Box office – Green Lantern : le flop de l’année ?

green_lantern_2011_movie-1920x1080C’est pratiquement officiel maintenant, avec à peine 6,3 Millions de dollars pour son quatrième week end, et seulement 130 millions engrengés au niveau mondial, Green Lantern semble désormais s’installer dans la place du perdant  de cet été cinématographique. Depuis la sortie du film pas mal d’informations sont sorties, comme les problèmes du réalisateur Martin Campbell avec le studio et le scénario, sur lequel a travaillé un certain Geoff Johns dont l’implication a été dénoncé. Manifestement Campbell n’aurait pas apprécié de se voir imposer le script sans pouvoir le retravailler, et aurait donc fait le service minimum.

Etant donné les critiques, il aurait eu raison de mettre en cause le scénario qui comporterait de nombreuses faiblesses. Je ne peux qu’en parler au conditionnel étant donné que Green Lantern ne sortira en France qu’au mois d’août, mais est sorti en Grande Bretagne depuis un moment, allez comprendre…

Malgré la volonté proclamée du studio de vouloir faire un numéro 2, je vois mal comment cela pourrait arriver car avec des résultats pareils le film ne remboursera sans doute même pas son budget pharaonique de 200 Millions.

Encore une fois la Warner a donc raté le coche, là où Marvel réussit depuis 10 ans à imposer ses franchises sur grand écran. Il est intéressant de constater combien les choses se sont renversées durant la dernière décennie. DC avait assez bien réussi , dans les années 70 et 80, avec ses films de Batman et Superman. Puis avec la fin des années 90/début des années 2000 le changement s’opère avec d’un côté des bouses comme le 4e Batman, et de l’autre Marvel qui voit dans le succès des X-Men s’ouvrir devant lui une décennie de succès (et quelques échecs tout de même).

DC possède pourtant des personnages connus internationalement, et le succès de Dark Knight prouve qu’ils peuvent encore marcher aujourd’hui, à condition de faire dans la qualité. Il est donc grand temps que DC et Warner se remettent en cause, car là où Marvel a réussi à produire directement ou indirectement plus de deux douzaines de films adaptés de ses comics, ceux de DC se comptent sur les doigts d’une main, et seuls deux ont été des succès.

Une chose est sûre Hal Jordan et l’univers de Green Lantern méritait mieux que ça …

Oh et pour info, le monument du cinéma qu’est Transformers 3 a réalisé en trois jours autant de recettes  que Green Lantern en 3 semaines …Je sais, je sais je suis de mauvaise foi et je ne me soigne pas.

A propos Sam 1928 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

10 Comments

  1. C’est pas un film que j’attends particulièrement mais que je lis ce texte je me pose quelques questions :
    je sais qu’Internet pousse toujours plus loin la précipitation mais là, cet article, c’est un peu rapide. J’ai l’impression d’un apriori négatif de l’auteur qui va comptabiliser tout (même ce qui n’est pas particulièrement fiable) ce qui va renforcer cet apriori :

    D’abord, on fait déjà un bilan sur les recettes internationales alors que le film n’est même pas encore sorti dans le monde entier. (dont la France) A mon avis, il va être remboursé à l’international (Il pourrait même peut-être connaitre un destin à la X-men first class mais le personnage n’est pas assez connu.) mais par contre, tout le budget publicitaire sera tombé à l’eau. De plus, on parle de « flop de l’année » au début du mois de juillet ??

    Deuxième problème : Je n’ai pas vu le film mais « les critiques américaines ont dit… » Et son propre jugement, c’est quoi ?
    Ce conditionnel employé, c’est un faux jugement basé sur des « on dit ». C’est très virtuel donc pas fiable une seconde.

    On relance la guerre des studios (alors qu’ils font tout pour ne pas sortir leur poulain le même jour.) Les scores du dernier x-men ou du Wolverine n’ont pas dû faire sauter de joie les executives de la Fox. Et je suis sûr qu’ils aimeraient bien eux aussi avoir un as comme un certain homme chauve-souris dans leur manche…

    PS : Et cette comparaison avec ce produit calibré pour les moins de 12 ans d’âge mental dont les deux-tiers constitue du non-cinéma, non dramaturgique et à l’humour souterrain, ne va pas arranger les choses. Mais je précise, ce commentaire sur le dernier film de Michael Baybay n’est pas basé sur les critiques américaines mais sur ma vision de la chose.

    Cordialement,

    A force de dire du mal de Green Lantern, les gens vont finir par se dire que ce n’était pas si mal…

    • Bonjour,
      – lorsque je parle des mauvaises critiques américaines, je rapporte une information
      – je ne peux donner une opinion personnelle sur le film étant donné que comme tout le monde en France : je n’ai pas vu le film.Je ne peux donc que rapporter au conditionnel les critiques que je trouve. Je ne me cache pas derrière le conditionnel, je l’utilise car je n’ai pas vu le film et que les critiques que je vois n’engagent que ceux qui ont vu le film.
      – je parle de flop car pour au moins rembourser son budget, un film doit au minimum engranger le double de son budget. Soit pour Green Lantern 200: ce qui signifie que le film aurait au moins du réaliser 400M pour être remboursé. Avec à peine 130M on est loin du compte. Il est vrai que le film n’est pas encore sortie partout. Mais l’exploitation internationale ne sera pas suffisante pour combler le manque.

  2. Le soucis est que la production du film a voulu orienté GL en version action , plus jolies filles à la mode Iron Man , hors j ‘ estime qu ‘ il n ‘ y a pas plus différent qu ‘ un alcoolo mégalomane tyran en armure et un humain déchirée qui a étez conquis par une créature qui se nourris de la peur et qui arrive a foutre la pétoche a tous le monde dès qu ‘ il s ‘ énerve ( je fais beaucoup de raccourcis ) ; il y a la production design qui n ‘ arrange rien et le pire que tout semble Ryan Reynolds qui semble à coté de la plaque

    • Oui, encore une fois. Un Green Lantern se nourrit de peur ? Il fout la pétoche ? OK si tu parles d’un membre du Sinestro Corps mais en quoi un Green Lantern se nourrit de peur ? Au contraire c’est un soldat qui parvient à surmonter sa peur. Du coup, y’a pas de raison que le film comporte des scènes d’épouvante (à moins de montrer qu’un GL, lui, n’a pas peur) et si la série Green Lantern n’est pas un comics d’action (et je pense que si, du moins en partie), c’est au moins un comics de space opera. D’autant que même si Hal Jordan n’est pas Guy Gardner, ça n’hésite jamais sur les Punch lines et les bons mots balancés au moment de combattre l’ennemi. En ça, ça ne serait pas bien différent qu’un… Hellboy finalement.

  3. Je parle de Parralax , le coté très obscur de GL , il est d ‘ ailleurs présenté dans le film , quand à Hellboy autant le 1er est très recommandable , autant le second ne représenterait qu ‘ un hors série et encore …

  4. Pour l’avoir vu Green Lantern n’est effectivement pas grandiose (et en passant TF3 est excellent… si l’on prend la dernière heure).

    Par contre ce n’est pas une question de savoir-faire que Marvel aurait de plus que Warner sur le genre super héroïque.

    Pour dire la vérité, Thor et GL sont des films sosies.
    On retrouve exactement la même dichotomie Terre-espace, les même vannes foireuses, le méchant pas si méchant, l’agence gouvernementale secrète (Fury d’un côté, Waller de l’autre).
    Le Hal Jordan du film est même un copier/coller de Stark.

    Perso, je n’avais pas aimé Thor ou Iron Man et je n’ai pas aimé GL. Mais dire pourquoi ça a marché d’un côté et non de l’autre, je ne saurais le dire tant tout ça se ressemble.

    • Un autre article met la Fox et la Warner dans le même panier :
      http://www.lesinrocks.com/cine/cinema-article/t/67315/date/2011-07-04/article/box-office-la-debacle-des-films-de-super-heros/ (même si la fin de l’article tombe à l’eau…)

      Est-ce que c’est pas une tendance générale et on voudrait faire porter le chapeau au(x) film(s) qu’on aime pas ?

      Réponse avec Captain America qui s’il peut enchanter le public américain par ses valeurs, il peut aussi bien provoquer l’effet inverse à l’étranger, et pour les mêmes raisons.

      A moins que le 3eme Batman relance le genre…

      Par contre, je comprends toujours pas les 400 millions pour « rembourser » les 200 millions… (hors budget pub bien sûr.)
      Parlons plutôt d’investissement rentable lorsqu’on double la mise.

      Cordialement,
      PS : j’ai apprécier la 1ere partie de Thor. Un fois sur terre, je n’arrive plus à m’intéresser à cette histoire.
      Mais Iron man, que je ne classe dans le même groupe, j’ai adoré.
      (personnages principaux, thématiques du film, etc..)
      PS 2 : Un film qui est « excellent » grâce à sa dernière heure (sur plus de 2h30) est amha tout (Inégal, déséquilibré, mal rythmé, etc…) sauf « excellent ».

      • grosso modo il faut qu’un film réalise des recettes représentant le double de son son budget pour être remboursé, le reste passe dans les salles.
        mais ce n’est plus vraiment un problème car aujourd’hui la majorité des profits d’un film ne sont plus réalisées en salles mais en ventes DVD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.