Guide de lecture Comics VO : semaine du 09 septembre 2020

Edito : petite semaine côté VO, qui se démarque plus par ses sorties en édition reliée qu’en single. Ahhh, il y a des semaines comme ça ! pas comme la semaine prochaine, qui va être bien plus chargée avec beaucoup de bons comics que ce soit en single ou en édition reliée. Donc, du coup, je vous conseille de vous reposer cette semaine, rechargez les batteries (et le portefeuille) car les prochains guides seront bien plus chargés en tentations diverses et variées !

Sorties de la semaine : pas un programme incroyable cette semaine donc : 

  • chez DC Comics, c’est plutôt du côté TPB et Graphics novels que l’on trouvera son bonheur avec la suite de la réédition du run de Grant Morrison sur Animal Man et la sortie en HC du très bon Basketful of Heads de Joe Hill et Leomacs ;
  • etttt c’est un peu tout ! pour moi, le reste est sympatoche mais guère notable cette semaine. 

Émissions de la semaine : de nouveau, plusieurs émissions au programme la semaine prochaine…et désormais sur Youtube ! et oui, nous avons commencé à enregistrer nos émissions en direct sur cette plateforme au lieu de Mixlr. Vous pouvez donc retrouver nos émissions à cette adresse : Comixity Live

Pour ceux qui ne veulent pas suivre sur YT, pas d’inquiétude, vous pourrez toujours retrouver les émissions plus tard en replay sur le site, cela ne s’arrête pas ! mais si vous voulez les écouter immédiatement, vous savez où les trouver désormais (par contre, ce sera du brut, sans montage !). 

Sinon au programme,  toujours en direct à 21h donc sur Youtube  : 

  • mercredi, un nouvel épisode de Freaxity, avec pour thème…les démons cette fois ! 
  • et jeudi, un nouveau Comixweekly, où nous reviendrons sur les sorties VO de la semaine avec un peu d’info !

BOOM !  STUDIOS 

SOMETHING IS KILLING CHILDREN #10

Prix : $3.99

Scénario : James Tynion IV 

Dessin :Werther Dell’Edera

Sollicitation : When Erica’s Handler forces a confrontation on the street of Archer’s Peak, Erica must decide where her loyalties lie-to her employers, or to the people who need her?

Avis : bon, monsieur Tynion IV, est-ce que vous allez commencer à vous bouger le cul avec votre histoire ? voilà plus d’un an que je chronique cette série, plus d’un an que je dis combien j’aime le travail mené sur le bouquin, combien le personnage principal est fascinant et bien construit, combien l’ambiance créée par l’artiste sur la partie graphique et prenante, sombre avec juste la bonne dose d’horreur distillée…mais désolé, sur ce second arc…on s’emmerde sec. 

Cela fait en effet plusieurs épisodes que je me plains du rythme de progression de l’intrigue, plusieurs épisodes qu’Erica est coincée dans la même ville (celle des débuts) sans qu’elle semble vraiment avoir à faire quelque chose de vraiment intéressant, à part nettoyer les derniers signes de monstres ici ou là. En bref, plusieurs épisodes où on se demande bien dans quelle direction va l’histoire…voire même si elle en a vraiment encore une. 

Autant le rythme un peu lent était acceptable dans le premier arc parce qu’on découvrait le monde, le personnage, le ton général…autant là, il faut un peu faire avancer les choses. L’exemple parfait est la menace que fait peser l’organisation qui emploie Erica sur cette dernière, car elle la juge trop volatile pour être contrôlée…et cette histoire n’avance pas. 

Donc oui, something is killing the children, je t’aime toujours, mais alors que je me précipitais sur chaque nouvel épisode avant, maintenant…ouais bof, je sais que cela va encore faire du surplace…alors pitié avance, surprends moi, fais quelque chose !

Verdict : Check it 

DARK HORSE COMICS

TPB/GRAPHIC NOVEL

ART OF GHOST OF TSUSHIMA HC

Prix : $49.99/208 pages

Sollicitation : Step into the role of Tsushima Island’s last samurai through a vivid showcase of historic detail in a vast and exotic locale, featuring elegant illustrations of dynamic characters, spirited landscapes, and diagrams of Samurai sword-fighting techniques. Inspired by traditional Japanese art, this gorgeously designed art book showcases every vivid detail of Ghost of Tsushima! Nearly 200 pages of art from the hit video game Ghost of Tsushima!

Avis : même un noob complet comme moi qui n’a pas touché un jeu-vidéo en plus de 20 ans a entendu parler de ce jeu, c’est dire l’impact qu’il a eu cette année. Du coup, voire arriver un artbook sur le travail accompli pour le créer n’est guère étonnant…et comme tout artbook, il coûte la peau des fesses. Mais si vous voulez en apprendre plus sur l’aspect visuel du jeu et profiter d’un travail d’illustration plus poussé…il va falloir passer à la caisse !

Chances de publication en VF : je dirai assez bonnes. J’ai vu que Hi Comics avait presque réussi à obtenir les droits mais avait dû abandonner presque à la dernière minute. Toute la littérature autour des jeux-vidéos s’est pas mal développée ces dernières années avec un succès certain. Du coup, il est fort probable que face au succès du jeu, un éditeur VF se penche sur le sujet. 

Verdict : pour les fans du jeu !

LEGEND OF KORRA RUINS OF EMPIRE LIBRARY ED HC

Prix : $39.99/240 pages 

Scénario :Michael Dante Dimartino

Dessin : Killian Ng & Michelle Wong

Sollicitation : The Earth Kingdom is at the dawn of a new age, but Korra and her team must learn to trust an unlikely ally to secure peace for the nation!

Written by series co-creator Michael Dante DiMartino and drawn by Michelle Wong (Goosebumps: Download and Die), with consultation by Bryan Konietzko, this is the official continuation of the beloved television series! Collects The Legend of Korra: Ruins of the Empire parts one, two, and three.

Avis : pour ceux qui ne le savent pas, cela fait maintenant des années que les auteurs originaux de la saga Avatar (The Last airbender, comme sa suite consacrée à Korra) réalisent des graphics novels qui poursuivent l’histoire au delà du show animé (évitons de parler du film en prise de vue réelle, je pense que tout le monde veut nier son existence pour préserver sa santé mentale). 

Bien que j’ai beaucoup aimé tant The Last Airbender que Korra (oui, j’ai maté les deux shows alors que j’avais déjà un âge avancé, et oui ils sont tous les deux très bons même si Korra est plus irrégulière et a eu besoin de temps pour trouver ses marques), je n’ai jamais poursuivi au delà, mais je dois dire que je suis tenté, surtout pour Korra. Car dans le cas The Last Airbender, l’histoire principale est globalement terminée. Alors que pour Korra, j’avais vraiment l’impression à la fin du show qu’il y avait encore beaucoup de choses à explorer. 

Dans le cas présent, argument de poids pour l’achat, il s’agit d’une library edition de Dark Horse qui sont en général de très grande qualité.

Chances de publication en VF : assez moyennes. J’ai l’impression que depuis que le show est dispo sur Netflix, Avatar a gagné un tout nouveau public, donc les chances sont plus fortes qu’il y a encore deux ans. Et comme Netflix veut en refaire une série en prise de vue réelle (que les créateurs originaux ont abandonné car trop éloignée de leur vision)…il est possible qu’un éditeur VF se penche dessus un jour !

Verdict : pour les nombreux fans d’Avatar !

DC COMICS

DARK NIGHTS: DEATH METAL TRINITY CRISIS #1

Prix : $5.99/48 pages 

Scénario : Scott Snyder 

Dessin : Francis Manapul 

Sollicitation : With Superman freed from his New Apokolips prison, the classic Trinity lineup is reunited and ready to rock! Wonder Woman, Batman and Superman amp up their power to launch an assault on Castle Bat, and that’s just the warm-up act! Three walking nightmares are hidden deep inside the fortress—but these Dark Multiverse versions of the Anti-Monitor, Superboy Prime and Darkseid hold the key to humanity’s survival. The Justice League have to face down their old nemeses, but will round two be the end for our heroes?

Avis : eurrghhhh…il y a quelques années, lors de la sortie de Metal, j’étais tellement emporté par le récit de Snyder et Capullo, que je trouvais vraiment fun et intriguant à suivre, que j’avais lu un grand nombre de ties ins, que j’avais trouvé globalement assez bons…Cette fois ? je n’en ai pas touché un seul, alors que la mini série principale s’avère pour l’instant assez décevante. 

On sent que l’étincelle de fun que contenait Metal est absente de Death Metal. Je me demande si les nombreux changements qui ont affecté DC au cours de l’année n’ont pas atteint Snyder et Capullo qui ont en conséquence moins envie de s’investir car ils ignorent la direction générale que va prendre l’éditeur en ce qui concerne les comics. Cela peut en effet doucher l’envie qu’ils pouvaient avoir de se donner à fond. 

Sur le fond, ensuite, cet épisode est un interlude entre l’épisode 3, sorti le mois dernier, et l’épisode 4 qui ne sortira que le mois prochain. Il s’agissait clairement pour DC d’occuper l’espace et de soutirer un peu plus d’argent aux lecteurs, le temps que Capullo prenne de l’avance sur ses planches. 

Sauf que dans le cas présent, je n’ai pas très envie de m’investir sur ces épisodes. Même s’il aura sans doute de l’importance sur la suite de l’histoire, puisque de toute façon il est écrit par l’auteur de l’event et qu’il s’intercale entre deux épisodes, j’apprécie tellement peu Death Metal que je vais sans doute laisser cet épisode de côté…Nous verrons le moment venu, je suppose. 

Verdict : Check it ? 

JOKER/HARLEY: CRIMINAL SANITY #5

Prix : $5.99/32 pages 

Scénario : Kami Garcia 

Dessin : Jason Badower, Mico Suayan 

Sollicitation : Dr. Harley Quinn has confronted horrific crime scenes created by a serial murderer who treats his work as high art. But when she is confronted by the killer himself, her life takes a drastic turn. Will she be able to return to the status quo, and simply help the GCPD to catch this killer? Or will the encounter change her forever?

Avis : tiens, cette mini série sort encore ? voilà typiquement le genre de trucs qui aurait dû sortir directement en format TPB ou graphic novel, peu importe comment vous appelez cela. Le rythme est tellement lent d’épisode en épisode que l’on comprend que l’autrice, plus habituée au récit unifié (type livre, ou sortie YA de DC), a très mal segmenté son récit, si bien que l’intrigue évoluait très lentement dans les premiers épisodes. 

Je suis sûr qu’il s’agissait également d’installer une ambiance, mais pour des singles comme celui-ci, pour des publications en épisode…il faut savoir injecter dans chaque numéro une vraie tension, une vraie énergie. Si bien que même si j’aime beaucoup le ton général, que j’ai souvent comparé aux films des serial killers des années 90, je reprendrai sûrement la lecture quand il ressortira en version reliée d’ici deux ou 3 ans …quand la série se terminera, car le truc est en 9 épisodes si je me souviens bien et vu le rythme de parution…

Dommage, car visuellement, c’est magnifique, le boulot de Mico Suayan est vraiment splendide, il pousse ici son style hyper-réaliste dans ses extrêmes limites et le rendu est très réussi et correspond justement bien à l’ambiance générale du bouquin. 

Verdict : Check it 

TPB/GRAPHIC NOVEL

ANIMAL MAN BY GRANT MORRISON 30TH ANNIVERSARY DELUXE EDITION BOOK TWO

Prix : $39.99/360 pages 

Scénario : Grant Morrison 

Dessin :

Episodes : Animal Man #14-26.

Sollicitation : One of legendary comics writer Grant Morrison’s earliest works took a forgotten, almost laughable DC Comics hero, Animal Man, and reimagined him in a stunning, postmodern series chronicling his bizarre adventures as a second-rate superhero struggling with real-life issues and moral dilemmas. From one of the greatest storytellers of his generation, Grant Morrison’s Animal Man took a forgotten DC Comics character and reimagined him in a groundbreaking, postmodern series that redefined what was possible in superhero comics. Buddy Baker, a.k.a. “the Man with Animal Powers,” is a second-rate superhero, devoted father, and animal activist. There isn’t much money in the hero game, and with a wife and kids to support, Buddy soon finds himself torn between trying to make a living through traditional super-heroics and getting more deeply involved in the questionably legal world of animal rights activism. But in today’s world with real-life issues, who really needs Animal Man’s protection? Is it humankind or the animals? Or is it Buddy himself?

Avis : après un premier tome en version deluxe sorti en début d’année (et toujours disponible), DC complète le run de Grant Morrison sur Animal Man dans cette édition cette semaine. Le fait que la sortie du tome 2 soit aussi rapprochée du tome 1 dénote sans doute le succès rencontré par le premier volume…car on connaît DC, ils sont capables d’annuler les choses très vite si les résultats ne sont pas au rendez vous. Mais c’est assez normal, après tout, ce run est particulièrement célébré et est considéré comme l’un des meilleurs boulots de Morrison, qui compte un nombre de travaux stellaires à son actif ! ce qui nous amène au point suivant. 

Chances de publication en VF : je dirais assez bonne…Quoique je serai vraiment rassuré quand Urban sortira le 3e et dernier tome de l’autre grand run de Morrison chez DC, à savoir Doom Patrol. Oui, j’ai peur car on a déjà vu l’éditeur abandonné une édition au tome 2, alors qu’il ne restait qu’un volume à publier quand les ventes n’étaient pas au rendez vous ! arrghhh. Mais malgré tout…j’ai envie d’y croire. Ils peuvent reprendre le découpage des deluxe et le sortir en deux tomes…

Mais il est clair que si je ne vois pas ce 3e tome de Doom Patrol au programme du premier semestre 2021 de l’éditeur…il vaudra mieux se précipiter pour acheter Animal Man en VO. Je n’ai en effet jamais lu son run sur cette série, et vous me ferez plaisir en me laissant une copie, car je suis persuadé que ces deux tomes vont vite partir. 

Verdict : BUY

BASKETFUL OF HEADS HC

Prix : $24.99/184 pages 

Scénario : Joe Hill 

Dessin : Leomacs 

Episodes : BASKETFUL OF HEADS #1-7.

Sollicitation : The rain lashes the grassy dunes of Brody Island, and seagulls scream above the bay. A slender figure in a raincoat carries a large wicker basket, which looks like it might be full of melons… covered by a bloodstained scrap of the American flag.

This is the story of June Branch, a young woman trapped with four cunning criminals who have snatched her boyfriend for deranged reasons of their own. Now she must fight for her life with the help of an impossible 8th-century Viking axe that can pass through a man’s neck in a single swipe-and leave the severed head still conscious and capable of supernatural speech.

Each disembodied head has a malevolent story of its own to tell, and it isn’t long before June finds herself in a desperate struggle to hack through their lies and manipulations… racing to save the man she loves before time runs out.  

Avis : voilà un titre que je suis ravi de voir sortir, surtout en Hardcover, car j’en ai très souvent parlé entre 2019 et 2020. Le titre qui a inauguré la ligne de comics de Joe Hill (pour laquelle je m’inquiète un peu car ils n’ont pas annoncé de nouveaux projets depuis un moment et …la plupart de leurs séries se terminent en ce moment, donc je pense que l’on peut se poser des questions, surtout quand on voit la direction prise par DC et les annulations en série…) est sans doute le meilleur titre du label. 

L’écriture de Joe Hill nous accroche dès les premières pages, chaque épisode est bourré de suspens, et l’auteur sait faire en sorte que l’on s’attache à tous ses personnages, surtout son héroïne. June Branch est réellement géniale et on la suit de près au cours de ce qui est sans doute la pire nuit de sa vie. Une nuit au cours de laquelle…elle va en apprendre beaucoup (trop ?) sur les gens qui l’entourent et évoluer de manière dramatique. 

Je n’oublie pas Leomacs, dont la mise en scène s’est avérée juste parfaite tout au long de la série. Chaque épisode était visuellement bien impactant grâce à son style et sa narration. Chaque personnage est bien reconnaissable et il sait flirter avec une imagerie horrifique…et avec le ton parfois assez drôle de l’histoire. Bref juste parfait. 

Chances de publication en VF : de bonnes chances je dirai. Joe Hill est désormais un nom connu du public français, notamment pour sa série Locke & Key (comics et show Netflix) ou bien ses romans. Pour moi la traduction serait viable. À voir quelles sont leurs intentions pour les comics de ce label. À voir leur programme 2021 !

Verdict : Buy

IDW PUBLISHING 

SNAKE EYES DEADGAME #2 

Prix : $4.99

Scénario : Rob Liefeld & Chad Bowers 

Dessin : Rob Liefeld 

Sollicitation : Superstar creator Rob Liefeld’s action epic hits a new high! Snake Eyes and Storm Shadow race against time… and each other. There can be only one winner, but no limit on those who fall to-the Deadgame

Avis : bon, je le signale juste pour la forme…parce que j’aime bien Rob Liefeld et que son premier épisode m’a bien amusé. Et par là j’entends que je n’ai rien lu, j’ai juste tourné les pages sans lire un seul mot…et j’ai malgré tout, tout compris…parce qu’il ‘y avait pas grand chose à comprendre sur le fond…s’il y avait un fond, vu que c’était juste Snake Eyes se battant sur plus de 30 pages…Fun, mais très Liefildien… quelque chose qui a légitimement ses fans, car quelques fois, on a juste envie d’un bon comics de série B bourré d’action…quoique pour 5$ l’épisode, ça fait un peu cher. 

Verdict : pour les fans toujours nombreux de Liefeld. 

TMNT ONGOING #109 

Prix : $3.99

Scénario : Sophie Campbell 

Dessin : Jodie Nishijima

Sollicitation : A stand-alone story that delves deeper into the denizens of Mutant Town! Life has changed forever for this part of NYC, but life somehow finds a way to move forward. Follow three interconnected stories as the TMNT immerse themselves in their new home.

Avis : je dois dire que j’ai un peu lâché le titre au cours des derniers épisodes. Le premier arc de Sophie Campbell était phénoménal, mais les épisodes suivants étaient clairement en deçà et surtout bien moins riches et intéressants. Il s’agissait sans doute d’un petit arc de transition avant de revenir aux choses sérieuses…mais tout de même j’en attendais plus au vu de son travail jusque là sur la série. Dans le cas présent, l’épisode présenté s’intéresse moins aux tortues et plus aux habitants de Mutant Town. Une bonne idée, car cela peut permettre de rendre ce nouveau cadre plus réaliste si les auteurs en développent plus les habitants. À voir, surtout que ce n’est qu’un one shot. En espérant qu’ensuite, la série revienne à son niveau habituel. 

Verdict : Check it 

IMAGE COMICS

OUTER DARKNESS CHEW TP 

Prix : $12.99/72 pages 

Scénario : John Layman 

Dessin : Rob Guillory 

Episodes : OUTER DARKNESS/CHEW #1-3

Sollicitation : The creators of CHEW reunite for the first time in the most unexpected crossover ever ! Just how does Tony Chu wind up aboard the starship Charon thousands of years in the future? How does Captain Joshua Rigg deal with this cibopathic stowaway? You’ll have to read this to find out!

Avis : sortie douce amère cette semaine pour nombre de lecteurs avec la publication du crossover Outer Darkness / Chew, puisque ces trois épisodes constituent les derniers de la série Outer Darkness de John Layman. À la suite de la publication du crossover, dessiné par son compère de Chew et auteur de Farmhand, Rob Guillory, le scénariste a en effet informé les lecteurs que la série Outer Darkness avait été annulé par Image faute de ventes suffisantes. Cela a attristé beaucoup de lecteurs qui avait adoré le concept, je sais ainsi que Steve appréciait beaucoup le titre qui allait en plus dans une direction très intéressante. Peut être que le succès de ce TPB permettrait de ramener le titre un jour ? 

Chances de publication en VF : j’aurais initialement bien vu Delcourt, éditeur en France de Chew et Farmhand,  publier le titre, mais j’ai désormais quelques doutes, car je ne pense pas qu’ils voudront investir dans un titre qui au final restera inachevé…Mais qui sait ? 

Verdict : Check it 

MARVEL COMICS

RISE OF ULTRAMAN #1

Prix : $5.99

Scénario : Kyle Higgins & Mat Groom

Dessin : Francesco Manna 

Sollicitation : In darkness there lurks Kaiju – terrifying and unfathomable monsters. Between Kaiju and the rest of us stands the United Science Patrol!

But who are these enigmatic defenders, and how do they perform their miracles? Shin Hayata and Kiki Fuji have spent half a lifetime trying to find out – and their quest is about to drive them toward a decades-old dark secret and put them on a collision course with a mysterious warrior from beyond the stars!

Kyle Higgins (Mighty Morphin Power Rangers), Mat Groom (Self/Made) and Francesco Manna (AVENGERS) reimagine the classic origin of a pop culture icon as THE RISE OF ULTRAMAN begins!

Avis : ou quand un manga qui reprenait les codes des comics de super-héros à la sauce japonaise, devient un comics de super-héros produit par des artistes US…mmm, il y a quelque chose de très symbolique tout de même là dessous (bon en même temps, je suis du genre à penser que le manga My Hero academia est un bien meilleur comic de super-héros que pas mal de comics de super-actuels, mais chut faut pas le dire…trop fort).

Kyle Higgins est un habitué de ce genre d’adaptation de concepts, puisqu’il est l’auteur d’un run vénéré sur …Power rangers, au point que notre Jonat national bénit le sol sur lequel marche le scénariste…et non je n’exagère pas. Honnêtement, cela peut être très fun car si le scénariste a réussi à rendre intéressant Power Ranger (oui, je n’ai jamais été fan, c’est comme ça)  il peut réussir à adapter Ultraman pour une audience US et occidentale au sens large. 

Verdict : Check it 

WEB OF VENOM WRAITH #1

Prix : $4.99

Scénario : Donny Cates 

Dessin : Guiu Vilanova

Sollicitation : Since his appearance in GUARDIANS OF THE GALAXY, one thing WRAITH has made perfectly clear is that he’s hunting KNULL, the God of the Symbiotes. Now, in the wastelands on the outskirts of the cosmos, he’ll have his chance to face him…

Avis : voilà qui est assez ironique. Il y a quelques semaines, j’échangeais avec un de nos fidèles auditeurs, qui comme chacun le sait sont les gens les plus beaux et intelligents de la planète (oui, je fais de la lèche, et alors ?), qui s’interrogeait sur le personnage de Wraith, en raison du design de Knull, le grand vilain de Donny Cates dans Venom, qui ressemble fortement à Wraith. Un personnage que j’ai rencontré pour la première fois dans Annihilation il y à…ouf…plus de 10 ans. La vache, je me sens vieux…

Depuis lors, le personnage était reparti dans les limbes et n’avait guère suscité d’intérêt, jusqu’à ce que Cates le ramène lors de son court run sur Guardians of The galaxy et il avait confirmé que le personnage était appelé à jouer un rôle dans ses futurs plans…et bien, nous allons en apprendre plus ici, puisque l’auteur va entrer dans le détail, même si la sollicitation nous en apprend déjà beaucoup, puisque Wraith est bien décidé à butter Knull…

J’apprécie de voir que cette sous intrigue n’a pas été oublié et que Cates à pu ajouter le personnage au cast qu’il peut désormais utiliser dans ses plans entre Venom et Thor (bien que comme le personnage n’intéressait personne jusque là, je pense que Cates n’a dérangé les plans d’aucun autre auteur Marvel,  quand il a dit “euhhh, je peux utiliser Wraith, c’est bon ? ce à quoi je suis sûr un long silence a suivi avant qu’un éditeur ne se penche en avant, prenne son courage à deux mains et dise “qui ?”) …cela s’annonce assez épique et les prochains mois vont être intéressants, avec l’arrivée prochaine de l’event King in Black…

Verdict : Buy

X-FACTOR #3

Prix : $3.99

Scénario : Leah Williams 

Dessin : David Baldeon 

Sollicitation : DROWNING IN THE STREAM! Every streamer in the Mojoverse is desperate to get a little of the X-magic on their channel, but all X-Factor wants to do is figure out who murdered a Krakoan citizen.

Avis : suite de ce petit arc en deux parties qui emmène X-Factor dans le Mojoverse et il faut souhaiter qu’il remonte le niveau…car l’épisode 2, paru il y a à peine quelques semaines fut une amère déception. Après un épisode 1 qui nous avait donné exactement ce que l’on souhaitait, avec une vraie enquête et la naissance de l’équipe, l’épisode 2 était d’un ennui presque assumé, avec une intrigue aussi insipide que vite oubliée tant par les personnages que par la scénariste qui semblait plus vouloir enchaîner les blagues que raconter une histoire. 

Et je souhaite préciser qu’un épisode détente / fun de temps en temps est toujours le bienvenue…mais DANS L’ÉPISODE 2 ???!!! En général, on attend ce genre d’épisode entre deux grosses sagas, justement pour permettre aux lectorat et aux personnages de souffler un peu. Qui a pensé que ce serait une bonne idée d’aller dans cette direction, de proposer une telle histoire alors que la série est à peine lancée ? alors que l’autrice devrait se concentrer sur le fait d’installer le max d’histoire et de sous intrigues …on a une ballade creuse dans le Mojoverse et des blagues à toutes les pages. 

À un moment, il faudra vraiment que les scénaristes qui lancent de nouvelles séries mainstream réfléchissent un minimum sur ce qui est nécessaire de faire dans les premiers épisodes. À savoir pas de décompression, pas d’arc en 6 parties aussi plat qu’inutile, un épisode 1 compréhensible, qui établit bien les enjeux, donne plus d’informations que la sollicitation (et merci d’arrêter de spoiler toute l’histoire dans la sollicitation, bordel, vous êtes XXX ou quoi ?), et commence à développer un minimum les personnages, esquisse même un début d’arc personnel pour eux. 

Oui, cela fait beaucoup ! mais c’est pour cela qu’écrire un premier épisode est aussi dur. Il faut établir beaucoup de choses en peu de temps, laisser de la place à la caractérisation, donner des indices sur des sous intrigues, créer une menace tangible, crédible et compréhensible et si possible s’arrêter sur un vrai gros cliffanguer qui donne envie de revenir le mois prochain. Or je vois cela très rarement de nos jours…

Bref, un bon épisode pour démarrer suivi par un faux pas pour X-Factor, il faut espérer que ce sera le seul…

Verdict : Check it

TPB/GRAPHIC NOVEL

HEROES REBORN RETURN OMNIBUS HC

Prix : $125/1136 pages 

Scénario : Peter David pour la mini série principale et une pelletée d’auteurs pour le reste !

Dessin : Salvador Larroca pour la mini série principale et une pelletée d’auteurs pour le reste !

Episodes : HEROES REBORN: THE RETURN #1-4; THOR ANNUAL 1999; HEROES REBORN: DOOMSDAY, ASHEMA, MASTERS OF EVIL, REBEL, REMNANTS, YOUNG ALLIES and DOOM; FANTASTIC FOUR (1998) #25 and #31; DOOM #1-3; DOOM: THE EMPEROR RETURNS #1-3; THUNDERBOLTS (1997) #51-52, #60-62, #64, #66, #68, #70, #72 and #74; EXILES (2001) #81-82; ONSLAUGHT REBORN #1-5; ONSLAUGHT UNLEASHED #1-4; and MARVEL SPOTLIGHT: HEROES REBORN/ONSLAUGHT REBORN.

Sollicitation : The Avengers and Fantastic Four return from the pocket dimension of « Heroes Reborn, » but the Earth they left behind still needs heroes! As waters rise and Celestials loom, will Rikki « Bucky » Barnes and her Young Allies step up – or is Doctor Doom the iron hand this ravaged planet needs? Trapped on this Counter-Earth, the disguised villains called the Thunderbolts must choose between escape or becoming heroes! And the interdimensional Exiles drop in for a visit! But when Onslaught rises, Franklin Richards returns to the original world he created – and Rikki Barnes must summon allies from the real Marvel Universe! 

Avis : après les différents omnibus consacrés aux séries Heroes Reborn, Marvel enchaîne avec bien évidemment Heroes Return…mais comme ils ont déjà publié des omnibus sur la plupart de ces séries, notamment les Avengers de Busiek et Perez ou des complete collection, ils s’intéressent ici d’une part à la mini série originale Heroes Return, qui ramenait tous ces personnages dans l’univers Marvel, et d’autre part à un sacré paquet de ties ins, mais aussi aux mini séries qui ont suivi et qui se sont de nouveau intéressées à l’univers Heroes Reborn au fil des années suivantes. 

Je dois dire que je suis assez peu intéressé par le contenu de cet omnibus. Bien que j’ai apprécié certains aspects d’Heroes Reborn, qui m’a mis le pied à l’étrier notamment pour les FF, c’est un truc qu’il faudrait mieux laisser dans le passé selon moi. Et je pense que les éditeurs chez Marvel savent que Heroes Reborn traîne une sale réputation auprès du lectorat et que les rééditions n’intéressent que les nostalgiques complétistes ou ceux qui veulent avoir tout Jim Lee ou tout Rob Liefeld. Ils savent parfaitement jouer dessus, d’où sans doute le fait qu’ils n’aient penser à produire des omnibus sur cette période que très récemment. 

Chances de publication en VF : avec Panini, on n’est à l’abris de rien, mais je dirais assez faibles. L’éditeur ne s’est plus vraiment intéressé à cette période, notamment Heroes Reborn, depuis un bail, et il me semble même que la mini série Heroes Return n’a jamais été rééditée ou que ce soit. Et cela date de plus de 20 ans ! et je comprends pourquoi, j’ai le mag où elle a été édité dans un coin et même moi, je ne l’ai jamais relu, car j’étais plus intéressé par la période Heroes Return que par la mini série qui l’introduit. À mon sens, si Panini doit rééditer quelque chose, c’est plutôt la période Heroes Return. Ils l’ont déjà fait avec les Avengers de Busiek et Perez en Marvel Icons, mais ils ne sont guère allés au delà. 

Verdict : Check it 

A propos Sam 1996 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.