Guide de lecture Comics VF : semaine du 10 Février 2014

Ben quoi ? vous pensiez peut être que les éditeurs VF nous laisseraient souffler après la déferlante de la semaine dernière ? bien sûr que non ! pourquoi croyez vous que le nom du complot des éditeurs français est « prenons leur tout leur argent » (oui car il y a des complots partout, mais je ne révélerais nullement mes sources et qui je soupçonne comme personnalités haut placées à la tête de ces complots, car je me sais sous surveillances par les plus puissantes agences de la planète…)

GLENAT COMICS

DANGER GIRL – TRINITY

Danger Girl - TrinityDate de sortie : 12 Février 2014

Prix : 15€/104 pages

Sollicitation : La suite inédite de Danger Girl : Revolver ! Elles sont trois : Abbey Chase, Sydney Savage et Sonya Savage, la dernière recrue de Danger Girl ! Du Caire au Congo en passant par Londres, retrouvez les aventures des espionnes les plus sexy de la planète. Cette fois, les filles sont séparées dans des aventures en solo et doivent se débrouiller seules. Trois histoires, trois dessinateurs et trois destins pour une aventure unique à couper le souffle.
Retrouvez aussi toutes les couvertures de J. Scott Campbell dans un cahier graphique bonus !

Avis : je vois que Glénat comics continue son histoire d’amour avec Danger Girl, un choix amusant étant donné qu’à mon sens le titre n’a pas grand intérêt une fois J.Scott Campbell retiré de l’équation. Reste une série légère sur le fond, qui ne prétend pas à grand chose à part être fun. Par contre le rapport quantité/prix, me semble relever du n’importe quoi !

Verdict : pour ceux qui suivent.

Out there Tome 2

OUT THEREDate de sortie : 12 Février 2014

Prix : 15€/152 pages

Sollicitation : Pour la première fois en album en France, le chef-d’oeuvre culte d Humberto Ramos !  Dans la petite ville d El Dorado, les choses ne semblent pas se passer de façon très naturelle… Des créatures démoniaques ont fait alliance avec les notables pour s emparer des lieux et contrôler ses habitants. Un groupe de collégiens va se trouver aux prises avec l impensable… Retrouvez tout le talent d Humberto Ramos (Crimson, Spider-Man, Fairy Quest) dans une série inédite en album qui voit une ville plonger en enfer. Il faudra tout le courage de quatre adolescents hors du commun pour déjouer cette menace.  Une saga en 3 tomes, à mi-chemin entre les romans de Stephen King et Buffy contre les vampires.  Avec une couverture inédite d Humberto Ramos.

Avis : je dois dire que j’ai été très surpris par la plupart des avis positifs que j’ai pu voir fleurir après la publication du premier tome de Out There. Publié une première fois au début des années 2000 par Semic, pour surfer sur le succès de la précédente série de Ramos, le titre n’a à mon sens jamais valu grand chose, plombée par une histoire tenant sur un timbre poste, des personnages aussi clichés qu’inintéressants et un dessin pas franchement des plus inspirés de la part de Ramos. Autant Crimson avait su justement sortir de ce côté classique/cliché pour développer un univers et une mythologie propre et riche, autant Out There a toujours lutté pour définir un truc simple : quelle est l’histoire.

C’est le sentiment que j’en conserve des années après et des lecteurs plus que chiantes des différents numéros sortis en VF. Personnellement je ne suis allé au bout des 18 épisodes que parce que j’espérais un redressement à un moment… qui n’est jamais arrivé avec une série qui s’est achevée sur une des fins les plus stupides que j’ai pu lire…Bref si vous avez aimé le tome 1, réjouissez vous c’est toujours pareil après ! si comme moi vous avez détesté, laissez tomber, c’est toujours la même tambouille…J’aime beaucoup Ramos, mais pour moi cette série restera un échec créatif pâtant.

Verdict : à éviter.

PANINI COMICS

100%MARVEL : SILVER SURFER 2 (NOUVELLE ÉDITION) 

SILVER SURFER 2Date de sortie : 12 Février 2014

Épisodes :  Silver Surfer (2003) 7-14 

Prix : 17,5€/176 pages

Scénario : Dan Chariton, Stacy Weiss 

Dessin :   Lan Medina 

Sollicitation : Le Silver Surfer espère empêcher la destruction de la Terre avec l’aide »d’enfants-génies » mais son plan risque fort d’échouer. Deuxième et dernier volet de l’aventure écrite par Dan Chariton et Stacy Weiss, et illustrée par Lan Medina.

Avis : pas d’avis, je signale juste la sortie. Il me semble qu’il s’agit là d’une réédition d’un run assez court publié dans le courant des années 2000. Ne suivant pas des masses le surfer, qui n’arrive pas à soutenir une série depuis le début des années 2000, je n’ai pas grand souvenir de l’accueil qui lui avait été réservé…

Verdict : pour ceux qui ont lu le Tome 1

MARVEL DELUXE : SPIDER-MAN – L’AUTRE 

SPIDER-MAN - L'AUTREDate de sortie : 12 Février 2014

Épisodes :  FriendlyN eighborhood Spider-Man 1-4 ; Marvel Knights Spider-Man (2004) 19-22 ; Amazing Spider-Man (1963) 525-528 

Prix : 28,5€/288 pages

Scénario :  Peter David, Reginald Hudlin, J. MichaelStraczynski 

Dessin :   Mike Wieringo, Pat Lee, Mike Deodato Jr. 

Sollicitation : Jusqu’à présent, Peter Parker mène une vie de rêve. Il a rejoint les Avengers et habite au sein de la tour Stark avec son épouse Mary Jane et sa Tante May. Mais depuis peu, il fait des cauchemars et sa santé décline. Désormais, les jours du héros sont comptés ! Spider-Man devra évoluer ou mourir !

Avis : au fil des années, j’ai commencé à croire que Panini avait une dent contre ses lecteurs…En effet alors que nous étions nombreux à réclamer à corps et à cri la réédition du run de JMS sur Spidey en format deluxe ou au moins en librairie, Panini n’a jamais vraiment répondu présent. Oh il y a eu des tentatives assez étranges avec des éditions librairie à coup de 2 épisodes par tome qui se sont plantés car aucun fan ne voulait payer pour deux épisodes (preuve supplémentaire que le format franco belge de 50 pages pour presque 15€ n’est pas populaire auprès des lecteurs comics…). A la place Panini jugeait bon de rééditer le pire du pire de Spidey. Entre d’un côté des deluxe retraçant les pas appréciés du tout  One more day et même le début de brand New day, et de l’autre en format Best comics l’ère Byrne/Mackie, autre ère fortement décriée (pour rester poli devant cette merde sans nom…mince j’ai pas réussi à me retenir…).

Bref Panini aime à supplicier ses lecteurs avec des choix édito assez barrés. Et l’annonce de la réédition du crossover The Other relève de la même logique anti commerciale, puisqu’il s’agit sans doute d’un des points bas du run de JMS…Autant ses premières années ont été de qualité, fraîches, enthousiasmantes, et en fait un vrai régal pour le lecteur qui voyait enfin Peter sortir des mêmes et sempiternels affrontements contre les mêmes ennemis, être fauché et toujours coincé chez sa Tante May à presque 30 ans. Malheureusement avec le retour du succès et la plus grande intégration de Spidey dans l’univers Marvel (ce qui à mon sens est une bonne chose, la gestion de cette situation par contre…), le staff edito a commencé à débloquer à plein tube…

Car oui j’ai décidé de mettre sur le dos du staff edito l’échec patent de ce crossover foireux…A l’époque nous avions déjà vu que Marvel était bien décidé à ne pas laisser JMS faire ce qu’il voulait avec le personnage, ce qui nous avait donné la désastreuse saga Sins Past , qui voyait le premier grand amour de Peter, Gwen Stacy, l’image même de la pureté du Silver Age traînée dans la boue en devenant la Mata Hari qui avait couché avec le pire ennemi de Spidey, avait eu ses gosses en secret, tout cela dans le dos du héros…Un faux pas énorme, imputable à Joe Quesada (il est d’ailleurs intéressant de se dire que celui qui voulait rendre Spider-Man plus abordable, a fini par transformer son univers à tel point que son premier amour est devenue une marie couche toi là qui s’envoie un homme de 2 fois son âge et abandonne ses gosses et le héros en un personnage qui fait des pactes avec le démon…bien joué Joe !) et au staff edito de Marvel qui après avoir validé le pitch de JMS (je rappelle que les auteurs ne font pas ce qu’ils veulent et doivent faire approuver leurs histoires AVANT) , est revenu sur sa décision en cours de route demandant à JMS de changer ses plans alors que les premiers épisodes de l’arc étaient déjà parus…

Vient ensuite The Other, clairement positionné par JMS comme la  prochaine grande  étape de l’évolution du personnage, où il laisserait enfin son passé derrière lui, récolterait de nouvelle capacités et où son pouvoir (source de sa grande responsabilité) serait montré sous un jour plus sombre. Une histoire qui aurait donc dû être l’apogée de plusieurs années de mise en place autour de la nature partiellement mystique du pouvoir de Peter…Une histoire qui aurait du clairement être cantonnée à Amazing Spider-Man dans un arc 6 parties, comme la plupart des arcs précédents de JMS…C’est là qu’intervient le staff édito de Marvel qui décide qu’un tel event doit faire l’objet d’un crossover et doit être allongée dans le maximum possible d’épisodes…Résultat un arc en 6 se retrouve délayé dans un crossovre en 12, où JMS ne peut même pas écrire certaines parties clés de son récit…Un grand ratage puisqu’en plus du crossover, Marvel décide d’ajouter une série au mix, pour avoir un bon petit effet numéro 1 dans le lot. Pour cela ils appellent deux pros, Peter David, bien connu pour ses prestations précédentes sur Spidey et Mike Wieriengo.

Nous avons donc une formidable occasion ratée, d’autant que la plupart des conséquences de ce crossover ont été annulé dans les mois qui ont suivi, d’abord noyé dans Civil War puis annulé avec One More day. Un beau gâchis à éviter qui à mon sens ne mérite pas du tout le traitement Deluxe. Heureusement Panini a enfin, ENFFFFFIIINNN, annoncé la réédition du run de JMS dans une nouvelle collection, Marvel Icons, à coup de 15 épisodes par tome…

Verdict : à éviter.

MARVEL DELUXE : X-MEN – LA GUERRE DU MESSIE 

X-MEN - LA GUERRE DU MESSIEDate de sortie : 12 Février 2014

Épisodes :  X-Force/Cable: Messiah War 1 ; Cable (2008)11-15 ; X-Force (2008) 14-16 ; X-Men: Hope 1

Prix : 28,5€/264 pages

Scénario : Duane Swierczynski, Craig Kyle, Christopher Yost 

Dessin :   Jamie McKelvie, Ariel Olivetti, Mike Choi, Clayton Crain, Steve Dillon 

SollicitationCyclope a une confiance absolue en son fils Cable et sait que ce dernier protègeraHope,l’enfant considéré comme le sauveur de l’espèce mutante. Mais Bishop ne voit pas les choses ainsi et compte l’éliminer. Pour s’opposer à lui, les membres d’X-Force se lancent dans une périlleuse mission à travers le temps !

Avis : de manière générale Messiah War est considéré comme le second volet de la trilogie Messiah. A ce titre on peut s’apercevoir que Panini accélère pas mal sa politique de rééditions, alors qu’il y a un an entre la réédition de « Messiah Complex » et « Messiah War », la conclusion « The Second Coming » sortira en avril et Schism est déjà annoncé pour la fin de l’année…On peut donc s’attendre à avoir la plupart des grandes sagas récentes être rééditées bien plus rapidement désormais. Sur le fond, Messiah War est sans doute le chapitre le moins utile de la trilogie. En effet le crossover entre X-Force et Cable n’a pas beaucoup de conséquences à part ramener sur le devant de la scène une vieil ennemi de Cable plus vu depuis la fin des années 90.

En fait l’utilité de ce crossover se situe plus dans le souci de ne pas laisser un blanc complet entre Messiah Complex et The second Coming. Après tout si la technologie pour voyager dans le temps est disponible il aurait été étrange que les X-Men n’aillent pas rechercher Hope et Cable ne les voyant pas revenir comme ce dernier l’avait promis à la fin de Complex. Bref le récit à un peu tout du « passage obligé », appelé par le récit pour ne pas créer une incohérence et gagner un peu de flouze en même temps tout en rappelant aux lecteurs nombreux qui ne suivraient pas Cable que le le personnage de Hope était alors appelé à jouer un grand rôle dans l’avenir de la franchise. Ensuite reste tous les trucs que je n’apprécie pas sur cette période, l’hyper-violence sans cervelle, des histoires vidées de leur substance et souvent de simples redites d’histoires, en moins bien, des années 90.

Verdict : pas indispensable, donc à réserver aux complétistes qui veulent toute la trilogie Messiah.

MARVEL DELUXE : AVENGERS – X-SANCTION 

AVENGERS - X-SANCTIONDate de sortie : 12 Février 2014

Épisodes :  Avengers: X-Sanction 1-4 

Prix : 14,95€/96 pages

Scénario :  Jeph Loeb

Dessin :   Ed McGuinness

Sollicitation : Lors de son voyage dans le futur, Cable a vu un monde réduit en cendres. Afin de protéger sa fille adoptive Hope et empêcher ce sombre avenir, il revient dans le présent pour éliminer ceux qui en sont la cause : les Avengers ! Sera-t-il de taille face à CaptainAmericaIron ManHulk RougeSpider-ManWolverine et bien d’autres héros ?

Avis : ah ah ah ah ah ah ah ah ah ah (et ainsi de suite pendant 10 à 15 min), la réédition de X-Sanction ne peut être accueillie que dans l’hilarité collective, non seulement au vu matériel concerné mais et surtout du format/prix choisi par Panini. Outre l’incroyable vacuité de X-Sanction, censée marquer le retour de Cable et servir de prélude à AvX avant de n’ être plus jamais mentionné par qui que ce soit, puisque Cable reste à ce jour le grand absent de ce crossover… Panini a choisi de rééditer le machin dans un format Deluxe à 15€pour moins de 100 pages. Bien entendu on pourrait se dire c’est du Ed McGuinness donc c’est tentant, sauf que le scénario censé lui servir la soupe en se réduisant à Cable VS n’importe qui parmi les Avengers que Ed veut dessiner, n’a pas eu l’air de lui réussir…Bref ça n’a aucun intérêt et c’est hors de prix. Donc je vous conseille vivement d’investir vos sousous ailleurs, ce n’est pas comme si c’était les comics qui manquaient ce mois-ci…

Verdict : à éviter.

IRON MAN :L’INTÉGRALE 1971-1972 

IRON MAN L'INTÉGRALE 1971-1972Date de sortie : 12 Février 2014

Épisodes :   Iron Man (1968) 37-53 

Prix : 29,95€/336 pages

Scénario : GerryConway, Gary Friedrich, Roy Thomas, Mike Friedrich 

Dessin :    Don Heck, George Tuska,Herb Trimpe 

Sollicitation : Septième intégrale consacrée aux aventures d’Iron Man ! Au sommaire, Iron Man 37 à 53, soit la seconde partie de l’année 1971 et l’intégralité des numéros publiés en 1972. Un album incontournable qui propose pour la première fois en France les épisodes 49 à51.

Avis : pas d’avis, mais ce sont  là de bien  grands noms qui sont présent dans ce tome.

Verdict : à lire.

MAX : WOLVERINE MAX 2 

WOLVERINE MAX 2Date de sortie : 12 Février 2014

Épisodes :  WolverineMAX 6-10 

Prix : 12,5€/112 pages

Scénario :  Jason Starr, 

Dessin :   Felix Ruiz, Roland Boschi, Kim Jacinto, Guillermo Mogorrón 

Sollicitation : Wolverine met le cap sur L.A..Après avoir longtemps vécu dans le passé, est-il prêt à affronter l’avenir ?Logan s’installe discrètement dans la Cité des Anges où il espère refaire sa vie. Mais une ombre ressurgit d’un passé oublié, bien décidée à réveiller le chien qui dort. Avec en exclusivité, un sketchbook des auteurs !

Avis : là aussi pas vraiment d’avis, je me souviens avoir lu le premier épisode il y a biiiiiieeeeennnn  longtemps et celui-ci avait surtout été source de confusion. En effet bien que l’on comprenne vite que le récit est hors de la continuité Marvel du personnage et  réinterprète même son histoire, pas mal des évènements décrits étaient en contradiction avec ce que je connaissais du personnage. Donc j’ai préféré ne pas poursuivre, n’étant pas de toute façon un grand complétiste du griffu. A noter que la série s’est arrêtée au numéro 15 aux USA, donc encore un tome et c’est la quille.

Verdict : pour ceux qui ont aimé le tome 1

100% FUSION COMICS : DAN THE UNHARMABLE 2 

DAN THE UNHARMABLE 2Date de sortie : 12 Février 2014

Épisodes :   Dan the Unharmable 7-12 

Prix : 14€/144 pages

Scénario : David Lapham

Dessin :  Rafael Ortiz 

Sollicitation : Les aventures de Dan s’achèvent dans ce second album. Les gamins dont il s’occupe vont croiser la route des pires tueurs existants… pourtant ces derniers sont loin d’effrayer Dan. Et pour cause, il est totalement invincible ! Mais il va devoir changer son comportement pour ne pas avoir d’ennuis avec les services sociaux.

Avis : pas d’avis  je signale juste la sortie.

Verdict : pour ceux qui ont aimé le tome 1

URBAN COMICS

JUSTICE LEAGUE SAGA #4 

JUSTICE LEAGUE SAGA #4Date de sortie : 14 Février 2014

Épisodes : JUSTICE LEAGUE #21, FLASH #21, JUSTICE LEAGUE OF AMERICA #4, GREEN ARROW #20, JUSTICE LEAGUE DARK #20

Prix : 5,6€

Sollicitation : Geoff JOHNS et Gary FRANK délivrent la conclusion fracassante de Shazam ! Francis MANAPUL et Brian BUCCELLATO font se rencontrer Flash et Kid Flash ! Geoff JOHNS et Brett BOOTH infiltrent la Société Secrète ! Matt KINDT et Andres GUINALDO poursuivent les origines du Limier Martien ! Green Arrow contre Komodo : dernier round, par Jeff LEMIRE et Andrea SORRENTINO ! Et des révélations sur le passé du Docteur Destin, par Jeff LEMIRE, Ray FAWKES et Mikel JANIN !

Avis : comme Johns l’avait fait auparavant, il consacre la totalité de l’épisode de Justice League à Shazam, nouvelle version beaucoup moins intéressante que la précédente. Il s’agit ici essentiellement d’achever tout simplement l’histoire en cours, plutôt que de diviser cela en 50 back up. Bonne nouvelle  donc, d’une part parce que ça se termine enfin, mais surtout parce que cette conclusion est largement au dessus des merdes que Johns a livré jusque là. Oui je l’ai dit et redit, cette nouvelle version de Shazam est absolument merdique…l’arc du personnage est vraiment enfoncé dans la gorge du lecteur sans aucune finesse et il est vraiment difficile de simplement apprécier Billy Batson, perso je veux juste lui filer des claques façon mitraillette…

Comme vous pouvez le voir dans les crédits, pas de David Finch au dessin parti dessiner le prochain crossover Forever Evil…A la place nous avons Brett Booth, artiste talentueux, mais au style assez différent (bien plus dans la mouvance de Jim Lee), ce qui change l’atmosphère du titre. Dans le précédent épisode la JLA avait envoyé Catwoman infiltrer la Secret Society et autant le dire, cela ne va pas bien se passer ! A cette occasion, Johns se rappelle qu’il peut faire des petits twists marrants. Comme nous l’avons déjà dit, certes cette intrigue n’est pas passionnante et Johns a fait mieux, mais elle installe beaucoup de choses qui vont jouer dans le prochain crossover Trinity War. En fait c’est à un tel point que l’on peut presque considérer cet arc comme un bon gros prélude.

Comme les précédents mois, LA SERIE A NE PAS MANQUER est bien entendu Green Arrow. Jeff Lemire va continuer à nous surprendre de mois en mois en développant toute une mythologie autour du personnage de Green Arrow. Ici il termine son premier arc de manière très forte. Sans en révéler plus, disons que le scénariste a encore beaucoup, beaucoup de choses sous le coude. Entre les mystères qui entourent Komodo, le père d’Oliver, l’île et son importance…Flash par contre continue de royalement me faire chier…

Verdict : à posséder pour Green Arrow et si vous voulez suivre l’univers DC dans les prochains mois

SUPERMAN SAGA #2 

SUPERMAN SAGA #2Date de sortie : 14 Février 2014

Épisodes : Superman Unchained #2, Batman/Superman #2, Action Comics #20, Superman #20, Supergirl #21 et les back-ups d’Action Comics #20-22

Prix : 5,6€

Sollicitation : NOUVEAU – LE MENSUEL CONSACRÉ À L’HOMME D’ACIER ! Superman découvre un projet secret de l’armée US, par Scott SNYDER, Jim LEE et Dustin NGUYEN ! Batman et Superman affrontent des doubles plus âgés, par Greg PAK et Jae LEE ! Lex Luthor et la menace des hybrides planent sur Metropolis, par Andy DIGGLE et Tony DANIEL ! Orion contre Superman : match au sommet, par Scott LOBDELL et Aaron KUDER ! Le grand retour de Supergirl par Michael Alan NELSON et Diogenes NEVES ! En prime : la première partie du Monde de Krypton par Scott LOBDELL, Frank HANNAH, Tom DERENICK et Philip TAN !

Avis : Supergirl est donc de retour en kiosque, même si personnellement cela ne m’aurait pas gêné qu’elle reste exilée en librairie tant je n’ai rien à battre du personnage…Urban ferait bien de coller la série Superman/WW dans le mag vu que le scénariste ramène sur le devant de la scène certains ennemis très importants de l’univers de Superman (à tel point qu’il va y avoir une sorte de crossover informel entre les titres Superman sur le sujet).

Du côté de Superman Unchained de Snyder et Lee. La partie graphique continue à être prédominante par rapport à l’avancée de l’intrigue qui patine un peu à cause des splash pages et doubles pages que Jim Lee se sent obliger d’imposer. J’aime, comme tout le monde, le style de Lee, mais il faut qu’il comprenne qu’on est plus en 95 et que ce type de narration n’est plus vraiment acceptée. Malgré ce défaut, qui tendra à se résorber dans les prochains épisodes, Snyder parvient tout de même à caler des choses avec notamment la première rencontre dès cet épisode entre Superman et le sur-humain utilisé par l’armée américaine depuis la seconde guerre mondiale. Le personnage va être central dans le développement de l’intrigue de Snyder tout en servant de miroir à Superman.

Pour l’autre grosse série, Batman/Superman, il va falloir s’accrocher les neurones alors que le récit de Pak se développe et est passablement confus, notamment si vous êtes un nouveau lecteur pour qui certains concepts DC sont encore inconnus. Heureusement que cet arc ne compte que 4 parties. Reste bien entendu les dessins de Jae Lee, toujours sublime.

Pour Action Comics, Tony Daniel reprend le scénario, puisqu’en réalité Diggle a claqué la porte après son premier épisode (merci le staff DC…). De toute évidence le dessinateur, et apprenti scénariste, suit de manière assez scrupuleuse le script laissé par Diggle, donc pas d’inquiétude, il y a aura résolution des intrigues lancées par le scénariste.

Enfin, Lobdell sur Superman reste toujours très irrégulier. La bonne nouvelle est qu’avec l’épisode signé Aaron Kuder, vous allez pouvoir voir pourquoi nous sommes nombreux à lancer des fleurs à l’artiste. Il était encore très brouillon sur ces épisodes de New Gardians, mais à partir de là on peut voir que son style se développe dans le bon sens. Ce qui est parfaitement confirmé par ses épisodes récents d’Action Comics qu’il reprend avec Greg Pak.

Verdict : à lire.

Kamandi tome 2 

KAMANDI TOME 2Date de sortie : 12 Février 2014

Prix : 35€/440 pages

Scénario : Jack Kirby

Dessin : Jack Kirby

Sollicitation : Dans un monde désolé, ravagé par « le Grand Désastre », les règles sont sens dessus dessous et ce sont les hommes qui servent d’esclaves aux animaux ! Kamandi, seul individu libre poursuit son périple, rencontrant des dauphins supérieurement intelligents, dressant des aigles géants ou bien retrouvant les dernières reliques d’un certain Homme d’Acier…

Avis : suite de la réédition dans un beau format du travail de Jack Kirby sur le personnage de Kamandi chez DC. Nous avons déjà parlé longuement de cette série lors de la sortie du premier tome, en bien évidemment !!!, et je vous encourage bien sûr à aller vous procurer ce second tome qui présente   les derniers épisodes du King sur la série. Il y eu après le départ de Kirby d’autres épisodes, mais urban a choisi, intelligemment, de se concentrer sur la période Kirby, tout d’abord au vu de la réputation de ce génie créatif, mais aussi parce que la suite est loin d’avoir le même niveau. Donc autant se concentrer sur le meilleur. A ce titre, il faut espérer que l’éditeur se décidera à nous sortir la saga du Fourth World en VF et en intégralité par la suite. Kamandi est une bonne série, très agréable à lire et preuve que Kirby pouvait partir d’un pitch casse gueule et malgré tout le développer de manière intéressante sans jamais lasser le lecteur. Mais elle n’a pas la dimension du Fourth World, véritable récit mythologique Kyrbien où l’auteur se lâcha comme jamais.

Verdict : à posséder.

Fairest tome 1 

FAIREST TOME 1Date de sortie : 12 Février 2014

Prix : 15€/168 pages

Scénario : Bill Willingham

Dessin : Phil Jimenez

Sollicitation : Héroïne incontestée de la guerre menée par la petite communauté des Fables contre l’Adversaire, la Belle au Bois Dormant n’en a pas moins payé le prix fort. Plongée dans un profond sommeil, elle attend depuis le baiser de l’amour véritable. Qui aurait pu prévoir que l’heureux élu serait le célèbre et présomptueux Prince des voleurs, Ali Baba ? Accompagné d’un odieux petit génie, tous trois doivent à présent trouver le moyen d’échapper au bras droit de l’ennemi vaincu : la glaçante Reine des Neiges.

Avis : alors qu’Urban ne semble pas décidé à publier la suite de la série Jack of fables, premier spin off de Fabes, ils ont par contre décidés de nous honorer de la sortie du plus récent spin off de la franchise de Bill Willingham. Le but de Fairest est tout d’abord de se concentrer sur les personnages, nombreux, féminins de son univers mais aussi de servir de complément à la série principale en venant développer ou conclure des intrigues lancées dans Fables. En effet le titre mère, au fil des années, a empilé un nombre impressionnants de story-lines, difficilement gérables dans une seule série. Ainsi, après la défaite de l’adversaire on était resté sans nouvelles du personnage de la belle au bois dormant qui avait participé à l’offensive des Fables…Le premier arc de Fairest vient combler cette lacune en venant nous révéler le sort du personnage. Nous en avons eu un aperçu dans un tome récent de Fables, nous allons ici en avoir la suite.

A noter au passage que ces premiers épisodes sont signés au dessin par Phil Jiminez qui livre sans aucun doute certaines des planches les plus réussies de sa carrière. Pour ceux qui suivent la série Fables, il est important d’avoir lu la série au moins jusqu’à l’épisode 75 pour pouvoir débuter la série. Enfin difficile de ne pas rendre hommage à Adam Hughes qui signe, comme d’habitude, des covers de toute beauté qui font passer la plupart des autres artistes pour des tacherons qui agitent un crayon…

Enfin il ne faut oublier que les équipes créatives seront tournantes sur ce titre. Willingham  et Jimenez n’assureront ainsi que le premier arc.

Verdict : à posséder.

Before Watchmen Rorschach

BEFORE WATCHMEN RORSCHACHDate de sortie : 12 Février 2014

Prix : 15€/112 pages

Scénario : Brian Azzarello

Dessin : Lee Bermejo

Sollicitation : Dans le New York des années soixante-dix, les barons du crime organisé règnent en maître. Rorschach, pour qui le bien et le mal n’ont aucun intermédiaire, lutte sans relâche contre la prolifération des activités illicites dans les rues de sa ville. Ce faisant, il est rapidement pris pour cible par un criminel dont la drogue et la prostitution sont le gagne-pain. Concentré sur ce dernier, Rorschach fait l’erreur d’en laisser un autre sévir impunément…

Avis : comme annoncé Urban poursuit la réédition des mini séries Before Watchmen en version reliée. Comme je l’ai déjà indiqué, je n’ai pas suivi ces prequels « quasi non officiels, mais quand même un peu, mais pas trop, juste de quoi faire que ça se vende », en raison du peu d’intérêt du concept en lui même. Mais une chose est sûre c’est que rien que pour l’équipe artistique, cela vaut le coup d’aller voir. Bien sûr au scénario, on a Azzarello, l’auteur de 100 bullets semble être le choix évident pour écrire sur un personnage comme Rorschach, un des plus populaires de la série, pour son caractère intransigeant et surtout incorruptible. Le lecteur peut ne pas être d’accord avec son caractère ultra conservateur, mais tous nous n’avons pu qu’apprécier son refus de transiger avec ses principes…

Ensuite et surtout, Lee Bermejo au dessin. Le dessinateur si rare, trop rare a donc accepté de signer les pages intérieures de cette mini. Je trouve ça étrange d’ailleurs, au vu de son talent. Il serait plus que temps qu’il se lance dans son propre creator owned…Il n’est clairement pas fait pour un titre mensuel, au vu du caractère très exigeant de son style, mais des  mini séries lui conviennent mieux. Par contre je n’apprécie pas trop le rapport quantité/prix d’Urban sur ce coup. Autant  sur Kamandi, avec plus de 400  pages pour 35€ leur offre est très compétitive, autant, ici ils sont bien plus chers que Panini qui offre du 112 pages pour 12.5€….

Verdict : à tester au moins pour l’équipe artistique…du moins si le concept vous tente.

 Batman tome 3

BATMAN TOME 3Date de sortie : 12 Février 2014

Prix : 17,5€/176 pages

Scénario : Scott Snyder

Dessin : Greg Capullo, Jock

Sollicitation : À peine remis de son éprouvant combat contre la Cour des Hiboux, Batman voit revenir son pire cauchemar, le plus terrible de ses adversaires : le Joker ! Et cette fois-ci le Clown Prince du Crime est décidé à détruire non pas uniquement le Chevalier Noir, mais également tous les associés qui gravitent autour, à commencer par Alfred, le fidèle serviteur…

Avis : Urban réédite donc en librairie le désormais et tristement célèbre arc Death of The Family. Après avoir introduit de tout nouveaux ennemis dans ces premiers épisodes de Batman, entre la Court of Owls et Owlman, Snyder choisi pour son second arc de faire revenir le principal ennemi de Batman dans ce qui était annoncé comme le récit le plus ambitieux avec ce personnage depuis la sortie de Dark Knight au cinéma…Encore une fois, Snyder montre qu’il est un passionné de Batman et qu’il connaît sur le bout des doigts les références majeures du personnage de Killing Joke à Death in the Family. Le problème est qu’à vouloir marcher dans l’emprunte de géants, Snyder démontre avant tous ses propres limites et le caractère sur vendu de chacun de ses arcs.

L’hyper promotion de DC autour de cette histoire est en effet en partie responsable de la réception particulièrement timide de ces épisodes. A vouloir faire croire que chaque arc, épisode, est un évènement, on ne peut finalement que décevoir. Mais Snyder est aussi responsable dans le sens où lui même tente d’instiller dès le départ une dimension historique à son histoire, titillant en permanence le lecteur sur le fait que « oui quelque chose de grave va finir par arriver, donc ne ratez aucun des épisodes, hein ? attention !!! » , sans au final pouvoir souscrire à sa promesse. A cela s’ajoutent plusieurs grosses ficelles dans le récit, censées créer le drame dans l’histoire, sauf qu’il s’agit le plus souvent de personnages qui sur interprètent un fait et adoptent un comportement hystérique voire complètement illogique.

A cela il faut ajouter le milliard de ties ins qui n’ont fait qu’alourdir la structure d’un récit qui ne pouvait en supporter autant, au vu de la finesse de l’histoire de Snyder. Reste comme d’habitude, la partie graphique, absolument superbe de Greg Capullo, qui se déchaîne complètement en termes de mise en scène, de cadrages. Par moment, on sent la dimension cinématographique qu’il essaye d’instiller très souvent avec succès. Nous avons donc un arc avec pas mal de défauts, assez anti climatique au final, qui essaye de forcer des conséquences importantes sur une base assez difficile à avaler pour le lecteur…

Verdict : à lire, mais il y a mieux.

A propos Sam 1996 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

8 Comments

  1. Ça fait plaisir de voir le même avis que moi sur certains comics, par exemple certains Marvel Deluxe, mais surtout sur les choix actuels de Glénat Comics, que je trouve aberrants.

  2. Ça me met pas loin d’une centaine d’euros dans la vue ça… sinon dans une catégorie annexe au comics, cette semaine sort chez la branche « vrai livre » des éditeurs rital, Panini Books, Wayne of gotham secret de famille de Tracy Hickman (rien a voir avec Jonathan),auteur bien connu des fans de la gamme Lancedeagon. Il s’agit d’ un roman racontant une histoire inédite donc pas une adaptation de comics comme déjà proposé par Panini Books (Civil War et Asto X-Men), ça peut être intéressant de le savoir. Je ne sais pas vraiment de quoi ça parle ni même ce que ça vaut, cependant j’en ai quand même commandé un auprès de mon libraire.

  3. Hey !!

    Comme toujours j’attends avec avidité et la bave aux lèvres (je n’exagère pas demande à mon clavier) ta chronique sur les sorties VF de la semaines !

    Je voulais dire que j’ai aimé la saga The Other, j’avais réussi à me procurer les 4 numéros kiosque sur Ebay il y a de cela plusieurs années. C’est un prélude à Civil War avec un ton très sérieux sur le potentiel des pouvoirs de Spidey s’il accepte pleinement la destinée de l’araignée en lui. Même si comme tu le dis tout est effacé à la fin avec One More Day (désolé ma pauvre langue c’était la dernière fois promis) j’estime que ça reste une bonne saga de Spider-man qui vaut le coup d’être lue.

    Par contre là encore le numéro kiosque était à 4.50 €, je pense que les 4 numéros contiennent ce qu’il y a dans le deluxe (peut-être même plus) donc 4.5 x 4 = 18 € contre 28.50 € en deluxe !!!!!

    Je veux bien que le format soit un peu plus « prestigieux » mais (pardonnez-moi l’expression) ça sent un peu l’enculage à sec de la part de Panini tout ça…

    • le deluxe va contenir ça US Friendly Neighborhood Spider-Man 1-4 ; Marvel Knights Spider-Man (2004) 19-22 ; Amazing Spider-Man (1963) 525-528

    • Complétement d’accord avec toi ! En grand fan de Spidey, cette saga m’a donné l’espoir de voir une évolution dans le personnage en même temps que ses pouvoirs ont évolué. A la fin de cette saga, j’imaginais déjà tout le potentiel de l’araignée et j’attendais avec impatience de voir la suite. Avec Civil War, j’ai pris une grosse claque dans la gueule en voyant comment le Peter autant attaché à son identité se décidait à la révéler. On tenait là un renouveau dans le personnage.

      Et puis One Merde Day est arrivé et a tout effacé. Ma première réaction (après avoir vomi) c’était de me dire : « Ok donc tout ce qui s’est passé avec Civil War on en parle plus ? » et la seconde c’était : « Ok donc le personnage est revenu à la case départ avec ces lanceurs de toiles et ça vie minable ? ». J’avais l’impression que tout ce qui s’était passé avant devait disparaître pour pas trop chambouler les nouveaux lecteurs alors que l’évolution du personnage rendait son histoire encore plus intéressante. J’en veux pour preuve le Spider-Man Supérieur qui devient une sorte d’anti-héros. J’ai boycotté la série après ASM 700 pour finalement la reprendre parce que j’adore détester ce nouveau personnage. Dan Slott offre finalement un renouveau, une évolution et se lâche à imaginer tout le potentiel de Spider-Man (même si ce n’est que provisoire). Là aussi, à voir comment sera gérer le retour à la normal.

      Pour revenir sur la saga L’Autre, elle est loin d’être parfaite et je trouve qu’elle traîne un peu (certainement à cause de l’aspect crossover) mais cela reste intéressant de voir comment le personnage peut évoluer. Par contre pour la version Deluxe je confirme qu’elle ne contient rien de plus que les 4 revues kiosques publiées de Août à Novembre 2006 que je possède déjà. Donc pour moi le format et son prix n’en valent vraiment pas la peine. Mieux vaut chercher ces revues ou se tourner vers la VO.

  4. Mais on a pas eu la fin de jack of fable justement ? Il me semblait que je le dernier épisode que j’ai lu finissait bien la série.

    • Non malheureusement. La série Jack of Fables compte en tout 50 épisodes. Panini en a publié 5 et Urban n’a publié le 6e que parce qu’il y avait un crossover avec la série Fables… Donc en VF nous avons eu la série jusqu’au numéro 32, il nous manque encore l’équivalent de 4 TPB US pour terminer le titre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.