Tops et Flops de la semaine

VO – Sorties  du 15 Octobre  2014

TOPS DE LA SEMAINE

3 – Magneto 11, de Cullen Bunn & Gabriel Hernandez Walta. Il est parfois difficile d’intégrer une série à un crossover qui englobe tout l’univers Marvel. Surtout pour une série comme Magneto qui dispose d’un ton très personnel vraiment particulier. En fait on pourrait difficilement trouver plus éloigné que l’intimiste Magneto et l’hyper Blockbuster Axis ! Et pourtant, les auteurs on remarquablement travaillé ensemble pour rendre tout cela cohérent.

MAGNETO #11

Je ne vais pas dévoiler le contenu de l’épisode car l’histoire est réellement liée à l’intrigue d’Axis et surtout au rôle très important assigné à Magneto dans toute cette affaire. Disons simplement que cet épisode apporte un complément appréciable, qui tout en  approfondissant un point particulier d’Axis, creuse un peu plus la psychologie de Magnus. Bref encore une fois une belle réussite.

2 – Axis 2, de Rick Remender et Adam Kubert. Remender poursuit son récit sans aucune pause pour ses personnages et lecteurs. L’intrigue avance assez vite ici, alors qu’elle se concentre essentiellement sur Iron Man et Magneto. A cette occasion on constate que le scénariste fait toujours attention de maintenir l’équilibre entre les deux versants de l’univers Marvel. De plus en plus on se rend également compte qu’il est à l’aise pour écrire Iron Man et qu’il ne néglige à aucun moment le développement des autres personnages. Il poursuit ainsi la mise en avant du couple Wasp/Havoc et le questionnement de leur héroïsme éprouvé après la saga des Jumeaux Apo, ou encore une certaine réconciliation entre les X-Men et Cyclope toujours au travers de Nightcrawler.

AVENGERS AND X-MEN AXIS #2

Les germes de Inversion sont aussi posés alors que l’on comprend comment cela va survenir, surtout au vu de la dernière page qui montre que Magneto a son propre plan pour écraser le gueule du Red Skull. C’est en tout cas quelque chose que je veux voir ! Niveau dessin, la charge de Kubert se révèle parfois trop lourde au vu du nombre de personnages impliqués. Il doit caser des dizaines de personnages, si bien que parfois ses mises en page en souffrent ou se font trop simplistes. On sent tout de de même qu’il a vraiment bossé certaines planches notamment les dernières. En gros un crossover que je continue de grandement apprécié, surtout après tout le travail de mise en place de Remender ces dernières années.

1 – Turok, Dinosaur Hunter 8, de Greg Pak et Takeshi Miyazawa. La vache ce que j’adore cette série !!! Depuis quelques temps déjà, j’apprécie de plus en plus les différents travaux de Greg Pak en tant que scénariste. Tout n’est pas incroyable, mais selon moi Turok fait clairement partie du haut du panier.

Bien que je ne connaisse rien de la série d’origine ou du jeu vidéo, cela n’ handicape la lecture à aucun moment. Pak nous plonge dans un monde violent ou tout d’un coup l’Amérique devient accessible aux conquérants extérieurs. Le premier arc mettait en scène l’arrivée des européens sur les plages américaines. Avec des dinosaures. Des putains de bons gros dinosaures semi apprivoisés.

Turok - Dinosaur Hunter 008-001

On y faisait alors la connaissance de Turok, jeune indien (ou natif américain comme vous voulez), paria parmi les siens qui devenait alors leur seul espoir en raison de ses talents naturels…pour comment dire…bottez des fesses et matez des monstres ! Dans ce second arc ce sont les troupes de Gengis Khan qui se font connaitre, alors que Turok retrouve sa tribu d’origine qui est aussi pourrie que celle qu’il a laissé derrière lui.

Et il a aussi la bonne idée de tomber amoureux de la fille du Khan…qui botte aussi des fesses comme personne ! Le second arc s’achève avec cet épisode. Un épisode qui constitue une lecture encore une fois très réussie, alors que Turok prouve que dans une guerre, se servir de sa cervelle s’avère essentiel.

Je suis en outre vraiment intéressé par la suite de la série, alors que Pak annonce un épisode 9 assez dingue !

FLOPS DE LA SEMAINE

3 – Batman & Robin 35, de Peter J.Tomasi et Patrick Gleason. Alors avant de vouloir me crucifier sur place, non l’épisode n’est pas si mauvais. J’ai juste ressenti qu’il était légèrement hors sujet. En effet après deux mois d’attente tout ce que l’on voulait voir c’était Hellbat bottant des culs sur Apokolyps. Et si nous avons quelques pages bien bandantes qui vont dans ce sens, les 3/4 de l’épisode se concentrent surtout sur le reste de la Bat-family. Celle-ci décide finalement de passer outre les ordres de Batman et d’aller l’aider se fritter contre Darkseid.

BATMAN AND ROBIN #35

C’est bien entendu intéressant de voir ainsi la famille se réunir à nouveau et faire cause commune au nom de Damian, mais était-il nécessaire que cela occupe ainsi les 3/4 de l’épisode ? De fait cela donne vraiment l’impression que Tomais délaye les choses. Il sait qu’il tient un arc vraiment ambitieux mais semble vouloir retenir la la suite des évènements en nous montrant moins Batman…Donc un épisode en deçà des espérances suscitées par le numéro 34. Sinon Hellbat est tout simplement génial et les hommages de Gleason à Kirby font vraiment plaisir.

2 – Death of Wolverine 4, de Charles Soule et Steve McNiven (oui en fait toute la mini est assez faiblarde…). Ou la célébration du vide …Quelques jours après la lecture de cet épisode, je ne sais toujours pas trop quoi en penser. Comme je l’ai déjà dit et écrit, le reste de la la mini série consacrée à la mort de Logan m’a fait l’effet d’une vaste blague. Soule et Marvel se sont contentés d’une revue de la galerie de personnages qui ont ou constituent encore la vie du personnage. L’histoire en elle même n’était qu’une vaste excuse pour de la guest-star permanente.

DEATH OF WOLVERINE #4

On pouvait s’attendre à une tragédie avec un certain sens du drame. On a eu émission de variété sur TF1 digne des Champs-Elysées…C’est dire le niveau. Sur ce dernier épisode, j’ai bien senti que Soule et McNiven ont  tenté d’instiller un minimum de profondeur…sans réellement y parvenir. Encore une fois, le méchant est une excuse, un placébo bien maigre pour rendre hommage à la plus grande histoire jamais racontée sur Wolverine.

L’effet de la  mort de Wolverine annoncée depuis deux ans était désamorcée depuis déjà longtemps. Mais la mini enfonce le clou par un scénario absent digne d’un fanzine de bas étage. Seul McNiven s’en sort avec les honneurs. Seul l’artiste semble avoir compris ce sur quoi il travaillait…

1 – Edge of Spider-verse 5, de Gerard Way et Jake Wyatt. Alors là ça va être simple : où est l’histoire ? j’ai beaucoup aimé par le passé le travail de Way sur Umbrella Academy, mais ici il a surtout prouvé que raconter une histoire en un épisode n’était pas son fort…Tellement occupé à créer un personnage original, il a oublié l’histoire dans lequel elle devait agir…

EDGE OF SPIDER-VERSE #5

 

Parce qu’il n’y pas que le comics dans la vie

 

LIVRE

– La magnificence des oiseaux de Barry Hughart. Après les enquêtes du Juge Ti la semaine dernière, on reste en Chine avec le premier volet de la série des aventures/enquêtes de Bœuf N°10 et Maître Li. Mais cette fois-ci l’ambiance est quelque peu différente. On abandonne notre très sérieux Juge ti pour une duo aussi improbable qu’inspiré ! L’histoire à la base est simple. Dans une époque reculée de la Chine ancienne, un village connait une tragédie quand la plupart des enfants sont empoisonnés. Lorsque les médicaments traditionnels connus font défauts, on envoie le jeune et vigoureux Bœuf numéro 10 à Pékin pour recruter un sage capable de lutter contre l’étrange maladie.

Arrivé à Pékin, le pauvre campagnard se fait prestement expédié, botter les fesses, envoyer valdinguer, voler au travers des rues, de toutes les boutiques de la rue des sages. C’est dans un magasin misérable, perdu dans une ruelle qu’il va trouver l’aide espérée sous une forme assez inattendue. Celle d’un vieillard alcoolique centenaire au léger défaut de personnalité mais aux connaissances apparemment sans limites. Bien que Maître Li Kao identifie rapidement la maladie et les responsables, cela ne règle pas le problème, car il n’existe qu’un seul remède et il relève plus du mythe que de la réalité. Débute alors un voyage à la recherche de la grande racine de puissance qui va amener les deux compagnons à rencontrer mille dangers.

LIVRE

Sur leur route ils croiseront les individus les plus puissants et les plus dangereux de Chine, ils feront mille fois fortune grâce à mille arnaques, ils rencontreront des jeunes femmes qui leur accorderont leur faveur, ils redresseront de vieux torts, se feront des amis dans les endroits les plus insolites et révèleront des secrets derrière certains des plus importants mythes de l’histoire chinoise comme du village du coin…Bref c’est complètement déjanté, bien allumé, incroyablement inspiré. L’auteur ne se refuse aucun délire, alors que la fin du récit tel un récit policier fort réussi nous révèle dans un retournement inattendu la vérité derrière un mystère pluri-millénaires qui touche à la mythologie chinoise…

Tout cela est enrobé dans un ton léger fort addictif qui atténue les quelques longueurs qui peuvent parfois plomber un peu le récit. En effet le livre met un peu de temps à démarrer…en fait le temps d’amener Li Kao dans l’histoire et de former son duo avec Bœuf numéro 10. Il faut ainsi attendre une bonne centaine de pages avant que l’aventure ne démarre vraiment, mais on ne regrette pas son temps !

LIVRE2

Ce livre est le premier d’une trilogie, comme je l’ai indiqué. A la base l’auteur avait prévu une série plus longue, mais le caractère assez original et inclassable de son récit, entre récit policier, enquête surnaturelle et mythologie chinoise agrémentée d’humour a rendu le titre ardu à vendre pour l’éditeur dans les années 80. C’est quelque chose que l’on peut donc redécouvrir avec aisance aujourd’hui, où les mélanges d’ambiances et de genres sont plus communs.

A propos Sam 2136 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.