Tops et Flops de la semaine

VO – Sorties du 10 décembre 2014

TOPS DE LA SEMAINE

3 – Uncanny X-Men Annual 1, de Brian Michael Bendis et Andrea Sorrentino. Dans quel monde vivons nous pour que j’en arrive à un point où je trouve un épisode signé Bendis sur les X-Men bon ? non mais sérieusement, n’y a t-il plus rien de sacré ??? je pourrais dire que c’est grâce au travail fantastique de Sorrentino et que Bendis s’est juste laissé porté ! mais non, il a fallu qu’il se réveille et qu’il nous ponde une bonne histoire.
Nous suivons le destin d’Eva Bell perdue dans le temps, qui va se retrouver à une époque bien connue des fans. Là elle va rencontrer le nouveau sorcier suprême de la galaxie et Bendis en profite pour développer un peu plus une autre de ses sous intrigues. L’intrigue est vraiment prenante, annonce encore d’autres développements attendus et est surtout servi par un dessin tout simplement sublime.
Uncanny X-Men (2013-) Annual 001-000
En fait je comprends, Bendis se montre bien meilleur dès qu’il a plus de 30 pages !!! mais oui !!! tout d’un coup ça passe et ça coule tout seul, il peut caser autant de dialogues qu’il veut et est bien forcé de développer une intrigue à un moment !!! vous avez entendu Marvel, allez que du 30 pages pour Bendis sur tous ses épisodes !!!
La preuve, même son annual de GoG était sympa, même si au final c’était plus un annual de Captain Marvel très sympa…ahhh je vous le dis, tout se perd.
GUARDIANS OF GALAXY ANNUAL #1
Note :    8/10
2 – Avengers 39, de Jonathan Hickman et Mike Deodeto ou comme je préfère l’appeler, le vrai New Avengers 28…Oui, je maintiens mon commentaire, ceci ressemblait bien plus à un épisode de New Avengers que d’Avengers, la preuve : je l’ai trouvé bon !!! en fait mon trouble vient surtout du fait que Hickman fait sauter les barrières entre ses séries, avec la chasse des Illuminatis qui occupe l’essentiel de l’épisode mais une des sous intrigues de la série Avengers vient ici s’imposer sur la fin.Avengers (2012-) 039-000

Cela m’a vraiment fait plaisir de retrouver Deodeto ici, surtout après qu’il ait été mobilisé pour bosser sur la purge Orignal sin. Enfin, on lui donne un truc de qualité. Autre petit plaisir, encore une fois, on se rend bien compte qu’Hickman est bien plus à l’aise avec

1 – les membres des FF, puisque l’essentiel du texte est une lettre écrite par Reed à sa fille

2 – le conflit moral qui agite tout ce petit monde, alors que tous les personnages que ce soit les Illuminatis, qui se sont montrés prêts à sacrifier d’autres mondes pour sauver le leur, que Cap, qui est en fait devenu ce qu’il a toujours combattu à savoir une autorité militariste à tendance fasciste, ont abandonner leurs principes.

Note : 8,5/10 –

1 – Amazing Spider-Man 11, de Dan Slott et Olivier Coipel. Un vrai plaisir de fanboy qui continue alors que Slott réussit le pari de développer à la fois une mythologie multiverselle tout en n’oubliant pas des petits moments  intimes, comme Peter réglant la question Otto, ou surtout ce petit moment entre Peter et Spider-Gwen. Cela ne représente que deux cases dans tout l’épisode, mais ça m’a tout de même tiré ma petit larmichette…De l’or en barre….
Amazing Spider-Man 011

Note : 9/10

DÉCEPTIONS DE LA SEMAINE

Il est parfois difficile de qualifier un titre de flop car il a tout de même des qualités.. Des titres qui ne sont pas des bides monstrueux mais qui clairement ne sont pas exceptionnels.

Bitch Planet 1, de Kelly Sue Deconnick et Valentine de Landro. Très sincèrement, je ne sais même pas pourquoi je suis déçu. En fait si, depuis des semaines, tous les auteurs les plus en vu du marché des comics n’ont cessé de nous dire que cette série était un bijoux étincelant qui allait illuminer nos vies…

BITCH PLANET #1

Au final un épisode guère réussi, au pitch confus et mal présenté, à l’histoire guère intéressante, aux personnages mal amenés, même le concept à priori alléchant est mal fagoté. En fait, je m’y attendais un peu. A mon sens, Deconnick n’est pas vraiment une scénariste accomplie pour le moment, même si elle progresse. Mais elle a encore besoin de quelques années avant d’avoir un niveau ne serait-ce que potable.

Non ce qui m’a le plus déçu est sans doute le trait de De Landro, que l’on avait connu très inspiré sur X-Factor et qui ici est l’ombre d’elle même et à plus d’un titre, puisque j’ai trouvé l’encrage bien trop chargé. Bref sans moi pour le numéro 2.

Note : 6,5/10

FLOPS DE LA SEMAINE

Spider-Man & The X-Men 1 ou les racistes de la semaine …Vous rappelez vous du temps où les X-Men se battaient pour être acceptés par un monde qui les craint et les hait ??? oui je sais, ça fait longtemps, mais faites un effort…Alors le principe de base de la série est que Logan a demandé à son pote Spidey de servir de conseiller à l’école Jean Grey, avec un petit twist que je ne révèlerais pas.

Comme nombre de lecteurs US, les X-Men trouvent l’idée XXX et pensent que Spidey, un non mutant, n’a rien à faire dans une école de mutants…Et en lisant les premières pages, avec une Storm plus détestable que jamais, je me suis posé la question : depuis quand les X-Men sont-ils devenus des racistes ???

SPIDER-MAN AND X-MEN #1

En même temps, cela m’a rappelé la citation de notre grand philosophe antique, Guy Bedos…, qui un jour avait dit : ce n’est pas parce qu’on est prêt à mourir pour le peuple qu’on est prêt à vivre avec…Et bien c’est pareil pour les X-Men, tout à fait prêts à se sacrifier pour sauver l’humanité…tant qu’il est bien entendu quelle reste chez elle et qu’elle ne franchisse pas les barrières de leur école.

Ce numéro, qui n’était pas fantastique au demeurant, est en fait une nouvelle démonstration du repli connu par les X-Men ces 15 dernières années, et par là, j’entends repli communautaire au terme anglo-saxon du terme. Les X-Men veulent rester entre eux et ne veulent surtout pas se mélanger avec des non mutants, d’où l’accueil plus que glacial voire franchement hostile que reçoit notre bon vieux Spidey.

Donc en somme, si vous voulez lire une série X-Men où les dits X-Men sont des demeurés racistes perclus de préjugés, c’est par ici que ça se passe….

Note : 4/10 –

Débats de la semaine

Axis 7 : c’est quoi ce bordel avec Scarlet Witch/Quicksilver et Magneto ?????? [SPOILERS]

Alors depuis quelques jours, Marvel reçoit des milliers de messages de type « What the hell dude ??? » ou encore « I’m never gonna buy one of your book ever again ??? ». Les trucs habituels donc.

Dans le cas présent, je me joins au concert de « Hein ???? », avec du retard parce que…ben j’avais loupé le truc à la première lecture. Oui c’est dire à quel point cela m’a marqué…Tout vient de cette petite page :

 

Avengers & X-Men - Axis 007-015Donc en fait, si je comprends bien la Scarlet Witch inversée que nous appellerons Scarlet Bitch (puisque c’est la mode cette semaine) lance un sort de mambo jambo pour détruire spécifiquement les membres de sa famille. Ou un truc du genre. Comme je l’ai dit, je n’ai pas trop compris.

Sauf que oh !!! quel choc, Magneto n’est pas affecté par le petit hocus pocus de SB. Donc ce n’est pas un membre de sa famille, donc pas son papounet…D’où le bon gros What the fuck Man ???

Nous avons là sur le papier une relation établie depuis plusieurs décennies de manière très ingénieuse puisque bien évidemment, avoir comme père Magneto, l’un des super-vilains les plus charismatiques et puissants du Marvel Universe tout en essayant d’être un héros…ben, cela représente un potentiel d’histoires, de drames et de tragédies grandement exploité au fil des années. Donc quand Marvel débarque avec ses gros souliers pour foutre la XXX, c’est mal accepté.

Ensuite des voix sages et anciennes se sont élevées pour rappeler que la filiation Magneto/SB/ Pietro…était un retcon lui-même à l’origine. Ce qui donnait le droit selon Brevoort d’aller farfouiller dans la boue…

D’un côté je trouve cela complètement débile de revenir ainsi sur un fait bien établi, accepté depuis des décennies. Cela donne vraiment l’impression que l’on est à court d’idées et dans le cas présent que l’on colle au cul du camion. En l’espèce le camion est l’univers cinématique de Marvel, où Wanda et Petrio ne seront pas présentés comme mutants ou enfants de Magneto puisque Marvel n’a pas les droits sur les X-Men…

D’un autre côté, comme l’a rappelé Marvel : l’histoire n’est pas finie. Nous avons ici quelque chose qui a été lancé et qui sera exploré plus avant dans la série Uncanny Avengers en Janvier prochain. Donc à quoi bon hurler sur une portion d’histoire ? Gardons nos forces pour le moment où cette intrigue sera achevée. A ce moment on pourra gueuler….

A propos Sam 1893 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

4 Comments

  1. Est ce qu’on peut gueuler quand meme maintenant parcequ’Axis, c’est tout pourri. parce que quand meme…
    Encore un event Marvel a oublier (Avengers vs x men, Age of Ultron, Original Sin et j’en passe)

    Sinon dans les tops cette semaine: de tres bons episodes de Fuse et de Southern Bastards (comme d’hab)

  2. (Grey Pigeon, Axis n’est pas pourri… c’est pas top, ça ne mérite pas le prix en single mais c’est sympatoche tout de même)

    Pour Spider-Man and the X-Men, moi j’ai bien aimé l’épisode malgré la partie que tu dénonces. Et, c’est symptomatique des X-Men, depuis des années (post House of M) on nous vend des mutants isolés qui ne comptent que sur eux-mêmes et antipathiques.

    Je crois qu’il s’agit de la perception des X-Men par le public qui ne suit pas forcément la série. Ce n’est pas la première fois qu’on voit les X-Men ainsi.

    C’est dommage et j’espère qu’ils vont arriver à un consensus pour faire que les mutants redeviennent des héros et pas des c****rds proche du racisme.

  3. Je n’ai pas encore eu le temps de lire ce premier numéro de Spider-Man & the X-Men, mais l’attitude de Storm me paraît aller complètement à l’opposé de rêve de Xavier qui était non-seulement de voir les mutants et les humains cohabiter ensemble, mais également travailler main dans la main. C’était devenu un peu l’un des leitmotiv de Chris Claremont, à petite dose dans les années 80 où des humains comme Tom Corsi ou Steevie Hunter étaient employés par l’école, et encore plus dans les années 2000 avec l’inoubliable Red Lotus, un pro des arts martiaux que papy Chris a essayé d’introduire dans les X-Treme X-Men avant de s’en débarrasser ni vu ni connu. Mais il n’est pas le seul à avoir adjoint des non-mutants à l’école voir à une équipe, pensez à Deathlok Prime dans Uncanny X-Force.

    Concernant la qualité générale d’Axis je suis assez partagé, j’ai l’impression que tout n’est que survoler et qu’il faille lire certains tie-ins pour avoir l’histoire complète, Remender se contentant de zoomer sur les 10 000 personnages impliqués à tour de rôle. Au moins on aura eu de bons ite-ins comme Axis: Carnage (alors que je ne pariais pas un kopeck dessus).

    Le retcon d’Axis #7 est complètement moisi des fesses, et il m’a fait tout d’abord le même effet que toi Sam : j’ai dû relire le bouquin pour comprendre exactement ce qu’il se passait après avoir vu que ça gueulait sur le net. C’est complètement con, non seulement parce que cela confirme que l’univers des comics est de plus en plus inféodé au cinéma, mais qu’en plus cela prive les personnages d’un background toujours propice à générer des histoires intéressantes. Je suis rarement du genre à m’énerver à cause des comics, mais là je suis vraiment déçu….
    J’ai trouvé ça en fouillant sur le net, visiblement la rumeur tourne comme quoi ce leak serait en fait un faux pour dédramatiser la situation en faisant croire qu’il y avait pire de prévu à la base : http://www.theouthousers.com/index.php/news/129961-report-axis-7-retcon-was-last-minute-change-original-script-was-actually-much-worse-spoilers.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.