Guide de lecture Comics VF : semaine du 09 septembre 2020

Edito : et allez, c’est reparti…pour un bon moment ! en effet, en faisant un peu le bilan de toutes les annonces de sorties et avec un peu de prospection sur les plannings de publications que peuvent détenir les sites de ventes en ligne, une sombre vérité m’est apparue…nous entamons à partir de cette semaine un long, très long chemin de croix où chaque semaine…CHAQUE XXX DE SEMAINE, sera bourrée ras la gueule de sorties importantes, totalement incontournables !!! au cours des 3 prochains mois, il n’y aura aucune semaine calme de prévue…sauf retard et report intempestif…mais tout report veut dire plus de sorties pour la semaine en question ! Bref, tout ça pour dire, j’espère que vous avez encore quelques organes internes non vitaux dont vous pouvez vous passer, parce que ça va saigner dur…

Info de la semaine : Tout d’abord, je vous rappelle que 

  • CAPTAIN AMERICA et AMAZING SPIDER-MAN T01 (DELUXE) sont reportés au 16 septembre ;
  • de même pour les titres suivants : Quatre Fantastiques: Grand Design et Conan : La guerre du Serpent qui sortiront le 16 septembre au lieu de cette semaine !

Ensuite, Panini a annoncé l’arrivée dans sa ligne omnibus pour la fin de l’année de plusieurs titres  : 



Trois Omnibus en fin d’année avec le troisième et dernier volet de La Saga du Clone mais aussi toute la saga EARTH X d’Alex Ross et Jim Krueger en deux imposants volumes : 

* EARTH X – ALPHA reprend tout Earth X et Universe X avec plus de 1300 pages

* EARTH X – OMEGA reprend tout Paradise X avec aussi les mini-séries Heralds, Ragnarok et Nighthawk dans plus de 800 pages

Dans les deux cas il s’agit de rééditions attendues. J’avais boudé la première édition de Earth X en omnibus, vu le faible nombre de pages proposé à l’époque (dans les 500 pour le même prix qu’un omnibus normal…) mais là, je sens que je vais devoir craquer, puisque c’est un vrai monstre que l’éditeur va nous proposer, plus de 1300 pages pour le tome 1…Adieu, mon budget, je t’aimais bien…

Mais ce n’est pas tout, puisque l’éditeur a également fait les annonce suivantes : 

Notons au passage que suite à vos retours, nous avons pris un certain nombre de décision qui sont déjà effectives : 

* le grammage du papier pour les collection DELUXE et OMNIBUS est revu à la hausse (c’est le cas sur tous les DELUXE/OMNIBUS du mois d’août  mais aussi de certains volumes publiés les mois précédents) 

* les jaquettes reviennent sur les OMNIBUS : c’est le cas à partir de « ULTIMATE SPIDER-MAN : La mort de Spider-Man » et La Saga du Clone T03 sera proposé avec des jaquettes pour les T01 et T02.

Voilà une bonne nouvelle. On sent que si Panini peut encore faire beaucoup de progrès sur certaines de leurs éditions, il y a du changement dans l’air. Depuis 2019 les choses ont commencé à évoluer dans le bon sens pour certaines collections, notamment avec les annonces faites sur les intégrales et les omnibus…Je pense que pas mal de réactions sur les réseaux sociaux ont aidé, et que l’éditeur a compris qu’il y avait un gros fossé entre sa perception des choses …et la réalité du lectorat. 

Maintenant, il reste le travail sur les prix proposés pour la ligne 100% et deluxe…et la traduction, et on aura fait un grand pas !

Sorties de la semaine : plusieurs sorties très intéressantes : 

  • chez Delcourt, la sortie du Murder Falcon de l’excellent Daniel Warren Johnson !
  • chez Komics Initiative, plusieurs titres signés Warren Ellis !
  • chez Panini, l’intégrale Warlock entièrement signée Jim Starlin, ainsi que la suite de la réédition du run de Peter David sur Hulk dans une nouvelle intégrale !
  • enfin, chez Urban Link, le lancement de Middlewest de Skottie Young et Jorge Corona !

Émissions de la semaine : de nouveau, plusieurs émissions au programme la semaine prochaine…et désormais sur Youtube ! et oui, nous avons commencé à enregistrer nos émissions en direct sur cette plateforme au lieu de Mixlr. Vous pouvez donc retrouver nos émissions à cette adresse : Comixity Live. 

Pour ceux qui ne veulent pas suivre sur YT, pas d’inquiétude, vous pourrez toujours retrouver les émissions plus tard en replay sur le site, cela ne s’arrête pas ! mais si vous voulez les écouter immédiatement, vous savez où les trouver désormais (par contre, ce sera du brut, sans montage !). 

Sinon au programme,  toujours en direct à 21h donc sur Youtube  : 

  • mercredi, un nouvel épisode de Freaxity, avec pour thème…les démons cette fois ! 
  • et jeudi, un nouveau Comixweekly, où nous reviendrons sur les sorties VO de la semaine avec un peu d’info !

BLISS COMICS

BLOODSHOT TOME 2

Prix : 15€/104 pages 

Scénario : Tim Seeley 

Dessin : Brett Booth 

Episodes : Bloodshot (2020) #4-6 et Bloodshot’s day off #1

Sollicitation : MAINTENANT, IL CHOISIT SES MISSIONS…

Bloodshot se confronte à nouveau à l’unité secrète surnommée la Black Bar, mais il combattra cette fois aux côtés d’une alliance d’anciens agents : les Brûlés. Dans un train rempli de monstres ou en plein Miami, la mort est tapie derrière chaque intersection !

Tim Seeley (Revival) et Brett Booth (Teen Titans) livrent un chapitre immanquable de la nouvelle série d’action du super-soldat de l’univers Valiant.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie de la suite de la nouvelle série dédiée à Bloodshot. 

Verdict : pour ceux qui aiment le personnage 

À lire avant : le tome 1 – qui peut je pense se lire sans avoir de connaissance préalable sur le personnage ou l’univers Valiant en général. 

 

KILLERS 

Date de sortie : 11 septembre  2020

Prix : 17.50€/128 PAGES

Scénario : B. Clay Moore

Dessin : Fernando Dagnino

Episodes : KI6 : Killers #1-5

Sollicitation : LES ASSASSINS REPRENNENT DU SERVICE…secrets britanniques, au sein du programme NINJA. Ils ont appris à canaliser leur «ki» pour accomplir des prouesses surhumaines… au prix de souffrances atroces. Ils ont depuis longtemps quitté le programme et travaillent désormais chacun à leur compte… Mais c’est sans compter sur le Jonin, leur ancien sensei, qui va les recruter pour un jeu du chat et de la souris meurtrier… B. Clay Moore, l’auteur du sanglant Savage, revient avec l’artiste Fernando Dagnino (L’Agent, Wonder Woman) pour un récit d’espionnage bourré d’action

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux que cela intéresse.

À lire avant : rien – récit indépendant.

DELCOURT COMICS

MURDER FALCON 

Date de sortie : 09 septembre  2020

Prix :  17.50€/180 pages

Scénario : Daniel Warren Johnson 

Dessin :Daniel Warren Johnson 

Sollicitation : L’auteur d’Extremity revient avec ce récit complet qui mêle ses deux grandes passions : la BD et le Metal ! Cette fois-ci, il met en scène rien de moins que le Dieu du Hard Metal venu sauver le monde d’une invasion de monstres !

Le monde est menacé par une attaque de monstres, et la vie de Jack part en vrille : son groupe de rock est dissout, il n’a pas de nana et encore moins de futur. Mais ça, c’est jusqu’à ce qu’il rencontre Murder Falcon, envoyé du Heavy Metal afin d’anéantir le mal. Mais il ne peut pas le faire sans l’aide de Jack qui déclenche ses pouvoirs avec ses accords de guitare.

Avis : sans le moindre doute, l’une des sorties les plus attendue de la rentrée, puisque la sortie de Murder Falcon marque le retour en VF de l’excellent, du génial Daniel Warren Johnson, l’un des artistes les plus intéressants, dynamiques et innovants de la scène comics actuelle. Un artiste que nous commençons à connaître en France grâce à deux de ses précédents travaux. 

En premier lieu, Ghost Fleet, comic-book de jeunesse produit avec un certain Donny Cates ! et on se demande si les deux auteurs qui ont explosé ces dernières années retravailleront un jour ensemble…Cela semble difficile, car avec son creator owned suivant, Johnson a montré qu’il n’avait pas besoin de scénariste…il s’en est très bien chargé tout seul avec l’extraordinaire Extremity. 

Il s’agissait d’un de mes coups de coeur de 2019, un titre percutant que ce soit au niveau du scénario qui savait mêler des thématiques de fonds avec de l’action bien gérée et une partie graphique époustouflante où justement les scènes de bataille étaient sans doute certaines des plus impressionnantes que j’ai vu dans ma vie de lecteur !

Visuellement, Johnson fait partie de ces artistes de la nouvelle génération qui sont un peu au carrefour de plusieurs influences, à la fois du comic-book américain traditionnel, de la BD franco-belge, mais aussi clairement du manga. Une génération qui a absorbé au cours des 20 dernières années toutes ces influences et que l’on voit désormais régurgiter cela avec grand talent que ce soit aux USA ou en Europe, notamment en France. 

Si le pitch de Murder Falcon a l’air assez délirant sur le fond, comme pour Extremity, Johnson y marie des thématiques de fond particulièrement touchantes et surtout très humaines, comme la dépression, la gestion du deuil, les problèmes d’inspiration créative quand on est un artiste. 

Il y a donc un côté fun et délirant, appuyé par le fait que Johnson lui-même est un métalleux et donc injecte pas mal de ses influences personnelles dans son récit, mais aussi des éléments très autobiographiques passionnants. 

Bref, une très belle sortie indispensable. 

Verdict : à posséder 

À lire avant : rien – récit indépendant. 

SONATA TOME 1

Date de sortie : 09 septembre  2020

Prix : 16.95€/192 pages 

Scénario : David Hine, Brian Haberlin

Dessin :Brian Haberlin

Sollicitation : David Hine (Stormdogs) et Brian Haberlin (Mediaval Spawn et Witchblade, Spawn) délivrent un récit original et de toute beauté, avec un personnage central féminin, entre Avatar et Arzach, le tout réhaussé par la magnifique mise en couleurs de Geirrod Van Dyke.

Deux peuples et deux cultures s’affrontent sur une planète que chacun croit être sa terre promise. Les Rans sont un peuple épris de paix en phase avec la nature, mais les Tayans sont une race de guerriers qui cherchent à coloniser, à contrôler et à détruire. Les mystérieux géants endormis habitent aussi cet endroit, mais personne ne sait s’ils sont des monstres ou des Dieux de la légende. Au milieu de tout cela, une jeune femme nommée Sonata est prête à enfreindre toutes les règles pour trouver sa place au sein de ce monde…

Avis : voilà un titre dont j’entends parler depuis un moment, à savoir le début de l’année 2020,  et qui me tente  depuis lors, puisqu’il marque notamment le retour de David Hine en VF. Il me semble que sa dernière série publiée dans notre beau pays était Stormdogs, déjà un très bon récit de SF qui abordait également les questions liées au colonialisme, et la cohabitation de plusieurs populations sur le même monde. Je vois qu’il continue de toucher à cette idée, avec l’opposition de deux peuples, mixée à des questions idéologiques et religieuses. 

Sauf que dans le cas présent, j’ai bien l’impression que l’on est plus dans le genre Science Fantasy, qui combine des éléments propres aux deux genres, plutôt que de la SF pure. Une évolution intéressante, d’autant plus que le marché US a pendant un certain temps été surchargé en séries Sf puis Fantasy, sans que beaucoup parviennent à s’imposer sur la durée. D’après ce que je sais, nous en sommes à l’épisode 12 aux USA, la série fera donc au moins deux tomes, par contre je ne vois pas d’épisode 13 prévu avant la fin de l’année. 

Verdict : à tester

À lire avant : rien – nouvelle série. 

BIRTHRIGHT TOME 8 – LES 5 MAGES 

Date de sortie : 09 septembre  2020

Prix : 16.50€/

Scénario : Joshua Williamson

Dessin : Andrei Bressan

Sollicitation : Joshua Williamson et Andrei Bressan jouent avec nos émotions le long d’une intrigue sans faille. La famille Rhodes est tiraillée entre son amour pour leur fils disparu et l’homme trouble qu’il est devenu en survivant plusieurs années sur Terrenos…

Deux gardes forestiers ont établi le premier contact avec une créature magique. Comment se fait-il que de simples soldats humains se transforment en monstres ? Le combat entre Mastema et Mikey atteint son paroxysme ! Mikey Rhodes n’a plus le choix : il doit révéler l’histoire secrète de la magie sur Terre s’il veut sauver la planète d’une disparition certaine !

Avis : suite de la série Birthright…qui oui existe toujours et continue son petit bonhomme de chemin sans faire trop de vagues. C’est même étonnant de voir le titre se poursuivre et dépasser allègrement les 40 épisodes et se diriger gentiment vers son 50e numéro alors que la série ne fait strictement pas parler d’elle aux USA. Et honnêtement, bien que je suive la série depuis le début, le dernier tome remonte à si loin, en septembre 2019, que j’ai bien du mal à me rappeler où nous en étions. 

De mémoire, malgré tout, Mikey avait réussi à se libérer de l’influence du grand méchant de l’histoire, qui révélait une information importante sur son passé au terme du dernier tome (il faudra que je me replonge dedans pour être sûr). Cela reste une série très sympathique, mais dont la direction n’est pas très claire et qui passe complètement inaperçue depuis un certain temps maintenant. 

Ce qui est dommage, car la série a de vraies qualités : une partie visuelle réellement somptueuse, avec un Andrei Bressan vraiment impressionnant et une colorisation géniale, tandis que le scénario essaye d’aller contre les poncifs du genre et y parvient parfois, mais pas toujours, mais aus moins il essaye de sortir d’un certain classicisme. Mais il n’est de ce point de vue que le reflet de l’évolution de la fantasy au cours de la décennie passée. 

En effet, après avoir resucé du Tolkien pendant longtemps, les auteurs fantasy sont entrés au cours des 20 dernières années dans une nouvelle phase de développement visant soit à sortir des tropes historiques du genre, soit à aller carrément contre eux. Williamson s’y essaye également avec plus ou moins de succès. 

Verdict : à lire 

À lire avant : les précédents tomes – c’est vraiment la série à suivre depuis le début, impossible de prendre le titre en cours, tant l’histoire forme un grand tout. 

 

DELIRIUM 

THE MAXIMORTAL 

Date de sortie : 11 septembre  2020

Prix :26€/200 pages 

Scénario : Rick Veitch 

Dessin : Rick Veitch 

Sollicitation : MAXIMORTAL est une relecture sombre et sans fioriture de la création du « mythe » de SUPERMAN, figure emblématique à l’origine de l’explosion de l’industrie des comics de Super-Héros. Après BRAT PACK qui montrait sans fard l’exploitation cynique et sensationnaliste des icônes super-héroïques par l’industrie du divertissement, RICK VEITCH se penche avec MAXIMORTAL sur l’origine de cette industrie et la création tout sauf innocente de l’une de ses figures les plus emblématiques, au détriment de ses créateurs. RICK VEITCH signe ici son chef-d’oeuvre. Inédite en France, DELIRIUM permet enfin aux lecteurs francophones de découvrir cette oeuvre tout comme cet auteur majeur du comics US indépendant. Comme BRAT PACK, MAXIMORTAL fera l’objet d’une belle édition cartonnée et en couleurs, pour laquelle DELIRIUM a re-scanné et restauré le matériel publié au début des années 1990. Le livre est également accompagné d’un essai de RICK VEITCH sur la création de SUPERMAN et ses ramifications politiques et culturelles.

Avis : c’est un vrai plaisir de voir Delirium continuer d’explorer les oeuvres marquantes des comics indépendants un peu anciens dont nous avons rarement entendus parler en France. Ainsi, après Brat Pack, Rick Veitch continue de démonter le genre super-héroïque en s’attaquant à sa figure la plus célèbre, celle sur laquelle s’est construit le genre, à savoir Superman. Sauf que cette fois, au vu de la sollicitation, on dirait que le récit se penche avant tout sur l’industrie qui s’est construite autour de ce genre que vraiment sur le personnage, ou la parodie de personnage, que Veitch a créé pour l’occasion. Une façon de parler un peu des coulisses ? Connaissant un peu (très/trop peu malheureusement), les travaux de Veitch, je pense que c’est du très bon …et la cerise sur le gâteau c’est le travail d’édition de Delirium qui en général est excellent. 

Verdict : à lire au minimum, mais comme c’est du Veitch, je pencherai plutôt vers le à posséde 

À lire avant : rien, récit indépendant

KOMICS INITIATIVE 

DARK BLUE + ATMOSPHERICS 

Date de sortie : 11 septembre  2020

Prix : 17€/144 pages 

Scénario : Warren Ellis 

Dessin : Jacen Burrows 

Sollicitation : « C’était pas une affaire pour toi, c’est tout.» 

DARK BLUE // En ville, une nouvelle drogue aux effets dévastateurs se répand à grande vitesse, à mesure que les meurtres se multiplient. L’inspecteur Christchurch parviendra-t-il à mettre la main sur le responsable de cette vague de crimes? 

ATMOSPHERICS // Des dizaines de cadavres sont retrouvés dans une petite ville de l’Amérique profonde. L’unique survivante de cette tuerie est interrogée mais de ses maigres souvenirs ne semblent se dégager qu’une improbable explication … « Elle a vraiment pas l’air d’une meurtrière.»

Avis : sortie cette semaine de plusieurs titres signés Warren Ellis, avec un de ses artistes réguliers, à savoir Jacen Burrows. Bien évidemment en temps normal, je foncerai sans grande hésitation, tant j’aime les récits signés par ce scénariste. Et ce sera sans doute encore le cas…même si cette fois, les achats et lectures auront un goût assez amer. 

Je garde en effet en tête les révélations faites sur l’auteur et si je pense qu’il faut séparer vie privée et vie professionnelle, et dans le cas présent l’artiste et l’oeuvre…et si ma tête y parvient facilement…au niveau de mon petit coeur de lecteur, les choses sont beaucoup moins évidentes. 

À ce ce que je vois, ce tome présente deux histoires différentes et chaque fois, le pitch de l’histoire est du pur Ellis : un mystère de base intriguant, des personnages bad ass et souvent une interrogation sur l’évolution de la technologie derrière. Par ailleurs, je vois qu’il touche au genre policier ici aussi. 

Je sais que c’est un genre qu’il apprécie en raison de certains travaux précédents, notamment l’excellent Fell dont nous n’aurons jamais la suite maintenant,  et en général il s’en sort bien …donc, comme d’hab, je passerai à la caisse. 

Verdict : à lire

À lire avant : rien – deux récits indépendants. 

SCARS 

Date de sortie : 11 septembre  2020

Prix : 17€/156 pages 

Scénario : Warren Ellis 

Dessin : Jacen Burrows 

Sollicitation :  »Nous avons là un homme apprenant à être un monstre » John Cain est inspecteur à la criminelle depuis plusieurs années. Il fait équipe avec Pat Amersham. Le duo est habitué aux tueries et aux autres morts sordides. Pourtant, cette fois-ci, l’innommable se produit. Le meurtre d’une petite fille et l’état du cadavre secouent Cain. Comment peut-on infliger un tel traitement à un enfant ? Pour lui, il va devoir sombrer pour débusquer le monstre qui a commis ces atrocités…. « C’était pas une affaire pour toi, c’est tout.»

Avis : mêmes auteurs que plus haut, même sanction, et même constat que sur le titre précédent sur le pitch…je suis bien évidemment intrigué et la présence d’Ellis fait que je sais que je vais sauter le pas et acheter le titre…que voulez vous, on ne se refait plus !

Verdict : à lire

À lire avant : rien – récit indépendant. 

PANINI COMICS 

ADAM WARLOCK : L’INTÉGRALE 1975-1977

Date de sortie : 09 septembre  2020

Prix : 35€/312 pages 

Scénario : Jim Starlin 

Dessin :Jim Starlin 

Episodes : US Strange Tales 178-181, Warlock 9-15, Marvel Team-Up (1972) 55, Avengers Annual 7 et Marvel Two-in-One Annual 2, publiés précédemment dans Étranges Aventures 54-59, AVENGERS : L’INTÉGRALE 1977 et SPIDER-MAN TEAM-UP : L’INTÉGRALE 1976-1977)

Sollicitation : Un album entièrement réalisé par Jim Starlin qui peut être lu indépendamment de tout le reste. Adam Warlock y affronte le Magus ainsi que Thanos, avec l’aide de Gamora, Pip le Troll, Captain Marvel ou encore les Avengers.

Avis : là aussi sans aucun doute l’une des sorties les plus attendues de ce début de mois, d’autant plus qu’elle a connu des reports importants puisqu’elle était initialement prévue au mois d’août. Mais ne nous plaignons pas trop, le bouquin devrait sauf mauvaise surprise effectivement être disponible cette semaine. 

L’intérêt du tome est évident, puisqu’il est réalisé entièrement par Jim Starlin qui signe l’une de ses premières grandes sagas cosmiques, alors qu’il était un peu au sommet de sa forme, avec en vedette l’un des personnages qui sera l’une des stars de chacune de ses sagas à venir, Adam Warlock qu’il a fait entièrement sien au fil des épisodes qu’il a réalisé. 

À noter que Starlin d’ailleurs achève ce volume US de Warlock qui n’a pas connu une grande postérité en dehors du travail de cet auteur. Ce volume constitue donc une pierre importante dans la construction de l’univers cosmique de Marvel qui doit faire partie de la bibliothèque de tout lecteur qui s’intéresse à cette partie de l’univers de l’éditeur. 

Un coin dans lequel Starlin reviendra régulièrement jardiner par la suite, en commençant par le gant de l’infini plus de 10 ans plus tard. 

Verdict : à posséder 

À lire avant :  rien – récit complet. 

AVENGERS : L’INTÉGRALE 1966 (NOUVELLE ÉDITION)

Date de sortie : 09 septembre  2020

Prix : 35,00 €, 256 pages

Scénario : Lee, 

Dessin :Heck

Episodes : US Avengers (1963) 24-35, nouvelle édition)

Sollicitation : Marvel Classic, 

Réédition attendue de la troisième INTÉGRALE consacrée aux Avengers! L’équipe affronte notamment le Docteur Fatalis et voit Hank Pym prendre le nom de Goliath. Avec les derniers épisodes signés Stan Lee, qui passera le flambeau à Roy Thomas.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Suite de la réimpression des intégrales consacrées aux Avengers. Je vois que nous arrivons sur les derniers épisodes de Lee sur la série…c’est drôle j’étais persuadé qu’il avait signé plus de numéros…Mais bon, on passe sur Roy Thomas ensuite, qui a écrit une grande page de la série.  C’est toujours une bonne chose de voir des volumes épuisés depuis longtemps revenir dire coucou. Mais comme d’habitude avec les intégrales des premières années de Panini, faites attention à la traduction. 

Verdict : à posséder pour les fans des Avengers 

À lire avant :  les deux premières intégrales…En faisant attention à la traduction. 

CAPTAIN AMERICA : L’INTÉGRALE 1964-1966 (NOUVELLE ÉDITION)

Date de sortie : 09 septembre  2020

Prix : 35,00 €, 288 pages

Scénario : Lee, 

Dessin :Kirby

Episodes : US Tales of Suspense 59-84, nouvelle édition)

Sollicitation : Marvel Classic, 

Le premier volume de CAPTAIN AMERICA : L’INTÉGRALE est de retour chez votre libraire préféré ! Découvrez les débuts modernes de la Légende Vivante, sous la houlette de Stan Lee et Jack Kirby, ainsi que ceux de son ennemi juré Crâne Rouge. On retrouve aussi dans cet album la menace du Super-Adaptoïde !

Avis : pas vraiment d’avis, je n’ai jamais lu ces épisodes. Mais les hasards du calendrier font que cette première intégrale de Cap, qui s’intéresse au retour du personnage dans les années 60 et non sa toute première série, est réimprimée quelques mois à peine après la sortie de l’intégrale 76 qui voyait l’ultime retour de King sur le personnage qu’il a co-créé en 1941 avec Joe Simon. 

Verdict : à posséder – mais comme toujours, gaffe à la traduction. 

À lire avant : rien – il s’agit de la première intégrale sur Cap ! mais je ne sais plus si les aventures de Cap dans les années 40 ont jamais été réédité en VF ? il ne me semble pas. 

HULK : L’INTÉGRALE 1994 (I)

Date de sortie : 09 septembre  2020

Prix :  35,00 €, 320 pages

Scénario : David, 

Dessin :Frank

Episodes : US Incredible Hulk 413-419, Annual 20, Tales to Astonish (1994) 1 et Incredible Hulk Vs Venom (1994) 1, précédemment publiés dans Hulk (Semic) 17-20, Top BD 40, inédits)

Sollicitation : Marvel Classic,

Cette dixième INTÉGRALE de Hulk fait la part belle au fantastique dessinateur Gary Frank. Peter David fait également des merveilles au scénario, avec un passage du Silver Surfer, des Starjammers et le mariage de Rick Jones ! En plus : Des épisodes 100% inédits en France, dont un affrontement mythique avec Venom !

Avis : comme chaque année, nous avons droit à notre rendez vous régulier avec la suite de la réédition du run de Peter David sur Incredible Hulk ! en général, le volume en question sort au mois d’août, cette fois-ci, exceptionnellement il nous arrive au mois de septembre…Je ne vais pas grogner, cela reste acceptable, surtout à un moment où le programme des intégrales apparaît de plus en plus chargé chaque mois ! je ne plaisante pas, désormais la plupart de mes achats chez Panini sont dans cette collection ! et XXX c’est pas donné !

Au programme de cette intégrale, que je trouve assez légère en nombre d’épisodes de la série régulière et qui semble être complétée avec des épisodes spéciaux dont on se fiche un peu…mais bon, c’est le principe des intégrales, nous avons tout le run de Peter David…même les trucs ont pourrait se passer, plusieurs bonnes choses. Tout d’abord, l’intégrale s’ouvre sur un long arc en 6 parties intitulé la guerre de Troie que Peter David semble préparer depuis un moment et qui va sans doute pas mal secouer l’organisation à laquelle Hulk appartient encore, le Panthéon !

Et bien évidemment également au programme, le mariage de Rick Jones et Marlo dans l’épisode 419 ! avec les surprises habituelles auxquelles on peut s’attendre, dont un caméo …mortel,  dans un mariage de comics…surtout que la première tentative ne s’était pas vraiment bien passée.  Et c’est un peu tout. C’est ce que je voulais dire par le fait que l’intégrale est légère en nombre d’épisodes de la série régulière, à peine 7…Le reste est constitué du dernier annual de ce volume d’Incredible Hulk et d’un one shot.

Du coup, je ne vois pas trop comment on arrive à 320 pages. Même si l’annual fait dans les 50 pages, il faudrait que les deux autres ont shot fassent dans les 50 pages…et pour avoir vu la couverture de chacun, je dois dire qu’ils ne donnent pas vraiment envie. Certes, ils sont en partie écrits par Peter David, mais cela sent le boulot de commande à plein nez…je préfèrerai vraiment que l’on se concentre sur la série régulière et qu’on avance un peu, car déjà la précédente intégrale Hulk sortie l’année dernière ne contenait que 9 épisodes complétés par Future Imperfect…

À ce rythme, il nous faudra le reste de la décennie pour arriver au bout du run…Or ce run demeure un indispensable pour tout fan de Hulk, de Peter David et de Marvel en général !

Verdict : à posséder !

À lire avant : euhhh, un peu tout le run de Peter David ? 

PUNISHER T03

Date de sortie : 09 septembre  2020

Prix :  17,00 €, 120 pages

Scénario : Rosenberg, 

Dessin :Kudranski

Episodes : US Punisher (2018) 12-16, inédits)

Sollicitation : 100% Marvel,

Fin du voyage pour la dernière série en date consacrée au Punisher. Après avoir mis la Bagalie à feu et à sang, Frank Castle déplace le combat… dans les rues de New York ! Face aux armées de Zémo et du Caïd, il aura bien besoin de l’aide de Moon Knight, Black Widowet Ghost Rider !

Avis : fin de la dernière série en date consacrée au personnage du Punisher. Encore une fois, une série relativement courte, avec moins de 20 épisodes au compteur. Je sais que Rosenberg a signé quelques épisodes supplémentaires dans le précédent volume où Frank portait l’armure de War Machine…mais on voit bien que son approche n’a pas fonctionné avec le personnage. Pour l’instant, aucun nouveau volume n’est annoncé par Marvel et à part faire revenir Garth Ennis de temps en temps pour une mini série ici ou là, on ne peut pas dire qu’ils aient de plans bien établis pour ce personnage. 

Verdict : pour ceux qui ont aimé ce run

À lire avant : les deux premiers tomes. 

SPIDER-VERSE : SPIDER-ZÉRO

Date de sortie : 09 septembre  2020

Prix : 18,00 €, 136 pages

Scénario : MacKay, 

Dessin :North, Pérez, Jedeon

Episodes : US Spider-Verse (2019) 1-6, inédits)

Sollicitation : 100% Marvel, 

Les héros du Spider-Verse, tels qu’on les a vus dans le dessin animé Spider-Man: New Generation, sont de retours. Retrouvez Miles Morales, le Spider-Man Noir, Peni Parker alias SP//dr et d’autres versions du Tisseur, pour répondre à cette angoissante question : qui est Spider-Zéro ?

Avis : attention aux mentions au film d’animation, le Spider-Verse du comics est relativement différent de ce dernier, même si dans le cas présent, on voit qu’ils ont cherché à jouer le rapprochement au maximum. 

Verdict : pour les complétistes. 

À lire avant : rien ou alors le Spider-verse orignal. 

STAR WARS : DOCTEUR APHRA T05

Date de sortie : 09 septembre  2020

Prix : 22,00 €, 168 pages

Scénario : Spurrier, 

Dessin :Laiso

Episodes : US Doctor Aphra 26-31, Annual 2, précédemment publiés dans STAR WARS (2020) 1-3)

Sollicitation : 100% Star Wars, 

Aphra et Triple Zéro sont reliés par une bombe : s’ils s’éloignent l’un de l’autre, ils explosent. Ils n’ont que quelques heures pour trouver une solution… s’ils ne s’entretuent pas avant ! Retrouvez la plus belle création de l’univers Star Wars en comics dans le cinquième volume de ses aventures !

Avis : pas d’avis, contrairement à beaucoup de gens qui adorent la série, je n’ai jamais accroché à sa série solo. À noter que le titre a depuis lors été relancé aux USA, donc on voit qu’elle dispose d’une certaine popularité auprès du lectorat. 

Verdict : pour les fans du personnage. 

À lire avant : les précédents volumes et si vous voulez découvrir le personnage, la série Darth Vader de Kieron Gillen. 

ULTIMATES 2 : URGENTISTES COSMIQUES

Date de sortie : 09 septembre  2020

Prix : 32,00 €, 248 pages

Scénario : Ewing, 

Dessin :Foreman

Episodes : US The Ultimates 2 (2016) 1-9, 100, inédits)

Sollicitation : Marvel Deluxe, 

Éternité, l’incarnation de la réalité dans l’univers Marvel, a été enchaîné. Qui est assez puissant pour avoir réalisé un tel exploit ? Galactus appelle les Ultimates en renfort pour mener l’enquête. Retrouvez Captain Marvel, la Panthère Noire, Blue Marvel et les autres dans des épisodes inédits, par le scénariste d’Empyre, le prochain crossover Marvel !

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Il faudrait cependant vraiment que je m’intéresse au taf de Ewing sur la partie cosmique de l’univers Marvel. Au passage, à ne pas confondre avec les Ultimates de Millar et Hitch, cette version du titre n’a rien à voir avec l’univers Ultimate. 

Verdict : pour ceux qui ont aimé le premier tome. 

À lire avant : le premier tome. 

VENOM T02

Date de sortie : 09 septembre  2020

Prix : 32,00 €, 312 pages

Scénario : Costa, 

Dessin :Bagley, Stegman

Episodes : US Venom (2017) 155-161, 164-165, Amazing Spider-Man 792-793, Spider-Man/Venom: Venom INC Alpha, Omega, précédemment publiés dans SPIDER-MAN/ VENOM (LEGACY), SPIDER-MAN LEGACY EXTRA 1-3, VENOM (2019) 1)

Sollicitation : Marvel Deluxe, 

Enfin réuni avec le symbiote, Eddie Brock décide que Venom doit revenir le protecteur de New York. C’est le début d’un parcours semé d’embûches, sur lequel l’antihéros croisera Spider-Woman et Kraven le Chasseur.

Avis : pas vraiment d’avis, je n’ai pas lu ces épisodes. En termes de continuité, ces épisodes se situent avant la reprise de la série Venom par Donny Cates et Ryan Stegman et mettent en scène un crossover avec le Amazing Spider-Man de Dan Slott, qui arrivait alors à la fin de son très long run sur la série. Je n’ai rien retenu de particulier de cette période, et étant donné que la série comme le personnage sont partis dans des directions complètement différentes ensuite, je ne pense pas que ce soit indispensable. Donc à réserver aux complétistes de Venom. 

À noter au passage que j’ai remarqué que plusieurs sites de ventes en ligne annoncent la sortie du bouquin au 23 septembre prochain et non au 09 septembre comme le fait Panini. Etant donné tous les problèmes que l’éditeur a rencontré au cours des deux derniers mois, compréhensibles au vu des perturbations connues par la chaîne du livre cette année, faites attention et ne vous étonnez pas si vous ne trouvez pas le volume cette semaine dans les étales. 

Verdict : pour les complétistes acharnés de Venom. 

À lire avant : au moins le précédent deluxe, pour comprendre comment Eddie Brock récupère le symbiote après Flash Thompson. 

URBAN LINK 

MIDDLEWEST TOME 1

Date de sortie : 11 septembre  2020

Prix : 14.50€/176 pages 

Scénario : Skottie Young 

Dessin : Jorge Corona 

Episodes : 

Sollicitation : Depuis le départ de sa mère, Abel est élevé d’une main de fer par un père rongé par le chagrin. Un mot, un geste, un affrontement de trop, qui laissera dans le coeur d’Abel des séquelles profondes et, sur son torse, une marque indélébile. Accompagné de son ami le plus fidèle, un « Jiminy Cricket » aux allures de renard, le jeune garçon choisira de fuir pour mieux se reconstruire loin de la violence paternelle. Un périple à travers un pays fantastique marqué par des rencontres toujours plus extraordinaires, au cours duquel Abel devra se poser les bonnes questions s’il veut surmonter ses erreurs passées et se réconcilier avec son histoire de famille.

Avis : autre sortie attendue cette semaine (décidément…), avec l’une des dernières séries en date signée Skottie Young qui a acquis une certaine réputation aux USA au cours de l’année passée et dont j’entends le plus grand bien régulièrement depuis. Alors comme le titre est publié dans la ligne Urban Link et au vu du pitch, il faut s’attendre à une publication plus destinée à un jeune public, bien que la série semble également aborder des thèmes également assez matures et sombres. On est clairement loin d’un I Hate Fairyland en terme de tonalité, puisque je pense que Young tente ici de marier l’aspect magique avec les difficultés de la vie réelle. À voir s’il y réussit ici. 

Verdict : à tester. 

À lire avant :  rien – début d’une nouvelle série !

SHADES OF MAGIC TOME 1

Date de sortie : 11 septembre  2020

Prix : 14.50€/128 pages 

Scénario : V.E.SCHWAB

Dessin : Andrea Olimpieri 

Episodes : 

Sollicitation : Il est ici question d’un temps où quatre royaumes magiques coexistaient sans encombre, et où tous sorciers étaient en mesure de voyager sereinement de l’un à l’autre. Londres en était chaque fois le coeur et l’âme, jusqu’à la chute de l’un des mondes, corrompu par une magie noire dévorante. Ses trois voisins, pour éviter la contagion, décidèrent de sceller les portails qui leur permettaient de communiquer entre eux. C’était il y a deux cents ans, et aujourd’hui certains craignent leur réouverture. Le prince héritier Maxim, fils du roi Nokil Maresh de Arnes (Londres Rouge) fait partie de ceux-là. Son obsession est telle qu’il en délaisse même son propre peuple. Une situation que son père ne peut tolérer. C’est pourquoi il prend la lourde décision de l’exiler à Verose dans l’espoir de le voir se recentrer sur son avenir et les responsabilités qui sied à son rang.

Avis : pas vraiment d’avis. Je sais qu’il s’agit de l’adaptation en comics des romans fantasy de V.E.SCHWAB, autrice qui a gagné une grande notoriété au cours des années passées et qui dispose d’un public très fidèle, mais je ne me suis pas encore penché sur ses écrits, donc je ne peux donner un avis. Le pitch est intéressant et relativement original, avec la coexistence de plusieurs Londres dans plusieurs dimensions différentes en tout cas. À voir comment il est exploité ici et surtout si l’autrice parvient à bien faire la transition roman/comics. Ce sont en effet deux médiums différents avec leurs propres codes narratifs. 

Verdict : à tester. 

À lire avant : rien – début d’une nouvelle série !

A propos Sam 1984 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

9 Comments

  1. Hello ! Merci pour ce guide !

    L’énorme Murder Falcon et Maximortal cette semaine.

    Hulk c’est en Epic Collection VO désormais. Plus gros, moins cher.

    Middlewest, que j’ai suivi en VO, vaut surtout pour les dessins de Jorge Corona et les couleurs de JF Beaulieu ! Côté scénario, ça se cherche beaucoup avec une direction pas très claire. Que veut nous raconter exactement Skottie Young ? C’est ce que je me suis demandé tout du long. Après, cela se lit sans déplaisir…

    • Bonjour,
      en effet, le titre peut prêter à confusion.
      Pour redonner un peu l’historique :

      – à la base, Ultimates est une série publiée en 2002 signée Mark Millar et Bryan Hitch, dans le cadre de l’univers Ultimate. Il s’agissait en fait des Avengers de l’univers Ultimates. Le titre a connu plusieurs volumes(c’est à dire plusieurs relaunchs sous divers noms avec toujours la mention Ultimate dedans).

      – en 2015 l’univers Ultimate a été mis de côté au moment de Secret Wars et Marvel a lancé une nouvelle série Ultimates dans la période suivante mais cette fois située dans l’univers Marvel normal, avec des personnages comme Captain Marvel, Monica Rambeau, Black Panther ou Blue Marvel, et America il me semble, écrite par Al Ewing et dessinée par Kenneth Rocafort.

      Cette partie a été rééditée en début d’année que tu pourras trouver dans le guide suivant et le tome qui sort cette semaine est en la suite. Elle est nommée Ultimates 2 car c’est le volume suivant suite à un autre relaunch du titre.
      http://www.comixity.fr/2019/12/guide-de-lecture-comics-vf-semaine-du-02-janvier-2020/

  2. Salut, Sam, et merci pour le guide !
    Ce sera sans doute les deux Komics Initiative, parce que Ellis et Burrows sont synonymes d’achat. Même bémol que toi, cela dit : que ce soit Ellis ou Wood par exemple, il est très difficile que les lectures et relectures ne soient pas impactées par ce que l’on sait désormais sur certains de leurs actes.
    Ce sera aussi le Doc Aphra, mon plaisir coupable. En espérant qu’on n’apprenne rien sur Gillen d’ici là.

    Les deux omnibuses Earth X seront probablement miens. Mais si on ajoute celui sur Dracula, les Limited éditions Urban et les autres beaux-livres qui ont l’habitude de sortir en novembre, je ne sais pas trop combien d’organes je vais devoir vendre.

    • Pour Gillen, je pense que ça va honnêtement, il m’a l’air d’un bon gros nerd à l’ancienne fan de musique en plus de comics. Donc pas de crainte à avoir sur des révélations de derrière les fagots.

      Même situation que toi pour les omnibus, je ne sais pas trop comment on va tous jouer la fin de l’année, même si je pense faire l’impasse sur les limited editions d’Urban. Je prendrai plutôt l’édition normale étant donné que ces éditions sont juste plus grandes sans aucun bonus.

  3. Salut
    Concernant le dyptique Hox Pox est il d’égal qualité ? Ou un est il vraiment mieux ? La suite se situe dans Dawn of X composé de plusieurs titres il me semble ? Quel est celui à suivre ?
    Ou la mini série peut se suffire à elle même ?
    Merci

    • – Concernant Hox / Pox : Hox est généralement considéré comme la meilleure partie. Mais Pox complète de manière essentielle Hox, ce sont vraiment deux minis à lire en parallèle et dans l’ordre de sortie prévu. Les deux fonctionnent vraiment ensemble, il y a des choses dans Hox que l’on ne peut bien comprendre sans Pox

      – La suite se situe dans Dawn of X composé de plusieurs titres il me semble ? oui, c’est ça.

      – Quel est celui à suivre ? Je recommande le X-Men de Hickman et le X-Force de Percy, ce sont les deux plus en phase avec les plans centraux de Hickman.

      – Ou la mini série peut se suffire à elle même ? elle se suffit à elle-même, mais une fois arrivé à la fin, on a envie de voir ce qui se passe ensuite, ce qu’est Dawn of X.

Répondre à Yoyo Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.