Unspoken VF : Doktor Sleepless #1

Doktor Sleepless

Crédits :

Scénario : Warren Ellis

Dessins : Ivan Rodriguez

Traduction : Benjamin Rivière

Edition US : Avatar Press

Edition FR : Panini Comics

Format : 100%, gamme 100% Fusion Comics, Contient les épisodes US Doktor Sleepless 1-4

Doktor SleeplessLa série : En voila une série sur laquelle je n’avais rien entendu lors de sa sortie US. En même temps, ça date de 2007 et les comics n’étaient ma préoccupation principale à l’époque… Cela dit, quand je l’ai vu dans les sollicitations Paniniesque, j’ai eu quand même envie de le lire ! Warren Ellis au scénario, j’aime. J’avais adoré sa trilogie sur les “super-héros” donc une nouvelle série publiée chez Panini en je ne sais combien de tomes, ça m’a grave donné envie.

Scénario : Où est le futur qu’on nous avait promis ? En partant de ce constat navrant, le futur tel qu’on l’imaginait n’est pas exactement présent (…), un homme se dresse contre cette constatation et va devenir “la voix du peuple”. En effet, où sont les voitures volantes, les robots omniprésents et tant d’autres choses que les films et livres de science fiction se sont amusés à nous décrire depuis une bonne cinquantaine d’année si ce n’est plus ?

Dans ce monde utopique, la drogue, les modifications génétiques et la technologie sont omniprésentes et sont acceptés par les citoyens. D’ailleurs, quasiment toutes ces innovations sont le fruit du travail d’un certain John Reinhardt, qui a mystérieusement disparu de la circulation et qui réapparait en ce fameux Doktor Sleepless. Une espèce de savant fou, qui a disséminé un peu partout dans la ville des “cadeaux” afin que son retour soit des plus remarqué et qu’il mette enfin fin à ce monde décevant.

Doktor SleeplessComme vous avez pu le remarquer, le scénario n’est vraiment pas évident à résumer tellement il est riche. Warren Ellis arrive ici l’exploit, à l’heure de la décompression des grandes maisons d’édition, à nous installer un univers et des personnages attachants en très peu d’épisodes. On prend son temps pour le lire, c’est un comics qui se déguste.

Les intrigues s’entremêlent et même si le Doktor est au centre de tout, c’est un vrai univers que nous installe Warren Ellis. Du clonage, des blogs, de la technologie, tout y passe et on ne se perd pas une seule seconde.

Dessins : Ivan Rodriguez nous livre ici un travail remarquable. Je ne le connaissais pas et en cherchant un peu, on ne peut pas dire que ce soit un artiste très prolifique ! Star Wars et Supergirl sont à peu près les seuls gros titres sur lesquels il a travaillé. Son style se rapproche un peu d’un Juan José Ryp, et quand on connait la réussite du duo au cours des années, on ne peut que se féliciter du choix d’un tel artiste. C’est beau, c’est peut être un poil trop lisse, mais ça colle parfaitement à l’esprit du récit.

Les dessins intermédiaires entre chaque chapitre sont assurés par Mark Sweeney et, tout comme Ivan Rodriguez, ça rajoute un petite touche très sympathique.

Edition : Panini nous livre ici un travail remarquable. Même si il n’y a que 4 épisodes, on nous livre ici tous les bonus présents à l’époque dans les singles : des dossiers bien complets sur les protagonistes ou les forces en présence. C’est très agréable. Si on rajoute à cela une galerie de covers bien fournie, c’est juste très bien !

Avis : Un Buy tellement l’histoire m’a emballé. En plus l’édition n’a pas à rougir donc jetez vous dessus !

 

A propos Nonö 101 Articles
Chroniqueur régulier ayant lui aussi un humour à deux balles, il participe principalement au site au travers des Unspoken, et fait également partie de l'organisation du Lille Comics Festival. Il a aussi un chapeau.