Les 5 chantiers urgents de Marvel comics

Depuis quelques années beaucoup de fans se plaignent de la piètre qualité des comics books Marvel. De manière générale c’est toute la politique éditoriale de la maison d’édition qui est remise en question. Il y a quelques mois Axel Alonso a pris le relais de Joe Quesada au poste d’éditeur en chef. Un changement dans la continuité tant le bonhomme était impliqué dans les choix éditoriaux de Marvel, en fait il s’agit plus d’une officialisation d’une situation pré existante qu’un réel passage de relais. En effet de plus en plus impliqué dans le développement  du géant multi médiatique qu’est en train de devenir Marvel, Joe Quesada était de moins en moins présent  dans la gestion de la partie comics de la compagnie. Car aujourd’hui l’activité comics n’est que ça, une activité parmi d’autres, et pas la plus lucrative.

Mais je ne m’attarderais pas sur ce sujet, qui est le sujet d’un autre article. Je vais ici traiter des 5 chantiers prioritaires pour la branche publication de Marvel dans les prochaines années. Bien évidemment, et comme d’habitude, cet avis n’engage que moi :

5 – Brian Michael Bendis et les Vengeurs

Avengers 12.1_1C’est quoi le problème : tout d’abord, et malgré le titre peu engageant, je tiens à souligner le travail extraordinaire de Bendis sur les Vengeurs. Cela peut sembler incroyable, mais il ne faut pas oublier que le scénariste a réussi en l’espace de quelques années un véritable exploit : faire que les gens lisent à nouveau les Vengeurs. Non seulement il a réussi, mais son succès a fait des Avengers la première franchise Marvel au cours des années 2000 et en ce début de décennie. En fait la transformation des Avengers en une franchise capable de supporter plusieurs titres à la fois est la marque de sa réussite. Jusqu’à l’arrivée de Bendis les Vengeurs n’avaient jamais disposé de plus de deux titres en mêmes temps, aujourd’hui ils se multiplient presque aussi vite que les spin offs des X – Men.

Alors si tout est si merveilleux pourquoi l’inscrire dans cette liste ? C’est simple Bendis + les Vengeurs n’est plus une équation qui marche. En fait elle ne marche plus depuis un bon moment, je situerai cette rupture à la fin de Secret Invasion. Je pense que le fait d’écrire deux titres a brisé quelques chose. SI l’on regarde bien on constate que à partir du moment où il a commencé à écrire deux séries, il n’a plus vraiment réussi à maintenir un certain niveau de qualité. Cela a commencé avec la série Mighty Avengers, qui n’ a jamais vraiment décollée. Puis la doublette Dark et New Avengers, on sentait tous que le scénariste portait plus son attention sur le premier titre que le second. Si bien que les New Avengers étaient la plupart du temps condamnés à combattre encore et encore the Hood et ses hommes…

Heroic Age a été la goûte d’eau qui a fait déborder le vase. Entre le relaunch de New Avengers et le lancement du titre Avengers, cela a tourné au grand n’importe quoi. A l’heure actuelle New Avengers est l’exemple même de la série sans direction claire. J’ai vraiment l’impression que Bendis ne continue à l’écrire que pour pouvoir continuer à gérer le couple Luke Cage/Jessica Jones, tant le titre est vide de toute substance. Quant à Avengers, pour moi il s’agit avant tout d’une série remplie de fan service. En gros on réunit tous les presonnages les plus populaires de la boîte, on fournit une histoire prétexte, et c’est parti pour 6 épisodes de baston pure et dure. Le tout avec un ennemi traditionnel des Vengeurs pour ramener le vieux lecteur nostalgique. En gros il s’agit de la méthode Jeph Loeb sur Hulk.

STK423105

Oui mais quoi faire ? : Virer Bendis ? cette solution n’est clairement pas à l’ordre du jour, et l’assise de l’auteur reste importante chez Marvel. Je pense que d’une part le scénariste a besoin d’une pause et que d’autre part ne lui faire écrire qu’un titre serait plus sage. Et si possible pas avec des arcs à rallonge. A mon sens si la décompression a marqué les années 2000, elle est aujourd’hui dépassée et très impopulaire. Par ailleurs amener un peu de sang neuf dans la franchise Vengeurs ne serait pas du luxe. Car si l’on regarde les scénaristes impliqués on constate qu’ils écrivent les Vengeurs depuis un cerain nombre d’années maintenant. Il est grand temps je pense de passer le relais à la nouvelle génération. Et pitié pas à Matt Fraction. Du moins si Marvel veut continuer à vendre des comics.

 

4 – L’univers Ultimate

ultimateC’est quoi le problème : il y 10 ans l’univers Ultimate s’est vite imposé comme une machine à cash chez Marvel. Tout ce qui sortait avec l’emblème Ultimate se vendait. Puis avec le réveil de l’univers Marvel, l’univers Ultimate s’est peu à peu ringardisé. Ce n’était clairement plus là que ça se passait. Les responsables éditoriaux  s’en s’ont vite rendus compte et ont décidés de remuer les choses avec … Ultimatum qui restera dans la mémoire des lecteurs comme l’une des pires choses jamais publiées. Ils l’auraient fait exprés je ne crois pas qu’ils auraient fait autrement. Après cette entreprise de destruction concertée et massive, la crédibilité de cet univers a été réduite en poussière. Malheureusement les récentes mini séries Ennemy et Doom de Bendis n’aident pas beaucoup, car il s’agit certainement là de la pire histoire qu’il ait jamais écrite. Tant le concept de base que l’exécution sont tout simplement horribles.

Le seul bon titre qui sort aujourd’hui avec l’emblème Ultimate reste Ultimate Spider-man, on a même du mal à croire que c’est du même auteur tant il est inspiré sur ce titre. L’autre tête pensante de cet univers, Mark Millar, est lui aussi en fin de course, et ces dernières séries ultimate sont affligeantes. Et ne me lancez pas sur Jeph Loeb !!! que l’on pourra surnommer le fossoyeur de l’univers Ultimate .

Oui mais quoi faire ? : la question de virer Loeb ne se pose plus. Ses nouvelles responsabilités dans la branche animation de Marvel vont le tenir éloigné de l’écriture (merci Quesada pour ça). L’arc « Death of Spider-man » va certainement attiré l’attention des lecteurs sur le titre Ultimate Spider-man, et si Bendis parvient à maintenir la qualité du titre nous n’avons pas de souci à nous faire. La question est surtout quels titres pour l’univers Ultimate en dehors de Spider-man, car mine de rien c’est aujourd’hui le seul titre régulier, les autres ne sont que des mini séries.

A mon sens l’univers Ultimate doit revenir à son pitch de départ, faire des titres frais par de jeunes auteurs. Le renouvellement du pool créatif est un problème pour cet univers depuis des années, Marvel étant en permanence obligé de rappeler Millar pour susciter de l’intérêt. Ce point est en train d’être traité puisque des scénaristes comme Jason Aaron, Jonathan Hickman, et bientôt Nick Spencer, sont intervenus avec succès sur cette franchise . En somme deux ou trois séries régulières, sur les Vengeurs et les X – Men, avec des auteurs capables de tenir des délais mensuels, une direction claire et surtout le maître mot : de la qualité. Voici selon moi ce qui est nécessaire pour rétablir la confiance des lecteurs.

3 – Les prix et le nombre de titres

C’est quoi le problème : en 2008 en pleine crise économique, et alors que leurs lecteurs voyaient leur revenus diminuer, voire disparaître avec leur boulot, Marvel eut l’idée brillante … d’augmenter ses prix de 33% !!! Il s’agit sans doute d’une des plus importantes augmentation de prix que le marché des comics ait connu, surtout à une telle échelle. Le but était avant tout de maintenir le niveau de recettes de l’éditeur à court terme, le temps que la crise passe. Une idée géniale, vraiment, qui fut tellement appréciée que les lecteurs ont commencé à déserter en masse. D’autant que Marvel n’a pas cessé d’inonder le marché de nouveaux titres. Les lecteurs se retrouvaient donc avec un pouvoir d’achat amoindri, et plus de titres à acheter. L’exemple le plus parfait de cette politique de la terre brûlée est depuis quelques mois une avalanche de titres Captain America et Thor, tous plus facultatifs les uns que les autres, dans le seul but de capitaliser sur la sortie des films éponymes. Une stratégie, à  mon sens, absurde étant donné que nous savons tous depuis longtemps que les films n’ont jamais ramené des foules de lecteurs. Si c’était le cas les X- Men auraient recommencé à se vendre par millions lors de la dernière décennie.

Mais c’est à ce prix que l’éditeur a maintenu sa domination, car comme je l’ai indiqué si Marvel n’occupe que peu de places dans le Top 10 des ventes. Il maintient un très grand nombre de titres dans le Top 50, lui assurant une part de marché conséquente.

Oui mais quoi faire ? : DC comics, qui dans un premier temps tendait à suivre son concurrent, est revenu en arrière, et en a même fait son crédo aux USA. Le fait de maintenir ses prix à 2,99$ est devenu un argument publicitaire, là où Marvel s’enfonce dans les déclarations contradictoires sur sa politique de prix. En conséquence l’éditeur s’est mis pas mal de fans dans la poche, alors que Marvel apparaît comme un éditeur très riche qui continue à vendre ses produits à des prix inabordables. Sur le front des prix, un premier pas a été franchi, on peut aussi prévoir que l’extension des comics digitaux lus par le biais de tablette, vont permettre une baisse des prix conséquente. En effet dans le prix des comics ce qui coûte le plus cher n’est pas la production mais la distribution. Sur les 3$ que coûte au lecteur un comic, la moitié, dans le meilleur des cas, va dans la poche de Diamond. Une autres partie est pour le libraire. Ensuite vous avez l’imprimerie,… Des frais qui dans les comics digitaux n’existent pas.

La question du trop grand nombre de titres est, quant à elle, loin d’être réglée. Comme vous avez pu l’observer dans les dernières sollicitations Marvel et DC, les deux éditeurs ont décidé de profité de leur crossovers respectifs pour inonder le marché de titres tie ins. Qui survivra à cette lutte acharnée. On peut déjà compter une victime directe, le portefeuille des lecteurs qui ne survivra pas à une telle avalanche de titres. Mon analyse me pousse à penser que la meilleure stratégie serait de diminuer le nombre de titres, avec le prix, tout en se calmant avec les crossovers, et d’essayer de faire fonctionner les séries en elle même. Il faut bien comprendre que le recours constant aux crossovers traduit l’incapacité des deux maisons d’éditions à faire bouger leurs personnages sans ces monstres. Un premier pas serait un retour sur les valeurs sures, puis des histoires qui développeraient leur univers de manière contrôlée.

2 – Réparer les X – Men, ou au moins arrêter les équipes avec des tueurs.

x-men500paintingC’est quoi le problème : vous plaisantez j’espère ? j’ai consacré un dossier entier à cette question !!! Je ne vais pas me répéter mais la franchise souffre aujourd’hui de scénaristes qui n’ont rien à dire sur ces titres, d’histoires qui ne mènent à rien, je ne parle même pas des épisodes vides de toutes histoires alors que des story lines sont laissées en jachères depuis des années. En somme l’univers des X-Men n’est plus traité comme un univers cohérent.  De manière générale ce qui est frappant, notamment avec le crossover actuel Second coming, est le sentiment de repli sur soi que donne cette franchise. Pendant des années l’univers des X – Men a connu une expansion croissante et continue, et cela a fortement contribué à la durée de son succès. Ce n’est clairement plus le cas aujourd’hui, puisque on en est réduit à ressortir de la tombe des vilains oubliés et à tenter de faire de Bastion un ennemi d’envergure, alors qu’il a le charisme d’une huître. Et encore c’est insultant pour les huîtres

Oui mais quoi faire ? : je sais pas, engager des auteurs qui ont des idées ce serait un bon début ? ! changer de direction éditoriale serait pas un mal non plus. Je ne suis manifestement pas très écouté vu le prochain event « Schism« . Si vous avez lu ma dernière review de Uncanny X – Men, vous savez que cela fait partie des raisons qui m’ont amené à arrêter le titre. Ça sent mauvais cette histoire c’est moi qui vous le dit ! Ah et puis arrêter les séries avec des X men qui tuent des gens serait apprécié, en tout cas par ma petite personne.  Il s’agit d’une des idées les plus mauvaises que l’on ait vu. Et l’exécution, oui X – Force c’est à toi que je pense, est encore pire.

Bon bref passons au suivant parce que je vais commencer à m’énerver moi.

1 – Ramener le vrai Spider-man

9392853_origC’est quoi le problème : ai je vraiment besoin de le dire ? bon ok je me dévoue. Tout d’abord je veux dire ceci, j’ai commencé à lire Spider-man avec la saga du clone et j’ai continué à lire. Il y a eu Howard Mackie et j’ai continué à lire. Il y a eu John Byrne et j’ai continué à lire. Il y a eu le relaunch avec Mackie et Byrne et j’ai continué à lire. Tout ça prouve mon degré de résistance. En la matière seul Bunny a sans doute supporté plus de trucs horribles que moi avec ce personnage.

Puis One More day et Brand New Day sont arrivés… et j’ai lâché l’affaire.  Je veux le dire de manière claire, ceci n’est pas, n’a jamais été, et ne sera jamais le vrai Spider-man pour moi. Je ne retrouve plus sa voix. Là ou l’on avait un type un peu maladroit dans tous les domaines de sa vie, Marvel nous a recraché ce que l’on peut appeler un gros loser qui a presque 30 ans n’a pas de boulot stable, vit chez sa vieille tante mourante mais qui apparemment a plus de vie sociale  que lui ,le tout enrobé d’auto apitoiement constant,   en nous disant en plus que Peter était monsieur tout le monde. Si c’est ça leur vision de monsieur tout le monde, alors franchement c’est insultant.

Je sais, je sais. Les lecteurs de VO me diront oui mais si tu regardes le statut quo récent c’est plus ça. Je suis au courant, je l’ai chroniqué et vous savez que je n’ai pas accroché.amazing-spider-man-546-2nd-second-printing-variant-brand-new-day-marvel-comic-book-2290-p

Bref One more day « m’a tuer ».

Oui mais quoi faire ? : là est la question. un retour au vrai statut quo semble chaque jour plus improbable. En effet bien que les ventes soient faibles, Marvel semble s’en contenter …c’est bien ça le pire. La maison d’édition a tout essayé pour nous refourger son idée. Titre paraissant trois fois par mois, puis bimensuel, équipe de plusieurs scénaristes, puis plus qu’un. Rien n’y fait, même un bon scénariste ne peut rien faire avec toutes les incohérences sous lesquelles croule le personnage désormais. Ils en viennent même à être content quand le titre se vende à 50 000ex, c’est bien les gars, vous en vendiez trois fois plus il y a 5 ans mais c’est bien.

Tant que Marvel ne comprendra pas que c’est le contenu qui pose problème et non la forme on est pas arrivé. Donc ma position est simple, arrêter les bêtises (oui je suis poli là), ramener le vrai Peter Parker. Et vous verrez que bizarrement les ventes augmenteront.

 

 

 

 

 

A propos Sam 1875 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

4 Comments

  1. Excellent article, je ne suis pas d’accord sur tout et j’aurais tellement de chose à dire que ca prendrais des kilomètres.
    Comme le temps me manque, et que j’ai du mal à exprimer mes idées sans en faire des tonnes, je vais répondre sur un premier point.

    « Les prix et le nombre de titres »

    Je ne suis pas de ceux qui râlent sur le prix du comics, du moins quand le comics est bon.
    Alors oui fidèle lecteur de X-men depuis longtemps, lâcher des ronds pour me faire chaque mois cracher à la tronche, ça fait mal. (mais je suis maso et je reviens toujours à la charge)
    Pour moi le prix du bouquin n’est pas le premier critère d’achat (comme bcp ici je pense), en revanche ça me force à faire des choix oui clairement.

    En revanche la quantité de comics, là oui c’est clairement abusé.
    Pour moi la multiplication des titres, en plus de vider le porte-monnaie a d’autres inconvénients :
    1) La dilution des talents. Aujourd’hui les créateurs (scénaristes / dessinateurs) semblent avoir du mal à tenir les rythmes.
    Pourquoi avoir 2 titres sur un même personnage avec des niveaux variant de bon à mauvais, alors qu’en fusionnant on laisserait du temps aux créatifs de bosser et donc forcement un niveau qualitatif supérieur.
    Bien entendu on se heurtera au problème de continuité, les scénaristes ayant cette manie de toujours vouloir remodeler
    et bien entendu, moins de titres = moins de travail pour les créatifs = revenus moindres pour eux, ça va surement pas plaire.

    2) Le piratage.
    Bon je pense que Marvel et ses copains sont au courant, pirater une BD c’est possible.
    C’est moins agréable à lire qu’un vrai bouquin papier, mais tellement facile … et moins cher (finalement le critére prix est pas négligeable ^^)
    Pour ma part j’ai acheté (et aimé) « Civil War », mais des fois j’étais perdu dans l’histoire car je n’achetais que civil war, alors c’est mal (booouuuuuuh) mais j’ai téléchargé certains trucs à côté.
    Si le prix du bouquin ne me gêne pas pour des séries que j’aime, me faire « racketter » en revanche ca me gonfle, et mon budget n’est pas sans limite non plus.

    3) Ca me gonfle
    Je suis fan de Deadpool, à l’époque je suivais la série par Joe Kelly et McGuiness et aujourd’hui, combien de bouquins Deadpool ? 4 ? 5? il y en a tellement que je ne sais pas choisir au final, j’en lis aucun.

    Mais soyons francs cela fait plus de 10 ans que les fans ralent contre ca, contre les méga cross-over, sans que cela change, c’est que quelque part, Marvel doit s’y retrouver.

    Voila première partie de ma réflexion (un peu brut de décoffrage) mais à lui tout seul ce sujet mérite débat (petit podcast ?).

    Allez suite au prochain épisode, on parlera X-Men, sujet qui me tient à coeur … mais bon uncanny X-Force c’est bien quand même.

  2. Tu représentes, je pense, un exemple répandu : quelqu’un qui aime les comics, les lire, maus à cause des prix et du nombre de titres ne peut pas tout acheter : donc du coup comme beaucoup tu t’es tourné vers les scans.. En voulant gagner plus d’argent Marvel a poussé pas mal de fans pirater …

    En ce qui me concerne je pense que la multiplication des titres est avant tout une question d’occupation des linéaires pour maintenir la part de marche de Marvel. Cela dénote la perte de vitesse de leur grosses franchises et de leurs titres principaux

    POur les X men : c’est vraiment un affaire de goût, personnellement je ne m’y retrouve plus. Quant à Uncanny X force, j’ai lu le premier épisode, ou plutot je l’ai parcouru et c’était encore les X men qui tuent. C’est le type de chose que je ne veux pas lire donc j’achète pas , je lis pas ,

  3. C’est un excellent article faisant le point sur la situation actuelle de Marvel. L’auteur a raison : Marre des cross-over pourris, marre des bendisseries, marre de la brouette de titres cap america, iron man, thor etc …. marre de retrouver wolverine, spiderman et luke cage dans 80% des équipes de la compagnie. T’as l’impression de lire tout le temps la même chose avec les mêmes personnages. ça devient vraiment lourdingue !!!! Je pense maintenant sélectionner avec soin mes achats marvel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.