The Last Christmas

Chaque année, la plupart des éditeurs ont l’habitude de sortir des numéros spéciaux à l’occasion de Noël. Malheureusement, ce sont en général des histoires enfantines plutôt dénuées d’intérêt. En revanche, des comics avec un Santa qui tient des flingues, des zombies et des elfes morts, ça attire un peu plus l’attention.

Last_Xmas_1 Cette mini-série d’Image Comics en cinq parties est dûe à l’imagination dérangée de Gerry Duggan et Brian Posehn (plus connu pour ses rôles à la télévision ou encore son Metal by Numbers) ainsi qu’aux crayons du talentueux Rick Remender (Fear Agent). Et dérangé est bien le mot qui convient à cette histoire. Le monde a subi une guerre atomique et des mutations se sont produites. Ces mutants sont tels des zombis, errant à la recherche d’humains pour se nourrir. Et comme dans toute société post-apocalyptique, une bande de hors-la-loi décide de profiter du chaos ambiant pour semer la terreur, les Marauders.

Malgré tout ça, certains enfants continuent d’espérer et envoient toujours des lettres au Père Noël. Ce cher bon vieux Santa apporte chaque année les cadeaux aux enfants sages mais une année, les Marauders profitent de son absence pour mettre à sac sa maison, tuant la plupart de ses elfes et surtout sa femme. C’est la goutte d’eau pour Santa qui décide de tout arrêter et de ne plus jamais apporter de cadeaux à qui que ce soit. Il se laisse alors aller à la boisson et tente par tous les moyens de se suicider, sans succès. Il est une entité magique et tant qu’au moins un enfant croit en lui, il restera vivant. Quelques années plus tard, il n’en reste plus qu’un seul. Les elfes font tout ce qu’ils peuvent pour qu’il reprenne du service et alors qu’ils pensent avoir réussi, Santa décide d’y aller… mais pour le tuer. Il sera enfin capable de mourir pour rejoindre sa femme.

Last_Xmas_2 Le monde qu’il découvre est un monde totalement ravagé. Entre les mutants et les Marauders semant le chaos, il ne reste plus grand chose qui soit encore debout. Et malgré ce qu’il représente, il n’est pas le bienvenu. Un de ses rennes se fait descendre et il tombe au beau milieu d’une bande de mutants. Submergé par le nombre, c’est l’enfant qu’il est venu tuer qui le sauve. Il rencontre alors quelques survivants de l’holocauste et est obligé de passer quelques temps avec eux, le temps que le peu de rennes qu’il lui reste reprennent assez de force pour faire le voyage de retour jusqu’au pôle nord. Mais quand l’enfant qu’il commençait à apprécier découvre qu’il venait non pas lui apporter le vélo dont il rêvait mais pour le tuer, ses excuses ne changent rien. Rejeté par le gamin qui lui avait redonné espoir, il rentre au chez lui plus dépité que jamais.

Last_Xmas_3 C’est alors que le plan du chef du camp des survivants est dévoilé au grand jour. Il est en fait un marauder qui veut tuer les survivants afin de tout leur prendre et a pour cela fait alliance avec les mutants. Par la même occasion, il compte tuer l’enfant pour être enfin débarrassé du Père Noël à jamais. Le gamin n’a plus qu’un espoir et envoie une lettre à Santa pour le prévenir. Celui-ci a enfin une occasion de se racheter et part sauver l’enfant avec ses derniers elfes, qui ne produisaient plus de jouets depuis des années mais des armes en tout genre au cas où leur foyer serait à nouveau attaqué. C’est donc un Père Noël fou de rage qui revient et tue tous ceux qui se mettent en travers de son chemin, dans le plus pur esprit Mad Max.

Même si l’ensemble de la mini-série est clichée, à ce moment de l’année où tout est mièvre et qu’on vante la paix dans le monde, c’est une bonne claque que ce The Last Christmas. Humour noir et violence gratuite sont au programme de ces cinq épisodes, disponibles à ma connaissance uniquement en VO.

A propos Steve 1127 Articles
A l'origine du projet, chroniqueur sur tous les podcasts, c'est également à lui que revient la lourde et ingrâte tâche de l'enregistrement et du montage des émissions.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.