WeeklyNews #159

Votre condensé d'actu comics !

Au sommaire de ce 159ème WeeklyNews vous retrouverez l’actu comics et dérivés de la semaine avec le ScreeNews qui s’attarde que le ciné et la TV et bien sûr les brèves comics Marvel, DC et indé. Le plus gros morceau de cette émission nous sera apporté par deux auditeurs invités qui nous parlent d’Angoulême : DiaryOfAPhoenix et Cap Achab. Tous les deux y ont passé les 4 jours dans des conditions différentes et nous racontent chacuns leur impressions de ce 43ème FIBD.

Et merci au groupe The Bilbocks pour les génériques, morceaux tirés de leur album Public Domain Storytelling que vous pouvez retrouver sur leur site en cliquant ici.

Comme toujours, n’hésitez pas à partager cette émission et à nous donner votre avis dans les commentaires ou encore en nous envoyant un mail à l’adresse podcast@comixity.fr ou via le formulaire de contact.

Play

(Pour enregistrer le fichier, faites un clic droit sur Télécharger puis Enregistrer sous… Une fois téléchargé, vous n’avez plus qu’à lancer le fichier pour qu’il démarre dans votre lecteur de musique habituel.)

A propos Steve 1192 Articles
A l'origine du projet, chroniqueur sur tous les podcasts, c'est également à lui que revient la lourde et ingrâte tâche de l'enregistrement et du montage des émissions.

8 Comments

  1. Sinon pdt le podcast, steve parle d’un commentaire qui dit (je résume):
     » Man of Steel 200M de Budget, 200M de Comm pour 600M de recette, c pas hyper rentable »

    C’est qd même un gros raccourci. Déjà le Budget est de 175M, et 200M de comm, c’est hyper surévalué.
    Ms surtout on ne parle pas ici du fait que, avant même sa sortie en salle, le film avait remboursé à 98% son budget de Prod, Et cela exclusivement grâce à ses partenariats promotionnels, qui lui ont rapporté 170 M.
    A cela aussi il faut aussi ajouter les retombés du merchandising, et c la aussi la différence avec Sony et Spider-man. Ds le cas de MOS l’argent du merchandising du film vont ds les caisse de la Warner, là ou pour Spider-man, Sony ne touche rien. Même concernant le merchandising du film, l’argent est pour Disney. Ça fait un grande différence ds la rentabilité d’un film.

  2. Coucou l’équipe.

    Super sympa d’avoir un retour d’Angoulème comme ça, très intéressant d’avoir les points de vue auditeurs de l’intérieur en prime (un merci spécial à Laure et Cap du coup ^^).

    Pour l’histoire du public qui va toujours vers les dessinateurs et délaisse les scénaristes lors des festivals, il faut dire que la barrière de la langue n’excuse pas tout, et loin de là. Pour ma petite anecdote perso, au mois de Novembre j’ai eu l’opportunité de faire dédicacer mon exemplaire du Bob Morane tout neuf, tout rebooté et ré-actualisé. J’ai pu voir une file d’attente de mecs présents depuis facilement 1h, 1h30 avant l’arrivée de l’équipe créative et qui ont à peine levé les yeux lorsque Brunschwig, aka le scénariste, est arrivé le premier et s’est installé. Ces même-mecs qui ont quand même la quarantaine bien tassée, voir la cinquantaine bien entamée, avec un passif vis à vis du personnage depuis des décennies et donc je suppose un certain intérêt pour cette nouvelle version (sinon casse-toi quoi…).
    Non, tout ce qu’ils ont voulu savoir c’est quand le dessinateur allait arriver à son tour. Le pauvre s’est donc retrouvé avec toute une file de gens qui avaient son album en main mais qui l’ignorait royalement. Faut avouer que c’est concept comme façon de faire… Bon au moins j’ai pu avoir ma dédi et discuter un peu avec lui, mais j’en étais mal à l’aise pour lui, de voir qu’à part moi du haut de mes 28 ans et pas un si gros passif que ça en franco-belge, et bien tous ces soi-disants « fans » n’en avaient dans leur grosse majorité rien à cirer et n’étaient là que pour le dessin d’Armand au point de ne même pas lui demander une signature alors qu’il était à 1 mètre et avait tout le temps du monde… A gerber.

    En France on a vraiment l’impression d’un mépris pour les scénaristes dès que ceux-ci ne sont pas nommés René Goscinny, Alan Moore ou Stan Lee, ou en tout cas d’un rabaissement assumé de la profession, et que pour beaucoup la BD c’est juste de l’art avec quelques mots posés dessus là comme ça mais dont on se fout totalement au final. Un point de vue qui expliquerait en prime cette étiquette de « sous-BD » accolée aux mangas et comics. Et bien un bon gros fuck à tous ces gens-là.

    • Salut ! Tout d’abord, je te remercie et je suis content si nos interventions vous ont plu. Ton anecdote est très révélatrice de l’ignorance insupportable et honteuse que subissent les scénaristes lors des invitations des équipes créatives, en librairies ou festivals, en France. Malheureusement, le problème est loin, car j’ai été témoin d’une situation assez similaire lorsque j’ai fait dédicacer mon propre album de Bob Morane : Renaissance à Angoulême :

      Le scénariste avait quelques petites minutes de retard par rapport à à Armand. Ce dernier invitait les « aficionados » ayant eu leur dessin à l’attendre, mais la plupart sont partis (vers d’autres dessinateurs) sans attendre Luc Brunschwig. Si bien que 14ème de la file d’attente pour Armand, je me suis retrouvé premier à avoir ma dédicace de Luc. C’est vrai que la scène dont tu as été témoin est encore plus révoltante, mais après avoir vu cela, je crois que la situation n’est pas prête de s’arranger.

      C’est d’autant plus regrettable que le scénariste, en plus d’être drôle et très sympathique, a pris son rôle à cœur puisqu’il a écrit trois lignes de narration en rapport avec le personnage dessiné par Dimitri Armand.

      Ces préjugés et cette ignorance sont infondés et insultantes, car l’écriture d’un scénario de bande dessinée n’est pas du sous-roman, et est un exercice complètement différent. (Un bon auteur de livres ne sera pas forcément bon scénariste de BD et inversement).

  3. L’émission était super sympa. Une valeur ajoutée super intéressante avec vos deux invités, qui étaient en plus vachement à l’aise pour une première. Le témoignage de Laure m’a par exemple particulièrement consterné quant à la surexposition de Deadpool et l’intérêt folle que le personnage suscite au détriment d’autres trucs qui paraissent à priori plus engageant (Secret Wars, Ms Marvel, …). C’est assez incompréhensible je trouve…
    Pour ce qui est du reboot des séries Hanna-Barbera, j’ai envie de dire pourquoi pas ? Je suis même plutôt tenté par aller voir ce que peuvent donner les séries Scooby-Doo et les Rois du volant. Là où le vrai problème va se poser, c’est si le projet derrière ce fameux « Rebirth » s’avère moins bandant que ce qui est proposé ici. Et les premières rumeurs qui ont filtré sous Bleeding Cool font peur…

  4. Cette présentation du festival d’Angoulême était aussi vivante que passionnante. Merci beaucoup pour cette visite guidée.

    Merci aussi beaucoup pour les bonnes reviews que vous aviez faites sur Big Man Plans. J’ai suivi vos conseils et ce comics m’a assis par terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.