Tops et Flops de la semaine

VO – Sorties  du 05 Novembre 2014

TOPS DE LA SEMAINE

4 – Men Of Wrath 2, de Jason Aaron et Ron Garney. Très bonne suite de la série bien noire de Aaron et Garney. Après nous être intéressé au papa de la famille sanguinaire des Raths, cette fois on s’intéresse à son fils…Et une chose est sûre, il est difficile de faire plus différent que ces deux là. Autant le père est impitoyable, intelligent et efficace, autant le fils se distingue par sa lâcheté,son manque de détermination et sa capacité à prendre les mauvaises décisions en permanence …On reste donc dans le récit générationnel familial marqué par le sang et la violence cher à Aaron et qu’il maîtrise à la perfection …

MEN OF WRATH BY JASON AARON #2

Note : 8/10

3 – Superman Unchained 9, de Scott Snyder et Jim Lee. Oui je sais, nombre de personnes aime taper sur cette série. Et il faut le dire au début elle le méritait bien avec un démarrage assez poussif. Mais au fil des quelques épisodes que Jim Lee voulait bien nous livrer de temps en temps, j’ai vraiment commencé à apprécier l’intrigue développée par Snyder. Je n’étais pas convaincu par leur association dans les premiers épisodes, mais j’ai l’impression qu’au bout d’un moment les deux auteurs ont fini par se trouver. Et ce dernier numéro l’illustre bien.

SUPERMAN UNCHAINED #9

Snyder a compris que Lee voulait avant tout dessiner des splash pages et des doubles splash pages et il lui en donne à volonté. Son rôle est essentiellement d’apporter de la profondeur à tout cela. Johns n’avait pas réussi et il avait livré une première année sur Justice League avec Lee assez creuse, se résumant souvent à de l’action décérébrée. Snyder ici maîtrise mieux les choses, notamment parce qu’il comprend mieux le personnage de Superman et qu’il n’oublie jamais d’en faire le cœur de l’histoire, l’élément qui fait avancer l’intrigue.

On peut bien sûr avoir des regrets. Plus encore que sur les autres épisodes, j’ai vraiment ressenti que Snyder regrettait de ne pouvoir écrire le couple Superman/Lois et il y a quelques facilités dans cette conclusion et les différentes résolutions apportées. Ou encore le rôle de Luthor ou de Jimmy. On sentait bien que Snyder avait des idées à plus long terme pour la série et les personnages et que c’est à regret qu’il s’en va en terminant ce qu’il peut. Mais il parvient tout de même à apporter une conclusion satisfaisante à l’ensemble.

Note : 9/10

3 – Birthright 2, de Joshua Williamson & Andrei Bresssan. Good News Everyone !!! le second épisode de Birthrigtht n’a pas déçu une seconde !!! Williamson mène son récit avec talent alors qu’il nous en révèle un peu plus sur le passé de Mickey dans ce monde fantasy dans lequel il a débarqué étant enfant. Dans le même temps, on explore aussi la réaction de sa famille à son retour dans le présent, alors qu’il est passé du stade garçon de même pas 10 ans qui a peur dans le noir à une espèce de croisement entre Conan et Lobo sous stéroïde…

BIRTHRIGHT #2

Le titre reste excellent et je suis notamment surpris par la qualité du trait d’Andrei Bressan et de la colorisation d’Adriano Lucas. En fait par moment, cela ressemble à du Greg Land, mais sans ce côté figé ou photocopié…Un titre vraiment intéressant qui renverse de manière intriguante les codes de la fantasy.

Note : 9,25/10

2 – Amazing Spider-Man 9, de Dan Slott & Olivier Coipel. A quoi sait-on qu’un event commence bien ? quand on arrive à la dernière page du premier épisode en criant : »noooooooooonnnnnn j’en veux encore !!!! ». Slott ne ment pas sur la marchandise quand il donne le titre « the gathering » à ce numéro, puisqu’il se résume essentiellement à la réunion ds Spider-Men, Women et Girls de tout le multivers. Peter prend connaissance de la menace, le retour de Morlun, et du fait qu’apparemment il est le seul à avoir jamais survécu à une confrontation avec l’espèce de son ennemi…ce qui lui donne une place bien claire dans le groupe très très important qui se réunit…

AMAZING SPIDER-MAN #9

A ce titre on pourra saluer le travail de Coipel qui doit dessiner quelque chose comme 18 milliards de personnages rien que dans cet épisode !!! je trouve cependant les dernières pages plus réussies, alors que l’on voit des rencontres attendues entre notre Peter et Spider-Gwen ou encore avec Spider « Mayday » Girl. Nous, et Marvel, ne nous étions pas trompés, le potentiel du machin est énorme. Rien qu’avec les différentes rencontres des Spider, ça va être grandiose. A noter également le petit back up qui développe un peu plus la mythologie Totémique de Spider-Man en s’intéressant à la race de Morlun et en développant un peu sa famille.

C’est une bonne période pour lire du Spidey car Dan Slott est clairement dans une phase développement de la mythologie avec l’ajout de nombreux personnages et éléments qui viennent enrichir l’ensemble et le potentiel d’histoires pour l’univers de la série. Étant donné que Slott arrive vers ses 200 épisodes sur la franchise dont une centaine seul , mine de rien on tient là le run le plus long de l’histoire de la série !

Note : 9,5/10

1 – Tooth and Claw 1, de Kurt Busiek et Ben Dewey. La merveilleuse bonne surprise de cette semaine. Comme je l’ai souvent dit, je connais une grosse phase fantasy depuis quelques mois. Et Busiek exploite cette veine à 250 % !!! magie qui disparaît, mythe fondateur, bases de guerres futures meurtrières, animaux qui parlent, cités qui volent…accent de prophétie qui règne sur l’ensemble. Busiek maîtrise à la perfection tous les codes du genre et sait les exploiter ici sans donner l’impression que l’on a déjà lu tout cela 150 000 fois.

TOOTH & CLAW #1

Autre gros point positif pour moi : les auteurs livrent un VRAI PREMIER ÉPISODE !!!! un truc de plus de 40 pages, comme devrait l’être tous les premiers épisodes. A mon sens faire un premier numéro d’une vingtaine de pages est du grand n’importe quoi et pourtant c’est le choix de la plupart des auteurs ces dernières années.

Très peu savent en effet dépasser la simple présentation de leur monde pour nous dire quelle histoire ils vont raconter. En général, ils s’en tiennent à : voici mes personnages, revenez lire l’arc entier pour savoir de quoi ça va parler…J’ai toujours détesté ça, mais c’est devenu commun aujourd’hui.

Busiek nous le fait donc à l’ancienne en ne se montrant pas radin, en nous donnant de la matière et un monde riche, des personnages intéressants et une histoire claire. Bref un très bon premier épisode !!!

Note : 9,75/10

FLOPS DE LA SEMAINE

 AXIS   4, de Rick Remender et Leinil Francis Yu. Bon, je me doutais que je ne serais pas un grand fan de la partie Inversion d’Axis, ben ça se confirme…Entre les Avengers menés par un Sam Wilson méconnaissable qui se dit que buter le Red Skull est vraiment une bonne idée ou les X-Men qui adoptent la philosophie d’Apocalypse…ben difficile de faire plus éloigné des caractérisations habituelles des personnages.

AVENGERS AND X-MEN AXIS #4

Au passage, Remender réussit à nouveau à me rendre Scarlet Witch antipathique…alors qu’elle est clairement à nouveau responsable avec Doom de ce bordel généralisé !!! Bon ça ne dure que 3 semaines, donc on ne va pas trop se plaindre d’autant que ce n’est pas une cata. Le seul problème est que ce n’est pas foncièrement quelque chose que  j’ai envie de lire …

Note : 5/10 – On est loin de la qualité d’Uncanny Avengers…

 

Débats de la semaine

– Green Arrow : est-ce que le nouveau run  craint ou pas ?

Un débat difficile cette fois. Mon tourment (car oui, je suis partagé) provient de mon amour pour le run précédent signé Lemire et Sorrentino et de mon horreur devant le fait que les nouveaux auteurs ont décidé de jeter ça dans les chiottes en ne s’excusant même pas d’avoir salopé notre baraque en chiant partout…

Pour cette raison, j’ai absolument détesté le premier épisode de ce nouveau run où notamment tout le cast installé par Lemire était balancé en 3 lignes. Donc, imaginez un peu ma surprise quand je suis me surpris à ne pas détester l’épisode 36 sorti cette semaine !!! Mais que se passe-t-il, je n’ai pas envie d’engager de tueurs à gages pour butter les auteurs ???

Bien évidemment l’épisode contient encore beauuuuucoup de défauts, comme le fait de nous enfoncer dans la gorge un des personnages du show TV qui est intégré dans l’équipe Arrow en moins de 12 secondes …ou encore le principal opposant de ce premier arc qui à mon sens est très mal amené …

GREEN ARROW #36

Alors qu’est-ce qui fait que ça marche  ? le rythme tout d’abord. L’intrigue avance assez vite, ne perd pas de temps, développe plusieurs sous intrigues en même temps que l’histoire principale et sait bien équilibrer dialogue et action. Ensuite, je dirais l’introduction de Mia, personnage crée par Kevin Smith lors de son run sur la série à la fin des années 90, dans le New 52 qui est assez réussie.

J’aimais beaucoup ce personnage qui détonnait un peu dans le cast traditionnel de la série. La voir revenir est donc un grand plaisir, d’autant que si son caractère a évolué, elle reste toujours attachante.

Enfin, le cast installé par Lemire est à nouveau mentionné. Cette fois de manière plus respectueuse…je dirais même que cette fois les auteurs ont l’air d’avoir lu le run de Lemire…Donc tout espoir n’est pas perdu de voir Emiko réintégrer la série un jour (siouplaiiiiiit).

Je ne suis pas encore convaincu par cette nouvelle direction (ou le costume…), mais au moins on est loin de la calamité de l’épisode 35. Il y a donc de l’espoir.

Note  : 7/10

A propos Sam 2088 Articles
Ce fan de Morrison donne ses conseils dans des guides de lectures

3 Comments

    • Les comportements inhabituels des personnages sont dus au sort d’inversion. On peut ne pas aimer l’idée, mais il y a une explication.

  1. « Au passage, Remender réussit à nouveau à me rendre Scarlet Witch antipathique » Elle est inversée.

    Je trouve la réalisation pas mal et c’est relativement fun (le passage avec Carnage est excellent). Je l’aurais pas mis dans le Top mais pas dans le Flop non plus.

    J’aurais plus mis Superman Unchained dans le Flop, un run de Bendis sur les Gardiens a plus de choses de dire que Snyder sur cet épisode (c’est pour dire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.