Guide de lecture Comics VO : semaine du 11 Juin 2014

DC COMICS

JUSTICE LEAGUE UNITED #2

JUSTICE LEAGUE UNITED #2Scénario : Jeff Lemire

Dessin : Mike McKone

Sollicitation : It’s all out battle issue as Hawkman has a showdown with Lobo as the League is teleported to Rann to face the shape-changing alien called Byth! This looks like a job for Supergirl!

Avis : second épisode d’une série sur laquelle je reste partagé en grande partie à cause de mon niveau d’ attente avant la sortie de l’épisode 0, qui m’a largement refroidi …Le titre conserve un potentiel certain, alors que Lemire semble ici décidé à sauver le personnage de Hawkman qui fut l’une des victimes du New 52.

Dans le premier épisode, Lemire le confrontait à « Emo » Lobo et …disons que cela ne se terminait pas très bien pour le héros ailé…je suis donc curieux de voir comment il va se sortir de là. Au rang des autres qualités, on voit que le scénariste tire bien parti de l’amitié entre Star Girl et Martian Manhunter (développée par Kindt lors du son passage sur JLA), des tensions comiques entre Animal Man et Green Arrow, ainsi que de la montée en puissance d’Adam Strange, qui ça y est s’est trouvé un jet pack…

Avec cet épisode, le cast va encore s’agrandir avec l’arrivée de Supergirl, non red lantern apparemment. Etant donné les difficultés d’intégration du personnage depuis son arrivée sur Terre, la voir ainsi dans un tel groupe peut amener quelques étincelles supplémentaires.

En termes de menace, Lemire fait dans le classique avec Byth, vilain antédiluvien de Hawkman, ici réinterprété de manière bien plus intéressante et dangereuse. Je ne comprends pas encore trop ce qu’il cherche, mais de manière évidente il a un plan.

Verdict : Check It.

SUPERMAN WONDER WOMAN #9

SUPERMAN WONDER WOMAN #9Scénario : Charles Soule

Dessin : Tony Daniel

Sollicitation : « SUPERMAN: DOOMED » continues with « ENEMY OF THE STATE »! As things get more dire on Earth for him, the Man of Steel may have to go into exile in space, but the self-proclaimed protectors of Sector 2814, the Red Lanterns, don’t want him there either! Don’t miss this deadly face-off between Kal and Kara!

Avis : hasard de la publication, nous avons là avec Justice League United, deux versions de Supergirl…dans JLU, nous avons la version classique, et nous devons donc comprendre que les évènements de la série de Lemire se déroulent avant que Kara ne rejoigne le Red Lantern Corps (ou alors après puisqu’on sait que cela ne durera pas longtemps, juste le temps de secouer de manière salutaire le statut quo) et dans cette série la version pas content !!!

En attendant ça commence à chauffer pour Supie, qui se voit signifier un avis d’expulsion de la planète…un exil qui rappelle une autre histoire des années 90…mmm bon là la différence est que l’exil est un peu forcé et nullement volontaire. Pour ceux qui ne comprennent pas de quoi je parle, je fais référence à une saga des années 90 qui voyait Superman quittait la Terre, par culpabilité,  après avoir exécuté Zod et ses complices dans le Pocket Universe (oui le film n’a rien inventé!!).

En tout cas il est intéressant de voir Charles Soule faire le lien avec une autre de ses séries DC, d’autant qu’ici la rencontre est somme toute logique. Il faut cependant voir comment il va rester fidèle au nom de sa série, et continuer à intégrer WW dans cette intrigue. Jusque là elle a joué un rôle assez important dans le cast. Donc je suis curieux de voir comment cela va évoluer. Doomed reste une bonne lecture, qui malgré sa longueur ne lasse pas pour le moment, notamment car les scénaristes font avancer l’intrigue relativement vite.

Verdict : Check It.

IMAGE COMICS

STARLIGHT #4

STARLIGHT #4BScénario : Mark Millar

Dessin : Goran Parlov

Sollicitation : Duke and his young companion are getting deeper into Tantalus’ underground movement, doing everything they can to infiltrate the invaders and meeting some unlikely allies. It’s been 40 years since Duke last held a gun. Does he still have what it takes to drive out alien invaders and save Tantalus for a second time?

Avis : ohhhh miracle !!! dieu existe donc, en voici la preuve il a redonné de l’inspiration et du talent à Mark Millar pourtant parti s’exiler au pays des auteurs se prostituant à Hollywood (je ne juge pas chacun fait ce qu’il veut avec ses fesses et à sa place je ferais sans doute pareil, après tout quel mal y a t-il à prendre l’argent que Hollywood vous jette au visage ? hein comment ça je suis archi corruptible, !!! je m’insurge, je ne m’en suis jamais caché !!! ).

Le fait est que malgré mes grandes réticences vis à vis de ce scénariste depuis de nombreuses années (keuf Kick Ass keuf…pas keuf pour Nemesis qui était une sombre .XXX non là on peut dire sans se censurer que c’était écrit avec un balai à chiottes et que je ne me serais même pas torché les fesses avec ce bouquin, car ma XXX mérite mieux…), Millar a réussi à sortir plusieurs séries de qualité ces derniers mois faisant oublier ces mauvais démons que ce soit Jupiter Legacy, le récent MPH ou donc StarLight.

Millar ici s’éloigne des super-héros, sur lesquels son approche cynique commence à être relativement éculée et s’attaque aux pulps SF des années 30 de type Flash Gordon dans une sorte de What If : et si le héros revenait dans l’espace mais avec 40 ans de plus et de l’arthrite plein les doigts…Le sujet pourrait ouvrir le flan à des blagues de Millar sur l’âge de son héros, mais et c’est là la principale surprise, il n’y aucun cynisme cher l’auteur, qui traite le sujet de manière bien plus subtile, voire laisse la place à l’émotion ici ou là. Rien de tout cela ne pourrait fonctionner sans le trait de Goran Parlov qui crée une planète alien plus vraie que nature alors que l’esprit du héros voyage entre passé et présent, entre ce que ce monde était (et les beautés qu’il recelait)  et le désastre qu’il est devenu…

Verdict : BUY

MARVEL COMICS

ALL NEW X-MEN #28

ANXMEN2012028-DC11-LR-b1f4cScénario : Brian Michael Bendis

Dessin : Stuart Immonen

Sollicitation : The future Brotherhood of Evil Mutants make their next devastating step against the sanctity of the X-Men. Plus, more on the new mysteries surrounding Jean Grey!

Avis : pourquoi est-ce que je m’obstine ? j’ai certainement besoin d’un psy à ce stade…oui ce soit être cela, le fait que je continue à lire cette série relève sans aucun doute du délire masochiste…Il n’y a pas d’autre explication.

Ce qui est au fond rageant est que pour chaque chose que Bendis fait de manière correcte, il faut qu’il nous en balance dix autres à côté de la plaque. Ainsi, le mois dernier j’ai particulièrement apprécié l’interaction entre la jeune Jean Grey et le Cyclope adulte. Cette petite séquence de quelques pages était de l’or pur ! mais l’origine du Charles Xavier Jr était plus un bon gros casse tête, comme le retour de Xorn inexplicable (puisque censé morte à la fin de Battle of the Atom).

Dans le premier cas j’ai l’impression tout de même que cela s’inscrit dans le plan de Bendis pour Mystique (car j’ai de plus en plus l’impression que son comportement cache quelque chose et deux est en lien avec le testament de Xavier ), mais cela laisse supposé que Bendis a en fait un plan pour le personnage…et mon passif avec ce scénariste me pousse à en douter…

En fait le simple fait de nous ramener la Brotherhood du futur est ennuyeux car cela nous rappelle ce crossover foireux… Bon vous me direz il reste encore les dessins de Immonen….oui c’est déjà ça…

Verdict : Check It.

HULK #4

HULK #4Scénario : Mark Waid

Dessin : Mark Bagley

Sollicitation« BANNER DOA » TAKES A MIND-BLOWING TURN!To stop HULK from destroying the AVENGERS a dangerous plan is put into play Bruce Banner’s brain damage is cured, but at what cost? What forbidden knowledge has TONY STARK used to save his friend?

Avis : fin du run de Mark Waid qui s’achève pile au moment où je commence à l’apprécier…je trouve tout de même étrange que le scénariste quitte la série si peu de temps après le relaunch. Apparemment il n’y aurait pas faute de la part de Marvel, seulement Waid voulant se concentrer sur DD (et je pense la relance de Empire..).

De toute évidence ce dernier épisode va servir de première base à la confrontation entre Iron Man et Hulk à l’occasion d’Original Sin. Marvel ayant laissé entendre que Stark n’était pas étranger à la création de Hulk…ce que je trouve être l’idée la plus stupide depuis le retcon de John Byrne, qui si vous vous en souvenez voulait impliquer les Skrulls…on ne sait pas trop pourquoi. C’était la fin des années 90 et le monsieur était clairement fatigué…

Là je ne pense pas suivre Marvel, et simplement ignorer ce retcon…de manière générale, je ne comprends pas le traitement d’Iron Man par Marvel. Ils ont là un personnage qui est devenu au cinéma une de leurs franchises les plus connues et ils sont incapables de transformer cela en ventes dans les comics. De fait si les ventes de la série Iron Man ne sont pas mauvaises, elles sont loin d’être à la hauteur.

Concernant Hulk, comme je l’ai dit, les débuts de Waid n’ont pas vraiment été impressionnants, voire se sont révélés franchement plats. A mon sens l’idée de faire travailler Hulk pour le SHIELD était pleine de promesses, mais n’a pas sérieusement été exploitée avec des épisodes assez formulaïques, répétitifs et sans véritable fond. C’est pour cela que ce nouveau volume m’a plus attiré, en raison du nouveau statut quo introduit par Waid, avec un Banner gravement blessé au cerveau, à l’intelligence fortement réduite, et un Hulk également affaibli. Bref nouveau scénariste dès le prochain épisode, en espérant que Bagley reste un temps au dessin, car plus que toute autre chose, Hulk a besoin de stabilité graphique. Mine de rien depuis 2/3 ans, les dessinateurs se sont succédés sur les séries Hulk à un rythme alarmant.

Verdict : Check It.

NIGHTCRAWLER #3

NIGHTCRAWLER #3Scénario : Chris Claremont

Dessin : Todd Nauck

SollicitationRacing across the globe to save his nearest and dearest from the fate he just escaped, Nightcrawler makes a grim discovery: Could it be his return that set these events in motion in the first place?

Avis : nouvel épisode de la nouvelle série consacrée à Nightcrawler. Claremeont a ramené à peu près tous les personnages qu’il avait crée autour de son personnage au fil des ans, notamment sa soeur/copine (élevés ensemble mais sans lien de sang donc c’est bon ils peuvent jouer à polisson/polissonne, même  s’ils se sont toujours considérés frère et sœur…oui c’est compliqué…)  ainsi que tous l’entourage du cirque dans lequel Kurt a évolué dans sa jeunesse.

Et qui a t-on vu revenir dans le précédent épisode ? la belle maman de Kurt, plus vue depuis des années en raison de scénaristes qui ont largement ignorés Nightcrawler, comme toute espèce d’intrigue personnelle…

Pour l’instant la série présente un côté délicieusement rétro, même si on ne retrouve pas encore le Claremeont mature des années 80. Rassurez vous ce n’est pas non plus le Claremont infantile de ses derniers travaux. Très clairement il a retenu la leçon de l’échec des projets X-Men Forever, ou encore Genext. Il va par contre devoir muscler la menace qu’il a introduit car pour le moment…ben cela ne vole pas haut avec cette espèce de robot invincible archi classique et sans charisme. Tout repose essentiellement pour l’instant sur la maîtrise des personnages de Claremont.

Verdict : Check It.

ORIGINAL SINS #1

ORIGINAL SINS #1Scénario : qui ça intéresse ?

Dessin : non mais sérieux dénoncez vous  ???

SollicitationEVERYBODY HAS ONE… (ah ah ah ah ah ah ha, oui en effet !!!)

Avis : bon je précise que je mentionne essentiellement cet épisode parce qu’on a tous besoin de bien rire ! étant donné le caractère assez creux de la mini centrale Original Sin, je suis curieux de voir comment ils vont s’arranger pour remplir cette mini série tie in…plus de pages avec des personnages qui causent pour ne rien dire ?  ou quelque chose de vraiment substantiel qui va ouvrir la porte à tous les retcons ? car c’est là la grande peur que de nombreux lecteurs, dont moi, nourrissent à l’égard de ce crossover, qu’il ne soit qu’une excuse pour créer des conflits, encore, entre héros à l’aide d’ajouts dans la continuité passée.

De toute évidence il s’agit dans cette mini série de traiter les secrets (ou les parties de jambes en l’air) des personnages secondaires, voire de troisième ordre qui n’ont pas de séries, soit que les scénaristes des séries en question ne veulent pas s’emmerder à traiter…Vous l’aurez compris, tout cela est fortement dispensable et tient plus de la grande blague…

Verdict : PASSS !!!

UNITED STATES OF MURDER INC #2 

UNITED STATES OF MURDER INC #2Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin : Michael Avon Oeming

Sollicitation : This new crime epic saga from the creators of POWERS continues! Welcome to a world where the influence of organized crime has risen to a place where parts of the United States are actually fully controlled by the five families. At the end of last issue, the biggest secret in history of the five families was revealed! The newest made man, Valentine, now must figure out how he and his associate, Jagger Rose, are supposed to continue on knowing what they now know. Every issue delivers powerful visuals by Eisner Award winner Michael Avon Oeming and a story by the writer of some of your favorite Marvel comics including ALL-NEW X-MEN!

Avis : encore une fois à la lecture de cette série, on se demande pourquoi Bendis  nous ennuie sur les séries Marvel et pourquoi il ne se concentre pas sur ses titres en creator owned bien plus inspirés où il prend bien plus de risques, où en fait il remplit ses scénarios avec des histoires et non des suites de dialogues…

Le premier épisode nous dépeignait bien ce monde parallèle où le gouvernement américain a perdu la guerre contre la mafia dans les années 60 et a du lui céder une partie de son territoire, à savoir la côté Est. Bien évidemment, il n’y avait pas que de l’exposition, puisque Bendis et Oeming ont savamment balancé une bombe dans les dernières pages qui remet en cause tout le statut quo du personnage central et nous donne une idée claire de la direction que va prendre la série.

De manière évidente, dès que Bendis touche au polar il se révèle bien meilleur, car il s’agit sans conteste de son domaine de prédilection. On saluera également le travail d’ Oeming dont le découpage et le travail sur la lumière confère au titre une ambiance noire bienvenue.

Verdict : BUY

A propos Sam 1893 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

2 Comments

  1. Millar : Ce que je n’ai jamais lu chez ce type c’est quelque chose d’un peu cultivé, en prise avec une certaine réalité sociale. Derrière ses sarcasmes, Ennis fait ça très bien

    Bendis : oui, il lui arrive d’avoir de vrais instants de grâce. Je pense à certaines conversations entre Kitty et Jean. Mais pour le reste c’est prise de tête un peu comme sur la couverture de ce mois ci…

  2. Le pire dans ce tecon avec Hulk et Iron Man, c’est que Jeph Loeb avait déjà sorti un truc du genre par le passé dans Hulk: Grey où l’on découvrait que le Géant de Jade (alors gris) avait déjà affronté Tête de Fer dans ses premiers jours… Décidément rien ne se perd chez Marvel… Ils ont bien essayé de capitaliser sur le succès des films d’Iron Man en démultipliant les séries (Iron Man Director of SHIELD et Invincible Iron Man pendant 6 ou 7 mois, Iron Man et Iron Man Legacy pendant presque un an, sans oublier les minis ou les trois dernières tentatives de relance de War Machine), avec les résultats qu’on connaît. Le principal problème, actuellement du moins, avec Iron Man tient tout simplement de la qualité des scénarios, j’ai rarement lu des trucs aussi mauvais que cette fraude ambulante de Kieron Gillen nous sert (enfin, j’ai arrêté les frais depuis un moment quand même). Heureusement qu’il se barre bientôt !

    Quand on voit le type d »intrigues et de relations que Claremont a établit sur Nightcrawler à l’époque de son run mythique, on se dit que Game of Thrones n’a rien inventé. :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.