Guide de lecture Comics VO : semaine du 23 novembre 2016

DARK HORSE COMICS

BTVS SEASON 11 #1

buffy1aPrix : $3.99

Scénario : Christos Gage

Dessin : Rebekah Isaacs

Sollicitation : Life is good for Buffy and the Scoobies with everyone finally finding a happy and calm place in their lives. But when a supernatural disaster wreaks havoc on their very existence, and the entire city of San Francisco, they are forced back into fighting form.

Rebekah Isaacs and Christos Gage return for Season 11! Catch « deleted scenes » on the variant covers from Rebekah Isaacs and Christos Gage! Special 30th anniversary variant by Fray artist Karl Moline!

Avis : retour de Buffy pour une 11e saison chez Dark Horse et peut être l’occasion pour moi de m’y remettre. Malgré tout mon amour pour la série TV j’avais quelque peu décroché au cours de la saison 9 et ce malgré les bons retours que j’ai eu par  la suite, notamment de la bonne tenue de la saison 10 par l’équipe créative formée par  Christos Gage & Rebekah Isaacs.

Une équipe créative toujours au rendez vous pour cette nouvelle saison qui promet pas mal de bouleversements. On sait que dans les séries précédentes, le surnaturel avait fait son entrée de manière officielle dans le quotidien des habitants du monde de Buffy et cette fois, on va passer au palier suivant alors que Slayers échouent d’entrée de jeu à stopper une menace.

Retour sur le front donc et peut être un début de réelle organisation pour tout ce petit monde…

Verdict :Check it

DC COMICS

DEATHSTROKE #7

deathstroke-7Prix : $2.99

Scénario : Christopher Priest

Dessin : Carlo Pagulayan & Jason Pax

Sollicitation : « The Professional » part seven ! After Deathstroke confronts the enemy behind Wintergreen’s abduction and the attempted murder of his daughter, he soon finds himself abandoned on a suicide mission where he confronts an unbeatable foe — the Man of Steel!

Avis : après Gotham et l’inévitable apparition de Batman et de son fils Damian, c’est au tour de Superman de venir dire bonjour à la tête de Deathstroke !!! et ce au moment où les ennuis s’accumulent pour le personnage et que toujours plus de membres de sa famille apparaissent et ..ne semblent pas moins mortels que lui !

En effet, outre le retour de Ravager dans l’univers DC (ouiii) c’est au tour de Jericho, personnage longtemps membre des Teen Titans, qui a fait son retour dans l’épisode précédent… et on dirait bien qu’il a ses propres problèmes et surtout une manière très…directe de les régler.

De toute évidence, Priest nous sert un portrait très nuancé de tous ces personnages, qui ne sont clairement pas des héros, mais qui n’ont pas encore franchi le pas vers le côté obscure. Seul Deathstroke semble parfaitement s’assumer tel qu’il est ! même si cela signifie que ce qu’il est, est un super-vilain de première catégorie.

Je le répète donc, sans doute l’un des meilleurs titres du Rebirth, avec le Superman de Tomasi et Gleason.

Verdict :  BUUUUYYYY

WONDER WOMAN #11

wonder-woman-11Prix : $2.99

Scénario : Greg Rucka

Dessin : Liam Sharp

Sollicitation : « The Lies » part six ! In the conclusion to this epic tale, the lie is revealed as Wonder Woman returns to Themyscira in the company of Steve Trevor to find that nothing has changed — and everything is wrong.

Avis : enfin la fin de cet arc peu entraînant et dynamique et peut être également adoption d’un ton plus sérieux pour la série. Malgré le trait de Liam Sharp et le caractère sérieux de certains des personnages, j’ai vraiment l’impression que depuis la reprise de Greg Rucka de la série que dès que Wonder Woman entre dans le cadre, on change de série pour entrer dans le monde des bisounours qui visitent l’île aux enfants avant de faire un combo avec les télétubbies sur l’importance d’êtres gentils les uns avec les autres…

Comprenons nous bien, que l’on adopte une approche plus optimiste, pas de problème. Que l’on verse même un peu dans le bon sentiment, cela ne me dérange nullement. Que l’on tombe dans le nunuche cuculapraline, non et pas qu’un peu. Il y a clairement des éléments plus adultes dans le scénario de Rucka mais dès que Wonder Woman entre en ligne de compte, on passe en mode infantilisation totale…

Alors bien évidemment, comme je suis un fan de Rucka, je ne vais pas lâcher le titre, mais en ce qui me concerne, pour l’instant, mes attentes ridiculement élevées sont déçues.

Verdict : Check it

IMAGE COMICS

AD AFTER DEATH BOOK 01

ad-book1-cvr-aff39Prix : $5.99

Scénario : Scott Snyder & Jeff Lemire

Dessin : Jeff Lemire

Sollicitation : SERIES PREMIERE

What if we found a cure for death?

Two of comics’ most acclaimed creators, SCOTT SNYDER (WYTCHES, Batman, American Vampire) and JEFF LEMIRE (DESCENDER, Moon Knight, Sweet Tooth) unite to create a three-part epic like no other, set in a future where a genetic cure for death has been found. Years after the discovery, one man starts to question everything, leading him on a mind-bending journey that will bring him face-to-face with his past and his own mortality. A unique combination of comics, prose, and illustration, A.D.: AFTER DEATH will be serialized monthly as three oversized prestige format books written by SNYDER and fully painted by LEMIRE.

Avis : lorsque deux des meilleurs auteurs de l’industrie s’associent, tout le monde y prête attention. Quand les deux talents en question présentent un pitch des plus alléchants, on commence à saliver. Quand les deux auteurs décident de présenter l’oeuvre en question dans un format novateur mélangeant différents styles narratifs, on boue légitimement d’impatience.

Tout cela nous l’avons avec A.D.Death, creator owned présenté par Scott Snyder et Jeff Lemire. Les deux auteurs s’éloignent de leurs travaux mainstream ici pour développer quelque chose de très différent, qui va au delà du comics. Si la présence de Snyder me rend enthousiaste, étant un grand fan de toute sa production en général,  celle de Lemire me refroidit un peu.

Outre le fait que je n’apprécie guère le style graphique de l’auteur, je le trouve assez irrégulier en tant qu’auteur de manière générale.  Ici je pense que ce problème se posera moins au regard du mélange de genre proposé entre roman et comics. Donc à voir.

Verdict : BUY !

CHEW #60

chew-60-cvr-fbf41Prix : $5.99/48 pages

Scénario :  John Layman

Dessin : Rob Guillory

Sollicitation : SERIES FINALE

Last issue. Double sized. Trifold cover.

Epilogue.

Avis : et bien voilà les amis nous y sommes, la fin d’un beau voyage et le début de notre odyssée dans les ténèbres post fin Chew, post élection Trump, post Brexit, post attentats, …minnnnnnnce !!! c’est vraiment une belle, superbe, presque incomparable  année de merde qui s’achève !!! vous êtes sûr qu’il n’y a pas une ou deux têtes nucléaires qui ont pété dans un coin ? avec un porte de l’enfer dans les environs et 4 gus en costume sur des chevaux flottant dans les airs nous promettant la fin des temps ??? sûr ?…parce que ça en donne vachement l’impression…

Nous nous consolerons en nous disant que nous avons survécu assez longtemps pour avoir le privilège de lire l’intégralité de cette magnifique série que je considère toujours comme ayant inauguré la nouvelle ère de qualité et de renouveau d’ Image “on est le nouveau Vertigo et on vous XXX bien profond” Comics. 60 épisodes de surprises, d’idées toutes plus loufoques les unes que les autres, portées par des personnages attachants…qui n’ont pas tous survécu.

Si tout au long de sa vie, Chew s’est distingué par son ton si unique, complètement azimuté, le titre ne s’est jamais privé de surprendre, voire choquer en tuant certains des personnages les plus appréciés. De fait les derniers numéros ont tout de même ressemblé à une belle grosse hécatombe de ce côté là et on a tous tiré notre petite larme (ou deux, ou beaucoup…).

On saluera le dévouement des auteurs, la qualité constante du titre et le fait qu’ils aient amené la série à bon port, qu’ils aient tenu leur pari de faire 60 épisodes et pas un de plus, de dire leur histoire avant de s’en aller dans le soleil couchant. Adieu Chew, tu nous manqueras alors que l’Apocalypse menace de tous nous bouffer…(bon au moins il fera chaud, non mais c’est quoi ce temps de merde !!!)

Verdict : BUUUUUYYYY

THE GODDAMNED #5

goddamned-5Prix : $3.99

Scénario :  Jason Aaron

Dessin : R.M.Guéra

Sollicitation :

Avis : est-ce ….est-ce possible ? peut on y croire ? peut on attendre ce mercredi avec des étoiles dans les yeux en se disant , en se répétant cette pensée réconfortante, The Goddamned sort enfin cette semaine !!!! en effet cela fait maintenant  des mois et des mois que le dernier épisode est paru et puis d‘un coup pouf plus de nouvelles.

Difficile de croire que c’est la faute de R.M.Guéra puisqu’il a illustré entre temps un épisode pour une série Vertigo et Jason Aaron est resté quant à lui aussi régulier qu’un chronomètre dans sa production Marvel. Une affaire bizarre donc…mais au fond on s’en fiche bien tant que le titre conserve son haut niveau de qualité et d’originalité.

Difficile de trouver sur le marché une autre série du même type, alors que les auteurs mettent en scène Caïn errant sur la Terre juste avant le déluge, abandonnée par Dieu à la décadence humaine. Le titre met en scène un monde qui pourrit sur place, agonisant, qui donne l’impression même d’être déjà mort et que les humains évoluent sur sa carcasse purulente.

L’ambiance est unique, parfaitement retranscrite et contribue à faire de cette série l’une des meilleures productions Image du moment….quand elle veut bien sortir.  

Verdict : BUY !!! …si ça sort bien.

MARVEL COMICS

CIVIL WAR II #7

 civil-war-ii-7-cover-1Prix : $4.99

Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin : David Marquez

Sollicitation : The War ends…

Avis : comme d’habitude, je me contente de vous signaler la sortie de l’épisode sans donner de réel avis, car je fais tout mon possible pour me tenir le plus éloigné possible du machin. Simplement citer son existence me terrifie, de peur qu’il apparaisse par magie derrière mon dos…j’ai en effet entendu dire que si l’on répète trois fois Civil War II, il sort de la cuvette des toilettes pour vous faire des choses, puis il vous pique votre argent en vous laissant en pleurs et prostré en position foetale…

Verdict : Civil War II….Civil War II…Civil War II….ahhhhhhhh !!!! fuyez !!!!!!

DEATH OF X #4

dox4aPrix : $3.99

Scénario : Jeff Lemire & Charles Soule

Dessin : Aaron Kuder

Sollicitation : The first true battle in the Inhumans/X-Men war!

Cyclops isn’t the only one who doesn’t make it out alive…

Avis : zzzzzzz hein ? quoi ? je suis réveillé, je suis réveillé, je vous le jure ! …euhhh de quoi on parle ici ? ah oui, c’est vrai on arrive à la conclusion de la mini série qui n’intéresse personne censée mettre en place l’opposition mutants/inhumains avant l’inévitable crossover. En ce qui me concerne, la sortie de cette mini aura marqué le début d’une nouvelle période d’hibernation loin des titres X-Men.

J’ai en effet décidé de faire l’impasse complète sur la franchise le temps que le crossover IVX passe son tour.  Vous ajoutez le fait que j’ai sauté Death of X, et cela fait du 6/7 mois sans X-Men. Je l’ai déjà fait avec Fraction, Gillen et AvX, je peux aisément le refaire. De fait, je suis bien moins captif des titres X-Men que je ne l’étais il y a encore 10 ans et dès que je sens que la qualité se fait la malle, je prends la porte également…

Verdict : mon oreiller est prêt, le réveil également, on se revoit dans 6 mois les gars !

MIGHTY THOR #13

thor13cPrix : $3.99

Scénario :  Jason Aaron

Dessin : Steve Epting

Sollicitation : The War of the Realms rages on. The only way to defeat Malekith is for the realms to join forces, and it’s up to Thor to bring them together.

Heroes from across the ten realms  including Lady Sif and Angela   have united under Thor’s command to form a new League of Realms with the sole mission of bringing this war to an end. And their first mission: Infiltrate Dark-Elf-occupied territory…

Avis : oui, oui et mille fois oui !!! on le savait, Steve Epting revient chez les grands éditeurs, le temps pour Ed Brubaker d’avancer sur les scripts de la seconde saison de Velvet entre deux scénarios de l’excellentissime Westworld (oui, il bosse sur mon show préféré du moment qui ne m’obsède pas du tout, alors là non, ce n’est pas comme si j’y pensais en permanence !!!).

De manière assez amusante, d’ailleurs on peut noter qu’il va surtout aller bosser…sur des super-héroïnes ! ainsi, on le voit ici sur la Mighty Thor avant de passer dans quelques mois sur la nouvelle série dédiée à Batwoman chez DC. Le tout avant de revenir sur Velvet, parce que je veux la suite !!! Hors de question d’abandonner le titre, vous m’avez bien compris !

J’y tiens car le titre a permis à Epting de faire un nouveau bond en termes de qualité et de raffinement de son style tout simplement prodigieux. Les bases de son style sont toujours là mais il s’est amélioré dans tous les secteurs, si bien que sa présence sur Mighty Thor pour assurer l’intérim de Russel Dauterman ( qui n’est pas parti se dorer la pilule même s’il le mérite, non le monsieur bosse sur l’arc suivant, la guerre Asgard/Shi’Ar qui s’annonce phénoménale!!!) me ravit au plus haut point  !

Côté scénario, Jason Aaron n’est pas parti en vacances non plus puisqu’il ramène sur le devant de la scène sa fameuse Ligue des mondes, avec des représentants de chaque territoire pour partir en guerre contre Malekith. Du coup, retour de personnages peu développés par Jason Aaron, comme Sif ou Angela, pour aller buter de l’elfe noir !!! ahhhh je veux !!! la guerre des 9 mondes passe au niveau supérieur ici !!!

Verdict : BUYYYYYYYYYYYYYYYYYY !!!!

ULTIMATES 2 #1

ultimates21cPrix : $3.99

Scénario : Al Ewing

Dessin : Travel Foreman

Sollicitation : Who or what is the Cosmic Jailer? What being is powerful enough to chain Eternity itself ? That is the mystery Galactus must solve before it’s too late. Ultimate problems require ultimate solutions, and Galactus will call on those who helped cure his insatiable hunger. Captain Marvel, Black Panther, Blue Marvel, Spectrum and Ms. America ! Together they are the Ultimates, protectors of the Omniverse. But now they are something more the newest heralds of Galactus, the Lifebringer!

Avis : comme nombre de séries Marvel, après à peine une douzaine d’épisodes, Ultimates est relancé pour un nouveau volume. Est-ce que l’on verra vraiment une quelconque différence, j’aurai bien du mal à le dire étant donné que je n’ai pas dépassé les premières pages de l’épisode 1 du précédent volume.

Au vu de la sollicitation, j’ai plutôt l’impression que Al Ewing continue sur sa lancée sans réel changement …qu’il aurait été difficile d’apporter avec à peine une douzaine d’épisodes sous le coude. Le problème est que comme le titre ne m’intéressait pas avant, il n’y a pas vraiment de raison de s’y intéresser maintenant …

Verdict : Check it –

VENOM #1

venom1aPrix : $3.99

Scénario :  Mike Costa

Dessin : Gerardo Sandoval

Sollicitation : Venom is back and badder than ever! The symbiote you know and love has returned to New York City. No more « Agent of the Cosmos. » No more « Lethal Protector. » It’s time for a new Venom, and it’s great to be bad

Avis : autre série rescapée qui bénéficie d’un énième relaunch en quelques années, Venom se différencie de sa consoeur Ultimates en se distinguant notablement de son précédent volume. Alors que Marvel avait voulu jouer à fond la carte Gardians of The galaxy ces dernières années, espérant sans doute essayer de profiter de la popularité du titre pour donner un nouvel élan à Venom, on a droit ici à un bon gros rétropédalage  complet des familles.

Résultat : Flash Thompson en partenaire idéal du symbiote ? bazardé ! son appartenance aux GoG ? oublié ! ses aventures dans l’espace ? envoyé au fin fond de la galaxie ! Venom revient sur Terre pas content et est bien décidé à se trouver un nouvel hôte et d’arracher quelques appendices à ces humains décidément bien fragiles ! C’est donc un retour aux sources total qu’opère le titre, qui pour une fois justifie en effet un relaunch.

Un relaunch qui renforce  tout de même cette sale impression que Marvel est incapable de maintenir une direction pour ses séries bien longtemps. Dès lors comment s’investir dans un titre ou un personnage si tout est balancé par la fenêtre tous les 6 mois ?

Verdict : Check it

A propos Sam 1961 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

3 Comments

  1. Concernant Wonder Woman, sans trop faire le provocateur, avant on se faisait chier en le lisant…Mais au moins…On pouvait se rincer l’oeil…^^…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.