Guide de lecture Comics VO : semaine du 22 Mai 2013

DC COMICS

Aquaman 20

AQM_Cv20_tiejzh7bjz_Scénario : John Ostrander

Dessin : Manuel Garcia

Sollicitation : As the Scavenger compiles more Atlantean weaponry and artifacts, Aquaman enlists the aid of The Others to help find one missing relic in the Southwestern United States before his enemies can get to it. The issue also introduces a new member of the Others!

Avis : comme annoncé précédemment cet épisode d’Aquaman n’est pas réalisé par l’équipe créative habituelle, je pense que Geoff Johns avait besoin d’un break avec l’arrivée prochaine de Trinity War et le fait qu’il n’a pas du prendre de vacances depuis oh au bas mot 15 ans maintenant. Pour l’occasion il est remplacé par un vétéran des comics bien connu au scénario John Ostrander. L’auteur en a profité pour rédiger un article sur le sujet de ces épisodes fill in où il exposait de manière assez claire comment il fallait concilier le fait de concevoir une histoire qui à la fois apporte quelque chose au lecteur tout en ne gênant pas les plans du scénariste en place sur la série…

A ce titre,  l’auteur aura  une marge de manoeuvre un peu plus large puisqu’il ne s’attaque pas au personnage clé du récit, Aquaman, mais à des personnages récemment introduits sur lesquels tout peut encore être écrit, le groupe des Others crée par Johns lors de son second arc sur la série.  En tout cas cela fait plaisir de revoir Ostrander chez DC. On l’avait revu quelques fois ces dernières années, notamment invité par Gail Simone, mais plus depuis le relaunch. C’est vraiment dommage puisqu’il est tout de même resté très actif chez Dark Horse en travaillant en particulier sur la franchise Star Wars où il montre qu’il sait toujours très bien écrire…

Batman Incorporated 11

Batman_Incorporated_Vol_2-11Scénario : Grant Morrison

Dessin : Chris Burnham

Sollicitation : Batman’s world has been devastated by his war against Talia, but is he willing to give up on his own humanity?

Avis :  pour ceux qui auraient raté le dernier épisode, je peux déjà vous dire qu’il s’est achevé sur la dernière page la plus excitante  possible avec [SPOILER VIEUX D’UN MOIS] un Batman désespéré prêt à tout pour assouvir sa vengeance. Pour se faire il …[JE REPETE LE SPOILER VOUS ETES AVEUGLE OU QUOI !!! ], s’injecte le sérum du Man-Bat …tout en enfilant une armure dernier cri, ce qui nous donne un combo on ne peut plus intéressant et une Talia et sa Ligue qui se font dessus puissance 20 façon prolapsus intestinal…

Depuis quelques mois on peut dire que Grant Morrison a sérieusement relever le niveau de la série et qu’elle est de nouveau devenue  incontournable dans la Bat-Family, là où on avait un peu  l’impression que la série était un peu en marge voire presque hors continuité auparavant étant donné que l’auteur avait  clairement fait comprendre qu’il n’ avait rien à foutre des modifications intervenues dans la continuité à la suite du relaunch…

Après ça il ne reste plus que deux épisodes, donc c’est bien évidemment : IMMANQUABLE !!!!

Green Lantern 20

GL_20_CVR_fxn2oq2lsl_Scénario : Geoff Johns

Dessin : Doug Mahnke

Sollicitation : It’s the final battle against the First Lantern and the Guardians in this, the extra-sized finale of Geoff Johns’ historic run on the title! Plus, don’t miss a special retrospective on Geoff’s run on GL!

Avis : ce long épisode de 64 pages (et 8$…) marque la fin du très long run de Geoff Johns sur Green Lantern. Un run qui aura transformé un titre de second rang de DC en une de ses locomotives les plus puissantes, une usine à cash telle que l’éditeur n’en avait pas connu depuis Batman ! Nous pouvons ici saluer la performance du scénariste qui a commencé par ramener le personnage d’Hal Jordan de manière crédible dans Rebirth avant de reconstruire son univers au cours de la première année de la série. Cependant ce n’est qu’au cours de la seconde année de Green Lantern que le titre va acquérir une autre dimension devant le succès foudroyant et inattendu chez DC de Sinestro Corps War. Alors que l’arc est limité à Green Lantern et Green Lantern Corps, il avait une telle ampleur qu’il aurait largement pu servir de crossover de l’année à l’éditeur.

Cette base posée, Geoff Johns va alors développer toute une nouvelle mythologie autour de son personnage et de sa série telle qu’on en avait pas connu chez DC depuis des années. La création des autres corps de Lantern n’était en plus pas des plus évidentes, en effet comment créer des corps entier originaux avec des personnages archi charismatiques ? à posteriori cela paraît évident, mais ajouter des éléments nouveaux dans un univers pré-existant depuis des années est loin d’être facile ! en fait le plus dur est de les faire accepter par les lecteurs et de ce point de vue c’est une réussite totale : des personnages comme  Atrocitus, Larfleeze, Saint Walker, sont là pour durer.

L’autre réussite de Johns est d’avoir réussi à durer une fois passé Blackest Night sans se répéter. Certes les évents qui ont suivi n’ont jamais égalé les premières réussites de la série, mais l’auteur et les éditeurs ont aussi du gérer l’expansion de la franchise, ainsi que le nouveau statut de Geoff Johns au sein de la structure éditoriale de DC. Une position qui lui a incontestablement laissé moins de temps pour écrire, ce qui s’est fortement ressenti par la suite, le scénariste devenant plus irrégulier dans la qualité des scénarios et des histoires rendues.

Malgré cela, nous ne pouvons que saluer la réussite du travail de Geoff Johns au cours de ces 9 années. Il a sans conteste signé là le run le plus important, en termes de longévité et d’apports, qu’a connu ce qui est désormais une franchise à part entière de DC. Nous pouvons donc le remercier pour tout son travail et lui souhaiter le meilleur, ainsi qu’à nous du coup, pour la suite de sa carrière qui tournera désormais beaucoup autour de la Justice League.

Justice League 20

JUSTL_Cv20_lfih1zy6zi_Scénario : Geoff Johns

Dessin : Gene Ha

Sollicitation : The PROLOGUE TO TRINITY WAR continues as a revelation about Batman could destroy Wonder Woman and Superman’s relationship! Plus, in the backup story, the penultimate chapter of the tale of Shazam finds Billy Batson learning the shocking secret of Black Adam!

Avis : autant le dire le prologue à Trinity War ne m’intéresse pas ! non ce que je veux voir c’est la baston Justice League Vs Despero dessinée par Ivan Reis !!!  sauf que le dessinateur n’est pas crédité pour cet épisode !!!!arrrrgghhhhhhhhhhh !!! Le dessinateur étant connu et reconnu pour ses mises en scènes spectaculaires, j’avais  plus que hâte de voir ce que cela aller donner, d’autant que Despero est bien connu pour être un des adversaires les plus coriaces de la League pouvant rivaliser avec Superman en personne et cette fois il va être aidé par une petite bague made in Krypton !!! A la place le titre se paye un remplaçant de choix avec Gene Ha, qui est également très bon, mais moins spectaculaire pour les scènes de baston qu’Ivan Reis. C’est donc une occasion manquée de ce point de vue. Il est possible que DC ait voulu ménager l’artiste pour qu’il soit à plein régime pour Trinity War..

Concernant la relation Superman/WW, j’espère qu’elle ne s’achèvera pas avant quelques années. Je le reconnais lorsque j’ai entendu ce que DC allait faire, dissoudre le mariage Lois/Clark et mettre ce dernier avec WW, j’ai crié au sacrilège comme tout le monde. Cependant si l’on regarde de près, on voit que ces personnages sont différentes de l’ancien univers DC, qu’ils sont plus jeunes, plus inexpérimentés que ce soit en tant que super-héros qu’en tant que personne.

Je suis donc curieux de les voir développer cette relation plutôt que de l’arrêter avant même de commencer…Mais bon c’est bien beau de parler d’histoires de coeur : BASSSTTTTONNNNN !!!

Superman 20

SM_Cv20_gp3n7w4l3z_Scénario : Scott Lobdell

Dessin : Aaron Kuder

Sollicitation : Hector Hammond is looking for Superman to save him from the New God known as Orion in “Metropolis Burning!”

Avis : oui je sais incroyable, voilà que je me mets à recommander de lire Superman ! en plus écrit par Scott Lobdell ! Comme je l’ai dit j’ai complètement zappé le crossover H’el on Earth, par manque total d’intérêt de la chose, et j’ai repris avec le numéro 18 et oh surprise la chose était lisible ! une première pour ce titre depuis des lustres. On sent que Lobdell est assez à l’aise avec le personnage de Clark Kent à qui il a donné une direction intéressante tant au niveau professionnel, avec son départ du Planet ou personnel en jouant avec le relation Superman/Wonder Woman, qui jusque là restait confinée dans Justice League.

Au niveau histoire, on voit que le scénariste ramène des éléments un peu extérieurs, tant mieux parce que j’ai comme l’impression qu’avec le relaunch l’univers de Superman s’est appauvri. Ainsi Orion va venir jouer à « qui qui c’est qui va te casser la bouche » (et te piquer ta nouvelle copine) d’un côté et de l’autre Lobdell semble décidé à utiliser le personnage d’Hector Hammond, issu de la franchise GL et plus vu depuis un bail (avant le relaunch). A voir comment le scénariste va relier ses intrigues.

Au niveau dessin, je n’étais au départ pas emballé par le trait de Kuder, mais nous avons pu constater qu’il était assez à l’aise avec les concepts issus de l’univers de Kirby, donc je pense qu’il peut nous surprendre.

Talon 8

TALON_Cv8_28p6bc42vf_Scénario :  James T Tynion IV

Dessin :  Miguel A Sepulveda

Sollicitation : Can the Talon escape the jaws of death? What will become of him if he doesn’t? Find out in this story that leads directly into next month’s BIRDS OF PREY #21!

Avis : comme je l’ai déjà dit et écrit les deux derniers épisodes de Talon étaient réellement très bons. Les auteurs nous ont offert coup sur coup plusieurs révélations et retournements de situations particulièrement intéressants, comme la véritable identité de l’allié de Calvin Rose, son associé et enfin le sort du héros à la fin du dernier épisode. Autant le dire tout cela forme une base particulièrement intéressante pour la suite de la série dans les prochains mois avec la véritable entrée en scène de Bane dans l’histoire. L’arrivée de ce personnage fait du coup particulièrement sens et s’intègre vraiment bien dans le récit.

Je sais que les ventes de Talon ne sont pas exceptionnelles, mais j’espère que le bouche à oreille sur ce titre va intervenir dans les prochains mois et que les auteurs seront à la hauteur. On note d’ailleurs que le dessinateur change avec cet épisode. On regrettera fortement Guillem March qui après Catwoman a prouvé ici qu’il savait dessiner autre chose que des femmes sexy. En tout cas DC lui a trouvé un remplaçant de choix avec Sepulveda que l’on a pu voir bosser sur Red Lantern ces derniers mois et on peut le dire le monsieur est doué ! notamment dans les scènes d’action.

Recommandé, surtout si la série continue dans cette voie.

A noter aussi la sortie de :

– Batman Dark Knight 20, de  Gregg Hurwitz et Ethan Van Sciver, apparemment l’histoire avec le chapelier fou n’est toujours pas finie ! et la sollicitation annonce une mort…j’espère que ce ne sera pas la nouvelle copine de Batman, qui connaît désormais son identité secrète, non pas que je l’apprécie (en fait c’est l’inverse), mais sa disparition serait assez cliché …

– Flash 20, de  Francis Manapul &  Brian Buccellato, début d’un nouvel arc qui voit le retour du Reverse Flash !

– Green Lantern New Gardians 20, de Tony Bédard & Andreas Guinaldo, fin du run de Tony Bédard sur New Gardian et la franchise GL. J’ai déjà clairement exprimé mon sentiment sur la prestation de ce scénariste que ce soit sur Green Lantern Corps ou New Gardians, à savoir qu’elle est sans doute la plus faible de la franchise (quoi que Red Lantern…). J’ai toujours ressenti que c’est à son arrivée que la franchise avait pris un coup dans l’aile et qu’elle n’avait jamais réussi à s’en remettre depuis. Il aurait sans doute mieux valu que DC n’exploite pas le filon comme ils l’ont fait, à savoir à outrance avec des crossovers en permanence) et qu’ils se concentrent sur deux titres…

– Justice League Dark 20, de Jeff Lemire, Ray Fawkes & Mikel Janin, suite de la réintroduction de Docteur Destiny. En ce qui me concerne j’ai toujours beaucoup de mal avec ce titre et l’absence de Zatanna n’aide pas…

–  Red Lantern 20, de Peter Milligan et Will Conrad, là aussi fin du run de Peter Milligan sur Red Lantern qui se sera avant tout caractérisé par …sa vacuité et son manque total d’intérêt. Nous avons clairement là le parfait exemple du boulot de commande fait par un scénariste qui n’avait aucune idée de quoi faire avec ce titre et qui s’est contenté de faire du remplissage en espérant que ça ne se verrait pas…Ben ça s’est vu et pas qu’un peu !

MARVEL COMICS

Avengers 12

AVENGERS 12Scénario : Jonathan Hickman & Nick Spencer

Dessin : Mike Deodato Jr

Sollicitation : A day in the life of the Avengers…in the Savage Land. The boys go hunting for dinosaurs and end up catching something else entirely. Hyperion and Captain Universe begin the godlike education of the transformed Savage Land children.

Avis : cet épisode signe l’arrivée de Nick Spencer comme co-scénariste de la série, bien que son rôle en vérité se limite essentiellement aux dialogues, Hickman continuant à être l’auteur de l’histoire. Après l’épisode 11 qui était également auto contenu, l’auteur continue avec une histoire limitée à un épisode mais qui en vérité reprend une intrigue lancée depuis le début du run de Hickman. En effet nous savons que suite aux bombardements de la Terre par Ex Nihilo certains endroits de la planète ont connu des phénomènes d’évolution contrôlés très spécifiques, avec notamment la venue au monde d’enfants très particuliers.

Cet épisode revient sur ceux trouvés en Terre Sauvage et gardés par Hyperion et Captain Universe, deux des petits nouveaux amenés par Hickman dans ces bagages.  De manière évidente, nous n’en sommes encore qu’au premier chapitre de l’histoire que le scénariste veut raconter et je pense qu’Infinity, le futur event Marvel, constitue en quelques sorte le chapitre 2 où les choses vont sérieusement commencer à bouger. Cependant je pense que nous ne verrons les différentes éléments posés à ce jour commencer à s’emboîter que vers le chapitre 3, une fois Infinity passé.

Uncanny X-Men 6

UX 6Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin : Frazer Irving

Sollicitation : The Uncanny X-Men face evil sorcerer DORMAMMU! Don’t miss this new take on the evil sorcerer demon courtesy of Bendis and Irving. Discover the secrets Magik has been hiding since the Phoenix Force left her in AVENGERS VS. X-MEN.

Avis : Illyana a donc quelques problèmes de pouvoirs et de contrôle comme ses collègues X-Men depuis qu’ils ont été possédés par le Phoenix. Une bien mauvaise nouvelle surtout pour celle qui avait l’habitude de se faire appeler Darkchylde il y a quelques années. Le jeune démon a d’ailleurs repointer le bout de ses sabots, qui ne nous manquait pas tant ils ont été étrennés dans les mêmes histoires encore et encore, dans le dernier épisode sous les coups d’une attaque de Dormammu, un personnage que l’on a pas l’habitude croiser dans un titre X-Men.

De ce point de vue l’idée de Bendis d’importer ce vilain, plus habitué voire complètement réservé au Dr Strange, est assez logique vu la nature des pouvoirs mystiques d’Illyana. Cela accentue l’idée, déjà bien développée dans Uncanny Avengers, que les différentes franchises Marvel ne vivent pas dans des mondes isolés. Pas mal donc, il reste à voir comment Bendis va développer ça, si cela va simplement tourner à un simple affrontement contre Darkchylde ou sur rien du tout, ce que je crains personnellement. Le scénariste nous a en effet habitué à nous faire saliver sur certains développements pour ensuite complètement rater l’exécution, à l’image de la première rencontre entre les 5 X-Men du passé et Cyclope qui pour moi est un bon gros gâchis scénaristique.

Bref j’ai encore beaucoup de réserves sur la prestation de Bendis sur les X-Men qui  pour l’instant se résume à pas mal de dialogues entre les personnages…

A noter aussi la sortie de :

– Scarlet Spider 17, de Chris Yost et Carlo Barberi, j’avais arrêté de lire Scarlet Spider depuis un moment en raison du dessinateur, Koi Pham, dont le style me déplaît fortement au point de me gâcher la lecture. Cet épisode voit l’arrivée d’un nouveau dessinateur, Carlo Barberi, au style bien plus agréable. Seconde raison de lire cet épisode, il revient sur l’engagement pris par le personnage de buter une personne pour la Ligue des assassins en échange de quoi, ils lui foutait la paix. Le temps est venu d’honorer cet engagement et la cible choisie ne va pas être évidente : c’est Wolverine ! oui parce que le perso n’apparaissait pas dans assez de séries Marvel ce mois-ci et qu’il risquait de ne pas remplir ses quotas, qui sont d’être présents dans environ 98,7% des comics Marvel.

A propos Sam 1913 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

4 Comments

  1. le bat inc 11 est un fill in. Morrison n’est pas au scénario. C’est burnham pour une fois et il laisse sa place au dessin à  Lucas !

    • Nonnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn pourquoiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!?????????????????????????????????,

      • Burnham est en retard c’est pour ça qu’il y a finalement 13 épisodes et non 12. Il lui fallait plus de temps pour finir les 2 derniers épisodes. Du coup on a un interlude avec le batman japonais 

  2. Pour Uncanny X-Men #6 je n’attends pas grand chose du scénario mais si les dessins sont aussi bons que dans le #5 je signe sans rechigner !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.