envie de ne pas acheter ses mags ! A part Iron Man, aucune série majeure du titre n’est présente et pour combler l’éditeur colle une mini série dont tout le monde se contre fiche et des pans de la série A + X déjà désignée comme bouche trou de l’année depuis deux ans. Cela fait un moment que j’ai personnellement laissé tomber le Iron Man de Gillen, le Nova nouveau ne m’attire pas et la série Avengers AI est déjà annulée aux USA…

Et le Iron Man velocity est vraiment là uniquement pour faire bouche trou. Je ne pense pas être le seul à penser que ce mag Iron Man a vraiment une nature bâtarde. Ainsi, le mag ne présente qu’un seul épisode de sa série éponyme et nous case un peu tout et n’importe quoi pour combler. Si Panini doit arranger son offre, cela  passe entre autre par l’arrêt de ce mag et le transfert des séries ailleurs…

Verdict : à éviter.

SPIDER-MAN 12

SPIDER-MAN 12
Date de sortie : 3 Juin 2014

Prix : 4.8€/112 pages 

Épisodes : Superior Spider-Man 22 ; Superior Spider-Man Team-Up 4-5 ; Scarlet Spider (2012) 22 ; Superior Foes of Spider-Man 6

SollicitationVenom s’apprête à revenir alors que les Heures sombres commencent ! Quant au Spider-Man supérieur, il doit aider une jeune fille qui se retrouve avec des super-pouvoirs et affronter les Superior Six. Plus, un nouvel épisode de Scarlet Spider-Man et de Superior Foes. Par SlottGageRamosRodiDel MundoSpencer,LieberYost et Checchetto.

Avis : un mag bien tristounet ce mois-ci. En effet un seul épisode de Superior Spider-Man à se mettre sous la dent. Là aussi on sent que Panini ralentit le rythme pour synchroniser toutes les séries sur post Infinity…Je ne sais pas trop si c’est une bonne idée pour Spidey puisque Slott joue vraiment dans son coin en continuant d’explorer le monde propre à Spider-Man, avec ici le retour de Venom version Flash Tomphson. Un arc un chouia moins intéressant que les précédents, où l’on sent que Slott commence à songer à ranger les jouets. Il y a tout de même des passages vraiment funs, puisqu’Otto a une idée bien précise de quoi faire avec le symbiote…

Pas vraiment d’avis sur le reste si ce n’est que Team up est dessiné par Chechetto et que donc c’est à lire. Pour le reste j’ai personnellement arrêté Superior Foes après la lecture des deux premiers épisodes. En général j’aime le travail de Spencer, mais là …non. Contrairement à la réputation que l’on essaye de faire à cette série, je ne l’ai pas trouvé drôle et les personnages n’ont aucun intérêt…Enfin Scarlet Spider entame son dernier arc, puisque la série a été stoppé avec l’épisode 25.

Verdict : à lire.

X-MEN 12

X-MEN 12
Date de sortie : 3 Juin 2014

Prix : 4.8€/112 pages 

Épisodes : All-New X-Men 19 ; Amazing X-Men (2014) 2 ; Cable & X-Force 16 ; X-Men: Gold 1

Sollicitation : Les premiers X-Men reprennent du service… en compagnie des X-Men de Cyclope ! Quant aux mutants de Wolverine, ils retrouvent Diablo ! En plus, un vieil ennemi est de retour pour affronter Cable et X-Force. Avec aussi des histoires très spéciales réalisées par de grands auteurs des X-Men. Par BendisPetersonAaronMcGuinness,HopelessSandoval et des invités surprises.

Avis : pas d’Uncanny X-Men ce mois-ci…ni avant un moment. En effet l’épisode 15 est tie in à une histoire post Infinity, donc il faudra attendre au moins septembre pour voir la série revenir en VF…ce qui est dommage car je trouve qu’elle s’est grandement améliorée après Battle of the ATom…dans le sens inverse de All New X-Men avec un arc tout simplement ignoble à lire.

Bendis a d’abord la bonne idée de ramener une mutante bien connue (qui avait passé quelques temps dans Avengers Academy)…mais il décide aussi d’utiliser les pires ennemis jamais imaginés pour les X-Men (plutôt que d’en inventer de nouveaux parce que cela demanderait un effort…). Le truc est à nouveau décompressé comme pas permis et chiant au possible…tout en étant illustré horriblement par un Brandon Peterson dont le style n’est vraiment plus adapté à des récits censé être tourné vers l’action…

Amazing X-Men reste de son côté très agréable à lire. De manière évidente, Jason Aaron laisse Ed McGuinness se faire plaisir sans trop forcer du côté de l’intrigue. C’est très beau, un peu vide, et fondamentalement cela ne vous parlera que si vous connaissez le personnage de Diablo et ses liens avec les X-Men…Aaron parviendra tout de même à caler quelques moments importants pour les personnages, avec un retour au premier plan de Storm et des séquences émouvantes ici ou là…

Côté Cable & X-Force, le titre entame ses derniers épisodes avec le retour…de l’Adversaire…pour une raison que je cherche encore. Ce personnage plus vu depuis Fall of the Mutants est ramené par Hopeless alors que très sincèrement il représentait la partie la moins intéressantes de Fall of the Mutants…Le reste de la série reste sympa, mais j’aurais préféré un autre méchant…

Enfin, X-Men Gold laisse certains des plus grands scénaristes de l’histoire de la franchise s’amuser un peu, avec en première ligne, bien évidemment, Chris Claremont. On regrettera que cet épisode anniversaire laisse sur le bord de la route des gens comme Lobdell et Morrison qui ont marqué les séries mutantes comme peu…Bon je pense que pour Morrison, c’est surtout qu’il était indisponible…Sur le fond le machin est assez innocent, cela n’aura aucune répercussion et joue essentiellement sur la nostalgie du lecteur.

Verdict : un mag à la qualité très variable, donc n’ayez pas beaucoup d’espoirs…

AVENGERS UNIVERSE 12

AVENGERS UNIVERSE 12
Date de sortie : 6 Juin 2014

Prix :4.8€/112 pages 

ÉpisodesAvengers Assemble 20 ; Thor : God of Thunder 11 ; Indestructible Hulk 12 ; Captain America (2013) 10-11)

Sollicitation :  Retrouvez les Avengers dans l’espace durant leur combat contre les Bâtisseurs. Puis, conclusion tant attendue des longues histoires de Captain America et Thor. Plus, un nouvel épisode de Hulk et la première partie d’une nouvelle saga de Cap. Par EwingLarrazAaronRibicRemenderRomita JrWaidScalera et Pacheco.

Avis : bon au risque de me répéter : séries à lire Cap et Thor, reste sans intérêt…En particulier ce mois ci, alors que les deux meilleures séries du mag achèvent leur premier arc de manière tout à fait sensationnelle.

La palme revient tout de même à Thor qui ne va reculer devant rien pour botter les fesses de Gorr. Je sais que cette conclusion aura tiré en longueur, mais la fin trouvée par Jason Aaron est tellement épique, tellement juste, tellement jubilatoire, que cela en fait un des plus grands moments vu dans une série Thor !!! nous aurons encore droit à un épisode grandiose le mois prochain, plus calme alors que Thor revient sur Terre et que l’on voit ce qu’il fait quand il n’est pas avec les Avengers. Après cela la série part aux toilettes et nous avec…

Un chemin que la série de Cap commence à prendre dès ce mois-ci. Alors que Remender achève en d’apothéose l’arc de la dimension Z, la suite pour Cap dès l’épisode 11 voit une chute de régime vraiment terrible, et cela ne va faire qu’empirer dans les prochains mois alors que les dessinateurs vont commencer à voltiger dans tous les sens et que le scénario va faire tout son possible pour faire souffrir le lecteur …C’est triste à dire, mais clairement Remender s’est salement chié dessus après la conclusion de sa première saga…

Bref attendez vous à voir une chute de la qualité du mag dans l’année à venir …

Verdict : à posséder mais toutes les bonnes choses ont une fin...

WOLVERINE 12

WOLVERINE 12
Date de sortie : 6 Juin 2014

Prix : 4.5€/72 pages

ÉpisodesWolverine (2013) 12 Wolverine and the X-Men 40 ; Wolverine: In the Flesh 1

SollicitationÀ l’article de la mort, Wolverine doit repousser les ninjas de la Main avant d’affronter enfin leur chef :Dents de Sabre ! Puis, Logan et Cyclope unissent leurs forces contre les Sentinelles. Et pour finir, une aventure insolite. Par CornellDavisAaronLarrazCosentino et Talajic.

Avis :le mag Wolverine perd de plus en plus d’intérêt au fil des mois et de l’agonie de la série Wolverine and the X-Men, qui va se conclure dans quelques mois en France. Pour son dernier arc, Jason Aaron oublie en effet son intrigue principale (à savoir la chasse aux sentinelles du SHIELD) pour revenir de manière assez étendue sur le duo Cyclope/Wolverine et leurs différents multiples.

La conversation qui en découle est plus que sympathique alors que Aaron reprend certains arguments….des fans qui ont soulevé au fil des mois nombre d’incohérences dans leurs oppositions et dans les réactions des X-Men vis à vis de Cylcope. Je ne suis pas tout à fait d’accord avec la position du scénariste mais au moins il apporte son tribut à la table du sacrifice…

Rien à dire sur les autres titres, alors que Wolverine n’en finit plus d’agoniser dans son titre, qu’il va continuer dans le prochain volume avant un jour de caner sa pipe ou ses griffes…

Verdict : à lire mais l’heure de gloire est passée…

X-MEN UNIVERSE 12

X-MEN UNIVERSE 12
Date de sortie : 6 Juin 2014

Prix : 4.8€/112 pages 

Épisodes : X-Men (2013) 8 ; Savage Wolverine 12 ; Uncanny X-Force (2013) 13 ; Gambit (2012) 16 ; Longshot Saves the Marvel Universe 1

Sollicitation :  Les membres féminins des X-Men doivent affronter la nouvelle incarnation de Lady Deathstrike. Puis,Wolverine commence une nouvelle saga et Uncanny X-Force s’oppose à Cassandra Nova. Plus, un épisode deGambit et le retour de Longshot ! Par Wood,DodsonJimenezHumphriesBrionesAsmusMann, Hastings etCamagni

Avis : comme pour le mag Iron Man, voilà un programme qui fait bien fuir le lecteur !!! on va vers la fin de l’agonie de l’actuelle série Gambit. Pour compenser la fin de Astonishing X-Men, Panini a la bonne idée de caser une mini série sans conséquences…presque hors continuité sur …Longshot…et pas écrite par Peter David qui est à peu près le seul à avoir réussi à rendre le personnage intéressant ces dernières années….

Uncanny X-Force continue également à agoniser (décidément c’est l’hécatombe chez les mutants et dans mon vocabulaire) , en emportant le lecteur avec lui. Le crossover avec Cable & X-Force devrait arriver bientôt et mettre un terme à cette misère. Enfin pour conclure ce désastre…le retour de la série X-Men de Brian Wood pour un arc…de piètre qualité. L’intrigue n’est pas vraiment mauvaise, mais l’exécution est assez tristounette et la conclusion tout simplement ridicule. Bon au moins les premiers épisodes sont dessinés en partie par Terry Dodson (oui il va se faire aider…).

Un mag qui fait peine à voir et ne donne pas envie. Heureusement Marvel a lancé quelques séries solo aux USA assez intéressantes, notamment celle sur Magneto qui devrait pouvoir sauver un temps le mag…

Verdict : à éviter

MARVEL ICONS : FANTASTIC FOUR PAR MILLAR & HITCH

FANTASTIC FOUR PAR MILLAR & HITCH
Date de sortie : 4 Juin 2014

Prix : 35.5€/440  pages

Scénario : Mark Millar

Dessin : Bryan Hitch

Épisodes : Fantastic Four (1961) 554-569, publiés précédemment dans MARVEL ICONS (V1) 44 à 51, 54 et 55, 57 à 60, 62 et 63

Sollicitation : Les Quatre Fantastiques forment la première équipe de super-héros de l’univers Marvel. L’un des leurs,Mister Fantastic, apprend aujourd’hui que la Terre est condamnée. Est-il possible de créer une nouvelle planète pour la remplacer ? Puis, le Docteur Fatalis va faire son grand retour !

Avis :comme toujours les choix édito de Panini interrogent fortement les lecteurs. Après avoir débuté la réédition du run de JMS sur Spidey dans le premier tome de cette nouvelle collection Marvel Icons, Panini s’attaque à run bien moins apprécié, celui de Millar et Hitch sur les Fantastic Four. Un run relativement controversé avec quelques hauts et pas mal de bas.

La participation des auteurs n’était à l’origine même pas prévue, puisque à l’origine ils devaient s’attaquer à un titre X-Men. Mais Millar et Hitch alors tout auréolés de leur succès sur les Ultimates n’étaient guère chauds pour les X-Men, notamment le scénariste qui ne s’est jamais caché que les X-Men n’avait jamais été son  titre préféré (et cela s’est vu lors de son passage sur Ultimate X-Men…).

Ce manque d’enthousiasme les a poussé à se jeter sur les FF lorsque le titre est devenu disponible avec le départ de JMS du titre après moins d’un an. Encore un run court sur cette série qui en aura connu de nombreux au cours des 15 dernières années. En fait au cours de cette période peu d’auteurs auront réussi à rester plus d’une trentaine d’épisodes (Claremeont, Waid et Hickman…c’est à peu près tout…) et Millar et Hitch ne feront pas exception avec à peine 16 épisodes au compteur et moins pour Hitch qui ne pourra même pas achever le run… Au final et avec le recul que peut ont en dire ?

La structure choisie par Millar n’était certainement pas la meilleure mais au moins se tenait avec une montée en puissance progressive de l’intrigue, la mise en place d’éléments de pure SF (avec le nu world) et le développement inattendu de certains personnages comme Valeria, qui grâce à Millar passera du stade de bébé de la famille au génie que l’on connaît. Il y a donc du bon, d’autant que dans les premiers épisodes il est bien accompagné par un Hitch qui de toute évidence s’amuse…Mais tout cela va vite s’étioler. L’intrigue amoureuse de Ben est plus que poussive et sans intérêt et sa conclusion prévisible, Johnny n’a pratiquement aucun rôle et la menace ultime créée par Millar, le maître de Doom fera un pshhhhitttt retentissant..

En ce qui me concerne j’avais bien apprécié les premiers épisodes, mais Millar m’a perdu en route comme je pense de nombreux lecteurs…Il s’agit donc plutôt de le lire si vous êtes un fana de la continuité des FF que pour ses grandes qualités. Le run marquant sur les FF de ces dernières années étant plus celui de Hickman qui sera bientôt réédité en Deluxe (mais sans modif de la trad affreuse …)

Verdict : à tester…

MARVEL NOW! : AVENGERS 1

AVENGERS 1
Date de sortie : 4 Juin 2014

Prix : 16.95€/152 pages

Scénario : Jonathan Hickman

Dessin : Jerome Opena & Adam Kubert

ÉpisodesAvengers (2013) 1-6, publiés précédemment dans AVENGERS (V4) 1 à 3

SollicitationLes plus grands héros de la Terre, les Avengers, ont pour mission de protéger le monde contre les dangers qui le menacent. Dans ce but, ils décident de « voir plus grand » et recrutent de nouveaux membres tandis que les extraterrestres Ex Nihilo et Abyss attaquent la planète !

Avis :tout d’abord, je tiens à rappeler combien j’aime en général le boulot de Jonathan Hickman. Son travail sur les Fantastic Four est le meilleur que la série ait vue depuis…Byrne, je pense. Ses creator owned confinent tous à la folie furieuse et nous nous jetons tous dessus….mais ses titres Avengers …euuurrgghhh….enfin précisions plutôt son travail sur la série Avengers…Car sur New Avengers, on retrouve le Hickman que l’on aime avec un cast limité de héros qui se retrouvent à faire des choix ignobles et moralement contestables pour sauver le monde..qui ignorera sans doute à jamais ce qu’ils ont sacrifié. Bref une série ultra solide où Hickman explore les thématiques qui lui sont chères et je dirais aussi très marveliennes puisque touchant au pouvoir et à la responsabilité qu’il incombe…

Par contre Avengers…je reconnais à peine le scénariste qui de manière évidente est le premier à se faire chier à écrire cela. Autant New Avengers est de toute évidence quelque chose de personnel, autant ce qu’il fait sur Avengers est impersonnel et dénoué de toute passion et d’intérêt. On a là un scénariste qui enchaîne les arcs de manière mécanique pour aller d’un point A à un point B dans son intrigue. Les personnages sont interchangeables. Il n’y a ni cœur, ni âme, car aucune base émotionnelle à laquelle se rapprocher. En fait Hickman fait ici le boulot le plus opposé possible à celui de Bendis. Autant ce dernier privilégiait ses personnages au détriment de toute intrigue, ici l’intrigue générale écrase sans pitié des personnages qui n’y font que passer…

Alors oui je sais cette série est censée être la pierre angulaire de l’univers Marvel, mais grand dieu des comics qu’elle est chiante !

Verdict : à …je sais pas trop quoi faire avec…

MARVEL NOW! : IRON MAN 1

IRON MAN 1
Date de sortie : 4 Juin 2014

Prix : 14.95€/128 pages

Scénario : Kieron Gillen

Dessin : Greg Land 

Épisodes : Iron Man (2013) 1-5, publiés précédemment dans IRON MAN (V4) 1 à 3

Sollicitation : Tony Stark découvre que son amie, la scientifique Maya Hansen, vient d’être assassinée. Celle-ci a fabriqué une arme redoutable, le technovirus Extremis, qui risque désormais tomber entre de mauvaises mains. IronMan doit affronter des ennemis sans pitié et, pour cela, mettre au point une nouvelle armure !

Avis :pour être honnête, j’allais commencer ce commentaire en disant que ce premier arc d’Iron man (qui a aussi été le dernier de ce volume pour moi…) entrait dans la catégorie « sous merde indigne », mais j’ai décidé de me raviser car cet arc n’était peut être pas incroyable mais se laissait lire (du moins les parties rares non massacrées par la traduction et les parties très très chiantes niveau scénario…ce qui ne laisse pas grand chose en fait…). Disons simplement qu’avec le recul la thématique que cherche à développer Gillen est intéressante, mais son exécution est chiantissime…

En effet, ces 5 premiers épisodes permettent en fait à Gillen d’explorer l’utilisation libre d’Extremis, et par la même occasion d’explorer différentes facettes de Tony Stark, les possibilités que lui même aurait pu saisir dans l’exploitation du super sérum : militaire, médicale, exploration spatiale, scientifique…tout y passe de manière assez lourdingue. Je pense notamment au second épisode qui est l’un des pires épisodes d’Iron Man qui m’ait été donné de lire…

Au niveau du dessin on retrouve un Greg Land égal à lui même, au trait figé et adorant dessiner des jeunes femmes étant des clones les unes des autres dans des poses suggestives. Les combats souffrent de son style réaliste et demeurent encore figés. De manière évidente, l’artiste est dans une impasse depuis de nombreuses années et ne veut pas en sortir…

Verdict : à éviter.

MARVEL NOW! : LES GARDIENS DE LA GALAXIE 1

LES GARDIENS DE LA GALAXIE 1
Date de sortie : 4 Juin 2014

Prix : 14.95€/144 pages

Scénario :  Brian Michael Bendis, 

Dessin : Steve McNiven, Sara Pichelli, Mike Avon Oeming, Mike Del Mundo, Ming Doyle, Yves « Balak » Bigerel

Épisodes : Guardians of the Galaxy (2013) 0.1, 1-3 ; Guardians of the Galaxy : Tomorrow’s Avengers 1(I-II-III-IV) , publiés précédemment dans IRON MAN (V4) 1 à 3, 5 à 7

Sollicitation : Alors qu’ils ne sont pas sensés s’approcher de la Terre, Star-LordGamoraDrax le Destructeur,Rocket Raccoon et Groot vont braver cette interdiction et accueillir un nouveau membre : l’Invincible Iron Man. Ensemble, ces héros cosmiques doivent protéger Londres, théâtre d’une invasion d’aliens Badoon. Découvrez en préambule les origines de Peter Quill, alias Star-Lord !

Avis : avec la sortie prochain du film éponyme, la réédition du run de Bendis sur les Gardiens, volume le plus récent de cette série, était inévitable, principalement pour offrir un point d’entrée accessible à d’éventuels nouveaux lecteurs. Même s’il aurait été préférable que ce tome sorte en août avec le film, les  voies de Panini restent impénétrables et ces premiers épisodes sortent dès aujourd’hui. Alors si vous nous suivez depuis un moment, vous savez que sur Comixity, nous ne sommes pas de grands fans de la prestation de Bendis sur ce titre à des années lumières du run épique de Dan Abnett et Andy Lanning, dont les premiers épisodes seront réédités en mini deluxe …en août…Là il s’agit d’un choix avisé, tant le réalisateur James Gunn s’est appuyé sur cette période récente du titre pour construire son film…En fait sans Abnett et Lanning , il n’y aurait pas de film Gardiens !

Mais nous ne sommes pas là pour parler d’eux, ici on parle du run de Bendis qui souffre du comparatif avec ses prédécesseurs (décidément on n’y échappe pas). Là où Abnett et Lanning avaient développé un titre furieusement épique, bourré d’action mais qui ne négligeait à aucun moment ses personnages, Bendis propose…du Bendis. A savoir un récit finalement assez plat, passablement décompressé dans lequel Iron Man vient faire coucou pour quelques épisodes. On comprend bien l’intention du scénariste à la lecture : construire un groupe de paumés, qui n’ont nulle part ailleurs où aller et qui finalement ont trouvé dans cette équipe une place qui leur a été refusé partout ailleurs.

On peut apprécier cet effort pour essayer de construire quelque chose, mais comme d’habitude, les mauvais démons de Bendis prennent ici et là le dessus, avec un premier arc finalement assez creux, qui comporte encore des contradictions, des inconsistances et des dialogues à rallonge qui au final ne servent pas à grande chose et noient un peu l’intention de leur auteur…On retiendra au final le fait que Bendis essaye de construire quelque chose de relativement accessible, très centré sur Star Lord, d’où le fait que l’épisode 0.1 éclaircisse ses origines et pose la base du conflit principal qui va agiter le titre.

Imparfait et bavard, du Bendis habituel, rehaussé par les dessins splendides de Steve McNiven et Sara Pichelli (là oui on en prend plein les yeux).

Verdict : à tester pour les lecteurs intéressés par ce coin de l’univers Marvel.

MIRACLEMAN 1

MIRACLEMAN 1
Date de sortie : 4 Juin 2014

Prix : 14.95€/144 pages 

Scénario :  The Original Writer, 

Dessin :Mick Anglo, Alan Davis, Steve Dillon, Garry Leach

Épisodes : Miracleman 1-4

Sollicitation : Suite à des événements inattendus, le journaliste Michael Moran devient le héros nommé Miracleman. Il découvre alors ses véritables origines et le lien qui l’unit au mystérieux projet Zarathustra. Écrit par le plus célèbre auteur de comics, ce chef d’œuvre est enfin réédité dans un format luxueux, avec des planches restaurées, une nouvelle colorisation et de nombreux bonus !

Avis :après une bataille juridique interminable, c’est Marvel qui a la surprise générale a gagné les droits du personnage de MiracleMan. Il aura ensuite fallu attendre des années avant que l’éditeur en fasse quelque chose, préférant ne pas l’incorporer à son univers partagé (et tant mieux….). Ce n’est finalement qu’en 2014 que Marvel se décide à débuter la réédition d’un titre considéré comme culte par beaucoup. La série aura révélé son auteur au public et assuré son début de renommée (son nom débute par Alan il me semble et finit par Moore, il a fait quelques petits trucs au fil des années…). En ce qui me concerne, je ne sais pas ce que cela vaut, mais il est clair que le titre est précédé d’une rumeur plus que flatteuse. Il faut donc se réjouir de le voir arriver en VF et de manière assez rapide qui plus est. Apparemment Panini a soigné le travail d’édition, nous verrons donc cela dans quelques jours…

Verdict : à posséder.

MARVEL NOW! : X-MEN 1

X-MEN 1
Date de sortie : 4 Juin 2014

Prix : 12.95€/96 pages

Scénario :  Brian Wood, 

Dessin :Olivier Coipel, David López

Épisodes : X-Men (2013) 1-4, publiés précédemment dans X-MEN UNIVERSE (V4) 3 à 6

Sollicitation : Assistez à la formation d’une équipe exclusivement féminine ! Au cours d’un voyage en Europe, la jeune mutante nommée Jubilé porte secours à un nourrisson après une terrible explosion. Tandis qu’elle s’apprête à retourner auprès des X-Men, elle s’aperçoit qu’un homme mystérieux est à ses trousses…

Avis : autre réédition d’un titre récent, ce premier tome est consacré au dernier volume en date de la série X-Men, qui voit Marvel constituer une équipe entièrement féminine. Un fait qui passe complètement inaperçu d’une part parce que Brian Wood crée son équipe de manière accidentelle dans son récit. Il n’y a pas d’intention de la part des personnages de dire que si vous avez un pénis c’est la porte…et d’autre part…parce que les X-Men ont toujours comptés dans leurs rangs les meilleurs personnages féminins des comics (merci Claremont pour ça aussi…).

Au delà, je vais me répéter. En effet comme je l’ai souvent dit ici ou là, la série connaît un très bon début avec ces épisodes, illustrés par Monsieur Olivier Coipel qui encore une fois s’en sort les doigts dans le nez, en éventail sans frimer…avec le retour de Jubilee, d’un ancien ennemi et l’arrivée d’un nouveau. Il y a de bonnes interactions entre les personnages grâce à un Wood qui connaît bien sa continuité. C’est après que les problèmes arrivent. En effet une fois passés les premiers épisodes, Wood commence à se vautrer de manière très visible. Ses intrigues,…enfin son intrigue se révèle poussive et ne décolle pas avant de s’achever de manière assez piteuse…

Donc mon avis est simple, si vous avez raté ces épisodes dans X-Men Universe, vous pouvez y aller, ce ne sera que du plaisir, surtout visuellement. Mais inutile d’aller voir le volume 2, à moins que vous aimiez mater le déraillements de train.

Verdict : à lire.

MARVEL SELECT : X-MEN – PLANÈTE X

X-MEN - PLANÈTE X
Date de sortie : 4 Juin 2014

Prix : 16.95€/224 pages

Scénario : Grant Morrison,

Dessin : Phil Jimenez, Marc Silvestri

Épisodes : New X-Men (1991) 146-154, publiés précédemment dans X-MEN (V1) 92 à 98 / MARVEL DELUXE : X-MEN 3 et 4

SollicitationDans le récit décisif intitulé Planète X, un vieil ennemi des X-Men fait son grand retour. Un terrible combat est alors mené et les X-Men assistent à la disparition d’un des leur ! Puis, le futur des enfants de l’atome vous est révélé dans Déjà demain, l’ultime saga de Grant Morrison sur la série New X-Men !

Avis :après pas mal d’attente, Panini achève enfin la réédition en marvel select du run de Morrison sur New X-Men. On compte ici ses 9 derniers épisodes qui couvrent deux arcs :

– Planete X, qui voit le retour de Magneto et son attaque contre les X-Men et New York. Ici la philosophie du personnage est poussé à son paroxysme, alors que Morrison n’oublie pas ses thématiques, celles qui ont porté son run depuis le début, avec notamment l’illustration de comment la nouveauté chassera toujours l’ancien, à l’image des mutants supplantant peu à peu les humains. Il ne faut pas réduire cet arc à ces quelques lignes maladroites, tant il est important : mort d’un des personnages majeurs des X-Men, qui n’a toujours pas ressuscité, fin de l’intrigue entre Cyclope/Jean et Emma Frost, ultime confrontation entre Magneto et Xavier…Même si des passages entiers ont été retconnés, cela reste un arc majeur.

L’une des réussites majeures de cet arc selon moi est sans doute qu’outre le fait d’être défait physiquement, Magneto, le grand ennemi des X-Men par excellence au cours des décennies est aussi vaincu idéologiquement, non pas par les élèves de Xavier…mais par lui même ! Au cours de son run, Morrison avait mis en scène « la mort » de Magneto. Cette disparition fit de lui l’incarnation même de la rébellion contre le rêve de Xavier devenu dès lors la seule idéologie applicable. De fait dans la mort, Magneto gagnait plus de fidèles, son message plus de force que durant sa vie …Une force anéantie par son retour. Un retour ne faisant que démontrer combien le personnage et les idées appartenaient au passé. Morrison met fort bien en scène cette chute alors que le personnage perd peu à peu la boule presque dépassé par ses créations, d’un côté Xorn, image de sa conscience et de l’autre le Magneto tout puissant exterminateur des humains obligé de se droguer pour maintenir ses pouvoirs à pleine puissance.

– Here Comes Tomorrow, au travers de son run Morrison a touché de manière régulière à différents genres importants : super-héros, espionnage, soap opera, polar, ici il s’amuse avec le futur apocalyptique à côté duquel Days of Future Past (auquel il rend partiellement hommage)est une ballade champêtre…Beast a pris le contrôle de la Terre, les humains ont presque disparu de la surface de la Terre et les mutants ne sont pas en meilleur état. C’est dans ce monde qu’un Phoenix désorientée va revenir et va tout faire basculer. Morrison signe ici ces derniers épisodes et en profite pour ranger les jouets, en résolvant ses derniers intrigues comme la nature de Sublime ou encore la romance Cyclope /Emma Frost. Ces 4 épisodes sont illustrés par un Silvestri au sommet de son art. Et je ne plaisante pas, je ne pense pas l’avoir revu à un tel niveau, notamment en matière de mise en scène, depuis lors.

Je le sais, certaines personnes n’ont pas aimé le run de Morrison, mais pour moi il demeure l’un des plus importants de ces 15 dernières années. Le scénariste aura complètement renouvelé une franchise passée entre des mains peu inspirées à la fin des années 90 et a bénéficié d’une liberté quasi inédite. Son run reste un marqueur de l’époque et une référence incontournable et ce bien que Marvel ait fait tout son possible pour effacer autant que faire se peut tout ce qu’il avait fait…Au fil des années, et comme souvent, le travail de Morrison a peu à peu influencé ses successeurs qui ont tâché de ramener ses apports sur le devant de la scène mais sans son inventivité. De fait il faudra attendre longtemps avant de retrouver quelque chose de ce niveau sur cette franchise.

Verdict : à posséder.

URBAN COMICS

Superman Tome 3

SUPERMAN TOME 3Date de sortie : 6 Juin 2014

Prix : 19€/224 pages

Scénario : Grant Morrison

Dessin : Rags Morales

ÉpisodesAction Comics #13-18

Sollicitation : Encore novice en tant que Superman, Clark Kent a eu fort à faire face aux menaces successives de Brainiac et d’Adam Blake… Mais tout cela n’était qu’un échauffement face au plus grand des dangers : la Multitude, une invincible armée qui n’a qu’un seul but… la conquête de l’univers !

Avis :décidément ces derniers temps, on achève beaucoup de runs de Morrison en VF !! il y a quelques semaines nous avons fini la réédition du run de Morrison sur Batman en librairie. Chez la concurrence cette semaine on termine également son run sur les X-Men et cette fois c’est son run sur Action Comics que l’on conclue. Si Urban fait bien les choses, …vous savez qu’il a aussi bossé sur la Justice League, mmm ??? allez vous savez que vous en avez envie !!! un run tel que celui-ci ne peut rester dans les cartons…alllllleeezzzz !!!!En attendant donc, voici la fin de sa prestation sur Action Comics…Un travail avec lequel j’ai eu beaaaaaaucoup de difficultés pendant loooooooooogtemps.

Comme souvent avec Morrison la première lecture a tendance à vous mettre sur la défensive, à vous interroger et en général, on n’apprécie avec le temps ce que l’auteur propose. Avec Action Comics, dans mon cas, il s’agit sans doute du titre qui m’a demandé le plus de temps et d’efforts avant de vraiment commencer à l’apprécier. La narration de Morrison se fait à la fois plus elliptiques que jamais et plus directe et premier degré que jamais. Les thématiques abordées sont moins évidentes à percevoir et il faut vraiment du temps pour apprécier les personnages, certains ayant vraiment été laissé sur le bord de la route, comme Lois Lane.

Comme toujours avec Morrison, dans ses séries de super-héros, il y a un premier degré de lecture très affirmé de la lutte du bien contre le mal. Un mal qui en général prend des formes relativement épiques. Il y a vraiment challenge pour le héros. Dans le cas présent, la difficulté intervient quand on essaie de définir la lecture de deuxième niveau de Morrison, il y a bien entendu l’hommage au mythe de Superman, à ses créateurs, à son destin universel, mais il y a aussi une certaine critique de DC et de sa gestion de l’homme d’acier souvent pas à la hauteur du mythe qui le change, le modifie, le maltraite  pour mieux le perdre de vue…

Il ne s’agit sans doute pas du meilleur travail de Morrison, qui lui même a admis que sur la fin de son travail chez DC il était légèrement carbonisé, mais cela représente une tentative, sans doute la meilleure, de mettre à jour le personnage en le faisant revenir à ses bases.

Verdict : à posséder.

FAIREST TOME 2

FAIREST TOME 2
Date de sortie : 6 Juin 2014

Prix : 15€/168 pages

Scénario : Bill Willingham,  Lauren Beukes

Dessin Inaki Miranda

Épisodes : Fairest #8-14

SollicitationPour Raiponce, la pousse (trop) rapide de ses cheveux est le moindre de ses soucis. Sa belle-mère ne voit en elle qu’une lamentable dépravée, un sinistre message lui a récemment été apporté par un oiseau de papier, et les fantômes de son passé la poussent bientôt à gagner les terres du Soleil Levant. Sur place, deux rencontres risquent fort de bouleverser sa vie

Avis : nouveau tome de la série consacré aux personnages, nombreux, personnages féminins de l’univers de Fables. Nous avons vu dans le premier écrit par l’auteur de la série mère, que Willingham s’en était servi  pour reprendre certaines intrigues qu’il avait laissé en plan depuis un certain temps dans Fables faute de place…. et le résultat a été une franche réussite, comme souvent avec Fables. Par contre, il va falloir faire plus attention ici, puisque comme cela fut précédemment annoncé, Willingham n’était là que pour lancer la série et va laisser sa place par la suite à des scénaristes invités. En principe cela reste sous son contrôle, mais bon il y a aura forcément un ton un peu différent alors que des auteurs extérieurs apportent leur propre vision au petit monde crée par Willingham. De même pas de Phil Jimenez cette fois. Moi aussi j’en suis triste, tant il avait réussi à rendre certaines des plus belles planches de sa carrière sur le premier tome (sa reine des glaces était sublime…). Comme pour Fables, le tic tac de fin a déjà commencé aux USA pour la série , puisqu’en principe le titre ne devrait compter qu’une trentaine d’épisodes (soit une demi douzaines de tomes). Donc profitons tant qu’il y  en a !

Verdict : à posséder.

Before Watchmen : Comedian

BEFORE WATCHMEN COMEDIEN
Date de sortie : 3 Juin 2014

Prix : 15€/160 pages

Scénario : Brian Azzarello

Dessin : JG Jones

ÉpisodesBefore Watchmen : Comedian #1-6

Sollicitation : Héros de la guerre du pacifique, Eddie Blake, dit le Comédien y a noué des liens d’amitié avec un certain John Fitzgerald Kennedy. Mais, son assassinat dans les années 1960 a eu pour conséquence de faire voler en éclats les derniers vestiges d’idéalisme qui lui restaient. Désormais, le Comédien était devenu incontrôlable et n’avait plu qu’un but : montrer au monde l’étendue de la farce cosmique que représentait l’existence.

Avis :pas d’avis, comme déjà dit j’ai complètement fait l’impasse sur les mini séries Before Watchmen, même si encore une fois l’équipe artistique fait bien mouiller du slip…

Verdict : pour ceux qui cela tente…

A propos Sam 1962 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

5 Comments

  1. Un guide de lecture épique pour une semaine qui s’annonce tout aussi vertigineuse pour nos porte-monnaies !

    Je ne sais toujours pas trop sur quel pied danser avec le run de Millar et Hitch sur Fantastic Four, car mis à part le dernier arc j’ai vraiment bien aimé le tout. Leur histoire finale est vraiment pas terrible, et demeure sans doute l’un des retcons les plus inutiles de l’histoire des comics, au point qu’il a été immédiatement passé sous silence par tous les auteurs qui ont utilisé Fatalis ensuite. L’ensemble de la prestation du duo reste agréable à lire dans sa globalité si on est fan des FF je pense.

    Je suis aussi mitigé dans mes sentiments pour les Avengers de jonathan Hickman, ce titre est une véritable montagne russe niveau intérêt ! Les bons dessinateurs qui l’épaulent sauvent souvent la mise je trouve.

    Ces épisodes de Miracleman sont vraiment à lire, il était vraiment temps qu’on ait droit à une réédition, il ne reste plus maintenant que Marvel se bouge enfin pour permettre à Neil Gaiman de fournir la conclusion qu’on attend depuis plus de vingt ans… A moins que ce soit lui qui se fasse désirer, embourber qu’il doit être dans tous ses autres projets.

  2. Bonjour,
    Je sais qu’il est un peu tard pour commenter de guide mais tan pis.
    Pour information sur ta question concernant la JLA par Morrison, j’ai demandé directement a Urban Comics et c’est dans les tuyaux. Pour l’instant il n’y a pas de date d’arrêtée mais il est prévu.
    Bonne journée.

    • Oh purée ça c’est de la bombe comme nouvelle ! Je mets déjà mon argent de côté, j’avais failli craqué pour la version Panini mais ait été refroidi par le rachat de la licence DC par Urban et le risque d’avoir une collection incomplète.

  3. C’est sure que la nouvelle est bonne.
    Je commençai à me tater à les prendre en VO mais pour le coup je vais attendre (les éditions Urban étant tellement bien faites).
    Par contre la personne qui m’a répondu m’a dit textuellement  » la JLA de Morrison est prévue, nous vous en parlons dès que le projet devient un peu plus d’actualité !  »
    Voilà donc pas tout de suite.
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.