Guide de lecture Comics VF : semaine du 25 Novembre 2016

Intro : non, ce n’est pas une blague…En cette dernière semaine de novembre, alors que les différents éditeurs se préparent à sortir l’essentiel de leur production de fin d’année sur la première semaine de décembre, le programme est uniquement composé d’intégrales tout éditeur confondu ! Il est bien évident que l’approche des fêtes de fin d’année bénéficie à ce type de format, mais je pense qu’il y a là une mutation plus profonde qui se joue.

Si les intégrales ont toujours existé, on assiste depuis plusieurs mois à un vrai développement en la matière, notamment alors qu’Urban a commencé à rééditer certaines de ses premières séries. Si ce segment du marché n’est pas récent, on peut se demander si nous n’assistons pas à une nouvelle tendance de fond.

En effet aujourd’hui les deux gros éditeurs ont des catalogues extrêmement importants, et maintenir des réimpressions régulières est très coûteux. Panini a réglé la question en ne s’embarrassant pas d’une telle politique. Quand un titre est épuisé, on peut attendre des années qu’il soit réédité quand il n’appartient pas à une série populaire dans une gamme mise en avant par l’éditeur. Pour Urban, c’est moins simple tenu par sa promesse de toujours maintenir disponible son matériel.

Outre cet impératif, il y a tout simplement une autre question. Le format permet de sortir directement en un ou deux tomes des séries parfois comptant des dizaines d’épisodes. Au delà de quelques tomes on peut imaginer très facilement la perte de lectorat…N’avoir dès le départ qu’un ou deux tomes est donc bien plus avantageux.

C’est donc une tendance à mon sens à surveiller, qui va peut être modifier les réflexes d’achat à termes.

ANKAMA

TANK GIRL – L’INTEGRALE

61li6qhqffl-_sx373_bo1204203200_Date de sortie : 25 Novembre 2016

Prix : 34.90 €/476 pages

Scénaristes : Alan Martin, Peter Milligan

Dessinateur : Jamie Hewlett

Sollicitation : Dans une Australie post-apocalyptique où les piliers d’une société ultra-violente s’affrontent, vit Rebecca, jeune libertaire bordélique, qui ne se déplace jamais sans son Tank, d’où son surnom désormais célèbre dans tout l’outback : Tank Girl.

Retrouvez dans cette intégrale regroupant les tomes 1, 2, 3 et 4 de la série Tank Girl les aventures de l’égérie de la bande dessinée britannique des années 90 créée par Jamie Hewlett et Alan Martin, où se mêlent kangourous mutants, personnages déjantés, sexe, drogue, rock’n’roll et une forte dose de provoc’.

Avis : c’est un monument de la BD indé des années 90 qui débarque cette semaine en intégrale chez Ankama. Je dois avouer que je n’ai jamais tenté ce titre bien déglingué…et vu que mon portefeuille est techniquement en arrêt cardiaque et mort cliniquement (l’avis de décès ne devrait pas tarder) ce ne sera sans doute pas pour cette fois…Bien qu’on saluera l’effort d’Ankama qui s’est aligné sur les prix de ses concurrents, puisque on a là un rapport nombre de pages/prix comparable à ce que l’on peut trouver chez Urban ou Panini.

Verdict : à tester !

DELCOURT COMICS

WALKING DEAD PRESTIGE  TOME 1 & 2

_WD PRESTIGE VOLUME 1 - C1C4 OK.inddDate de sortie : 23 Novembre 2016

Prix : 24.95€/304 pages

Scénario : Robert Kirkman

Dessin : Tony Moore & Charlie Adlard

Sollicitation :  Retrouvez LA série phénomène dans une nouvelle collection prestigieuse, cartonnée et en grand format, regroupant l’équivalent de deux albums (tomes 1 et 2 pour ce volume), et complétée par les couvertures couleur et un carnet de croquis.

Rick Grimes est policier. Blessé lors d’une arrestation, il est conduit à l’hôpital dans le coma. Il se réveille quelque temps plus tard pour découvrir avec horreur un monde dans lequel les morts ne meurent plus, mais errent à la recherche des survivants pour s’en repaître. Au milieu de cette apocalypse zombie, il n’a dorénavant plus qu’une idée en tête : retrouver sa femme et son fils…

Retrouvez LA série phénomène dans une nouvelle collection prestigieuse, cartonnée et en grand format, regroupant l’équivalent de deux albums (tomes 3 et 4 pour ce volume), et complétée par les couvertures couleur et un carnet de croquis.

La série de référence en matière de survivalisme horrifique se poursuit ici ! Rick Grimes a retrouvé sa femme et son fils aux abords de la ville d’Atlanta, infestée de morts vivants. Ils décident de quitter leur campement de fortune en quête d’un abri qui les protégera de leurs attaques incessantes. La chance leur sourit lorsqu’ils trouvent en chemin un immense pénitencier, laissé à l’abandon. Du moins le pensent-ils…

Avis : c’était bien évidemment inévitable et presque attendu par pas mal de fans. Walking Dead s’est installé depuis plusieurs années comme la vache à lait de Delcourt, affichant des chiffres de ventes bien supérieurs à toute autre série comics publiée sur le marché.

Cependant, on ne peut pas dire que l’édition Delcourt de base soit vraiment à la hauteur de son statut de  best-seller. Je comprends que l’éditeur ait dans un premier temps privilégié une édition la plus abordable possible en termes de prix car il n’y avait aucune garantie que le bouquins allait décoller à ses débuts.

Et après, et bien difficile de changer de format, surtout quand on connaît les fans de comics tels que nous, qui soyons honnêtes sont dans la grande majorité de grands maniaques sur le maintien des formats tout au long de la vie d’un titre, parce que sinon ça fait pas joli dans la bibliothèque.

Et il ne faut pas nous priver de ce moment de bonheur devant des étagères bien remplies de manière uniforme…(c’est ma petite drogue journalière personnellement). Donc en gros, voici sans doute une réédition à la hauteur de l’importance prise par le titre, que ce soit aux USA ou en France.

Sur le fond, je ne pense pas avoir besoin de revenir sur les qualités de la série de Robert Kirkman, bien que je l’avoue, cela fait un moment que j’ai laissé tomber la série (aux alentours de l’épisode 85/90 si ma mémoire est bonne).

Verdict : pour les collectionneurs.

Liens : pour vous aider à vous faire votre opinion

MILADY

LOCKE & KEY INTEGRALE TOME 1/2/3

locke-key-1Date de sortie : 25 Novembre 2016

Prix : 29.90€/

Scénario : Joe Hill

Dessin : Gabriel Hernandez

Sollicitation :  Tome 1  – L’Intégrale des tomes 1 et 2 de Locke & Key !

Tome 2 : L’Intégrale des tomes 3 et 4 de Locke & Key !

Tome 3 : L’Intégrale des tomes 5 et 6 de Locke & Key !

Keyhouse : un étrange manoir de la Nouvelle-Angleterre. Un manoir hanté, dont les portes peuvent transformer ceux qui osent les franchir… Après le meurtre brutal de leur père, Tyler, Bode et Kinsey découvrent leur nouvelle demeure, croyant y trouver le refuge dont ils ont besoin pour panser leurs plaies. Mais une ténébreuse créature les y attend pour ouvrir la plus terrifiante de toutes les portes…

Locke & Key a reçu en 2009 le British Fantasy Award du meilleur graphic novel, et a été nominé dans les catégories « meilleure série » et « meilleur scénario » aux Eisner Awards. Joe Hill a reçu un Bram Stoker Award, un World Fantasy Award, un International Thriller Award et le prix Sydney J. Bounds récompensant les meilleurs nouveaux talents.

Avis : voilà une réédition qui fait plaisir à voir, alors que de toute évidence Milady a mis les petits plats dans les grands afin de conférer un écrin à la hauteur à cette série tout simplement magique et magnifique qu’est Locke & Key. Je ne vais pas m’attarder sur la qualité du titre, qui est un petit chef d’oeuvre incontestable qui ne peut se réduire d’une part au genre horrifique seul et d’autre part au fait que Joe Hill est le fils de …

Non, Locke & Key est une merveille en raison de ses personnages si extraordinairement définis et développés au fil des épisodes, de ces idées tellement novatrices, de son sens réel et aigu de la famille et dans le cas présent d’une famille meurtrie, de son pitch de départ à priori classique mais développé de manière follement original.

Je peux honnêtement dire sans que cela mette en danger ma virilité d’une quelconque manière que nous avons là l’une des rares séries dont la conclusion m’a réellement ému aux larmes. Mais la conclusion n’est aussi réussie que parce que le voyage en lui-même est exceptionnel, remplis d’embûches, de pièges, de twists en tout genre. Et c’est à regret mais avec un sens aigu d’une histoire achevée et bien achevée que l’on referme le dernier tome et que l’on laisse les personnages derrière soi.

Saluons donc cette réédition dans un nouveau format qui semble vraiment réussi et qui donne envie de se replonger dans le titre depuis le départ…ce qui me fait penser que j’ai pas relu la série depuis un moment. Bien, on dirait qu’il est temps de replonger ! Et puis Noël est la période parfaite pour une histoire mêlant famille et horreur, le tout avec Die Hard en fond sonore…

Verdict : A POSSEDER !

Liens : et comme j’aime vraiment cette série, je vais encore vous recommander quelques articles de nos confrères de chez Bruce Lit :

URBAN COMICS

GREEN LANTERN PAR GEOFF JOHNS – INTEGRALE TOME 1

geoff-johns-presente-green-lantern-integrale-1-42064-270x416Date de sortie : 25 Novembre 2016

Prix : 28€/ 512 pages

Scénario : Geoff Johns

Dessin : Ethan Van Sciver, Carlos Pacheco, Ivan Reis,

Épisodes :Green Lantern Rebirth #1-6, Green Lantern #1-13, Green Lantern Secret Files Origins 2005

Sollicitation :  Après des années d’errance, le capitaine de l’US Air Force, Hal Jordan, reprend son rôle de Green Lantern, justicier intergalactique. Il est temps pour lui de renouer avec son entourage. Et si certains héros, comme Green Arrow, apprécient de le retrouver, d’autres, comme Batman, restent méfiants vis-à-vis de cette forte tête, d’autant qu’entre-temps, les pires ennemis de Green Lantern sortent de l’ombre : les Traqueurs, Hector Hammond, le Requin, ou l’effroyable Black Hand.

Avis : et on termine les sorties de la semaine avec encore une autre intégrale qui commence, encore une fois chez Urban, mais cette fois l’éditeur ne reprend pas une de ses séries Vertigo, mais bien un de ses titres mainstreams de DC, avec la réédition du run de Geoff Johns sur Green Lantern cette fois apparemment dans son intégralité.

Je précise ce dernier point car on se souvient qu’une partie des épisodes n’a jamais été édité en VF, notamment la partie pré relaunch New 52 et post Brightest day. D’après les déclarations d’Urban ces numéros seront publiés dans une des intégrales, la 4e ou la 5e à voir si les futurs volumes seront aussi maousses que celui-ci.

Bien que l’on puisse regretter la méthode, il faut tout de même saluer les efforts d’Urban pour maintenir une franchise qui après avoir connu son heure de gloire il y a quelques années semble s’enfoncer en France d’année en année. Aux USA, les choses se sont stabilisées mais les titres GL ont clairement perdu la position centrale qu’ils occupaient avec Geoff Johns.

Le run de ce dernier fut pendant presque 10 un moteur à event presque en continu, notamment passé Blackest Night et si tous n’ont pas été à la hauteur, en particulier lors des deux dernières années, dans l’ensemble il y avait du jus dans le moteur.

Bien évidemment, si vous ne possédez pas encore ce run, c’est un indispensable absolu, alors que Geoff Johns reprend ici un titre qui était considéré comme de second rang après les Batman, Superman ou Justice League pour en faire en quelques années, presque le centre de l’univers DC.

On voit en tout cas, qu’Urban est bien décidé à faire les choses dans l’ordre avec la sortie dans ce premier tome, en premier lieu de la mini série Rebirth qui a relancé la machine et ramené Hal Jordan puis les 13 premiers épisodes qui vont reposer nombre de menaces propres à l’univers Green Lantern qui vont revenir hanter la série dans les années suivants, comme Cyborg Superman ou encore Black Hand.

De toute évidence, le second volume sera donc consacré à la Sinestro Corps War. Il est cependant dommage que cette intégrale reste centré sur le run de Johns, car le travail mené en parallèle sur Green Lantern Corps était de grande qualité, notamment toute la prestation de Peter Tomasi.  

Verdict : à posséder.

Liens : 

A propos Sam 1943 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

6 Comments

  1. Pfff, réédition du run de Johns sur GL mais toujours pas de GLCorps.

    Et vu qu’ils ne sont plus trouvables en vo, c’est vraiment dommage

    • Et bien je pense que c’est mal barré, au point que même une fusion des Shenron de la Terre et de Namek ne pourrait le ressusciter …

  2. En effet, c’est étonnant toutes ces intégrales ! Je pense que Bliss à fait trembler le marché français du comics x)
    Concernant l’intégrale GL, je vois que le Green Lantern Secret Files Origins à été ajouté. Je possède le Spécial DC #24 sur Green Lantern paru chez Semic, vous pensez que ce sera une réédition d’un de ces épisodes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.