Double unspoken VF : Avengers Réunion

parutions_100avengers-reunion

Crédits :

Scénario : Brian Michael Bendis

Dessin : Alan Davis

Couverture : Alan Davis

Éditeur : Marvel comics

parutions_100avengers-reunionLa série : A la suite de Siege, et de la chute d’Asgard. Thor, Iron Man et Steve Rogers essaye de régler leurs comptes tout en sécurisant la zone. Alors qu’ils inspectent les lieux et notamment l’endroit où s’érigeait  le pont arc en ciel qui reliait les neuf mondes, ils sont propulsés au travers des dimensions.

Scénario :

Sam : Mine de rien cela fait maintenant bientôt 6 ans que Bendis travaille sur les titres Vengeurs, pourtant il s’agit là de la première fois qu’il réunit dans un récit les trois grandes figures de Marvel Comics : Thor, Iron Man et Steve Rogers. Manifestement cela le démangeait depuis longtemps car il nous livre l’une des histoires plus inspirées qu’il ait écrites pour les vengeurs. Alors que New Avengers est un exemple même de série sans direction et que Avengers est un exemple de « gros n’importe quoi assaisonné de splash pages pour John Romita Jr », cette mini série est très bien menée et se révèle d’une grande qualité.

Le scénario ménage parfaitement les passages de bataille, ne nous noient pas dans des dialogues à rallonge comme Bendis sait les écrire quand il ne sait pas quoi mettre dans un épisode, et réserve des pages pour permettre aux trois personnages de renouer des liens. Et quoi de mieux pour cela qu’une bonne grosse menace de fin du monde ? Non vraiment cela faisait un moment que je n’avais pas vu  le scénariste aussi inspiré sur les vengeurs. Je pense que le fait que le récit soit contenu dans une mini série joue beaucoup, il n’a pas à délayer car il sait qu’il a un nombre d’épisodes limités.

L’histoire en elle même est assez classique, voire très classique. On est très loin de ce à quoi Bendis nous a habitué, on sent le retour à une certaine tradition du récit épique comme les vengeursthe-future-of-the-avengers-20100517033418146 savaient de temps en temps en produire avant l’arrivée du scénariste. Il s’agit peut être d’une volonté de sa part de mélanger les différents éléments de modernité qu’il a introduit dans la franchise, et qui ont permis son renouvellement, avec les éléments traditionnels. Le retour des trois figures historiques a permis cette réunion des deux lignes « modernité » contre « tradition ». On retrouve cette volonté de synthèse dans les deux titres vengeurs qu’il écrit en ce moment, notamment avec la réintroduction d’ennemis traditionnels des Vengeurs,  malheureusement avec beaucoup moins de succès. Cette mini série marque d’ailleurs le retour d’un ennemi bien connu de Thor. Le fait d’avoir moins de personnages, et moins d’épisodes nous épargnent ici les arches narratives  en 6 épisodes qu’il nous impose ailleurs.

J’ai particulièrement apprécié que le scénariste n’accorde pas vraiment de temps mort à son récit. Quant l’action et le danger son moins présents, c’est uniquement pour permettre aux trois héros de se souvenir pourquoi ils sont amis à la base. Je pense aussi que le dessin joue un énorme rôle dans la qualité de cette saga.

Nonö : Ah… Avengers Prime… Ben oui, je l’ai lu en VO à l’époque de sa sortie (y a 1 an à peu près), et je ce qui m’a attiré c’est le réunion de la trinité Marvel dans une mini. Iron Man, Steve Rogers et Thor, ensemble, pour le meilleur et pour le pire ! C’est intéressant de les réunir car on sait très bien que depuis Civil War, les choses ne sont pas toutes roses pour nos 3 vengeurs ! Iron Man a trahi la communauté super-héroïque selon Steve Rogers, il s’en veut de sa mort et Thor n’était pas trop présent.

En plus, à l’époque, je m’attaquais à peine à la VO. J’en avais plus que marre de la VF, avec ses retards, ses traductions plus qu’approximative (merci G.C. !) et je découvrais avec joie le fait de suivre « en temps réel » mes séries préférées ! Et à l’époque, en bon newbie, je ne réservais pas, je me fiais à la couverture quand j’allais chez mon comic-shop préféré !

Avengers Réunion Je ne parlerai donc pas de la traduction ici car je ne l’ai pas relu en VF, je ne parlerai pas du rythme de parution en VO (un tous les deux mois) qui était bien trop long à mon gout de pti geek pressé, je parlerai donc de l’oeuvre dans son ensemble. Et comme mon très estimé collègue, j’ai beaucoup aimé. Il est chouette de voir un Bendis en forme, d’avoir une très bonne histoire, d’avoir une menace de fin du monde (tiens, c’est pas courant ça !) pour remettre tout le monde d’accord. Bref, c’est chouette, on aime les petites prises de becs entre Cap’ et Iron Man, la myhtologie Asgardienne etc etc…

Dessin :

Sam : Alan Davis est un grand dessinateur, on le sait tous. Mais je peux vous dire que ici il s’est tout simplement surpassé, j’en ai d’ailleurs encore plein les mirettes. Il semble avoir été particulièrement inspiré par l’histoire que Bendis lui a concocté, et son travail a redonné de l’énergie au scénariste. J’ai rarement vu des pages si belles, remplies d’énergie, et en même temps elles laissent la part belle aux personnages.  J’ai tout particulièrement été impressionné par les scènes de bataille à la fin. Tout ce que je veux savoir c’est quand nous allons retrouver Davis sur des pages intérieures et pas uniquement sur des couvertures. M. Davis dessine des comics depuis maintenant 30 ans, et il prouve avec cet ouvrage qu’il peut encore en remontrer aux petits jeunes.

Nonö : Alors la, je ne peux que plussoyer Sam ! C’est un régal, une merveille. On sent une vrai complicité et complémentarité entre Bendis et Davis. L’encrage et la colorisation sont également à la hauteur du récit. Il aurait été fort dommage de mettre un Romita Jr. sur cette histoire et une fois vu ces dessins, on imagine difficilement quelqu’un d’autre. Les personnages sont bien reconnaissable (chose appréciable pour moi à l’époque) et les scènes de combat… Mazette ! On en prend plein les yeux !

Couverture :

Sam : Alan Davis dessine surtout des couvertures aujourd’hui, notamment sur les Fantastic Four, et on comprend pourquoi il est si demandé. Il a un grand sens du classicisme et sait ce qui rend une couverture iconique. Les couvertures sont donc elles aussi exceptionnelles.

Nonö : De toute la mini, c’est pour moi la couverture la plus emblématique. Il n’y aurait pas eu de meilleur choix. Simple, classieuse, mettant en valeur les protagonistes, bref, parfait.

Avis :

Sam : Une excellente surprise, on voudrait voir Bendis aussi inspiré plus souvent et surtout le retour de Alan Davis !!!

Nonö : Un buy absolu. Allez-y, ne vous poseez pas la question et le rapport qualité/prix est largement correct pour préférer la VF à un TPB VO !

A propos Sam 1875 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

1 Comment

  1. Vos avis sont différents sont totalement différent de Steve et Bunny j’ai l’impression ;o
    Qui va ressortir du débat avec des bleus ?
    En tout cas je pense me laisser tenter après ce que vous en avez dit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.