Guide de lecture Comics VF : Semaine du 21 Octobre 2013

PANINI COMICS

Mmm, je ne sais pas trop pourquoi mais j’ai comme le sentiment que Panini veut nous faire passer un message cette semaine. Y aurait-il une actualité particulière autour du personnage de Thor dans les prochains jours…nonnnn, j’ai l’esprit mal tourné, tout cela n’est qu’une coïncidence..oui c’est ça.

100% MARVEL : THOR SEASON ONE

THOR SEASON ONE

Date de sortie : 23 Octobre 2013

Scénario : Matthew Sturges,

Dessin :Pepe Larraz 

Épisodes : Thor Season One GN

Prix : 12€/112 pages

Sollicitation : Exilé sur Terre sous l’apparence du médecin boiteux Donald Blake, Thor doit partir à la découverte de lui-même et ses pouvoirs. Ce nouveau Graphic Novel offre une relecture moderne des origines du dieu du Tonnerre.

Avis :chroniqué récemment par Steve dans un Weekly, ce Thor season one a apparemment gagné ses faveurs. Marvel a semble-t-il fait le bon choix en nommant Matthew Sturges au scénario  bien connu pour sa collaboration avec Bill Willingham sur les titres Jack of Fables. Etant donné que le prix VF est bien plus intéressant que le prix VO, j’aurais donc tendance à recommander ce tome, notamment pour ceux qui ne seraient pas familiers avec les origines Marvel de Thor et de qui qui c’est ce Donald Blake (qui est aujourd’hui passé à la trape après avoir été ramené par JMS…)

Verdict : à tester.

MARVEL ABSOLUTE : AVENGERS VS X-MEN

AVENGERS VS X-MENDate de sortie : 23 Octobre 2013

Scénario : Brian Michael Bendis, Ed Brubaker, Jason Aaron, Matt Fraction, Jonathan Hickman

Dessin : John  Romita Jr, Olivier Coipel, Adam Kubert

Épisodes : Point One 1 (Nova) ; Avengers vs X-Men 0-12 ; AVX Versus 1-6 ; AVX Infinite Comics 1, 6, 10

Prix : 75€/ 592 pages

Sollicitation : Quand le Phénix arrive sur Terre, Cyclope entrevoit le prélude à une renaissance de la race mutante alors que Captain America y voit un signe de l’apocalypse. Cette divergence d’opinion va conduire à un affrontement gigantesque entre les X-Men et les Avengers. Les meilleurs scénaristes et dessinateurs sont aux commandes de ce titre incontournable.

Avis : comme il y a quelqus semaines avec la réédition Deluxe de Fear Itself, je ne sais pas trop si je dois rire ou pleurer devant la réédition en Absolute du machin AvX … Outre un prix démentiel le contenu a plus l’air d’une longue torture pour le lecteur qu’autre chose. En effet avec la série principale en 12 épisodes, qui vous torturera suffisamment comme cela, vous trouverez la mini série compagnon AvX versus, qui peut se résumer à un dessinateur célèbre, deux personnages, de la baston (que ceux qui ont pensé Street Fighter lève la main…et encore je pense que le jeu avait un pitch plus riche…). Bon soyons clairs en ce qui me concerne j’ai lu uniquement le premier épisode qui m’a laissé froid comma la glace (notamment au regard des caractérisations à côté de la plaque version crossover) et le dernier épisode qui m’a fait éclater de rire devant le ridicule complet de cette conclusion complètement foirée par des auteurs qui de toute évidence n’en avaient rien à foutre et se projetaient déjà dans l’après…

Au final ce crossover se révèle mal écrit, mal dessiné (JrJr à son pire…), mal conçu avec une utilisation des personnages tellement à la rue que cela en devient insultant. Très clairement les scénaristes et le pool éditorial avaient une idée de ce que devait être AvX : mutants méchants, Avengers gentils, de la baston tout partout et la conclusion du passage de Cyclope du côté obscure. On voit bien qu’AvX a surtout été conçu pour essayer de relancer les X-Men et mettre en avant les Avengers comme les héros, puisque grosso modo, les Avengers sortent totalement inchangés de l’histoire, aucune remise en cause à aucun niveau, tandis que les X-Men sont bousculés de tous les côtés : Xavier mort, Hope réalise sa destinée avant d’être balancée sur le bas côté avec prière de ne plus déranger, et Cyclope en méchant révolutionnaire…

Verdict : Fuyez pauvres fous !!!!

THOR : L’INTÉGRALE 1964

THOR L'INTÉGRALE 1964Date de sortie : 23 Octobre 2013

Scénario : Stan Lee

Dessin : Jack Kirby

Épisodes : Journey into Mystery (1952) 101-111

Prix : 29,4€/248 pages

Sollicitation : Découvrez toute la production de l’année 1964, soit Journey Into Mystery 101 à 111. Les légendaires Stan Lee et Jack Kirby opposent le dieu du Tonnerre à l’Enchanteresse, à l’Exécuteur, à Cobra et Mister Hyde, au perfide Loki et même à Magnéto, le maître du magnétisme !

Avis : Stan lee + Jack Kirby = moins d’argent dans notre portefeuille…Je connais très peu les premières années de Thor, même celles produites par Lee et Kirby, mais au vu des auteurs impliqués, il faut au moins le lire pour sa culture personnelle (pour frimer devant personne dans aucun bar mondain vu que ça n’intéresse pas grand monde en dehors de notre petit cercle…)

Verdict : à lire.

MARVEL SELECT : THOR – RENAISSANCE

THOR - RENAISSANCEDate de sortie : 23 Octobre 2013

Scénario :  J. Michael Straczynski

Dessin : Olivier Coipel, Marko Djurdjevic

Épisodes : Thor (2007) 1-8 ; Thor God-Size Special ; Thor : The Trial of Thor

Prix : 16,3€/280 pages

Sollicitation : Le grand Thor est de retour ! Après Ragnarok et la disparition des dieux d’Asgard, le héros part à la recherche d’autres Asgardiens qui ont pris forme humaine. En prime, deux épisodes spéciaux La légende de Skurge l’Exécuteur et Le procès de Thor.

Avis  :ahhh voilà un titre qu’il est bien de réédité !!! Marvel, à l’inverse de DC, a réfléchi de manière régulière sur la meilleure manière de relancer Thor. Ainsi à la fin des années 90 après Heroes return, Marvel prend son temps avant de redonner son titre au vengeur d’Asgard. La raison est simple : ils attendent le bon auteur et le bon pitch…qui se présentera sous la forme de Dan Jurgens alors encore auréolé de son « j’ai tué Superman les jeunots faites en autant… ». De fait il écrira la série pendant plusieurs années au cours d’un run diversement apprécié, notamment la dernière partie, interminable, sur le  règne de Thor dont il ne reste aucune trace dans la continuité actuelle.  Une fois ce run achevé, encore une fois, Marvel a attendu d’avoir le bon pitch et le bon auteur. Il faudra attendre quelques temps et la personne de JMS pour ramener Thor sur le devant de la scène avec un des runs les plus acclamés de ces dernières années à un défaut près…il reste en réalité inachevé.

En effet lorsqu’il reprit le titre, Marvel lui promit alors de le laisser tranquille avec les crossover et qu’il pourrait faire sa sauce dans son coin sans qu’on l’emmerde…Comme vous le savez les promesses n’engagent que ceux qui les croient. Alors que JMS entame sa deuxième année sur le titre, il apprend qu’un bon gros crossover ayant Asgard comme toile de fond se prépare. Il aurait pu l’ignorer superbement, sauf que très vite il comprend que le crossover en question …va mettre par terre à peu près tout ce qu’il a construit. En gros pour lui ce fut un peu « one more day » all over again…Il claque la porte de Thor et de Marvel en même temps et depuis ils ne sont pas en très bons termes…Reste cette quinzaine d’épisodes en grande partie superbement, magiquement, incroyablement bien illustrés par Olivier Coipel, qui réinvente Asgard et les Asgardiens, chaque page, case, image enrichit la culture asgardienne.  Outre le dessin on saluera le pitch à haut risque de JMS, à savoir confronter Thor à l’homme de la rue.

Asgard désormais implantée dans le coin le plus paumé des USA, les habitants d’Asgard font la connaissance de gens aussi normaux qu’il est possible de l’être et les échanges, le choc des cultures sont hilarant…Bien entendu Marvel jettera par la fenêtre tout ce qui faisait le sel de la série, mais au moins il nous reste ces épisodes.

Verdict : à posséder

MARVEL OMNIBUS : EARTH X

EARTH XDate de sortie : 23 Octobre 2013

Scénario : Alex Ross, Jim Krueger

Dessin : John Paul Leon

Épisodes :  Earth X 0-12 + Intro + Appendix ; Earth X X ; Earth X Epilogue ; Earth X ½ ; Earth X Sketchbook

Prix : 66€/472 pages

Sollicitation : Enfin l’intégralité de ce chef-d’œuvre proposé dans un seul et même album ! Les Inhumains ont libéré les brumes tératogènes sur la Terre, donnant des pouvoirs à toute la population. Dans le chaos qui en résulte, un nouveau Crâne Rouge veut prendre le contrôle du monde. Captain America et ses alliés pourront-ils sauver la planète ? Quel est le rôle de Machine Man, enlevé par Uatu le Gardien ?

Avis : tout comme pour AVX, je ne sais pas trop s’il faut rire ou pleurer. Après bien des années d’attente, Panini se décide enfin à rééditer la superbe maxi série Earth X, mais à un prix totalement hors de proportion. Ainsi on notera que 2 omnibus et un absolute de taille différentes..ont le même prix, tous complètement inabordables. Ainsi il faudra débourser le même prix pour les 472 pages d’Earth X que pour les presque 800 d’AvX…ça fait cher la page. Dans le même temps Urban nous publie du Sandman et du Kamandi à plus de 400 pages pour … 35€ dans des éditions superbes. Donc le message de Panini est clair : achetez, circulez il ny’ a rien voir… Il est vraiment dommage que Panini ait fait ce choix, surtout pour Earth X qui plus de 10 ans après sa sortie initiale reste un petit bijoux d’inventivité. Outre un scénario qui unifie pour la première fois toute la mythologie Marvel, notamment tous les éléments cosmiques de Kirby (comme quel est le rôle de Galactus dans l’ordre des choses, les Célestes, …) de manière incroyablement inspirée, le scénario est magnifiquement servi par un John Paul Leon sensationnel. Earth X reste pour moi le meilleur chapitre de ce que l’on pourrait nommer la trilogie X, puisque après Earth X, Alex Ross et Jim Krueger ont continué l’aventure au travers de Universe X et Paradise X.

Verdict : Earth X est à posséder, mais je vous conseille d’attendre une version abordable

MARVEL OMNIBUS : AVENGERS – THE CROSSING

AVENGERS - THE CROSSINGDate de sortie : 23 Octobre 2013

Scénario : Bob Harras, Dan Abnett, Andy Lanning,

Dessin : Mike Deodato Jr, Jim Cheung,

Épisodes : Avengers (1963) 390-395 ; Iron Man (1968) 319-325 ; Avengers : The Crossing 1 ; Force Works 16-22 ; War Machine (1994) 20-25 ; Avengers : Timeslide 1 ; Age of Innocence : The Rebirth of Iron Man 1

Prix : 66€/792 pages

Sollicitation : Pour la première fois dans un seul et même volume, le célèbre crossover Trahison, ayant pour protagonistes les Avengers, Iron Man et Kang ! 792 pages de suspense, de rebondissements et d’émotions, soit les vingt-neuf chapitres de l’épopée qui a bouleversé à jamais la vie de Tony Stark.

Avis : alors dans ma mavaise foi habituelle, j’allais me lancer dans une longue diatribe sur Panini et de comment ils nous publient les pires crossovers des années 90 et patati et patata…sauf qu’en fait l’éditeur est assez logique dans sa politique éditoriale. En effet ils ont clairement décidés de publier du matos oublié depuis longtemps car plutôt lié aux Avengers à une époque où les X-Men sur-dominaient tout et tout le monde (ahhh c’était le bon temps…). Du coup des trucs comme Acts of Veangance ou The Crossing n’ont bénéficié que de publication partielle en France. Voilà ça c’était sur la forme.

Maintenant sur le fond, The crossing est …comment décrire le machin …un naufrage ? pour faire simple au milieu des années 90, les Avengers sont vraiment à la peine et Marvel aimerait bien redonner du lustre à la franchise. Les scénaristes ont bien essayé de X-Meniser le groupe, notamment visuellement (ils se sont sans doute dits que les lecteurs confondraient …) mais sans succès. Ils décident alors de copier DC avec leur méga crossover qui permettent à leurs grosses franchises de rester à flot.  Pour cela ils veulent se concentrer sur les personnages les plus importants et si possible virer tous les seconds couteaux de 18e ordre qui sont venus s’installer dans le titre. Ainsi les Avengers subissent pas mal de pertes bien mystérieuses dans cette « saga » où comme de par hasard les personnages les moins populaires sont tués les uns après les autres (quelle coïncidence !!!).

Dans la tourmente on se dit que revamper Iron Man ne serait alors pas une mauvaise idée vu les ventes très faibles de son propre titre et hop le personnage est révélé être manipulé par Kang et on le remplace par une version plus jeune (tiens tiens, un mélange entre Emerald Dawn de chez DC et …all new X-Men  déjà ???). Ce fut bien entendu un désastre. Après quelques mois et la relance artificielle d’Heroes Reborn et Return, iron Man et les Avengers seront relancés avec succès par Kurt Busiek quelques annes plus tard…mais grand dieu, on aurait aimé oublier ce crossover…

Verdict : à éviter (surtout que ça coûte la peau des fesses !!!)

100% FUSION COMICS : THE BOYS 19

THE BOYS 19Date de sortie : 23 Octobre 2013

Scénario : Garth Ennis

Dessin : Darick Robertson, Russ Braun

Épisodes : The Boys 66-72

Prix : 18,3€/168 pages

Sollicitation : On le savait depuis Preacher, Garth Ennis manie à la perfection l’art de la conclusion, le moins que l’on puisse dire c’est que l’ultime volume de la saga est riche en sensations fortes ! L’affrontement ultime entre les P’tits Gars et American Vought va bien plus loin qu’une grosse bagarre de super-pouvoirs. Que peuvent vraiment faire nos héros face à une multinationale ? Et Hughie, aura-t-il droit à une fin heureuse ?

Avis : conclusion cette semaine de la série de Garth Ennis et Darick Rebertson…sauf que comme toutes les intrigues importantes du bouquin se sont achevées dans le précédent tome, je vois mal de quoi Ennis va remplir ces épisodes. En effet le dernier tome a vu l’extermination de la plupart des super-héros après qu’ils aient tentés de prendre le pouvoir. Le boss des Boys a également pu assouvir sa vengeance contre le responsable de la mort de sa femme d’une manière…très Butcherienne, il me semble évident qu’on est pas prêt d’oublier la manière dont il finit le gusse…Mais le même Butcher annonçait un dernier travail sur la dernière page …détruire Vought ? et quel sort pour les Boys de Butcher ? et comment va tourner la vie de Hugie, lui le point de vue le plus humain dans cette bande de psychopathes ? The Boys restera l’une des grandes réussites d’Ennis après Preacher. Au départ une lettre au vitriole adressée à l’industrie des comics trop dominée par les super-héros, The Boys est devenu au fil du temps et des épisodes quelque chose de bien plus complexe et autrement plus riche. C’est avec tristesse que je vais voir ces personnages partir, mais en même temps je suis content qu’Ennis achève son récit au moment où il le décide car il est simplement arrivé au bout.

Verdict : à posséder.

DELUXE FUSION COMICS : THE BOYS 4

THE BOYS 4Date de sortie : 23 Octobre 2013

Scénario : Garth Ennis

Dessin : Darick Robertson, John McCrea, Russ Braun

Épisodes :  The Boys 39-47, The Boys : Highland Laddie 1-6

Prix :  29,90€/376 pages

Sollicitation : Dans cet imposant album, Darick Robertson, le créateur de la série, fait ses adieux aux P’tits Gars pour laisser la place à Russ Braun. Ce volume contient les épisodes 39 à 47 ainsi que l’intégralité de la mini-série Highland Laddie, illustrée par John McCrea, qui donne la vedette à Hughie. 

Avis : quoi vous n’avez pas lu la pluie de louanges que j’ai lancé à la série The Boys dans l’avis précédent !!! On notera qu’outre des épisodes de la série régulière, cette réédition, qui avance vraiment vite, compte aussi la mini série Highland Laddie qui voit Hugie rentrer chez lui après qu’il ait quitté sa copine super-héroine , et surtout qu’il ait découvert ce à quoi elle avait été soumise pour pouvoir rentrer dans l’équipe des 7. Touchant et bien mené par Ennis.

Verdict : à posséder si vous n’avez pas la première édition.

URBAN COMICS

GEOFF JOHNS PRÉSENTE SUPERMAN TOME 3

GEOFF JOHNS PRÉSENTE SUPERMAN TOME 3Date de sortie : 25 Octobre 2013

Scénario : Geoff Johns

Dessin : Gary Frank

Épisodes :

Prix : 17,5€/192 pages

Sollicitation : Clark Kent étaitun jeune homme solitaire, jusqu’à ce qu’il retrouve d’autres jeunes de son âge venant du 31ème siècle, avec des superpouvoirs. Perdus de vu depuis plusieurs années que lui veulent-ils soudainement, pourquoi a-t-il le pressentiment que son avenir risque de s’assombrir…?

Avis :cette semaine se poursuit la réédition du run de  Geoff Johns sur Superman et autant sur les autres arcs je suis assez critique, autant dans le cas présent je ne peux que vous conseiller de vous jeter sur ce tome ! oui on retrouve les défauts qui me gêne sur le reste des scénarios de cet auteur sur Superman : une nostalgie excessive notamment vis à vis du silver age et des comics des années 60/70 du héros, la réutilisation  de concepts déjà sur employés, et un non traitement de l’entourage de Supie.

Malgré cela Johns arrive  à instiller une certaine magie à ce récit mais aussi à construire une histoire qui résonne vraiment avec le personnage de Superman, alien isolé toute sa vie en raison de sa différence. Au travers de cette nouvelle rencontre avec la Ligue des super-héros du 31e siècle, il va à nouveau prendre conscience d’une part de l’importance de son héritage dans la culture humaine mais aussi la manière dont il a pu être détourné. L’autre grande réussite de Johns sur cet arc est bien entendu de parvenir à nous réintéresser à la Ligue, concept que DC tente de remettre sur le devant de la scène depuis des décennies sans résultats commerciaux probants à la clé. Et ce n’est pas la tentative de relancer le titre lors du relaunch qui aura changé quoique ce soit, puisque DC s’est tout de même arrangé pour nous pondre certaines des séries les plus inabordables jamais pondues !

Geoff Johns lui parvient à nous présenter tous ces personnages de manière claire, leur rôle et leur importance dans la vie de Superman, le scénario est en cela parfaitement accessible et peut être apprécié tant par des nouveaux lecteurs que par les anciens. Pour moi il s’agit du meilleur arc de Johns sur Superman, bien meilleur que le décevant, à mon sens, Brainiac…

Verdict : à posséder !

LA MORT DE SUPERMAN TOME 2

LA MORT DE SUPERMAN TOME 2Date de sortie : 25 Octobre 2013

Scénario : Dan Jurgens, Louise Simonson, Jerry Ordway, Roger Stern,

Dessin : Dan Jurgens, Jon Bogdanove, Tom Grummet, Jackson  Guice

Épisodes :

Prix : 35€/576 pages

Sollicitation : Alors que Superman vient d’être abattu des mains de Doomsday, les prétendants au titre se pressent et tentent leur chance pour incarner le super-héros le plus populaire de Metropolis. Apparaissent alors 4 nouveaux super-héros prétendant être la réincarnation de Superman: le cyborg, Superman mi-homme mi-machine, Superboy, un clone ado mi humain mi kryptnonier, Steel, un ingénieur sauvé par Superman, et l’Eradicator, apparement le dernier fils de Krypton…

Avis :c’est un véritable monstre qui arrive cette semaine sur les étales avec la seconde partie de la longue saga consacrée à la mort de Superman, avec l’acte II « Reign of Superman » qui voit 4 nouveaux personnages se réclamer de l’héritage de Superman, voire pour certains prétendre être Superman ressucité… Après un acte I assez puissant entre d’une part le combat à mort de Superman contre Doosmday puis l’enterrement de Superman, nous entrons donc dans la phase du monde sans Superman. Si l’on peut regretter les débuts de l’acte I, la fin, notamment Funeral for a Friend fait incontestablement partie des meilleures histoires de Superman. Bien que mort, la présence du héros, son importance se sont fait sentir plus que  jamais. Lui qui faisait partie du paysage pour nombre d’habitants du DC Universe et de lecteurs laisse derrière lui un vide que personne ne peut remplir, bien que nos 4 remplaçants vont essayer.

Alors autant le dire tout de suite, cette longue saga souffre du même défaut que les autres grands arcs/crossovers de chez DC dans années 90, l’histoire est dispersée sur plusieurs séries et sur un nombre tout simplement ahurissant d’épisodes. Dans le cas présent le récit s’étale sur une vingtaine d’épisodes ! Malgré tout, cela reste une saga qui reste bien vu par nombre de lecteurs. Certes ce n’est pas la meilleure, et on sent la surexploitation par DC d’un certain filon, mais cela reste un des moments marquants dans le monde de Superman qui reste grosso modo dans la continuité (certaines parties ont quand même sautées…). Au passage je ne serai bien entendu pas du tout de mauvaise foi en disant que le présent volume de presque 600 pages est deux fois moins cher que le Earth X  ou que le AvX pour le même nombre de pages, non non mon bon monsieur, je ne m’abaisserai nullement à ce genre de critiques…

Verdict : à posséder

NIGHTWING TOME 2

NIGHTWING TOME 2Date de sortie : 25 Octobre 2013

Scénario : Kyle Higgins

Dessin : Eddy Barrows

Épisodes :  #8-14 + #0

Prix : 15€/160 pages

Sollicitation : L’avenir de la Cour des Hiboux repose sur Nightwing ! Où son destin le mènera t-il? Une nouvelle super-héroine fait son apparition, poussant Dick Grayson dans ses derniers retranchements.

Avis :suite des aventures de Nightwing qui ne va pas franchement briller dans ce tome. Dans la première partie du tome, Kyle Higgins essaye de monter une nouvelle menace contre le héros, mais souffre d’une partie graphique assez inégale, puisque Eddy Barrows ne signe que quelques épisodes ici-ou là. Ce qui est dommage car au final son récit, qui voit Nightwing piégé pour un meurtre qu’il n’a pas commis est assez bien construit avec quelques surprises inattendues en cours de route. Malheureusement, une fois de plus, Higgins se fait rattraper par l’event qui traverse les titres Batman, Death of the Family. Comme son premier arc lié à Court of the Owls, Higgins se voit ici contraint de raccrocher les wagons avec le titre mère dans la seconde partie du tome.  Très sincèrement, je vous conseillerais plutôt de passer et d’attendre le tome 3 où là Higgins aura un peu plus de marges de manoeuvre, bien que cela reste instable du côté dessinateur, DC s’évertuant à lui piquer ses artistes tous les 3 épisodes… Il est vrai que la partie Death of the family a elle de vraies conséquences sur Dick Grayson…mais si vous suivez batman saga, pas la peine de le racheter.

Verdict : à lire  pour les fans du personnage.

BRIGHTEST DAY TOME 3

BRIGHTEST DAY TOME 3Date de sortie : 25 Octobre 2013

Scénario : Geoff Johns, Peter Tomasi

Dessin : Ivan Reis,

Épisodes : 17-24

Prix : 22,5€/288 pages

Sollicitation : La guerre aquatique entre Aquaman, Mera et Aqualad continue. L’intervention d’invités surprises risquerait bien de bouleverser encore plus la situation, et de faire sombrer tous les Etats-Unis dans les abysses !

Avis : conclusion en demi teinte de Brightest day avec ce 3e tome. La fin de cette maxi série est en effet à mon sens assez ratée au vu du potentiel du machin, notamment les premiers épisodes de ce 3e tome où tout s’emballe et relance bien la machine. Je me souviens que j’avais d’un coup été à nouveau enthousiasmé par le récit qui partait dans une direction complètement inattendue. Cependant, les derniers épisodes s’avèrent réellement décevants, notamment au niveau graphique qui ne parvient pas à retranscrire ce que les auteurs avaient réellement en tête et cela tourne à la baston stupide. En outre on sent que les auteurs sont moins impliqués car leurs esprits déjà largement dans le relaunch….un relaunch, dont ils savaient qu’il allait effacer la plupart des choses qu’ils mettaient en place dans les derniers épisodes…Bien évidemment, cela ne donne pas vraiment envie de faire du bon boulot. Reste que cette saga sert de rampe de lancement au retour d’un certain personnage spoilé sur la couverture (bon en même du spoil vieux de presque 3 ans…).

Verdict : à lire …

AMERICAN VAMPIRE TOME 4

AMERICAN VAMPIRE TOME 4

Date de sortie : 25 Octobre 2013

Scénario : Scott Snyder

Dessin :  Rafael Albuquerque

Épisodes :

Prix : 17,5€/208 pages

Sollicitation :La suite de la série inédite en France ! L’histoire de l’Amérique est peuplée de sombres histoires; en particulier dans le Grand Ouest, marqué par la disparition du peuple indien. Mais au-delà des livres d’Histoire, connaît-on les vraies raisons de ce génocide ? 

Avis :4e tome d’American Vampire qui contient plus des histoires de transition qu’autre chose. Le récit avance jusque dans les années 50 notamment, où  un jeune chasseur de vampire complètement cinglé va retrouver le vampire responsable de la mort de ses parents. Débute alors une course poursuite qui va s’étaler sur plusieurs épisodes. Et étaler est bien le mot car Snyder prend vraiment son temps avec cet arc qui sincèrement n’est pas le meilleur de la série, mais permet de retrouver un personnage bien connu de la série et de connaître sa situation au cours de cette décennie. Nous aurons aussi droit à un petit retour en arrière, époque Far West, où Snyder nous révèle que le peuple indien a aussi bien connu les vampires… Les histoires de ce tome ne se révèlent pour le moment pas essentiel pour la suite directe de la série, mais j’ai le pressentiment que le scénariste pose ici des bases qui seront exploités plus tard dans le titre, en particulier des personnages que nous sommes appelés à revoir par la suite. Bien qu’un poil moins intéressant que les précédents tomes, la série reste un petit bijoux que vous aimiez les vampires ou pas !

Verdict : à posséder.

NEONOMICON

NEONOMICON

Date de sortie : 25 Octobre 2013

Scénario : Alan Moore

Dessin :  Jacen Burrows 

Épisodes :

Prix : 17,5€/176 pages

Sollicitation : Des agents du FBI visitent l’un de leur ancien collègue interné dans un asile psychiatrique. Deux crimes lui ont été imputés. Depuis, ce dernier, Sax, ne parle plus, mais cela n’empeche pas Lamper et Brears d’enquêter sur cette sombre histoire. De l’univers des dealers de leur ville, aux cercles fermés d’initiés à des rituels sexuels pour le moins étranges, les deux agents sont bien loin d’imaginer ce qui s’est réellement passé…

Avis :nouvelle sortie d’une oeuvre Alan Moore, cette fois chez Urban. Le mois aura donc été particulièrement prolixe pour les fans de cet auteur avec le déblocage du dossier noir de la ligue chez Panini et bientôt le one shot consacré à Nemo. Je ne reviendrais pas sur mon boycott temporaire des titres de cet auteur (merci à Century pour cela), et je ne vais pas vraiment développer un quelconque avis sur Neonomicon étant donné que je ne connais pas du tout. Il me semble que cela était attendu par beaucoup, donc à votre bon coeur comme dirait l’autre…

Verdict : pour les fans de Moore…

GREEN LANTERN SAGA 18

GREEN LANTERN SAGA #18Date de sortie : 24 Octobre 2013

Épisodes : Green Lantern #17, Green Lantern Corps #17, New Guardians #17, Red Lanterns #17, Earth-2 #5 + Back-up Larfleeze de Threshold #1-2

Prix :  5,6€/136pages

Sollicitation : LA FUREUR DU PREMIER LANTERN ET UNE NOUVELLE SÉRIE : LARFLEEZE PAR KEITH GIFFEN ET SCOTT KOLINS ! Volthoom, le premier Lantern va débuter sa « recréation » de la réalité et seul les corps cosmiques peuvent l’arrêter ! GEOFF JOHNS et DOUG MAHNKE l’opposent aux Gardiens de l’Univers ! PETER TOMASI et FERNANDO PASARIN nous font revivre différents instants de la vie mouvementée de Guy Gardner ! TONY BEDARD et AARON KUDER déconstruisent Kyle Rayner ! Et PETER MILLIGAN et MIGUEL SEPULVEDA envoient Atrocitus et les Traqueurs sur Maltus, planète d’origine des Gardiens ! Et la suite du baptême du feu des héros de Terre-2 face à Solomon Grundy !

Avis : autant le dire d’entrée de jeu, la saga de la fureur du premier Lantern est…sans aucun doute la pire de toute l’ère Geoff Johns. Creuse et répétitive elle s’appuie sur la confrontation entre les différents corps et un ennemi unique sans aucun charisme, qui passe l’essentiel du crossover à torturer les différents personnages, à dire qu’il va faire des choses horribles encore et encore, pour au final ne rien faire.  L’idée n’était pourtant pas mauvaise à la base et on pouvait légitimement se dire que l’idée du premier Lantern était vraiment séduisante sur le papier, malheureusement l’exécution n’a pas suivi et on sent que Johns est vraiment grillé sur ces épisodes. Le reste des scénaristes ne fera pas franchement mieux et on voit bien que sur une franchise comme celle-ci qui s’est battit autour des histoires d’un scénariste en chef, dès que celui-ci fatigue, cela se répercute sur toutes les séries spin off, qui n’ont en plus fait que se multiplier au fil des ans, ajoutant au sentiment de délayage et de répétition.

Dernier exemple en date avec la création d’une série consacrée à Larfleeze. Le pari était en fait assez risqué de donner une série à ce personnage. Le Sinestro Corps bien plus populaire semblait plus à même de porter une série, notamment avec Sinestro à sa tête. Mais DC a eu la sagesse de confier le titre à Keith Giffen d’abord tout seul sur ses pages publiées ici qui ne sont en fait que des back up au défunt titre Threshold, série assez vite annulée, puis ensuite DC a recrée le tandem de Justice League des années 80 puisque Dematteis a rejoint son compère. Le résultat est comme on pouvait s’y attendre désopilant et apporte un peu d’humour et pas mal de concepts délirants à la franchise GL.

Enfin dernière bonne nouvelle avec le retour de Earth 2, qui avait du laisser sa place le mois dernier pour cause de publication d’un annual très important dans le crossover Rise of the third army. Ce n’est pas encore la fin du premier arc, mais on s’en rapproche, en espérant qu’Urban accéléra un peu le rythme de sortie de cette superbe série sur laquelle nous avons plus d’un an de retard…

Verdict : à lire pour Earth 2 et Larfleeze, le reste est à éviter.

DVD/BR

Man Of Steel
0001_MOS_posterDate de sortie : 23 Octobre 2013

Prix : 21/25€

Réalisateur : Zack Snyder

Synopsis : Un petit garçon découvre qu’il possède des pouvoirs surnaturels et qu’il n’est pas né sur Terre. Plus tard, il s’engage dans un périple afin de comprendre d’où il vient et pourquoi il a été envoyé sur notre planète. Mais il devra devenir un héros s’il veut sauver le monde de la destruction totale et incarner l’espoir pour toute l’humanité…

Avis :  quelques mois après sa sortie triomphale et controversée en salles, le nouveau volet de Superman débarque (enfin) en DVD/BR. Triomphale, car malgré les grincheux, le film a été un bon gros succès au box office et a rassuré Warner sur sa capacité d’exploiter le catalogue des personnages DC au delà de Batman. Il faut dire que l’échec de Green Lantern il y a quelques années avait refroidi les ardeurs de pas mal de monde dans le studio. Mais la crainte et  de perdre les droits ciné de Superman en 2013 et le succès insolant de la concurrence, notamment avec Avengers, a poussé la Warner a se sortir les doigts du fondement…Au final et de manière dépassionnée qu’avons nous : je dirais que nous avons un Superman en formation. Il n’est clairement pas le personnage abouti que nous connaissons. Les auteurs se sont laissés des marges importantes d’évolution pour les prochains volets pour que de type en costume à pouvoirs, Superman devienne l’icône connue et reconnue. En termes d’histoire ensuite, si vous n’avez pas vu le film, il ne faut s’attendre à une révolution du genre. Nous avons le parcours classique du héros qui doit dépasser ses doutes pour accomplir son destin.

Au delà le script recèle à mon sens pas mal de bonnes idées, comme la réinvention de Krypton. Richard Donner en avait fait un monde de glaces et de cristal, baigné dans la lumière et la pureté (sans doute pour accentuer la dimension christique du personnage). Snyder fait lui le choix assez audacieux de faire de Krypton un monde technologiquement avancé mais clairement vivant dans le déclin et dans  l’ombre de sa puissance et gloire passée (à l’image des USA d’aujourd’hui  peut être ?), mais toujours grouillant de vie. Ses choix esthétiques au cours de la première demi heure sont vraiment intéressants. Au delà on peut bien sûr lui reprocher d’avoir privilégié à de nombreuses reprises dans le film l’aspect visuel et spectaculaire au fond. Mais ce défaut permet d’obtenir un film très rythmé où l’action est particulièrement présente.

Il reste bien sûr ensuite la question de la fin choisie à l’affrontement entre Zod et Superman. On ne va pas revenir sur la polémique, je me permettrais juste de signaler que l’idée n’est pas nouvelle et renvoie à un certain épisode de Superman de John Byrne…Byrne dont l’influence sur le film est absolument phénoménale (bon en même temps ça s’appelle Man of Steel…) et on sent que le relaunch du personnage de 86 a profondément marqué David Goyer qui a écrit le scénario. On retrouve aussi ici ou là les influences d’autres auteurs, comme Mark Waid et son Birthright ou encore Grant Morrison et son All Star Superman… Bref le film ne nie nullement sa filiation comics, mais il faut savoir reconnaître les références…

Au final nous avons un bon film de Superman, ce que nous attendions tous depuis des lustres. De fait la suite qui confrontera le héros à Batman est attendu de pied ferme et Man of Steel constitue en cela une base solide pour relancer l’ensemble de la franchise DC au cinéma. Donc de ce point de vue mission accomplie en espérant que les auteurs tiendront compte des critiques pour les prochains volets…en attendant Justice League…

Verdict : à posséder !

 

A propos Sam 1893 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

24 Comments

  1. Merci Sam.
    Concernant Nightwing, je pense que tu a fais une erreur. L’arc Death of the Family ne sera pas traité ds ce volume 2 ms ds le volume 3 qui sort dans 5 mois. Du coup je ne comprend pas ton avis, il faut mieux éviter le 2 a cause de DOTF (les prémisices ???) et prendre direct le 3, alors que c’est ce volume qui traitera de DOTF.

    • Alors effectivement, là j’ai fait une erreur (prenez date, ça n’arrive pas souvent dans ma perfection parfaite immaculée de perfection), Death to the family sera traité dans le prochain tome. Mais sinon je maintiens mon avis pour les épisodes 8 à 12, instabilité graphique très énervante et un récit pas des plus passionnants. Il y a quelques twist bienvenus qui rehaussent le niveau ici ou là, mais sinon on retrouve les défauts du premier tome : une intrigue qui a du mal à décoller et pas mal de longueurs.
      L’épisode 0 dessiné lui par Barrows est pas mal et réintroduit un certain vilain dans la vie de Nightwing, du moins dans son passé…
      Les épisodes 13 et 14 sont des fill ins par Tom Defalco. Je ne peux pas en dire grand chose, je commençais vraiment à en avoir marre de la série Nightwing à ce moment et j’ai laissé tomber.

      Pour le tome suivant,je trouve en effet les épisodes tie ins à Death pas folichons…comme la série dans son ensemble. Higgins n’a le temps de rien poser que boom, on lui impose un crossover avec Batman, et même quand il écrit une histoire où il peut faire un peu ce qu’il veut, comme dans ce tome, ce n’est guère intéressant…

  2. Ma précommande de earth x à 26 n’a toujours pas été modifiée par amazon donc je croise les doigts pour que ça tienne jusqu’au bout.
     
    Je me disais bien aussi que la couverture de brightest day devait être spoiler, l’histoire à beau être ancienne urban la publiant pour la première fois ils auraient pu s’abstenir. Mais bon tant pis j’ai quand même hâte de lire la fin de cette saga.

    • T’en a de la chance toi!! Je regarde sur Amazon (a 26euros c’est interessant) et il est a.. 62.70E!
       
      Si tu la preco a 26E tu devras normalement le toucher a ce prix la! Lucky you!

    • Je plaide coupable également, j’ai aussi une préco à 26,80 qui attend bien au chaud dans mon panier !
      Grosse semaine niveau sortie, pour moi ce sera en plus d’Earth X la fin de The Boys (sniff) et la tome de 3 Geoff Johns Présente Superman, mais en règle générale il n’y a que du bon chez Urban !

  3. Bon et bien pour moi ca sera  » Neonomicon un ptit tour dans les abysses avec comme guide Alan Moore , au vu de la preview d’Urban , ça a l’air cool ,les dessins ont l’air magnifiques ( ils le sont ! ) et ‘l’histoire: bien flippante et barrée ! j’espere que le maitre est inspiré et qu’il nous a pondu un bon recit ( en meme temps j’en doute pas ! ), pour l’instant il ne m’a pas deçu et en meme temps je suis loin d’avoir tout lu de lui !Au fait quelqu’un saurait il de quand ça date ? et aussi le run de sctraszynski sur Thor : Excellent , avec un tres bon rapport qualité prix ! j’oubliais : Earth X ,qui m’a l’air cool ,par contre le prix l’est moins ! Good Night  ! Thx

    • J’ai eu des échos plutôt mitigés de diverses sources pour Neonomicon, visiblement Alan Moore n’y va pas de main morte niveau violence, sexe et malsain dedans. Dommage par contre que The Courtyard, la courte première mini-série de deux épisodes dont ce récit est la suite ne semblent pas inclue dans ce tome.
       
      J’ai relevé une toute petite erreur également Sam : ce n’est pas la Ligue mais la Légion des Super-Héros, ça doit être l’émotion d’être devant un bon arc de Superman qui te fait confondre les deux équipes. :p

  4. Merci Marti !Peut etre que Moore veut à travers ce bouquin nous envoie une métaphore du monde actuel ,qui est effectivement violent , un monde un peu malsain ( il suffit de regarder les infos ! ) , un monde ou les rapports , les contacts simple entre individus soit disant civilisés se déterriore   ou certains de nos semblables  preferent  de plus en plus dialoguer virtuellement via le net ou les reseaux sociaux ,plutot que face à face et donc s’isoler des autres ,( la peur de l’autre )!un monde qui transmet de fausse valeurs à travers la téléréalité (entre autres ! )ou le sexe est omniprésent et quasi banalisé ! Dans » The Walking Dead  »  ( la version TV ! )la saison 3, un des perso le dit tres bien , » le monde à changé ! » une parabole de notre monde actuel , ou certaine valeurs humaines se perdent , ou c’est un peu « Chacuns pour sa gueule  » ! Pardon , je m’écarte du sujet , donc  » Néonomicon  » je prends , qu’importe les avis car pour souvent cest des avis pero et je vote d’office pour notre sorcier des comics : Alan Moore ! Who Watch The Watchmen ! Thx

  5. Tiens, j’ai feuilleté le dernier tome de Brightest Day et ça ne me dit rien…  C’était paru dans quel kiosque ça Urban ou Panini ?

      • Ah mais je croyais avoir lu qu’on avait déjà eu la fin.
        Donc, sur les 24 numéros, lesquels ont déjà été publiés ? (j’ai pas envie de rechercher mes vieux magasines 😉 )

      • Panini avait publié dans deux magazines soit l’équivalent du premier tome urban qui contient les numéros 0 à 7

      • Par contre je pense qu’Urban ne reprend pas la mini en trois parties Brightest Day Aftermath: The Search ?

      • Si si, « The Search for … » est bel et bien dans ce 3ème volume ! Très bonne initiative d’Urban d’ailleurs (même si ce n’est pas la plus mémorable des minis)… 

      • …surtout que cette mini « search for » n’est pas inclue dans la version trade vo de brightest day ! Cela dit elle est effectivement bien pourrie…

      • Effectivement je n’en ai entendu que du mauvais et j’avais constaté l’inexistence d’une quelconque version reliée de la mini en VO, mais comme c’est court et que c’est l’épilogue autant l’inclure… Urban prend vraiment souvent de bonnes initiatives de ce genre, alors que chez Panini ils sont plus à couper des trucs dans la version VF des TPB et hardcovers…

      • Merci à tous de vos réponses 😉
         
        Sinon, ça vaut le coup de suivre Brightest day compte tenu du peu qu’il reste dans les new 52 ? (j’ai tendance à trouver que Sam est parfois trop sévère ;-))

      • C’est vrai qu’au final le tout fait un peu pétard mouillé… maintenant quelques parties de ce feuilleton restent tout de même bien sympa (pour ma part celles sur aquaman/lad ainsi que celles sur hawkman). La série ramène également swamp thing dans l’univers DC… mais bon… honnêtement Je ne conseillerais pas l’achat des 3 tomes de la série, je pense que ce mois ci il y a mieux pour la même somme 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.